Si vous êtes nouveau sur le forum et que vous souhaitez proposer votre traduction, merci de lire le post d'information

Suite de Tsuki ga Michibiku

191012141520

Commentaires

  • Merci pour le chapitre!!
  • Chapitre 62: Et donc…


    “Tomoe, quand je suis venu ici, tu étais la première avec qui j’ai fais un pacte. Mais maintenant que j’y pense, l’effet du pacte ne m’a pas affecté tant que ça.” (Makoto)

    “Si je me souviens correctement, j’ai dit que cela ne serait pas un mauvais échange.” (Tomoe)


    Fait elle l’idiote? Ou est ce qu’elle ne se souvient pas?


    “Vous, qui avez fait un pacte avec moi, perdez votre précédente forme et avez augmenté l’ensemble de vos capacités, ce que j’essaie de dire. Alors, qu’en est il de moi?” (Makoto)


    Le moment où je suis venu ici, j’ai fait un pacte avec une dragonne d’existence supérieure, une araignée noire haïe qui est considérée comme une calamité et aussi un Huymain qui s’est transformé en mort-vivant(ça contredit ma définition de cela), une liche.

    Tsuki-sama m’a assuré que mon pouvoir magique est supérieur comparé à ceux des héros.

    Le pacte n’avait pas affecté négativement mon corps de quelque façon. La seule chose, qui pourrait être “comme ceci”, serait l’expérience que j’avais eu quand j’ai utilisé la porte de la brume qui connecte Tsige à Asora.

    L’afflux des souvenirs d’une autre personne, je crois que c’est le pouvoir de Tomoe.

    Sans dire autre chose, je me tourne vers les deux autres serviteurs qui attendaient et continuent à parler.


    “Avant hier, j’ai vu la mémoire d’une personne. Il n’y a aucun doute là dessus. Tomoe, sais tu quelque chose à ce propos?” (Makoto)

    “Waka est une personne immorale. J’ai une sorte de théorie, veux tu l’entendre?” (Tomoe)

    “Laisse moi confirmer. Notre relation au sein du pacte, je sais que cela change l’apparence extérieure et élève l’ensemble des capacités du serviteur. Mais alors, qu’est ce que le maître obtient? Ce que je crois, il obtient les traits spéciaux de son serviteur dans son intégralité.” (Makoto)


    Je ne peux pas correctement l’expliquer. Mais si je suis capable d’utiliser le pouvoir de Tomoe, je peux probablement utiliser aussi le pouvoir de Mio et Shiki. Je pense que c’est impossible pour un Humain d’utiliser le pouvoir d’un être non-Humain sans aucun risque, donc ce tribut doit être d’obtenir naturellement leurs composants, c’est ce que je pense du moins.

    En bref, le moi actuel est devenu quelque chose qui n’est plus Humain désormais, c’est que je m’imaginais mais…


    “Ha ha ha.” (Tomoe)

    “Pourquoi est ce que tu rigoles?” (Makoto)


    En sous entendant que je n’étais plus Humain, je pensais que cela aurait… plus d’impact? En parlant honnêtement, ceci est la chose la plus choquante depuis que je suis venu dans ce monde, tu sais? Plutôt, c’est un cas où cela pourrait devenir une trahison pour moi, tu sais?

    S’ils me disent, “perdre ton humanité, est il si grave?” Je serais choqué.


    “Eh bien tu vois, je pensais que pendant ces deux jours, tu avais franchi un cap, mais de penser que tu aurais fait une telle méprise et s’être tellement égaré, j’ai accidentellement… je suis désolé.” (Tomoe)

    “J’ai originellement jeté ma propre humanité alors je peux comprendre vos sentiments mais être un Humain est une chose très importante pour Waka-sama. Je garderai cela dans mon cœur.” (Shiki)


    Tomoe et Shiki ont des réactions complètementes différentes de ce que j’attendais. Mio semble qu’elle n’a même pas du tout compris la situation.


    “Que Waka puisse utiliser mon pouvoir est, eh bien… présentement, une coïncidence. Après tout, cela aurait dû apparaître beaucoup plus tard. Waka était probablement dans un état où tu ne pouvais pas contrôler tes propres émotions. C’est embarrassant de dire ça mais je pense que c’est parce qu’une “connexion” a été crée entre toi et moi.” (Tomoe)


    C-Connexion?!

    Ouahhh! Les yeux de Mio ont soudainement l’air dangereux. Elle est assise. L’étincelle dans ses yeux disparaît lentement. C’est un malentendu, un malentendu ok?!


    “Une explication! Une explication Tomoe! Rapidement!” (Makoto)

    “Hmm? Oh, ma formulation a été mal comprise. Ce que je fais référence par connexion est la confiance entre nous et l’échange de nos émotions ou quelque chose comme cela. D’ailleurs, pour Waka, qui est le maître, recevoir des composants de ses serviteurs est juste impossible, ok? Cela équivaudrait au pacte. Nous sommes des serviteurs, des personnes qui ont promis leurs fidélités. Si Waka le désire, tu peux même utiliser nos pouvoirs pour faire des fraudes. C’est juste que ces pouvoirs devraient être normalement utilisé par une seule existence. Pour les utiliser, tu devrais d’abord t’habituer à eux et avec le temps, tu sera capable de les utiliser lentement lorsque tu prendras conscience d’eux. Il y a juste une exception à ça. En fait, cette exception est exactement dans ce cas de figure.” (Tomoe)


    Le pouvoir de Tomoe et les autres, hein. Assurément, je n’ai pas senti ces pouvoirs dans mon corps, même pas une fois auparavant. La dernière fois aussi. Le pouvoir de Tomoe s’est juste activé de lui-même sans ressentir quoi que ce soit.


    “……”


    Le comportement de Mio donne l’impression d’avoir fait un arrêt douteux… Probablement?

    À t’elle décidé de m’écouter? Ou est elle venue à une sorte de conclusion? Pourvu que ce soit le premier.


    “Dans le cas où le maître cherche un moyen de résoudre un problème et qu’il y a une connexion claire de conviction entre le maître et les serviteurs, il y a une chance que le pouvoir du serviteur va se manifester dans un état proche de la fureur à l’intérieur du maître. Ceci peut juste se manifester tel quel ou il pourrait y avoir une chance pour que le maître relâche la capacité de manière optimum. Il semble que cette fois cela a été tel quel.” (Tomoe)


    Il n’y a aucun démérite, c’est ce que Tomoe a ajouté. C’était une expérience assez dure mais elle me dit qu’il n’y avait aucun démérite? Assurément, il n’y avait pas eu de consommation de magie. Cela ressemble au moment où j’utilise [Sakai]. Il n’y avait aucun doute que ça utilise mon pouvoir magique comme un intermédiaire.


    “Confiance et fureur, hein” (Makoto)


    Est ce que cela veut dire que j’ai confiance de Tomoe jusqu’à un certain degré? Eh bien, elle est ma première suivante, la première avec qui j’ai fais un pacte. Je l’ai approuvé dans mon cœur. Cela peut-être le cas.

    Tomoe semble être heureux que j’étais capable de manifester son pouvoir. Honnêtement, c’était incroyablement déplaisant, tu sais?! Est ce que tu me dis qu’à partir de maintenant, il y a une chance que cela se déclenche à plusieurs reprises?

    Quand pourrai je contrôler ça consciemment?


    “Oui, confiance! La confiance de Waka. Quel plaisir, de constater que tu as utilisé mon pouvoir en premier! Avec ceci, ma position en tant que premier serviteur sera cimenté!” (Tomoe)


    Cette partie est importante, c’est ce que Tomoe répète encore et encore. Son visage à un grand sourire. Ah, Mio est…


    “… Juste par chance.” (Mio)

    “Hmm? Qu’est qu’il y a Mio? Je ne peux pas t’entendre~” (Tomoe)


    Tomoe, arrête ceci.


    “… Cette fois, c’était juste par chance que ces souvenirs ont afflué en lui! Waka-sama est incroyable, s’il y avait un moment où il est sur le point de mourir, il aurait également activé mon pouvoir et se serait guéri! C’était juste une coïncidence, juste de la chance!! C’est juste ça-desu wa!” (Mio)


    Ne va pas me blesser gravement! La guérison de [Sakai] ne fonctionne pas sur moi, tu sais?! Je mourrais si je recevais une grave blessure comme cela! Ah, mais si j’étais capable d’utiliser la capacité de régénération de Mio, cela devrait être bon, n’est ce pas? Mais si ceci s’active de manière optimum, il y a une chance qu’une autre capacité puisse voir le jour…

    C’est un pari que je ne veux pas faire. Je ferai en sorte d’avoir quelqu’un de proche qui puisse me soigner quand je suis blessé.


    “Oui Oui, tu as raison-ja na, coïncidence-ja na. C’est comme Mio l’a dit-ja.” (Tomoe)


    Un visage resplendissant de joie, c’est probablement ainsi que tu appellerais le visage de Tomoe. Celui de Mio est, eh bien… Un Oni(NTF: un Démon) ou un Hannya(NTF: dans les légendes fantastiques du Japon, le fantôme d'une femme revenu sur terre pour assouvir sa vengeance). Il semble qu’elle suinte la volonté de la dévorer mais plus que cela, elle semble ne pas aimer l’attitude de Tomoe. Après tout, elle avait l’air de reprendre le chemin du visage traumatisé.

    Si possible, ceci est la partie où je voudrais que Shiki vienne et les arrêtent mais… c’est impossible, hein. Il y a le fait qu’il est toujours un nouveau venu et il est plutôt docile avec ses deux senpai, ou plutôt, il a été victime d’une intimidation par elles. J’espère juste qu’elles ne lui feront rien de mauvais.


    “Fu… fufufu. Tu ne peux même pas te servir correctement de ton katana et tu fais du vacarme pour des choses comme Edo ou samouraï.” (Mio)

    “… Hoh~. Mio, qui est la numéro deux, à l’intention de chercher la bagarre avec la numéro un? J’ai crée un lien avec Waka, tu sais? N’avons nous pas un statut clairement différent?” (Tomoe)


    Un lien tu dis, ceci est juste une exagération.


    “J-J’ai aussi échangé des coups sans retenu avec Waka-sama et nous avons échangé nos sangs, un lien de sang-de ari masu!” (Mio)


    Mio, c’est différent d’un lien. En fait, tu suçais juste unilatéralement mon sang.


    “Ha… Même si tu n’avais aucune chance de gagner. Ce genre d’expérience même moi je l’ai eu. Une relation où nous avons lutté et nous nous sommes blessés mutuellement! Être piétiner de façon unilatérale, même Shiki peut le faire. Tout d’abord, Mio est…” (Tomoe)


    Je t’ai seulement attaqué avec un [Brid], pas vrai?!


    “Nous ne parlons pas de la Liche gonflé par le pouvoir de Waka-sama, Shiki. En parlant aussi insoucieusement de chose comme lien et connexion, tu devrais apprendre la modestie. Tout d’abord, Tomoe est…” (Mio)


    G-Gonflé. Sans pitié. D’ailleurs, n’est ce pas quelque que vous lui avez fait?

    Hah~. Elles parlent de chose et d’autre et ça s’est terminé dans un habituel dispute.

    Même si la chose importante que je voulais dire est venu après… Les choses sont devenues houleuses et on dirait que ceci va duré pendant un bon moment.

    Pas le choix, je devrais le dire à Shiki en premier… oh. Shiki semble avoir reçu des dommages psychologique des balles perdues qui ont été lancées dans la dispute. Il a les yeux de quelqu’un disant, “Ce n’est pas comme si je n’avais aucune valeur…”

    C’est quelque chose que je pense personnellement mais je crois que la Liche a beaucoup de potentiel en lui.
    Eh bien, pour l’instant…

    Je vais isoler le vacarme de ces deux-là avec [Sakai]. Umu, C’est pratique


    “Laissons de coté ces deux-là. Shiki, j’ai décidé de la direction que je devrais prendre.” (Makoto)

    “Uh. Est ce bon pour moi d’être le premier à l’entendre?” (Shiki)


    I-Il est tellement négatif.


    “Oui, pour moi, Tomoe, Mio et Shiki, sont tous mes précieux camarades et ma famille.” (Makoto)

    “…” (Shiki)


    Shiki a l’air d’avoir entendu quelque chose d’inattendu. Ses yeux étaient grand ouvert. Après tout, c’est un mot qui est très loin du concept de notre pacte donc je ne peux pas le blâmer pour ça. Nous sommes liés par un pacte de maître-serviteur.

    Bon sang, même si son apparence est celle d’une personne calme, grande et intelligente, ses yeux me disent son manque de confiance. Cela en fait juste un trop grand contraste.


    “En fonction de qui arrivera après que je sois rentré à Tsige, je vais me préparer pour aller à la ville Académique quelques jours plus tard, après tout. Je te parlerai en détails de la compagnie ultérieurement. Je me suis pris d’intérêt dans la manière d’apprendre des Hyumains. Je vais demander à tout le monde de s’occuper des choses concernant Tsige.” (Makoto)

    “Avez vous planifié d’y aller seule?” (Shiki)

    “Non, j’irai avec Shiki. Deux hommes, allons y tranquillement.” (Makoto)

    “A-Avec moi?! Non non, ne devriez vous pas aller avec Tomoe-dono ou Mio-dono?! Plutôt, si une telle chose arrive… Je n’ai pas la certitude que tous mes membres restent en place.” (Shiki)


    À quel point leurs menaces ont elles impacté Shiki?

