[Skyfire Avenue] Proposition de trad

12346

Commentaires

  • Merci pour le chapitre =)
    On va en apprendre un peut plus sur Lan Jue l'année prochaine ^^
  • Merci pour le chapitre
  • janvier 2017 modifié
    Je suis l'année prochaine mais malheureusement je ne sais pas plus de choses sur lui
  • Salut tout le monde !

    Ca y est, c'est la nouvelle année, j'espère que vous avez tous passé un bon réveillon !

    Je sais, l'année commence mal, avec déjà le premier chapitre de 2017 qui a un jour de retard, c'est que je suis encore en vacances jusqu'à la fin de la semaine, donc que je vais avoir un rythme de publication encore un peu disparate, mais je continue à essayer de vous publier de la qualité avant de vous publier de la quantité (oui, ça fait fait vraiment résolution de l'année à publier sur un poster avec des chatons, mais j'écris ce que je veux, c'est moi le trad ! Na ! :p ).

    En tous cas, j'espère que vous avez attaché vos ceintures, c'est l'heure de prendre un peu de vitesse ;)

    Bonne lecture !

    Arpak



    Chapitre 73 : Saut PRL

    Le Bastion du Lac de l'Est n'était pas si différent d'un Big Mac, flottant silencieusement dans la noirceur expansive de l'univers. Des vaisseaux militaires allaient et venaient fréquemment de son port d'arrimage.

    Les bastions spatiaux étaient devenus des maillons des armées modernes, allant jusqu'à être un bon indicateur de la puissance d'un organisation.

    L'Alliance du Nord en possédait le plus, en en dénombrant douze, avec les bastions de l'Ouest et l'Est en en dénombrant cinq chacun.

    L'avant-poste du Lac de l'Est était le vaisseau le plus faible de l'Alliance, et était principalement chargé de policer l'entrée au trou-de-ver des Champs d’Étoiles Brisées. Il facilitait les patrouilles longue-durée dans la zone en offrant des renforts et des quartiers pour les soldats. Cependant, il ne logeait que deux bataillons, et n'était donc pas le bastion le plus puissant que possédait l'Est. Sa fonction principale était d'endiguer la vague de piraterie des Champs d’Étoiles Brisées.

    La composition des champs était compliquée, à tel point que les plus grands vaisseaux ne pouvaient pas y naviguer en sécurité. Ajouter la menace de pirates familiers avec le terrain, faisait que peu de gens ne s'aventuraient dans le trou-de-ver de toute façon. Les trois alliances avaient déjà essayé d'éliminer la menace pirate dans un effort commun, mais n'avaient réussi qu'à frapper leurs forces extérieures. Leurs forces principales n'avaient même pas été touchées. Mais l'existence de pirates dans les Champs d’Étoiles Brisées avaient aussi une composante politique, rendant les pirates utiles en eux-mêmes.

    « Trois minutes avant point de saut PRL. Préparation au saut. » La voix séduisante de Lin Guoguo résonna sur le pont.

    L'univers en dehors de la coque du vaisseau avait déjà commencé à passer du noir à la lumière. En plus du manteau de protection de clé de voûte indigo, des brouilleurs avaient été installés sur Zeus-1 pour le protéger des radars, le rendant complètement invisible à tout sauf l’œil nu.

    « Vitesse actuelle à vingt VDS [1. Vitesse du Son], initialisation de vitesse lumière, » dit Ke'er.

    Xiuxiu était la suivante. « Moteur principal en route. Boucliers de saut parés. »

    « Système d'armement paré, » ajouta Mika.

    « Cent soixante secondes avant point de saut. Suivi de cent secondes en subluminique. »

    Lan Jue était assis dans son fauteuil, surveillant le pont. Ses mains tenaient deux sphères de métal qui étaient sorties des accoudoirs. L'expression léthargique qui couvrait habituellement son visage avait disparu, remplacé par de la concentration.

    C'était un moment tendu, d'où sa concentration. En cet âge d'exploration spatiale, il était impossible pour n'importe quelle personne seule de faire face aux forces armées. Le barrage principal d'un de ces bastions était capable de détruire une planète.

    Bien sûr, leur but n'était pas d'être désintégré. Même la plus petite erreur pouvait amener au désastre. Tous les vaisseaux militaires étaient capables de VDL, donc s'ils étaient découverts, ce serait une course au trou-de-ver.

    La masse de Zeus-1 rendait déjà le voyage subluminique de l'ordre du miracle. VDL nécessitait plus que les seules capacités du vaisseau.

    « Début du saut dans : dix, neuf, huit, sept ... »

    « ...six, cinq, quatre ... »

    « ...trois, deux, un. Saut ! »

    La pâle lumière entourant Zeus-1 devint soudainement intenable, un cocon étincelant. Les cinq moteurs brûlèrent à pleine puissance, rendant le vaisseau comme un oiseau géant en feu. La lumière devint encore plus brillante alors que Zeus-1 atteignait sa vitesse maximale.

    La soudaine accélération fit trembler la totalité du vaisseau violemment. Les boucliers extérieurs étaient passés du rouge pâle au vermillon foncé alors qu'ils empêchaient le vaisseau de se déchirer.

    « Niveaux d'énergies normaux, accélération normale. »

    Zeus-1 décrivit un arc gracieux derrière le Bastion Militaire du Lac de l'Est.

    Mais alors qu'il atteint sa puissance maximale, le vaisseau n'était plus caché des scanners de l'avant-poste. Une alarme retentit, criant durement à travers l'espace.

    « Attention : vaisseau non identifié. Vous avez pénétré l'espace aérien du Bastion du Lac de l'Est. Arrêtez-vous immédiatement, où nous serons contraints d'ouvrir le feu. » Le message électronique était clair, mais Lan Jue et les quatre femmes continuèrent comme s'ils n'avaient rien entendu.

    Trois vaisseaux de patrouille proches avaient déjà réagi à la menace. Ils s'étaient placés de telle sorte à couper la trajectoire de Zeus-1.

    « Trente secondes avant subluminique. Distance calculée, jugée sans danger, » assura Ke'er.

