Si vous êtes nouveau sur le forum et que vous souhaitez proposer votre traduction, merci de lire le post d'information

Desolate Era

Bien le bonjour ! (Ou le bonsoir, à vous de voir)

Vous ne me connaissais pas et c'est tout à fait normal ! J'irais même jusqu'à dire que c'est parfaitement légitime car jusqu'à récemment, je faisais parti de la majorité silencieuse.

Depuis maintenant deux ans et demi, je dévore copieusement tous les novels qui allument en moi la moindre étincelle d’intérêt. Du moins, ceux qui étaient généreusement traduits en français. Non pas que la compréhension de la langue anglaise me fasse défaut, mais le catalogue des traductions anglaise beaucoup plus fournit a toujours finit par me laisser dans l'indécision la plus totale.

Mais ce qui devait arriver, arriva. Ma faim croissante d'épopée épique entraina une montée en puissance de mon rythme de lecture. Et puis, plus rien ...

J'étais comme un alcoolique en plein désert, je me sentais con. Si j'avais pas autant bu, je serais pas aller aussi loin en me foutant de la destination. Et surtout, y me resterai à boire. Alors je suis rentré. À pieds. Et à quel moment ai-je perdu une chaussure ?! Enfin bref, sur le retour je me suis sevré et j'ai repensé à tout ça. C'est alors que j'ai eu une idée. Une idée génial ! Une idée génial d'alcoolique ! ... J'allais faire mon propre alcool. Je l'appellerai :

Desolate Era'lcohol !


Bref tout ça pour dire qu'après avoir demandé la permission à Hykarius, qu'il m'a très gentiment accordé, je vais reprendre Desolate Era. En revanche, je remet les compteur à zéro et reprends la traduction depuis le premier chapitre. Je précise aussi que je lis les chapitres avant de les traduire, même si je sais que c'est pas recommandé.

Donc ! Si incohérence il y a, je vous présentes d'avance mes excuses, et je prendrais note de celles que vous m'indiquerez. N'hésitez pas non plus à me tacler violemment dans les critiques, que ce soit la première fois que je fasse ça n'est pas une excuse; nos protagonistes préféré ne sont pas devenus ce qu'ils sont en subissant des caresses.

Allez hop, après cette longue introduction, on fait maintenant place aux choses sérieuses ^^


Titre


Desolate Era


Auteur


IEatTomatoes


Liens des traductions existantes





Synopsis


Le destin n'a jamais était tendre avec Ji Ning. Rongé par la maladie et infirme depuis sa naissance, il sut très tôt qu'il ne passerai pas vivant l'adolescence. Ce qu'il ne savait pas en revanche, c'est qu'il y avait bel et bien une vie après la mort et que l'Univers était un endroit infiniment plus vaste que tout ce qu'il aurait pu imaginer.

Un heureux hasard fit que Ji Ning se réincarna dans un monde d'Immortels et de monstres, de Cultivateurs de Qi et de puissante Divinités Démoniaque, un monde où les Dynasties duraient des millions d'années. Un monde qui est à la fois bien plus grand, mais également bien plus petit, que tout ce qu'il aurait pu s'imaginer.

Avec l'opportunité de devenir l'un des leurs et le serment de ne plus jamais être faible, Ji Ning fera sienne cette Ère de Désolation dans laquelle il est né.


Rythme de parution (que j'avais complétement zappé de préciser ^^')


Comme je l'ai précisé sur mon site, que personne connait de toute façon donc rebelote ici; je m'engage à vous proposer un minimum de 2 chapitres par semaine, je rajouterai aussi que le nombre de chapitre minimum peut potentiellement évolué en augmentant (parallèlement à mes progrès) mais il ne descendra pas en dessous de 2 par semaine SAUF à partir de début Juin 2019 et jusqu'à fin Septembre 2019. Pour la petite explication, je suis saisonnier, du coup bien que j'ai beaucoup de temps libre en hiver, l'été j'enchaine des semaines de 55 - 60h de boulot sans jours de repos. Je n'aurais probablement pas le temps de traduire. J'essaierai d'en traduire un maximum d'avance et avec un peu de chance je pourrais quand même en publier. Mais je me suis encore égaré x)

Récapitulons donc : 2 chapitres minimum par semaine.



CHAPITRE 1 - Le Pays des Morts


« Avance plus vite ! »

« T'es déjà mort et t'es devenu un fantôme. Magne toi ! »

« Tu es un prince ? Tu régnais sur plusieurs dizaines de millions de citoyens et trente-milles cavaliers en armures lourdes ? C'est le Royaume des Enfers, les princes humains ne valent rien ici ! »

[ Huitisch! ]

[ Huitisch ! ]

Un grand soldat démoniaque à la carrure imposante, et à la face aussi affreuse que cruelle, gueulais furieusement tandis qu'il faisait claquer son fouet à plusieurs reprise. Le fouet vif comme l'éclair, frappait le corps des âmes des défunts. Il frappa le fantôme arrogant qui se proclamait prince plusieurs dizaines de fois, s'arrêtant seulement quand l'âme du fantôme était sur le point de disparaître.

« Je devrais être mort. Donc ça signifie … que c'est le Royaume des Enfers ? » se demanda Ji Ning, sortant de nul part. Il ne put s'empêcher d'observer avec curiosité cette environnement inconnue qui l'entourait. Quand il entendit les arrogantes jérémiades du prince, Ji Ning ne peut s'empêcher d'éprouver un doute ; « Dix millions de citoyens ? Trente-milles cavaliers lourds ? Au 21ème siècles où diable, trouverait-on trente-milles cavaliers en armures lourdes ? »

« Plus vite ! » brailla l'énorme et incandescent démon minotaure en regardant Ji Ning.

Ji Ning suivit le reste de la foule.

D'innombrables hommes aux vêtements blanc formaient des lignes, aux allures de longs dragons sinueux, tandis qu'ils avançaient lentement. À la fin de chacune de ces lignes, d'autres personnes en blanc continuaient d’apparaître. Certains de ces gens tout-de-blanc vêtues secouaient la tête en soupirant. D'autres sanglotaient ou, au contraire, injuriaient et maudissaient. Il y en avaient même quelques-uns qui restaient juste immobile, comme paralysé par l'étonnement.

« Mon père est le Roi Diabolique de la Grande Montagne Neigeuse ! Comment osez-vous lever la main sur moi ! Je vais vous dévorer ! Grrrr ! »

« Arrêtez de me taper ! »

« Ah ! »

Les nouveaux arrivants fantomatiques qui venaient d'entrer dans le Royaume des Enfers ne s'étaient pas rendus compte qu'ils étaient morts. Beaucoup d'entre-eux rugissaient de colère alors qu'ils se faisaient battre, mais le tabassage en règle leur fit rapidement comprendre … qu'ils étaient bels et biens morts.


Le temps passa vite. Ji Ning marchait depuis un très long moment déjà dans cette ligne sans fin de fantômes. Il n'osait pas ouvrir sa bouche. Si il parlait, il risquait de se faire fouetter par ce minotaure. Il avait avancé dans le flou total durant longtemps. Heureusement, les fantômes ne connaissaient ni la faim ni la soif.

Un jour, après une longue, très longue période de marche fébrile.

« Ji Ning ! » Un sons tonitruant sembla se répercuter à travers le monde. Tous les fantômes levèrent alors la tête vers le ciel. Ji Ning scrutait lui aussi les cieux. À l'horizon, un énorme nuage sombre commença à se déplacer, et au sommet de ce sombre arcus (ndt : type de nuage, pour + d'infos) se tenait un colossale dieu minotaure qui rayonnait de lumière noir.

Ce gigantesque dieu à cornes faisait une taille de plus de 100 000m (ndt x) ). Il était semblable à une montagne massive. Le nuage orageux sur lequel il se tenait, fusa à toute vitesse depuis l'horizon.

« Ji Ning ! » Du haut de l'énorme nuage sombre, le dieu minotaure braqua son regard vers le sol, ses yeux émirent alors deux rayons de lumière dorée, couvrant toute la zone et illuminant le corps de Ji Ning, qui restait là, immobile, comme un idiot.

L'étincelante lumière oculaire du dieu se concentra autour de Ji Ning et enveloppa son corps, il disparut alors de la file de fantôme. Tous ces banals soldat minotaure étaient silencieux, n'osant pas émettre le moindre petit bruit. Tout les esprit fantomatiques étaient quand à eux, en état de choc. Ils ne se remirent de cet événement qu'après un long moment.


Aux seins de l'infini mer de nuages noirs se tenait le dieu minotaure. Il tendit sa main, et au creux de sa paume se trouvait un minuscule petit point : Ji Ning.

Ji Ning était complètement ébahi.

Nom de Dieu !