    Le Shiki qui est désorienté et paniqué est amusant mais il ne plaisante certainement pas. Ces deux là… il y a besoin de les former sur la manière de traiter un cadet.


    “Nous nous réunirons dans Asora de toute façon. Alors il serait plus efficace si moi et Tomoe agissons indépendamment. Après tout, Tomoe et moi sommes les seuls qui pouvons ouvrir la porte. Également, le mode opératoire de Tomoe est du genre à créer des problèmes en agissant en premier et en réfléchissant ensuite. Shiki, il semble que tu étais un chercheur donc je pense que tu peux aborder une situation et créer des contre-mesures. De plus, tu étais un Hyumain donc je pense que tu es plus censé qu’eux.” (Makoto)


    Quand je suis entré dans la moitié de ce que je racontais, j’ai baissé ma voix.

    C’était comme ça quand je me suis battu avec elle. Avec les Ogres forestiers aussi.

    D’ailleurs Tomoe et Mio on détruit une base entière.


    “Il semble que Waka-sama a beaucoup subit, hein.” (Shiki)

    “Eh bien oui. Tu devrais aussi te préparer Shiki, l’avenir sera dur.” (Makoto)

    “…”

    “Au bout du compte, je veux que vous puissiez arrêter la querelle de ces deux-là d’un seul coup.” (Makoto)


    C’est déjà à un niveau où je ne peux pas dire si elles communiquent réellement. Aucune des deux n’a levé la main. Peut-être qu’il existe une règle où le premier qui attaque, perd? Bon, il n’y aura personne de blessé donc c’est bien.


    “… Waka-sama, un mort-vivant peut mourir aussi, vous savez?” (Shiki)

    ‘Qu’est ce que tu viens de dire?’ c’est ce que les yeux de la Liche me disent avec un visage grave.
    “Tu as de la magie de soin donc cela devrait aller, n’est ce pas?” (Makoto)

    “Je serais accueilli par une averse de million de projectiles et je serais submergé. Il n’y a aucun intérêt à guérir. Je ne peux pas le faire. Impossible. Je vais mourir.” (Shiki)


    Shiki m’implore avec des yeux larmoyants. S’il a reçu tant de dommage psychologique avec juste une balle perdue, ça sera dur pour lui de s’opposer à eux, hein.


    “Mais j’avais prévu de faire que Shiki leur parle de leur tache individuel.” (Makoto)

    “??!!” (Shiki)

    “Je veux que ces deux-là prennent la direction du nord de Tsige, vers la direction de la mer. Il n’y aucun doute que Tomoe commencera à parler de produits marins ou n’importe quoi d’autre dans un futur pas si lointain de toute façon. En pensant aux enlèvements des aventuriers dans les terres dévastées et la connexion entre la compagnie Rembrandt, j’ai l’impression que d’avoir Tomoe dans les environs de Tsige est plus pratique.” (Makoto)


    Elle est étonnamment bonne en négociation malgré sa personnalité, après tout. Elle est une personne habille, comme un général qui a la note de A dans toutes ses compétences.


    “N-N’est pas bien de ramener Mio avec nous?” (Shiki)

    “Mio, hein. Si je devais le dire, je voudrais vraiment l’amener avec nous. Mais j’ai pensé qu’avoir seulement Tomoe pour mener tous les taches est bien trop triste. Nous pourrions nous voir une fois par semaine, dans ce cas-ci, je veux lui apprendre à être loin de moi.” (Makoto)


    Shiki, pourquoi est ce que tu fais un visage comme si c’était la fin du monde? Je ne pense pas que Mio sera capable de faire tout aussi habillement que Tomoe mais je veux qu’elle apprenne et qu’elle soit capable de faire beaucoup de chose.


    “Wa-Waka-sama” (Shiki)

    “Ah, également, ne m’appelle pas Waka-sama quand nous arriverons à la ville Académique. Appelle moi Raidou, s’il te plaît.” (Makoto)

    “S’il vous plaît… est ce bien vrai que je vais leur dire tous ceci?” (Shiki)

    “Bien sur. Je dois aller maintenant à Tsige et parler avec Rembrandt-san. Nous avons examiné tous les problèmes pour qu’il nous prêtent un endroit après tout, alors que je disparaisse soudainement, c’est juste trop impoli. Je veux au moins faire mes salutations proprement.” (Makoto)

    “De penser que c’est la première chose que je vais faire dans ma nouvelle vie qui m’a été donnée… Je ne pourrais peut-être pas revenir de ce…” (Shiki)


    J’ai décidé d’ignorer son monologue. Maintenant que je me souviens, la Liche a dit quelque chose à propos du fait qu’il soit un haut mort-vivant qui est un élément proche d’un esprit. Comme les ténèbres, le feu, il a le contrôle de plusieurs éléments ou du moins je crois qu’il en a parlé.

    Je ne peux pas l’imaginer. La partie aussi sur les esprit. C’est totalement en dehors de la définition que j’avais. La seule chose, ou j’avais raison sur lui, semblait être sur la partie que si son pouvoir magique se tarissait, il disparaît complètement.


    “Alors, je compte sur toi. Je vais m’en aller.” (Makoto)

    ________________________________________________________________________________________


    Et donc…

    J’ai décidé de me diriger vers la ville Académique.

    J’avais aussi l’objectif de commencer sérieusement à mobiliser ma compagnie. Je pense également qu’il y a une chance de trouver l’information concernant mes parents dans un lieu où les connaissances se rassemblent.
    Mais mon véritable objectif est différent.

    Ce qui m’a provoqué à le faire dès que possible, c’était les souvenirs de la femme que j’ai tué.

    Ce monde est géré par cette Déesse donc j’ai estimé que c’était évident que ce monde soit étrange. Mais maintenant, ce prétexte ne suffira plus désormais. Je veux apprendre. À propos de ce monde, des Hyumains, de la vision religieuse sur la Déesse, leur enseignement, les Demi-Humains, l’espèce des Démons, les Graunts et les autres mondes.

    C’est pourquoi, même dans cette situation où les affaires que j’ai dans Asora et Tsige sont incomplètes, je suis toujours décidé à partir.

    Heureusement, ou plutôt étrangement, Rembrandt-san avait les yeux grands ouverts et une visage surpris mais il a presque immédiatement soutenu ma décision. Même si je vais à sa résidence avec l’intention d’apprendre beaucoup de mon grand senpai. C’était quelque chose que je ne ferais normalement jamais mais ça a été plutôt décevant.

    Je crois qu’ils ont préparé une sorte de piège mais je ne pense pas que je peux obtenir des informations d’une personne expérimenté comme lui ou son majordome. Et la recherche de [Sakai] ne lit pas dans les esprits alors c’est inutile.

    Pour une raison quelconque, il a même préparé des documents relatifs à la ville Académique, ils doivent avoir une sorte de plan. Même si j’ai l’expérience d’avoir tué une personne, Je continu de croire en eux jusqu’à une certaine mesure. Parce que j’ai vu son visage quand sa famille était tombé malade du à la malédiction. Je pense que ces personnes sont différentes.

    En recevant les documents de la ville Académique de Rembrandt-san et sa lettre de recommandation, j’ai baissé la tête. Je n’ai pas pensé qu’il aurait même écrit une lettre de recommandation. Je croyais qu’il était seulement un influent marchand dans la ville reculé de Tsige mais il est peut-être quelqu’un de plus important que je pensais.

    Avec un sentiment de gratitude, je retire finalement mon masque devant ces deux-là. C’est quelque chose dont je m’étais déjà préparé.

    La première fois qu’il ont vu mon visage, comme attendu, cela doit entrer dans la catégorie n’a pas été gâté par la nature de leurs points de vue, ils me regardent avec un regard surpris et pitoyable. Mais je pouvais seulement faire un sourire ironique à ceci. Parce que pour moi, vous êtes les gens les plus étranges.

    Ils me disent que ‘‘Les gens s’habitueront avec le temps alors ne vous inquiétez pas” et d’autres choses cruelles. Malgré tout, c’est peut-être à cause de sa résistance mentale qui avait déjà augmenté quand sa famille avait changé d’apparence, Rembrandt-san interagit avec moi d’une façon assez normale.

    À la fin, il ne m’a pas laissé rencontrer sa femme et ses filles mais cela progressait toujours lentement.

    J’ai pu quitter la résidence de Rembrandt en étant tranquille d’esprit. Je lui dois vraiment des remerciements. En temps voulu, je mettrais la priorité sur lui quand je planifierais de faire circuler réellement les articles d’Asora.

    La seule chose qu’il reste maintenant est à Asora. Ou plutôt, Tomoe et Mio.

    Après mon départ, il semble que Shiki leur a dit et, comme attendu(Désolé Shiki), c’est devenu plutôt violent.
    Shiki est devenu plutôt groggy. C’était au point que j’ai l’impression que son corps était transparent et je pouvais voir quelque chose sortir de sa bouche.

    Les choses dont je me suis rapproché, les choses que j’ai pensé et ce que je veux. Je parle de ces choses d’une manière ordonnée et approfondie. Ces deux-là semblaient être un peu réticents mais ont accepté à la fin. Les regards envieux, qui étaient envoyé à Shiki de temps en temps, étaient quelque chose qui n’aidait pas.

    Ce n’était pas un cadeau de départ ou autre chose, mais j’ai décidé de leur donner un coup de main. C’est quelque chose qu’elles ont demandé avant mais puisque j’en ignorais la réponse à l’époque, je l’avais reporté jusqu’à maintenant.

    Ce n’est peut-être pas la réponse correcte mais je leur ai quand même dit mes idées.

    Pour Tomoe, c’est à propos des katanas. Ou plutôt l’art de l’épée. Bien sur, je suis un amateur dans ce domaine. Si c’est à propos de Laido(NTF: l’art de dégainer et d’attaquer en même temps), j’ai un petit peu d’expérience du temps où un ami m’a enseigné mais ce n’est pas à un niveau praticable. Pour être honnête, c’était à un niveau où ma main gauche ne pouvait même pas gérer la contrainte, un amateur complet. Je n’ai pas coupé un mannequin de paille avant.

    Malgré tout, j’ai essayé de chercher ce genre d’information dans ma tête et j’ai pu me rappeler une des bases de l’art de l’épée. C’est quelque chose de vraiment inattendu pour moi. Tomoe dit qu’elle utilisera le katana dans le futur donc ceci devrait servir comme référence.

    Je parle de la poignée. Une prise a utilisé en exerçant un Katana, ou du moins il semble. On m’a dit que sans m’entraîner correctement, tous les mouvements que tu fais avec l’épée ne seront pas réalisables. Cela semble être une sorte de tradition mais il y a en réalité un sens caché derrière cela, c’est la seule chose qu’on m’a répondu donc je me sens un peu désolé pour Tomoe. C’est pourquoi il faudrait d’abord s’entraîner avec la poignée en premier. Essayer quelque chose qui est plus long et plus lourd que celui que tu utilises, c’est ce que je lui ai recommandé.

    Quand j’en trouverai l’opportunité, je devrais regarder mes propres souvenirs pour confirmer une fois de plus l’entraînement et les paroles de mon sensei. En retirant les parties où on me dit “aucun talent” et “ordure”, je me demande combien en restera t’il au juste?

    Pour Mio, c’est la magie noire. Cette fille a voulu en savoir plus sur les pistolets mais il semble qu’elle a compris les sentiments que j’avais à leur sujet donc elle a essayé de les reproduire avec la magie noire sans me poser des questions à ce sujet. À quel point aimes tu les pistolets?

    Mais pour Mio, qui pouvait reproduire une petite balle dans un court laps de temps, a été perturbée par le manque de puissance perforant. J’ai aussi pensé qu’avec cette forme, cela transpercerait si cela était tiré à grande vitesse donc j’étais préoccupé quand elle m’a demandé conseil. Avec sa forme, il a semblé que cela pourrait traverser mais l’élément des ténèbres est originalement utilisé pour les attaques directes alors c’est plus adapté pour les impacts. Je ne connais pas encore les informations détaillées.

    Je n’y connais rien à propos des pistolets de mon monde précédente. J’ai lu des mangas avec des réglages assez bien fait, mais les parties, que j’ai parcouru, étaient si nombreuses que j’ai encore des doutes. À la fin, je les ai résolu avec les mots de senseï et l’apparence des balles. Je pense que ce conseil est plus rationnelle que celui de Tomoe.

    C’est la rotation. Si je me souviens correctement quand la balle traverse le canon du pistolet, cela donne la rotation, la précision, la capacité à percer et la puissance brute. Senseï m’a dit la théorie de ceci en détails mais honnêtement, j’ai seulement aimé l’arc et c’était pas comme si j’étais intéressé par les pistolets, qui est aussi une arme à longue portée donc je l’ai écouté sans être attentif.

    Eh bien, ça doit être comme un forêt ou je ne sais quoi. J’ignore pourquoi la précision augmenterait et je ne pense pas qu’il y a besoin de le savoir. Après tout, l’arc est identique.

    C’est pourquoi j’ai essayé d’apprendre à Mio le principe de la rotation.

    Laissons tomber si cela est vraiment digne d’être appeler un coup de main. Ces deux-là semblaient être heureuses donc c’est bon.

    Je leur ai aussi parlé du fait que je les vois comme une famille et je ne sais pas s’ils le veulent mais je veux leurs donner le nom de famille Misumi. Actuellement, ils sont juste Tomoe, Mio et Shiki, après tout.

