[Sovereign of the three realms] traduction

1910121415

Commentaires

  • septembre 2016 modifié
    @MonPrecieux juste lui mettre une fessée pour qu'elle redescendre sur terre ;)
  • Merci pour ce chapitre :D
  • Chapitre35
    Tu ne mourras pas si tu ne cours pas après la mort



    La nature sauvage tant réprimée durant la vie passée et présente de Jiang Chen était revenue brusquement et avec force quand il eut l'idée de voyager un peu dans le monde extérieur.

    Bien sûr, ce voyage n’était pas quelque chose que Jiang Chen pouvait décider arbitrairement.

    D'abord, il devait passer les épreuves du dragon caché avant d’aller voyager. Sinon, quitter la capitale sans autorisation signifiait déclarer forfait aux épreuves.

    Les épreuves étaient d'abord les objectifs majeurs de Jiang Chen à son arrivée dans ce monde - il n'y avait aucune chance qu'il abandonne.

    En effet, Il devait se battre pour le droit que son père puisse continuer à gouverner leur territoire.

    En plus, le courant très profond du pouvoir qui s’était formé dans la capitale avaient laissé Jiang Chen sans aucun moyen de retraite - il devait se battre!

    Jiang Chen se leva tôt le lendemain matin et se dirigea vers le champ d’entrainement du manoir pour sa séance d’entrainement. Il avait envisagé de rendre visite au manoir de la guérison quand il avait vu que le soleil avait atteint la hauteur de trois segments de bambou connecté.

    Il avait signé un contrat avec le manoir de la guérison et naturellement il ne voulait pas violer les termes de ce contrat.

    Cependant, il n'avait pas eu le temps de mettre les pieds dehors que Xuan la boulette et Hubing Yue étaient venus précipitamment. C’était comme-ci le ciel leur ait tombé sur la tête.

    «Frère Chen, Pourquoi fais tu semblant comme si rien ne se passait? » Xuan la boulette se précipita presque dans la porte comme une boule de pétanque et posa cette question directement quand il vît Jiang Chen.

    « Quoi ? Qu’est ce qui se passe? » Jiang Chen était dérouté.

    «Frère Chen, quelque chose d'important est arrivé! » Un sentiment d'anxiété envahît aussi toute l'honnêteté maladroite de Hubing Yue, un type d'anxiété qui accompagnait ce ciel qui leur tombait sur la tête.

    « Quoi? » Jiang Chen pensait que les expressions de ces deux là n’étaient qu’une blague.

    «Frère Chen, tu n'as pas passé les examens fondamentaux! » Xuan la boulette était presque au bord des larmes avec son inquiétude. «Frère Chen, tous ce que tu nous as appris hier, comment ... »

    « Ne pas passer? Impossible! » Jiang Chen secoua la tête résolument. Il était ferme, c’était absolument impossible. « Les gars, vous avaient également assisté durant les examens. »

    « Nous l'avons bien vu, tu as passé le premier et le deuxième examen. Cependant, tu n’as pas réussi au troisième examen. »

    Le troisième examen, l'examen théorique, qu’aucun spectateur n’avait le droit de regarder.

    «Je ne suis pas passé à l'examen théorique? » Jiang Chen réfléchît puis secoua résolument la tête. «Je ne le crois toujours pas. Je n’ai commis aucune erreur dans la partie mémorisation. C’était suffisant pour garantir le passage. Je sentais aussi que j'ai assez bien répondu dans la partie créative, à moins que l'examinateur soit aveugle. »

    Xuan la boulette était comme une fourmi sur une poêle chaude en train de cogiter et de tourner en rond.

    « Non non. Frère Chen nous ne pouvons pas rester assis en face d'une telle adversité. N’as-tu pas établit une certaine relation avec la princesse Gouyu? Dépêche-toi et rend toi au palais pour demander à la princesse de faire quelque chose. Cette affaire sera irrémédiable quand les résultats finaux seront annoncés! »

    Selon les règles des examens fondamentaux, si l'un des trois examens fondamentaux n’était pas encore passé après la date limite, cela signifiait que le candidat n'avait pas réussi les examens.

    Si les examens fondamentaux n’étaient pas passés, le candidat n’aurait aucune qualification pour participer aux épreuves du dragon caché après.

    Par conséquent, il n'y avait naturellement rien à dire quant à la possession du duché.

    Bien que Jiang Chen fusse un peu abasourdi, il n'avait pas paniqué. Le moment où il était perdu dans ses pensées, le duc de Jiang Han était sortit rapidement du manoir. Il venait certainement juste de recevoir les nouvelles.

    « Chen'er, tu ... » Jiang Feng marcha vers Jiang chen.

    «Père, je sens que quelque chose ne tourne pas rond. La seule chose que je peux garantir est qu'il n'y a aucune chance que mes réponses ne soient fausses. »

    Le ton de Jiang Chen était ferme et sans doute.

    Au début, Jiang Feng voulait consoler son fils, mais pâlît pendant un moment en entendant ses paroles. Ses sourcils s’étaient tordus, « Cela veut dire que quelqu'un est en train de comploter contre notre famille Jiang! »

    « Mer**, oser faire quelque chose de pareil même aux épreuves du dragon caché, c’est offenser directement la famille royale ! Pas vrai, Frère Chen, nous ne pouvons pas les laisser sortir indemne avec ça! »

    «Exactement, nous devons mener une enquête approfondie. Nous devons comprendre le pourquoi même si on devait mourir! »

    Jiang Chen étendit ses mains, «Je dois aller au fond de ces choses. Père, rester dans le manoir et éviter de nous jeter dans le désarroi. Ton fils va se rendre à l’endroit ou se tiennent les examens fondamentaux pour revoir sa copie. Si c’est vraiment ma faute, alors moi, Jiang Chen, je ne suis pas quelqu'un qui n’accepte pas la défaite. »

    Il s’arrêta de parler un moment puis et ses paroles prirent une autre tournure. Le ton s’était durcit. « Mais si j’apprends que quelqu'un est derrière cela, il aura alors réussi à me rendre en colère cette fois-ci. »

    La nouvelle de Jiang Chen ayant échoué aux examens fondamentaux se propagea rapidement comme une trainé de poudre dans toute la capitale. Certains avaient estimé que c’était inimaginable quand ils se rappelèrent les prouesses de Jiang Chen durant les deux premiers examens, tandis que d'autres jubilaient sur son malheur.

