skip to Main Content
Menu

IRAS – Chapitre 33

Traductrice : Amane

 Édition : Tic

Chapitre 33 : Je crois que je devrais écrire un essai d’auto-réflexion !

Le lendemain.

 

Zhang Ye se leva plus tôt. Sans manger de petit-déjeuner, il alluma l’ordinateur. L’ordinateur à la maison de ses parents était de marque “Donghua” et avait été fait en Chine. C’était également une marque dont Zhang Ye n’avait jamais entendu parler. Il était bon marché mais son rapport qualité/prix était vraiment bon. Le seul problème était qu’il aimait se bloquer.

 

En vérifiant sur internet, il vit que les messages de Tian Bin sur Weibo avaient déjà été supprimés. Zhang Ye commença aussi à supprimer quelques-uns des messages qu’il avait postés la nuit dernière. Il n’avait pas d’autre choix, car le Directeur Zhao l’avait personnellement appelé, fou de rage, la nuit dernière. Tout semblait calme, mais les personnes qui avaient assisté à la guerre de commentaires de la veille savaient à quel point la bataille avait été passionnante.

 

Oh?

 

Les expressions les plus populaires de cette année?

 

Grâce à un lien posté sur Weibo, Zhang Ye se retrouva sur un site de vote. C’était la sélection des 10 expressions les plus populaires qui étaient apparues au cours de l’année. C’était vraiment différent par rapport à son ancien monde.  Les expressions qui étaient populaires dans son monde étaient presque toutes connues de tout le monde et cela s’arrêtait là.  Mais dans ce monde, il y avait une légère différence. Beaucoup d’expressions de ce monde étaient devenues populaires grâce aux votes des internautes. Le résultat de cette méthode était vraiment intéressant. Si quelqu’un le lui avait dit, il ne l’aurait pas cru. Mais en jetant un œil à la liste , il eut un choc !

 

No. 1. J’ai acheté une montre l’année dernière– Zhang Ye.

 

No. 2. S’il vous plaît (QU) prenez (NI) bien (MA) soin de vous (DE) – Zhang Ye.

 

No. 3. Votre maison est remplie de parasols–de l’internaute, Je suis votre tante.

 

No. 4. Professeur  Tian, pourquoi avez-vous arrêté votre traitement? – Zhang Ye.

 

Parmi le top 10 des expressions les plus populaires, les injures de Zhang Ye avaient des dizaines de milliers de votes d’internautes  pour prendre les meilleures places. La première, la deuxième et la quatrième place lui appartenaient. En regardant plus bas dans le classement, les autres injures de Zhang Ye  étaient situées entre les 20ème et 30ème places. Les votes pour ses expressions n’arrêtaient pas d’augmenter. Zhang Ye en fut immédiatement ravi. Surtout pour la phrase “pourquoi avez-vous arrêté  votre traitement ?” car on avait gardé le nom de Tian Bin devant!

 

Après la fin de la guerre des commentaires, les journaux n’en avaient pas parlé. C’était parce que Zhang Ye et Tian Bin n’étaient pas vraiment connus, alors ce n’était pas considéré comme important. Cependant, il y avait quelques médias sur internet et quelques personnes qui avaient assisté au spectacle qui donnèrent leurs avis.

 

“La culture et la qualité d’un animateur radio”.

 

“Une grande guerre de commentaires. La contre-attaque d’un poète”.

 

“Le miracle de Weibo. Une guerre de commentaires qui a été regardé par des dizaines de milliers de personnes”.

 

Après en avoir balayé quelques-uns, Zhang Ye prit le petit-déjeuner que lui avaient fait ses parents, avant d’aller au travail.

 

 

Au bureau.

 

En arrivant au seuil du bâtiment de la station de radio, beaucoup de membres du personnel, qui ne connaissaient pas Zhang Ye, étaient en train de le regarder. Quelques-uns le pointaient même du doigt.

 

“C’est Zhang Ye!”

 

“C’est cette personne? Haha.”

 

“As-tu vu ce qui s’est passé hier sur Weibo ? C’était génial!”

 

Il y avait même un jeune du département des ressources humaines qui salua Zhang Ye d’un signe de la main, “Professeur Zhang, vous venez d’arriver? Bonjour.”

