skip to Main Content
Menu

Chapitre 2.2 – L’étrange Perle noire


Source : Version anglaise

Traduit par : SikGirl
Édité par : Zareik
Vérifié par : Kiriate


JOYAUX CÉLESTES – LIVRE 1 CHAPITRE 2.2


De retour sur le Boulevard de la forêt étoilée, Zhou Weiqing devient de plus en plus furieux en se remémorant les derniers événements. Même s’il avait réussi à survivre par un quelconque miracle, l’impression que lui avait laissée sa fiancée était des plus terribles. S’il n’avait pas eu la chance de tomber sur la Perle Noire il serait probablement déjà mort.

‘‘Attends un peu Difuya. Un jour je vais te le faire regretter et cette revanche sera des plus plaisante !’’ se dit vicieusement Zhou Weiqing. Il n’avait jamais autant haï quelqu’un. Même s’il se faisait ridiculiser depuis son plus jeune âge, personne ne l’avait encore directement agressé comme elle venait de le faire. Le coup bas de Difuya était tellement vicieux à son encontre, alors que la seule raison pour laquelle elle lui avait lancé sa boule de feu n’était qu’un stupide malentendu. Clairement Zhou Weiqing était quelqu’un qui avait la rancune tenace. En se rapprochant de la ville, Zhou Weiqing calma ses émotions. Il ne portait que sa robe extérieure avec pratiquement rien en dessous. Heureusement, il lui restait quelques pièces d’or dans ses poches. Son père étant très strict avec lui, il n’avait pas beaucoup d’argent de poche.

‘‘Devrais-je rentrer à la maison ?’’ Zhou Weiqing s’arrêta pour y penser. ‘‘Non, je ne peux certainement pas retourner comme cela. Cette stupide Difuya va sans aucun doute se plaindre à son père l’Empereur comme quoi j’ai fait mon voyeur. Et si le vieux en entend parler, je ne m’en sortirais pas avec une simple session de correction’’. Pensant au visage sévère de son père, il ne put s’empêcher de frissonner. Il avait grandi avec trop de ses dites sessions. À chaque fois qu’il faisait un mauvais coup, cela se terminait par une raclée de la part de son père. Cette fois, si son père apprenait qu’il avait regardé la princesse durant son bain, il ne pourrait pas se justifier. Pour sa propre sécurité, il valait mieux pour lui qu’il ne rentre pas.

Cependant, s’il ne rentrait pas chez lui, où pouvait-il bien aller avec seulement quelques pièces d’or ? Zhou Weiqing se trouvait face à un dilemme. Même s’il était grand et bien bâti, il n’avait que 13 ans et aucun talent se lequel il pouvait compter pour survivre. Même s’il s’enfuyait de la maison, comment pourrait-il survivre plusieurs jours à l’extérieur en étant seul ?

Pendant un moment Zhou Weiqing eut une expression sombre sur le visage. Malgré ses doutes, il continua sa route vers les portes de la cité.

‘‘Hein ? Mais pourquoi y a-t-il autant de gens devant ?’’. Alors que les portes de la cité étaient juste devant lui, Zhou Weiqing se rendit compte qu’il y avait une grande foule de personnes, de plusieurs centaines de personnes, avec des soldats qui gardaient le périmètre.

Mais que ce passe-t-il ? Empli de curiosité, il marcha rapidement pour aller voir. Malgré le nombre de personnes, la foule n’était pas très dense et il fut capable de se trouver une place tout en avant.

Juste devant la foule, il y avait une longue rangée de tables entourée de gens. Derrière les tables, une pancarte sur laquelle était écrit ‘‘Recrutement Militaire’’ était clairement visible. En dessous de ce titre se trouvait le descriptif suivant : “Pour protéger notre Pays, l’Empire des Arcs Divins recrute maintenant 3000 nouvelles troupes. Cherchons des hommes en bonne santé âgés entre 16 et 26 ans, priorité à ceux nés avec une grande force physique ou de l’énergie céleste. Le pays en premier, la maison en deuxième, joignez l’armée pour protéger votre Empire et votre famille, voilà ce qu’il faut faire !’’

L’énergie céleste faisait référence aux niveaux 1 et 2. Si quelqu’un était capable de cultiver au 3e niveau et d’ainsi réveiller ses bracelets joyaux, il n’avait pas besoin de rejoindre l’armée via cette table de recrutement. Ces personnes pouvaient directement enter à l’école militaire ou même à l’école des Maîtres joyaux, ce qui leur promettait un meilleur avenir. Normalement les bracelets joyaux devaient être obtenu avant 16 ans sinon cela devenait impossible qu’ils se réveillent. Donc le recrutement était à l’intention des soldats normaux.