    Bien sûr, encore plus de gens avaient pris la décision de voir et attendre. Ceux qui possédaient encore un peu de cervelle pouvaient flairer des courants de conflit et pouvait entendre les sons sanguinaires des tambours de guerre et de la cavalerie.

    Lorsque Jiang Chen arriva à la place des examens fondamentaux, il était déjà entouré par une marée de gens qui étaient tous venus voir le spectacle!

    « Je veux vérifier mes réponses ! » Jiang Chen était directe.

    Il n'y avait rien à être discret pour Jiang Chen à ce sujet là, maintenant que quelqu'un avait daigné se lever contre eux.

    « Vérifier tes réponses? Selon les règles, vous avez seulement le droit de faire cela après trois jours. » Les sourcils de l'officiel en charge froncèrent légèrement et il ne leva même pas sa tête. Sa voix était si faible qu’on dirait qu'il était presque sur le point de mourir.

    « Je veux les vérifier maintenant! », déclara ardemment Jiang Chen.

    « Qui crois-tu être? Vérifier les réponses parce que tu le demandes? Sur quelle base? »

    « Sur cette base! » la paume de Jiang Chen frappa très fort la table et le médaillon du dragon représentant la famille royale s’était marqué sur cette table métallique laissant une grande marque, facilement perceptible.

    «Quoi?» Le responsable se réveilla immédiatement en voyant ce médaillon. Il se leva frénétiquement et s’exprima avec panique. « S'il vous plaît attendez ici, je vais informer mes supérieurs. »

    Avec le médaillon battant son chemin, cela signifiait qu'il avait un décret impérial d’Eastern Lu dans la place des examens fondamentaux. Toutes les difficultés étaient devenues que de simples nuages flottant devant le pouvoir royal.

    Finalement, un organisateur d'âge moyen appelé Organisateur Ma était venu.

    « Jeune duc Jiang, selon les règles, une période de trois jours sont nécessaires avant qu'une demande puisse être introduite pour vérifier vos réponses. Cependant, puisque vous avez le médaillon royal, vous possédez en effet les qualifications pour un traitement spécial. Faisons-le de cette manière, attendez un moment pendant que je cherche votre copie. En plus, la vérification des réponses doit être menée sous la supervision de notre principal organisateur. Maintenant, puisque notre Seigneur Du n'est pas encore arrivé, vous devez peut-être attendre. »

    « Pas besoin d'attendre, je vais le superviser personnellement. » A ce moment, une voix féminine croustillante s’éleva de l'extérieur.

    Les têtes se tournèrent et virent qu'il s’agissait de la princesse Gouyu, vêtue de cuir se pavanant avec un corps si sexy qui pouvait causer des saignements de nez.

    Une princesse royale et un médaillon royal apparaissant en même temps à la place des examens fondamentaux. Cela provoqua immédiatement l’excitation de l'atmosphère de la place.

    Tout le monde savait qu’ordinairement, la princesse Gouyu ne donnait pas beaucoup d'attention aux affaires des épreuves du dragon caché. Elle ne faisait que contrôler à distance et demander parfois à Du Ruhai de lui faire un rapport.

    Princesse Gouyu était le principal organisateur - la première en charge, officiellement. Mais, c’était toujours Du Ruhai qui était en charge de ces questions. Il ne serait pas irréaliste de dire que Du Ruhai fermait les cieux avec une seule main.

    Seulement, personne n’avait pensé que la princesse Gouyu qui était normalement à l'écart descendrait personnellement aujourd'hui.

    « Quoi? Ce pourrait-il que même moi, qui est classé comme le principal organisateur, ne possède aucune autorité de me prononcer sur les affaires des épreuves du dragon caché? »

    Une expression glaciale se matérialisa sur le visage de la princesse Gouyu.

    Le front de l’Organisateur Ma suait et il n’osait même pas respirer. Il se rendit immédiatement pour chercher les réponses de Jiang Chen.

    Après avoir suivi le processus, les quatre rouleaux de réponses avaient été finalement déployé un par un. La vérification avait commencé sous le témoignage de plusieurs figures d'autorité examinatrice.
    « Ce ne sont pas mes réponses ! » Jiang Chen secoua la tête avec un sourire froid après avoir jeté son premier coup d'oeil.

    Organisateur Ma jeta son regard vers les officiels des divers sujets qui étaient en charge de la lecture des examens. Il demanda: «Vous êtes ceux qui avaient classé ces rouleaux de réponse. Jetez un œil et voyez si ce sont bien ceux que Jiang Chen avait remit. »

    Les officiels avaient tous jeté un coup d'œil et dirent: « Ce sont en effet les rouleaux de réponse que nous avons évalué. Regardez ces réponses, les erreurs et les omissions sont flagrante, les réponses sont non pertinentes et complètement absurdes. Nous ne pouvons vraiment pas le faire passer avec ce type de réponse. »

    Les différents officiels en question avaient été choisis pour lire des examens naturellement parce qu'ils avaient l'autorité, possédaient l'intégrité, et avaient été en mesure de recueillir la reconnaissance des autres.

    La première opinion des spectateurs était que les réponses de Jiang Chen étaient en effet assez horribles après avoir entendu les mots des officiels.

    Les yeux de phénix de la princesse Gouyu firent un mouvement rapide quand elle regarda Jiang Chen.
    «Ne me regarde pas. Ces réponses idiotes ne sont certainement pas les miennes. Tu es le principal organisateur des épreuves du dragon caché, tu t’en charge. »

    Princesse Gouyu serra ses dents intérieurement. Serait-il mortel pour un morveux de parler un peu plus en douceur? Elle devait prendre un léger tournant et faire un scandale sur cette affaire afin de créer une certaine marge de manœuvre.

    « Chacun a sa propre explication sur cette affaire. En tant qu'organisateur, je ne peux prendre aucun parti. Pourquoi pas cela, laissons Jiang Chen passer l'examen à nouveau ? » La proposition de la princesse Gouyu était venue d’un compromis.

