skip to Main Content
Menu

IRAS – Chapitre 21

Traducteur : Amane

Édition : Tic

Check : Miss X

Chapitre 21 : La personne qui peut guérir une jeune fille cultivée est un autre jeune cultivé

Le poème fut récité.

 

Après avoir remarqué que l’étudiante ne répondait pas, il continua, “Ce poème est appelé, “La distance la plus loin dans ce monde”, aussi appelé, “L’oiseau et le poisson”. Aujourd’hui je vous le dédie. Est-ce que Beijing et New York sont vraiment si loin? Je ne le crois pas. Vous pouvez encore vous rencontrer une nouvelle fois, vous pouvez vous connaître encore une nouvelle fois, vous pouvez tomber amoureuse encore une nouvelle fois et vous pouvez être ensemble encore une nouvelle fois. Allez-vous être vaincus par une distance géographique aussi triviale? Alors vos sentiments n’ont même pas besoin d’être mentionnés. Mademoiselle, n’utilisez pas la distance comme une excuse. N’utilisez pas la distance pour échapper à la réalité. De mon point de vue, la distance entre vous n’est pas si grande. Pensez à la distance entre l’oiseau qui vole et le petit poisson dans la mer. Si vous êtes têtue et si vous continuez à trop penser, alors je ne dirai rien si vous mettez fin à vos jours avec la lame de rasoir!”

 

“…”

 

Il y avait le silence complet de l’autre côté de la ligne.

 

Puis, le bruit d’une fille en train de pleurer pouvait être entendu, “L’oiseau…et le poisson…*sob*…L’oiseau…et le poisson…”

 

En entendant les pleurs, tout le monde dans le studio devint excité. Auparavant, elle était trop calme, mais maintenant elle pleurait? Cela signifiait qu’elle avait changé d’état d’esprit!

 

L’étudiante dit en sanglotant, “Professeur, alors…que…devrais-je faire?”

 

Zhang Ye donna sa pensée, “Je ne sais pas ce que vous devriez faire non plus. C’est votre vie, alors vous devez trouver votre propre voie par vous-même.”

 

“Mais…*sob*…Je ne sais pas comment trouver cette voie…” supplia la jeune étudiante.

 

Zhao Guozhou, qui était derrière la vitre, faisait des signes exagérés à Zhang Ye! Les autres membres de la chaîne de littérature étaient eux aussi secrètement inquiets. Pourquoi ne lui dîtes-vous pas ce qu’elle doit faire et la sauver? Qu’est-ce que signifie ce, “Vous devriez trouver votre propre voie?” Et si elle veut mettre fin à sa voie maintenant?

 

Wang Xiaomei frappa Zhang Ye dans le tibia.

 

Cependant, ce fut comme si Zhang Ye ne l’avait pas senti.

 

L’étudiante cria, “Professeur, dîtes-moi…ce que je devrais faire…Je vous fais confiance…*sob*…Je ne peux pas dormir…Que devrais-je faire…Chaque jour…Je suis épuisée…La nuit…Je ne vois aucun futur…”

 

Avec ses pleurs, Zhang Ye est devenu calme, “Mademoiselle, je n’ai pas le droit ni ne connais la manière pour vous aider à décider de votre avenir. Même si je vous le disais, vous ne m’écouteriez peut-être pas. Vous avez besoin d’y réfléchir par vous-même. Laissez-moi vous réciter un autre poème. J’espère qu’il vous éclairera un peu.”

 

Un autre poème?

 

Tout le monde retint une nouvelle fois son souffle.

 

Zhang Ye dit profondément, “La nuit noire m’a donné des yeux de couleur noire, Mais je les utilise pour chercher la lumière1.”

 

Encore une fois, ce poème n’existait pas dans ce monde, mais était célèbre dans le monde de Zhang Ye. C’était le poème “Une Génération” de Gu Cheng. Le poème entier n’avait que deux vers. C’était vraiment court, mais cela contenait beaucoup d’énergie. Il était dur de disséquer et d’analyser la signification à l’intérieur du poème car chacun pouvait l’interpréter différemment. Zhang Ye lui avait récité ce poème, espérant qu’elle soit éclairée. Au moins, quand Zhang Ye se sentait perdu, ce poème l’accompagnait.

