skip to Main Content
Menu

Chapitre 12.3 Consolidation d’équipement de joyau physique – L’arc suprême


Source : Version anglaise

Traduit par : SikGirl
Édité par : Zareik
Vérifié par : Kiriate


JOYAUX CÉLESTES – LIVRE 2 CHAPITRE 12-3


      Après moins d’une heure, la porte de la salle de bain s’ouvrit enfin, et l’instant suivant, Zhou Weiqing pu sentir ses liens se desserrer alors que le nœud de la corde se dénouait. Lorsqu’il leva le regard, il fut instantanément stupéfié.

Shangguan Bing’er avait laissé tomber ses longs cheveux bleus mouillés autour de son visage, la large robe de Maître de joyaux célestes soulignait la silhouette de son corps, et à cause du bain qu’elle venait juste de prendre, son magnifique visage était cramoisi, et son corps entier émettait une merveilleuse odeur. Cette attraction incomparable stoppa net toute action dans le cerveau de Zhou Weiqing.

‘‘Petit chenapan. Va prendre un bain.’’ Shangguan Bing’er rougit soudainement et se tourna sur le côté. La raison étant simple, elle venait accidentellement de voir une certaine partie du corps de Zhou Weiqing faire une tente dans son pantalon. Plus tôt quand il était en train de rêver, son corps avait eu… une certaine réaction.

La vitesse à laquelle Zhou Weiqing prit son bain n’était en rien plus rapide que Shangguan Bing’er. Tout le long de leur voyage, Shangguan Bing’er avait fréquemment nettoyé son corps dans les rivières ou ruisseaux sur leur chemin tandis que lui préparait la nourriture. Cela étant, il était aussi sale qu’on pouvait l’imaginer. Être finalement capable de prendre un bain, comment ne pourrait-il pas en être heureux et en profiter lentement.

Lorsque Zhou Weiqing sortit enfin de la salle de bain, il put voir devant lui les couvertures du lit étendus sur le sol. Bien évidemment, c’était la place où il dormirait cette nuit.

Shangguan Bing’er ne put s’empêcher de le regarder une seconde fois alors qu’il marchait hors de la salle de bain ; même si Zhou Weiqing n’était pas particulièrement beau, il était d’un type décent et agréable à regarder. Plus particulièrement, sa stature, qui, après avoir absorbé la perle noire, avait grandi pour mesurer maintenant pas loin d’1,75m, et on ne pouvait définitivement pas deviner qu’il avait moins de 14 ans avec son apparence. Surtout avec ses yeux noirs agiles et plein de ressources. Après s’être changé dans sa robe de Maître de joyaux céleste, il semblait être maintenant une toute autre personne.

‘‘Allons-y.’’ Shangguan Bing’er ne voulait pas lui montrer le chaos qu’elle avait dans son cœur, et partit immédiatement. Les deux portaient leurs robes de Maîtres de joyaux célestes, et même si on ne pouvait dire qu’ils formaient une paire parfaite, au moins maintenant, lorsqu’ils marchaient ensemble, il n’y avait pas un aussi gros contraste que lorsqu’ils étaient entrés dans la cité.

Alors qu’ils quittaient leur hôtel, le patron eut presque les yeux qui sortirent de leurs orbites quand il vit leurs robes de Maître de joyaux célestes. Il n’avait jamais pensé qu’un jour deux Maîtres de joyaux célestes séjourneraient dans son petit hôtel.

Zhou Weiqing pouvait sentir le changement évident qui s’était opéré quand ils sortirent dans la rue de la cité de la colline volante. Les passants de rue leur laissaient le passage libre, à lui et Shangguan Bing’er, tandis que leurs yeux démontraient le respect qu’ils avaient pour eux. C’était le formidable traitement envers les Maîtres de joyaux célestes même dans l’Empire Fei Li, car après tout, le statut des Maîtres de joyaux célestes restait incomparablement élevé.

‘‘Commandant, pouvons-nous marcher plus lentement ?’’ Après être juste sorti d’un long et agréable bain, Zhou Weiqing pouvait sentir que son corps était extrêmement confortable et indolent, mais dès que Shangguan Bing’er était sortie, elle s’était mise à avancer à toute vitesse.

Après un court moment, Zhou Weiqing découvrit avec surprise que Shangguan Bing’er l’avait en fait de nouveau ramené près du Palais des compétences, mais au lieu d’y retourner, elle marcha vers une rangée de petites maisons adossées au Palais. Ces petites maisons ne semblaient en rien spéciales, et étaient composées de plusieurs petits jardins et cours. Comparées à l’architecture grandiose du Palais des compétences, elles semblaient simples et ordinaires. Toutefois, alors qu’ils s’avançaient un peu plus près, Zhou Weiqing découvrit que tout le quartier était beaucoup trop calme, et que très peu de gens s’en approchaient. Entre les différentes cours, il y avait des allées de deux mètres de large.