    Les différents officiels ne se souciaient pas de toute façon. Il fallait seulement relire à nouveau les rouleaux.

    Cependant, une personne n’était pas d'accord.

    « Princesse, ceci doit être évité à tout prix. Les ancêtres ont fixé une loi qui interdit de repasser les examens après la date limite. La princesse est le principal organisateur et une princesse royale. Comment une loi respectée depuis des milliers d’années puisse-t-elle être abolie pour un simple héritier de duc? »

    Il avait été dit que Du Ruhai n'était encore pas là, mais il était apparu à ce moment là.

    « Du Ruhai ... » Jiang Chen avait vaguement pressenti quelque chose quand il vît le visage de Du Ruhai.

    « Jiang Chen, tu méprises la loi et la discipline, perturbes grandement la place des examens fondamentaux, tes crimes sont odieux! »

    « bafoueur de règles, tentant la princesse au chaos, complotant pour abolir les loi ancestrales, tu es un traître! »

    «Tu n’es qu’un simple héritier de duc, comment oses-tu! »

    Les paroles de Du Ruhai étaient comme une rafale de balle. Il lui faisait porter les grands chapeaux de crimes les uns après les autres.

    Le nez de Du Ruhai avait presque effleuré Jiang Chen.

    A ce moment, une scène incroyable était arrivée!

    Le bras de Jiang Chen tourbillonnât en giflant vicieusement le visage de Du Ruhai.

    « Jiang Chen, ne sois pas si inconscient! » Princesse Gouyu parlât précipitamment.

    Mais une grosse claque bien brulante avait atterri solidement sur le visage de Du Ruhai. Une montagne rouge vif de cinq doigts était imprimée sur le visage de Du Ruhai, apparaissant d'autant plus très évidente en raison de son sinistre sombre visage.

    « Du Ruhai, je t’ai averti de ne pas te méprendre avec moi. Mais, tu es vraiment incorrigible. On ne meurt pas si on ne court pas après la mort. Puisque tu cherches la mort, moi, Jiang Chen, je vais te satisfaire! »

    « Viens, je veux que tu m’accompagnes au palais impérial. Je tiens à te confronter face à Sa Majesté. Si mes réponses sont fausses, je lâcherais docilement le duché. Mes si quelqu'un est en train de jouer un mauvais tour, alors Du Ruhai, ta tête qui est sur tes épaules sera mienne! »

    Jiang Chen ignora complètement la pagaille générée par cette scène, ignora complètement ces expressions de bouche baie quand il sortît comme une étoile filante, accélérant tout droit vers le palais impérial.

    Laissant derrière lui une place pleine de gens complètement ahuris et totalement cloués.

    Princesse Gouyu était sans expression quand elle quitta aussi la place rapidement, laissant Du Ruhai derrière sans laisser le temps aux larmes de couler s'il avait envie de pleurer.

    «Oh! Ce duo père fils des Jiang veulent se rebeller! Frapper l'organisateur des épreuves du dragon caché, perturber grandement la place des examens fondamentaux, bafouer les lois ancestrales! Moi aussi je veux présenter mon cas à Sa Majesté dans le palais impérial. Ce siège officiel cherchera à l'anéantissement total du clan des Jiang! »L'expression de Du Ruhai était très sinistre!
  • merci pour le chapitre
  • merci !!!!!!!
  • merci beaucoup pour ce chapitre et j'ai jamais été aussi impatient de voir la suite de sovereign of the three realms ( la suite la suite xD )
  • Ohhh... Il l'a giflé ?? Violent le Jiang Chen !
    En tout cas, merci pour le chapitre ^^
  • merci pour le chapitre
  • il va le déchiré se co**** de Du Rhai Mouahahahah j'ai att de voir sa heu lire sa plutot ;) :smiley: Merci pour le chapitre :)
  • Merci pour ce chapitre :D
  • Chapitre36
    Une plainte à sa Majesté




    Le tambour du Dragon choquant était frappé dix fois et le gong du réveil du dragon retentit neuf fois dans le Hall du palais impérial.

    Jiang Chen entra et se dirigea vers le hall à grandes foulées après la série de sons des tambours et du gong. Utilisant le médaillon gravé du dragon, les gardes de la cérémonie le laissèrent passer sans problème.

    Sous les regards choqués et étonnés d'un rassemblement des officiels civils et militaires, Jiang Chen avait fait de grands pas vers le trône et commença à plaider son innocence après avoir payé son respect au roi. « Votre Majesté, votre sujet a persévéré pendant dix ans à étudier assidûment les sciences civils et militaires. Le ciel et la terre peuvent témoigner de ma pure loyauté. Hélas, votre sujet a fait l'encontre de scélérats qu’ils lui ont causé de souffrir de grave injustice. Votre sujet n’a nulle part ailleurs ou se rendre pour demander réparation et ne peut que venir chez sa Majesté pour lui présenter son cas. Votre Majesté est bienveillante et morale et peut sûrement prendre une décision au nom de votre sujet. »

    «Ministre Jiang, quelle chose vous a causé une telle désolation? Parlez-nous de tous les torts que vous avez subis. » En dépit qu’ Eastern Lu savait que Jiang Chen était soupçonné d'avoir jouer la comédie, Jiang Chen avait été imperceptiblement mis dans le même bateau qu’Eastern Lu compte tenu de la situation actuelle dans la capitale. Eastern Lu n’avait pas d'autre choix que de jouer le jeu pour un moment.

    « Les faits de cette affaire sont, votre sujet ... » Jiang Chen était allé directement au problème du début jusqu’à la fin. Naturellement, il ne manqua pas d'exagérer un peu les choses dans plusieurs points cruciaux. Dans l'ensemble, le fer de la lance était dirigé contre Du Ruhai.

    Il était irréprochable sur cette affaire et la raison était de son côté. Par conséquent, il ne sentait
    absolument aucune pression pour faire un scandale.

