skip to Main Content
Menu

Chapitre 10.4 Consolidation d’équipements, stockage de compétences


Source : Version anglaise

Traduit par : SikGirl
Édité par : Yihomi et Zareik
Vérifié par : Kiriate


JOYAUX CÉLESTES – LIVRE 2 CHAPITRE 10-4


       Shangguan Bing’er s’assit sur un gros arbre à environ 10 mètres de Zhou Weiqing, posa son sac par terre et prit ses rations sèches pour se sustenter.

Zhou Weiqing continua de haleter pendant un petit moment avant de réussir à reprendre son souffle, respirant plus uniformément. Il n’avait même pas de rations sèches avec lui, et voyant Shangguan Bing’er manger et boire, il ne peut s’empêcher de ravaler sa salive, tout en se rapprochant d’elle.

‘‘Commandant de Bataillon, j’en veux aussi.’’

Shangguan Bing’er le regarda, lui et ses yeux avides, et lui lança un *hmhp* avant de l’ignorer et de continuer à manger.

Zhou Weiqing dit : ‘‘Un Général ne doit pas avoir de soldat affamé, si je n’ai rien à manger, alors je  ne marcherais plus.’’ En disant cela, il s’assit aux côtés de Shangguan Bing’er, et même s’il ne la touchait pas, en étant assis à côté d’elle sur l’arbre, il pouvait sentir son odeur corporelle. Ainsi, même si son ventre était vide, il se sentait assez satisfait.

Shangguan Bing’er bougea légèrement pour s’écarter un peu de lui, continuant de manger lentement. Elle était presque sûre que Zhou Weiqing viendrait la supplier lorsqu’il serait complètement affamé. Ce vaurien était plus rusé qu’un renard, et si elle ne le gérait pas correctement dès le début, comment pourrait-il l’écouter plus tard ? Elle se disait qu’il n’y aurait aucun problème s’il manquait un repas ou deux.

Juste alors qu’elle pensait avoir réussi son plan, Zhou Weiqing, qui était assis à ses côtés, prit son élan et l’instant suivant, son corps avait bondit comme un léopard, se déplaçant vers les bois.

‘‘Mais que fais-tu ?’’ Shangguan Bing’er était surprise.

‘‘Je vais me trouver de quoi manger.’’ Zhou Weiqing lui lança ces mots avant de disparaître dans la forêt.

Shangguan Bing’er fut stupéfaite un court instant, avant de remettre ses rations dans son sac et de poursuivre Zhou Weiqing dans la forêt. La raison pour laquelle elle le suivait, était tout simplement qu’elle avait peur qu’il ne tienne pas sa promesse et décide plutôt de s’enfuir. En plus, elle était assez curieuse de voir comment il allait se trouver de la nourriture.

Après ces quelques jours avec lui, elle en était venue à croire qu’il n’était pas de noble naissance. Même s’il n’y avait pas beaucoup de bonnes personnes parmi les nobles, c’était presque impossible qu’il y ait un tel escroc parmi eux, non ?

Shangguan Bing’er activa ses bracelets physiques et élémentaux, allant tout de suite plus rapidement que Zhou Weiqing. Même si elle n’était pas aussi familière avec la forêt que Zhou Weiqing, en utilisant son ouïe et sa vitesse supérieure, elle restait capable de le suivre facilement.

En observant Zhou Weiqing se déplacer et se tourner avec autant d’aisance dans la forêt, extrêmement agile, en plus de la lueur verte inhabituelle qui brillait occasionnellement sur lui, cela la choqua énormément dans son cœur. Après tout, elle était un Maître de joyaux céleste d’agilité, et était évidemment bien informé en ce qui concernait les styles de mouvements. D’après les mouvements que Zhou Weiqing démontrait, elle pouvait voir qu’il n’utilisait que son attribut du vent lorsqu’il en avait le plus besoin, dans les occasions où il avait besoin de sauter haut ou quand il avait besoin d’une petite impulsion de vitesse, principalement pour surmonter les obstacles sur son chemin. En faisant cela, il réussissait à garder sa vitesse mais pouvait aussi conserver le plus d’Énergie céleste possible. Shangguan Bing’er pouvait aussi faire cela, mais le plus important était qu’il n’avait éveillé ses bracelets que quelques jours plus tôt. Et il pouvait déjà démontrer un tel contrôle de son attribut du vent ! Shangguan Bing’er comprit qu’elle ne pourrait bientôt plus réussir à voir au travers de ses capacités.

Après que Zhou Weiqing ait avancé de plusieurs centaines de mètres à travers les bois, il sauta soudainement en avant. D’un grand bond il attrapa une branche pour se propulser en avant, et l’instant suivant, il se reçut sur une autre grosse branche, son pied droit accroché après la branche et son pied gauche dessus pour se stabiliser à l’envers. Une fois ces mouvements complétés, il prit son arc long dans son dos et d’un mouvement rapide, y encocha une flèche et tendit à fond la corde de l’arc. Le bout de la flèche bougea imperceptiblement pour ajuster sa visée.

