skip to Main Content
Menu

IRAS – Chapitre 15

Traducteur : Aamne

Édition : Tic

Check : Miss X

Chapitre 15 : Ouverture d'un nouveau un coffre au trésor!

Weekend.

 

Jiaomen, à l’intérieur de l’appartement.

 

C’était le jour de repos de Zhang Ye. “Late-night Ghost Stories” était un programme diffusé tous les jours. Alors les émissions du samedi et du dimanche avaient déjà été préenregistrées et laissées à l’assistante, Xiaofang, pour les diffuser, donc Zhang Ye pouvait rester chez lui et être paresseux. Il se réveilla à 10h et étira son corps, avant de sortir de son lit. La première chose qu’il fit fut de faire apparaître l’interface virtuel du jeu pour vérifier sa Réputation gagnée ces 5 derniers jours. Ses points de Réputation étaient maintenant à 110,000. À part la première diffusion qui lui avait fait gagner un peu plus de 10,000 points, et la seconde diffusion, qui lui en avait rapporté un peu moins, les diffusions suivantes lui avait fait gagner plus de 20,000 points par jour. Voyant sa Réputation croître aussi rapidement, Zhang Ye ne pouvait pas être plus heureux.

 

Il y avait assez de points pour pouvoir jouer à la Loterie une nouvelle fois.

 

Sans aucune hésitation, Zhang Ye dépensa 100,000 points de Réputation pour ouvrir un nouveau coffre au trésor, “Cette fois-ci, je ne souhaite pas seulement tomber sur la partie Spéciale. Donne-moi une Compétence ou une Stat, cela suffira. J’ai déjà joué deux fois, mais je n’ai pas encore vu les récompenses des autres parties!”

 

Tape sur le bouton!

 

L’aiguille commença à bouger!

 

Stat…Spéciale…Compétences…

 

L’aiguille ralentit et changeait constamment de parties. Juste quand elle allait tomber sur la partie Compétences, une petite secousse la fit avancer. Elle n’y était pas restée!

 

Manqué de peu!

 

Bref, c’était encore un objet consommable!

 

Zhang Ye le prit et souleva le couvercle du (Petit) coffre au trésor. À l’intérieur se trouvait une bouteille au contenu très clair fermée par un petit bouchon en bois!

 

« Potion d’invisibilité »: Le mode furtif s’active après l’avoir bue. Dure 5 minutes.

 

Voyant la description de l’objet donnée par le jeu, Zhang Ye rangea la potion dans son anneau (inventaire), comme si c’était quelque chose qui lui importait peu. L’inventaire était comme un sac de stockage spatial. Quant à l’objet qu’il avait obtenu, il n’en était pas vraiment heureux. Quelle en était son utilité? Mater les femmes chez elles? Ne soyez pas ridicule. Zhang Ye était et serait toujours un gentleman. Il ne ferait jamais quelque chose d’aussi sale. L’idée ne lui était même pas venue. En plus, le temps limite n’était que de 5 minutes. Ce n’était pas assez pour voir quelque chose!

 

Dans le couloir, du bruit pouvait être entendu.

 

Après s’être lavé, Zhang Ye ouvrit la porte pour jeter un coup d’œil à la source du bruit. Un groupe de locataires s’était rassemblé dans le couloir.

 

“Propriétaire, les appartements sont déjà très chers, et maintenant vous voulez augmenter le loyer?” dit un étudiant de l’université en colère.

 

“Oui, vous êtes en train de nous tuer. C’est de l’exploitation!” cria une femme au col monté.

 

Debout au milieu du groupe, Rao Aimin montrait un visage qui ne souciait pas des plaintes de ces personnes. Elle plissa les yeux et leur répliqua, “Les prix de l’immobilier sont vraiment chers en ce moment. Tout le monde augmente les prix. Pensez-vous que je suis un organisme de bienfaisance? Si vous ne voulez pas rester, il y en a d’autres qui le veulent. Pff, pensez-vous vraiment pouvoir discuter avec moi. Vous, Little Zhao, quand vous deviez de l’argent à des gens et qu’ils sont venus pour le récupérer, qui vous a prêté de l’argent? Et vous, Little Xue, quand vous n’aviez pas assez d’argent pour vos frais de scolarité, qui vous a aidé?”