    Eastern Lu réfléchît profondément pendant un certain temps après l’avoir écouté, « Si c’est en effet comme vous l’avez décrit ministre Jiang, vous avez alors vraiment souffert d'une grave injustice. Nous avons maintenant connaissance de cette affaire mais selon l’ordre des choses, il ne serait pas sage d'écouter un seul côté. Nous tenons également à écouter ce que la place des examens fondamentaux a à dire. »

    «Votre sujet est prêt à affronter Du Ruhai face à face! »

    La personnalité de Jiang Chen était que l'on devait toujours gagner des points, même si c’était insensé - sans mentionner qu'il était tout à fait dans la raison cette fois-ci.

    De plus, Du Ruhai l’avait vraiment enragé cette fois. Jiang Chen avait déjà décidé qu'il se battrait jusqu'au dernier souffle contre Du Ruhai.

    A ce moment là, Du Ruhai était aussi venu en lamentations. Il essuyait sa morve d'une main et ses larmes avec l'autre. Ajoutez à cela, la trace des cinq doigts sur son visage qui était visible de loin. Il avait aussi commodément arraché son chignon sur le chemin pour apparaître encore plus décoiffé et dans la misère ...

    Il donna aux autres un sentiment d’être très désolé quand il marchait dans le hall.

    « Ce Du Ruhai est un renard très rusé, ses talents d'acteur sont un cran plus forts que ceux de l'enfant Jiang Chen. » Pensaient quelques ministres et responsables.

    Il fallait l’admettre, le jeu de Du Ruhai était plus complexe et exquis que celui de Jiang Chen. Les yeux larmoyants, des mouvements de désolation, et un corps avec plein de cheveux et des vêtements en désordre. Son corps tout entier faisait partie de la comédie.

    « Votre Majesté, votre ancien sujet a subi des injustices.» La tête de Du Ruhai frappa le sol, ses fesses coincées dans l'air alors que ses larmes coulaient comme un robinet ouvert.

    «Ministre Du, lève toi et parle. » Eastern Lu ne pouvait pas bien traiter une personne et mal traiter une autre en face de l’assemblée.

    Jiang Chen ne se comporta pas atrocement dans le Hall du palais impérial. Il se tenait sur le côté froidement en regardant Du Ruhai durant sa performance. Le cœur de Jiang Chen était rempli de mépris, il était aussi rempli de mépris envers les petits clowns tels que Du Ruhai.

    « Votre Majesté, ce vieux sujet souhaite poursuivre ce Jiang Chen pour avoir bafouer la loi et l'ordre. Il a causé une grande agitation au niveau de la place des examens fondamentaux, il a battu l'organisateur et même osé tenter la Princesse Gouyu de détruire les règles fixées par nos ancêtres. Votre Majesté, ce morveux avait déjà agi sauvagement pendant les rites du culte céleste, et insulta maintenant les lois ancestrales. Les crimes de ce duo père fils des Jiang sont odieux en effet. Votre sujet demande respectueusement que votre Majesté fasse un jugement pour anéantir le clan de la famille Jiang. »

    Étant donné qu'il se trouvait maintenant dans sa position actuelle, Du Ruhai possédait quelques atouts sous ses manches. Il savait naturellement comment attiser les émotions, comment éveiller la colère du public, comment ajouter l'insulte à l'injure, la façon d'encadrer les autres et comment épingler une étiquette sur la tête des autres - en particulier pour avoir le dernier mot et plaider la sentence de mort à l’encontre du duo père fils des Jiang.

    Cependant, sur tous ses plans, il n'avait jamais pris en considération de la possibilité qu’Eastern Lu avait depuis longtemps mis le père Jiang et son fils dans le camp royal.

    Sa performance, n'avait non seulement attisé aucune émotion à Eastern Lu mais donna naissance à un peu de méfiance à l’encontre de Du Ruhai.

    Cependant, parmi la foule des officiels rassemblés, les émotions de quelques vieillards étaient devenues un peu agité grâce aux machinations de Du Ruhai.

    C’étaient tous d’anciennes antiquités et avaient sentit cela. Sans parler du fait que Jiang Chen ait échappé au lynchage après son comportement atroce durant les rites. Ils considéraient cela comme un mauvais présage.

    Et maintenant, Jiang Chen n’avait même pas correctement léché ses plaies qu’il provoqua une grande agitation à la place des examens fondamentaux et avait défié les lois ancestrales! A leurs yeux, c’était une haute trahison et un crime monstrueux.

    « Votre Majesté, le père Jiang et son fils sont trop présomptueux et leur comportement ne peut plus être toléré! »

    «Je suis d'accord aussi, nous ne pouvons pas faciliter la croissance de ces tendances malsaines! »
    Deux vieux avec des barbes blanches avaient rapidement sauté sur l’occasion.

    Jiang Chen jeta un coup d'œil à ces deux vieux puis regarda le duc du dragon montant qui était dans ses pensées les plus profondes et se tenait à gauche du trône.

    Le duc du dragon montant portait une expression calme et indifférente, comme si cela n’avait absolument rien à voir avec lui. Mais en réalité, Jiang Chen était certain qu'il était derrière cela pour que les choses aient progressé de cette manière.

    Du Ruhai faisant la comédie à se plaindre, deux vieux hommes ajoutant de l’huile au feu et un groupe de gens jouant les chacals du tigre.

    Les personnes présentes étaient tous les poids lourds dans le Royaume de l'Eastern. S'il y avait ceux qui appartenaient au duc du Dragon montant, il y aurait certainement ceux contre lui.

    « Votre Majesté, ce vieux sujet sent que quelque chose ne va pas après avoir écouté Jiang Chen et Son Excellence Du. Pourquoi ne pas leur donner une chance d'offrir une explication et laver leur propre nom? Si Jiang Chen est dans tort, la loi du royaume ne saura lui pardonner. Mais si quelqu'un est vraiment assez culoter pour tricher et causer des méfaits durant les épreuves du dragon caché, n’est-ce pas aussi un acte de provocation contre les lois ancestrales? Ce vieux sujet estime que nous ne pouvons pas tromper un gentil homme et que nous ne pouvons pas laisser tout méchant impuni. Cette question doit être traitée d'une manière juste et transparente afin de donner aux deux côtés une explication satisfaisante. » Cette personne était évidemment un fervent sujet de la famille royale et avança pour donner un coup de main à Eastern Lu.