Quel archer expérimenté ! Pensa Shangguan Bing’er, assez surprise. Étant elle-même une archère Maître de joyau céleste, elle était très familière avec les techniques de tir à l’arc, et pouvait aisément remarquer que Zhou Weiqing n’avait en aucun cas utilisé ses bracelets joyaux pendant tous ces mouvements. Ce talent et cette expérience avec un arc, en plus de sa familiarité avec l’environnement, ces points seuls démontraient à quel point c’était un bon archer. Même s’il n’était pas un Maître de joyaux célestes, juste avec ces seuls talents, il aurait facilement pu faire ses preuves dans le bataillon.

Au même moment, les yeux de Zhou Weiqing s’éclaircirent d’une lumière vive et d’un *Whizz*, il relâcha la flèche qui vola tel un éclair, droit vers les profondeurs de la forêt.

Mais au même moment, les deux mains de Shangguan Bing’er se brouillaient et une lumière verte partit de son arc de l’aube violette, et même si sa flèche avait été décochée après celle de Zhou Weiqing, elle la rejoignit rapidement puis la percuta, stoppant net sa course, et avec deux bruits sourds et nets, les deux flèches se retrouvèrent enfoncés dans un gros arbre.

Presque inconsciemment, Zhou Weiqing tourna son corps autour de l’arbre pour se retrouver par terre, son corps caché par ledit tronc de l’arbre.

‘‘Tu as si peur de la mort.’’ dit Shangguan Bing’er exaspérée.

Entendant que c’était Shangguan Bing’er, Zhou Weiqing sortit la tête de derrière son tronc d’arbre et dit avec un sourire : ‘‘Avoir peur de la mort fait partie de la nature humaine, et si ça avait été un ennemi, hein ? Ma chère et belle commandant de bataillon, tu devrais me féliciter pour mes ressources sans limites ! Avoir un tel subordonné comme moi, n’es-tu pas fière ?’’

Shangguan Bing’er répondit avec un léger *Hmph* puis ajouta : ‘‘Ce petit lapin est tellement mignon, et tu voulais le tuer. Moi ici, tu ne prendras pas de vie innocente.’’.

Zhou Weiqing dit avec un air dépité : ‘‘Ma belle commandante, comment puis-je vivre alors ?! Tu ne me donnes pas de rations, et quand je chasse pour manger, je ne peux pas non plus, mais où est la justice ?!’’

Shangguan Bing’er ne savait pas pourquoi mais quand elle voyait le visage affligé de Zhou Weiqing, elle ressentait une plaisante satisfaction, son beau visage révéla un sourire de fierté et elle dit : ‘‘N’as-tu pas dit que tu pouvais te trouver à manger ? Alors vas-y, mais tu ne dois prendre aucune vie.’’

Zhou Weiqing sortit complètement de derrière l’arbre, remettant son arc sur son dos en soupirant avec un visage de souffrance : ‘‘Il semblerait que je n’aurai pas de viande aujourd’hui. Ma belle commandante de bataillon, je suis encore en train de grandir, c’est pas bien de souffrir de malnutrition à mon âge !’’

‘‘Humph ! Tu es aussi fort qu’un taureau, de quelle malnutrition parles-tu ?’’ répondit Shangguan Bing’er exaspérée. Mais dès qu’elle eut finie de prononcer ces mots, son visage tourna au rouge, car après tout, elle avait fait l’expérience la première de la vigueur et de la force de Zhou Weiqing.

Cependant, les mots de Shangguan Binger étaient tout de même véridiques, car après que Zhou Weiqing ait éveillé ses bracelets, en plus d’avoir grandi, son corps au complet semblait rempli de vigueur et d’énergie, ses muscles étaient clairement définis en dessous de son uniforme, et il avait une réserve infinie de force. Si son apparence était jugée selon le standard de l’armée, il aurait définitivement la stature d’un soldat d’élite, plus comparable à un adulte bien entraîné qu’à celle d’un jeune de 13 ans !

Malheureusement pour Zhou Weiqing, il n’avait pas vu le rougissement du visage de Shangguan Bing’er car sinon il aurait été encore plus satisfait de lui-même. Tout en parlant avec Shangguan Bing’er, il baissa les yeux vers le sol, comme s’il cherchait quelque chose. Ses deux mains farfouillèrent parmi les buissons avec ce qu’il semblerait être beaucoup d’expérience, et après un court laps de temps, ses poches furent remplies de plusieurs choses ressemblant à des pousses de bambous. Il prit aussi le temps de ramasser plusieurs feuilles d’arbres étoilés, avant de se redresser.

‘‘Ma belle Commandante, ça te va si je mange cela ?’’ demanda Zhou Weiqing avec un air solennel.


Cet article comporte 1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site! Back To Top