Un gigantesque dieu minotaure se tenait devant lui, et il se trouvait sur sa main ?!

« Ji Ning » s'exclama une fois encore l'être divin, jetant un coup d’œil à la, ridiculement petite, tâche dans sa main. « Je suis venu sur l'ordre du Seigneur du 'Cui Palace' afin de te recevoir. » expliqua-t-il à la petite tâche dans sa main.
Puis d'un geste de sa main, Ji Ning fut placé dans un Espace Dimensionnelle vide (ndt : en anglais ' empty void area ' ). Le dieu remonta ensuite sur son nuage noir et disparut rapidement à l'horizon.


Dans la ville de Fengdu de Monde Fantôme.

À l'intérieur d'une paisible étude se trouvait une étagère avec une table à côté. Un homme d'une quarantaine d'années en robe bleu feuilletait un livre.

Ji Ning était juste en face de lui.

« Pourquoi le Seigneur du 'Cui Palace' souhaiterai me voir ? » se demanda Ji Ning. Il n'avait aucune idée de qui était ce ' Seigneur du 'Cui Palace' ' et ne l'avait jamais rencontré. Ji Ning n'était qu'une personne normal après tout. Par quel miracle pourrait-il connaître ne serais-ce qu'un seul Immortel ? Si il avait de puissantes origines, alors il n'aurait pas eu à subir toute sa vie durant les tourments causés par sa maladie. Donc pourquoi ce Seigneur du 'Cui Palace' avait-il ordonné au dieu minotaure de l'amener ici ?

« Il me convoque mais, une fois arrivé, il ne m'adresse pas la parole. » pensa Ji Ning en observant discrètement la pièce.

L'étude était très modeste. La décoration n'était constitué que d'une seul et unique peinture.

« C'est … » Ji Ning l'examina attentivement. La toile représentait une fille. Ses vêtements faits de plume dégageait une grâce naturelle à nul autre pareil, et le sourire sur ses lèvres était encore plus mystérieux que celui qu'arboraient les statues de Bouddhas dans les temples sur Terre. En l'espace d'une seconde, Ji Ning devint obsédé par l'étude de cette peinture. La femme de la peinture, que se soit en terme de beauté, de coiffure ou de vêtements, était extrêmement séduisante.

« Oh ? » L'homme en bleu releva la tête et jeta un coup d’œil surpris à Ji Ning qui était absorber par son examen du tableau. « Je ne m'attendais pas à ce qu'il ai un tel pouvoir de perception. »

« Réveille toi ! » s'exclama-t-il tranquillement.

Le monde de profonde réflexion dans lequel se trouvait jusqu'à lors Ji Ning s'effondra, le ramenant à la réalité. Il se souvint alors qu'il se trouvait dans l'étude du mystérieux Seigneur.

Le Seigneur Cui le regardait, il avait fermé son livre. L'expression de Ji Ning changea soudainement. De sa position actuel, il pouvait apercevoir des mots entre les mains du Seigneur Cui : ' Book of Life and Death ' .

« Je viens juste de finir la lecture de ta vie. » déclara le Seigneur Cui en souriant à Ji Ning.

Ji Ning fut pris de court.

Sa vie ?



Sa précédente existence apparut dans son esprit, comme un rêve éveillé. Son père était un éminent scientifique au sein d'un programme de recherche sur les bio-sciences. Sa mère était quand à elle une institutrice. Avec une tel famille, il aurait dû vivre une vie heureuse, mais le hasard en avait décidé autrement, il souffrais d'une maladie incurable. Tous les médecins déclarèrent que ce serait un miracle qu'il atteigne les 15 ou 16 ans.

Dès lors, il ne put aller à l'école, ni jouer avec d'autres enfants. Chaque jour, juste en marchant une heure, il se sentait complètement épuisé. Sa faible constitution, assailli chaque jour par la maladie, lui valut un enfance très solitaire. Il avait apprit très jeune, lors d'un séjour à l'hôpital, que d'autres parler déjà de comment il devrait quitter se monde en pleine adolescence. Le sentiment terrifiant de savoir sa fin proche tourmenta son enfance, le poussant encore plus vers la solitude.

Mais heureusement !
Heureusement, il avait ses livres et internet.

Les livres et internet furent son refuge, lui évitant de perdre la tête. À travers la lecture et le vaste web, il a avidement amasser des connaissances sur le monde, le rassurant lentement et lui permettant d'avoir une vision plus rationnel.

Il savait que de par le monde, il y avait des enfants dont le sort était bien pire que le sien. Après tout, lui il avait des parents et il mangeait toujours à sa faim.

Il était à la recherche de ce qui donnerait un sens à son existence. Il ne pouvait pas juste s'asseoir et attendre la mort, pas vrai ? Tant que son cœur battrait, il se devait de faire quelque chose. Et c'est poussé par cette pensée qu'il était allé demander à ses parents une centaine de milliers de Dollars Chinois (ndt : à peu près 12 000€) et il avait commencé à faire du business en ligne. Au départ, il cherchait à rendre sa vie plus intéressante,mais de manière inattendue, il obtint des résultats incroyable.

Après plusieurs années, il avait amassé une immense fortune.

Mais en dépit de ça, sa maladie lui rappelait constamment que ses jours étaient comptés. Étant donné que ses parents n'avaient pas besoin de son aide pour vivre confortablement, il était d'avis que leur laisser cette argent serait du gâchis. Donc, avant de mourir, il distribua toute sa fortune, la donnant à tout les enfants pauvres et malades à travers tout le pays.

« Je ne peut pas changer mon propre destin, mais je peut rendre le leurs meilleurs ! »

C'était son vœu le plus cher.

Après cette acte de pure générosité, en revanche, il ne s'attendait pas à ce que la mort le fauche aussi simplement que ça lors d'une promenade avec ses parents.



« Ta vie fut amère à partir du jour de ta naissance, » lui dit doucement le Seigneur Cui. « Mais cette amertume ne t'a pas corrompu. Au contraire, elle te poussa à accomplir de grandes choses. Tu as non seulement gagner une quantité astronomique d'argent, mais surtout … tu as tout donné ! »

« Dix-huit ans. Décédé. » soupira le Seigneur Cui. « Que quelqu'un soit prêt à véritablement se sacrifier pour sauver un inconnu, c'est plutôt rare »

Ji Ning lui répondit : « Seigneur, vous m'accordez bien trop de crédit. Si j'avais vécu plus longtemps, je n'aurais peut être pas était prêt à faire ça. D'après les médecins, il ne me restait, au mieux, que trois mois. Pour moi, échanger ces trois mois de vie pour qu'une petite fille puisse gagner des dizaines d'année de sa vie à elle, ça valait le coup ! »

Le Seigneur Cui se mit à rire avant de négligemment ouvrir le ' Book of Life and Death '.
De son agréable voix transportant avec elle une infinie majesté, il déclara solennellement  : « Ji Ning, durant votre vie, vous avez sauvé plus de dix milles personnes. Vos mérites sont grands. Pour votre réincarnation, vous renaîtrez dans … le Domaine Céleste ! »

« Le Domaine Céleste. » répéta doucement Ji Ning.

Le Seigneur Cui poussa un soupir, « Seul ceux qui ont accumulé un grand mérite karmique peuvent entrer dans le Domaine Céleste. Sur Terre, il est extrêmement difficile d'y parvenir. Consciemment ou pas, en abandonnant ta fortune pour aider tous ces enfants, tu as accumulé un énorme mérite karmique. Autrement tu n'aurais certainement pas étais apte à entre dans le Domaine. »

« Seigneur du palais, que voulez-vous dire ? » demanda Ji Ning, confus.

« Les gens naissent pure et sans malice, » lui répondit le Seigneur Cui. « Les enfants sont totalement pure, mais avec le temps et les aléas de la vie, ils finissent par changer. Si tu avais dut aider des adultes, tu aurais pu aider quelques personnes bienveillante, mais il est difficile de dire qui l'est et qui ne l'est pas. Si ton aide aurais bénéficié à la mauvaise personne, ton mérite karmique aurais diminué. »

Ji Ning réalisa alors ce qu'il voulait dire.

«  Le ' Book of Life and Death ' t'avais prédestinée à mourir à tes seize ans. Cependant, grâce à tes mérites, tu as été autorisé à vivre deux année de plus » soupira le Seigneur.

« Quoi ?! » s'exclama Ji Ning avec surprise. « Êtes-vous entrain de dire que les destins contenue dans le Livre peuvent être altérées ?! »

« Bien sûr qu'ils peuvent l'être. Pourquoi serait-il immuable ? » déclara le Seigneur Cui. « Pour moi, rajouter une centaine d'année de vie à quelqu'un n'est rien. Même si les Cieux te voulaient mort, ils n'auraient d'autre choix que de te donner une chance de survivre. La destinée d'une personne est certes prédéterminée, mais elle n'est pas gravée dans le marbre. »

Ji Ning avait désormais comprit.