    « En effet, votre sujet pense la même chose. A la fin de la journée, cela reste une histoire à sens unique venant des deux partis. Votre sujet est d'avis que nous devrions les laisser terminer leurs phrases et leur permettre de se défendre. »Ce fut un officiel qui était ami avec la famille Jiang.

    Eastern Lu était plongé dans ses pensées pendant un moment puis hocha la tête. «Puisque tel est le cas, ministre Du, vous commencez d'abord. »

    Du Ruhai hocha la tête, « Très bien, s'il vous plaît permettez à ce vieux sujet de parler en premier. Cette famille Jiang était venue pour me voir deux fois avant que les trois examens fondamentaux commencent. La première fois c’était pour m’offrir un cadeau de six cent mille taels d’argent. J'ai été béni avec la faveur royale et mes responsabilités sont grandes, comment pourrais-je être quelqu'un qui prend des pots de vin et dévier la loi? J’ai immédiatement durement refusé la demande saugrenue de Jiang Feng à tricher et posé l'argent au trésor national après ce fait.

    Le père Jiang et son fils m’ont invité une fois de plus à leur manoir. Lorsque leurs tactiques et leur harcèlement ont échoué, ce Jiang Chen me menaçât publiquement, en disant que je regretterais mes actions, tôt ou tard.

    Ce vieux sujet est un caractère ferme et inflexible. J'ai une conscience claire et tranquille à propos des nombreuses affaires que j'ai pris en charge pour Votre Majesté, pourquoi devrais-je avoir peur des menaces de la famille Jiang? Sauf, qui l’aurait cru que ce père Jiang et son fils seraient si pervers et enragé pour oser perturber la places des examens et même me battre quand il a échoué! Votre Majesté, des professionnels gèrent les nombreux examens, et les officiels soumis à la correction des réponses peuvent attester que la copie qu’a remis Jiang Chen était du pur n’importe quoi et sans pertinence. Dans ce cas, comment aurais-je pu faire preuve de favoritisme et triché? Dévié les règles des épreuves du dragon caché? Bafoué les lois ancestrales? »

    Le ton de Du Ruhai était glorieux et il n'avait même pas pris une pause pour respirer. A en juger par son apparence, c’était comme s'il était aussi impartial et incorruptible que la Justice Bao (1).

    Il fallait admettre que son éloquence était fantastique. Après son tour de mots, beaucoup de officiels neutres avaient tous estimé que cette famille Jiang n’était sans doute pas innocente.

    Eastern Lu avait également sentit que cette affaire était assez difficile à gérer et regarda Jiang Chen.

    « Votre Majesté, votre sujet est venu au hall du palais impérial non pas pour se livrer à une bataille verbal avec ce Du Ruhai. Il a été fonctionnaire pendant plus d'une décennie et a depuis longtemps formé son éloquence officielle à un niveau parfait et sans faille. Il serait même capable de dire qu'un bâton de paille est un lingot d'or.

    Il y avait en effet une affaire impliquant six cent mille taels d'argent, mais ça ne venait certainement pas de mon père pour lui demander de tricher et de me laisser passer. Plutôt, cet homme était venu à mon manoir des Jiang Han pour solliciter un pot de vin, laissant entendre que ma famille Jiang pourrait acheter la paix d'esprit avec de l'argent. Si on n'avait pas payé les six cent mille, il mettrait alors un terme à mes progrès durant les examens fondamentaux.

    Il accepta l'argent mais il était revenu alors encore une fois de plus chez ma famille après avoir reçu des pressions venant de certains partis. Il avait indiqué qu'il avait reçu l'argent mais arrêtera toujours mes progrès dans les examens fondamentaux. Mon père ne pouvait pas contenir sa colère et se disputa un peu avec lui. Il a bel et bien dit que Du Ruhai avait accepté l'argent, mais il n’avait pas fait le travail correspondant.

    Si six cent mille pouvaient acheter la paix, alors notre famille Jiang était prête à cela. Quand tous cela aurait été fini, nous pouvions revenir à notre territoire et serrer la ceinture pendant quelques années. Mais, Nous n’avons jamais prévu que ce Du Ruhai, chargé de la faveur royale, accepterait les menaces de quelques parties et ignorerait complètement les lois ancestrales et porter manifestement atteinte aux règles des épreuves du dragon caché. Il employa une personne et changea mes réponses! Les personnes présentes sont tous des poids lourds avec leur nom et leur réputation dans le royaume. Je voudrais demander comment est-il possible que je puisse passer les deux premiers examens, mais que je ne pouvais pas passer la troisième qui était basée seulement sur la mémorisation? Est-ce conforme au bon sens? »

    « Comment? Changer les réponses? »

    « Ce Du Ruhai possède de telles présomptions? »

    « Personne n'a jamais fais scandale autour des épreuves du dragon caché à travers les âges. Cette famille Jiang peut-elle adresser de fausse accusation? »

    « Ce que Jiang Chen vient de dire est logique. Le troisième examen repose entièrement sur la mémorisation. Même un enfant âgé de sept à huit ans pourrait le passer! »

    Les officiels avaient tenu des discussions animées. Ils ne savaient pas tout d'un coup ce qui était vrai de ce qui était faux.

    En se basant sur la réputation habituelle, le duc de Jiang Han, Jiang Feng, était en effet un homme ferme et inébranlable.

    D'autre part, la réputation de Du Ruhai était plus médiocre. Beaucoup de gens dans la capitale avaient entendu dire que l'homme est gourmand et avait les doigts partout pour manger quand il était un officiel.

    Eastern Lu se frotta le front et repensa à toute cette affaire. Il voulait cruellement que la princesse Gouyu puisse se matérialiser à ce moment et l'aider à prendre une décision.

