skip to Main Content
Menu

Chapitre 5.2 – Technique des Dieux Immortels, le réveil des Joyaux Célestes !


Source : Version anglaise

Traduit par : SikGirl
Édité par : Zareik
Vérifié par : Kiriate


JOYAUX CÉLESTES – LIVRE 1 CHAPITRE 5-2


Originalement, quand Zhou Weiqing avait découvert ce livre, il avait été très effrayé par les principes de base, et n’avait donc jamais osé l’apprendre. Il avait simplement survolé le contenu de la technique des Dieux Immortels.

Pour cultiver l’énergie céleste, cela nécessitait d’avoir une méthode d’entraînement. En utilisant cette méthode pour cultiver l’énergie, la personne absorbait l’énergie céleste des alentours pour fortifier son corps et augmenter son énergie interne. L’énergie céleste était divisée en 4 grands étapes : l’énergie Jing, l’énergie Xu, l’énergie Shen et l’énergie Dao, et chaque étape était subdivisée en 12 niveaux. Cette technique des Dieux Immortels était l’une desdites méthodes d’entraînements, mais était extrêmement unique et différait grandement des techniques normales.

Les techniques normales, peu importe leur classe, avaient habituellement différents styles de méditation ou d’entraînement physique : toutes avaient différentes méthodes pour stimuler le talent et absorber l’énergie ambiante comme fondation. Cependant, cette technique des Dieux Immortels suivait un tout autre chemin de cultivation, pour ainsi dire l’essentiel de la technique était extrêmement simple : ouvrir les points d’acupuncture de la mort. Il n’y avait pas besoin d’absorber l’énergie céleste environnante via de la méditation ou de l’entraînement physique : chaque fois qu’un point de la mort était ouvert, l’énergie interne augmentait d’un niveau. Amasser de l’énergie céleste ne servait qu’à ouvrir un nouveau point de la mort. Cela étant, cette méthode d’entraînement était extrêmement simple, mais extrêmement difficile à cultiver. Après tout, son père, le Général Zhou, était l’expert le plus fort de l’Empire, mais n’était qu’au 32e niveau de cultivation, l’énergie céleste Shen stage 8, et il n’avait pas augmenté de niveau durant les 5 dernières années.

Quand Zhou Weiqing était jeune, le général avait pour habitude de lui faire essayer toutes sortes de méthodes d’entraînement pour essayer de le faire cultiver, mais parmi toutes ces méthodes qu’il avait essayé d’utiliser, aucune ne passait par les si importants points d’acupuncture de la mort.

C’était la raison principale pour laquelle Zhou Weiqing n’avait encore jamais essayé cette méthode. Cependant, chaque année le général Zhou examinait son corps, mais en vain, il ne trouvait aucun signe d’amélioration de l’état de ses méridiens bloqués. À ce rythme, il resterait un déchet toute sa vie. Zhou Weiqing avait longuement délibéré intérieurement avant de prendre sa décision, s’il allait oui ou non essayer d’apprendre cette technique des Dieux Immortels. Ce n’était que seulement aujourd’hui qu’il avait enfin arrêté sa décision et avait renforcé sa résolution.

Le Général Zhou était un Maître de joyaux célestes, et cela était normalement héréditaire ; la plupart des descendants des Maîtres de joyaux célestes avaient beaucoup de chances d’en être eux aussi, tant qu’ils réussissaient à les réveiller. Cependant, en examinant le corps de Zhou Weiqing, on pouvait constater que plusieurs des passages de ses méridiens bloqués passaient au travers de quelques points de la mort. C’était aussi l’une des raisons pour laquelle le général n’avait jamais osé utiliser son énergie céleste pour forcer ses méridiens à s’ouvrir, malgré son désir de voir son fils lui succéder. À ce moment Zhou Weiqing pensait que s’il pouvait maîtriser cette technique et ouvrir les points d’acupuncture de la mort, cela résoudrait dans le même temps le problème de ses méridiens et lui permettrait enfin de cultiver l’énergie céleste.

Aujourd’hui, après avoir entendu des secrets à propos des Maîtres de joyaux célestes de la part de Shangguan Bing’er, son désir d’en devenir un surpassait à présent grandement la douleur qu’il ressentait dans son corps. Il avait fait son choix, celui d’au moins essayer cette technique des Dieux Immortels ; s’il n’essayait même pas, comment pourrait-il accepter son destin si facilement ? Il savait clairement qu’il ne lui restait pas beaucoup de temps, car si un humain ne réveillait pas ses bracelets joyaux avant l’âge de 16 ans, il perdait à jamais l’opportunité de les réveiller un jour.