 

Zhang Ye cligna des yeux, il ne le connaissait pas, mais il le salua quand même poliment en retour, “ Bonjour, Comment allez-vous?” Parfait, je dois être devenu célèbre une nouvelle fois. Cependant, Zhang Ye, dont le rêve était justement de devenir célèbre, n’était pas vraiment joyeux à ce moment-là. Il sourit avec amertume car il savait qu’une punition l’attendait. Tandis qu’il approchait du bureau, il se sentait de plus en plus inquiet. *Cough*, il ne savait pas  comment le Directeur allait résoudre le problème.

 

Quand il entra dans le bureau, tout le monde était déjà là.

 

“Ah, professeur Zhang!” Xiaofang fut la première à le remarquer.

 

Le Professeur Feng, qui allait bientôt partir à la retraite, dit avec quelques ressentiments, “Jeune homme, vous… Pourquoi êtes-vous aussi impulsif?”

 

Les autres personnes soit se moquaient de lui soit le regardaient. Leurs regards étaient compliqués quand ils regardaient Zhang Ye.

 

Zhang Ye  dit, “Professeur Feng, je ne suis pas une personne impulsive. C’est juste qu’il m’a cherché et est allé trop loin. Il m’a insulté sur Weibo sans raison. Il a même encouragé ses fans à m’insulter. Comment pouvais-je battre en retraite ? Il disait « Ne le jugez pas sur ses poèmes et ses romans ; ils ne montrent pas sa vraie personnalité. »” Il était en fait vraiment nationaliste 1 et accusait le ciel de causer tous ses griefs. C’était la vraie nature de cet homme. Il était simplement une infâme personne très ordinaire. Il n’était pas aussi noble  que ce que pensaient les personnes.

 

“C’est vrai, où est Tian Bin?” Zhang Ye commençait à regarder les environs.

 

Le professeur Feng avec un regard étrange hésita à lui répondre avant de lui dire, “Il a été hospitalisé. Il a pris sa journée.”

 

“Hospitalisé?” Zhang Ye devint nerveux. Ne me dites pas que ce mec a tellement été agité par mes paroles qu’il a été hospitalisé ? Ça ne pouvait être vrai, pas vrai?

 

Quelqu’un du département d’édition déclara, “Little Zhang, vous êtes vraiment dans le pétrin cette fois. Le Directeur Zhao a dit que vous devez aller le voir dès vous entrez dans le bureau.”

 

Zhang Ye dit innocemment, “Je n’ai causé aucun problème. Vous l’avez tous vu. C’est le Professeur Tian qui a commencé le premier. Vous ne pouvez pas me blâmer pour son hospitalisation, pas vrai ? Hai, ce proverbe est vraiment adapté, NO-ZUO, NO-DIE 2.”

 

Xiaofang était étonnée, “Qu’est-ce que cela signifie?”

 

Les autres  personnes présentes étaient aussi curieuses, “Est-ce de l’anglais? No? Die? Qu’est-ce que cela veut dire?”

 

Zhang Ye expliqua, “Si vous les lisez ensemble cela donne … Si tu ne cherches pas la mort, tu ne mourras pas.”

 

Le Professeur Feng  recracha l’eau qu’il était en train de boire à partir d’une tasse en porcelaine en entendant cela. Il commença à tousser, “Votre bouche est vraiment vicieuse!”

 

Tout le monde dit, “Parlez-vous anglais à la maison!?”

 

NO-ZUO? NO-DIE? En entendant cela, Wang Xiaomei, qui était d’habitude assez réservée, était également amusée.  Après s’être raclé la gorge et  avoir effacé son sourire, elle retourna travailler.

 

En se dirigeant vers le bureau du Directeur, Zhang Ye riait amèrement pour cacher son anxiété. Il toqua deux fois à la porte.

 

“Qui est-ce?”

 

“C’est moi, Zhang Ye!”

 

“…Entrez!”

 

En entendant le nom de Zhang Ye, le ton de la voix provenant de l’intérieur du bureau devint immédiatement froid.

 

Zhang Ye entra prudemment dans la pièce et vit Zhao Guozhou en train d’arroser les fleurs sur le bord de la fenêtre. Il ferma la porte et dit, “Directeur, l’éditeur Zhou m’a dit que vous vouliez me voir?”

 

Zhao Guozhou dit d’une voix rauque, “Savez-vous pourquoi je voulais vous voir?”