    Sauf que, cette Gouyu n’apparaissait nulle part à ce moment. Qu’est ce qu’elle était-entrain de faire?
    Du Ruhai était furieux, « Jiang Chen, ce que vous dite est sans fondement, c’est des accusations venimeuses! Permettez-moi de vous dire quelque chose – ceci est le hall du palais royal. Vos paroles doivent être supportées par des preuves, si vous n’en avez pas, alors je peux vous poursuivre pour le crime de diffamation contre un officiel important. »

    «Des preuves? » Jiang Chen rît froidement. «Je ne demande qu'une chose. Du Ruhai, vous dites que mes réponses sont du n’importe quoi. Faisant alors un pari dans le Hall du palais impérial. Convoquez les officiels soumis à la correction des parchemins et je répondrai tous de suite à nouveau. Nous verrons si mes réponses sont aussi insupportables que vous le dites! »

    « Répondre à nouveau? » Du Ruhai mît ses mains sur sa taille et se mit à rire. « Jiang Chen, qui pensez-vous être? Les règles énoncées par les ancêtres n’ont jamais été modifiés. Pourquoi devraient-ils être changés pour vous? »

    « Du Ruhai, vous vous opposez de toutes vos forces, parce que vous avez une conscience coupable. »
    A ce moment, tous les officiels et les réponses de Jiang Chen avait été présenté à Eastern Lu.

    Eastern Lu jeta un bref regard et soupira légèrement. « Jiang Chen, ce parchemin porte votre nom et cette écriture est également la même que la vôtre. Vous aurez besoin de plus de preuves pour prouver votre innocence. »

    Jiang Chen n’avait pas du tout peur en regardant légèrement sur les quatre sujets soumis. « Votre Majesté, il serait difficile pour votre sujet de trouver des preuves étant donné la situation de maintenant. Cependant, il m’arrive de me rappeler tous le contenu des examens ainsi que mes réponses. Je demande respectueusement Votre Majesté de me donner l'occasion de réécrire mes réponses. De cette façon, même si ma famille Jiang perd encore ce procès et le duché, moi, Jiang Chen, je vais l’accepter et admettre ma défaite! »

    « Dans ce cas, ramener les quatre trésors de l'étude! » Eastern Lu donna immédiatement son accord.

    « Votre Majesté, cela ne viole-t-il pas les lois ancestrales? »

    « S'il vous plaît examiner les choses attentivement Votre Majesté, comment les lois ancestrales peuvent être aussi facilement changées? »

    Eastern Lu sourit légèrement, «Ceux assemblés ici ne doivent pas s’inquiéter, nous voulons simplement voir les réponses correctes de ce Jiang Chen, mais on n'a pas dit que nous allions le laisser passer si ses réponses étaient correctes. Nos actions sont faites pour poursuivre un jugement de l'affaire et non pas à ré-administrer l'examen. Les deux parties dans le cas sont nos importants ministres et nous n'osons pas agir négligemment. »

    Les quatre trésors de l'étude était rapidement préparé puis Jiang Chen s’avança avec confiance naturellement. Son expression faciale était calme et composé quand il commença à écrire.

    L'atmosphère de la scène cependant était tombée dans une étrange anxiété.






    (1) Ancien juge chinois connu pour son impartialité absolue et son équité

  • Merci pour le chap !
  • merci pour le chapitre
  • merci pour le chapitre
  • merci pour le chapitre
  • salut tous le monde, une fois qu'on aura publié tous les chapitres sur EdeN je commencerai à publier les nouveaux chapitres la-bas. Sinon, pour le moment les chapitres seront toujours publiés sur le forum.
    Sans trop attendre voici le nouveau chapitre:


    Chapitre37
    Changement drastique de la situation



    Il fallait admettre que la mémoire de Jiang Chen était impressionnante. Il avait complètement rempli plusieurs rouleaux de parchemin en l'espace de deux heures.

    Jiang Chen se leva, retroussa joliment les rouleaux de parchemin puis les présenta.

    « Votre Majesté, s'il vous plaît consultez les puis transmettez les aux responsables de la correction des divers sujets.» Le ton de Jiang Chen était à l'aise et débordant de confiance.

    Eastern Lu prît les rouleaux puis jeta un coup d’œil. Il découvrît les que réponses étaient bien différentes de celles d'avant. Il pensât profondément pendant un moment puis les transmît aux quatre responsables de la correction.

    « Mes quatre ministres, lisez les attentivement. Ceci est une question importante et vous ne pouvez absolument pas être négligent. » Leur rappela Eastern Lu.

    Les quatre officiels en charge de leurs sujets respectifs sentirent soudainement une montagne de pression les étouffants.

    D'un côté, il y’avait le souverain du royaume et de l'autre il y’avait Du Ruhai qui tenait un regard rempli de menaces et d’avertissement flagrant.

    Ils étaient après tout dans le Hall Impérial, c’était le territoire royal. Le renom digne d'un roi avait finalement surmonté la pression psychologique de Du Ruhai sur les correcteurs.

    Les quatre personnes s’étaient calmées difficilement et avaient commencé à lire.

    Dans un premier temps, l'expression des quatre étaient peu surprises car ils pensaient que ces réponses étaient en effet complètement différentes des précédentes.

    Mais quand ils avaient lu la partie créative de la seconde moitié de l’examen, les expressions des quatre correcteurs devinrent extrêmement graves. Ils révélaient parfois une profonde expression de la pensée puis un sourire après qu’ils aient compris. Ensuite une expression qu’ils avaient rencontré un problème difficile mais tout à coup, une illumination soudaine se répandît sur leurs visages.

    Beaucoup étaient extrêmement curieux en voyant la riche panoplie d’expressions qu’avaient les quatre correcteurs. Était-ce les réponses qui étaient si compliquées à obliger les quatre correcteurs à avoir de telles ridicules expressions?

    Les quatre finalement roulèrent les rouleaux de parchemin après un long moment, en dépit de vouloir continuer à les lire.

    « Eh bien? » Demanda personnellement Eastern Lu.

    « En réponse à Votre Majesté, si nous devions évaluer ces réponses, nous aurions certainement donné la totalité de la note. »

    « Absolument. En effet, la partie créative affiche une telle profondeur dans la théorie, une opinion unique, et une vaste expérience que même votre humble sujet se sent très insignifiant et pas du tout à la hauteur. »

    « Votre humble sujet est aussi d’accord. Ces réponses débordent de talent et inspire le sentiment de contempler une très grande montagne. »

    « Votre humble sujet n'a qu'une seule phrase à dire. Ces réponses sont les premières du genre que votre humble sujet a lu sa vie, elles sont sans précédent! »

    Les évaluations étaient encore plus élogieuses que leurs précédentes.