    Mais je ne sais pas comment le dire. Et c’était incroyablement embarrassant alors à la fin je n’ai pas pu le dire. Je suis complètement inutile, hein.


    “Père, mère. Je ne sais toujours rien à propos de vous deux mais j’ai l’intention d’y aller à mon propre rythme. C’est bon, n’est ce pas?” (Makoto)


    Sur une colline déserte à Asora, je fais un monologue. Y avaient ils eu des changements dans Asora quand j’ai fait le pacte avec Shiki? J’ai l’impression que des nombreuses collines et montagnes ont été crées. Comme d’habitude, elles sont toutes dans un endroit lointain alors c’est bon, mais si elles étaient proches, cela aurait crée un tremblement de terre.

    J’étais sur le dessus de l’une d’entre elles. Dans un endroit assez éloigné de la ville, je suis venu seul. Le ciel nocturne d’Asora est rouge. C’est le moment où le froid descend comme si cela descendait du ciel. J’étais assis et mes fesses commençaient à se refroidir.

    Dans ma main gauche, j’avais le portrait de mes parents. La taille du papier était proche du format A5(NTF: la moitié d’une feuille A3), probablement. Je ne sais pas la taille exacte de cela. Ma mère et mon père ont été dessinés sur des papiers différents. Le dessin, que j’ai demandé de faire à Rinon, était maintenant achevé.

    Après tout, il n’y avait personne dans Asora qui pouvait aussi bien dessiner. Je ne sais pas quoi penser qu’elle soit la meilleur en dessin. Cependant, je n’ai pas voulu demander à un enfant de me dessiner un portrait.


    “…”


    Il y a autre chose que je me suis rappelé. Non, il s’agit plus de visage.

    Sur ma main droite qui était orienté vers le haut, il y avait une image flottant comme un hologramme. Un simple image qui est dans ma mémoire.

    Là-dessus, on pouvait voir les douces expressions de chacun. Dans un endroit où il n’y a pas de combat pour ta vie, où il n’y a pratiquement aucun parfum de danger.

    Une photo d’une réunion avec les membres du club du tir à l’arc.

    Dans ce groupe, il n’y a personne au centre, je regarde l’un des hauts placés.


    “… Je suis désolé de disparaître après avoir fui. J’ai… finalement tué une personne. J’ai pleuré, mais ce n’était pas parce que j’étais triste. Et ensuite, je me suis souvenu de vous deux si clairement…” (Makoto)


    Les mots, qui ne s’arrêtaient pas, se déversaient de ma bouche.

    La première chose, à laquelle j’ai pensé, était ma famille, ensuite au club et après mis tout le reste de coté comme si c’était normal de le faire, je suis venu dans ce monde. Maintenant que j’y réfléchis, il y avait beaucoup de regret dans ce monde.

    À propos des deux filles… il n’y a aucun moyen de laisser les choses comme si c’était réglé.


    “Tout mes actes sont tellement fais à la va-vite. Se souvenir, oublier. Ça m’a fait comprendre que je suis vraiment le pire.” (Makoto)


    Si je pouvais me consacrer à une seule chose, si je pouvais avancer en me concentrant seulement sur l’arc, à quel point ça serait agréable. Je, qui était incertain de progresser plus, pensais que j’étais simplement une personne moyenne qui pouvait seulement se servir d’un arc.


    “Hé, Higashi, Hasegawa. Même avec ceci, j’ai pensé à faire de mon mieux. Je vais au moins, pour vous deux qui avez fini par m’aimer, faire de mon mieux pour ne pas devenir un homme qui vous décevrais. C’est pourquoi, si je peux revenir un jour, si possible…” (Makoto)


    Malgré tout, j’ai tué une personne. Dans le futur, ça serait impossible de ne pas tuer quelqu’un d’autre.

    Si possible…

    Les mots après cela… Je ne pouvais pas les dire.

    Compris

    Pour l’instant, je devrais commencer par cela..

    Ce que je devrais faire, je deciderai après l’avoir accompli. Jusque-là, je me moquais de la guerre entre la race des Démons et la race des Hyumains. Il n’y a pas besoin de décider pour le moment. Est ce que ça sera pour la Déesse, ou les Hyumains, Démons, ou Demi-humans?

    J’enfonce ma tête comme si je m’accroupissais et je durcis ma résolution de partir.

    La ville Académique, Rotsgard. Je la voyais sur la carte, c’est proche de la partie centrale du continent. Une terre qui surpasse l’envergure d’un petit pays. D’après ce que j’ai entendu à Tsige qui se trouve dans la partie Sud-Ouest, même si c’est une ville qui est focalisé sur la recherche et les études, c’est aussi à un endroit proche de la guerre avec la race des Démons.

    C’est le lieu où je me dirigerai ensuite.
  • Merci pour le chapitre!
  • Merci pour le chapitre
  • Merci pour ce long chapitre (il doit faire 1 fois et demis la taille d'un chap normal non ? ?
  • Merci pour le long chap
  • juillet 2017 modifié
    Le chapitre est plus long car il marque la fin du 2eme arc.

    Les 2 prochains chapitres seront tournés vers les autre héros
  • merci pour le chapitre
  • Chapitre 63: Rumeur – Camp d’entraînement ~ Élégie des Ogres Forestiers ~



    Dans les alentours de la ville Mirage.

    Là-bas, on pouvait voir des guerriers alignés avec la peau brune et des yeux rouges. 15 au total.

    Chacun d’entre eux possédaient un bon nombre d’expérience de combat et dans leurs yeux, on pouvait voir l’orgueil qu’ils avaient dans leurs propres capacités. En résumé, ils étaient plein de confiance.

    Les 15 élites étaient les Ogres forestiers que le village avait sélectionné pour être envoyé à la ville Mirage en signe de coopération avec Makoto ou Raidou, le nom où il y est reconnu. Dans ce groupe, on pouvait voir Akua et Eris qui étaient celles que Makoto en avait été execédé. La servante de Makoto, Tomoe, a reformé la barrière et le besoin d’avoir une puissance de combat forte a été perdue donc la sélection personnelle a été faite sans contrainte.

    Les Ogres forestiers, qui ont été invités pour un aperçu de la zone, ont été surpris par l’environnement d’Asora et ont chanté leurs louanges. Les personnes sélectionnées avaient été permises de résider dans les forêts et d’être autonome. Les forêts, qui n’étaient pas incluses dans cela, sont toujours en considération sur la question de qui devrait les gérer.

    Aujourd’hui est le premier jour de la formation de combat. Il y avait encore du temps avant que cela ne commence mais comme tout le monde était déjà là, ils attendaient juste les trois qui les surveilleraient.
    Ces trois-là se réfèrent à Raidou, Tomoe et Mio. Les trois plus forts de la ville Mirage. Ils ont sérieusement pensé qu’ils venaient juste les superviser et pensaient “Ne soyez pas surpris par notre entraînement”. En un sens, ils étaient un groupe euphorique.


    “Oh~, comme on s’y attendait d’un groupe personnellement sélectionné. Vous êtes déjà tous rassemblés.”


    La première, a d’adresser au groupe aligné, était Tomoe. Une fille qui a les cheveux bleus et porte des vêtements Japonais que l’on n’a jamais vu auparavant dans ce monde. Bien sur, personne ne savait que les vêtements sont ceux d’un samouraï. C’est juste perçu comme une excentricité.


    “… S’occuper juste du menu fretin, ça ne me donne pas envie.”


    Celle de mauvaise humeur, avec qui on pourrait se demander si elle avait une faible pression sanguine, est Mio. Ayant des cheveux noirs et portant un vêtement de type Japonais différent. Celui-ci serait classifié comme un Kimono. D’un simple regard, cela ne ressemble pas au type dans lequel on peut se déplacer correctement.

    Son apparence n’est pas celle de quelqu’un qui accompagnera l’entraînement.

    “Pourquoi y avait besoin pour toi de venir aussi? Je pense que Shiki aurait été aussi bien.”


    Celui qui avait l’air d’être rempli d’insatisfaction est la personne qui détient la plus haute autorité dans ces terres, Makoto. Il avait l’air de vouloir rentrer rapidement. Il a pensé que c’était une contrainte de partir de la ville Académique et a été entraîné dans une activité inutile. Il s’interrogeait sur la raison pour laquelle il était ici et aussitôt le matin.

    En laissant de coté Tomoe, les deux autres ne semblaient avoir aucun motivation. Les expressions des Ogres forestiers se sont déformés également.


    “Alors vous êtes venus. Je n’aime pas quand il y a des personnes sans motivation mais est ce bon de penser que vous venez juste ici aujourd’hui pour regarder notre entraînement autonome, n’est ce pas?”


    Le représentant des Ogres forestiers s’adressent aux trois personnes qui venaient d’arriver. En prenant en compte que les Ogres forestiers sont minces, le physique de cet homme était concentré sur les muscles et on pouvait voir l’audace sur son visage. Il n’y avait pas besoin de dire que cet homme est celui qu’ils appellent Shishou ou le pervers.


    “Nan, ça sera suspendu-ja” (Tomoe)

    “… Qu’est ce que vous venez de dire?” (Pervers)


    En entendant la négation nonchalante de Tomoe, le pervers ne cache pas son mécontentement et répond.


    “Tu es aussi énergique que d’habitude, hein. Si je me souviens correctement… tu es Mondo, pas vrai? Malgré que ton nom soit de premier ordre, tu es tout a fait pitoyable.” (Tomoe)

    “Est ce que vous cherchez le combat, Dragon onee-san?” (Pervers)

    “Nullement. Aujourd’hui, nous avons changé les plans. Je pensais à les inviter pour que vous nous montriez vos capacités. Si vous passez un certain seuil, ceux qui réussiront, pourront se déplacer au village et seront considérés comme fiable mais si vous en êtes incapables, nous devrons vous former.” (Tomoe)


    Tomoe lui donne une raison sonore mais son visage la contredit par son sourire. Tout comme Mondo l’a dit, on ne pouvait seulement que la voir chercher le combat.


    “Vous dites que vous n’êtes pas satisfait de nous?” (Mondo)

    “… Mondo, je pense que c’est quelque chose que vous tous attendiez avec impatience? Dorénavant, vous vous diviserez par équipes et vous nous combattrez. Pour cette raison, j’ai traversé toutes les peines pour que Makoto-sama et Mio vous accordent du temps, après tout-ja.” (Tomoe)

    “… Hé~” (Mondo)


    Mondo prend une attitude moqueuse. Pour Tomoe, il n’est pas une menace dangereuse donc il n’y avait pas lieu de faire un tel regard appuyé.


    “C’est bon pour faire des équipes de cinq. En tout cas, Mondo et ses deux disciples seraient dans la même équipe, n’est ce pas? Je pense que vous combattrez Waka.” (Tomoe)

    “C’est… bien! Nous nous étions également interrogés, à quel point au juste Makoto-sama est fort” (Mondo)
    “Je vois, je vois. Maintenant, la prochaine chose est un critère.” (Tomoe)


    Tomoe continue d’expliquer avec un sourire rayonnant. Elle n’avez pas accordé beaucoup d’attention à son ton et au langage grossier qu’il sortait. S’il y avait besoin de dire quelque chose, ça serait que Mio cachait

    silencieusement ses lèvres avec son éventail. Il n’y avait aucun changement pour Makoto. “J’aimerais que cela se termine vite…” c’est ce que ses yeux disaient.


    “Critère? Il ne devrait avoir aucun problème si nous vous mettons à terre, n’est ce pas?” (Mondo)

    “Bien sur-ja. Si vous pouvez nous battre, vous serez acceptés sans aucun reproche. Pour être plus précis, les équipes qui sont capables de faire plier les genoux de moi, Mio ou être en mesure de faire s’effriter nos postures est suffisant. En ce qui concerne Makoto-sama… vous passerez si une seule attaque passe. Si vous êtes incapable de le faire alors vous devrez suivre l’entraînement de l’après-midi, ok?” (Tomoe)

    Les paroles de Tomoe’s étaient des petits chuchotements mais ils se répandent largement comme une onde.
    “Compris. C’est clair mais vous nous prenez sérieusement pour des idiots. Nous allons bientôt diviser les personnes. Ne le regrettez pas.” (Mondo)

    “Vous aussi, allez y à fond ainsi il n’y aura aucun regret, ok? Le temps de l’examen sera jusqu’à midi. La seule règle, tout est permis. Cependant, nous ne ferons pas d’attaques mortelles et les blessures que vous recevrez seront traitées proprement alors ne vous inquiétez pas.” (Tomoe)


    Ensuite, allez vous préparez.

    En disant ceci, Tomoe agite ses mains pour remuer les Ogres forestiers. Un signe qui pourrait être pris comme “disparaissez”.


    “Tomoe~, es tu sérieuse quand tu leurs a dit que ça sera de maintenant jusqu’à midi? D’ailleurs, qu’est ce que c’est que cette histoire de seulement une attaque? Vous ne me mettez pas trop haut?” (Makoto)

    “Waka, les Ogres forestiers sont un peu simple d’esprit. Ça doit être parce qu’ils ont une logique irritante. Ils sont instinctifs et ne comprennent que la loi du plus fort. Ils ont été influencés par les Hyumains d’une mauvaise manière. Eh bien, pas de soucis. Il semble que ces gars oublient lentement le fait qu’ils ne peuvent pas partir librement, qu’ils ne peuvent pas s’échapper. En leurs enseignant leurs situations, ceci nous servira dans le futur et cela nous aidera aussi à faire progresser lentement l’entraînement. Je demande votre coopération, s’il vous plaît. Il n’est pas nécessaire que vous participiez au camp d’entraînement qui aura lieu dans l’après-midi.” (Tomoe)


    On dirait qu’elle n’avait pas la moindre pensée qu’ils seraient capable de le toucher.


