skip to Main Content
Menu

Chapitre 12.2 Consolidation d’équipement de joyau physique – L’arc suprême


Source : Version anglaise

Traduit par : SikGirl
Édité par : Yihomi et Zareik
Vérifié par : Kiriate


JOYAUX CÉLESTES – LIVRE 2 CHAPITRE 12-2


      Zhou Weiqing dit alors avec un visage pitoyable : ‘‘J’ai fait une erreur, ce n’était vraiment pas intentionnel, c’était inconscient, absolument inconscient.’’

Shangguan Bing’er lui lança un froid *Hmph*; ‘‘Rappelle-toi, tu pourras aller stocker des capacités dans le Palais seulement après t’être enregistré et avoir reçu la plaque du Palais. Les Maîtres ordinaires physiques et élémentaux peuvent aussi s’enregistrer et avoir une plaque, mais ils ne recevront pas la robe représentant les Maîtres célestes. Quand nous irons stocker des compétences, nous aurons le droit à 10 % de rabais. Toutes les gemmes additionnelles de promotion donnent un autre rabais de 10 %. Donc si jamais tu as l’opportunité de venir ici tout seul pour stocker des compétences, rappelle-toi de toujours d’abord enregistrer ta promotion.’’

Zhou Weiqing demanda alors avec un air surpris : ‘‘Est-ce que ça veut dire que les Maîtres célestes avec 9 bracelets joyaux n’ont besoin de rien payer ?’’

Shangguan Bing’er secoua sa tête, et répondit : ‘‘Je ne sais pas, mais il y a une rumeur disant que les Maîtres de joyaux célestes ayant plus de 6 bracelets joyaux viennent rarement dans les Palais des compétences. La véritable raison à cela n’a pas d’intérêt pour des maîtres de joyaux comme nous.’’

‘‘Commandant, puis-je demander combien d’argent cela coûte pour stocker une compétence ?’’ L’envie d’essayer démangeait le cœur de Zhou Weiqing, avoir la possibilité de devenir plus fort juste en face de lui, mais être incapable de le faire à cause d’un problème d’argent, le faisait se sentir amer dans son cœur. Même si son père était très honnête et n’avait pas beaucoup d’argent, son beau-père était après tout, le souverain de leur Empire. En plus, maintenant qu’il était enfin un Maître de joyaux célestes, il allait pouvoir au moins demander un peu d’argent pour pouvoir stocker des compétences.

‘‘Un essai pour stocker une compétence coûte 500 pièces d’or.’’

Zhou Weiqing cligna des yeux : ‘‘500 pièces d’or, ce n’est pas vraiment cher !’’

Shangguan Bing’er le regarda froidement : ‘‘Le taux de succès est de moins de 1 %. Si ta chance est mauvaise, tu peux même ne pas réussir après une centaine d’essais. Le pire, c’est la perte de temps, un Maître de joyaux célestes ne peut essayer de stocker une compétence qu’une seule fois par jour. Et le prix que je t’ai donné ne concerne que les bêtes célestes ordinaires. Si on parle des bêtes de niveau Zun ou Zong, le prix devient vite astronomique. Cependant, le taux de succès est légèrement plus élevé et leurs compétences sont généralement bien meilleurs.’’

Zhou Weiqing devint pétrifié et muet, à sa connaissance, les taxes annuelles de l’empire rapportaient seulement 500 000 pièces d’or. Voila pourquoi Shangguan Bing’er avait dit que leur Empire ne pouvait pas supporter beaucoup de Maîtres de joyaux célestes.

‘‘Alors les bêtes célestes sont similaires à nous et ont une sorte de rang. Ok, oublions le stockage de compétence pour l’instant. Allons voir le Maître de consolidation d’équipement dont tu as parlé.’’ C’était la première fois que Zhou Weiqing réalisait l’importance de l’argent. La cultivation des Maîtres de joyaux célestes était vraiment beaucoup plus difficile qu’il ne le croyait.

Shangguan Bing’er acquiesça : ‘‘Maintenant, tu sais pourquoi je place autant d’importance à économiser notre argent. Honnêtement, si notre empire avait plus de Maîtres de joyaux célestes, il ne pourrait pas tous les supporter. Après tout, notre pays est vraiment trop petit comparé aux énormes Empire comme Fei Li ou Bai Da. Sans Palais des compétences, c’est impossible d’organiser une équipe formidable de Maîtres de joyaux célestes.’’