    Tout le monde pouvait voir que les correcteurs des quatre sujets ne parlaient pas en l’air. Le fait que ces réponses contenaient beaucoup de choses où les correcteurs nécessitaient du temps pour les digérer. On pouvait le remarquer à leurs expressions excitées.

    A en juger par leurs expressions satisfaites, il était très probablement vrai que le contenu des réponses avait suffi pour ouvrir leurs yeux et leur avait donné beaucoup de bénéfices.

    Eastern Lu regarda Jiang Chen d’une manière significative puis soupira légèrement. «Mes ministres, nous sommes un peu confus. Comment les deux parchemins de réponse peuvent-ils être si radicalement différents en ce qui concerne les mêmes sujets de test ? L'un d'eux déborde de talent et a subjugué les correcteurs, tandis que l'autre est plein de déchets illisibles qui ne passent pas. »

    « Votre Majesté, une nuit est passé depuis cet examen. Le manoir des Jiang Han aurait pu facilement embaucher une équipe d’experts pour élaborer des réponses satisfaisantes durant la nuit. Une telle chose serait très facile. »

    Il était vrai que beaucoup de choses pouvaient changer facilement durant une nuit.

    Du Ruhai commença également à réclamer. « Votre Majesté, cette famille Jiang s’est proclamée comme une famille intelligente et qu’on ne devait pas mépriser. Votre sujet voudrait dire quelque chose qui n’est pas la bienvenue. Ce Jiang Chen est célèbre dans la capitale pour être un bon à rien, ainsi qu’un ignorant et un incompétent. Même les colporteurs et les mendiants auraient du mal à croire qu'il avait donné des réponses qui avaient subjugué les examinateurs. »

    La situation était encore une fois au désavantage de Jiang Chen.

    Quand tous les regards du hall s’étaient concentré une fois de plus sur Jiang Chen, il rît de plein cœur puis s’avança fièrement «Il est raisonnable pour vous tous de penser que j'ai triché étant donné le même sujet d'examen. Si cela plaît aux examinateurs, s'il vous plaît proposer d’autres sujets et Jiang Chen sera prêt à répondre immédiatement aux examinateurs dans un but d'apprendre les uns des autres. »

    Apprendre les uns des autres!

    « Jiang Chen, pensez-vous que ceci est votre manoir des Jiang Han? Votre jeu d'enfant ne sera pas toléré dans ce grand hall! Une fois, s’est déjà assez outrageux, comment pourriez-vous être autorisé à le refaire de nouveau? »

    « En effet, le roi était déjà assez magnanime pour vous permettre de répondre à nouveau aux questions. Comment votre atroce comportement pourrait être autorisé à nouveau? »

    Eastern Lu orientale rît de bon cœur puis freina les ardeurs des officiels et des courtisans voulant prendre des mesures. «Dans ce grand hall, on s’assis et on admire. C’est une chose merveilleuse que notre royaume d’Eastern possède un jeune homme avec un tel courage. Cela devrait être félicité et non réprimandé. Nous allons adhérer à la volonté de Jiang Chen. Malheureusement, cela exercera une pression supplémentaire sur les responsables des quatre sujets et les amènera à fournir plus d'efforts. »

    Les responsables des quatre sujets ne se souciaient vraiment pas, ils étaient déjà d’accord. C’était aussi l'occasion de s'exprimer devant le roi et ce ne fut pas trop mal non plus.

    D'ailleurs, ils étaient vraiment curieux. Jiang Chen avait-il vraiment répondu tous seul aux quatre tests? Si tel était le cas, ils voulaient vraiment tester Jiang Chen et voir ce qu'ils pourraient gagner.

    Les quatre principaux sujets de "Les articles des arts martiaux", "Les articles de la médecine spirituelle", "Les Papiers du pouvoir et de l'influence", et "Les documents de la stratégie militaire".

    Parmi ceux-ci, "Les Papiers du pouvoir et de l’influence", et "Les documents de stratégie militaire" étaient des sujets d’accompagnent. Il n'y avait pas grand-chose à tester, et leur coefficient n’était pas élevé. Par conséquent, ces deux sujets avaient été testés en premier.

    Les deux examinateurs avaient donné chacun deux sujets. Jiang Chen pensât brièvement et commença à répondre d’une façon éloquente.

    Des idées claires, des perspectives innovantes, un point de vue plein d’inspirations, c’était sans fin.
    Lorsque Jiang Chen avait répondu aux quatre questions, non seulement les deux examinateurs, mais aussi quelques-uns des courtisans et des officiels donnèrent un tonnerre d’applaudissements.
    Parce que les réponses de Jiang Chen étaient simplement trop merveilleuses. Chaque réponse n’avait pas dans l’idée de faire quelque chose de nouveau et original.

    Mais chaque réponse faisait la lumière d’un autre angle de vue et avait abouti à des réponses inattendues qui avaient également du sens. Les auditeurs avaient pu réfléchir aux réponses et avaient gagné quelque chose.

    « Votre Majesté. Ces deux sujets englobent déjà la connaissance de toute une vie de votre humble sujet. Peu importe de quel angle on regarde, les réponses du jeune duc Jiang ont dépassé le niveau de connaissance de votre humble sujet. Votre humble sujet acquiesce.»

    « Votre humble sujet acquiesce aussi. Votre humble sujet croit qu'avec le niveau du jeune duc Jiang dans "les Papiers de la stratégie Militaire ", il n'y a aucune chance pour qu’il soit l’auteur des parchemins originaux. »

    Ces mots créèrent des vagues quand ils avaient été prononcés.

    « Examinateur Hua, que voulez-vous dire par cela? »

    Examinateur Hua des "Papiers de la stratégie militaire" parlait faiblement, «Je suis un vieux minutieux, mais aussi un érudit avec l'intégrité d'un érudit. Les standards du jeune duc Jiang me laissent dans l'admiration. Par conséquent, je vais dire un mot supplémentaire. En tant qu'organisateur des épreuves du dragon caché, Votre Excellence Du est large d'esprit, tolérant de la diversité, et devrait être en mesure de s’accommoder à une variété de sons? »

    Le visage de Du Ruhai s’assombrît, « Mais vos mots ne sont-ils pas une diffamation publique que quelqu'un dans les épreuves du dragon caché aurait triché? »

    « Quant à savoir si oui ou non quelqu'un a triché, nous laissons à Sa Majesté d’en juger. Cet humble sujet n’ose pas parler effrontément.» Au moment de conclure, examinateur Hua se mît en arrière, ferma les yeux et entra automatiquement un état méditation.