    “C-Camp d’entraînement, tu dis. As tu extrait un autre souvenir bizarre à nouveau? Eh bien, je ne pourrai pas venir si souvent ici donc je coopérerai autant que possible tant que je suis là.” (Makoto)

    “Pourquoi dois je rester aussi l’après-midi-desu no? Je veux être avec Waka-sama-desu” (Mio)

    “Mio, c’est parce que si tu es ici avec moi, ils s’enfonceront davantage dans le désespoir. Peu importe si c’était inutile, ils continueront à essayer de blesser Waka, tu sais? Accompagne moi, même si c’est pour les discipliner.” (Tomoe)

    “Maintenant que tu le mentionne… Je ne les ai pas puni, hein. Si c’est pour ceci…” (Mio)


    Mio se retire avec les paroles de Tomoe. Au début, elle n’avait pas remarqué les intentions des Ogres forestiers. Après cela, elle a entendu ce qu’ils prévoyaient de faire à Makoto donc elle n’avait eu aucune impression favorable d’eux. Makoto a aussi dit qu’il n’amènera pas Tomoe ou Mio avec lui à la ville Académique de toute façon donc elle semble supporter légèrement la requête de Tomoe..


    “Ensuite, dans une mesure où ils ne mourront pas, je vais les faire renaître avec mon camp d’entraînement supervisé par mon nouveau clone. Kufufufufu~~” (Tomoe)


    Avec la destruction du clone de la première génération, Tomoe a déversé sa force dans un nouveau clone qui travaillerait comme la nouvelle gérante d’Asora. Par conséquent, le second corps est devenu celui d’une petite fille avec de grande compétence en combat. En plus, même si elle est un clone qui a été crée par sa propre force, elle a un anneau pourpre, qui a l’air dangereux, en tant que cœur et il y a des rumeurs douteuses que cette seconde génération lutte secrètement avec Mio. Tomoe tremblait avec les prévisions de l’entraînement qui se déroulera demain.

    Bien qu’ils aient montré une attitude hostile envers lui. Makoto avait toujours pitié des Ogres forestiers.


    ____________________________________________________________________________


    Les résultats des combats ont été terribles.

    Pour les Ogres forestiers, c’était probablement la première fois qu’ils ont connu une telle défaite écrasante.
    Mondo peut-être un idiot écervelé mais il n’est pas incompétent en combat. Avant le combat, il a confirmé avec Tomoe et a obtenu l’approbation qu’il n’y aurait plus d’interférence dans l’entraînement si une seule équipe est capable de passer. Il a négligé le point le plus important mais cela pourrait être considéré comme la capacité de provocation de Tomoe avec ses paroles et sa gestuelle.

    Bien sur, Mondo a envoyé le groupe le plus faible contre Tomoe et les 5 suivants contre Mio. Ensuite, il a envoyé les 5 plus forts contre Makoto. En prenant en compte leur classement interne, ses actions n’étaient pas une grande surprise. En premier lieu, il ne sait pas que c’était le pouvoir magique de Makoto qui a causé l’accident qui s’est produit alors que Mondo était en train de visiter Asora.

    Bien qu’ils ont eu le temps jusqu’à que le soleil soit au zénith, le temps qu’il a fallu pour lutter contre Tomoe et Mio n’a même pas donné la possibilité que le soleil soit aussi haut.

    Tomoe n’a même pas dégainé son épée. En utilisant une brume qui a provoqué des souffrances, tous tombent à terre, l’écume à la bouche et ont été incapable de se battre en juste 15 minutes. Ils n’avaient même pas eu la chance de montrer leurs capacités individuelles ou collectives. Les cris déchirants sont devenus de plus en plus faible et quand le silence est venu, elle l’a relâche. C’est la seule chose qui s’est produite. Après ça, Tomoe a sorti des documents dans une main et a commencé à réfléchir sur la façon de fabriquer le fourreau et l’élaboration de la garde. C’était cruel.

    Dans le cas de Mio, aussitôt que le combat a commencé, un d’entre eux a lancé un sort mais sans essayer de l’éviter, Mio l’a encaissé avec son corps. Comme si n’était arrivé, elle a capturé les quatre personnes qui avaient essayé de l’attaquer par le sol en coordination avec le sort qui attaquait avec des fils par les airs. Une grappe qui ressemblait à des insectes capturés dans la toile d’une araignée, ils pouvaient seulement se laisser drainer l’énergie et être fait comme des rats. Même quand midi est venu, sur les cinq, le plus fort était le seul qui pouvait se déplacer mais ses mouvements pouvaient être comparés à ceux d’un nouveau-né. D’ailleurs, Mio n’a même pas bougé d’un centimètre. Après que tout le monde aient perdu leurs consciences, elle est allée chercher un rocher quelconque et s’est assit dessus. Elle confirmait seulement l’état du maquillage qu’elle récemment appris. C’était également cruel.

    Ensuite, si nous parlions de Makoto…

    Il affrontait les cinq élites, qui n’ont pas caché leur intention de meurtre, tout en pensant d’une manière de disposer d’eux. Mais Mondo est venu avec une proposition. Essayer de le frapper une fois. Puisqu’ils ne savent pas à quel point il est fort, ils ignoraient dans quelle mesure ils devaient se retenir donc Mondo est allé au front et a dit à Makoto de tenter de le frapper une fois.

    Makoto a commencé à apprécier un peu cet aimable idiot. Il serait sûrement l’un de ces gars dans les histoires qui crie de surprise “Quoi?!” ou “Comment, par les neuf enfers?!” c’est ce que Makoto pense en faisant un sourire ironique. Parce que même sans Mondo ait déclaré une telle condition comme “frapper une fois” il l’aurait proposé lui-même.

    C’est pourquoi Makoto a lancé une attaque à Mondo, sur le visage qui lui a dit de frapper. Voyant Mondo voler jusqu’au pays imaginaire, les autres se tenaient abasourdis. Les quatre restants ont été médusés, incapable de même le suivre et ils pouvaient seulement regarder l’endroit où leur maître avait volé, seulement après un certain temps, ils ont pu retrouver leurs sens et ont couru à l’endroit où ils devinaient qu’il avait atterri, mais comme attendu, le faible Mondo avait ses yeux révulsés après avoir été soufflé.


    “Vraiment une grande gueule…” (Makoto)


    Les mots que Makoto a chuchoté n’ont été entendus par personne. Après un certain temps à ne rien faire et à ne regarder que les nuages, les Ogres forestier sont revenus. Il étaient très probablement venu faire le traitement. Pour le moment, il semblait que Mondo était d’accord.

    Après cela, ils ont étrangement calomnié Makoto de sournois et ont commencé à l’attaquer. Makoto a seulement fait une barrière pour couvrir toutes les directions, associé avec [Sakai] et les a laissé tranquille. Même quand ils ont attaqué dans toutes les directions ou concentré leurs attaques en un point, c’était comme si cela n’avait aucun effet. Magie, épées, flèches. Tout a été facilement repoussé. Pour les Ogres forestiers, cela donnait l’impression qu’ils faisaient des attaques continues contre un roc inébranlable.

    Dans un cas où il pourrait aussi bien les vaincre, il les a juste laissé s’épuiser et après leurs offensives
    constantes, midi est arrivé et ils étaient tous déshydratés. Pendant ce temps, Tomoe a vu que Makoto était de plus en plus agité donc elle a pris un arc et lui a laissé à ses cotés. Après cinq tirs, tout le monde n’étaient plus capable de se mettre à genoux. Ils n’avaient plus la force pour être debout et leurs respirations étaient agitée. Après ceci, Makoto a demandé à Tomoe si c’est bon avec cela, il est juste parti comme ça.

    Ceux qui restent étaient les 15 Ogres forestiers qui, même avec leurs blessures guéries, ont vu leur fondement détruits. Il n’y avait plus de trace de l’attitude qu’ils avaient quand ils sont arrivés ici. Tomoe incline la tête à la situation attendue.


    “Maintenant, comme vous avez tous échoué, vous devez prendre part à mon entraînement.” (Tomoe)

    “… Compris”


    La réponse qui a été rendue avait un sentiment de signification cachée dedans. Ce qui était mélangé, c’était de la fatigue mais il y avait aussi une opposition. Néanmoins, Tomoe a simplement rigolé.


    “Tomoe, ne veux tu pas leur faire comprendre leur position? S’il en est ainsi, ne serait il pas mieux de les laisser dans ta brume pendant une demi-journée? Cela pourrait même les rendre plus motivés.” (Mio)


    En entendant les paroles de Mio, les Ogres forestiers qui ont combattu Tomoe ont pâlis et ont détourné le regard. Ils ont eu l’écume en seulement 15 minutes. S’ils étaient laissés pendant une demi-journée, leur âme pourrait être détruite. Dans ce domaine, ceux qui avaient été les plus brisés, ce sont certainement eux.


    “Bon, bon, Mio. Ne les brutalise pas. Laissons ceci comme un jeu de punition pour les personnes qui ne montrent pas de bon résultat.” (Tomoe)

    “Des gens comme ceux-là qui prennent nos attaques d’une manière si amusante, ont ils vraiment une utilité? Dans le cas de Waka-sama, on les a même laissé attaquer tous en même temps et ils ont encore fini comme ça.” (Mio)

    “Ils ont suffisamment de qualité-ja. Si nous les entraînons à partir de zéro, nous pouvons les rendre utile.” (Tomoe)

    “Même dans Asora, ils pourraient être considérés comme les plus faible des plus faibles.” (Mio)


    Ne sachant pas ce que Tomoe attendait d’eux, Mio incline sa tête. C’est évidemment mais il n’y avait pas la moindre considération pour les Ogres forestiers dans ces mots.


    “Je ne vais pas le nier. Ils sont comme des enfants qui croient qu’ils n’ont que des bonnes qualités-ja. Waka semblait aussi avoir pris cela en compte lors de leur traitement.” (Tomoe)

    “… À la place de la punition, ça donne l’impression que ça va tourner en nurseries-desu wa” (Mio)


    En étant sur que dans l’avenir, cela se produira de cette manière, Mio s’inquiétait à propos de ce qui arrivera à partir de maintenant. Pour une personne qui va bientôt briser s’ils sont un tantinet intimidés, elle a senti que du stress se développerait à la place.

    Peu importe ce qu’ils disent, les Ogres forestiers ont complètement perdu le droit d’élever une objection. Ils ont juste suivi la formation comme Tomoe l’a ordonné.

    La formation, qui a continué jusqu’à la soirée, était dure pour Mondo et les autres qui ne pouvaient même pas se détendre un peu à cause de la supervision de Tomoe et Mio, mais il y avait beaucoup de domaines qui prenait en compte les limites de leurs corps et les Ogres forestiers en éprouvaient des doutes. À partir de demain, il n’y a pas de formation planifiée. Ils seront juste dans la forêt, a attendre que le temps passe. Qu’est ce que Tomoe attendait d’eux? C’est qu’ils pensaient mais ne le disaient pas à haute voix.


    “Okay, c’est tout pour aujourd’hui!” (Tomoe)


    Avec les mots de Tomoe, un certain nombre d’eux se sont senti soulagés de ne pas être baigné dans la brume de tourment. Mais le véritable enfer commence après cela.

    Tomoe a déclaré, sans aucun vernissage, aux 15 qu’ils avaient été groupés et alignés.


    “Ensuite, demain ça sera toute la journée. Préparez vous.” (Tomoe)


    C’est ce qu’elle a dit.


    “?!! Ne rigolez pas avec nous! La prochaine observation de l’entraînement devrait être dans les 15 prochains jours!” (Mondo)


    Mondo lança intrépidement une objection à Tomoe. Parce que ses mots allaient contre l’accord de leur permission de faire un entraînement indépendant et de se faire inspecter de temps en temps.


    “Qu’est que tu dis? Je n’ai pas dit au début qu’une telle chose est hors de question?” (Tomoe)

    “C’est…! N’était ce pas que nous ne vous arrêterions pas, même si vous ne faisiez que seulement nous observer?”

    “Une telle chose est juste votre propre raisonnement. D’ailleurs, J’ai aussi dit que je regarderais vos capacités. Si vous étiez en dessous de la norme, je vous ferais prendre la formation, c’est que j’ai dit.” (Tomoe)

    “Immédiatement, à cet instant, l’entraînement est fini, n’est ce pas?!” (Mondo)

    “… Les Ogres forestier sont vraiment stupides, hein. J’ai dit que nous commencerions à nous entraîner mais je ne me souviens pas avoir dit “quand” ça sera fini. À propos, de mes plans, le plus court prendra au moins un mois.” (Tomoe)


    Un mois est le plus court. Ces paroles ont fait s’écrouler un certain nombre d’Ogre forestier sur place. Pour être surveillé par une personne d’une tout autre dimension et ne sachant pas quel type de formation sera donnée, c’est la même chose que d’être torturé. Ils ont complètement refusé une telle chose. Mais ils ne pouvaient pas refuser par la force. Leur seul moyen était de s’échapper.


