skip to Main Content
Menu

Chapitre 6.3 – Sacrifice de la Tourmaline, Alexandrite œil de chat


Source : Version anglaise

Traduit par : SikGirl
Édité par : Zareik
Vérifié par : Kiriate


JOYAUX CÉLESTES – LIVRE 1 CHAPITRE 6-3


        Dès qu’il s’était mis à courir, Zhou Weiqing réalisa qu’il y avait eu des changements dans son corps. Par rapport à avant, son corps lui semblait dix fois plus léger, et à chaque enjambée il parcourait 5 à 6 mètres. La douleur de sa course d’hier avait elle aussi complètement disparu.

Zhou Weiqing se remémora alors la véritable origine de ce qu’il s’était passé la nuit d’avant et grogna intérieurement, et merde ! Il avait laissé le manuel de la technique des Dieux Immortels dans la tente qu’il venait juste de quitter.

Sa consternation fut rapidement remplacée par de la joie lorsqu’il pensa : ‘‘Est-ce que j’ai réussi à maîtriser la technique des Dieux Immortels ?’’ À ce moment, il était déjà hors du camp de l’armée et courait droit devant lui. En même temps, il concentra son attention sur son point de la mort de la clavicule.

Zhou Weiqing réalisa que ce point était devenu semblable à un cyclone, mais contrairement à hier où il absorbait toute l’énergie de son corps, maintenant l’énergie externe était absorbée et emmagasinée dans son Dantian. En plus, il y avait d’autres changements dans son corps.

Quand il se concentra sur son point de la clavicule, 3 autres points de la mort lui donnèrent le même sentiment que celui-ci.

Tout d’abord, il y avait les points sur ses deux poignets, et même si Zhou Weiqing n’avait pas mémorisé le manuel au complet, il avait parcouru plusieurs fois les premières pages et se rappelait clairement que c’était le 2e point de la mort de la première section : le point d’acupuncture Taiyuan, qui lorsqu’il était perturbé dérangeait aussi les 100 méridiens, causant des blessures internes. Le point d’acupuncture Taiyuan était similaire à celui de la clavicule dans le sens où c’était aussi un double point, sur chaque poignet.

Outre le point Taiyuan, il y avait aussi le point sur l’extérieur du genou, le point ZhuSanLi et le ShanYinJiao sur les mollets. Ces 4 grands points de la mort étaient maintenant similaires à son point de la clavicule, chaque point générant un petit cyclone qui absorbait constamment l’énergie céleste de l’atmosphère.

Zhou Weiqing savait que c’était la contribution de la perle noire et que c’était elle qui lui avait permis de franchir le mur qu’étaient les 4 points de la mort. D’un seul coup, il avait presque complété la première section complète de la technique des Dieux Immortels, avec un seul point restant. Son énergie céleste était maintenant rendue à un niveau incroyable de 4 stages.

Il avait les nerfs assez solides*, et même si un peu plus tôt, il était plein de regrets et tout peiné à l’idée d’avoir blessé Shangguan Bing’er, maintenant il était tout excité à l’idée d’avoir réussi à cultiver la technique des Dieux Immortels.

(*En chinois la phrase peut se traduire différemment de façon soit à dire naïf, borné, sans soucis dépendant du contexte, cela peut être positif ou négatif*)

Niveau 4 d’énergie céleste, ça veut dire que j’ai éveillé mes bracelets joyaux ?

Zhou Weiqing réalisa à ce moment les implications et regarda enfin ses poignets. Dès qu’il les vit, il s’arrêta de courir, levant les bras devant lui en riant d’un rire démentiel.

‘‘Haha ! Wahahaaha ! Joyaux Célestes ! J’ai finalement mes bracelets joyaux ! Je suis un Maître de joyaux céleste ! Hahaha, personne ne peut plus dire que je suis un bon à rien !’’ Son éclat de rire intense fit en sorte qu’il en postillonna partout. Des années de sentiments gardés au fond de lui avaient été finalement relâchées et il ne pouvait s’empêcher d’exprimer la simple joie qu’il ressentait.

Sur son poignet droit se trouvait une perle blanche, brillante et transparente, semblable à un cristal de glace. Aucune impureté ; c’était le pur jade des Maîtres de joyaux célestes, mais différent du jade dragon de Shangguan Bing’er, c’était le jade blanc glacial qui lui donnait une pure augmentation de force.