À partir de là, cela voulait dire qu’il resterait à jamais un bon à rien, et qui serait réellement satisfait de cela en ayant le choix ? Alors même qu’il avait peur de la mort, il avait encore plus peur de rester un bon à rien pendant le restant de ses jours.

Prenant une grande inspiration, son expression d’honnête garçon disparut, et fut remplacée par une expression de détermination. Utilisant la faible lueur de sa lampe de fortune, il tourna la prochaine page du vieux manuel. La 2e page décrivait le premier point de la mort qu’il fallait ouvrir pour la technique des Dieux Immortels.

Sur le vieux morceau de cuir d’agneau il était écrit : le corps humain possède 52 points uniques d’acupuncture, 300 points doubles d’acupuncture, 50 points hors méridiens et un total de 720 points d’acupuncture. Parmi ceux-là, 108 sont des points vulnérables, 72 sont non létaux et 36 sont fatals : les points de la mort.

Technique des Dieux Immortels partie une, entraînement des parties supérieures et inférieures des membres du corps. Premier point d’acupuncture de la mort : le point de la clavicule.

Le point de la clavicule est situé sur le haut de l’épaule.

La page montrait clairement comment ouvrir ce point, incluant des images et des dessins pour clairement montrer ce point.

Le point de la clavicule était un double point, un à gauche et un à droite. Zhou Weiqing essaya d’appuyer légèrement sur son propre point gauche et senti immédiatement tout son côté gauche s’engourdir pendant un temps, lui faisant peur : c’était effectivement formidable. Il fallait savoir que parmi les 36 points de la mort, il y en avait des plus ou moins forts, et après avoir regardé brièvement la technique, il remarqua que les derniers points étaient beaucoup plus forts que les précédents. La technique était divisée en 4 parties : la première concernait les points sur les membres, consistant en 5 points, la seconde partie concernait le dos, consistant en 8 points, la troisième partie concernait le torse avec 14 points et finalement la tête avec 9 points. On pouvait dire que la technique commençait (relativement) facilement jusqu’à devenir de plus en plus difficile. Pourtant, même le plus simple des points, celui de la clavicule, provoquait une telle réaction. Cela faisait trembler de peur Zhou Weiqing. Ces points de la mort pouvaient-ils réellement être ouverts ?

Après avoir hésité pendant un instant, il réaffirma sa décision, car comme on dit, si c’est fait pour être à toi, c’est à toi ; s’il réussissait à le faire, il pourrait enfin avoir la chance de devenir un Maître de joyaux célestes, sinon il resterait un bon à rien pour toute sa vie.

Ne plus être un bon à rien. C’était l’envie que Zhou Weiqing avait dans son cœur et qui lui permit de faire le premier pas en avant vers sa vie de cultivateur. Il se concentra silencieusement, et commença à cultiver selon les indications de la technique.

Concentrant sa conscience sur son point de la clavicule et commença à sentir tranquillement tout son corps. Le plus difficile dans tout était de commencer au début, de franchir le premier pas. Dans son cas, la partie la plus difficile était de sentir le très faible niveau d’énergie céleste contenu dans son corps, et de réussir à le concentrer pour ouvrir le point de la mort. Si l’on se fiait au manuel, le point de la clavicule était le plus facile d’accès parmi les 36 points, et la vrai clé était de savoir s’il allait y survivre ou non. Une fois qu’il y aurait survécu, il aurait alors passé le premier point critique du premier stage.

Après une heure, la fatigue et la douleur lancinante firent en sorte que Zhou Weiqing fut incapable de garder son calme. Il ne réussissait pas non plus à ressentir une seule once d’énergie céleste. Même s’il avait peur de la mort, il avait une résistance mentale très forte, et tant qu’il avait décidé de faire quelque chose, il allait le poursuivre jusqu’à la fin.

2 heures plus tard… il était déjà tard le soir et seul le son occasionnel des criquets pouvait se faire entendre, interrompant l’absolu silence de la nuit.

Suis-je vraiment destiné à être incapable de cultiver ? Même cette technique des Dieux Immortels semble impossible pour moi ? Zhou Weiqing était sur le point d’abandonner, car cela faisait maintenant 2 bonnes heures, et son dos et ses hanches le faisaient énormément souffrir, ses pieds n’avaient plus de sensations, à force d’avoir été assis comme cela pendant si longtemps. Et pourtant, il ne réussissait toujours pas à sentir l’énergie céleste dans son corps.


Cet article comporte 5 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Contenu protégé
Back To Top