    « Initialisation de l'armement d'un croiseur de combat de l'Alliance de l'Est de classe tigre blanc. » Xiuxiu vérifiait ses instruments.

    Les mots tendirent l'atmosphère sur le pont.

    « Dix secondes avant que les armes ne fassent feu, et vingt-trois secondes avant que le premier Tigre Blanc n'intercepte notre vaisseau. On peut manœuvrer, mais on ne pourra pas empêcher le verrouillage de leurs armes. »

    Le visage de Lan Jue était aussi solennel qu'avant, mais il y restait un certain calme.

    Depuis le hublot de bâbord on pouvait voir un petit rayon blanc.

    Tout vaisseau refusant d'être vérifié était traité comme pirate par les militaires en patrouille. Ce qui expliquait la vitesse de réaction du croiseur de combat.

    « Impact dans vingt secondes ! »

    « Quinze secondes avant impact ! »

    « Dix secondes ! »

    « Mise à feu des boosters auxiliaires ! » La voix de Lan Jue tonna sur le pont. Au même moment, ses yeux devinrent un sinistre bleu azure. Et l'instant d'après, tout son corps suivi.

    Son corps disparu dans une mer d'éclair, le souffle tonitruant contenu seulement par le bouclier protecteur qui avait été abaissé pour protéger les passagers des dangers extérieurs. Il servait à contenir les effrayants reflux de pouvoir.

    Le dessus de Zeus-1 révéla soudain une étrange lueur électrique. Du centre de la turbine principale ressortait une turbine plus petite – dans lequel se trouvait une gemme de pouvoir violette coupée au diamant. Soudain, un faisceau de lumière bleue étincelant en jailli, englobant le feu du moteur principal.

    Zeus-1 trembla violemment, et à cet instant c'était comme si tout s'était simplement arrêté. Les flammes du réacteur principal devinrent bleues cristal, suivi par les quatre autres.

    Les boucliers rougis entourant le vaisseau s'assombrirent avant de prendre une déconcertante teinte bordeaux. L'illusion d'immobilité se dissout, et le vaisseau s'élança en avant. Ils se déplacèrent instantanément à des vitesses subluminiques, mais ça ne serait pas long avant qu'ils ne le pousse encore plus loin.

    Un rayon de lumière blanche rugit derrière eux, fonçant au travers du vaste vide de l'univers. Le Tigre-Blanc les regarda alors que Zeus-1 devint une lumière bleue fantomatique, et disparu. Ils n'avaient pas d'autre option que de retourner à leur avant-poste, choqués et vaincus.

    « Woo, allez le boss ! » Ke'er Guouo et Mika acclamèrent presque simultanément. Même la bien plus modeste Xiuxiu restait assise avec un sourire sur le visage.

    Ke'er soupira. « C'est bien d'avoir le boss dans le coin. Pas besoin d'armes, ça rend les choses plus faciles pour eux. Dix secondes avant le trou-de-ver. »

    « Les croiseurs de combat ont abandonné la poursuite, » ajouta Lin Guoguo.

    Les déchirants éclairs de pouvoirs parcourant le corps de Lan Jue s'estompèrent peu à peu, et en conséquence, le vaisseau ralentit du subluminique. Un sourire recourba les coins de son visage.

    « Saut accompli. »
  • merci pour le chapitre
  • merci pour le chapitre
  • Merci pour le chapitre
  • Salut tout le monde !

    On est déjà demain, j'ai 5min de retard, mais voilà le chap du jour

    Bonne lecture

    Arpak




    Chapitre 74 : Les Champs d’Étoiles Brisées

    Une fois entré dans le trou-de-ver, le concept de vitesse cesse d'exister. Une fois de plus ils étaient dans un espace de lumières variables et de visuels déformés comme lors du saut en VL. Les cinq moteurs de Zeus-1 s'étaient remis à silencieusement émettre leur lueur rouge feu.

    Lan Jue était avachi dans son fauteuil de capitaine, luttant pour empêcher l'épuisement d'être évident sur ses yeux mi-clos.

    Il était rare pour un adepte d'utiliser ses propres pouvoirs pour manipuler les capacités de saut d'un vaisseau à cause des risques et des prérequis. Même Lan Jue ne pouvait pas dépendre uniquement sur ses pouvoirs pour faire ce qu'il avait fait.

    A part le pouvoir considérable de Lan Jue, la gemme de pouvoir installée dans Zeus-1 était ce qui au dernier moment avait accordé au vaisseau l'accélération explosive qui les avait amenés à la vitesse de la lumière. Sa discipline avait été canalisée par une Gemme de Pouvoir de Noyau installée sur les moteurs, ce qui avait servi à amplifier grandement la sortie. C'était une gemme spéciale et rare de rang A – une dont la valeur était équivalente à un croiseur militaire de cinq cent mètres de long.

    Clairement, presque tous les aspects des systèmes du vaisseau avaient été amélioré au-delà des capacités de départ.

    Un frisson parcourut le vaisseau en sortant du trou-de-ver. Encore une fois, le grand vide noir de l'espace les enveloppa.

    « Maintien du subluminique. Nous arriverons au Champs d’Étoiles Brisées dans trois jours, » rapporta Ke'er.

    Xiuxiu fut la suivante. « Récupération d'énergie normale. Début du contrôle de conservation d'énergie cinétique. »

    « Amplification du champ du radar, portée effective élargie pour détecter les menaces proches, » rapporta Mika.

    Aucune action ne fut gâchée, et aucune tâche bâclée. Les quatre travaillaient parfaitement, avec la compréhension tacite que ce vaisseau – qui nécessiterait d'habitude une quinzaine de personnes pour être convenablement manœuvré – devait être géré à elles seules.

    A partir de ce point, Zeus-1 quitta effectivement le contrôle de l'Alliance de l'Est. Ils se trouvaient à présent dans les limites extérieures des Champs d’Étoiles Brisées. Ce que ça voulait dire pour eux, c'était qu'ils pouvaient rencontrer des pirates à n'importe quel moment.