C'était là vérité.

Les anciens disaient : « Si les Cieux commettent un acte malveillant, on peut y faire obstacle ; mais si c'est toi qui perpétue un tel acte, alors tu ne seras plus autorisé à vivre. » Si les Cieux cherchaient à mettre fin à tes jours, ils te donneraient quand même une occasion d'y réchapper. Le ' Book of Life and Death ' n'étaient rien de plus qu'une liste de destinées déterminées à l'avance que chacun pouvait tenter de modifier par la suite.

« Je pense pouvoir affirmer que je ne suis pas le seul à avoir accumulé autant de mérite karmique. Pourquoi m'avoir convoqué seul ? » demanda Ji Ning, intrigué.

Le Seigneur Cui lui répondit en riant : « Et bien … parce que toi et moi venons du même endroit. »

« Du même endroit ? » s'étonna Ji Ning. « Vous êtes aussi originaire de … »
« Exact. En accords avec les mots que vous les gens d'aujourd'hui utilisez, je suis moi aussi un Terrien ! » dit-il en rigolant. « Mais cela date de l'époque des dynasties Sui et Tang. »

Les dynasties Sui et Tang ?

Ji Ning en tremblaient d'excitation alors qu'il se mit à parler : « J'ai entendu certains fantômes dirent qu'ils étaient des 'princes' et d'autres affirmaient être 'roi démons'. Alors aucun d'eux ne venait de la Terre. »

« Il est normal qu'ils ne soient pas originaire de la Terre. Dans l'infini cosmos spatio-temporel, il y existe trois domaines dimensionnels : le Ciel, le Monde Spirituel et le Secteur des Mortels. » expliqua patiemment le Seigneur Cui avant de poursuivre, « Le Ciel se réfèrent au Domaine Céleste ! Le Monde Spirituel fait référence au monde souterrain, le Royaume des Enfers ! Le Secteurs des Mortels, se réfèrent à l'Univers Mortel. Dans l'Univers Mortel, il y a plus de trois milles mondes majeurs et des centaines de milliards de mondes mineurs … les 3 000 mondes majeurs sont immensément vaste et abritent des Immortels et des Démons. Quand aux trillions de mondes mineurs, ils sont tous bien plus petits et moins peuplés. Notre monde natal, la Terre, est un de ces mondes mineures. À ce jour, il ne compte que quelques milliards d'habitants. »

« À chaque instants, dans ces mondes majeurs et mineurs, il y a un nombre incalculable de décès, et les esprits des morts viennent tous ici, au Royaume des Enfers! Peut-tu me dire combien de fantômes se trouvent au Royaume des Enfers ? » demanda le Seigneur Cui en regardant Ji Ning.

Ji Ning était éberlué.

Mon Dieu !

Trois Domaines Dimensionnels ?!

L'Univers Mortel était titanesque. La Terre n'était qu'une goutte d'eau dans l'océan composé des centaines de milliards de mondes mineurs. Par le passé, en tant que Terrien, il avait toujours pensé que la Terre était spéciale et unique en son genre. Mais maintenant, il prenait conscience de la véritable réalité... La Terre n'était qu'un monde parmi tant d'autres et elle ne pouvait même pas être considéré comme un des 3 000 mondes majeurs. En l'espace d'un instant, il ressentit une impression de perte et de désorientation.

« Avec autant de mondes majeurs et mineurs, il est évident que de nombreuses personnes ont un mérite karmique élevé. Mais il est rare qu'un Terrien atteigne un tel niveau méritoire, et qui plus est, avec une aussi courte espérance de vie prédestinée. Que malgré tout ça, tu es pu atteindre un tel niveau, c'est extrêmement rare et impressionnant ! Et comme il se trouvait que j'avais un peu de temps libre, j'ai voulu te rencontrer, mon cher compatriote Terrien, » confia le Seigneur Cui. « Tu vas bientôt te réincarner. Laisse moi te parler des Six États de Réincarnation. »

« Les Six États font références aux Devas, aux Asuras, aux Humains, aux Animaux, aux Mauvais Esprits, et aux Créatures de l'Enfer. »

Le Seigneur Cui commença à expliquer :

« Ceux qui sont nés en tant que Devas et Asuras ont tous étaient examinés pour entrer dans le Domaine Céleste »

« Humains et Animaux sont des parties de l'Univers Mortel »

« Les Mauvais Esprits et les Créatures de l'Enfer se trouvent au Royaume des Enfers. »

« Tu es sur le point de renaître au Domaine Céleste. » à ces mots, Ji Ning devint extrêmement attentif. Le Seigneur soupira de nouveau, « Il n'y a pas meilleur endroit pour vivre. Quand tu renais dans le Domaine Céleste, c'est la nature elle même qui te donne naissance en tant que Deva ! Seul quelqu'un né naturellement par la volonté des Cieux peut être décrit comme ' une forme de vie immaculée ' »

« Naître de la nature ? Pas d'une mère ? » demanda Ji Ning, stupéfait.

« Bien sûr. » confirma en riant le Seigneur Cui. « Ou sinon, comment pourrais-tu être considéré comme étant immaculé ? Strictement parlant, les cieux et la terre seront tes parents ! »

« Après ta naissance dans le Domaine Céleste, tu t’entraîneras à une allure époustouflante. Tu pourras aisément rejoindre la Court Céleste et devenir un soldat Céleste voir même un général des Cieux. » soupira avec émotion le Seigneur Cui.

Ji Ning se frotta les yeux.

Un soldat Céleste ou même Un général des Cieux ?
Il allait devenir soldat, voir même général ?

« Être un Deva à encore d'autres avantages : le jour de tes 16 ans, tu récupéreras tout les souvenirs de toute tes vies précédentes. » lui apprit dans une soupir le Seigneur du 'Cui Palace'. « Les seuls raisons pour lesquels j'ai voulu te voir aujourd'hui était ton haut niveau de mérite karmique et nos origines communes. Je ne m'attendais pas à ce qu'à ton arrivé ici … tu te retrouves envoûté par la peinture de Nuwa, la créatrice des humains. Ta perception et ta perspicacité sont en effet très élevées. Pour te soutenir et te permettre de devenir un combattant hors-norme, le petit coup de main que je m'apprête à te donner ne sera pas de trop. »

Le soutenir ? En lui donnant un petit coup de main ? Ji Ning était aux anges.

« Observe la peinture de Nuwa. » déclara le Seigneur du palais en pointant du doigt la toile accrochée au mur.

Ji Ning ne se fit pas prier.

Ainsi la femme représentée sur la toile se trouvait être la déesse Nuwa ?

« La personne peinte sur ce tableau est la plus sainte et la plus compatissante déesse primordiale, Miss Nuwa. » Après avoir prononcé ces mots l'expression sur le visage de l'homme en robe bleu changea, devenant plus solennelle. « Depuis que Pangu est décédé après avoir créer le cosmos, la seule personne à avoir atteint un niveau similaire au sien, c'est elle, Miss Nuwa. Elle est capable de détruire le cosmos mais est aussi capable de le soigner. Elle peut même créer de nouvelle forme de vie. De toute les innombrables espèces vivantes, l'espèce humaine est la plus spirituelle, et elle fut créer par Miss Nuwa. Elle a comprit l'essence de 84 000 vérités, et sans aucun doute possible, elle est l'être le plus puissant et invincible des Trois Domaines. »

« Elle se tient au sommet des Trois Domaines ? » s'étonna Ji Ning.

Nuwa a créée les humains, et Nuwa a restaurée le monde. Il avait eu vent de ces mythe il y a bien longtemps.

« Cette peinture est a utilisé pour la technique de visualisation, mais il n'y a aucune chance que tu puisses déceler les secrets qu'elle renferme. » déclara le Seigneur Cui en riant. « Bien que tu sois sur le point de devenir un Deva et un guerrier Céleste, qui sera également formé dans ce domaine, permet moi d'abord de t'enseigner un peu de la technique de visualisation et compléter la boucle karmique qui nous a réuni. »

« Je vous remercie infiniment, Seigneur Cui. » exalta Ji Ning en s'inclinant si bas qu'il en atteignait presque le sol.

« Pas besoin de ma remercier. Ce n'est rien de plus qu'une technique de visualisation. Ce n'est en aucun cas une espèce de méthode d’entraînement secrète ou une technique magique d'Immortels. » répondit Seigneur Cui en levant un seul doigt en direction du front de Ji Ning.

[ Bomm ! ]

Ji Ning sentit brusquement sa conscience voler en éclats, alors qu'une gigantesque représentation de Nuwa apparaissait dans son esprit.