    “Celle qui parle avec sophisme, c’est toi! N’est il pas évident que l’entraînement devrait se terminer le même jour?!” (Mondo)

    “Oui, j’en fiche si c’est du sophisme. La vérité et la raison des faibles ne peuvent être comparé à la raison des forts.” (Tomoe)


    Les paroles de Mondo devenaient amères. Même s’il fait de son mieux, il a déjà compris qu’avec la manière d’être de ces deux-là, l’entraînement ne finirait juste pas avec ce qu’ils avaient fait aujourd’hui. Mondo l’a su avec certitude que même si les 15 essayaient d’attaquer ces deux-là pendant qu’elles étaient ivres ou dormaient, ils seraient toujours vaincus. Au contraire, elles pourraient même “être dérangées” quand elles se retiennent et les tuer dans le processus. Leur corps et leur esprit comprenaient que les deux, la femme avec les cheveux bleus et la femme avec les cheveux noirs étaient la force absolu. Et qu’ils ne pouvaient même pas mettre un simple doigt sur Makoto. Après tout, ils l’ont attaqué pendant plusieurs heures et ont toujours été incapable de détruire sa barrière. Même quand il aurait pu les vaincre quand il le voulait. Ils ont compris que pour Makoto, ce sont seulement des enfants qui jouent autour de lui.


    “Ara ara, avant le combat, vous avez même eu la prétention de dire quelque chose comme “si nous complétons une de ces conditions” mais maintenant, vous vous accrochez à de telles petites choses. Je ne dirai pas des choses compliquées mais ne penses tu pas que le faible n’a aucun droit de contester le plus fort?” (Mio)

    “……”


    Akua et Eris étaient assez dociles. Elles ne pouvaient même pas être des opposants pour Makoto et après le test, elles avaient beaucoup d’animosités. D’ailleurs, parce qu’elles sentaient qu’à plusieurs reprises, elles pouvaient presque réussir mais échouaient, leur état d’esprit et leur corps étaient un vrai chaos.

    Honnêtement, ces filles et les deux autres, qui se sont battus contre Makoto, voulaient juste rentrer et aller dormir au lieu de s’inquiéter à propos des plans de demain. Les 10 autres étaient totalement découragés. Ceux, qui ne pouvait plus littéralement réfléchir à quelque chose, sont les cinq qui ont combattu Tomoe. Ceux, qui étaient pensaient déjà à s’enfuir, étaient ceux qui ont combattu Mio.

    Tomoe laisse tomber Mondo pour l’instant et regarde les autres membres.


    “Ce qui est vraiment facile à comprendre. C’est que vous êtes fatigués avec seulement ce niveau d’entraînement. La moitié d’entre vous pense sans doute à s’enfuir, hein.” (Tomoe)

    “?!”

    “Mais… Pensez y avec vos cerveaux défaillants. Où sommes nous? Comment êtes vous arrivés? Ne me dites pas que vous avez pensé que cet endroit est dans le voisinage de votre village, n’est ce pas? Vous êtes naïfs, trop naïfs.” (Tomoe)

    “… Qu’est ce que tu veux dire?” (Mondo)


    La voix de Mondo s’est cassée. Il avait eu aussi des pensées d’évasions dans un coin de son esprit. Au lieu d’être hostile, c’était plutôt la peur de la mort dans sa voix.


    “Il n’y a pas d’autre façon de le dire. C’est à l’intérieur d’une barrière spéciale qui a été créée par Waka. C’est à un niveau complètement différent de la barrière que Waka a créé il y a quelques instants. Si vous voulez sortir et vous échappez… Vous devrez avoir assez de puissance pour détruire la barrière de Waka avec un seul doigt.” (Tomoe)


    Ses paroles étaient pleines de mensonges. Il y a bien trop de caractéristique dans Asora qu’ils ne connaissaient toujours pas. Bien sur, Il n’y avait aucune chance pour les Ogres forestiers de revenir de manière conventionnelle donc être impossible est toujours la vérité.


    “Avec un doigt? Impossible, c’est juste insensé.”


    Puisqu’ils ne pouvaient même pas détruire la simple barrière de Makoto, les Ogres forestiers étaient dans une situation désespérée. Akua et Eris ont été stupéfaites quand elles ont appris que la barrière était un simple sort. “Maintenant que je réfléchis à ceci, il n’a même pas incanté un aria”, c’est ce qu’elles ont finalement pensé.


    “Avez vous compris la situation maintenant? Il y a nulle part pour vous enfuir. Et pendant ce temps, le village des Ogres forestiers est aussi à ma merci. Le moment où vous avez fini plus bas que la norme, toutes vos voies de repli ont cessé d’exister dans ce monde. Si votre application est mauvaise, je ne me soucie pas de qui arrivera à votre village, vous savez?” (Tomoe)


    Tomoe répète encore et encore qu’elle est la loi et les menace.





    “Eh bien, vous ne mourrez pas donc vous reviendrez juste à votre village comme marchandise de merde, hein. Ou peut-être que vous deviendrez vous dignes. Si vous en avez l’esprit, alors montrer le.” (Mio)


    Mio continue après Tomoe. Ces paroles étaient ce que Tomoe lui a demandé de dire et avait mémorisée avant l’entraînement. Elle a été invitée à agir comme une instructrice démoniaque et elle a accepté. Mio n’a pas pu aller avec Makoto à la ville Académique alors elle avait du temps libre de toute façon. Alors pourquoi ne pas regarder leur entraînement? c’est qu’elle pensait.

    La menace de Tomoe et le sadisme de Mio. Tous les deux avaient été attisées uniquement par leurs vraies motivations. C’est bien s’ils arrivent à une décision d’ici ce soir et montrent des résultats alors Tomoe ne se soucie pas qu’ils soient actuellement pathétiques.

    Plutôt, puisqu’elle a saisi les attitudes approximatives de chacun, le véritable entraînement commencera officiellement demain. C’est un style d’entraînement pris dans les souvenirs du monde de Waka, ceux qui utilise à la fois les malentendus et les manipulations.

    Tomoe l’a nommé, de la même manière que l’information contenue dans les souvenirs, camp d’entraînement. Elle l’a planifié dans son esprit et elle a utilisé la mémoire de Waka comme une référence alors elle a pris les lettres T (de Tomoe) et M (de Makoto), cela fait le camp d’entraînement TM.


    “Ku fu, avec ceci les futurs plans de vente de médicament ont progressé d’une étape. Cette idée ingénieuse qui diffusera le nom de notre compagnie et nous permettra même de collecter des informations. J’ai obtenu une graine qui surprendra Makoto-sama” (Tomoe)


    Tomoe chuchotte sur ton vraiment bas. Même si Mio pouvait entendre le contenu de ce que Tomoe a dit, elle ne pouvait pas trop comprendre de toute façon donc elle a simplement regardé les Ogres forestiers chancelants. Qu’elle n’a pas à donner un coup de main, était vraiment ce que souhaitais Mio.


    “Le client est dieu!”

    “Je calculerai à fond les profits!”

    “Veuillez nous faire part de la vente des médicaments de la compagnie Kuzunoha!”

    “Lorsque que vous êtes en difficultés, je serai là pour vous aider!”


    Ce sont les nombreux mots que les Ogres forestiers criaient pendant qu’ils travaillaient d’arrache-pied à leur entraînement. Leurs formes d’entraînements pouvaient être vu dans les environs. Ainsi que les hurlements et les cris qui étaient mélangés.

    Votre voix est trop faible, votre sourire est trop timide, votre volonté est insuffisante, trop faible, vous n’êtes pas amusants. De temps en temps, ils se trouveraient confrontés à la violence pour un prétexte absurde tout en faisant de l’éducation physique, des techniques de combat et de la collecte d’informations. Ils ont été forcés à se mémoriser dans leurs esprits et dans leurs corps les informations des Hyumains.

    Le camp d’entraînement qui endocrine par l’intermédiaire de la peur continue encore à présent.
  • merci pour le chapitre
  • merci pour le chapitre
  • Merci pour les chapitres!!!
  • Merci pour le chapitre
  • Merci pour le chap
  • Merci pour ces chapitres =D
  • août 2017 modifié

    Chapitre 64: Rumeur 2 – Héroïne de Limia

    Niveau 188. Héroïne

    C'est le niveau actuel d'Otonashi Hibiki. Le monde doit le savoir, c'est ce que le roi pensait. L’héroïne qui est descendue sur Limia pour participer à la guerre contre les Démons qui s'est produit dans le royaume et les pays à proximité.

    En réalité, passer d'un pays à un autre prend beaucoup de temps.

    En utilisant l'outil magique pour la téléportation qui a été fourni par le royaume et la formation de téléportation qui a été autorisée à être utilisé indéfiniment par la guilde marchande et aventurière. Ils ont pu fournir une méthode de transport de classe VIP pour créer un calendrier impossible en temps normal.

    La fille, qui pensait que la race des Démons était des monstres, a été surprise la première fois quand elle a vu qu'ils avaient la peau bleue et une apparence physique extrêmement proche de celle d'un Hyumain. D'abord elle a hésité à les combattre mais après un certain nombre de combat et avoir vu la mort de ses camarades soldats ainsi que des soldats ennemis, elle a commencé à accepter la lutte constante pour prendre la vie de l'autre.

    Les bêtes Démoniaques qui pouvaient comprendre les paroles des Humains, la race des Démons et aussi les Hyumains.

    Dans son sens actuel des valeurs, ils sont tous du même niveau et ce principe n’a toujours pas changé. Qu’elle soit capable de supporter cette brutalité qui s’oppose à son idéologie et sa foi, c’est en raison parce qu’elle en est venu à sa propre conclusion.

    Qu’elle soit allée dans différents pays et qu’elle soit parvenue à cette conclusion, était aussi l’objectif du royaume. Parce qu’il y a n’y a pas marge pour vous faire plaisir avec du tourisme dans un pays qui est sur la ligne de front de la guerre.

    Par dessous tout, les compagnons qui se battent à ses cotés sont important. À l’intérieur de tout ce vacarme, l’importance de leurs vies est clairement plus importante que celle d’un étranger. Plus dans le cas si ceux-ci étaient des compagnons qui vous accompagnaient dans vos journées.

    Si vous participez à la guerre et que vous répétez les combats encore et encore…

    La chose qui devient la plus gravée chez un soldat quand ils participent à une guerre, n’est pas la détermination mais le désir de survivre à la bataille avec tes compagnons avec qui tu combats dos à dos.

    Et c’est ainsi que actuellement…

    Hibiki est dans le château royal. Elle venait juste de se battre dans une rude bataille.

    Ce n’était pas contre la race des Démons mais elle a été blessée de manière inattendue. Elle est retournée au château pour traiter sa blessure et était actuellement en train de se remettre.

    Ses compagnons ont été également blessés et recevaient un traitement dans une pièce séparée.

    Pour le moment, ils sont parvenus à se téléporter mais cela ne s’arrêterait pas juste à une agitation normale. L’héroïne et son groupe sont revenus dans un état proche de l’épuisement et avaient l’air de pouvoir tomber par terre à tout moment donc il n’y avait aucune surprise.


    “Kyun~”


    Une voix inquiète est sortie du trésor sacré qui est la ceinture en argent entourant sa taille.

    C’est la voix de la bête gardienne qui réside dans la ceinture en argent, le Loup d’Argent. De même que la fille, il a été blessé au combat et était revenu à l’intérieur de la ceinture pour récupérer.


    “Je vais bien. Tu devrais aussi te reposer et soigner ton corps. Même si tu peux soigner tes blessures avec la magie, cela ne signifie pas que ton endurance reviendra aussi, après tout.”


    C’est ce que Hibiki a dit. C’est un répit pour restaurer l’endurance, le pouvoir magique et également la fatigue. Heureusement, à ce moment, il n’y avait aucun membre qui a subi une blessure mortelle.

    En comptant son compagnon loup.

    Cependant, la fille pensait à la base.

    (Dans nos plans, je serais capable de combattre un shogun de la race des Démons dans trois mois. Je croyais que ça serait ma première…)

    Sa première se réfère à une défaite ou une victoire remportée de justesse qui est proche d’une défaite. Hibiki, qui est respectée comme une héroïne et en a les facultés, a rapidement connu un combat difficile.

    En terme plus précis, elle a été frustrée. Ce genre de sentiment, elle ne l’a même pas dit aux membres de son groupe.

    (Même la vitesse de Naval ne pouvait pas s’y opposer.)

    Naval, en terme de combat, est similaire à Hibiki. Elle est une épéiste qui utilise sa vitesse comme arme principale. Poussée par sa haine de la race des Démons, elle ne se tenait sur le champ de bataille que pour se venger. Mais en entrant en conflit avec Hibiki, elle est devenue maintenant un compagnon du groupe qui se tient debout en première ligne avec elle.

    En terme de vitesse, elle surpasse Hibiki. Elle utilise l’attaque et la fuite aussi bien que des attaques combos pour accabler son opposant, une personne débordante de sagesse. Son age et sa sa taille sont proche d’Hibiki. Ayant des cheveux blonds cendrés, proche du blanc, associés avec les cheveux d’Hibiki, la font se démarquer beaucoup sur le champ de bataille.

    (La protection de Bredda-kun’s a été aussi détruite.)

    La capacité de Bredda était celui d’un chevalier. Originalement, sa capacité n’était pas celui de quelqu’un qui pouvait être placé dans le groupe d’un héros.

    Mais à cause d’un privilège secret, le royaume l’a accordé, il les a rejoint avec détermination. Le groupe ne sait pas qu’il est de la royauté et qu’il est le successeur légitime du trône.

    Mais il n’est pas incompétent. Après avoir rejoint le groupe, il a décidé de sa position et s’est engagé à s’améliorer. En conséquence, il a endossé désormais un rôle important dans le groupe.

