[Sovereign of the three realms] traduction

1911131415

Commentaires

  • merci pour le chapitre
  • Merci pour ce chapitre :D
  • Chapitre32
    Performance impressionnante et établissement de nouveaux records




    Les génies aimaient passer du temps dans le deuxième examen fondamental.

    Chaque génie semblait aimer utiliser cette méthode masochiste pour stimuler son propre potentiel. Jiang Chen ne faisait pas exception.

    Auparavant, aucun des nombreux génies du royaume d’Eastern avait docilement quitté la salle après une heure.

    Ils étaient restés à l'intérieur et avaient refusé de sortir jusqu'à ce qu'ils aient atteint leur limite.
    Cet examen était essentiellement devenu un endroit ou une bataille cachée se tenait entre les génies de premier ordre.

    La compétition était sur celui qui pourrait rester à l'intérieur le plus longtemps.

    Qui pourrait tuer le maximum de scarabées volants.

    En réalité, personne ne pouvait avoir une pensée à abattre les scarabées volants durant la fin de l'examen. Ils étaient trop occupés à esquiver l'aura d'épée qui venait de partout et aléatoirement, elle menaçait de prendre la vie des candidats à tout moment.

    Des observateurs avaient commencé à se rassembler devant la salle de l’aura d’épée.

    Jiang Chen était dans la salle de l'aura d'épée depuis plus quatre heures entières. De nombreux passants curieux s’étaient précipités à la salle quand ils entendirent cette nouvelle.

    Quatre heures, quel genre de concept était-ce?

    Les attaques de l'aura d’épée doubleraient en force toutes les heures dans la salle. Cela signifiait qu’après quatre heures, la force de l'aura d'épée dans la chambre avait augmenté de seize fois!

    S'il ne sortirait pas d’ici une heure, la force de l'aura d'épée augmenterait à 32 fois, et continuerait à ce rythme!

    « Ce Jiang Chen, est-il déjà mort là-dedans? »

    « Arrête de dire n’importe quoi. Si un candidat est tué par l'aura d'épée, les mécanismes cesseront d'attaquer quand ils ne détecteront plus de vie. Ils envoient également une notification. »

    « Heh heh, je suis curieux, après tout. Ce Jiang Chen est-il vraiment si bon? »

    « Un loup déguisé en agneau. C’est vraiment un loup déguisé en agneau ».

    « Ai, le seul résultat de se comparer aux autres est une mort pleine de frustration! Je me souviens que je voulais battre le record quand j’ai fait le deuxième examen fondamental et de rester là-bas pendant une heure, mais la force de l’aura d'épée a presque failli avoir ma peau! »

    «Savez-vous quelle est le record de la plus longue durée à l’intérieur de la chambre?»

    «Je ne pense pas qu’on ait dépassé les six heures.»

    « On dit que Miss long Juxue était resté dans la salle pendant près de six heures. Elle avait presque fait face à 32 fois la force de frappe! »

    « Huh. Ne compare pas Jiang Chen avec Miss long Juxue. Il n’est même pas digne! »

    « Oui. Bien que Jiang Chen soit un loup déguisé en agneau, il est seulement un peu plus fort que les génies ordinaires. Miss long Juxue est un génie rarement rencontré durant des âges! Un génie hors pair qui possède une constitution du phœnix bleu et qui a attiré l'attention des grandes sectes cachées! Ils ne sont absolument pas dans la même catégorie. »

    « Comparer Jiang Chen à Miss Juxue est un sacrilège contre Miss long Juxue!»

    Beaucoup de fans zélés avaient immédiatement ouvert leur bouche pour réduire Jiang Chen à un moins que rien quand il s’agissait de Miss long Juxue.

    Il apparait que Long Juxue avait un fort succès auprès de ces héritiers. Il fallait reconnaitre que son charme naturel envoutant n’était pas quelque chose qu’on trouvait partout.

    « Vous là-bas, quelle absurdité êtes vous entrain de dire? Jiang Chen est mon frère, pourquoi a-t-il besoin de se comparer à d'autres? »Cette voix retentît comme un tremblement de terre.

    Xuan la boulette était arrivé. En tant que meilleur ami de Jiang Chen, insulter Jiang Chen en face de lui était pire que de l'insulter lui même.

    L’athlétique Hubing Yue était debout à côté de Xuan la boulette.

    Les deux étaient soit gros ou trapu - comme deux montagnes, donnant aux autres un sentiment
    imposant.

    Il était facile d'être sarcastique, mais ces spectateurs n'avaient pas eu encore le courage de vraiment affronter Jiang Chen. Ces deux qui venaient d’arriver étaient les meilleurs amis de Jiang Chen. Les Insulter était comme insulter Jiang Chen.

    Une heure était passée ...

    Xuan la boulette vérifia l'heure dans le sablier - ce fut la sixième heure.

    Chaque sablier représentait une heure. Jiang Chen était resté dans la chambre de l'aura d'épée pendant presque six heures.

    Le niveau d’attaque de l'aura d'épée avait atteint 32 fois.

    Bien Xuan la boulette se pavanait encore fièrement, ses doigts bien serrés sous sa robe le trahissaient, il était très anxieux.

    « Xuan la boulette, penses-tu que frère Chen pourrait être en danger? » Hubing Yue était aussi également inquiet.

    « Crois-tu que frère Chen est quelqu'un qui ne connaît pas ses limites? » Xuan la boulette posa cette question en réponse. Bien que ce qu'il ait dit, Xuan la boulette n’était pas très sûr de ses propres mots.