« Réveil toi. » Le Seigneur Cui regarda Ji Ning. « Souviens toi. La visualiser régulièrement te permettra à coup sûr d'entraîner ton âme. Mais bien sûr, tu es sûr le point de renaître et pour ce faire, tu devras boire l’Élixir de Mamie Meng. Tu perdras temporairement la mémoire. Quand tu atteindras 16 ans, tu te rappelleras alors de cette technique de visualisation. Mais c'est assez. Ça sera définitivement suffisant pour te laisser devenir une personnalité de premier plan de l'armée Céleste ! Avec cette technique, tu auras une chance de t’entraîner pour devenir un Immortel. Si tu souhaites devenir un Immortel Céleste, tu subiras beaucoup d'épreuves … j'espère que tu réussiras, et dans le futur, nous nous rencontrerons à nouveau à la Cour Céleste. »

Ji Ning était débordant d'enthousiasme.

L'armée Céleste ?

Devenir un Immortel ?

Il avait vraiment hâte d'y être.

« Va. » déclara le Seigneur Cui en agitant sa main.

Hua.

Ji Ning disparut.


CHAPITRE 2 - Résurrection



"Par ordre du Seigneur Cui, je suis venu t'escorter sur la Route des
Sources Jaunes, mon frère."

Dans les airs, une femme vêtue de pourpre volait en tenant Ji Ning par la main.

Ji Ning regarda autour de lui.
Il y a un instant encore, il se trouvait dans le Palais du Seigneur Cui. Comment était-il soudainement apparu dans les airs ?

"Oserais-je demander, qui est exactement le Seigneur Cui ?" demanda Ji Ning, perplexe. "J'ai entendu dire qu'avant de me réincarner, je rencontrerais les Juges des Morts.  Ils enquêteraient sur mes vies passées et présentes, puis m'enverraient me réincarner, n'est-ce pas ?"

"N'avez-vous pas déjà vu un Juge ?" dit en riant la femme aux vêtements violet. "En tant que Gardien du Livre de la Vie et de la Mort, le Seigneur Cui est naturellement le Premier Juge des Morts ! Puisqu'il est venu vous juger personnellement, bien sûr, les autres juges n'ont pas besoin de venir vous juger."

Dans le Royaume des Enfers, la plus haute autorité était celle des Yamas des Dix Cours, les dix Rois de l'Enfer. Et juste en dessous d'eux se trouvait le Premier Juge des Morts, le Seigneur du Palais de Cui, 'Cui Jue'.

Sa grande renommée s'était depuis longtemps répandue dans les Trois Royaumes.

Le Royaume des Mortels était vaste et sans pareil. Il avait trois mille mondes majeurs et des trillions de mondes mineurs. Chaque créature vivante, avant sa naissance, verrait ses bonnes et ses mauvaises actions évaluées par les Juges. Quelle charge de travail colossale ! Ainsi, le Royaume des Enfers tout entier avait des trillions de juges chargés de juger les âmes mortes des trillions de mondes. Mais Cui Jue était le chef de tous les Juges, et a été appelé le Premier Juge. Il était l'authentique et véritable Gardien du Livre de la Vie et de la Mort. Son pouvoir était si grand qu'il était pratiquement au même niveau que les Dix Rois de l'Enfer.

"Regarde. La Route des Sources Jaunes." La femme montra du doigt une vaste route devant eux, où d'innombrables fantômes en file marchaient aussi péniblement que lentement. "Si tu suis la route, tu arrivera rapidement au Pont du Désespoir. Après avoir passé le Pont du Désespoir et bu l'Élixir de l'Oubli de Grand-Mère Meng, tu peux renaître."

"Vas-y."

La femme agita la main.

Le corps de Ji Ning fut soudain entouré d'une lumière dorée qui l'envoya voler droit vers l'avant de la ligne, lui permettant de " couper la file ".

Les soldats minotaure à côté de la file, en voyant la femme vêtue de violet haut dans les airs, n'ont pas osé dire un mot. Ils prirent même des dispositions pour qu'un des leurs escorte Ji Ning et furent extrêmement courtois envers lui.

……

La Route des Sources Jaunes était pleine de brume. D'innombrables âmes s'y frayaient un chemin, et Ji Ning était l'une d'entre elles.

"Qu'est-ce que c'est ?" se demanda Ji Ning en regardant devant lui.

Devant lui, la brume était très épaisse. Toutes les âmes qui y entraient disparaissaient et ne revenaient jamais.

"Continuez. Devant se trouve le Pont du Désespoir," dit aimablement le soldat minotaure qui l'escortaient.

Ji Ning hocha la tête. N'hésitant pas, il s'avança, pénétrant dans ce brouillard dense.

Il eu soudainement l'impression que l'espace-temps avait changé.

"Quel est cet endroit ?" Ji Ning regarda les alentours, confus. Devant lui se trouvait une petite route sinueuse. Des formes fantomatiques pouvaient vaguement être distinguées. Devant lui, seulement quelques dizaines de fantômes pouvaient être vus. À l'avant de cette petite route se trouvait une rivière aux eaux troubles et aux courants rapides.

"Ça devrait être le légendaire Pont du Désespoir." Ji Ning se dirigea en avant.

"Comme c'est étrange."

"Clairement, d'innombrables personnes sont entrées ici. Mais comment se fait-il qu'après que j'y sois entré à mon tour, si peu de gens puissent être vus ?" se demanda Ji Ning, déconcerté.

Comment aurait-il pu savoir qu'au Pont du Désespoir, le temps ne s'écoulait pas comme dans le monde extérieur.

Comme le dit le dicton : "Pour chaque jour qui passe au Paradis, une année passe dans le monde des mortels."

Le temps, ici, passait à un rythme encore plus extraordinairement rapide. Un seul jour dans le Royaume des Enfers équivaudrait à un nombre inimaginable d'années sur le Pont du Désespoir.

"Ah ! Ah ! Ah !"

"Je suis désolé !"

Tandis que Ji Ning marchait sur le pont du désespoir, il vit qu'une partie du pont étaient un marécage de sang. Le marécage était plein d'insectes et de serpents venimeux ainsi que de chiens hargneux qui mordaient sauvagement les gens. La plupart des fantômes passaient simplement à côté du marécage, mais certains s'y jetaient directement. De toute évidence, ces personnes étaient accablés par de terribles péchés, trouvant impossible d'éviter le cauchemardesque marécage de sang.

"Si vous aviez su ce qu'il se passerait aujourd'hui, auriez vous agis de la même manière ?" pensa Ji Ning en secouant la tête avant de regarder l'autre côté du Pont.

"Tellement beau."

Au bord de la Rivière de l'Oubli se trouvaient d'innombrables fleurs magnifiques.

Pas très loin du Pont, il y avait une perle précieuse qui projeter de la lumière, créant de nombreuses images différentes. C'était la légendaire 'Pierre des Trois Vies', en référence à 'la vie antérieur', 'l'actuelle vie' et 'la prochaine vie'.

Pas trop loin de la Pierre, il y avait une estrade en pierre. C'était 'L'Estrade d'Observation du Foyer'. Après que les âmes aient passées l'Estrade, elles atteignaient Mamie Meng.

Mamie Meng avait l'apparence d'une grand-mère, tout ce qu'il y a de plus normal. Elle tenait un bol d'eau dans ses mains, le tendant à chaque âmes pour qu'elles puissent y boire. Après avoir but, les âmes devenaient léthargiques et semblaient être dans une sorte de transe, alors qu'elles se dirigeait automatiquement vers l'un des six tunnels derrière Mamie Meng.

"Deva. Asura. Mortel. Animal. Mauvais Esprit. Créature de l'Enfer." Ji Ning fixait du regard les insondables tunnels derrière Mamie Meng.

"Je ne boirai pas ... non, je ne boirai pas, je ne veut pas oublier, je ne veut pas oublier ..."

De nombreux fantômes gémissaient.

Mais peu importe leur complainte, ils étaient poussés par une inexorable et invisible force à avancer. Quand ils arrivaient à côté de Mamie Meng, l'invisible force les obligeaient à boire l'Elixir de Mamie Meng. Leurs cris et leurs hurlements ne faisaient aucune différence, ils buvaient quand même ... Et après avoir bu, quelque soit la force de leurs émotions ou la profondeur de leurs souvenirs, ils oubliaient tout. A partir de là, ils n'étaient plus eux-mêmes.

"Je vais entrer dans le Royaume Céleste. Je retrouverais la mémoire le jour de mes 16 ans, mais à ce moment-là, est-ce que les seize années de souvenir de ma nouvelle vie prendront l'ascendance sur ceux de mon ancienne vie ou est-ce que se sera le contraire ? Quand ça arrivera, serai-je toujours moi ?" Ji Ning ressentit un soupçon de chagrin.