    Sa spécialité est la défense. Parfois, il éliminait les attaques visant l’arrière garde et se dirigeait aussi vers l’avant contre les attaques de type vitesse que l’avant garde ne peut pas gérer en les évitant. On pourrait l’appeler un mur qui protège l’intérieur tout en s’occupant de l’extérieur. En ce qui concerne la capacité de Bredda et la défense d’un point, ainsi que l’utilisation d’arme de jet et la magie instantanée, il est meilleur que Hibiki.

    (La magie de Wudi n’a pas du tout fonctionné)

    Wudi est un magicien considéré comme un génie, surnommé le magicien de la batterie. Il est spécialisé dans la magie de grande puissance et bien qu’il est vrai qu’il soit du type qui est restreint dans sa mobilité, il a fait un pacte avec un esprit du vent et utilisant son agilité caractéristique, il a obtenu le surnom de “Batterie Mobile de Limia”. Un surnom où on peut se demander s’ils le louangent ou le craignent. En fait, la personne lui-même n’est pas heureuse à propos de cela.

    Sa magie offensive, pour Hibiki qui n’a pas appris que des sorts d’attaques et le groupe qui a beaucoup d’attaquant au corps à corps est une existence importante dans le groupe du héros. Mais dans ce cas, ce fut pratiquement inefficace. À l’origine, il devait être un magicien impérial mais à cause de la proposition du Roi, il a accompagné Hibiki. Il a une faible constitution et un visage d’enfant mais son age est de 25 ans. Le plus âgé du groupe.

    (Nous avons placé un incroyable fardeau sur Chiya-chan)

    Chiya est la guérisseuse. En ayant une grande quantité de pouvoirs magiques, elle est une magicienne spécialisée en magie de soin et de soutien. Même chose que pour Wudi, elle a aussi une amitié avec les esprits. Normalement, les esprits détestent les magiciens qui ne prennent pas la magie spirituelle comme spécialité donc c’était un cas rare. Elle est amie, non pas avec un de vent mais avec un d’eau. Son pouvoir magique maximum est, d’une façon inattendue, identique à celui d’Hibiki. Elle s’est presque sacrifiée mais elle a été sauvée par Hibiki et les autres, après cela, elle les a accompagné et plus tard, elle est devenue un membre de leur groupe. En terme de magie de guérison, elle est la senseï de Hibiki. Bien sur, maintenant que le groupe est dans un état de défaite totale, elle est celle qui a utilisé le plus de pouvoir magique pour soigner et est actuellement dans un profond sommeil.

    Hibiki, Naval, Bredda, Wudi et Chiya.

    C’est le groupe de l’héroïne de Limia. Il est composé entièrement d’Hyumains. Il n’y a qu’un mois qui est passé depuis que Hibiki est arrivé dans ce monde. À combien d’événement au juste elle a été confrontée? C’est a un point que l’on pourrait la surnommer la tempête qui chamboule tout.

    Au moment où elle s’est enregistrée dans la guilde des aventuriers, elle était au niveau 120. C’était le troisième jour de son arrivée dans ce monde.

    Dans des batailles continues, elle a augmenté son niveau.

    Et pourtant, elle a perdu cette fois.

    Elle s'est mordue ses lèvres.

    Au fond d’elle, elle pouvait ressentir un étrange battement semblable à un tremblement qui traversait tout son corps.

    Le style de combat, que Hibiki a choisi quand elle est arrivée dans ce monde, était de manier l’épée avec rapidité en tant qu’aspect majeur.

    Sa force physique a été considérablement améliorée en raison de son monde précédent donc elle a pu utiliser une grande épée mais compte-tenu de ses compagnons et de la maniabilité de l’arme, à la fin, elle a choisi une épée bâtarde.

    C’est une arme qui n’a pas beaucoup d’utilisateur dans le royaume. La katana n’existe pas alors elle était troublée. Et donc, elle a choisi cette arme que son professeur d’histoire dans le monde précédent a littéralement transposé comme “l’épée naturelle des petits”.

    Normalement, elle utilise cette épée avec une main mais quand elle veut faire une puissante attaque, elle la manie à deux mains. Quand elle a essayé de l’utiliser, c’était vraiment confortable et Hibiki y est devenue attachée.

    Le kendo, qu’elle a appris, se concentrait plus sur la distance entre l’opposant et empêcher l’utilisation de son épée. Comme moyen de faire face, cela fonctionne bien. La fille était heureuse que même si son épée se trouvait être une épée occidentale, cela ne signifiait pas que toutes les compétences, qu’elle a appris, étaient un gaspillage.

    Actuellement, elle avait été brisée en deux donc elle cherchait une remplaçante. En regardant le long manche qui avait été cassé, elle s’est sentie un peu triste.

    Au début, Hibiki a pensé à utiliser sa quantité folle de pouvoir magique pour apprendre des sorts d’attaques mais en réfléchissant à la concentration qu’elle devait mettre dans l’aria en plein milieu d’un champ de bataille, elle en a abandonné l’idée.

    En fin de compte, elle a décidé de seulement apprendre un sort pour envelopper son arme de pouvoir magique, une barrière qui a une aria court et facile d’utilisation, un sort d’autoguérison.

    Elle doit avoir pensé aux situations où elle serait la seule survivante, sa composition avait un fort sentiment d’indépendance. Et en fait, Hibiki n’a jamais perdu en un contre un auparavant. Elle pensait que dans ce cas, cela serait parce qu’elle n’était pas seule.

    Mais la réalité était différente.

    Elle et les autres ont été tous battus par un seul être. Et c’était de front pour couronner le tout.

    Il n’y avait pas de plan soigneusement établi, ni tactique qui lisait leurs prochains mouvements. Rien du tout.

    Elle est juste apparue soudainement et a créé de la frustration en Hibiki.

    Juste par instinct. Sa force écrasante et sa folle puissance défensive.

    Naval était certainement plus rapide que cela. Elle a fait des attaques continues comme une tempête, au moment où l’adversaire aurait réagi et aurait attaqué, elle serait déjà partie.

    Alors, pourquoi est ce qu’elle a été battue?

    Simple.

    Parce que les attaques de Naval n’ont même pas fait tressaillir l’adversaire. Son épée peut paraître faible comparée à l’épée bâtarde de Hibiki mais elle est dotée de pouvoir magique et elle est très tranchante. Combinez les avec sa vitesse et la puissance de coupe augmente de beaucoup. Mais cela était juste inutile.

    Tout en retenant leur fatigue, ils ont continué à augmenter les dommages petit à petit. Et finalement, ils ont pu détruire une de ses jambes.

    En voyant cela, même si cela a été fait après un long moment, ils avaient fait un pas en avant et un sentiment d’achèvement envahissait le groupe.

    Mais quelque instant plus tard, cette jambe s’est régénérée et elle a continué ses actions comme si rien n’était arrivé.

    À ce moment là, une fissure est apparue dans le groupe qui fonctionnait parfaitement.

    Naval s’est fait prendre dans un filet noir et avec ses mouvements scellés, elle a reçu une dernière attaque. Chiya a essayé désespérément de couper les effets du filet et de la guérir mais ils ont tous compris qu’elle était déjà hors combat.

    C’est ainsi qu’une épéiste avait finie comme si elle avait pris un coup direct tout en restant debout.

    Parce que l’un des membres est tombé, le nombre d’attaque, que Hibiki devait esquiver, a augmenté et a grandi le fardeau de Bredda. Même si sa spécialité est la défense, cela ne signifie pas qu’il ne prend aucun dégât tout le temps. Les mouvements de Bredda sont devenus lents et il s’est finalement effondré. Après ça, c’est arrivé…

    Parce que Chiyu se concentrait que sur les soins d’une seule personne, Wudi s’est retrouvé incapable de la couper avec ses attaques qui utilisait seulement le pouvoir magique. En laissant de coté si la magie offensive était efficace, vu qu’elle n’altérait pas les mouvements de l’ennemi, un sentiment d’effroi est né en eux.

    Même lorsque Hibiki était en première ligne avec sa capacité d’auto-guérison et sa barrière, si une personne fait le travail de ce qui était fait originalement par trois personnes, il était clair que cela arriverait top ou tard. Depuis le moment où ils ont compris que leurs attaques n’avaient plus aucun effet, le Loup qui œuvre comme une bête gardienne, interceptait les attaques qui n’étaient pas bloquées par la barrière. Ce loup d’argent a reçu plusieurs attaques et après ses mouvements sont devenus plus lents, il en a reçu encore quelques unes et s’est effondré.

    Chiya change sa cible de guérison et vise Hibiki. Mais même avec ça, elle ne pouvait pas suivre. Le support magique de Wudi s’est coupé. Et cette chose, qui attaque de façon décontractée, continue de cracher des fils de son postérieur.

    Le soin et le support se sont stoppés.

    Les sueurs froides et l’impatience s’accumulent.

    Être submergé seulement par sa puissance défensive et offensive, ils sont sur le point d’être écrasés. Ses camarades étaient déjà tombés. Elle ne savait même pas s’ils étaient en vie.

    Une des jambes, qu’elle a tranché en utilisant les deux mains, était sur le point de tomber et alors sans manquer cela, elle l’a coupé d’un revers de l’épée.

    Ensuite comme auparavant, cela s’est dispersé en particules noires.

    Et… comme précédemment, elle s’est régénérée.


    “Fufu… fu…”


    La seule chose qu’elle ressentait, c’était le désespoir. Elle ne peut pas gagner. Il n’y a aucun doute qu’elle ne peut pas gagner. Non, ce n’était même pas un combat. Elle ne comprenait pas pourquoi un grand sourire est apparu sur sa bouche.

    Le pouvoir magique, que tout le monde louait, était déjà complètement vidé. Une fatigue et une lourdeur, qu’elle n’avait jamais ressenti avant, avaient assailli son corps.

    Hibiki, avec un dernier effort désespéré, a renforcé son corps et une lumière rouge a revêtu son corps.
    Je peux gagner.

    Sans perdre la lumière dans ses yeux.


    “Je peux toujours combattre! Viens ici!”


    L’énergie pour se déplacer l’avait déjà longtemps quittée. Elle pouvait seulement contre-attaquer.


    “Shyagya gya gya gya!”


    En poussant un cri de guerre, ou quelque chose comme ça, avec une étrange voix, ses huit jambes ont accéléré alors qu’ils se rapprochaient de Hibiki et avec une de ses pattes antérieures, elle tentait de la faucher.

    Ce qu’elle a fait pour la contrer était…

    Faire un pas en avant et faire un demi-tour pour attaquer la tête.

    Personne ne sait si elle visait réellement cela. Cette attaque est allée au dessus de ses canines et directement sur ses yeux étincelants.

    Normalement, Hibiki aurait compté ceci comme un contre. Mais elle n’a même pas visé pour ce contre. Actuellement, elle était déjà sur que le seul moyen serait de faire une attaque commune, et ceci est l’attaque qui a pris cela en compte
    .

    “Gufu”


    Une organe avait été probablement perforé, elle pouvait sentir le sang accourir dans sa gorge.

    C’est bien sur. Parce que Hibiki, au lieu d’éviter l’attaque qui visait son abdomen, a fait un pas en avant et l’a reçu.

    Vais je mourir?

    La dernière chose que Hibiki a vu quand elle a levé sa tête était…

    Pas un violent champ de bataille mais une plaine paisible.


    “Comment…?”


    Avec sa question comme détonateur, le sang a commencé à dégouliner de sa bouche. Elle ne pouvait pas maintenir sa conscience qui se détériorait.

    L’héroïne, Otonashi Hibiki, avait éprouvé pour la première fois le goût de la défaite. Un défaite complète que son moi actuel ne pouvait pas du tout gagner.

    Cette ennemie n’était pas de la race des Démons, pas plus qu’une bête démoniaque.

    C’était une calamité. Une détestable araignée noire qui se déplace à travers le monde en dévorant tout.
    À l’heure actuelle, elle ne connaît pas l’identité de cette chose. Bien sur, elle ne sait pas aussi que sa dernière attaque à l’œil avait remplie temporairement la faim de l’araignée et elle était partie.

    Mais Hibiki, qui se souvenait de son combat, s’est réveillé dans le lit et prit une profonde respiration. Son corps était rempli par l’excitation comme si elle était revenue sur ce champ de bataille. Avec plusieurs respirations profondes, elle était finalement capable de se calmer.


    “Je gagnerai. Absolument. Merci pour la défaite… Attends juste moi.”


    Sa défaite pourrait ruiner sa réputation mais elle ne se souciait pas d’une telle chose. Je vais enquêter sur cette chose et je la battrai. Elle a maintenant obtenu un objectif clair.

    Ce monde lui a finalement fourni ce sentiment de défaite et de frustration qu’elle ne pouvait pas obtenir auparavant, même quand elle le souhaitait. C’est pourquoi elle a remercié l’araignée.

    Une araignée noire à fait reculer 5 personnes proche du niveau 200.

    La réputation d’Hibiki, à la place de chuter, est en réalité montée. Normalement quand tu rencontres cette araignée noire, c’est la fin pour toi. C’est une menace de haut niveau que même la guilde des aventuriers rassemble des aventuriers de haut niveau qui sont affiliés avec le pays pour créer une division magique et la bombarder avec des attaques de longues portées pour la faire fuir.

    Cet histoire a surpris le royaume et a permis que le nom de l’héroïne Otonashi Hibiki s’élève encore plus.
    Tout ceci est arrivé un jour avant que Makoto libère l’araignée de sa faim.