    Le précédent Jiang Chen n'avait jamais été aussi génial ou montré un tel potentiel auparavant.

    Il avait relevé le chalenge de supporter la sixième heure. Sur l'ensemble des héritiers, seulement long Juxue avait relevé le défi avant, mais elle n'avait pas pu tenir jusqu’à la fin.

    Si Jiang Chen sortirait après que le sablier était épuisé, il aurait alors battu le record de cette année!
    Cependant, Long Juxue était déjà à huit méridiens de qi et sur le point d’atteindre le neuvième méridien quand elle avait pris part au deuxième examen fondamental.

    Elle utilisa la salle de l'aura d’épée comme un moyen de stimuler son potentiel et de briser ses chaînes, comme un moyen d’atteindre avec succès les neuf méridiens de qi!

    Elle avait réussi à la fin.

    Même si elle n'était pas en mesure de supporter pleinement toute la gamme des attaques de l'aura d'épée à 32 fois, elle avait atteint le neuvième méridien et créa la sensation dans le royaume.

    Long Juxue n’avait même pas les 15 ans à l'époque. Elle avait atteint le neuvième méridien en un seul coup et elle était devenue l'une des personnes des plus puissantes dans le royaume.

    Il fallait savoir qu'en dehors des maîtres du qi, neuf méridiens de qi était pratiquement invincible.
    Et de tous les maîtres du qi dans le royaume, qui ne s’était pas entrainé durant au moins quelques décennies? Elle pouvait tenir tête aux maîtres expérimentés du qi à l'âge tendre de même pas quinze ans. Avec un tel potentiel, pas étonnant qu'elle possédait la constitution du phœnix bleu.

    Long Juxue avait maintenant seize ans, et il y avait des rumeurs qu’elle était à deux doigts de devenir un maitre à dix méridiens de qi. Ces deux doigts étaient aussi minces qu’elle pouvait les franchir en un seul coup.

    Tous les yeux étaient fixés attentivement sur ce sablier.

    Beaucoup avaient des émotions compliquées. Ils espéraient qu’il se produise un miracle, pour pouvoir alimenter les nouveaux ragots dans le royaume. Ils se sentaient aussi un peu envieux en même temps. De quel droit ce Jiang Chen pouvait-il soudainement devenir une telle figure du blockbuster?

    Les fans de long Juxue le maudissaient, en espérant que Jiang Chen puisse être frappé par une attaque et être ruiné.

    Long Juxue était la déesse de leur cœur et ils n’étaient absolument pas disposés à voir un ancien infâme bon à rien de battre le record établi par leur déesse.

    Permettre à Jiang Chen de battre le record de Long Juxue était la plus grande insulte à la déesse!
    Toutefois, les choses ne seraient changées à cause de pensées de certaines personnes. Le sable dans le sablier coulait lentement vers le bas pendant que le temps passait, seconde par seconde.

    Enfin, le sablier avait atteint sa fin.

    Quand les derniers grains de sable étaient tombés, l'ensemble du sablier était finalement vide!
    Cela signifiait que six heures étaient passées!

    Les portes de pierre de la chambre s’ouvrirent lentement. Il y avait de légères traces de sueur sur son front, comme si les cinq heures précédentes ne l'avaient pas pressé comme le niveau de la dernière heure l’avait fait.

    La puissance de l’aura d'épée à 32 fois dans la sixième heure était tout simplement trop effrayante. Si ce n’était pas le fait que Jiang Chen avait saisi un petit peu le rythme de l’aura, il aurait certainement été incapable de prendre le barrage d’attaque avec son véritable niveau d’entrainement.

    En voyant Jiang Chen sortir lentement de la salle, ceux qui avaient verbalement attaqué Jiang Chen s’étaient tous caché de peur à l'arrière.

    C’était comme si Jiang Chen était capable de percer à travers les recoins les plus sombres de leur cœur avec son regard perçant.

    Ils n’avaient même pas le courage de regarder Jiang Chen dans les yeux à ce moment.

    Quant à Jiang Chen, il était comme un couteau aiguisé, sa lumière augmentait après qu'il avançait de chaque pas. Ce n’était pas Jiang Chen qui sortait de la chambre! Tout le monde avait l'impression soudaine qu’une arme divine sortait de la chambre.

    Après le baptême par l’aura d’épée de 32 fois, Jiang Chen était en effet infusé avec la lumière d'une épée tranchante à ce moment. Il serait plus approprié de dire que l'aura de l'épée avait taillé et poli Jiang Chen, plutôt que de le baptiser.

    Sinon, Jiang Chen était devenu qu’un avec l'aura de l'épée et sa lumière brilla fortement!

    «Frère Chen, frère Chen, numéro un de tous les génies! » Xuan la boulette l’appela avec beaucoup d'émotion.

    « Jiang Chen, félicitations. Tu viens de passer le deuxième examen fondamental avec brio! » L'organisateur en charge de ce segment était également stupéfait, et admira sincèrement la performance de Jiang Chen.

    Une telle performance n’était pas chose de tous les jours. L'organisateur était également très fier d'être en mesure d'assister à un tel exploit avec ses propres yeux.

    « Quoi? Six heures? Es-tu sûr que la chambre fonctionnait correctement? »Du Ruhai avait du mal à en croire ses yeux quand il reçut le rapport des résultats du deuxième examen fondamental de Jiang Chen.

    Même la performance de long Juxue pâlissait en comparaison avec ces resultats.