    Lan Jue ferma les yeux. La zone autour de lui clignotait occasionnellement de petits fils d'électricité. Assis là l'air majestueux et reposé, une pale lumière bleue reluisait indistinctement dans sa poitrine.

    Deux jours plus tard.

    Zeus-1 planait paisiblement à travers l'espace à vitesse constante, ses ailes déployées. Devant apparut une indistincte ondulation de lumière et de noir.

    Les Champs d’Étoiles Brisées étaient vastes, et à l'intérieur se trouvaient quelque soixante-dix étoiles éparpillées tout le long. Ils remplissaient les champs de lumière, de chaleur et d'énergie en abondance.

    Les nombreuses planètes assez malchanceuses pour se trouver dans la zone étaient constamment sujettes à des pluies de météorites. Certaines étaient tellement assaillies qu'elles se brisaient, devenant à leur tour de multiples astéroïdes. Il n'y avait que les plus petites planètes qui parvenaient à survivre, cachées dans les secteurs centraux des champs. Couplé aux taux élevés de radiations émises par les nombreuses étoiles faisaient que les Champs d’Étoiles Brisées étaient un des lieux les plus inhospitaliers de l'univers. Ce n'est pas étonnant que les trois Alliances les aient laissés à la piraterie encore et encore.

    Ainsi devinrent-ils l'utopie pirate. Les environnements inhospitaliers devinrent leur meilleure défense. Et les trois planètes dominant l'intérieur accueillaient toutes sortes de bandits et de dégénérés. Les criminels de chacune des alliances se retrouvaient souvent coincés ici.

    « Nous entrons dans la galaxie périphérique des Champs d’Étoiles Brisées, » rapporta Ke'er.

    « Excellent. » Les yeux de Mika brillèrent dangereusement. Son excitation était claire même dans sa manière de bouger les cheveux.

    Lin Guoguo lui lança un regard. « Tu es toujours si violente, Mika. Comment espères-tu te marier ? »

    Mika souffla dédaigneusement. « Et pourquoi est-ce que toutes les femmes devraient se marier ? N'est-ce pas juste un accessoire pour certains hommes ? Je ne veux pas me marier – il n'y a rien d'attirant chez un homme. Oh, sauf le boss. »

    Lan Jue revenait tout juste de la cabine quand elle dit cette phrase. Il la regarda sévèrement. « Mika, as-tu besoin d'une fessée ? Tu oses dire que je ne suis pas un homme ? »

    Mika gloussa. « C'est toi qui l'as dit, pas moi. Moi je te fais un compliment ! »

    Lan Jue fronça les sourcils, marmonnant en marchant vers la fenêtre à l'avant de la salle de contrôle.

    « Ça fait longtemps que je n'y suis pas allé. Je me demande si c'est toujours aussi chaotique que ça l'a toujours été. »

    Xiuxiu parla vers Lan Jue. « On se dirige vers SS-3*, n'est-ce pas ? Est-ce qu'on ne devrait pas aussi faire un peu de repérage pour le magasin ? »

    Il était vrai que les Champs d’Étoiles Brisées était un lieu dangereux et instable, mais c'était aussi un très bon marché pour quelques gemmes spéciales minées dans la région. Seulement, les problèmes de sécurité feraient hésiter n'importe quelle entreprise à s'y installer.

    Lan Jue hocha. « Nous nous occuperons de notre affaire d'abord. Si tout se passe bien, on fera le voyage et on verra ce qu'on peut trouver. Plus la prise est grande, plus la part de chacun l'est aussi. »

    Beep.

    Le son vient de l'intérieur du vaisseau, doux et insignifiant. Mais le son fit immédiatement redevenir sérieux Lan Jue et ses quatre camarades.

    Zeus-1 était leur bébé, confectionné par eux jusqu'au dernier détail. De ce fait, ils étaient intimement familiers avec tous les aspects du vaisseau. Ce son était celui de l'ouverture de la porte de la cabine de sommeil. Mais tous les cinq passagers prévus étaient réunis sur le pont. Cette porte n'avait donc pas lieu de s'ouvrir.

    Les yeux de Lan Jue devinrent froids et durs alors qu'il se retournait pour enquêter.

    Mika avait déjà réagi, se ramassant telle une léoparde prête à frapper. Le feu devint visible dans ses yeux.

    « J'ai bien dormi ! Ça faisait longtemps que je n'avais pas dormi aussi profondément. Ça fait du bien de ne pas avoir à se soucier de la date ou de l'heure. » La voix résonna dans les couloirs, rapide et au ton reconnaissant.

    Au son de la voix, l'expression de Lan Jue passa du dur à la confusion. Et puis simplement meurtrière.

    Mika s'était mise dans une position prête à bondir, puis s'élança en avant. Un petit moment plus tard, un cri strident emplit l'air. « Ah ! P-pas si fort ! C'est un malentendu, un simple malentendu ! »

    Mika revint en fulminant, traînant quelqu'un derrière elle. Leurs habits avaient clairement étés brûlés par endroits.

    « Maître des Joyaux, vous devez me sauver ! » Les cris continuèrent, mais ils étaient devenus faibles et ténus.

    « Comptable, » grogna Lan Jue, fusillant le clandestin du regard. « Je vais avoir besoin d'une explication, sinon, je vous expulse par la cabine de pressurisation. Je me demande combien de temps vous tiendrez. »

    « Non, non ne faites pas ça ! » Le Comptable recula piteusement, à moitié endormi et complètement effrayé.

    Les femmes étaient toutes choquées, Mika parmi elles. Comment quelqu'un pouvait tomber sur Zeus-1 et sombrer en Profond Sommeil en évitant toutes leurs vérifications de sécurité était simplement déconcertant. C'était inconcevable, c'était honteux.

    Comme Lan Jue, chacune d'entre elles avait fait métaphoriquement le tour du secteur, mais ça c'était une première.