 

L’emportement de l’étudiant à l’université se calma soudainement. Parlant plus doucement, il dit, “Ne vous ai-je pas déjà tout remboursé?”

 

Rao Aimin le fixa avec ses magnifiques yeux, “Rembourser et alors? Avez-vous oublié toutes les choses que j’ai faites pour vous? Eh? Vous tous, espèces d’ingrats! Si vous ne voulez pas rester, fichez le camp!”

 

Nombre d’entre eux arrêtèrent de parler, repartant lentement dans leurs appartements.

 

Les autres, qui n’avaient pas bénéficié de l’aide de Rao Aimin, continuèrent de protester contre l’augmentation du loyer, mais ils furent grondés et obligés de retourner dans leurs appartements. Sa bouche était vraiment vicieuse; aucune personne ordinaire n’était capable de gagner contre elle!

 

Après la dispersion de tout le monde, Rao Aimin repéra Zhang Ye, “Hey, Little Zhang. Venez ici!”

 

Zhang Ye avait voulu se cacher, mais c’était trop tard. À contrecœur, il la suivit jusqu’à chez elle.

 

Après avoir fermé la porte, Rao Aimin se déplaça en pantoufles  jusqu’à la table basse, où était posé un journal culturel peu connu. Elle l’ouvrit à une page, “J’ai par hasard vu ça dans le journal que j’ai acheté ce matin. Pas mal, gamin. Vous êtes mentionné dans un journal.” Elle agita le journal et parla de manière étrange, “Récemment, l’émission ‘Late-night Ghost Stories’ de la chaîne de littérature de la station de radio de Beijing a diffusé une histoire appelée ‘Ghost Blows Out the Light’. Cette histoire a attiré une certaine attention et s’est même inscrite dans l’histoire des résultats des programmes de fin de soirée, comme ayant un grand succès. Ça a même ouvert une nouvelle voie pour les romans surnaturels, qu’ils soient sur papier ou en ligne. Selon ce journaliste, cette histoire est un travail de l’animateur du programme, Zhang Ye. Par conséquent, l’histoire ne peut être recopiée.”

 

C’était la première fois que Zhang Ye réalisait qu’il était dans les journaux alors il se précipita, “Laissez-moi y jeter un œil.”

 

“Bien que la distribution de ce journal ne soit pas très grande, c’est quand même pas mal. Vous avez eu de tels résultats juste après avoir été embauché à la station de radio?” Après lui avoir parlé de ça, Rao Aimin s’assit avec les jambes croisées et changea rapidement de sujet, “Quand allez-vous payer le loyer? Si vous ne pouvez pas payer, alors remboursez votre dette en faisant des tâches ménagères. Il est temps de nettoyer ma maison une nouvelle fois!”

 

Son attitude changeait plus vite que feuilleter un livre!

 

Zhang Ye se lécha les lèvres, “Propriétaire, vous voyez, je suis maintenant dans les journaux et je suis une personne avec un certain statut et des fans. Puis-je…”

 

Rao Aimin l’interrompit sans le laisser finir sa phrase, “Quel statut avez-vous? Vous êtes seulement quelqu’un d’endetté!”

 

Zhang Ye marchanda, “Je peux faire vos tâches ménagères, mais vous aurez besoin de me fournir un déjeuner et un dîner.” En effet, il était à peine capable de s’offrir des nouilles instantanées.

 

Rao Aimin le lorgna, “Vous établissez même une condition?”

 

Zhang Ye grommela, “Je n’ai pas mangé de déjeuner. Je ne peux pas travailler, si je n’ai rien mangé.”

 

Rao Aimin était clairement réticente car elle se pinçait les lèvres mais elle entra dans la cuisine. Puis elle revint et lui jeta un sac en plastique avec des petits pains à l’intérieur, “Il n’y a que ça! Je les ai achetés ce matin!”

 

Zhang Ye ne se fit pas prier. Il les ingurgita les uns après les autres sans même les réchauffer.