Joindre l’armée ? Regardant l’annonce, Zhou Weiqing se sentit tenté. S’il signait, il n’aurait pas besoin de retourner chez lui ! Il serait nourri et payé, il pourrait même se faire un nom dans l’armée et son père arrêterait de le traiter de clochard inutile. Hahaha c’était une occasion providentielle !

Ce vaurien restait encore très jeune et sur le coup de l’excitation, il ne pensa pas aux difficultés pour rejoindre l’armée. Après tout, 13 ans, c’était un âge où les décisions étaient prises sur des coups de tête. Et après avoir été traité d’inepte et d’incapable tous les jours, ayant un père aussi strict avec lui, il ne voulait plus rentrer chez lui.

Ayant fait son choix Zhou Weiqing se fraya un chemin vers des tables et face à un vieux soldat recruteur, il dit : “Grand frère, je veux être dans l’armée !’’

Même s’il y avait plusieurs centaines de personnes dans la foule, le nombre actuel de postulant n’était pas si élevé. Après tout, ils se trouvaient dans la très prospère capitale de l’Empire et le standard de vie de la populace était bien plus élevé que la moyenne. Et puisque l’Empire des Arcs Divins était un petit pays, il y avait beaucoup d’escarmouches aux frontières avec les autres pays. Résultat, se joindre à l’armée restait une occupation très dangereuse et n’était donc pas un choix d’occupation normale, surtout pour les personnes nobles.

Il y avait environ 20 soldats en charge des tables de recrutement, tous des vétérans ayant le rang de Lieutenant ou plus. Celui qui faisait face à Zhou Weiqing avait l’air d’avoir une trentaine d’années, et alors même qu’il n’était qu’assis, son corps grand et puissant dégageait une certaine aura. Avec son regard paresseux de ceux qui ont été longtemps dans l’armée, on pouvait reconnaître un soldat expérimenté et habile.

‘‘Hé le jeune, tu veux rejoindre l’armée ?’’. En voyant que quelqu’un l’abordait, le Lieutenant fut rempli de joie. Après tout, ils étaient 20 soldats ici et Zhou Weiqing l’avait choisi lui, lui donnant en même temps un certain prestige.

‘‘Oui ! Je veux rejoindre l’armée !’’ S’exclama Zhou Weiqing. En voyant tous les lieutenants habillés soigneusement dans leurs armures projeter une aura inspirante, cela lui donna encore plus envie de se joindre à l’armée.

Le lieutenant acquiesça avec satisfaction et lui demanda alors : ‘‘Parfait, quelle branche veux-tu rejoindre ?’’

‘‘Ah ?’’ Alors même que son père était le Général en chef de l’armée, personnellement Zhou Weiqing ne connaissait pas le fonctionnement de l’armée et demanda timidement : ‘‘Il y a une différence ?’’

‘‘Bien sûr qu’il y a une différence ! Même si le traitement des soldats de bases est le même, les exigences sont différentes. Par exemple, ceux dans l’infanterie légère sont plus entraînés sur leur endurance : sur le champ de bataille ils sont les plus occupés, ayant besoin de courir partout. Avec une meilleure endurance et étant bon coureur ils ont plus de chances de survivre durant les combats. En fait, presque toutes les autres branches partent de l’infanterie légère alors la plupart des recrues commencent là. Il y a aussi d’autres branches comme l’unité des marchandises, de la logistique, des cuisiniers de l’armée, etc… mais la plupart de ceux-là n’ont pas beaucoup d’opportunité d’avancement.’’ En parlant de ces dernières branches, sa bouche se crispa, semblant les dénigrer.

Dès qu’il entendit parler de survie sur le champ de bataille, l’enthousiasme précédente de Zhou Weiqing se tarit. Ah oui, joindre l’armée, cela voulait aussi dire se battre sur des champs de batailles et n’ayant pas tant de capacités, il avait de grandes chances de finir en chair à canon, et cela ne lui serait certainement pas profitable.

‘‘Hum… frère officier, puis-je reconsidérer un peu ?’’. Avoir peur de la mort faisait partie de la nature humaine, et tout spécialement pour un jeune comme Zhou Weiqing qui, même s’il avait l’air d’en avoir 16, n’avait que 13ans.


Cet article comporte 2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
error: Contenu protégé
Back To Top