    « M-maître des Joyaux, ne soyez pas fâché. Le Gardien m'a demandé de venir. J-je suis son porte-parole. Vous vouliez son aide, n'est-ce pas ? Le Gardien m'avait demandé de vous le dire avant, mais j'ai oublié. Ah ! Mademoiselle, ne me tapez pas, laissez-moi finir ! Écoutez, d'accord, je suis désolé. Je n'aurais pas dû être aussi curieux, mais je suis tombé sur votre hangar. E-et je sais que ma curiosité aurait dû s'arrêter là, mais je me suis mis à jouer avec les commandes. E-et ma curiosité m'a échappé, et je sais que je n'aurais pas dû, mais je suis monté à bord du vaisseau. Mais le vaisseau, son architecte – un génie ! Vraiment une construction remarquable. Toutes ces gemmes de pouvoir, c'est tellement luxueux ! Maître des Joyaux, vous avez un sacré compte en banque ! »

    Le visage de Lan Jue se changea petit à petit, laissant finalement tomber son regard dur pour un petit sourire que ses deux nouveaux disciples de l'UNE ne connaissaient que trop bien.

    « Mika tu ne dois pas le mutiler. Sinon ... »

    Un sourire machiavélique apparu doucement sur le visage de Mika.

    ---------------------------------------------------------------------------

    *[1 Les trois planètes principales des Champs d’Étoiles Brisées – les trois qui sont dans les ceintures et havres de pirates – seront appelés SS 1/2/3 dans les traductions futures]



    Alors, alors ? Je vous avait prévenus pour le Comptable ou pas ? Je vous jure, c'est un vrai pète zouille ce type ! Bon, j'arrête de vous en parler, j'ai clairement un truc avec lui ^^ et puis, vous verrez bien dans les prochains chapitres ;)
  • merci pour le chapitre
  • merci pour le chapitre
  • Bonjour tout le monde !

    Voilà le chap du jour,

    Bonne lecture,

    Arpak



    Chapitre 75 : Des Pirates ?

    Le temps que le comptable soit à nouveau présenté à Lan Jue, son visage était tellement gonflé qu'il était à peine reconnaissable. Mika le projeta sur une chaise avant de prendre sa place, le visage de marbre.

    « Bien, nous allons enfin pouvoir avoir une conversation. Qu'est-ce le Gardien t'a envoyé faire ici, » demanda Lan Jue, se positionnant à côté du Comptable cabossé.

    Le Comptable répondit, ses mots étouffés et brouillés par les coups qu'il avait reçu. « Maître des Joyaux … me traiter ainsi … c'est inhumain ! »

    « Mika. » Lan Jue tourna son regard vers la sulfureuse femme.

    « Non ! Non attendez, je suis désolé, j'ai eu tort. » Le Comptable regardait Lan Jue les yeux écarquillés, la terreur claire en leur sein.

    Lan Jue retourna son regard vers l'homme apeuré.

    « Le Gardien m'a donné de l'équipement, pour aider à localiser et à miner les filons de gemme. »

    Lan Jue parut sceptique. « Quelle est votre relation avec le Gardien ? »

    « Ehm... Je ne peux pas le dire. »

    « Mika ! »

    « D'accord... d'accord... J-je suis son petit-fils. »

    Lan Jue cligna des yeux, surpris. Il tenait pour fait que la seule manière pour que le Comptable soit admis à Skyfire Avenue était de passer une série d'évaluations pointues. Il n'y avait aucun raccourci.

    « Vous êtes le petit-fils du Gardien. » Son visage disait qu'il ne le croyait pas.

    La colère du Comptable s'embrasa. « Ça vous pose un problème que je sois le petit-fils du Gardien ?! Vous croyez que c'est une bénédiction de faire partie de sa famille ? Depuis que je suis tout petit, le vieux m'a lavé le cerveau avec une marée de données inutiles. Essayant de me remplir de son savoir et de ses idées. De l'âge de trois à vingt-trois ans, je n'ai eu que quatre heures de sommeil par nuit. Puis, direction Skyfire pour des évaluations. Vous voulez savoir pourquoi je parle autant ? Parce que je n'avais pas le droit de partager mes pensées du tout pendant vingt ans ! Vous ne pouvez pas savoir à quel point j'aime le monde extérieur, mais je n'ai pas le droit de m'éloigner du gériatrique. J'ai vingt-quatre ans, et je suis encore puceau. Si c'est pas pathétique ça ! »

    Lan Jue parla sur un ton particulièrement amusé. « Et c'est pour ça que vous vous êtes introduit sur mon vaisseau ? »

    « Eh … » Le Comptable bégaya. « Maître des Joyaux, je sais que vous n'êtes pas du genre à vous pencher sur ce qui est insignifiant. N'en faisons pas tout un plat. J'ai toujours été un peu hyperactif, depuis que je suis petit. Parfois, je ne peux pas m'empêcher. Je vois quelque chose d'intéressant et j'ai envie d'étudier, de regarder et d’examiner... »

    Lan Jue fit un signe de la main, le coupant. Il n'avait pas le temps d'écouter le Comptable parler toute la journée.

    « Puisque vous faites partie de la famille du Gardien, je ne vais pas vous déranger plus que ça cette fois-ci. Mais en retour, vous devez vérifier tous les systèmes de ce vaisseau et colmater toutes les brèches, pour que la prochaine fois personne – même pas vous – ne puisse se glisser à bord. Alors on sera quitte. »

    « Pas de problème. J-juste, comment puis-je prouver que je ne puisse pas rerentrer ? » Les yeux du Comptable brillaient de curiosité.

    Lan Jue ria. « Laissez-moi vous raconter un secret. Vous voyez ces trois femmes ? L'une d'elles est une psychokinésiste. Si je veux savoir quoi que ce soit sur vous, c'est aussi facile que de poser la question. Je vous laisse deviner … laquelle pensez-vous que c'est ? »

    « Psychokinésiste ? » Les battements de cœur du Comptable s'accélérèrent. En tant que petit-fils du Gardien il savait tout sur la Discipline de Psychokinésie. Et comment elle pouvait être terrible.

    Quel que soit le type de capacité psychique, la Discipline Psychokinésie naturelle commençait au minimum au septième niveau de Talent, avec plein de potentiel de croissance. Le Comptable ne soupçonnait pas que Lan Jue commandait à une telle personne.

