skip to Main Content
Menu

Chapitre 11.2 Empire Fei Li, Cité de la colline volante


Source : Version anglaise

Traduit par : SikGirl
Édité par : Yihomi et Zareik
Vérifié par : Kiriate


JOYAUX CÉLESTES – LIVRE 2 CHAPITRE 11-2


      Après un court laps de temps, la totalité du pot de feuille fut complètement nettoyée de toute trace de soupe de bambous par les deux.

 En réalité, Zhou Weiqing n’avait mangé que le tiers du pot, la majorité ayant été engloutie par Shangguan Bing’er. Après avoir fini son repas, elle s’était même léchée les lèvres, sortant sa merveilleuse petite langue, comme si elle n’était toujours pas satisfaite. Elle mangeait normalement à la cafétéria de l’armée et jamais ils n’avaient de nourriture aussi délicieuse.

Elle regarda Zhou Weiqing un peu ahurie, et se retrouva à le voir en train de mâchouiller sa ration sèche. Instantanément le cœur de cette gentille fille se remplit de regret et d’embarras, et elle repensa à la scène plus tôt lorsqu’elle lui avait refusé de la nourriture, pour finir par manger son propre repas qu’il avait fait. Son beau visage tourna au rouge, se réchauffant, et elle baissa la tête en silence.

Zhou Weiqing demanda doucement : ‘‘C’était bon ?’’

‘‘Oui.’’ Shangguan Bing’er acquiesça légèrement.

Zhou Weiqing sourit, et continua en disant d’une voix séduisante : ‘‘Alors dans le futur, dois-je continuer de toujours t’en préparer ?’’

Shangguan Bing’er acquiesça encore une fois.

La voix de Zhou Weiqing se fit encore entendre, avec une touche de timidité : ‘‘Alors, puisque je suis si beau gosse qui excelle dans la cuisine, pourquoi ne pas me donner l’opportunité de te faire la cour ?’’

À cause des précédentes questions, Shangguan Bing’er acquiesça presque inconsciemment : ‘‘Oui… ah ! Non !’’

À ce moment-là Shangguan Bing’er réalisa qu’elle venait d’être dupée et se leva en réponse, mais juste au moment où elle allait gronder Zhou Weiqing, elle le vit prostré sur le sol, ses deux mains sur la tête, disant avec une expression pitoyable : ‘‘Même si tu n’es pas d’accord, tu ne devrais pas me frapper !’’

Marchant vers lui pour lui donner un léger coup de pied sur ses fesses, Shangguan Bing’er lui répondit d’un ton exaspérée : ‘‘Qui veut te frapper ? Allez, on y va.’’

Ils repartirent encore une fois, et même si Shangguan Bing’er ignorait toujours Petit gros Zhou, après avoir mangé la soupe de pousses de bambous, elle était incapable de remettre son expression de froideur sur son visage.

‘‘Commandant, où allons-nous ? Au moins, laissez-moi avoir une petite idée.’’ Lui demanda Zhou Weiqing, curieux.

Shangguan Bing’er lui lança un regard et dit : ‘‘Nous allons dans la cité de la colline volante, dans l’Empire Fei Li.’’

Zhou Weiqing s’arrêta, surpris. Il n’a jamais pensé que Shangguan Bing’er l’amènerait dans un endroit aussi lointain, pas étonnant qu’elle lui ait dit qu’ils ne retourneraient pas au camp avant plusieurs mois.

L’Empire Fei Li et l’Empire des Arcs Divins avaient une frontière commune, au nord-est de l’Empire des Arcs Divins. L’Empire Fei Li était l’un des plus grands empire de tout le continent infini, et était presque cent fois plus important que l’Empire des Arcs Divins, qui était d’ailleurs vraiment un petit pays… Des nombreux empires dans la région ouest du continent infini, seul l’Empire Bai Da, qui était séparé de l’Empire des Arcs Divins par l’Empire Kalise, était aussi puissant que l’Empire Fei Li.

Et quant à la cité de la colline volante que Shangguan Bing’er venait de mentionner, Zhou Weiqing la connaissait aussi. Cette cité était stratégiquement l’une des plus importantes sur la frontière sud de l’Empire Fei Li, et dans tout l’Empire, c’était aussi l’une des cinq plus grandes cités, environ dix fois plus grande que la cité des arcs divins, et était extrêmement prospère.

L’Empire des Arcs Divins et l’Empire Fei Li étaient en assez bons termes, tout comme l’Empire Kalise était en bons termes avec l’Empire Bai Da. Outre l’Empire des Arcs Divins et Kalise, plusieurs autres plus petits pays qui séparaient les deux étaient proches de l’Empire Bai Da ou Fei Li. Si ce n’était grâce à cela, ces deux gros Empire auraient une très mauvaise relation, et seraient probablement déjà en guerre l’un contre l’autre.

‘‘On va à la cité de la colline volante ? Mais c’est si loin ! Même si nous courrons vite, à la vitesse où nous allons, ça va nous prendre au moins dix jours ! Ce n’est pas mieux de prendre les chariots et les cheveux des stations de relais ? On peut y arriver en cinq jours.’’ Même si leur vitesse était impressionnante, ils restaient incapables de se comparer à un cheval au galop, surtout qu’il existait des transports spéciaux et des stations relais entre la cité des arcs divins et la cité de la colline volante, ce qui serait beaucoup plus rapide que de marcher jusque-là.

Shangguan Bing’er lui lança un regard dur, disant : ‘‘Utiliser les chars n’est pas gratuit. Le coût pour une personne est déjà de deux pièces d’or. En marchant, nous n’aurons qu’à acheter des rations et pour nous deux cela fera moins d’une pièce d’or.’’

