Si vous êtes nouveau sur le forum et que vous souhaitez proposer votre traduction, merci de lire le post d'information

Maou No Hajimekata (18+)

13

Commentaires

  • Rebonsoir,

    Comme prévue, la suite.
    Sur ce, bonne lecture :)


    Chapitre 12 : Rencontrons les habitants de la grotte démoniaque partie 1


    « C'est une mauvaise habitude d'abuser de tes pouvoirs magiques quand tu agis, n'est-ce pas, Ain ?

    - Tu dois te calmer. Si c'est toi, je crois que tu peux sûrement y arriver.

    - Penses à tous les efforts que tu as déployés pour arriver jusqu'ici. Si tu y mets du tien, cela ne te décevra sûrement pas.

    - La chose la plus importante pour un magicien, Ain. c'est d'y croire.

    - Dans l'effort que tu as fait jusqu'à présent.

    - Dans ta façon de vivre jusqu'à présent.

    - Tout le monde autour de toi.

    - Crois en eux.

    - Si tu fais ça..........

    - Tu.

    - Me.

    - Tueras.

    - J'ai....Cru.

    - En toi.

    - Espèce de traître !

    - Réveille-toi ! »

    Soudain, soulevant le haut de son corps, Aur sentit une douleur sur son front. Il haletait avec un haa, haa, haa et quand il a regardé sur le côté, il pouvait voir Lilu s'accroupir en tenant sa tête.

    « ……. Qu'est-ce que tu fais ?

    - C'est ce que je devrais dire ! »

    Lilu criait, les larmes aux yeux.

    « Ma parole, tu faisais une sorte de cauchemar alors j'essayais de te réveiller, mais......

    - Je faisais un cauchemar..... ? J'ai dit quelque chose dans mon sommeil ?

    - Mn...... tu as dit......... »

    Aur essuyait sa sueur et demanda à Lilu ce qu'il disait, mais elle hésitait.

    « Sois franc à ce sujet.

    - Tu as dit.... Raz. »

    Entendant la réponse de Lilu, Aur soupira. .........C'est quelque chose qui s'est passé il y a des décennies. Et pourtant, même aujourd'hui, cela influençait encore fortement son esprit.

    « C'est le nom de mon Mentor. ...........Je l'ai tuée. »

    Il a essayé de dire le fait d'une manière discrète, mais il n'a pas réussi à le présenter comme une petite affaire.

    Lilu ne savait pas comment répondre à sa déclaration et garda le silence, tous les deux étaient coincés dans un silence gênant.

    « ….. Ah, qu'est-ce que c'est ? »

    Lilu change ouvertement de sujet et pointe une poupée en bois dans la chambre d'Aur. C'était un golem délicatement créé, à peu près de la même taille que Aur. De plus, il était vêtu de vêtements et portait une perruque de couleur ambre sur la tête.

    « Ahh.... Ça. C'est une représentation.

    - Une représentation ? »

    N'ayant jamais entendu un tel mot auparavant, Lilu cligne des yeux dans la confusion, Aur répond en disant regarde et tend la main vers la poupée en bois. Quand il l'a fait, la poupée en bois change de couleur de peau et se transforme en une teinte plus rougeâtre comme une peau humaine normale, il est dépeint que la peau est jeune et fraîche.

    Même le visage a commencé à fixer son aspect robuste et ses yeux commencent à briller d'une lueur d'intelligence. Une bouche et un nez ont également commencé à apparaître. La poupée s'est rapidement transformée en un humain qui ressemblait à Aur.

    « Qu'est-ce que c'est, je ne peux pas faire la différence ?!! »

    Même Lilu, qui était juste en face de lui, ne pouvait pas dire lequel était le vrai Aur. Mais parce qu'ils portaient des vêtements différents, c'était quelque chose qu'elle pouvait à peine remarquer comme une différence.

    « D'après mon expérience précédente, j'ai réalisé qu'il est dangereux pour moi d'aller dehors. C'est là où cette chose entre en jeu.

    - La théorie sous-jacente est qu'il n'est pas très différent du mouvement d'un corps réel. La différence est que je peux abandonner cette forme et retourner à mon corps d'origine. »

    Les deux Aur's ont parlé à la fois.

    « C'est incroyable, avec ce Aur on peut travailler pour deux personnes ? »

    Lilu l'admirait purement, mais les deux Aur secouaient la tête.

    « Si je suis à proximité du corps, je peux me déplacer en conséquence, mais je ne peux pas penser pour deux personnes, ni utiliser la magie avec ce corps. Ce clone n'est utile que pour le repérage. Si je me déplace assez loin, je serai incapable de contrôler mon corps d'origine.

    - Ohh........... C'est comme ça ? »

    Lilu a commencé à toucher le corps en double présomptueusement et semblait un peu déçu.

    « Plus important encore, tu n'avais pas une raison de venir ici pour me réveiller ?

    - Ah, c'est vrai. »

    Après avoir entendu les paroles d'Aur, elle s'est souvenu de son but premier en venant ici.

    « Il se passe quelque chose de particulièrement étrange. »

    _________________________________________________________________________________________________________

    Le donjon d'Aur avait une variété d'entrées. Environ un tiers d'entre eux sont des " ouvertures verticales " qui descendent directement au deuxième étage de son donjon, les autres sont des entrées à son premier étage. (NdT : Je rappelle que chez les anglais le rez-de-chaussée est le premier étage mais je ne modifie pas car ça serait très embêtant en plus d'être moche)

    Finalement, il y avait une de ces entrées qui existait près d'un village humain

    « Qu'est-ce que.... c'est... ? »

    Aur place par inadvertance ses mains sur son front et marmonne. Devant lui se trouvait une simple porte en bois. Il n'y avait pas de barrière, ni personne pour garder la porte, mais il y avait ce grand panneau. Le message était écrit en grosses lettres : Bienvenue dans la ville d'Aur !