 

“La nuit noire… m’a donné des yeux de couleur noire, mais je les utilise… pour chercher la lumière.” L’étudiante répéta encore et encore le poème en cessant de pleurer progressivement.

 

Cinq minutes.

 

Dix minutes.

 

Soudain,  l’étudiante parla, “Professeur Zhang Ye, merci. Je pense que je sais maintenant ce que je devrais faire. Je l’attendrai. Je veux l’attendre. Et quel qu’en soit le résultat, je n’essayerai pas de me suicider. Merci. Vos deux poèmes… Je m’en rappellerai toute ma vie!”

 

Zhang Ye dit, “Je souhaite le bonheur. Je crois également qu’une demoiselle comme vous sera heureuse.”

 

Les internautes devant leurs ordinateurs commencèrent à envoyer des messages en une vague destructrice, battant des records. Il y en avait tellement qu’il n’y avait aucun moyen de tous les afficher!

 

“Dieu!”

 

“Professeur Zhang est trop fort!”

 

« C’est vrai, c’est la première fois que j’entends un  animateur parler aussi bien!”

 

“’La distance la plus loin dans le monde’? Ce poème a trop de sentiments!”

 

“Je pense que le dernier poème était le meilleur. La nuit noire m’a donné des yeux de couleur noire, mais je les utilise pour chercher la lumière. C’est un superbe poème, un superbe poème pour tous les âges!”

 

“Pas étonnant qu’il puisse écrire une œuvre divine comme “Ghost Blows Out the Light”. Je connais  finalement les normes artistiques de Professeur Zhang Ye. Ces deux poèmes le montrent!”

 

“Sauver une vie est mieux que construire une pagode de sept étages (Édifice religieux, issu du stupa indien, consacré au culte du Bouddha en Extrême-Orient). J’ai décidé de supporter et d’écouter “Late-night Ghost Stories” tous les jours!”

 

La situation s’étant apaisée, Wang Xiaomei laissa échapper un long soupir de soulagement et dit rapidement aux auditeurs, “Merci  tout le monde pour avoir écouté ‘Talk About the World’. Nous vous donnons rendez-vous demain à la même heure.”

 

Avec l’arrêt de la transmission, la diffusion en direct était enfin terminée!

 

Wang Xiaomei tomba sur sa chaise comme si elle avait perdu toute son énergie.

 

Zhang Ye fit un sourire narquois tandis qu’il touchait son cou. Il était aussi couvert de sueur. Merde, penser que j’ai rencontré une tentative de suicide durant ma première fois comme invité! Peut-on même faire mieux!? Heureusement, il avait la sagesse des ancêtres et avait réussi en quelque sorte à convaincre l’étudiante!

 

La porte s’ouvrit tandis que tout le monde se précipitait à l’intérieur.

 

Le chef de station Jia n’était plus là. Zhao Guozhou fut le premier à entrer et il dit à haute voix, “Bon travail, Little Zhang! Vous êtes formidable!”

 

“C’était vraiment passionnant!”

 

“En effet, notre Professeur Zhang est talentueux!”

 

Tout le monde commença à l’admirer et à le louer!

 

L’éditeur téléphonique de Zhang Ye, Xiaofang, lui fit aussi un pouce en l’air de derrière la foule, “Professeur Zhang, ces deux poèmes étaient vraiment fabuleux!”

 

Les mots peuvent tuer, mais les mots peuvent aussi sauver. Aujourd’hui, tous ceux qui avaient écouté cette diffusion en direct l’avaient appris. Et en constatant tout cela, il y avait de nombreuses émotions mélangées.

 

Wang Xiaomei se leva et dit audacieusement, “Directeur, ce qui s’est passé aujourd’hui est de ma faute. J’accepterai toutes les sanctions que la station me donnera. J’étais trop provocatrice dans mes paroles.”