‘‘Allons trouver un endroit où loger en premier. Après nous être lavés et changés, nous irons chercher un Maître de consolidation d’équipement.’’ Dit-elle après un moment de réflexion.

‘‘Ai-je bien entendu ? Est-ce qu’un arbre d’acier vient juste de fleurir*?’’ Dit Zhou Weiqing alors qu’il la regardait extrêmement surpris.

*Traduction directe d’un idiome qui serait l’équivalent de : quand les cochons auront des ailes. [Ça doit être québécois ça…] Faisant référence à Shangguan Bing’er qui auparavant ne voulait pas dépenser un seul centime pour une chambre ou se reposer.*

Le beau visage de Shangguan Bing’er vira au rouge : ‘‘Tu veux mourir ? Tu me suis ou pas ?’’

‘‘Je te suis, bien sûr que je te suis !’’

Après quinze minutes, les deux se retrouvèrent à l’entrée d’un petit hôtel. Cet hôtel était vraiment petit et n’avait qu’un seul étage, outre sa propreté, Zhou Weiqing ne pouvait lui trouver d’autre mérite.

‘‘Boss, une chambre s’il vous plaît.’’ Demanda Shangguan Bing’er au gérant de 50 ans derrière le comptoir.

Le gérant de l’hôtel les regarda tous les deux avant de leur faire un sourire lubrique, et de leur donner une clé couverte de dessins. Il leur dit : ‘‘Chambre 1, une pièce d’argent pour deux nuits. Vous les jeunes, vous devriez apprendre à vous contrôler, heh.’’

Prenant la clé, Shangguan Bing’er se retourna sans émotion et marcha vers la chambre. Mais Zhou Weiqing avait déjà commencé à gesticuler devant le propriétaire pour lui montrer ses muscles : ‘‘Boss, mais comment pouvez-vous dire ça ! Regardez-moi, si vigoureux et en bonne santé, pourquoi aurais-je besoin de me contrôler ?’’

‘‘Petit…gros…Zhou…!!!’’

‘‘Présent !’’ Zhou Weiqing répondit rapidement et se dépêcha de la suivre.

Suivant Shangguan Bing’er, il lui demanda avec un visage triste : ‘‘Commandant, nous sommes finalement entrés dans une cité et tu n’as pris qu’une seule chambre, tu ne vas pas me faire dormir dehors dans la rue pour économiser de l’argent ? Si ?’’

Shangguan Bing’er lui lança un regard avant de dire : ‘‘Toi et moi, nous resterons dans celle-là.’’

Zhou Weiqing s’arrêta net, et son cerveau se bloqua complètement tandis que sa bouche s’ouvrait, sa salive coulant alors qu’il murmurait : ‘‘Cette…cette…joie arrive si soudainement. Commandant, n’allons-nous pas un peu trop vite ?’’

‘‘Petit gros Zhou, je t’ai enduré pendant trop longtemps !’’ Rugit Shangguan Bing’er d’une voix sourde, ce qui sortit instantanément Zhou Weiqing de sa torpeur, car il savait que généralement, avant qu’une tigresse n’attaque, elle rugissait comme cela.

La chambre n’était pas vraiment grande, mais au moins elle était propre, et contenait une salle de bain pour se laver et se soulager, ce qui pouvait être considéré comme déjà bien équipé.

Il n’y avait qu’un seul lit dans la chambre, et Shangguan Bing’er lança son sac dessus avant de s’y asseoir. À ce moment, son beau visage révéla sa lassitude et Zhou Weiqing qui la regardait pu sentir une pointe de douleur dans son cœur.

‘‘Petit gros Zhou, viens ici.’’ Shangguan Bing’er fit signe à Zhou Weiqing de s’approcher.

‘‘Oh.’’ L’ayant fâchée un peu plus tôt, cette fois Zhou Weiqing obéi comme un bon garçon, ayant un visage tout à fait honnête et sincère.