    Ses yeux volèrent d'avant en arrière, de Mika à Lin Guoguo à Ke'er à Xiuxiu. Il avait déjà rencontré le tempérament sulfureux de Mika. Et avec son degré de pouvoir, elle était indéniablement une Femme Dragon. Ça ne pouvait pas être elle, ça devait donc être une des trois autres. Mais laquelle ?

    Son propre Talent était assez utile lors d'un combat, se battre ne lui faisait donc pas trop peur. Mais une psychokinésiste, ces gens étaient capables de contrôler votre esprit en un clin d’œil. Aucun degré d'intelligence ne pouvait vous en protéger.

    « Mika, tu es dorénavant en charge du Comptable. Trouve-lui un ordinateur, et fait lui nous montrer ce dont il est capable. »

    Mika tourna son visage pour offrir un charmant sourire au Comptable. « Comme tu veux, boss. »

    Le visage du comptable devint amer à la perspective de se retrouver coincé avec ses tourments, et les douleurs de son corps le faisaient occasionnellement spasmer. Mika lui avait laissé une sacrée impression.

    « Boss, le radar a détecté un vaisseau de classe canonnière nous fonçant dessus. Attendez, non … trois. Deux sur les flancs du premier. »

    « Des pirates ? C-ce sont des pirates ? Est-ce qu'il va y avoir un combat ? » Demanda le Comptable tout excité.

    « Ta gueule ! » Lui cracha Mika.

    Les vaisseaux des trois alliances étaient répartis en un système de classes. Du plus haut au plus bas : Bastion, Vaisseau Base de classes Souverain, Vaisseau de guerre Capital, Vaisseau de guerre d'Expédition, vaisseau de guerre commun, et canonnières. Après, on trouvait les transporteurs et les méchas.

    En général, les canonnières n'étaient pas adaptées aux expéditions à longue distance, elles avaient besoin de se réapprovisionner à des vaisseaux de support. N'importe quelle flotte avait besoin d'une variété de vaisseaux pour fonctionner convenablement.

    Zeus-1 était aussi, techniquement, une canonnière, mais comparé à ses cousins de base c'était comme le jour et la nuit. Il n'avait pas de compartiment spécial pour mécha, et ne pouvait contenir un équipage que de dix personnes environ. Les canonnières normales, en revanche, naviguaient en général avec un petit groupe de méchas de combat. C'était la meilleure formation pour une mission d'attaque stellaire.

    « Contactez les vaisseaux, assurez-vous de leur identité. » Dit Lan Jue doucement. Il ne fit aucun mouvement pour se rasseoir sur le fauteuil de capitaine.

    « Les canonnières en approches ont refusé le contact, » rapporta Ke'er.

    « Objectif incertain. Leur vitesse a augmenté et leurs canons sont sortis, » suivit Lin Guoguo.

    « On reçoit des demandes de nous rendre, » dit Ke'er.

    Lan Jue gloussa. « Nous rendre ? Mesdames, laquelle veut faire les honneurs ? »

    « Oh ! Moi ! » A part Xiuxiu, les trois autres femmes se pressèrent de parler toutes à la fois.

    Le Comptable se contenta de regarder la scène, sans voix.

    Les trois filles, chacune avec un regard tranchant, se regardèrent pendant un moment avant de lever haut leur main droite. Ensemble, elles s'écrièrent : « Tu Es Tout Seul ! »*

    Les trois filles baissèrent leur main, celles des Mika et de Ke'er paume baissée, celle de Guoguo paume levée.

    « Hah ! J'ai gagné, » s'exclama Lin Guoguo toute excitée. Elle tapa immédiatement quelque chose sur le clavier devant elle. Un casque gris descendit du plafond de la cabine pour se poser sur sa tête.

    « La batterie principale ennemie est prête et chargée. Temps avant mise à feu estimé à dix secondes. » Ke'er regardait les informations défiler sur son panneau de contrôle.

    « Dix secondes c'est suffisant, » assura Lin Guoguo. Elle était rapidement devenue toute sérieuse. De la proue de trois mètres du vaisseau, le canon d'une tourelle sortit lentement. Une gemme de pouvoir jaune était fixée au sommet de la tour.


    --------------------------------------------------------------------------------------


    *[1. Ce jeu était en fait appelé 'Correspondance Noire/Blanche' en Chine, et est jouée en baissant sa main soit vers le haut, soit vers le bas. Celui qui est tout seul a gagné.]


  • janvier 2017 modifié
    Merci pour le chapitre.
    Perso j'ai trouvé un "défaut" dans le chapitre enfin plutôt un problème de fluidité à ce moment:
    "Lan Jue hocha. « Nous nous occuperons de notre affaire d'abord. Si tout se passe bien, on fera le voyage et on verra ce qu'on peut trouver. Plus la prise est grande, plus la part de chacun l'est aussi. ».
    Le "hocha" je le remplacerait par "acquiesça" enfin c'est mon avis
    Sinon re-merci pour le chapitre
    ( c'est pour le chapitre précédent )
  • merci pour le chapitre
  • Merci pour le chap Arpak' ! Ce Comptable mijote quelque chose...!
  • merci pour le chapitre
  • Merci les gens de votre soutien

    @lainkonifer perso ça ne me choque pas, et en plus je garde le mouvement de tête de la version anglaise. Est-ce que ça en choque d'autres ?

    @thelordgio le Comptable je l'aime, j'ai que ça qu'à dire ;)
  • Merci pour le chapitre et bonne continuation pour la suite :smiley:
    Et bonne année ^^
  • Bonjour tout le monde !

    Je suis désolé pour le fin de semaine dernière, fin de vacances, tout ça tout ça. En plus là j'enchaine avec 3 semaines d'examens, et un accès disparate à internet. Donc on va continuer avec un rythme de 3 à 5 chaps par semaine.

    En attendant, on commence la semaine avec un peu d'action !

    Bonne lecture ;)

    Arpak




    Chapitre 76 : La Marée Psychique

    « Huit secondes ! »

    « Désactivation des boucliers ! » Cria Xiuxiu à son moniteur.