    « Il n'y a aucun problème avec la chambre. Ce gamin est resté là-bas pendant une période complète de six heures et a abattu 120 scarabées volants. »

    « Jiang Chen! » Les yeux de Du Ruhai avaient un regard sinistre. « Il semblerait que je dois te supprimer même sans l'exhortation de duc longue. Sinon, avec le malentendu que j’ai eu avec la famille Jiang, quelle place y aurait-il pour moi si la famille Jiang grimperait en estime et en force? »

    A ce moment là, Du Ruhai était encore plus résolu dans sa détermination à supprimer fermement Jiang Chen.

    S'il ne le faisait pas, lui, Du Ruhai, n’aurait plus d'avenir à envisager.

    Le Jiang Chen actuel était le plus grand vainqueur des deux examens fondamentaux et avait gagné le soutien de nombreux parti neutre. Plusieurs n’avaient vue que l’ombre d’eux même devant Jiang Chen.

    Un potentiel ordinaire, un médiocre duché. Mais même avec ces circonstances enveloppant sa naissance, la performance de Jiang Chen n’était pas moins que celle des héritiers des grands duchés.
    Ils avaient trouvé un soutien affectif, un point de résonance avec Jiang Chen.

    Ainsi donc, lorsque Jiang Chen était apparu sur le site du troisième examen fondamental, il était actuellement accompagné d'une grande foule qui l’acclamait et l'applaudissait.

    Mis à part quelques héritiers prééminents, seulement Jiang Chen avait bénéficié d'un tel traitement.
    Le troisième examen était également le plus facile de tous les examens fondamentaux. Il testait les bases et les concepts qui pouvaient être retenus en mémoire.

    Bien sûr, il y avait aussi des dissertes qui permettaient d’avoir une marge de manœuvre créative - pour tester l'expérience du candidat. Le score final ne serait pas affecté, même si ces sujets créatifs étaient laissés blancs.

    Tant que l'on avait répondu à tous ces sujets de mémorisation, on pourrait recevoir suffisamment de points pour passer l’examen théorique.

    Par conséquent, il y avait un dicton sur les trois examens fondamentaux qui disait : tant que l'on passe les deux premiers examens, le troisième sera une promenade dans le parc.

    Seuls les idiots ou des gens qui n’avaient vraiment pas étudié échouerait au troisième examen.

    Jiang Chen entra dans la salle ou se tenait le troisième examen au milieu d'un tonnerre d'applaudissements.

    Quatre rouleaux quatre tests, ils représentaient les principaux sujets "Les articles sur les arts martiaux", "Les articles sur la médecine spirituelle ", "Les Papiers du pouvoir et de l'influence", et "Les documents sur la stratégie militaire".

  • merci pour le chapitre
  • merci pour le chapitre
  • bon le dernier examen il va le faire les mains dans les poches :) merci pour le chapitre :)
  • Merci pour ce chapitre :D
  • Voici la réponse à psycho:


    Chapitre33
    Fin des examens



    Une quantité généreuse de temps était attribuée pour l'examen et Jiang Chen n’était pas du tout inquiet. Ce troisième examen était une promenade pour lui. Avec les capacités de lecture que sa vie passée avait développée pendant des milliers d'années, il avait développé une mémoire presque photographique pour des choses qui devaient être mémorisées.

    Par conséquent, Le peu de chose qu’il devait mémoriser n’était pas du tout contraignant.

    Il signa son nom avec extravagance de son pinceau et commença à répondre aux questions.

    Une heure plus tard, il avait pleinement terminé les problèmes de mémorisation.

    La partie créative était la suite. Les questions de cette rubrique étaient plus souples mais plus profondes aussi.

    Bien sûr, avec les expériences de Jiang Chen, ces questions étaient encore si faciles et simples qu'elles apparaissaient comme une blague pour lui. Cependant, il structura sérieusement ses réponses.

    Bien que les sujets fussent simplistes, il ne fallait pas que ses réponses soient trop profondes. Avec les standards de connaissances théoriques du Royaume d’Eastern, il était peu probable pour le royaume d'être capable d’assimiler tout ce qui était trop avancé.

    Avec les connaissances de Jiang Chen, si vraiment il avait répondu trop profondément, ce serait comme-ci il avait remis une copie blanche à l’examen.

    Toute chose trop profonde ne serait pas comprise ... alors quelle différence y aurait-il de répondre n’importe quoi?

    Par conséquent, Jiang Chen se creusât les méninges pour démarrer à partir des connaissances fondamentales de ce monde et élaborer une certaine innovation.

    Ces réponses étaient effectivement classées comme très faible niveau de connaissance dans sa banque de savoir. Mais Jiang Chen était encore un peu inquiet qu'il soit sorti hors sujet et créer ainsi des ennuis inutiles.

    Ainsi, il se contrôlât à plusieurs reprises pour finalement surmonter l'envie de vraiment élaborer les réponses. Il vérifiât les réponses de la section de création et les gardât à un niveau approprié pour le niveau de connaissance existant au sein du Royaume d’Eastern.

    En procédant ainsi, il créât plus de travail pour lui-même. Il revérifia ses réponses d'examen après une heure et découvrît que c’était impeccable puis il transmit sa copie.

    L'organisateur en charge de cet examen scella la copie de Jiang Chen dans une boîte en conformité avec les règles.

    « Jiang Chen, cet examen doit être lu par les hauts fonctionnaires et corrigé par les responsables des différents sujets. Comprenez-vous cette règle? »

    Il y avait en effet une telle règle et Jiang Chen ne paya aucune attention à cela. Il accepta.
    Peu importe qui le corrigerait, cet examen était sûr d’être passé. Jiang Chen était complètement confiant sur ce point.