Avant même qu’il ait eu le temps d’arriver, Shangguan Bing’er bougea soudainement, sa vitesse allant à la limite du possible. Zhou Weiqing était sûr qu’à ce moment, elle venait d’utiliser ses deux bracelets, autant physiques qu’élémentaux. Tout ce qu’il vit fut un éclair devant ses yeux, et soudainement, ses deux mains furent agrippées et ses bras poussés violemment sur le lit.

‘‘Commandant, ne soyez pas violente, je ne vais pas résister.’’ Ressentant la douceur des mains de Shangguan Bing’er, le cœur de Zhou Weiqing eut immédiatement des pensées perverses. Cependant, l’instant suivant, il fut incapable de maintenir ses envies perverses.

Shangguan Bing’er avait pris une corde d’on ne sait où, et avait rapidement attaché Zhou Weiqing des pieds à la tête, l’attachant fermement sur le lit.

‘‘Commandant, vous êtes de ce genre-là ? Vous n’allez pas utiliser un fouet en cuir et des bougies non ? Je n’aime pas avoir mal !’’ Même à ce moment ce vaurien ne pouvait pas contrôler sa bouche.

Shangguan Bing’er lui donna un rapide coup de pied : ‘‘Si tu dis encore une connerie, je prends une de tes chaussettes et je te bâillonne avec.’’

‘‘Je me tais maintenant !’’ Personne ne connaissait mieux que Zhou Weiqing la saleté de ses chaussettes. Il était fort probable que s’il les enlevait et les lançait contre le mur, elles s’y accrocheraient… alors si elles se retrouvaient dans sa bouche…

Un instant plus tard, en entendant le son de l’eau couler Zhou Weiqing comprit pourquoi Shangguan Bing’er l’avait attaché. La belle commandant de bataillon était en train de prendre un bain. Bien sûr, elle l’avait attaché pour l’empêcher d’aller l’épier.

En vérité, les actions de Shangguan Bing’er étaient tout à fait compréhensibles. Mais même attaché sur le lit, l’esprit de Zhou Weiqing ne pouvait s’empêcher de rêver, et des images perverses emplirent sa tête. Après tout, il l’avait déjà vu nue…


Cet article comporte 71 commentaires
  1. je me rajoute pour aider les gens mais dépêchez-vous de rattraper scan manga
    merci des chaps et bon courage pour la trad
    (ps: déso des faute d’orthographes ça doit piquer)

    EDIT de Kayorko : effectivement ça piquait… donc j’ai corrigé ! ^^

    1. Et c’est à ce moment que tu te rends compte que Kay a tous les pouvoirs sur le site :0 en fait s’il veut me faire passer pour un connard, il peut modifier mon com’ , quelle horreur, quelle mauvaise personne … oh wait, c’est peut être pas une bonne idée de mal parler de son patron :O .

  2. Merci pour votre travail !! Je lis JC sur le site scan-manga, j’ai donc hâte que vous rattrapiez sikgirl ! et ainsi l’aider à pousuivre ce novel avec des sortie plus fréquentes .
    C’est un excellent Novel au même titre que Panlong !!!! 🙂

    je postule donc ce commentaire pour donner un coup de pouce a challenge… et qui sait ! peut-être ainsice rattraper des 21-4 chapitre de SikGirl!!!

    Banzai!

  3. Merci :p
    Je participe pour aider ceux qui veulent le lire, en espérant que vous rattraperez un jour SkiGirl qui en est au 22.2 :p
    Bonne chance 😀

  4. plus de chapitres, plus de chapitres (tête du chat botté) ^^

    Sinon merci pour vos traductions!! Et il est vrai que l’histoire de JC est pas mal lorsque l’on passe de panlong à JC =)

  5. sachant que « >20pers. -> 2chaps, >30pers. -> 4chaps, >40pers -> 6chaps, >50pers. -> 8chaps » donne une suite de 0.2*n-2, si on atteint la centaine ils nous donneront peut-être 18 chaps. *bave*
    sinon merci pour les chaps

  6. Slt,
    Je commente meme si je lis pas le chapitre mais ça c’est parce que je les lis sur le site de sikgirl et que je veux qu’elle se dépêche d’arriver sur eden

Répondre à alternative Annuler la réponse au commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Contenu protégé
Back To Top