 

“Je ne sais pas?” Zhang Ye feignit l’ignorance, “Est-ce à propos des enregistrements de ‘Ghost Blows Out the Light’? Ne vous inquiétez pas, je devrais finir d’enregistrer les derniers épisodes aujourd’hui. Ces enregistrements pourront s’étaler sur plus d’un mois sans problème.”

 

Zhao Guozhou était sans voix, “Êtes-vous en train de jouer à l’idiot avec moi?”

 

Zhang Ye ne pouvait qu’admettre ses fautes, “Directeur, je sais que je n’ai pas eu entièrement raison hier, mais c’est Tian Bin qui a été le premier à me discréditer en me traitant de personne arrogante ivre de succès. Il a même attisé les flammes pour que ses fans m’insultent. Dites-moi, qu’aurais-je du faire ? Je ne pouvais pas prétendre n’avoir rien vu, pas vrai ?”

 

Zhao Guozhou dit en colère, “Il a ses responsabilités ! Vous, aussi, avez les vôtres dans cette histoire! Quoi qu’il en soit, Tian Bin n’a utilisé aucune vulgarité, pas vrai ? Qu’en est-il de vous ? Regardez vos messages! Hier, le Directeur de la station m’a même appelé chez moi ! Il m’a demandé ce qui se passait ! Savez-vous quelle belle réputation cela apporte à la station ? Eh?” Zhao Guozhou déposa l’arrosoir par terre et dit, “Vous n’avez pas besoin de continuer à me donner vos raisons. Je marquerais cette erreur par écrit avec une note de désapprobation (un démérite  3). Bien, puis… Écrivez un essai d’auto-réflexion. Je déciderais après l’avoir lu. Si votre attitude est toujours incorrecte, je vous donnerais encore plus de punitions. C’est votre choix!”

 

Zhang Ye n’était pas prêt à faire l’essai, “Directeur Zhao, j’accepte la note de désapprobation. Cependant, je n’écrirais pas l’essai d’auto-réflexion, car je pense n’avoir rien fait de mal!”

 

Zhao Guozhou répondit en colère, “Vous légitimez encore ce que vous avez fait?”

 

“Mais Weibo est mon espace personnel. J’ai également déclaré que ce que j’ai posté était mon opinion personnelle et, ainsi, cela n’avait rien à voir avec la station!” contesta Zhang Ye. Quel âge avait-il pour encore écrire un essai d’auto-réflexion!? Il n’était plus un élève d’école primaire. Zhang Ye ne serait définitivement jamais d’accord avec ça, il en allait de ses principes et de sa dignité!

 

“Vous êtes encore en train de discuter?” Zhao Guozhou le regarda.

 

“Vous pouvez me donner n’importe quelle punition, mais n’écrirais définitivement pas l’essai d’auto-réflexion!” dit fermement Zhang Ye.

 

Zhao Guozhou hocha la tête, “Très bien, alors votre prime du mois prochain attendra aussi. Je vous donnerais votre prime seulement après avoir reçu un essai d’auto-réflexion!”

 

Diminuer sa prime?

 

Quelle blague! Comment une prime pouvait-elle se comparer à rien!?

 

Zhang Ye dit sans même penser, “Je vais commencer immédiatement à écrire l’essai d’auto-réflexion! Je vous le transmettrais dans un instant!”

 

Zhao Guozhou, “…”

  1. Dans la version chinoise, on utilise le mot fenqing (FQ) qui signifie littéralement jeune en colère. Ce mot se réfère aux jeunes gauchistes chinois qui ont un haut niveau de nationalisme. Ce terme est apparu à Hong Kong dans les années 70, en se référant aux jeunes qui n’étaient pas satisfait de la société chinoise et souhaitaient le changement. Wiki anglais : https://en.wikipedia.org/wiki/Fenqing
  2. Littéralement, « no zuo no die » (不作不死 bu zuo bu si) est une contraction de « 不作死就不会死 » ( bu zuo si jiu bu hui si) , qui signifie « si tu ne cherches pas la mort, alors tu ne mourras pas ». Ce qui, ironiquement, veut dire « si tu meurs, c’est que tu l’as cherché » (si tu es dans l’embarras, c’est que tu l’as cherché).

    Article en français : http://www.chine-info.com/french/here/20140421/110078.html

  3. Ce qui fait que l’on attire le blâme
Cet article comporte 4 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Contenu protégé
Back To Top