    C’était déjà le couché de soleil quand il termina les trois examens fondamentaux. Xuan la boulette faisait du jogging en essayant de suivre Jiang Chen. Avec son poids et la forme de son corps, il était difficile pour lui de marcher à coté de Jiang Chen.

    Xuan la boulette avait du mal à reprendre son souffle après une courte distance. «Frère Chen, attendez votre frère!

    Frère Chen, j'ai réservé une table à la grue d'automne pour célébrer ton passage des trois examens fondamentaux. Je le savais depuis longtemps que frère Chen était un loup déguisé en agneau. Tu n’as pas passé les examens avant délibérément pour apparaitre aux gens que tu es une personne faible. Heh, tromper l'ennemi grâce à la stratégie! »

    Les flatteries de Xuan la boulette coulaient à flots et il n’était pas du tout embarrassé de le faire.

    « On n’ira pas à la grue de l'automne. » déclara calmement Jiang Chen, il pensa pour un moment et soupira quand il vît ses deux amis sincères Xuan la boulette et Hubing Yue. « Allons plutôt chez moi ce soir. »

    Hubing Yue hocha de la tête, «Oui, frère Chen a raison. Mon père m’a également prévenu qu'il se passait trop de choses au sein de la capitale récemment. Nous devrions éviter d'aller à des endroits tels que la grue Automne. »

    « Heh heh. Si Frère Chen dit de ne pas y aller, alors nous n’iront pas. D'ailleurs, aller au manoir de Frère Chen signifie simplement qu’il fait un grand honneur à ses frères, non? » Xuan la boulette était quelqu’un de facile à vivre et il suivait le flux au lieu de s’obstiner à ses idées.

    En tant que serviteur personnel, ce fut l'instant pour Jiang Zheng de briller. Il prît immédiatement la parole quand il entendît les paroles de Jiang Chen, « Votre serviteur retournera à la maison pour faire les préparatifs nécessaires. »

    Xuan la boulette et les autres étaient encore plus détendus une fois qu'ils étaient arrivés au manoir des Jiang Han.

    C’était aussi la première fois que Jiang Chen et ses meilleurs amis étaient réunis depuis son arrivée dans ce monde. Il était de bonne humeur et écouta attentivement Xuan la boulette et les autres parler de tout ce qui c’était arrivé auparavant.

    «Frère Chen, ne penses-tu pas que Yang Zong est complètement sans cœur? Et dire que tu as pris soin de lui à l'époque. Il flancha de peur et refusa de prendre ses responsabilités après que quelque chose t’est arrivé. Il se fît tout petit et avait trop peur d'interagir avec nous. On dirait que cette personne est trop peu fiable. Je l'ai même traité comme un frère avant. Quelle personne ingrate et sans remords! »
    Xuan la boulette était très agité quand il s’agissait de parler de Yang Zong.

    D'autre part, Jiang Chen rît et décida d'ignorer la question. Tout le monde avait ses propres ambitions. Yang Zong avait choisi la poursuite du profit et le côté qui le bénéficiait le plus au lieu de choisir ses frères. Ce fut son choix.

    A part cela, Jiang Chen radia naturellement le nom de Yang Zong de son cœur.

    Xuan la boulette arrêta de crucifier Yang Zong en voyant la réaction de Jiang Chen ne voulant pas joindre cette conversation. Il changea alors le sujet de discussion sur les épreuves du Dragon caché.
    «Frère Chen, quelles sont vos ambitions en ce qui concerne les épreuves du Dragon caché ? » Xuan la boulette avait eu un peu trop à boire et sa langue était devenue un peu pendu.

    « Quelles ambitions?» Sourît Jiang Chen.

    «Frère Chen, moi, Xuan la boulette, je suis du genre borné. Je n’ai pas une grande estime de ces élites d’héritiers. Je ne me sens parenté qu’avec frère Chen, donc si Frère Chen atteint triomphalement le ciel, je sourirais même dans mes rêves! Frère Chen, je souhaite que tu vises ces positions prééminentes! »
    « En effet Frère Chen, ce Bai Zhanyun est juste comme cela. Tu possèdes absolument le potentiel pour jouer dans la cour des grands et postuler pour une position des quatre grands ducs. » Hubing Yue était également très fervent en réfléchissant à la performance de Jiang Chen de la dernière soirée.

    «Quatre grands ducs? » murmura légèrement Jiang Chen, puis sourît largement. « Les quatre grands ducs ne sont pas mon objectif final. »

    « Ah? Frère Chen, quel est alors ton objectif? Il serait également génial si tu peux faire partie des dix premiers. » Déclara Hubing Yue.

    « Hubing Yue, es-tu si stupide? » Bien que Xuan la boulette fût ivre, son esprit ne l’était pas. Avec sa connaissance de Jiang Chen, le ton qu’il utilisa n’était pas que Jiang Chen ne pouvait pas faire partie des quatre grands ducs, mais qu'il n’avait pas l’intention!

    Comme ses pensées voyageaient dans cette voie, l’immense corps de Xuan la boulette trembla brièvement, retrouvant immédiatement sa sobriété. Une ferveur inégalée était sortie hors de ses yeux perçant sous ses paupières charnues.

    «Frère Chen, ce peut-il que ton objectif soit la position de la famille royale ? Haha, je reconnais bien la mon frère Chen! De grandes ambitions, sacrément directs! »

    Xuan la boulette était également un peu salaud. Ajouter à cela l'influence de l'alcool et on aboutit à une personne qui perd complètement sa retenue quand elle parle. Il n’avait probablement pas pensé que ces mots pourraient le conduire à être un suspect de rébellion.