Zhou Weiqing la regarda ahuri : ‘‘Commandant, je n’aurais jamais pensé que vous seriez aussi avare. Après tout, vous êtes l’un des piliers de notre Empire, le meilleur génie de la nouvelle génération, notre seule Maître de joyaux célestes, et aussi un Vicomte de l’Empire, ton salaire mensuel devrait être entre quatre-vingts et cents pièces d’or, pourquoi se soucier de seulement quatre pièces d’or ?

Shangguan Bing’er dit : ‘‘Le meilleur métal doit être utilisé pour le tranchant du couteau*. Étant des Maîtres de joyaux célestes, nous avons besoin de beaucoup d’argent pour pouvoir cultiver, l’Empire nous donne tellement pour nous entraîner, ne devrions-nous pas être plus économique sur ce qui n’est pas nécessaire ? En plus, tu viens tout juste de devenir un Maître de joyaux céleste, en y allant à pied, tu pourras mieux t’adapter à utiliser tes bracelets.’’

*Un idiome chinois qui veut dire de mettre les ressources à la bonne place*

Zhou Weiqing leva son pouce vers elle en lui montrant. Elle lui demanda d’un air curieux : ‘‘Mais que fais-tu ?’’

Zhou Weiqing répondit avec un grand sourire : ‘‘Héhéhé, me marier avec toi va vraiment être quelque chose de joyeux !’’

Le visage de Shangguan Bing’er redevint de nouveau complètement glacial : ‘‘Tu veux encore te faire battre ?’’

Zhou Weiqing changea immédiatement de conversation : ‘‘Commandant, c’est ma faute. Peu importe, que va-t-on faire à la cité de la colline volante ?’’

Shangguan Bing’er ne put s’empêcher de vouloir encore plus le frapper, ce vaurien était vraiment trop rapide à accepter ses erreurs, mais sans rien changer après !

‘‘On va tenter notre chance. Je viens aussi juste d’avoir mes seconds bracelets joyaux et toi ton premier n’a pas non plus d’équipement consolidé ni de compétence de stockée. Notre Empire des Arcs Divins n’a pas de Maître de consolidation d’équipement ni de palais de compétences, seuls les grandes cités des grands Empire en ont. Et la cité de la colline volante est la plus proche de nous.’’

Entendant ces mots, l’esprit de Zhou Weiqing devint inspiré : ‘‘Commandant de bataillon, quelle compétence je devrais stocker ? Tu ne veux pas me laisser consolider un set d’armure, donc je dois prendre quoi alors ?’’

Shangguan Bing’er lui répondit encore une fois d’un ton exaspéré : ‘‘Ce n’est pas aussi facile que tu le penses. Premièrement, il faut tomber sur un équipement de consolidation qui te convienne ou une compétence de bête céleste appropriée, ensuite, il faut avoir l’argent nécessaire. Comme je viens de le dire, il va falloir tenter notre chance. Pour nous, les Maîtres de joyaux célestes, nos équipements de consolidations et nos compétences stockées sont beaucoup trop importantes, seulement après avoir complété ces deux grandes étapes peut-on utiliser toute notre force. Par contre, tu dois te rappeler notre promesse, et sans ma permission, tu ne dois pas révéler que tu es un Maître de joyau céleste. Et surtout, tu ne dois jamais laisser personne voir ton Alexandrite Œil de chat. Tu m’entends ?’’

‘‘Oui, je te le promets !’’ Répondit immédiatement Zhou Weiqing. À ce moment-là, il était très excité. Même sans parler de réussir à consolider son premier équipement ou à stocker ses compétences, le simple fait de tenter tout cela le mettait de très bonne humeur. Alors qu’il entrait dans le monde des Maîtres de joyaux célestes pas à pas, ce sentiment lui était si merveilleux, qu’il ne se sentait même plus fatigué alors qu’il continuait pourtant de courir.

Shangguan Bing’er regarda Zhou Weiqing qui avait son Alexandrite Œil de chat d’une couleur cyan dans la journée tandis qu’il utilisait son attribut du vent. Elle soupira légèrement et dit : ‘‘Ton talent est vraiment excellent, mais à cause de cela, tu auras aussi beaucoup de problèmes. Ton bracelet joyau élémental possède cinq puissants attributs, ce qui veut dire que chacun de tes joyaux élémentaux vont avoir cinq compétences stockées. Rien que le prix de cela est quelque chose que l’Empire lui-même ne peut pas supporter. En plus, dans tes attributs, tu as l’obscurité et le spatial qui sont des grands attributs, et aussi l’attribut du mal. Et tout cela nécessite des bêtes célestes qui sont encore plus difficiles à trouver pour tes compétences. Ta future route de cultivation va être cent fois plus difficile que n’importe quel Maître de joyau céleste ordinaire.’’

‘‘La raison pour laquelle je veux que tu ne révèles ton Alexandrite Œil de chat à personne d’autre, c’est parce que j’ai peur que lorsque les autres Maîtres de joyaux céleste voient tes talents, ils veulent te tuer tout de suite. Après tout, plus talentueux est le Maître de joyaux célestes, plus grande est la chance qu’il meure jeune. À moins…’’


Cet article comporte 7 commentaires
  1. Subjonctif présent : …plus grande est la chance qu’il meure jeune.
    Sinon merci, ce novel est super! (Mais quand est-ce qu’ils vont « être intimes » à nouveau? Aie! Pas taper!)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Contenu protégé
Back To Top