    _________________________________________________________________________


    Note de l’auteur:

    Il y a une certain décalage temporelle entre les invocations des héros.

    Plus concrètement, l’ordre est le héros, l’héroïne et ensuite Makoto. Songez que chaque invocation a un mois de différence.


    Le décompte des jambes coupés de l’araignée par Hibiki: 2

    Le décompte des jambes coupés de Makoto: Suffisant pour construire la tour de Tokyo.
  • merci pour le chapitre
    ps: par combien le pouvoir magique de makoto a été multiplié depuis qu'il a combattu mio ? (par rapport a son entrainement à l'arc qui double son mana a chaque tir)
  • Merci pour le chapitre :)
  • clenoir, pour l'instant cela n'a pas été abordé donc si on se base sur le fait qu'il s'est entrainé que seulement les 3 fois du chapitre depuis l’affrontement de Mio

    Ça donnerait 8 la quantité de pouvoir magique qu'il avait à ce moment là.
  • c'est tellement cheaté ^^
  • Merci :D
    Je sais pas si c'est juste moi mais je suis impatient que makoto rencontre les 2 héros
  • merci pour le chapitre
  • Merci pour les chapitres.
  • Correction ultérieure

    Chapitre 65: Rumeur 2 – Le héros de Gritonia



    Niveau du héros 389.

    Au moment où le groupe du héros de Limia se formait et se défendait dans le champ de bataille, la terre immuable d’argent, l’empire, avait déjà commencé les combats sur la ligne de front contre la race des démons.
    Et son acteur principal, sans rien dire, le héros qui avait un niveau important dans l’empire. Iwahashi Tomoki.

    L’empire a actuellement la plus forte des Hyumains qui est de niveau 920 mais au lieu de s’inquiéter de la guerre avec la race des Démons, elle se préparait à autre menace. Celui qui a fait le plus souvent la guerre était Tomoki.

    L’empire l’a envoyé directement dans de nombreuses batailles et Tomoki a fait comme on lui a demandé et s’est battu. Alors, ses aptitudes ont été polies sur le champ de bataille.

    Il a été enregistré dans la guilde des aventuriers, la seconde nuit de son arrivée dans ce monde. Son niveau était de 98.

    … Il a augmenté son niveau de manière anormale.

    En premier, en tant que héros, on a dit que son objectif devrait être Sofia. Cette fille, qui est appelée la tueuse de dragon, est de niveau 920.

    Il y a probablement des gens plus fort qu’elle à l’extérieur. Tomoki est délibérément entré dans les combats et l’empire, non, la seconde princesse Lily a agit comme sa tutrice et lui a muni un excellent appui, accélérant ses progrès.

    L’empire a dissimulé le héros et a été utilisé seulement pour la guerre.

    Parfois, il faisait un retour triomphal dans les rues mais il avait une armure complète et un heaume démesuré, la plupart ne savait pas à quoi il ressemble.

    Sa vie quotidienne se passe surtout dans le château. Eh bien, c’est plus juste de dire que le champ de bataille est sa vie quotidienne.


    “L’héroïne de Limia est au niveau 138 hein. Sera t’elle capable de m’aider avec ça?”


    Tomoki a demandé à la princesse qui lui avait parlé de l’autre héros, Hibiki, sans aucune intention de la faire passer pour une idiote mais pour parler honnêtement. Après tout, elle est seulement à un tiers de son niveau. Il aurait été un peu difficile de combattre à ses cotés.


    “Cela ne fait pas longtemps qu’elle a été invoquée. Nous ne savons pas ce qui se produira dans le futur, Tomoki-sama”


    La princesse appelle Tomoki avec le suffixe –sama et répond avec un sourire. Au début, Tomoki avait l’impression qu’elle était une fille distante et froide mais au fil du temps, cette impression est devenue plus douce, s’il devait la décrire maintenant, ça serait une noble princesse avec un bon fond.

    C’est le type que Tomoki se languit et tout en pensant que c’est aussi du à l’effet de ses yeux de démoniaque, il était heureux.

    Le premier jour où il est apparu dans ce monde, Tomoki avait été guidé dans beaucoup d’endroit et dans l’intervalle, il a été secrètement examiné. Il n’y avait pas moyen que les yeux démoniaques puissent avoir un effet sur elle. Parce qu’elle a préparé des contre-mesures pour que la noblesse ne soit pas affectée par ceci.

    Tomoki, qui ne pensait pas qu’il avait été examiné, croit toujours qu’ils ne connaissent pas l’existence de ses yeux démoniaques et n’avaient aucun doute dessus.

    Tomoki n’a parlé à personne de ses yeux démoniaques, ni de sa caractéristique spéciale d’immortalité. Parce qu’il n’avait pas envie de dire à quiconque ses capacités qui pourraient leur donner une impression négative de lui et pourrait devenir sa carte maîtresse. Son immortalité n’a pas été encore découverte.


    “Hmph, Tu as raison. J’étais 98 au début alors elle va grimper rapidement.” (Tomoki)


    Actuellement, c’est seulement une étape dans les plans mais l’empire est actuellement en train de discuter sur la façon de conquérir une des bases de la race des Démons. C’est juste que dans ce plan, ils doivent demander de l’aide à Limia malgré tout, pour un plan à grande échelle. Ils attendent l’héroïne de Limia pour arriver à un plan qui puisse être utilisable.

    C’est pourquoi en ce qui concerne l’héroine de Limia, Otonashi Hibiki, ils ont déjà obtenu les dernières informations d’un espion dans le royaume de Limia. Des informations fiables sont envoyées de cet endroit lointain.

    Il n’y avait aucune surprise pour Tomoki qui connaissait ce plan, il voudrait connaître les informations de l’héroïne de Limia.


    “Mais Tomoki-sama, pourquoi veux tu entendre plus de l’héroïne de Limia si soudainement? Cela se pourrait il… que tu la connaisses?” (Lily)

    “Ce n’est pas ça. J’ai entendu parler d’elle mais c’est quelqu’un que je connais pas. Elle a 18 ans, n’est ce pas? Je ne connais personne qui a 3 ans de plus que moi.” (Tomoki)

    “Alors pourquoi? C’est parce qu’elle semble être du bon coté? As tu commencé à l’envier?” (Lily)

    “Quoi, es tu jalouse? C’est bon. Parce que je suis vraiment heureux avec Lily et tous les autres.” (Tomoki)

    “… Vraiment? Si tu veux quelqu’un, tu n’as que juste à le dire, ok? Qu’un être supérieur désire des femmes est quelque chose de naturel. Je ne vais pas te blâmer pour ceci” (Lily)


    Une voix douce est chuchotée dans ses oreilles.

    Tomoki hoche la tête d’un air satisfait.


    “Oui, à ce moment-là, je le dirai sans réserve.” (Tomoki)

    “Ok” (Lily)

    “À propos des combats…” (Tomoki)

    “Voyons voir, il semble qu’une partie de la ligne de front nord-ouest a été envahie donc si nous commençons, ça serait probablement là.” (Lily)

    “Je vois. Que devons nous faire?” (Tomoki)

    “En premier, allons déjeuner. Je suis venu ici pour t’appeler, tu sais?” (Lily)

    “C’est ce qu’il me semble. Compris. Alors allons y.” (Tomoki)

    “Oui, Tomoki-sama” (Lily)


    Ces deux-là, accompagnés par de nombreuse servante, quittent la chambre.

    La chambre de Tomoki se trouve juste derrière la chambre de la seconde princesse. Une mesure pour qu’aucune chose sans précédent n’arrive.

    Dans une étage où c’était autorisé seulement aux nobles, un héros, qui n’a aucun lien de sang avec quelqu’un d’ici, y loge donc ce trouble est compréhensible.


    “Moi, Lily Furont Gritonia, a décidé d’œuvrer pour le héros Tomoki-sama et me dévoue à lui. C’est pourquoi je pense que Tomoki-sama doit vivre à mes cotés afin que je puisse le soutenir.” (Lily)


    La proposition soudaine de la seconde princesse a perturbé la famille impériale en premier lieu. Mais la suite les a calmé instantanément.


    “C’est pourquoi je démissionnerai de la succession du trône impérial. Je veux laisser les affaires du gouvernement aux autres. Donc pourriez vous avoir voir le héros-sama d’une manière favorable?” (Lily)


    La plupart des gens, qui étaient contre sa proposition, étaient les factions qui se battaient pour le trône impérial, les groupes des frères et sœurs de Lily. Et cet adversaire politique dit qu’elle va démissionner. Il n’y aucune chose plus heureuse que cela.

    C’est juste ça, il y avait aussi les droits que la princesse Lily possédait. Elle est de la famille impériale et a participé à la lutte intense politique pour le trône de l’empereur donc elle a de nombreux droits. Ce qui arriverait dorénavant, c’est quelque chose qui a attiré leur attention.

    Les nobles, les frères et les sœurs qui ont compris ceci, sont vite devenus silencieux et ont attendu la suite de la princesse.


    “Au sujet des nombreuses entreprises et affaires du gouvernement que je suis en charge, je pense à diviser la quasi-totalité et à les donner à tout le monde ici. Je veux juste que vous laissiez à mes soins la petite partie qui pourrait devenir la force du héros. Concrètement, ça serait dans la partie des affaires militaires mais puisque les connaissances, que l’empire possèdent, sont dans l’ensemble ouvertes au public, je ne peux pas laisser les forces militaires se concentrer sur moi. Sauf celle que je planifie d’utiliser pour les missions.” (Lily)


    Les acclamations et le tumulte grandissent. Princesse Lily, avec sa perspicacité, a augmenté le nombre d’entreprise. Même sans la partie militaire, accepter le transfert de tout le reste était suffisant.

    Avec ceci, les nobles, les frères et leur sœurs ne disent plus rien. C’est comme elle l’avait prévu.

    Ensuite dans la liste, ça serait son père. L’homme qui est l’empereur.

    Évidemment, il a demandé à la princesse, la raison de sa démission soudaine pour le trône impérial. Même si le héros est venu, c’est plus réaliste d’utiliser ta puissance correctement et de renforcer massivement ton pouvoir politique. En plus, en prenant en compte l’histoire passée de la princesse, c’est la conclusion naturelle.

    Et en réalité, la seconde princesse Lily est certainement la plus proche du héros. Elle n’a pas besoin de se retirer de la course au trône impérial pour soutenir le héros.


    “L’empereur est quelqu’un qui succède à la volonté du père. Je sens que j’ai envie de succéder à la volonté de mère. Mère était une fervente adepte de la Déesse-sama. Elle a continué à croire en la Déesse-sama jusqu’à la fin. Je suis vraiment désolée père mais je succéderai à la volonté de mère et je resterai au coté du héros qui a été envoyé par la Déesse-sama.” (Lily)


    Dans l’endroit où se trouve la plus grande volonté dans le pays, la répercussion des paroles, qui était comme une bombe, était lentement assimilé. Ses frères, ses sœurs, son père, ainsi que les grands nobles savaient déjà que la princesse Lily aimait profondément sa mère et ils y en avaient quelques uns qui ont été émus au larmes par ses paroles.


    “… Pardonnez mon égoïsme. Je détruirai sûrement la race des Démons avec le héros-sama et je vous montrerai que nous pouvons faire revivre cette belle terre d’Elision” (Lily)


    En laissant la quantité nécessaire d’entreprise, elle pensait être nécessaire pour le soutien du héros…

    À ce jour, Lily a quitté la scène de la lutte politique. Il y avait beaucoup qui pensaient que c’était une sorte de conspiration mais après cela, elle a supporté le héros avec dévouement et a éteint les doutes qu’ils avaient par ses actions.

    Et donc, maintenant…

    Tomoki et Lily étaient à une table ronde.

    Dans un jardin où, même dans ces temps précaires, il règne encore une végétation luxuriante qui guéri les yeux de quiconque le regarde. À son centre, on pouvait voir de nombreuses personnes et une table ronde.

    C’est le jardin que la mère de la princesse Lily a aimé. Cet endroit est utilisé par Lily et le héros comme un lieu pour se reposer. Dans le passé, c’était un endroit où personne n’était autorisé à entrer. Quand cet endroit a été libéralisé, cela a surpris les nobles mais ça a fini par élever la valeur du héros pour les gens qui utilise le héros comme un étendard.

    Il y avait certains qui étaient hautains et arrogants mais la politique est une guerre sans fin. C’est le bilan de Tomoki. C’était en partie à cause de leur préjugé et de leur sens de la valeur pourri mais puisqu’ils sont dévoués à la princesse, ils n’ont aucune idée de la rébellion et elle n’a pas la moindre suspicion de trahison.


    “Tomoki-sama! Les préparations sont toutes prêtes. V-Veuillez venir par ici.”

    “Onii-chan, tu es en retard!”

    “J’ai sacrifié du temps sur mes recherches pour venir ici, tu sais. Ne me fais pas attendre plus longtemps…… Je sais que tu es occupé.”


    Les trois personnes qui ont accueilli Tomoki et Lily étaient ses compagnons. S’ils doivent imiter la table ronde, alors elles seraient les chevalières de la table ronde de Tomoki.

    La première personne, qui a crié nerveusement tout en l’invitant à ses cotés, est Ginebia. Considérée comme la plus forte des chevaliers dans l’empire qui protègent les nobles, une des gardes royales. Originalement, elle était une personne en dessous de Lily et aussi une ami proche mais elle est maintenant limitée à garder à la fois Tomoki et la princesse.

