skip to Main Content
Menu

Chapitre 1.2 – Grande sœur, j’ai peur que ce ne soit une erreur !


Source : Version anglaise

Traduit par : SikGirl
Édité par : Zareik
Vérifié par : Kiriate et Wilden


JOYAUX CÉLESTES – LIVRE 1 CHAPITRE 1.2


      Zhou Weiqing avait les yeux grands ouverts, comme si ses rêves devenaient réalité. Juste à ce moment, une voie féminine cria : ‘‘Princesse, faites attention ! Il y a quelqu’un ici !’’

Entendant ce cri, la fille aux cheveux roses, surprise comme un petit oiseau effrayé, plongea soudainement dans l’eau jusqu’à ce qu’elle lui arrive au cou, regardant autour d’elle paniquée.

Avant que Zhou Weiqing ne puisse réagir, il sentit son corps devenir de plus en plus léger et le monde tourner autour de lui. Avec un *bang*, il s’écrasa au sol.

‘‘Mais… qu’est-ce que…’’ Même si Zhou Weiqing était incapable de cultiver l’énergie céleste, il avait quand même été entraîné par son père depuis sa plus tendre enfance, faisant en sorte que son corps soit en excellente condition physique, définitivement plus fort et plus agile que n’importe quelle autre personne lambda. Il exécuta un roulé boulé sur le sol avant de se relever.

À environ 3 m devant lui, une jeune femme d’à peu près 20 ans se tenait là, le fusillant du regard. Elle était plutôt normale à regarder, vêtue d’une armure de cuir et une épée à la main, un arc fait de bois étoilé accroché dans son dos.

Zhou Weiqing reconnut immédiatement le symbole de la fleur étoilée cousue sur son armure de cuir, réservé aux gardes royaux… se pourrait-il que cette jeune femme soit une garde royale ?

Ce qui attira en premier l’attention de Zhou Weiqing, ce fut les 3 bracelets joyaux qui entouraient le poignet droit de la femme. Ils étaient de type jade et avec la bonne vision de Zhou Weiqing et la radiance du jade, il put très clairement voir que les bracelets étaient composés d’environ 30% de jade bleu-vert, 30% de jade blanc et 40% de jade vert-dragon.

Bien que Zhou Weiqing ne puisse pas personnellement cultiver, il savait par contre que les 3 bracelets joyaux sur le poignet droit de la jeune femme n’étaient pas de simples ornements, mais un signe de pouvoir.

Sur ce continent, le pouvoir d’une personne pouvait être déterminé par 3 critères, et si vous sortiez du lot d’une façon particulière, vous pouviez être considéré comme faisant partie des puissants. Ces 3 critères étaient bien évidemment, l’énergie céleste, les joyaux physiques et les joyaux élémentaux.

Les humains croyaient être la race la plus puissante que les dieux aient jamais créés, et que leur corps était réellement un cadeau des dieux. Il existait de nombreuses manières de cultiver sa force, et cette force gagnée avec ces méthodes s’appelait l’énergie céleste. L’énergie céleste était divisée en 4 grandes catégories, l’énergie Jing, l’énergie Xu, l’énergie Shen et l’énergie Dao.

Chacune de ces catégories était subdivisée en 12 niveaux. Une légende racontait que quelqu’un qui réussissait à atteindre le plus haut niveau du Dao deviendrait alors capable de cultiver l’énergie de l’univers, capable de détruire, de créer mais aussi de vivre extrêmement longtemps. Dans tous les cas, que ce soit les Maîtres de joyaux physiques ou les Maîtres de joyaux élémentaux, la base de leur force restait l’énergie céleste. Sans assez d’énergie céleste, la qualité des bracelets célestes importait peu.

Sur ce continent, les humains naissaient tous avec des bracelets joyaux. Personne ne pouvait dire à l’avance quels joyaux c’étaient. C’est seulement une fois l’énergie céleste cultivée jusqu’au 3ᵉ niveau d’énergie Jing que leurs joyaux s’éveillent.

La cultivation de l’énergie Jing est assez difficile, tout particulièrement lors des premières phases où le talent pour communiquer avec ses propres joyaux afin de pouvoir cultiver est la base et le plus difficile à maîtriser. Compléter les 3 premiers niveaux d’énergie Jing revenaient à renaître 3 fois et moins de 1% de la population réussissait à le faire.

Une fois que les 3 premiers niveaux étaient complétés et que leurs joyaux étaient éveillés, ils passaient de gens du commun à des personnes venant de faire leurs premiers pas vers le pouvoir. Comme Zhou Weiqing avait ses méridiens bloqués et ne pouvait donc pas cultiver, il était condamné à être incapable de compléter ces 3 premiers niveaux et d’éveiller ses bracelets joyaux, condamné donc à rester quelqu’un d’ordinaire toute sa vie.