    Le Comptable geignit de terreur. « P-pourquoi est-ce qu'on désactive les boucliers ?! Même si c'est juste une canonnière, leur canon principal peut nous réduire en miettes ! »

    « Ta gueule ! » Mika leva une main pour frapper l'homme ratatiné sur le dos de la tête. Cela fit bondir le comptable en avant qui se fracassa la tête sur le moniteur devant lui.

    « Six secondes ! »

    « Cinq … quatre … trois … deux … un. Canon principal ennemi tiré ! »

    Au loin, les trois vaisseaux ennemis tremblèrent alors que des rayons d'énergie géants sortaient de leurs armes.

    Le Comptable releva la tête de son écran juste à temps pour observer le feu d'artifice mortel.

    En observant plus attentivement, on pouvait voir que les deux vaisseaux sur les côtés tirèrent vers l'intérieur, alors que celui du milieu tira sur l'ennemi sur son flanc gauche.

    Une brillante couronne de lumière et de feu emplit la distance entre les vaisseaux. Chacun d'entre eux avaient ses boucliers activés , cela ne les avait donc pas détruit, mais le spectacle avait suffit à asseoir le Comptable sur place, la bouche ouverte d'émerveillement.

    « Contrôle télépathique … mon dieu ! Vous avez mis un amplificateur psionique sur ce truc. Maître des Joyaux, vous êtes malade ! »

    Lan Jue avait dit vrai, une de ses amazones était en effet une psionique ! Lin Guoguo la Marée Psychique !

    A ce moment, les yeux de Lin Guoguo étaient devenus entièrement dorés, en canalisant sa discipline psychique au travers du casque argenté. Quiconque était assez malchanceux pour se retrouver pris sous son regard voyait sa conscience refoulée dans ses profondeurs. Non seulement son pouvoir était énorme et terrifiant, mais elle possédait un incroyable contrôle dessus.

    Elle avait utilisé un amplificateur pour contrôler directement les vaisseaux ennemis, un type de combat qui – cela va sans dire – était assez inhabituel. Bien sûr, contrôler de petits vaisseaux était une chose, si cela avait été un vaisseau de guerre avec de multiples aspects et sections, la difficulté aurait doublé.

    Contrôle simultané de trois canonnières avec le pouvoir d'un amplificateur. Les calculs mentaux du Comptable déterminèrent qu'elle devait au moins avoir un Talent psionique de niveau huit. C'était terrifiant. Après tout, les pouvoirs psioniques ont toujours été acclamés comme des capacités extraordinaires. Un psychokinésiste de niveau huit pouvait se battre aisément contre presque n'importe quel autre Talent de degré un du niveau neuf.

    Les bouliers des trois vaisseaux clignotèrent puis tombèrent. A nouveau, les canons firent feu, et à nouveau, le ciel fut empli par l'éclosion de halos de feu et de lumière. La force explosive entraîna une onde de choc rugissante, qui se diffusa sans mal dans l'univers.

    « Le combat est terminé. L'ennemi est détruit. A la recherche de cargos ou de vaisseaux de guerre, » dit Ke'er.

    A côté d'elle, Lin Guoguo avait déjà enlevé son casque, et la teinte dorée dans ses yeux disparut doucement. Elle tourna la tête pour offrir un sourire plein de fierté à Lan Jue.

    Lan Jue la félicita en levant son pouce. « Joliment fait. Tes pouvoirs sont en train de grandir. »

    Le sourire de Guoguo devint triomphant et quelque peu hautain. Il était évident que le scénario ne lui avait pas pris trop d'effort.

    Le Comptable releva doucement la main pour fermer sa bouche ouverte. Il passa son regard sur Lan Jue. « Maître des Joyaux … est-ce que tous les membres du conseil sont aussi forts que vous ? »

    Lan Jue abaissa son regard sur lui. « Vous n'avez pas encore vu ce qu'est le pouvoir, » répondit-il doucement.

    Sa bouche eut un rictus nerveux comme s'il voulait en dire plus, mais il sentit le regard malicieux de Mika et repensa immédiatement à ce qu'il allait faire. A la place, il garda ses pensées pour lui :

    Cette prestance, si cool ! Oh, quand pourrais-je commander à quatre belles femmes comme elles. Ça serait comme le ciel et la terre !

    « J'ai trouvé un vaisseau cargo qui essaie de s'échapper. Est-ce qu'on lui prend sa cargaison ? » Un vaisseau-cargo rondelet apparut sur l'écran principal. Il était évident que le truc poussiéreux essayait de fuir.

    « Il n'y a rien d'intéressant sur ce truc pourri, Mika. »

    « Compris, boss. » Un sourire éclaira son visage alors que ses doigts tapaient sur le clavier devant elle. Une série de canons sortirent lentement des ailes de Zeus-1. Ils tirèrent rapidement en avant pour rattraper le vaisseau en fuite.

    Des puissants rayons de lumière bleue tracèrent à travers l'espace, dessinant un arc dans la noirceur avant de trouver leur cible. Les boucliers du vaisseau cargo n'avaient rien à voir avec ceux des vaisseaux de combat. De plus, même si Zeus-1 avait fait feu de ses canons auxiliaires, même eux étaient comme la faux de la Mort. Ils passèrent au travers du bouclier et de la coque sans effort.

    Boom !

    Le temps que Zeus-1 ne le dépasse, quelques milliers de mètres plus loin, le vaisseau avait été réduit à de la tôle tordue.

    Trois canonnières et un vaisseau cargo, l'unité pirate de base. Détruite en moins de dix minutes.

    Le Comptable se frotta les joues, essayant de se libérer de l'expression de surprise figée sur son visage. Il essaya de se concentrer sur l'écran devant lui. Sa compréhension du vaisseau sur lequel il s'était introduit avait de grosses lacunes. Il avait la puissance de feu d'un vaisseau de guerre, la vitesse d'un vaisseau capital, et la manœuvrabilité d'un vaisseau de base. Il y avait simplement trop de choses à apprendre.