Il comprit.

Dans cette vie, il n'avait vécu que 18 ans. Dans le Royaume Céleste, durant ces seize année, il sera bien plus puissant que dans cette vie. Le plus plausible serait que ses souvenirs actuels passent au second plan.

"Mais qu'est ce que j'y peut ?" Ji Ning était d'ores et déjà pieds et poings liées et il avançait sous le contrôle de cette force invisible.

Les fantômes devant lui buvaient tous l'Elixir de Mamie Meng. Il n'y en avaient plus que six à passaient avant que son tour ne vienne.

"L'Elixir de Mamie Meng." Ji Ning fixait Mamie Meng.

Mamie Meng leva subitement la tête.

C'était la première fois que Ji Ning la voyait lever la tête. Mamie Meng avait le regard braqué sur les cieux, c'est alors qu'elle s'exclama furieusement de son ancienne voix : "Impudent !"

[ BOOM ! ]

Les cieux eurent l'air voler en éclats et la terre sembla se briser. Les cieux alentours se fracturèrent soudainement et le brouillard environnant commença à se dissiper, dévoilant le nombre infini de fantômes alignés à l'extérieur. Les fractures spatial avaient réduits bon nombres de fantômes en poussières. Tels des bulles de savon qui éclataient, un nombre incalculables d'âmes se mirent à disparaitre, criant de désespoir.

"BOOM !" "BOOM !" "BOOM !" "BOOM !" "BOOM !" Dans les airs, un grand nombre de dragons noirs pouvaient être vu voltigeant, chacun d'eux étaient aussi immenses et sinueux qu'une chaine de montagnes. Ji Ning était capable de distinguer chacune de leurs glaciales écailles. Ils erraient et s'amusaient dans les cieux, puis chacun des dragons noirs se mit à vomir des gerbes de foudres noirs. Instantanément, des millions d'éclairs de foudre noirs frappèrent, provoquant la rupture des Cieux et de la terre.

"La Formation 'Life & Death' des Dragons Jumeaux du Royaume des Calamités ? Comment osez-vous attaquer les Six Chemins de la Réincarnations ?! C'est un grave péché !" hurla Mamie Meng, dans une fureur incontrôlable. Se transformant en rayon de lumière, elle décolla vers les dix millions de dragons. Elle fut aussitôt encerclé par ces innombrables dragons.

[ gū lōng ! ] (ndt : onomatopée chinois du grondement)

Le monde se fissura, et les eaux boueuse de la Rivière de l'Oublie commencèrent à former des vagues. N'importe quels fantômes se faisant toucher par ces vagues se dissipaient instantanément. Le Pont du Désespoir s'effondra, et les fantômes qui se tenaient dessus tombèrent directement dans la Rivière. Quant aux Six Chemins de la Réincarnations, ces incommensurables tunnels, ils se mirent eux aussi à trembler et de le lumière brilla de leurs profondeurs.

"Uh oh." Ji Ning fixait avec terreur la calamité dont il était le témoin. Au même moment, il sentit la force invisible qui le retenait disparaitre.

"Je tente le coup !" s'exclama Ji Ning, à la fois ravit et surprit par la disparition soudaine de cette mystérieuse force. Il s'élança directement, planant presque au dessus du sol, vers le tunnel du Royaume des Mortels. Chacun des Six Chemins de la Réincarnation se trouvaient à des endroits différents. Et parce que la plupart des personnes rejoignaient le Royaume des Mortels, le tunnel y menant se trouvait juste derrière Mamie Meng, il était donc celui le plus proche de Ji Ning. Naturellement, il choisit de se jeter dans ce tunnel là.

Tout les fantômes alentours se précipitaient dans les différents tunnels de Réincarnation. L'un d'entre eux essaya même d'atteindre le plus distant, celui du Royaume Céleste.

[ BOOM !]

Un éclair de foudre noir le frappa de plein fouet. Le fantôme, qui n'avait pas réussi à esquiver à temps, fut désintégrer sur le coup avec quelques autres fantômes proches.

--------

Que venait-il de se passer exactement dans le Royaume des Enfers ? Tous ces dragons noirs qui tournoyaient dans les airs, ces millions d'éclairs noirs qui s'abattaient sauvagement ... cette scène terrifiante avaient choqué Ji Ning. Mais il savait qu'en tant que simple fantôme, il n'y avait aucun intérêt à trop y penser De plus, à cet instant, il n'avait pas le temps pour ça, tout simplement parce que sa tête lui faisait un mal de chien !

Ji Ning sentait que sa tête le faisait atrocement souffrir,  comme si quelque chose s'y accrochait fermement et la déchirais.

Son cou aussi lui faisait mal, et son corps subissait une énorme pression.

[Hua !]

Tout d'un coup, il sentit la pression disparaitre, suivit par la sensation d'un froid mordant. En même temps, un souffle d'air frais entra dans sa bouche. C'était le premier 'souffle' que Ji Ning prenait depuis sa mort.

"Oouuiiinnn !" Après avoir pris une profonde inspirations, Ji Ning poussa directement un cri.

Le cri d'un nouveau-né.

"Un fils ! C'est un fils !" Bien que ses oreilles ne s'étaient pas encore habituées aux sons, il comprit tout de même ce qui venait d'être dit.

"Oh. Je viens de renaitre." Ji Ning comprit instantanément.

Commentaires

  • novembre 2018 modifié
    Chapitre 3 - Naissance

    Source v.a :https://wuxiaworld.com/novel/desolate-era/de-book-1-chapter-3

    Ji Ning ouvrit les yeux et vit qu'il était tenu par un géant vêtu d'un ensemble de fourrure blanche. Ji Ning savait pertinemment que cette personne n'était un ' géant ' que parce-que lui même n'était qu'un nouveau-né tenu par cet homme.


    " Vous pouvez partir maintenant, dit l'homme.

    – Oui ", répondirent respectueusement les 3 servantes.


    L'homme qui tenait Ji Ning dans ses bras devait être son père. Pourtant bien qu'il venait d'avoir un fils, il avait toujours l'air froid comme la glace, très difficile à approcher. Il portait en guise de vêtement un magnifique ensemble de fourrure, quoique les 3 servantes étaient elles aussi habillées avec des fourrures animal. Manifestement, elles étaient de bien moins bonne qualité.


    La chambre était plutôt vide. Les murs, les sièges, la commode, le lit, absolument tout était sculptés dans le marbre. Les gravures étaient particulièrement exquise et dégageaient une aura d'élégante noblesse ancestrale. Au-dessus du lit, il y avait une énorme fourrure de bête de six ou sept mètres de long qui pendait jusqu'au sol. D'un simple regard, on pouvait dire avec certitude que cette fourrure avait énormément de valeur. Sur ce lit se trouvait une jeune femme au visage rougissant.(ndt : dans la v.a il y a après le point, je suppose que c'est pour dire que y avait encore plus de description dans le texte original)


    "Même les commode et les chaises sont taillées dans le marbre. La chambre elle-même doit être faite de marbre. Père ainsi que ces trois femmes sont entièrement vêtus de fourrure animal. Il semble que la civilisation de ce monde soit peu développé", pensa secrètement Ji Ning.


    "Mon fils", dit l'homme, qui en dépit de tenir son jeune fils dans ses bras, semblait toujours aussi froid, arborant un visage ne portant aucune trace de sourire en lui. Seuls ses yeux trahissaient sa joie et son excitation.


    Soudain, Ji Ning sentit une mystérieuse énergie froide entrer dans son corps. C'était une sensation très agréable qui disparut aussi vite qu'elle était venue.


    "Yichun, comment vas mon fils ? demanda précipitamment la femme sur le lit.

    – Comme prévu, sa constitution est normal, répondit doucement Ji Yichuan.(ndt : en v.a ' his body's quality is ordinary ', pas sûr de si il parle de son état de santé ou si c'est littéralement de la qualité de son corps. Du coup j'ai fait un compromis)

    – Laisse moi le porter", lui demanda la femme sur le lit légèrement larmoyante.


    "Sois bienveillant, dit la femme avec amour en regardant l'enfant dans ses bras. Yichuan, notre enfant a était blessé durant la grossesse. Bien qu'il ait consommé de Précieux Trésors Naturels, ça a seulement soigné une partie des dommages qu'il a subit. Nous n'avons pas fait ce qu'il fallait pour notre enfant."


    Il avait était blessé durant la grossesse de sa mère ?

    Et qu'est ce donc que ces Précieux Trésor Naturel qu'il avait consommé ?

    On dirait bien qu'encore une fois, ses parents n'étaient pas des gens ordinaires.