Les bracelets joyaux ont 2 formes après leur éveil. Ceux autour du poignet droit sont des bracelets de joyaux physiques et ceux autour du poignet gauche sont des bracelets de joyaux élémentaux. Les joyaux physiques et élémentaux sont à la base complètement différents. En général, ceux avec des joyaux physiques étaient de puissants guerriers, et chaque bracelet de plus ne faisait pas seulement augmenter l’attribut physique dudit joyau et dudit Maître, mais il permettait aussi de fusionner une arme ou une pièce d’armure, ce qui donnait un autre avantage aux Maîtres de joyaux physiques. D’un autre côté, ceux possédant des joyaux élémentaux étaient dotés de plus d’énergie mentale et pouvaient utiliser leurs joyaux élémentaux pour contrôler les éléments avec lesquels ils étaient alignés. De plus, ils pouvaient aussi sceller des compétences dans leurs joyaux.

Pour les deux types de maître, la base de leur force restait le nombre de bracelets joyaux. Pour eux, le maximum était de 9 bracelets joyaux. Ceux qui en avaient entre 1 et 3 étaient connus comme étant au stage Shi, entre 4 et 6 au stage Zun et entre 7 et 9 au stage Zong.

Chaque stage possédant un niveau inférieur, moyen et supérieur. Ainsi, la garde royale qui se tenait devant Zhou Weiqing était un Maître de joyaux physique de stage supérieur Shi.

Même si le stage Shi n’était que le premier stage, cela aurait été une grave erreur que de sous-estimer les 3 bracelets joyaux du Maître de joyaux physique face à lui. Après tout, dans un petit pays comme l’Empire des Arcs Divins, il y avait moins de 100 Maîtres de joyaux ! Cette demoiselle garde royale en face de Zhou Weiqing faisait donc probablement partie du top 50 des personnes les plus puissantes du pays ! Vous pouvez donc voir ô combien les Maîtres joyaux sont rares ! Ayant 3 bracelets joyaux cela voulait dire que son énergie céleste Jing avait été cultivé au moins jusqu’au 10e niveau, et peut-être même qu’elle était proche de percer vers l’énergie Xu. Avec son pouvoir, il lui serait facile de battre à elle seule une centaine de soldats normalement entraînés.

Les joyaux physiques et les joyaux élémentaux étaient formés de différents types de pierre précieuse. Pour les joyaux physiques, ils étaient tous formés de différents types de jade, qui représentaient différents types de renforcement physique. Il existait 6 types de jade possibles, autrement dit : le jade blanc augmentait la force, le bleu-vert augmentait la flexibilité, le jaune augmentait la solidité, le vert dragon augmentait l’agilité, le jade rouge augmentait la coordination et le jade noir augmentait l’endurance.

Tous les Maîtres de joyaux physiques avaient des mix de différents types de jades dans leurs bracelets. Prenons la garde royale comme référence, avec 30% de jade bleu-vert, 30% de jade blanc et 40% de jade vert dragon, cela voulait dire que si le renforcement d’un bracelet équivalait à 100, elle avait une augmentation de 30 de flexibilité, 30 de force et 40 d’agilité. Un très bon mix pour elle.

Ressentant la fureur dans ses yeux, mêlée à des idées de meurtres, Zhou Weiqing sentit la sueur couler dans son dos et s’écria : ‘‘Grande sœur j’ai peur que ce ne soit une erreur !’’

‘‘Une erreur ?!’’ La garde royale fit un geste du poignet et tira son épée au clair. Malgré le fait qu’elle n’ait pas activé ses 3 bracelets, son épée brillait d’énergie céleste. Son énergie n’étant toujours pas capable de sortir de l’épée signifiait qu’elle était encore dans la hiérarchie de l’énergie Jing, car ceux qui avaient percé vers l’énergie Xu pouvaient relâcher leur énergie depuis leur épée vers l’extérieur. Bien sûr, elle n’utilisait même pas ses bracelets, car ils augmenteraient la puissance de son énergie céleste, et face à Zhou Weiqing, un roturier non armé, cela ne lui était pas nécessaire.

En un éclair glacial, la pointe de l’épée se retrouva sous la gorge de Zhou Weiqing. Un simple mouvement pouvait lui enlever la vie.

‘‘Grande sœur Maître de joyaux physiques, c’est vraiment une erreur ! En plus, j’ai rien vu ! Allez, laisse-moi m’en aller !’’ Zhou Weiqing la regarda d’un air pitoyable et avec son visage d’honnête citoyen, il semblait très convaincant.


Cet article comporte 1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Contenu protégé
Back To Top