Sur son poignet gauche se trouvait un étrange et unique joyau. Totalement bleu-noir avec sur le dessus une marque incandescente qui brillait d’une lueur blanche et semblait bouger quand il bougeait son poignet, faisant toujours en sorte de se retrouver face vers le haut. Comparé à Shangguan Bing’er qui avait vu un joyau œil de chat rouge-rose, ce que Zhou Weiqing voyait, était un œil de chat bleu-noir et dans la marque lumineuse une trace de gris y était présente.

Mais quelle sorte d’attribut élémental c’est ? Ce serait l’attribut spatial ? Zhou Weiqing savait que l’œil de chat signifiait normalement l’attribut spatial mais même s’il n’en savait pas autant que Shangguan Bing’er sur les nombreux joyaux, il savait que le sien n’avait pas une couleur normale. En plus, son père le Général Zhou possédait l’attribut de l’obscurité, donc son fils n’aurait-il pas dû hériter du même attribut ? Et pourtant il se retrouvait avec cet étrange joyau œil de chat.

Malheureusement, je ne peux pas retourner et demander à Shangguan Bing’er. Il semble que mon plan de rejoindre l’armée se soit écroulé, je ferai mieux de courir en premier. Et pour Shangguan Bing’er, quand je serai plus fort dans le futur, je trouverai un moyen de faire amende honorable. Après tout, je suis aussi un Maître de joyau céleste maintenant, qui sait, peut-être que la prochaine fois, on pourra être ensemble ? Hé hé.

Alors que ses pensées vagabondaient, Zhou Weiqing était rempli de regret en revoyant le corps de Shangguan Bing’er, qui était tellement meurtri. Ce qu’il lui avait fait était probablement haï autant par les hommes que par les Dieux ! Alors qu’il se réprimandait, il pensa aussi sournoisement : dommage, si seulement j’avais été conscient au moins…

Juste au moment où Zhou Weiqing allait se remettre à courir, il sentit un courant d’air froid derrière son cou, et une forte douleur le fit se figer instantanément.

‘‘Petit gros Zhou, tu m’as déshonoré et maintenant tu veux t’enfuir ?’’ Une voix remplie de haine et de rage s’éleva. Elle causa des tremblements de peur à Zhou Weiqing. Il leva rapidement ses mains en signe de capitulation : ‘‘Je ne m’enfuis pas, je ne m’enfuis pas. Commandant, parlons un peu, ne soyez pas si rapide à l’action, laissez-moi m’expliquer !’’

Shangguan Bing’er le contourna pour se retrouver en face de lui, la flèche toujours posée sur sa nuque. Même si elle avait encore les cheveux en bataille, son corps était maintenant recouvert par l’uniforme que Zhou Weiqing avait lavé la veille.

Shangguan Bing’er était après tout un Maître de joyaux célestes, et son physique était beaucoup plus fort qu’un humain ordinaire. Si une fille ordinaire avait été abusée comme elle, même si elle n’en serait pas morte elle aurait été couchée sur un lit pendant au moins 2 semaines. Mais Shangguan Bing’er était aidée par 2 bracelets joyaux et après avoir récupéré pendant un temps, elle avait réussi à amasser suffisamment d’énergie céleste pour bouger. Voyant que Zhou Weiqing allait s’échapper, comment aurait-elle pu le laisser faire ? Rapidement elle s’était habillée et s’était lancée à sa poursuite.

Quand elle avait rattrapé Zhou Weiqing, il se tenait les bras levés, riant tout seul et Shangguan Bing’er avait aussi hésité quand elle a vu ses poignets encore une fois, et c’était la raison pour laquelle elle avait été si lente à le maîtriser.

‘‘Montre-moi ta main gauche’’ lui dit froidement Shangguan Bing’er. Ses yeux, qui étaient si beaux et gentils, se retrouvaient maintenant avec une lueur sanglante à l’intérieur, remplie d’une lumière froide et irritée. Si ce n’était grâce au joyau sur son poignet gauche qui était aussi choquant, elle l’aurait probablement déjà transpercé de sa flèche.


Cet article comporte 3 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Contenu protégé
Back To Top