    Alors qu'elle venait tout juste de donner naissance à un enfant, sa mère n'eut aucun mal à sortir du lit. Lorsqu'elle passa la porte de la chambre au bras de son mari, elle avait déjà enfilée un ensemble de fourrure aussi blanc que celui que le père de Ji Ning portait.


    " Vous pouvez nettoyer cette pièce, dit son père, Ji Yichuan, au 3 servantes.

    – Oui ", acquiescèrent elles avec respect.


    Derrière la porte se trouvait un gros chien blanc comme neige. Il était aussi touffu qu'un mouton et se trouvait être très docile. Quand sont regard tomba sur Ji Ning, il se remplit de joie pur et d'amour véritable. (ndt : Pour ceux qui n'ont pas de chien et qui n'ont jamais connu un tel regards : Tant.Pis.Pour.Vous ! =P)


    Et dans le vaste atrium à l'extérieur de la chambre, il y avait un python géant, d'un noir absolu, enroulé sur lui même qui bordait les contours de la cour intérieur. Il en avait fait le tour en boucle à de multiple repris, s'enroulant comme un ressort, et sa tête se dressait à une hauteur de 12m de haut. Son corps était recouvert de sombres écailles froide et tranchante. Il abaissa lentement sa tête et se rapprocha.


    " Bon Dieu ! ", s'exclama mentalement Ji Ning, effrayé. Passe encore le chien blanc comme neige. Il en avait vu une pléthore par le passé et celui-là était juste un peu plus grand.

    Mais cette énorme monstruosité en spirale ?! Est-ce qu'on pouvait encore appeler ça un serpent ?

    Totalement déroulé, cette chose devait mesurer deux ou trois cents mètres de long, au bas-mot. Une bête aussi impressionnante se trouvait réellement devant chez lui ? C'était ... C'était simplement ...


    " Fils ", commença Ji Yichuan, ne prêtant strictement aucune attention à l'état émotionnel de son enfant. Ou alors ce genre de situations était monnaie courante dans ce monde.

    " Voici ton Oncle White, continua t-il en pointant le gros chien massif. Il est le plus vieil ami de ton père, et il t'a sauvé la vie. Comporte toi avec lui comme tu le ferais avec moi. "


    Le limier blanc comme neige lança un regard débordant d'affection à Ji Ning. Ji Ning pouvait d'ailleurs presque sentir physiquement l'amour dont le chien l'inondait.


    Par contre ...


    Il devait appeler un chien ' Oncle White ' ?


    " Yichuan, l'enfant viens juste de naitre et ne comprends rien pour l'instant. Quel est l’intérêt de lui dire toute ces choses ? dit alors la jeune femme en tenant l'enfant.

    – Même si il ne comprends pas, c'est sa première rencontre avec Little White, déclara Ji Yichuan avant de lever la tête vers le grand python. Frère Black !"


    Hiss ...


    L'énorme python obscur, qui aurait définitivement plongé d'innombrable nation dans le chaos, se transforma brusquement en une brume noir qui prit ensuite la forme d'un être humain avant de se dissiper en révélant un homme aux cheveux noirs dans sa quarantaine. L'homme à la sombre chevelure sourit en direction de l'enfant avant de dire :


    "Yichuan, je me rappel encore de comment, quand tu as révélé ton talent naissant, j'ai accepté de te suivre. J'étais alors loin de m'imaginer qu'en un clin d’œil tu deviendrais père. N'aie pas peur, mon enfant. Je suis ton Oncle Black.

    – Allons dehors, Papi et les autres nous y attendent, informa Ji Yichuan.Frère Black, tu devrais reprendre ta forme habituelle. Je sais à quel point tu trouve celle-ci inconfortable."


    Hiss ...


    L'homme au cheveux noirs acquiesça d'un mouvement de tête avant de se changer à nouveau en brume noir pour enfin revenir à sa massive forme d'origine. Il partit immédiatement en ondulant vers l'extérieur. Son énorme corps se mouvant avec une vitesse et une agilité défiant toute logique. Glissant, rampant, ondulant. Il franchit aisément les murs avant de disparaitre.


    Ji Ning n'était pas encore remit de ses émotions.


    Peut être que c'était normal pour les gens d'ici, mais pour Ji Ning, qui venait de la Terre, c'était tout simplement époustouflant. Un serpent de 200 ou 300 mètres de long venait-il vraiment de se transformer en être humain pour lui annoncer qu'il était son ' Oncle Black ' ?


    Un vrai monstre !


    "Se pourrait-il que le chien blanc en soit-aussi un ?", se demanda Ji Ning. Il avait le sentiment que ce monde était encore plus extraordinaire que ce qu'il avait cru aux premiers abords.


    Le mari et son épouse tenaient ensemble leur enfant alors qu'ils avançaient en direction de la sortie, avec le chien blanc comme neige à leurs côtés. Après avoir atteint la sortie, ils empruntèrent un chemin pavé de pierre menant à un parc. A l'intérieur du parc, une épaisse couche de neige recouvrait tout. De nombreux gardes en armure se tenaient parfaitement immobile, pendant qu'au centre, quelques dizaines de personnes patientaient. Ces quelques dizaines de gens possédaient tous sans exception toutes sortes de bêtes miraculeuses bizarre, d'insectes nuisibles vénéneux, et de créatures volantes.


    C'est alors que Ji Ning se rendit compte que ce n'était pas son père qui était particulier. Tous les gens de ce monde élevaient des bêtes étranges. Les apprivoiser était une habitude courante.


    "Il semblerai que je vais devoir m'habituer à devenir amis avec des monstres.", pensa Ji Ning en s'adaptant rapidement à cette nouvelle réalité. Il commença à observer la foule de gens. Ils étaient littéralement tous habillés avec des somptueuses fourrures d'animaux leurs donnant des allures de tigres sauvages ou de panthères féroces. Il n'y avait que les trois femmes qui étaient vêtues de soies ou de tissus.


    Cela étonna Ji Ning.


    Apparemment, il n'était pas donné à tout le monde de porter des fourrures. Les vêtements tissus en existaient déjà ici. A en juger par l'endroit où se tenaient les trois femmes, elles étaient manifestement d'un rangs social moins élevé que les autres. C'était évident que la qualité de leurs vêtements de soie était inférieur à celle des prodigieuses et exquises fourrures animal.


    Le vieil homme aux cheveux gris se tenant à l'avant marcha vers eux.


    "Viens Yichuan, dit-il. Laisse moi tenir l'enfant.

    – Grand-père, acquiesça l'intéressé avant de récupérer le jeune enfant des bras de sa femme et de le remettre au vieil homme.

    – C'est vraiment un bel enfant, complimenta le vieil homme grisonnant submergé par la joie. Yichuan, maintenant que tu as un fils, je ne serais plus autant inquiet. J'ai était le seigneur de notre préfecture durant déjà 80 ans. Selon les lois de notre clan, une personne ne peut pas être Seigneur Préfectoral plus de 100 ans. Il me reste seulement 20 ans en tant que Seigneur Préfectoral. Par le passé, je souhaitais te voir me succéder à la tête de la Préfecture Ouest de notre Clan Ji, mais tu as insisté pour arpenter la voie des Immortels. Maintenant que tu as un enfant, tel que je vois les chose, il pourra, à l'avenir, devenir le prochain Seigneur Préfectoral."


    Le prochain Seigneur Préfectorale ?


    Ji Ning était surpris. Il semblait en effet que son status n'était pas des moindres et que ce clan n'était pas ordinaire. Ces servantes obéissante, ces femmes immobiles et ces gardes en armure noir témoignaient de la puissance de son clan.


    Soudain, un cri de colère raisonna :

    " Grand Frère !"


    Mais qui oserez être aussi irrespectueux envers le Seigneur Préfectoral ?


    Ji Ning regarda dans la direction d'où provenait le cri. Il vit alors un vieux aux cheveux rouge et dégageant de la chaleur se rapprocher. Il avait un anneau rouge tape-à-l’œil à son oreille droite.

    Une petite minute... Ce n'est pas une boucle d'oreille ça ! (ndt : J'ai tenté l'utilisation du présent de narration, votre avis ?)

    C'était un petit serpent rouge de la taille d'un doigt. Il portait vraiment un serpent en guise de boucle d'oreille ?


    Le vieillard, qui a amené la maltraitance animal à un tout autre niveau, continuait d'avancer en braillant :

    "Le sujet de la succession ne peut pas être traité avec une tel désinvolture. En plus, qui sait quel genre de capacité ce petit gars aura plus tard ?

    – La capacité du fils de Yichuan devrait naturellement être...", commença à rétorquer le vieil homme grisonnant avec confiance. Au même moment, une soudaine vague de chaleur entra dans le corps de Ji Ning, puis se dissipa rapidement.