Shangguan Bing’er marchait d’un pas familier parmi les allées, et en même temps elle dit à Zhou Weiqing : ‘‘Si nous ne portions pas ces robes, en nous approchant de cette zone, nous aurions aussitôt été arrêtés par les Maîtres de joyaux qui gardent cette place. Un Maître de consolidation d’équipement habite dans chacune de ces cours, et ils sont tous d’honorables anciens. Tu feras mieux d’être prudent quand nous verrons le Maître de consolidation d’équipement, car si tu dis n’importe quoi dans un endroit comme celui-là, je ne pourrais pas garantir ta protection. Dans chaque pays, le statut des Maîtres de consolidation d’équipement est absolu. Il en existe encore moins que les Maîtres de joyaux célestes, et en fait, la plupart d’entre eux sont des Maîtres de joyaux célestes avec l’attribut spatial.’’

‘‘Ok.’’ Zhou Weiqing acquiesça, et cette fois il se promit de ne pas dire n’importe quoi.

Shangguan Bing’er l’amena vers une petite cour dans le fond du quartier et s’arrêta en face de l’entrée, s’avançant légèrement pour frapper à la porte : ‘‘Senior Huyan, êtes-vous là ?’’

Un instant plus tard, les portes s’ouvrirent et un homme d’âge mûr en sortit. Il était très grand, faisant environ deux mètres, mais était très mince, ayant l’air d’avoir dans la quarantaine, avec un visage comme une vieille lune, portant un simple habit de coton gris. Il semblait si ordinaire, à l’exception de son visage froid.

La première chose que Zhou Weiqing remarqua fut ses mains, très larges et minces, à l’image de sa stature, et ses dix doigts étaient clairs comme le jade, comme si ses mains étaient la partie la plus importante de son corps.

Quand Shangguan Bing’er vit l’homme d’âge mur, elle s’inclina immédiatement pour le saluer, et dit respectueusement : ‘‘Senior Wind, bonjour. Est-ce que Senior Huyan est là ?’’

La voyant, l’homme fut assez surpris : ‘‘Oh c’est toi, jeune fille ! Tu as déjà été promue si rapidement ? Huyan, ce vieux, est à l’intérieur, mais tu sais qu’il est fameux pour son avarice, alors ne t’attends pas à ce qu’il lève le petit doigt pour t’aider. J’espère que tu as assez d’argent avec toi !’’

Entendant la description que venait de faire l’homme d’âge mur, Zhou Weiqing ne put s’empêcher de lâcher un petit rire, disant à voix basse : ‘‘Commandant, ce Senior Huyan ne serait-il pas votre prof, par hasard ?’’

Shangguan Bing’er tourna la tête pour lui lancer un regard fâché : ‘‘Tais-toi ! Allez, dépêche-toi de saluer Senior Wind maintenant.’’

Zhou Weiqing salua donc l’homme en face de lui : ‘‘Bonjour Senior, je m’appelle petit gros Zhou.’’

L’homme fit un léger signe de la tête : ‘‘Entrez donc.’’ Il donna l’exemple en entrant dans la maison.

Ils entrèrent dans la cour derrière lui. L’intérieur semblait être un monde différent. Outre un petit chemin pavé de graviers qui menait vers la maison principale, la totalité de la cour était remplie de plantes et de fleurs variées. Même s’il n’y avait pas de gros arbres, c’était une magnifique scène de beauté printanière, et l’air frais et la fragrance des fleurs allégeaient le cœur.

Alors qu’ils marchaient sur le petit chemin pour entrer dans une pièce de la maison principale, l’homme d’âge mûr dit fortement : ‘‘Vieux Huyan, nous avons des invités.’’

Les meubles de la pièce étaient élégamment arrangés. Dans la partie la plus profonde de la pièce se trouvait un paravent peint sur tout son long. Devant celui-ci se trouvait une table carrée et de grandes chaises en bois avec des dossiers ronds, mais on ne pouvait trouver de meubles qui puissent vraiment servir à recevoir des invités.

Avant que Zhou Weiqing ne puisse prendre la mesure de toute l’étendue de la pièce, il remarqua une boule de viande sortant d’une des pièces à côté, et en plissant les yeux, il réalisa alors que c’était en réalité un vieil homme.

Cet homme semblait avoir entre 60 et 70 ans, sa barbe et ses cheveux étaient complètement blancs, mais resplendissants de vitalité. Son visage n’avait pas de rides, mais ses yeux étaient rétrécis par le gras de son visage, faisant en sorte que seuls deux traits restaient, qui pourtant, resplendissaient de vigueur. Il était habillé d’un similaire habit de coton gris, mais ses manches étaient particulièrement longues, recouvrant jusqu’à ses mains. Sa caractéristique la plus évidente était bien évidemment sa stature, car il ressemblait à un bon gros melon d’eau.


Cet article comporte 7 commentaires
    1. C’est pas faux ! ^^
      Mais je laisse le bénéfice du doute à SikGiRl qui est québécoise et que peut-être que là-bas, dans cette contrée si étrange, une pastèque s’appelle un melon d’eau…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site! Back To Top