    «Cela ... Frère Chen, est-ce pour de vrai? » Hubing Yue était abasourdit, sa respiration s’était également intensifiée.

    Jiang Chen ne savait pas s’il devait rire ou pleurer en voyant la réaction de ces deux là. « Xuan la boulette, ton imagination est trop débordante. Quand est-ce que j’ai dit que je voulais remplacer la famille royale? »

    « Alors quoi? » Xuan la boulette se gratta la tête et eut un regard perplexe.

    «Je suis un praticien. Ce serait gaspiller ma vie si je poursuivais une richesse momentanée. Moi, Jiang Chen, souhaite poursuivre le dao martial avec ma vie. Toutes ces richesses mondaines ne sont que des nuages flottants devant moi. »

    Xuan la boulette était devenu complètement apathique en voyant que Jiang Chen était sérieux.

    «Frère Chen, cela ne te ressemble pas. Qu'est-ce qui est arrivé à nos pactes précédents? Nous ne sommes pas mis d'accord pour faire les fous ensemble, profiter de tout ensemble, être sauvage et libre ensemble et de clamer toutes les tempêtes ensemble? »

    Xuan la boulette bouda en marmonnant ses plaintes.

    «Les gens doivent changer. » soupira légèrement Jiang Chen. « La boulette, puisque vous êtes tous les deux mes frères, je ne vais pas vous mentir. Bien que l'école buissonnière soit amusante, ces jours ne dureront pas longtemps. Savez-vous combien d'yeux sont fixés sur le territoire que vous tenez dans vos mains, sans parler d’autres choses? S'il n'y avait pas le duché, comment pourriez-vous vivre de telle manière? Qu’est ce qui vous donne cette liberté d’être sauvage et libre? »

    Xuan la boulette était sans voix. Comment ne pouvait-il pas savoir qu’être sauvage et libre était juste un rêve temporaire.

    Comment pourrais-tu être sauvage sans force? Qui te permet d'être aussi fier?

    A la fin de la journée, ils avaient pu être ensemble sauvages et libres grâce à un bon père et une bonne réincarnation.

    Mais après que leur génération ait passé une vie sans soucis, qu’adviendra-t-il de la prochaine génération?

    Cela résonna au plus profond de Hubing Yue, « la boulette, Frère Chen a raison. Je pense aussi que la force est la seule vraie loi dans ce monde. Regarde ce qu’a vécu Frère Chen au cours de ces deux derniers jours, n’est-ce pas une parfaite illustration de cette loi? Auparavant, les gens avait l’habitude de nous embêter peu importe où nous allions. Maintenant? Toute personne qui voit Frère Chen n’ose même pas nous regarder. Ceci est le changement apporté par la force! »

    Xuan la boulette était devenu un vieil homme solitaire pendant qu’il désespérait, « Mais vous les gars savez aussi que je suis un gros que personne ne prend au sérieux. L’entrainement est un luxe pour moi. Je n'ai atteint ce niveau que parce que mon père me bat avec ses poings et ses pieds ... »

    La boulette était devenu encore plus désespéré alors qu'il parlait. Bien qu'il ait été habituellement fougueux et ressemblait à un dandy complet, il y’avait un côté de lui que personne d'autre ne pouvait connaitre, un côté fragile.

    Sa taille et son poids lui avaient apporté beaucoup d'ennuis que d'autres n’avaient pas. Cela lui avait également apporté la discrimination et la moquerie que personne d'autre ne pouvait comprendre.

    Intérieurement très sensible, la boulette faisait beaucoup attention à ce sujet, mais il avait dû prétendre qu'il ne se souciait pas du tout. Il avait appris l'autodérision et de faire des blagues sur lui-même.

    Excepté qu’un jour, il avait rencontré Jiang Chen quand il était arrivé dans la capitale pour les épreuves du dragon caché. Il avait rencontré la seule personne dans ce monde qui ne se moquait pas de lui et en plus, il l'appelait frère.

    A ce moment là, Xuan la boulette sentît que Jiang Chen était son confident - son frère pour le reste de sa vie et quelqu'un pour qui Xuan la boulette donnerait sa vie.

    «Frère Chen, sait-tu? Quand je suis arrivé dans la capitale pour la première fois, j'ai vraiment essayé de m’intégrer dans le monde des autres héritiers. Mais je devais faire face à leur discrimination et à leur moquerie, peu importe où j’allais. Tu ... tu étais le premier qui m’appela la boulette sans un sourire moqueur sur ton visage. A ce moment, j’avais décidé que je t’écouterais et te serais attentif à tout ce que tu allais dire pour le reste de ma vie! »

    Xuan la boulette essuya farouchement ses yeux rouges quand il s’arrêta à ce point. «Frère Chen, tu as raison. Si on n'avait pas eu de bon père, de quel droit aurions-nous pu flâner autour et agir follement? D'ailleurs, pour faire en sorte que mes descendants puissent avoir cette chance d'être un dandy, je dois garder ce duché! »

    Un désire de feu qui causerait d'autres gens à se redresser avec sérieux, était apparu pour la première fois dans les yeux de Xuan la boulette.
  • merci pour le chapitre
  • Merci pour le chapitre !!!!
  • merci pour le chapitre
  • Merci pour ce chapitre :D
  • merci!
    vu que tu as l'air de répondre à nos questions en nous donnant les chaps, comment se fini le LN? :*
  • Tu veux vraiment le savoir ? Ca te spoilerai la fin mais bon :




    Il apprends que son amour est enfaite sa soeur, et par de sinistre circonstances il va mourir
  • merci pour la réponse :)
  • Merci pour tout ces chapitres ! Je viens de créer un compte ce qui explique pourquoi je ne commente que maintenant ;)
  • Chapitre34
    Le secret des neuf océans du rire




    Jiang Chen sentait encore une certaine loyauté et amitié envers les deux meilleurs amis que le Jiang Chen du passé avait laissés derrière. D'ailleurs, ces deux là avaient quelque chose en commun dans leur cœur, ils étaient dignes de confiance et dévoués.