    "Yichuan !", s'étonna le vieil homme à la chevelure argenté en regardant, choqué, le petit-fils dont il était si fier.


    Mais comment pourrait-il le regarder autrement ?


    C'était le fils de Ji Yichuan, connu comme le ' Raindrop Sword '. Le glorieux Raindrop Sword a exterminé, à lui tout seul, d'innombrable monstres se terrant aux fonds des lacs les plus profonds et se cachant sur les sommets des montagnes les plus hautes. La myriade de tribu sous le contrôle de la Préfecture Ouest du Clan Ji connaissaient toutes le Raindrop Sword. En fait, il était même encore plus connu que le Seigneur Préfectoral en personne.


    Du moment que durant la grossesse, son enfant avait consommé quelques Précieuses Ressources, ce dernier aurait un potentiel de croissance optimal.(ndt : je suis pas sûr de moi pour celle là)


    Le vieux serpent se mit à rire :

    "Grand frère, on dirait bien que le fils de Yichuan soit des plus ordinaire. Comment pourrait il être possible que notre Préfecture Ouest, qui commande à tant de tribu, ai un faible petit gars à sa tête ? Comment le peuple pourrait il possiblement se soumettre à lui ? Comment toute les tribus pourrait elles être disposés à lui obéir ?

    – Seigneur Préfectorale ! Ce petit bonhomme, semble t-il, n'est pas taillé pour ce poste.

    – Une tel position ne peut pas être transmis comme si de rien n'était."

    Des gens présents dans la foule avait commencés à parler. Toute les personnes de cette petite foule était des membres du Clan avec un statut important dans la Préfecture Ouest.


    "Fermez vos gueules", ordonna Ji Yiuchan en fronçant les sourcils et en balayant l'assemblé de son regard glacial. L'effet fut immédiat, et plusieurs membres du clan se sont tus sans demander leur reste.


    Mais pas le vieux serpent colérique.


    "Quel sacré tempérament. C'est la Préfecture Ouest du Clan Ji ici ! Alors quoi, on ne peut même plus discuter maintenant ? se révolta t-il. Ton fils en tant que Seigneur Préfectorale ... Si ton fils était qualifié, et étant donné tout les grands mérites que tu as rendu à la Préfecture et au Clan, nous n'aurions rien dit. Mais ton enfant est tellement dans la moyenne. Tu souhaites vraiment qu'il devienne Seigneur Préfectoral ? Les tribus rassemblés sous notre bannière doivent coopérer, et se battre ensemble, lors des batailles territoriales et à côté de ça, ils doivent aussi lutter contre les ' Diremonsters ' . Comment un faible Seigneur pourrait-il faire obéir les tribus ? Comment les tribus pourraient-elles accepter de le suivre ? Si notre Préfecture n'impressionne pas, comment lutterons nous pour le pouvoir contre nos rivaux qui nous entourent ? Et comment irons nous dans les montagnes et dans les lacs pour tuer les Diremonsters ? , dit-il d'une traite.

    – Je m'occuperai bien évidemment de tuer les Diremonsters ! , déclara Ji Yichuan d'une voix glaciale.

    – Pour sûr, tu es un dur et un vrai. Tu es à la hauteur de ta réputation. Donc tu tueras TOUS les Diremonsters de TOUTE les montagnes et de TOUT les lacs avec ta seul force comme unique alliée ? Dans ce cas moi, Ji Lee, je vais te dire ceci ; Si tu peut tuer une centaine de Diremonster, je ne m'opposerais plus à toi en ce qui concerne le choix du prochain Seigneur. Je ne ferais rien pour empêcher ton fils d'en assumer le rôle", promit-il en ricanant.


    Ji Yichuan le toisa du regard.


    Chaque Diremonster était extrêmement rusé et puissant. Comment pourrait-il être facile à tuer ? Rien qu'en tuer dix serait déjà un miracle, alors cent ...


    " Ça suffit, dit alors le vieil homme à la chevelure d'argent. L'enfant vient juste de naitre et ne peut pas encaisser tout se stress. Ce soir nous tiendront un banquet de célébrations au Pavillon Neigeux. Pour l'instant, que tout le monde s'en aillent", ordonna t-il.


    " D'accord, d'accord. "


    Ce fut le vieillard colérique qui fut le premier à répondre et il le fit très bruyamment. Il emmena avec lui la moitié des gens présents, ceux qui restaient partirent peu de temps après.
  • J'ai speedé pour la fin, et je me suis pas encore relu (sur aucun des trois chapitres, en fait), mais je voulais absolument finir celui-là ce soir x) Pour ce qui est des (ndt) elles rendent mieux et sont plus discrètes sur mon site, j'ai pas vraiment pensé à les adaptées pour ici, je ferais ça plus tard dans la semaine quand je relirais tout ça à tête reposé.
    J'ai aussi enlevé les balises de spoil que j'avais mit aux deux premiers chapitres, je sais pas si ça empêchait les visiteurs non-inscrit de les lires ou pas. Dans le doute j'ai enlevé ^^"

  • Merci à toi d'avoir pris le temps de me lire. J'espère que c'est compréhensible, étant donné que je " teste " un peu différentes choses dans ceux-là et probablement dans les 3-4 prochains (histoire de voir ce qui me convient, et ce qui plait ou pas aux lecteurs), j'ai un peu peur que ça fasse un tantinet bordélique jusqu'à une mise au propre un peu plus définitive. ^^'
  • De rien je trouve ta traduction très bien
  • décembre 2018 modifié
    Chapitre 4 (2 partie sur 3) - Seigneur Préfectoral



    --------------------------------

    Le banquet au Palais des Chutes de Neiges continua jusque dans la nuit. Dans la nuit noir, le ciel était couvert d'étoiles. Ji Yichuan et sa femme ramenaient leur enfant chez eux.


    "Whoah", pensa le petit Ji Ning alors que ses yeux s'ouvraient grands face au ciel étoilé.


    Ha.


    Il s'était endormi. Il s'était endormi en plein milieu.


    Il y avait eu des performances fascinantes, avec des musiciens, des joueurs de tambours et des danseuses pieds-nu, vêtues de fourrures, qui remplissaient le hall. C'était très différents de se qui pouvaient être vues sur Terre mais non-moins déplaisant
    pour les yeux. Mais un enfant reste un enfant, à la moitié du banquet Ji Ning était juste trop fatigué pour réussir à garder les yeux ouvert et il avait sombré dans un profond sommeil.


    "Yichuan, commença Yuchi Snow avec une pointe de colère dans la voix, pourquoi as-tu déclaré durant le banquet que tu laisserais notre fils saisir l'épée dorée ? Est-ce que tu ignores à quel point c'est difficile ?

    – Je l'ai fait moi, contesta Yichuan en fronçant les sourcils.

    – Tu es le membres le plus puissant de la Préfecture Ouest. Tu as pu accomplir cet acte dans ta jeunesse, mais durant les siècles d'histoire de cette préfecture, combien d'autres comme toi y a t-il eu ? dit-elle avec colère. Et aujourd'hui, quand le Seigneur
    a soulevé la question de la succession en faveur de notre fils, cinq superviseurs ont approuvés. Il n'en manquait qu'un. Tout se que tu avais à faire était d'en convaincre un seul autre ... et avec six superviseurs l'approuvant, notre fils aurait
    pu facilement devenir le prochain Seigneur Préfectoral. Pourquoi s'embêter avec l'épée dorée ?" demanda cette femme au caractère habituellement doux mais qui ne pouvait s'empêcher d'être nerveuse quand ça concernait son enfant.


    Saisir l'épée dorée était tout bonnement trop difficile.


    Yichuan secoua la tête et soupira en déclarant :

    "Tu ne comprends pas.

    – Qu'est ce que je ne comprend pas ? demanda-t-elle, colérique.

    – Tu as passé un long moment loin de la Préfecture Ouest. Tu ne comprends pas les subtilités qui s'y cachent, lui expliqua Yichuan. Les dix superviseurs sont divisés entre la faction du Seigneur actuel et la faction de Ji Lee. Et la faction neutre, composée
    de 3 superviseurs. Pour mettre de notre côté un autre superviseur, le prix à payer aurait était bien trop grand.

    – Et alors quoi si le prix à payer est élevé ? dit une mécontente Snow.

    – Oui bien sûr, en payant un prix énorme, nous aurions pu faire de notre fils le prochain Seigneur. Mais si il est incapable d'assumer ce rôle, il subira juste un véritable calvaire sans nom. Ça ne sera pour lui ni plus ni moins qu'une forme de torture."


    Yuchi Snow était stupéfaite en entendant ses paroles.


