Oranf

À propos…

Pseudo
Oranf
Inscrit
Visites
28
Dernière connexion
Statuts
Member

Activité

  • Shinoera
    Salut, comme j'ai vu que tu suivais mon novel, je te mets au courant, que j'ai poster de nouveau chapitre :)
    avril 2017
  • Vymarel
    Alors tu avances dans l'écriture de ton novel?
    janvier 2017
    • Oranf
      Oranf
      Je l'ai en tête j'usqu'à un certain point mais sinon tout est sur le forum.
    • Oranf
      Oranf
      Yes mais c'est pas assez et j'ai pas fini alors juste pour dire que je lache pas l'affaire :

      Page titré 13

      Merde, si j'aurais pas eu le réflexe de sauter en arrière, ce gars là m'aurais sans doute traîner dans l'eau... mort par noyade... quelle pitoyable mort... pensai-je avec consternation

      Secouant la tête férocement pour enlever ces pensé ne menant à rien, je me bougea pour récupéré mon sac attraper la queue écailleuse de la créature ; notant à moi qu'il faudra que je demande son nom au dragons.

      Une fois avoir parcourus une vingtaine de mètre en traînant la créature par la queue, je vus le dragon aux écaille noir se lever et tourner la tête les yeux rivés sur la créature que je tenais.
      Mais contrairement à ce que je pensais, il ne coura ou vola pas vers moi en m'arrachant mon déjeuner sous forme écailleuse.
      Non au lieu de cela, toujours avec les même yeux envieux il resta assis.

      J'avançai paisiblement et finalement atteint les côtés du dragon.
      Et le dragon parla d' voix une joyeuse et intrigué :

      « Es-ce offrande ? » Son language n'était pas parfait mais pour un aussi petit dragon c'était quelque chose !

      Sauf que son humeur devient vite meurtrie quand je lui annonça séchement

      « Non. »
      « sauf si tu souffle une flamme chaude quand je te le dirai »
      Son humeur fis un grand bond au mot " sauf " puis replongea en un semblant de dépression jusqu'à la fin de la phrase.

      Remarquant son expression, je m'interrogea sur son expression quelque instant et finalement optai pour la réponse " il est encore petit et son souffle de ne doit pas être trés chaude".
      Enfin puisque l'on comparait entre d'autre dragon sa flamme doit tout même être assez chaud pour cuir une viande

      En conséquence je répondu :
      « De toute façon il n'y a pas besoin d'une flamme trés chaude »

      « Ouai ! » me répondît-il avec joyeusement

      « Attend juste un moment. »

      Il pencha sa tête en signe d'incompréhension, alors que de mon côté je pris une pierre coupante de mon sac et commença à peler sa peau.
      Je commença par sa joue, endroit où se joignait l'intérieur et l'extérieur de tout mamifère, avec de petit coup sec et rapide.

      Quand j'eu fini, je m'essuyer la sueur avec mes bras, regarda le solei qui était pratiquement au zénit et bu jusqu'à ce qu'il me reste la moitié de mon eau dans ma gourde. Mon regard est tombé ensuite sur le dragon qui c'était manifestement allonger d'ennui.