    Ces qualités étaient du goût de Jiang Chen. C’était aussi la différence fondamentale entre Xuan la boulette et Hubing Yue contre Yang Zong.

    Jiang Chen pouvait voir que le potentiel de Xuan la boulette était moyen et qu'il ne possédait ni la ténacité ni la férocité nécessaires qu’on devait trouver chez les praticiens.

    C’était peut-être possible à court terme, mais impossible pour Xuan la boulette de maintenir cet état d'esprit de ‘’je ne m’arrêterais pas jusqu’à la mort’’ pour suivre le chemin du dao martial.

    D'autre part, Hubing Yue cachait le cœur d’une grande volonté pour le dao martial sous son honnête aspect extérieur.

    Jiang Chen savait à quoi s’attendre après cette analyse.

    Il leva son verre, « Tous les deux, vous m’avez depuis longtemps traité, moi Jiang Chen, en tant que votre grand frère. Par conséquent, En tant que votre grand frère, je vais vous dire ces mots là aujourd'hui. Si vous me croyez, Eh bien, peu importe si le but de votre vie est de chercher la richesse ou de poursuivre le chemin du dao martial - Je peux vous aider à les atteindre.
    Cependant, le seul point essentiel est que vous restiez mes frères – des frères immuables pour la vie. »
    Jiang Chen était extrêmement sérieux quand il prononça ces paroles. Ses deux amis étaient absolument ses frères à présent, mais le temps pourrait tout changer. Il avait besoin d’une loyauté éternelle et immuable.

    «Frère Chen, moi, Xuan la boulette n’a qu’une seule chose à dire. La graisse sur mon corps est toute à toi. Chaque fois que tu te lasse de manger les délices de la terre et de la mer et que tu veuilles essayer la chaire humaine, viens la prendre de mon corps. Si je ne peux pas te faire confiance, alors je ne pourrais faire confiance à personne! » Xuan la boulette n'avait même pas sourcillé.

    «Frère Chen, je ne suis pas le meilleur avec les mots mais j’ai toujours senti que tu es un bon grand frère, un grand frère digne que je le suive partout. » Hubing Yue s'exprima également.

    « D'accord. Nous sommes à présent frères pour la vie. » Hocha Jiang Chen de la tête. « Arrêtons-nous ici aujourd'hui. Rappelez-vous, revenez ici après les épreuves du dragon caché. Je vous donnerai une petite surprise. »

    Jiang Chen avait également besoin de réfléchir sur ce qu'il fallait faire avec ces deux personnes. Il devait réfléchir aussi sur comment les aider d'une manière qui ne sortait pas du lot, mais d'une manière qui serait curieusement efficace pour eux.

    Les aider d’une manière qui sortait de l’ordinaire attirerait les yeux des autres et inciterait des ennuis inutiles.

    Être trop avare pourrait les conduire à être moins efficace. Ainsi, l'aide qu'il aurait à rendre serait pareille à ce qu’il n’aurait rien du tout fait.

    Cela avait besoin d’être customisé sur mesure pour chacun et un peu de temps était nécessaire pour méditer sur tout cela.

    On dit qu'il est difficile d’applaudir avec une seule main. Dans n’importe quel monde, on est toujours impuissant envers certaines choses quand on se fie uniquement sur le pouvoir d'une seule chose. Tôt ou tard, il serait impératif de développer d’autres techniques de combat.

    Jiang Chen ne resta pas les bras croisés après le départ de ses deux meilleurs amis. Il était allé directement dans la salle secrète d’entrainement et ferma les portes pour s’entrainer.

    Les six heures qu'il avait passées dans la chambre de l'aura d'épée durant la journée l’avaient aidé à mieux comprendre et gagner beaucoup de choses. Quand il était confronté à l'épée de l’aura multiplié par 32 dans la chambre, les cinq méridiens de qi dans son corps avaient été à plusieurs reprises forgés, touchés, baignés, et attaqués jusqu'à ce qu'ils se métamorphosent ...

    Jiang Chen avait involontairement atteint les six méridiens de qi pendant cet examen.

    Ce fut aussi son plus grand gain durant cet examen.

    « Je peux sentir que ma force de combat a augmenté d'au moins deux ou trois fois après avoir atteint les six méridiens de qi. » Jiang Chen avait senti des changements dans son corps. Il pouvait sentir que ses signes vitaux avaient été renforcés d’un niveau et avaient beaucoup changé par rapport au moment quand il entra la chambre – c’était comme s'il avait subi une renaissance.

    « Le combat avec Yan Yiming aujourd'hui illustra quelques-uns de mes problèmes actuels. Bien que j’aie gagné, ce fut une victoire acquise grâce à la ruse. »Jiang Chen analysa ce combat et eut quelques réflexions sur les bons et les mauvais points de ce dernier.