    "Je ne veut pas que mon fils sois malheureux, poursuivit lentement Yichuan. J'ai donc abordé le sujet de l'épée dorée. Si mon fils possède une perspicacité et un talent époustouflant, et est capable de se renforcer rapidement, alors naturellement, il
    pourra saisir l'épée dorée. Personne ne pourra protester si il devient Seigneur après ça, affirma-t-il. Cependant, si il en est incapable, il pourra vivre une vie simple et normal. Moi, Yichuan, le protégerai alors durant toute sa vie et ferai en
    sorte qu'il ne manque de rien."


    Snow sembla avoir comprit que devenir Seigneur Préfectoral ne signifiait pas forcément avoir une vie facile. Si un expert devenait Seigneur, alors naturellement son règne se ferait sans encombre. Mais si quelqu'un d'inapte le devenait ... même en étant
    installé de force, il serait juste misérable.


    "Yichuan, j'avais tort, déclara doucement Snow.

    – Ses yeux sont grands ouverts. Ce gamin est réveillé depuis un moment, dit Yichuan après avoir baisser la tête vers son fils.

    – En effet, Yichuan. Comment devrions nous l'appeler ? demanda soudainement Snow. Je te l'avais déjà demandé pendant ma grossesse, mais aucun des noms que j'avais proposé ne t'avait plu. Maintenant qu'il est né, nous devons lui trouver un nom convenable.

    – Que son nom vienne au monde à ses côtés, dit Yichuan. Comment ne pourrais-je pas être prudent à ce sujet ? Je ne m'était pas décidé jusqu'alors, mais à l'instant, j'ai subitement pensé à un nom ... appelons notre fils 'Ning', signifiant calme. Qu'importe
    que sa vie soit normal ou palpitante, qu'importe qu'il soit faible ou qu'il devienne un expert ... Il gardera un cœur calme et paisible.

    – Ning ? murmura Snow. Ji Ning. Ji Ning ..."


    Ji Ning ?


    L'enfant dans les bras de sa mère la regarda avec des yeux grand ouvert. Était-ce le nom que le Seigneur Cui avait prédéterminé pour lui dans le 'Book of Life & Death' ? Ou était-ce une pure coïncidence ?


    Dans cette nouvelle vie, il serait encore une fois connu sous le nom de Ji Ning ?




    Le membres le plus puissant de la Préfecture Ouest du Clan Ji était le Raindrop Sword, Ji Yichuan.

    Le second était le Tiger Demon, Ji Lee.


    Dans la Préfecture de Lee. (ndt : J'ai fait des recherches sur la division territoriale chinoise, le problème c'est que la traduction anglaise pour de nombreuse sous-division est 'prefecture' donc évidemment ça bloque un peu, surtout qu'un département
    n'a rien avoir avec un comté par exemple. Je modifierai dès que j'en saurai plus)


    "Toute mes félicitations père, complimenta un homme d'âge mûr qui avait des dizaines de tresses dans ses cheveux (ndt : J'ai l'impression que l'auteur fait un focus sur les cheveux, je sens que ça va me rendre fou xD). Ce Yichuan était tellement arrogant
    et aveugle qu'il a vraiment affirmer que son fils saisirait l'épée dorée ... la Préfecture Ouest a été entre les mains de notre clan Ji pendant des générations. Personne n'a jamais prit la position de Seigneur Préfectoral en saisissant l'épée dorée."


    Le vieil homme avec les cheveux rouge flamboyant et le serpent écarlate en boucle d'oreille claqua des mains avant de dire :

    "Lorsque j'étais jeune, j'aurais due devenir le Seigneur Préfectoral ! Mais à cette époque j'étais simplement un gros frimeur et j'ai finit par perdre contre mon grand frère, Ji Young. Ce vieux bâtard de Young à finit par prendre la position de Seigneur
    Préfectoral et y rester pendant 80 ans ! 80 putains d'année ! (ndt : 'Eighty full years!' en v.a, je trouvais que le traduire par '80 années entières !' manquait d'impact) J'ai attendu tout ce temps. Chaque jour a été un véritable enfer, dit-il en
    grinçant des dents. Je ne m'attendais pas à ce que sa lignée produise un descendant comme Yichuan ! Il est vraiment un talentueux prodige. Heureusement, par chance, Yichuan ne s’intéresse qu'à l'entrainement pour devenir un Immortel et se fiche de
    la position de Seigneur. Aujourd'hui, Yichuan était tout simplement trop arrogant. Il a vraiment choisi un tel avenir pour son fils.

    – On dirait bien que les Cieux veulent nous voir prendre cette position de Seigneur, dit avec excitation l'homme d'âge mûr.

    – Ne te précipite pas ! cria Lee. La défaite que j'ai subi dans ma jeunesse m'a appris que ... il ne faut pas vendre la peau de l'ours avant de l'avoir tué. Ce que nous devons faire c'est nous préparer.

    – Père, veux-tu dire par là ... "


    Les sourcils froncés, Lee se concentrait intensément.

    Le temps s'écoula lentement. L'homme dans la quarantaine s'assit sur le côté, n'osant pas le déranger. Il savait que son père réfléchissait. (ndt : ... Y aurait juste tellement à dire sur la relation père-fils dans ces trois dernières lignes xD)


    "Bien ! dit soudainement Ji Lee d'une douce voix. Voilà ce qu'on va faire !

    – Père, quel est votre plan ? demanda l'homme d'âge mûr en regardant son vieux père.
    – Pour pouvoir saisir l'épée dorée, il faut combattre et défaire tout les jeunes des tribus et les descendants du Clan. Les membres du Clan sont peu nombreux mais ils ont accès à une énorme quantité de ressources, de trésors et de manuels secrets. D'un autre côté, il y a beaucoup de jeunes dans les tribus, mais seulement une poignée d'entre eux ont accès à quelques maigres ressources. Mais en dépit de ce déséquilibre, durant la quadriennale Cérémonie de l’Épée Dorée, 9 fois sur 10 c'est un jeune des tribus qui gagne."

    Le fils acquiesça.

    "Ils sont tout simplement trop nombreux et de cette masse il y aura toujours une personne extrêmement talentueuse qui émergera, c'est comme ça. Cependant, peut importe leur démonstration de talent durant la Cérémonie, nous ne leur enseignons que des arts de bas niveau donc après 70 ou 80 années de pratique les plus forts seront les membres du Clan qui auront bénéficié des puissants arts de haut niveau du Clan Ji."

    Ji Lee continua en murmurant :
    "Ce que je cherche à dire c'est ... Sélectionnons quelques-un de ces grands talents parmi les jeunes des tribus, donnons leur toute les ressources dont ils ont besoin et entrainons les. Sans ça ils sont déjà incroyablement fort alors une fois qu'ils auront reçus mon entrainement, leurs puissance vas monter en flèches et ils atteindront de nouveaux sommets. Après ça je refuse de croire que le fils de Yichuan sera capable de tous les battre et de saisir l'épée dorée.
    – Bien. Bien, marmonna l'homme d'âge mûr en acquiesçant par des hochements de têtes successifs."

    Normalement, les jeunes des tribus et les descendant du Clan Ji avaient droit à des traitement totalement différents.

    Les jeunes du Clan Ji étaient tous de la même famille, la famille Ji. Ils étaient donc naturellement mieux traité par le Clan. Mais en traitant avec les jeunes des tribus ils devraient à la fois se rapprocher d'eux mais aussi les garder sous leurs contrôles ! Mais cette fois ... il userai de tout ses talents pour former les jeunes les plus prometteurs !

    "Père, si tu fait ça alors le fils de Yichuan n'aura définitivement aucune chance, déclara avec confiance le fils.
    – Hahahahaha ! N'oublie pas de placer quelques-uns des nôtres aux côté de Yichuan. Je veut rester informer de la croissance de son fils. Ce n'est qu'en connaissant parfaitement ses propres forces ainsi que celles de son adversaire que l'on peut sortir victorieux !
    – Oui ! répondit son fils, des étoiles plein les yeux."




    {Reste encore une partie à se chapitre, ça arrive vite ^^'}
  • La fin du chapitre 4 sera là demain matin, et le 5 suivra certainement dans la journée si j'ai pas encore d'autres imprévu qui me tombe dessus, désolé pour ce retard.
  • Salut salut, juste pour vous dire que je n'ai pas abandonné la trad' mais que dû à une situation financière fragile je suis forcé de faire pas mal d'extra histoire de gagner un peu de monnaie ce qui ne me laisse pas des masses de temps libre ^^" Donc les sorties vont être assez aléatoires pendant encore deux mois. Encore désolé pour ça.
  • J'ai terminé de traduire la deuxième partie du chapitre 4, j'essaye de faire la troisième partit d'ici à demain soir mais je promet rien. Désolé pour l'attente ^^"
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.