    « Passage en mode furtif, hissez les couleurs pirates. Pleine vitesse vers les Champs d’Étoiles Brisées. Bâbord, trente cinq-degrés, » commanda Lan Jue.

    La peinture de Zeus-1 prit silencieusement une teinte grise. Près de la poupe émergea lentement l'image d'une lune de sang. Les moteurs du vaisseau s'illuminèrent, et Zeus-1 se pencha sur le côté.

    Une heure plus tard.

    Un vaisseau de guerre et son entourage de six canonnières surveillaient les débris flottant dans l'espace devant eux. Un homme costaud et chauve brûlait de rage sur le pont.

    Un astéroïde flottant, une planète indistincte, des rayons de lumière sortant de ses crevasses. C'était un exemple des champs.

    Ici, quelle que soit la classification de vaisseau capital que vous aviez, vous ne pouviez pas naviguer en sécurité. Seuls les vaisseaux de guerre ou plus petits pouvaient gérer le trajet. Même là, il vous fallait une connaissance détaillée de la zone et un capitaine expérimenté pour voyager en sécurité. Et tout cela sans compter la possibilité d'une attaque d'unité pirate …

    ζ

    Les pirates des Champs d’Étoiles Brisées comptaient sur des raides extérieurs, des marchands s'éloignant des frontières des trois alliances. A part ça, la zone était plutôt tranquille.

    Il ne fallait pas non plus exclure le chasseur de trésors occasionnel ou l'aventurier parcourant les champs à la recherche de butin, essayant de se faire un nom.

    Le Comptable était assis dans Zeus-1, scotché à l'écran comme un possédé en regardant les statistiques du vaisseau, pensif, les flux de données se reflétaient dans ses yeux.

  • merci pour le chapitre
  • merci pour le chapitre
  • merci pour le chapitre
  • Merci pour le Chap ! Il est cool ce Chap sa me fait penser a Albator cette petite bataille spatial !
  • Bon courage dans tes examens et merci pour le chapitre =D
  • Bonjour tout le monde !

    J'espère que l'attente n'a pas été trop longue. Et je sais que surtout dans cette partie du LN, on a envie d'avoir la suite.

    Mais grande nouvelle, après plus de 3 mois de combat avec le système espagnol, j'ai enfin internet chez moi ! Je vais donc pouvoir vous uploader les chaps depuis ma maison tranquillement, et pas attendre d'aller en cours, ou de trouver un hotspot wifi.

    Enfin bref,

    Bonne lecture ;)

    Arpak



    Chapitre 77 : Planète Moonfiend

    Lan Jue fronça les sourcils et son visage s'assombrit.

    Une fois les couleurs, l'emblème et insignes des pirates locaux adoptés, ils ne rencontrèrent plus de problèmes. Zeus-1 se fraya habilement un chemin entre les astéroïdes alors qu'ils fonçaient dans cette dangereuse région.

    Cependant, après trois jours, la petite planète qui était leur objectif n'était toujours pas apparue.

    Ici, tout sauf quelques étoiles et certaines planètes bougeait selon des orbites irrégulières. Les astéroïdes, les planètes, les lunes – tout changeait. En conséquence, que vous soyez pirate ou explorateur, vous aviez besoin d'une des étoiles à jour pour trouver votre chemin. Et pour en trouver, vous aviez besoin d'aller sur une des planètes géantes – sauf qu'elles étaient des nids de pirates.

    « On a besoin d'aller à Moonfiend. On dirait qu'on a besoin d'une carte des étoiles à jour, » ordonna Lan Jue.

    « Oui, boss. »

    La planète Moonfiend, la plus grande des planètes statiques des Champs d’Étoiles Brisées. Son nom avait changé plus de fois que quiconque ne pouvait s'en souvenir. En transition perpétuelle, la planète changeait de propriétaire à chaque ajustement de pouvoir dans la région. Le clan pirate qui en sortait le plus fort prenait la planète pour lui, et lui donnait invariablement son propre nom. La planète, elle, restait comme elle l'avait toujours été, peu importe son nom – orbitant tranquillement autour de Belzébuth, l'étoile la plus grande des champs, qui se trouvait en plein centre de ceux-ci.

    Une journée sur Moonfiend durait trente six-heures ; un an, quatre cent vingt-huit jours. Sensiblement différent de la planète Skyfire, assurément. Mais le climat était plus agréable, et elle faisait trois fois la surface de Skyfire.

    Les champs avaient trois planètes à orbite stable cachées dans les bandes mouvantes d'astéroïdes. Moonfiend, bien que la plus grande, n'en était qu'une. Les autres étaient connues sous les noms de Nefarius et de Diablus. Ces noms là ne changeaient jamais.

    En baissant le regard sur Moonfiend depuis le vide spatial, il était difficile d'imaginer qu'elle servait de maison à un impitoyable clan pirate. Cinquante pourcent de sa surface était d'un bleu clair comme du cristal. Le reste formait un paysage verdoyant.

    Zeus-1 fit une lente approche vers le gigantesque port, et s'arrêta. Après quelques instants, Lan Jue sortit, le cigare coincé entre les dents et les mains fourrées dans les poches de son coupe-vent. Mika, Lin Guoguo et Ke'er sur les talons.

    Le Comptable avait choisi de rester derrière, immergé dans son travail sur les systèmes du vaisseau. Xiuxiu resta derrière comme officier en action en l'absence de Lan Jue.

    « Alors, on va où boss, » demanda Mika.

    Les trois femmes s'étaient déjà changées, et ne portaient plus les combinaisons de vol moulantes. Mika portait un chemisier blanc, un manteau noir et une jupe courte. Couplé avec ses lunettes à épais cadre noir, talons-hauts et cheveux rouges feu, elle avait l'air d'une intimidante femme d'affaires. Ou d'une secrétaire sexy.

    Ke'er avait enfilé un pantalon de costard blanc, des talons-hauts pêche et un gilet blanc. Elle avait l'air érudite avec son pantalon de costard blanc et ses cheveux bleus au carré.