    Tout d'abord, Jiang Chen était désavantagé en termes de techniques d'arts martiaux. Le précédent Jiang Chen était extrêmement négligent lors de la pratique des techniques du dao martial de la famille. La seul technique ou il avait vraiment mis un certain effort dans la pratique était "le Qi Améthyste oriental" connue de tous et ce fut parce que les épreuves du dragon caché testeraient cette technique.

    Si cela n'était pas le cas, il n’aurait probablement pratiqué aucune.

    Dire qu'il serait encore en mesure d’utiliser les techniques d'arts martiaux du " Qi Amethyst oriental " pour combattre ses ennemis depuis son arrivée dans ce monde, il fallait admettre que Jiang Chen était annonciateur de la venue d’une nouvelle génération dans le domaine des techniques d'arts martiaux.

    Jiang Chen se familiarisa avec les méthodes du dao martial héritées de la famille Jiang. Son nom était la "méthode des vagues immenses". C’était une méthode qui combinait l’entrainement au qi avec des techniques d'arts martiaux.

    " Méthode des vagues immenses " était une méthode du dao martiale classée niveau moyen et pouvait être pratiqué jusqu’à neuf méridiens de qi. Ce fut aussi sa limite supérieure.

    Les techniques d'arts martiaux d’accompagnement étaient "le Brise lame" et "le Poing divin des mers".
    Cette "Méthode des vagues immenses" était considérée comme l'un des atouts du dao martial de la famille Jiang.

    « En effet, une famille très pauvre. » Jiang Chen sourit avec ironie. « Le classement Wudao de ce monde semble être divisé en cinq grandes catégories, « commune », « spirituelle », « saint », « terrestre » et « céleste ». Ces cinq grandes catégories sont ensuite divisées en quatre rangs mineurs allant de «inférieurs», «moyen», «supérieur» à «suprême». Pour résumer, une méthode du dao martial qui est de la catégorie commune et du rang de milieu est seulement une technique du niveau deux en partant du bas. Et le niveau de cette méthode est considérée comme un atout du clan !»

    Jiang Chen avait à déplorer que le point de départ de sa réincarnation était en effet un peu bas.

    Bien sûr, de toutes les méthodes existantes, aussi longtemps qu’une méthode puisse être classée, c’était encore quelque chose.

    Un bon nombre de praticiens avaient pratiqué des méthodes ordinaires qui ne pouvaient même pas être classés.

    La méthode dite de catégorie commune était en fait un classique du dao martial extrêmement précieux dans un pays comme le Royaume d'Eastern.

    Ce qui causa Jiang Chen à ne pas savoir s'il devait rire ou pleurer était que l’ancien Jiang Chen avait pratiqué cette «Méthode des vagues immenses» depuis qu’il était petit. Il avait seulement à peine atteint le niveau d’accomplissement ‘’mineur’’.

    « Quel niveau de paresse avait attient ce Jiang Chen pour pouvoir pratiquer la méthode prisée du clan à un tel niveau d'accomplissement? Ses pensées n’étaient –elles pas dirigées complètement à s’entrainer? »

    En termes de technique d’entrainement, l’accomplissement mineur n’était que la première étape. Habile, la perfection, impeccable et grande perfection suivait par la suite. Il y avait même un niveau légendaire.

    Accomplissement mineure signifiait qu’on ne faisait que commencer.

    « La limite supérieure de la «Méthode des vagues immenses » était à neuf méridiens de qi. Pas étonnant que l’entrainement de père s’arrêta à neuf méridiens de qi. Il apparait que des restrictions dans les méthodes étaient en effet suffisantes pour qu’un génie puisse devenir un talent médiocre dans ce monde. »

    La méthode familiale préférée du duc ne pouvait dépasser les neuf méridiens de qi au maximum. Encore plus, cela signifiait qu’on avait atteint les limites. On pouvait dire que c’était le tourment du praticien.

    «Ne demandez pas à quelle hauteur les cieux sont, je conduis les vagues moi-même? Attend un instant ... »Jiang Chen soudainement eut un sentiment de déjà-vu quand il lut la première ligne de la "Méthode des vagues immenses ". « Serait-ce que j'ai vu cette "Méthode des vagues immenses " quelque part avant? »

    Mais cela ne pourrait pas être le cas. Logiquement parlant, il serait impossible pour une méthode si inferieur telle que la "Méthode des vagues immenses" puisse entrer dans la Bibliothèque de Tianlang. Ce fut la bibliothèque de l'empereur céleste, comment pourrait-elle enregistrer une telle méthode de bas niveau?

    Mais, Jiang Chen ressentit vraiment une impression de déjà vue de ces deux lignes.

    Il exerça de grands efforts à la recherche à travers ses souvenirs puis tout à coup, une méthode de "Secret des Neuf Océans du Rire" refît surface dans son esprit.

    Je fis un rêve à travers neuf vies et séchais les vastes océans avec un rire. Ne demandez pas à quelle hauteur les cieux sont, je conduis les vagues moi-même.

    Tout à coup, de nombreux souvenirs concernant le "Secret des Neuf Océans du rire" remontèrent de la mémoire de Jiang Chen en l'espace d'un instant.

    Bien que ce "Secret des Neuf Océans du Rire" ne fût pas assez suffisant attirer l’attention de ceux d'en haut, Jiang Chen se rappela de cette méthode parce qu'il avait été ému par l'histoire du praticien qui l’avait créée.