 

Rao Aimin dit dédaigneusement, “Vous savez seulement comment manger. N’avez-vous pas mangé dans votre vie antérieure? Cependant, permettez-moi de vous prévenir que les petits pains peuvent vous tuer!”

 

Zhang Ye avait fini de manger deux petits pains en un clin d’œil mais quand il entendit ce que disait la propriétaire il s’étrangla presque avec, “Manger des petits pains peut tuer?”

 

“Pourquoi est-ce que je vous mentirais. Il y a un résident qui est mort l’année dernière parce qu’il avait mangé des petits pains. Qui ne sait pas ça!” rappela Rao Aimin.

 

Il y avait en effet une personne qui était morte l’année dernière. Bien que Zhang Ye ne loge pas encore ici à l’époque, il en avait entendu parler après avoir emménagé. Il avait immédiatement eu peur que des esprits viennent le hanter. Dans son précédent monde, il avait entendu que la Sudan Red G1,contenait de l’huile et de la mélamine ce qui était un gros problème pour l’hygiène de la nourriture. Zhang Ye était déjà effrayé par ça. Mais maintenant qu’il avait entendu que quelqu’un près de lui était mort en mangeant des petits pains, son visage pâlit car il chérissait beaucoup sa vie. Il essaya de vomir ce qu’il avait mangé, mais il ne réussit pas. Alors il demanda rapidement, “Comment est-ce que cette personne est morte? Est-ce qu’il a souffert?”

 

Rao Aimin effleura ses jambes et soupira, “C’était terrible, vraiment terrible. Ce jour-là, après être allé acheter des petits pains, il fut percuté par un gros camion, qui l’écrasa!”

 

“Il est mort dans un accident?” Zhang Ye s’était presque évanoui. “Alors, quel est le lien de la consommation de petits pains?”

 

“Je n’ai pas dit qu’il y avait un lien.” Rao Aimin était en train de rire, clairement parce qu’elle avait taquiné Zhang Ye.

 

Zhang Ye, “…”

 

Rao Aimin se sentait bien car elle tapota la tête de Zhang Ye, “Très bien, kid (gamin). Rangez rapidement la pièce après avoir mangé. Remplissez aussi la baignoire d’eau pour moi. Je vais prendre un bain.”

 

Ses sourires étaient comme les fleurs et ses expressions étaient sensuelles!

 

Bien que Rao Aimin taquine souvent  Zhang Ye, qu’elle ait un mauvais caractère, qu’elle soit âgée, qu’elle ait souvent des sautes d’humeur, qu’elle soit froide avec les gens, qu’elle aime l’argent plus que sa vie, que ses mots soient méchants, qu’elle… elle était vraiment belle!

 

Dans ses rêves, Zhang Ye souhaitait se marier et avoir une aussi belle femme comme épouse!

 

Hai. Mais en y pensant plus en profondeur, c’était tout à fait inutile. Alors quoi si vous aviez une belle femme? Après l’avoir vue pendant des années et s’être lassé de son apparence, tout serait pareil. Cela ne comptait pas qu’elle soit belle ou pas. Quoi? Vous ne me croyez pas? Prenons un exemple. Qui ne trouverait pas sa femme belle avant le mariage au point de de mourir? Mais après avoir été marié pendant 7 ans, si vous regardez dans les yeux de votre femme pendant plus d’une minute par jour, alors est-ce que votre conscience sera piquée et vos sentiments ranimés?

 

Oh, bien sûr, si vous êtes indigné et dîtes quelque chose comme, “Conneries, même après 50 ans, ou même 500 ans, je trouverai toujours ma femme aussi belle qu’une fleur, qui pourrait submerger des pays par sa beauté car elle est  la plus grande beauté dans le monde.” Eh bien, je ne vous ai rien demandé. Votre femme doit être à côté de vous  en train lire ce livre!

  1. Selon l’Autorité européenne de la sécurité alimentaire, le Red Sudan G est considéré comme génotoxique et / ou cancérigène.

    https://en.wikipedia.org/wiki/Sudan_Red_G

    je ne comprends pas vraiment ce qui est dit à propos de l’huile/mélamine

    NDC: La mélamine pourrait dans certaines conditions bloquer les fonctions rénales…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site! Back To Top