 

Zhao Guozhou la regarda et ne la critiqua pas, “Écrivez un texte d’autoréflexion et rendez-le-moi demain. En fait, tout n’est pas de votre faute. L’étudiante s’était déjà préparée à commettre un suicide. Même si elle n’avait pas fait l’appel, elle se serait sûrement suicidée. D’un autre côté, avec notre conseil, nous avons aussi sauvé une vie. C’est bien, mais assurez-vous d’être prudente dans vos paroles à l’avenir. Nous devons considérer les sentiments des auditeurs et leur capacité à accepter. Cette diffusion en direct nous a tous appris une leçon. C’est également une forme d’expérience.”

 

L’affaire était réglée.

 

Tout le monde poussa un soupir de soulagement.

 

Wang Xiaomei regarda Zhang Ye, “Ces deux poèmes ont été composés par vous?”

 

Zhang Ye ne pouvait pas dire non. Après tout, ces poèmes n’existaient pas dans ce monde alors il répondit, “Oui.”

 

“Vous pouvez même composer des poèmes?” Wang Xiaomei trouvait cela incroyable.

 

Quand Zhao Guozhou, qui était en train de s’en aller, entendit cela, il se retourna et rigola, “Vous tous, vous ne savez pas comment Little Zhang a été embauché durant l’entretien, pas vrai? C’était parce qu’il a récité une prose, “L’Annonciateur de la tempête”.  Même avec tous les efforts de notre chaîne de littérature combiné, nous ne pouvons arriver à la cheville de Little Zhang avec son talent artistique dans les poèmes.” En disant cela, il se rappela et commença à réciter le poème. Zhang Ye n’avait jamais imaginé que Zhao Guozhou serait capable de réciter son poème. De toute évidence, il l’aimait beaucoup. “… C’est la voix de l’audacieux Annonciateur des tempête; il plane orgueilleusement entre les éclairs, sur la mer rugissante de colère; et il crie, prophète de victoire: – Ah! Quelle gronde plus fort, la tempête!”

 

Quand tout le monde entendit cela, ils furent tous stupéfaits!

 

“Excellent poème!”

 

“Il est si bien écrit!”

 

“Ce poème a aussi été composé sur place?”

 

Chacun de ses poèmes était encore plus étonnant que le dernier. Alors seulement tout le monde se rappela ce qui s’était passé et eurent une idée intéressante dans leur esprit. Le phénomène hipsters2 touchait beaucoup de jeunes femmes cultivées. Comment guérir ce phénomène?  La réponse était simple; utiliser un jeune homme cultivé plus talentueux que la jeune femme cultivée!

  1. Les deux lignes du poème nommé « Une Génération » (« 一代人 ») qui a été écrit en 1979, fut sûrement la contribution la plus célèbre de Gu Cheng pour la littérature contemporaine chinoise. Ce poème fut considéré comme la représentation de la jeunesse chinoise lors de la Révolution culturelle (Mao Zedong) qui était à la recherche du savoir et  de l’avenir.

    Un article sur Gu Cheng : http://www.persee.fr/doc/perch_1021-9013_1993_num_19_1_1729

    (Sa mort fut assez horrible)

    Info sur lui mais en anglais : https://en.wikipedia.org/wiki/Gu_Cheng

    Révolution culturelle: https://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A9volution_culturelle

    http://www.larousse.fr/encyclopedie/divers/Grande_R%C3%A9volution_culturelle_prol%C3%A9tarienne/140732

  2. « hipster » est utilisé pour désigner un individu n’ayant pas adopté certaines habitudes consuméristes et socio-culturelles, (se démarquant par un style vestimentaire, une attitude anticonformiste, et le plus souvent un attrait pour la musique dansante).

    http://www.linternaute.com/homme/mode-de-vie/1004541-la-mode-hipster-autopsie-d-un-phenomene/

Cet article comporte 1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
error: Contenu protégé
Back To Top