    Cette personne s’était réincarnée neuf fois pour juste apercevoir la jeune fille de ses rêves. Il avait attendu jusqu'à ce que les mers aient séché et les rochers avaient pourri. Finalement, cela s’était avéré être inaccessible. Il s’était rapidement éveillé à la vérité, mais se rendit compte qu'il avait déjà manqué la loi du destin. Il avait donc déploré « demandez pas à quelle hauteur les cieux sont, je conduis les vagues moi-même. »

    Bien que le "Secret des Neuf Océans du Rire" ne fût pas également suffisant pour le mettre dans la catégorie céleste, cette technique était un grand nombre de fois supérieur à la "Méthode des vagues immenses ".

    Les mystères nichés à l'intérieur de cette méthode étaient au moins cent fois plus nombreux que la "méthode des vagues immenses".

    Cette " Méthode des vagues immenses " était évidemment originaire du "Secret des Neuf Océans du Rire". Mais elle avait été réduite à une méthode extrêmement médiocre au moment où elle avait été adoptée par le clan de la famille Jiang.

    D'une origine commune!

    « En effet, le destin joue naturellement un rôle quelque part. Puisque ce "Secret des Neuf Océans du rire" est destiné pour moi, alors je vais la pratiquer. »

    Jiang Chen avait déjà cherché une méthode avec beaucoup d'effort, mais n'avait jamais trouvé une appropriée pour ce corps.

    Et maintenant, la méthode prisée de la famille Jiang le conduisît au "Secret des neuf océans du Rire", n’était-ce pas cela l’œuvre du destin?

    Le cœur de Jiang Chen était beaucoup plus à l'aise après avoir décidé d'une méthode.

    Il y avait de nombreuses techniques d'accompagnement d'arts martiaux dans le "Secret des Neuf Océans du rire", mais Jiang Chen décida de se concentrer sur les deux techniques "brise lame" et "poing divin des mers" qui étaient de la même origine, pour le moment.

    Mais ces deux techniques du Wudao avaient naturellement des noms différents, respectivement "coupure des vastes océans" et "le poing infini".

    Méthode du dao Martial, technique d'arts martiaux, tous avaient été sélectionnés.

    Jiang Chen était d'excellente humeur. Après tout, le "qi Amethyst orientale" était la méthode de quelqu'un d'autre. Il y’avait toujours un manque de sentiment d'appartenance quand il la pratiquait.
    Jiang Chen savait qu'il avait fait le bon choix quand il commença à se familiariser avec cette méthode. Le moment quand il commença à faire circuler cette méthode dans son corps, les acupoints et les méridiens de son corps commencèrent presque à résonner ensemble.

    Chaque acupoint émît une lumière et une pulsation bien rythmée. Ses méridiens vibraient légèrement quand ils s’ouvraient et se fermaient.

    «Résonance des méridiens? Résonance des Acupoints? Ceci est le plus haut degré d'approbation qu'un corps peut montrer envers une méthode! »Jiang Chen était ravi.

    « En effet, la méthode familiale est la meilleur. » réfléchît soigneusement Jiang Chen. De nombreuses familles faisaient attention à leur patrimoine héréditaire quand elles venaient à s’entrainer au dao martial. De nombreux clans avaient aussi pris la décision de ne pas partager ces méthodes avec des étrangers. En réalité, ce fut une sorte de tradition et un type d'accord entre la lignée héréditaire et la méthode. (Des techniques secrètes familiales)

    Seul le convenable reste le meilleur.

    Jiang Chen pensait à ce point et comprît donc ce principe.

    « Peut-être que mon esprit est rempli de toutes les méthodes existantes, mais elles ne sont pas encore adaptées pour le niveau actuel que je possède. En fin de compte, je ne suis qu'un simple praticien avec six méridiens de qi. Mon état d'esprit devrait insister à acquérir des connaissances que je gagne dans cette vie durant l’entrainement plutôt que de mes expériences de la vie antérieure ».

    Les expériences de sa vie antérieur pourraient lui apporter toutes sortes de bonne fortune et de lui ouvrir la route. Elles pourraient même lui permettre de prendre des raccourcis.

    Mais l’entrainement devait encore compter sur le corps de cette vie pour franchir les obstacles et de se lancer le défi pour atteindre les sommets, une étape à la fois. C’était une chose qu’on ne pouvait remplacer par aucune connaissance théorique.

    Il commença à faire circuler son qi, le qi des vagues immenses dans son corps. Les méridiens de Jiang Chen étaient devenus comme des dragons batifolant à leur gré sur les vagues de la haute mer.

    « Le qi des vagues immenses manque encore un peu d'ardeur. Il semble que je dois forger un peu plus le qi de mon corps afin d’atteindre des résultats concret avec le qi des vagues immenses. »

    Après une nuit d’intense entrainement, il était apparent que la maitrise de Jiang Chen des vagues immenses de qi était tout à fait acceptable. Cependant, il était incertain de la force de cette technique comparée au qi améthyste oriental qu’il avait pratiqué auparavant.

    Toutefois, en raison de la courte période d’entrainement, Les vagues immenses de qi manquaient de férocité. Si la férocité faisait défaut, le niveau de cette méthode descendrait de quelques crans.

    « La férocité n’est pas quelque chose qu’on gagne en restant cloitré à s’entrainer. » Pensa Jiang Chen et soupira d’insatisfaction. « On dirait qu’il est presque temps de découvrir le monde extérieur, une fois que le moment sera venu. »

  • Merci :) j'espère que pendant l'épreuve du Dragon il va foutre une raclé a la fille du phénix bleu :smiley:
  • Merci pour le chapitre !
  • Mais non, c'est un gentleman et par dessus tout il possède une connaissance débordante, alors pourquoi la gâcher pour énervé une femme?
  • merci pour le chapitre
Cette discussion a été fermée.