    « Heh heh, cet humble sujet va maintenant tester le jeune duc Jiang dans Les articles de la médecine spirituelle. »

    « S'il vous plaît quels sont vos instructions ? » Jiang Chen joignît ses mains.

    « Très bien, la première question traite sur la culture des ingrédients spirituelles. Comment est-ce que le degré de neuvième rang spirituelle de l’herbe au trois immortelles apparaît souvent dans un brin ou deux de l'herbe quand elle est cultivée, par opposition à trois brins d'herbe comme son nom devrait l’indiquait, l’herbe au trois immortelles? »

    Ceux qui avaient compris comment cultiver les ingrédients spirituels avaient tous maudits en privé cet examinateur. Cette question était trop difficile? Même l'examinateur lui-même ne connaissait pas probablement la réponse?

    Jiang Chen sourît légèrement. « La raison est simple. L’herbe aux trois Immortels est un ingrédient spirituel dans lequel trois brins poussent sur la même tige. S'il y a le moindre écart lors de la fertilisation, cela rendra un brin plus fort, il avalera les deux autres brins. Par conséquent, dans la culture de l'herbe aux trois immortels, il ne peut y avoir absolument aucune indélicatesse dans le travail du sol et l'application d'engrais spirituels. Le moindre écart provoquera les erreurs les plus graves. »

    « Quoi? Pour penser que c’est si difficile? »L'examinateur réfléchît soigneusement puis soudain il se tapa la tête. « C’est vrai, pourquoi n’ai je pas pensé à cela? J’ai toujours pensé que le problème venait des graines. Selon les rapports, l’herbe aux trois immortels est comme les aigles et les faucons dans la nature, capables de manger de leur propre espèce. Il se trouve donc que ce n’est pas l’herbe aux trois Immortels qui ne peut pas faire pousser trois brins, mais plutôt il a été avalé par ses frères sur la tige! »

    L'examinateur sourît largement et quelques traces supplémentaires d'admiration apparurent sur son regard envers Jiang Chen.

    « Alors je vais vous tester avec une autre question sur le raffinage des pilules. Si vous pouvez aussi répondre à cette question, alors moi aussi je vais me porter garant pour vous comme le vieux Hua l’a fait! »

    « S'il vous plaît allez-y. » Jiang Chen était ni humble, ni dominateur et ne s'oublia pas dans la joie excessive en raison de la promesse de ce dernier.

    «Quand j'raffine la "pilule du retour divin du Qi", j'utilise parfois les œufs de la punaise d'eau, et parfois les ailes de cigales de glace. Pourquoi est-ce que l'utilisation des œufs de la punaise d'eau peut parfois engendrer une pilule de rang supérieur et que parfois aussi les ailes de cigales de glace donnent une pilule de rang supérieur? Je voudrais demander lequel de ces deux ingrédients est le plus adaptés pour raffiner la "pilule du retour divin du Qi "? »

    Cette question avait aussi un dilemme pour l’examinateur pendant un certain temps. Dans toutes ces années de raffinage de la pilule du retour divin du Qi, il finissait avec un rang intermédiaire neuf fois sur dix, et rarement produisît un rang supérieur de la pilule.

    Cela ne lui permettait pas de gagner beaucoup, et même parfois de perdre.

    Jiang Chen rechercha à travers ses souvenirs puis donna sa réponse. « Bien que les œufs de la punaise d'eau et les ailes des cigales de glace sont tous les deux des ingrédients utilisés dans le raffinage de la pilule du retour divin du Qi, ils ne sont pas en fait le choix le idéal. Si vous utilisez le fruit des pluies glacé, il augmentera les chances de votre raffinage de pilule un rang supérieur de soixante-dix à quatre-vingts pour cent. »

    «Mais pourquoi cela? » demanda humblement l'examinateur.

    « C’est tout à fait simple. Que ce soit les œufs de la punaise d'eau ou les ailes des cigales de glace, ce sont tous des êtres de chair et de sang. Les principaux ingrédients de pilule du retour divin du Qi seront annulés par la vigueur de ces deux êtres. Lorsque tel est le cas, vous auriez du mal à raffiner un rang supérieur de pilule. Être en mesure de produire une après un certain temps est tout simplement par hasard. Le fruit des pluies glacées est une plante qui n'a pas de vigueur. Ses caractéristiques correspondent également au mieux avec les principaux ingrédients. C'est le meilleur choix. »

    « Ah ... » l'examinateur était bouche baie et ne pouvait pas parler pendant un long moment. Il s’inclina finalement devant Jiang Chen après un peu de temps. « Maintenant que je l'ai entendu cela aujourd'hui, je peux mourir sans regret. Moi, vieux Zhao, acquiesce aussi. »

    Il se tenu ensuite devant Eastern Lu, « Votre Majesté, la connaissance de ce jeune homme en ingrédients spirituel est très large et profonde, dépassant de loin ce vieil homme. Votre humble sujet sent aussi que le jeune duc Jiang n’était pas l'auteur de ces réponses. »

    Examinateur Zhao fit une pause, puis ajouta «Complètement incomparable. L’un est dans les cieux, et l'autre sur la terre. »

    Les mots d'une personne ne peuvent pas avoir beaucoup de poids. Les paroles de deux personnes pourraient également être une coïncidence.

    Mais si trois personnes parlent, alors ce n'est plus une coïncidence.

    Les trois examinateurs qui avaient testé Jiang Chen avaient déjà parlé en son nom et les éloges étaient sans fin. Cette situation avait largement dépassé les attentes de tout le monde.

    La situation commençait lentement à changer.
  • merci pour le chapitre
  • merci pour le chapitre
  • septembre 2016 modifié
    Merci pour le chapitre, trop hâte pour la suite ;)
Cette discussion a été fermée.