    Lin Guoguo était habillée comme sa sœur amazone, ayant échangé le pantalon pour une jupe longue. En suivant Lan Jue hors du hangar, elles étaient le centre de l'attention de plus d'un œil baladeur. Même si c'était un nid de pirates, personne n'osait approcher les femmes malgré leur beauté. Après tout, les femmes aussi étaient pirates.

    Le clan Moonfiend contrôlait la planète depuis dix ans. Ils étaient maintenant bien établis en tant que souverains de la région. Il en résultait en fait un certain sens de prospérité et de sécurité sur la planète. Bien sûr, il y avait toujours les coins un peu plus malfamés de la ville, mais ceux-là étaient assez faciles à reconnaître et éviter. Les Moonfiends avaient fait d'énormes efforts pour établir en semblant d'ordre et de propriété. C'était en partie dû à leurs affaires secrètes avec les trois alliances, qui leur avaient octroyé à la fois la force de se battre contre les concurrents et les ressources nécessaires pour garder leurs effectifs heureux.

    « Ça fait longtemps que je n'ai pas vu Petite Yue, » dit Lan Jue. « On va commencer par lui rendre visite et voir si on ne peut pas trouver une carte des étoiles. »

    Mika passa son regard sur Lan Jue, mais ne dit rien. Lin Guoguo fit un pas vers Lan et gloussa. « Boss, cette arrogance ! Débarquer directement chez l'Impératrice Moonfiend ! »

    Ke'er hocha la tête et souffla sur un ton sérieux. « Ne t'inquiète pas boss, on te protégera. »

    Il sourit. « Quoi, vous pensez qu'elle peut me battre ? »

    Ke'er lui lança un regard de côté. « Je parlais de ta chasteté. »

    Lan Jue trébucha sur ses propres pieds et failli tomber par terre. Les trois femmes derrière lui éclatèrent de rire.

    « Ces filles … ! Je devrais les virer … les virer, j'ai dit ! » Le visage de Lan Jue était rouge, soit de rage soit de honte. Il était difficile d'en déterminer la cause.

    Mika releva les épaules, sa voix claire et droite. « Boss, on ne fait que ce qu'il y a de mieux pour toi. Le fait que l'Impératrice te désire depuis un certain temps ne nous est pas inconnu. »

    Lan Jue roula des yeux. « Trouvez-nous une voiture. »

    Mika pouffa en guise de réponse. « Tellement honteux qu'il joue le faible. Très bien, je vais chercher une voiture. »

    ζ

    Le Palais Moonfiend. Où les pirates Moonfiend faisaient leurs affaires, et résidence de l'Impératrice Moonfiend.

    La zone du Palais était comme une petite ville. Il avait la forme d'un croissant de lune. La seule ville de toute la planète, et aussi difficile que c'était à croire, c'était un fait avéré. C'était, en vérité, la cinquième plus grande cité en surface, même en comparant avec les villes des alliances.

    Au-dessus, de nombreuses verti-cars convoyaient dans un sens et dans l'autre entre les gratte-ciels.

    Lin Guoguo poussa un sifflet appréciatif. « Crescent City a bien changé. Juste quelques années et elle est comme n'importe quelle métropole moderne. L'Impératrice n'est définitivement pas n'importe qui. »

    Mika fit la grimace. « Je ne vois pas en quoi. Trop de pouvoir et d'expansion, et les trois alliances n'auront pas d'autre choix que de leur tomber dessus. Ce que c'est, c'est du suicide. »

    Lan Jue fronça les sourcils à ses paroles. « Petite Yue a toujours été assez orgueilleuse, ne baissant jamais le regard. Je pense que tu as raison, je devrais lui en toucher un mot. »

    Ce serait problématique pour les trois alliances d'aller chercher les pirates, c'est vrai. Cependant, seuls les imbéciles et les orgueilleux oublient le simple nombre d'Adeptes que commandaient les trois Alliances. S'il devait en venir à ça, si les trois alliances décidaient que les pirates devaient disparaître, ça ne leur serait pas difficile d'en faire une réalité.

    Après une heure de verti-car, ils arrivèrent à portée de vue du Palais. C'était une vieille ville, avec des parapets blancs et une tour blanche éffilée au milieu. C'était la résidence de l'Impératrice.

    Alors que la verti-car atteignait le bord de Crescent City, elle fut obligée de s'arrêter. Elle se dirigea vers le sol et laissa ses passagers sortir. Ici, seules les voitures mag-lev étaient autorisées. Les verti-cars, les méchas et autres engins semblables étaient interdits.

    « Veuillez présenter le code de votre com pour un scan. » Un homme en capuche cyan leur barra la route.

    Lan Jue répondit en sortant une carte argentée. Alors que le garde amena son scanner à la pièce de métal, une lumière en sortit et couru le long de la surface. Un instant plus tard, un strident beep, beep, beep sonna du scanner.

    « Le code com a expiré ! » L'homme à la capuche cyan releva la tête, et le regard dans ses yeux se durcit. La lumière et l'angle se mirent enfin d'accord pour révéler son visage, un fouilli à moitié fait de métal. Son œil droit, lui-même une construction mécanique, brillait d'un rouge menaçant.

    En un clin d’œil, une douzaine d'autres hommes en capuche apparurent. Ils brandirent leurs armes devant petit groupe.

    « Expiré ? » Lan Jue regarda la carte dans sa main confus. Après tout, les com codes de Zeus-1 n'avaient eu aucun problème – mais là, c'était une carte pour Crescent City.

    Finalement, son visage trahit un sourire amer, et il ne put que secouer la tête. « Je suppose que ça fait trop longtemps que je ne suis pas revenu. »

    « Les mains sur la tête, et mettez-vous à terre ! Toute résistance fera face à la force létale ! » Les fusils lasers bourdonnant furent pointés vers Lan Jue et ses camarades.

    Mika, Lin Guoguo et Ke'er se déplacèrent comme un trio de lionnes, tirant Lan Jue au milieu d'elles pour faire face elles-mêmes aux canons.

  • merci pour le chapitre
  • merci pour le chapitre
Cette discussion a été fermée.