    Bien qu’elle ait le corps d’une fille, elle a été entraînée parfaitement à l’art de le protection et le rôle de mur. Le type d’accessoire de magie, qui lui a été donné, est également celui qui est spécialisé en défense et sa classe possèdent le nom d’un dragon supérieur qui est fameux pour sa défense, Grount. Grount la Garde Royale est le nom de la classe unique.

    Grount vit dans le plus grand désert du monde et est le dragon qui aurait la plus grande défense. Il est connu aussi sous le surnom de La Vague de Sable.

    La suivante est la jeune voix qui a appelé Tomoki ‘Onii-chan’, son nom est Mora. Comme sa voix l’indique, elle est une jeune fille qui a 12 ans. Elle est appelé la spirite dragonne et est capable d’utiliser une technique d’invocation spéciale, une invocation de dragon. Elle a été à l’origine élevée dans un village local par une famille avec un lignage de jeunes filles servant un sanctuaire mais à cause de l’invasion de la race des Démons, cela a été détruit. Lily a pris soin d’elle et a fini par accompagner Tomoki.

    La fille qui utilise des dragons n’a pas de classe unique comme Ginebia mais c’est un classe rare que seulement quelques-uns dans le monde possèdent.

    La dernière, qui se plaignait, est Yukinatsu. Ses origines étaient de la Confédération Lorel mais en cherchant un endroit où elle pourrait faire de la recherche plus librement, elle a fini par travailler pour Lili. En entendant les nombreuses idées uniques du héros, elle a décidé de les accompagner. La fusion de l’armure et de la magie, le pouvoir géant que les accessoires de magie possèdent et les répliques des prétendus trésor sacrés. Ayant un intérêt anormal dans la création de ceux-ci, elle est une personne qui aime la recherche. Particulièrement dans les armures et les domaines magiques, elle a pris une approche totalement différente des nains et à cause de ces visions dangereuses qu’elle avait, elle a été conduite en dehors de la confédération. Sa classe est Lecteur appliqué. C’est une classe rare que seuls quelques-uns dans le domaine de l’alchimie possèdent.

    À l’heure actuelle, ces trois-là sont les compagnons de Tomoki. Puisque la princesse ne participait pas au bataille, elle a le rôle de support à l’arrière.

    Avec la suggestion de Tomoki de prendre un repas ensemble, tout le monde attendait avec impatience le moment où ils se réuniraient à la table ronde du jardin. Les moments, où elles peuvent être ensemble avec lui en dehors des combats, sont limités donc ces instants étaient précieux pour les filles qui voulaient être avec lui, même pour un petit instant.

    Lily a pris secrètement des mesures contre les yeux démoniaques pour la noblesse mais aucune mesure n’a été prise pour les autres.

    Pour Ginebia, Mora ou Yukinatsu. Étant baigné dans les yeux démoniaques depuis longtemps, leur bienveillance est venue naturellement et leurs émotions sont nées en elles, c’est ce qu’elles croient.


    “Lily-sama, Albert-sama a dit qu’il voulait que vous confirmiez les documents de la rencontre.”

    “Ara, Que Ani-sama(NTA: Frère) me demande cela en plein milieu d’un repas, quel mauvais timing. Je suis désolée, Tomoki-sama. Je vais m’absenter un moment. Quand vous irez sur le champ de bataille, je serais certainement là pour vous dire au revoir alors ne partez pas sans rien me dire?” (Lily)


    Au moment où la princesse s’apprêtait à rejoindre la table ronde, un chambellan est venu et lui a parlé.


    “Oh, Je vois. Si c’est une demande d’Albert-sama, il n’y a pas moyen d’aider. Après avoir finir le repas avec tout le monde. J’irai me reposer donc c’est bon. Si je dois aller sur le champ de bataille, sans aucun doute, je te le dirai.” (Tomoki)


    Tomoki connaît le frère et il ne le blâmera pas pour cela. Ce genre de chose arrive de temps en temps donc il y est habitué. Actuellement, elle met tout en œuvre pour le supporter mais il sait que dans le passé, la princesse a géré beaucoup d’entreprises. Il comprend qu’elle est occupée.


    “J’ai compris. Alors, Ginebia, je compte sur toi.” (Lily)

    “Laissez le moi.” (Ginebia)


    Ginebia se conforme aux mots de la princesse. Sa loyauté pour la princesse est probablement resté inchangée.
    Lily hoche la tête satisfaite en quittant le jardin.



    – Du coté de Lily –



    “Quelle est la situation de la progression?”


    “En ce moment, ceci se passe bien. La capacité d’adaptation du héros peut-être seulement appelé un miracle. Être capable de brandir sans contrainte cette lance de dieu sans être à cheval, cela m’a bouleversé.”
    C’est naturel pour lui de faire quelque chose de cet ampleur.

    Iwahashi Tomoki était compatible avec tous les accessoires de magie. C’est pourquoi l’empire l’a laissé choisir n’importe quoi dans l’entreposage des trésors qui contenait des armes et amures de classe supérieures.

    La première chose qu’il a vu, n’était pas une arme ou une armure mais un anneau qui fonctionnait comme un dépôt, stockant tous les objets à l’intérieur.

    Après cela, il plissait les yeux en réfléchissant et en sélectionnant un certain nombre d’arme et après les avoir testé, il a stocké 12 armes dans son anneau qui en remplissait sa capacité de stockage. Ensuite, il a sélectionné l’armure et dans la zone d’entraînement, elle a été ajustée.

    Il a choisi une combinaison en caoutchouc qui s’adapte à son corps et quelques protections métalliques qui couvrent son corps et sont améliorées avec la magie de défense. Dans l’empire, ceux-ci étaient des protections qui possédaient une sacré puissance mais il n’y avait personne qui pouvait les manipuler. L’utilisation de ceux-ci ont été rapidement autorisé.

    Il est impossible qu’il puisse passer sa vie quotidienne en portant une combinaison qui s’adapte à son corps donc en ce qui concerne la combinaison, c’est quelque chose qui est préparé seulement pour les combats.

    Après ça, Iwahashi Tomoki a reçu un certain nombre d’objet magique qui créent une barrière avec une haute efficacité contre la magie des ténèbres et les attaques physiques qui lui sont équipées pour sa vie quotidienne.

    C’est du bon sens de vouloir se protéger. Des chefs-d’œuvres qui étaient testés dans les terres dévastées, le Clay Aegis et beaucoups d’autres.

    C’était pour le mieux.

    Les effets des bottes d’argent, que la Déesse lui a donné, étaient aussi remarquables. Même s’il fait plusieurs fois l’entraînement d’une personne normale ou qu’il se tient sur le champ de bataille, sa fatigue sera guérie à un rythme rapide.


    “Qu’en est il de son corps? Quelle est la différence d’effet entre l’administration du dosage sur lui et les autres Hyumains?”


    “Il n’y a pas de problème à ce sujet. C’est quelque chose qui à l’origine n’a que contre-effet que de réduire l’espérance de vie d’une personne de toute façon. Les autres aussi se poursuivent en douceur.”

    “Je vois. Alors c’est bien.”


    Dans sa nourriture, il y a des élixirs mélangés qui accélèrent sa vitesse de croissance, développent son pouvoir magique et son corps. Je voulais connaître la différence des effets entre lui et les autres personnes donc j’en ai mis dans la nourriture de tous les membres, mis à part le mien. Je n’ai pas encore reçu l’approbation pour le faire.

    Mais que cela se déroule sans heurts, c’est bien. Il y a la possibilité que les effets secondaires apparaissent immédiatement et les rendent incapable de participer au combat. Si ceci arrive, ça serait mettre la charrue avant les bœufs.

    J’ai abandonné mes droits au trône impérial. À cause de cela, les problèmes, qui gênaient, ont afflué vers mes frères et mes sœurs. Je ferai juste ce que je dois faire et je me concenterai entièrement dessus. Il n’y a pas plus grand bonheur que cela.

    C’est vrai, je n’ai pas besoin du trône impérial.

    En fin de compte…

    L’empire va…

    Être usurpé par Iwahashi Tomoki.

    Je lui ai chuchoté la volonté d’être le suprême empereur, les ficelles pour gouverner et la logique d’un roi violent.

    Il apparaît que ce garçon a obtenu la puissance quand il est entré dans ce monde et avant cela, il était une personne malheureuse. J’ai entendu également des histoires à son propos qu’il a été persécuté par des filles de son entourage.

    En bref… il a été réjouit d’obtenir une puissance massive qu’il a obtenu soudainement.

    Comme c’est pratique. Quelle bêtise.

    C’est pourquoi, j’ai agi comme le type de fille qu’il aime et je l’ai envoûté. C’est bon de dire que j’ai fait la moitié du chemin.

    Quand je l’ai invité à une fête nocturne, il ne m’a pas rejeté. (NTA: probablement un message sexuel)

    Au contraire, il semble que j’ai fait en sorte qu’il me fasse confiance et il a commencé à m’appeler avec le suffixe “ore”(NTA: il existe différent façon d’exprimer le ‘JE’ au Japon, dans ce cas, le ‘ore’ s’emploie par les “mecs” lorsqu’il veulent passer pour le gars qui déchire) Il semble aussi qu’il a mis les mains sur Ginebia, Mora et Yukinatsu…(NTA: ATTENDS, Mora a 12 ans!!!)

    Peu importe.

    Dans l’avenir, il peut créer un harem ou ce qu’il veut. Ou plutôt, je l’assisterai dans cette voie.

    Il vaut mieux avoir un maximum de choses pour le lier au trône et au pouvoir politique.

    Si je lui instille un doux venin à l’intérieur de son cœur qui a été affecté par les brimades, il ne pensera pas à s’opposer à moi. Il n’y aucun doute qu’il pense qu’il finira par devenir un roi et obtiendra l’empire.

    Bien sur, ça sera quand notre victoire, contre la race des Démons, sera réglée. Cela ne peut pas se produire si cela n’arrive pas d’abord.

    Quand ce temps viendra, je, “qui est devenue son esclave loyal”, le supporterai dans tout ce qu’il désire.
    Les autres pays méritent également mon attention.

    Le héros, qui a été envoyé par la Déesse, cette graine de futur tyran m’a appris une idée vraiment charmante.
    Ça devrait être le bon moment pour que les expérimentations entrent dans la véritable phase. En prévision du jour qui est à venir.

    L’expérience de l’élixir devrait être maintenant suffisant. Cet alchimiste d’age mur m’a vraiment bien servi.


    “Alors, que devrions nous désormais développer? Je sais, pourquoi pas un… pour le hér… os… hein?”

    “C’est déjà suffisant. Merci pour votre dur travail” (Lily)


    La manche de mes vêtements blancs a commencé à se colorer en rouge foncé.

    C’est plus commode d’avoir des personnes qui n’ont pas les connaissances et de leur indiquer uniquement une partie du processus de fabrication afin de créer une chaîne de production.

    Je suis une personne dévouée à Iwahashi Tomoki donc je ne veux pas de preuve de moi créant quelque chose qui a nui à son corps. Je n’ai pas besoin de quelqu’un qui le sache.

    En créant une équipe avec moi, qui est au sommet et un certain de chercheurs compétents, nous avons obtenu d’assez bons résultats. À présent, je conclurai notre collaboration méthodiquement comme avec lui.

    Parfaitement.

    ‘Pourquoi?’ Le visage de l’homme d’âge mur a une telle expression, il tombe et arrête de vivre.

    Je remet la dague que j’avais dans les mains du Chambellan qui attendait à l’entrée. Ses yeux n’avaient aucun volonté dans ses yeux.


    “Prenez soin de ceci et brûlez la maison. Assurez vous que toutes choses dans cette pièce deviennent des cendres. Et vous brûlerez en plus de l’importante personne qui est ici. Ok?” (Lily)


    Je lui ai lentement chuchoté les instructions détaillés à ses oreilles.

    C’est bien.

    Quand j’ai confirmé que le chambellan a rassemblé tous les documents, je retire mes vêtements et je les ai transformé en cendres.

    Ma partie supérieure est maintenant en sous-vêtements mais je m’en fiche. Je me téléporterai dans ma chambre au château de toute façon donc personne ne me verra.

    Je dois bientôt retourner à l’endroit où se trouve Tomoki. Aujourd’hui, la bataille est dans la zone nord-ouest.

    Mais avant ça…


    “Ensuite, on fera le développement de l’exquise arme que le héros-sama m’a raconté.” (Lily)


    Après le retour dans ma chambre, j’ai changé mes vêtements et j’ai confirmé les documents du plan qui ont été décemment réalisés.

    C’est… une arme qui fournit le même pouvoir à un enfant sans force, à un vieillard qui a perdu sa force ou des personnes qui n’ont rien. La quantité de pouvoir magique n’est pas du tout un problème.

    C’est vraiment une arme exquise et “impartiale”. Une arme que si vous possédez, vous obtiendrez du pouvoir.
    Au moment où les autres pays commenceront la production de produit inférieur et les enverront sur le champ de bataille, la guerre sera déjà finie.

    La race des Démons, la Déesse et sa religion…

    Je les détruirai tous.


    “Pistolet. C’est le drôle de nom qu’il avait. Je dois me dépêcher de les faire.” (Lily)
  • merci pour le chapitre
  • merci pour le chapitre
  • Merci pour le chap, la tension monte d'un cran.
    1er fois qu'un perssonage autre que le protagoniste veux tuer la déesse !
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.