    « Plutôt qu'une ville, c'est plutôt un village, n'est-ce pas ?

    - Ce n'est pas le problème en l'occurrence. »

    Portant une robe et un chapeau, Lilu cachait ses ailes et ses cornes et elle faisait semblant d'être une humaine. Aur la regarde et gémit.

    « Depuis quand un truc comme ça a été construit ?

    - C'était il n'y a pas si longtemps. Ce n'est que tout récemment. »

    Celui qui a répondu à la question d'Aur n'était pas Lilu mais un autre jeune homme.

    « Enchanté de vous rencontrer ! c'est la Ville du Roi Démon : la ville d'Aur. Bienvenue à vous deux. À en juger par l'apparence, vous êtes deux mages ? C'est une combinaison inhabituelle. (NdT : combo inhabituelle car ça serais plus logique d'avoir un guerrier avec mage et non 2 mages)

    L'homme aux cheveux bruns parlait avec un sourire charmant lorsqu'il s'approchait d'eux. D'après la façon dont il se déplace, il était probablement un aventurier ou quelqu'un avec une classe de typei voleur. Vêtu d'une armure de cuir, il avait un poignard à la taille.

    « Qui êtes-vous ? »

    L'homme avait visiblement l'air louche et Aur le regardait d'un mauvais œil lorsqu'il a posé la question.

    « Woops ! J'ai été impoli. Je suis Keith, je suis habituellement un guide pour les gens comme vous qui viennent dans cette ville pour la première fois. En tout cas, c'est le territoire du Roi Démon. Tu ne penses pas que c'est un endroit dangereux ? Même si les choses peuvent apparaître de cette façon, je suis en fait assez célèbre dans cette région et j'ai quelques connexions. Qu'en pensez-vous ? Je peux vous faire une remise. »

    Aur et Lilu se regardaient l'un l'autre. Bien qu'il ne semblait pas digne de confiance, il ne semblait pas être le genre de personne sans scrupules à essayer de tromper Aur et de prendre tous ses biens. C'est ce qu'Aur a jugé à son sujet.

    « Très bien. Je compte sur vous alors. »

    Aur a sorti une pièce d'argent de sa poche et l'a envoyée vers l'homme avec son doigt. La pièce vole en arc de parabole et il l'attrape d'une seule main.

    « Une pièce d'argent, comme c'est généreux de votre part. Puis-je vous demander votre nom ?

    - Je m'appelle Théo. Voici Raz. »

    Aur lui a donné un faux nom. Il n'y avait aucune hésitation dans son ton de voix et pendant une seconde, même Lilu n'a pas remarqué qu'il mentait, mais Aur lui-même claquait sa langue à l'intérieur de son propre esprit. Bien qu'il ait préparé son propre faux nom, il ne pensait pas en avoir besoin pour Lilu, alors il a dû agir sur-le-champ et ce qui en est ressorti était ce nom particulier.

    « Ok, Théo et Raz. Alors, je vous guiderai tous les deux, alors suivez-moi s'il vous plaît. »

    Keith a parlé d'une manière amicale et en passant par la porte, il entre dans la ville.

    « Heyy, ce n'est pas Raz......

    - C'est ton nom. Ne révèles rien du tout. »

    Lilu lui demandait en chuchotant et Aur ne voulait pas trop compliquer les choses et parlait franchement. Lilu comprit ses intentions et ferma la bouche.

    C'était le nom du mentor qu'Aur a tué. C'est un nom qu'il a trouvé sur l'impulsion du moment. Quel genre de personne était-elle ? Et qu'était-elle pour Aur ?

    En pensant à ce genre de choses, Lilu a suivi Keith.

    « Cette ville est un peu différente d'une ville ordinaire, parce qu'il n'y a personne qui possède une maison privée par ici. »

    En marchant dans la rue principale, Keith expliquait des faits sur la ville.

    « Il n'y a pas beaucoup de gens qui s'installent ici. Eh bien, il y a environ 20-30 personnes peut-être ? La plupart d'entre eux sont des marchands et ils font des affaires avec les autres aventuriers. Cette ville est une ville pour les aventuriers qui souhaitent défier la caverne du Roi Démon. » (NdT : il parle bien du donjon)

    Tous ceux qui étaient sur la route ici étaient des aventuriers armés. Pendant ce temps, ceux qui portaient des robes et qui ressemblaient à des magiciens comme Aur et Lilu se démarquaient dans cette foule.

    « L'immense bâtiment près de l'entrée est l'auberge. Ceux qui n'ont pas d'argent peuvent rester gratuitement dans les écuries, c'est un magasin appartenant à la miséricordieuse Martha-baasan (NdT : baasan=grand-mère). De l'autre côté se trouve le bar de Ox. C'est un magasin agréable où toutes les meilleures boissons sont rassemblées. Si vous voulez trouver des camarades, vous devriez venir nous rendre visite. De la nourriture peut être trouvée ici aussi bien, il y a aussi quelques stands de nourriture dans cette zone là-bas.

    - Des écuries ? »

    Quand Lilu répéta le mot, Keith haussa les épaules.

    « Ouais, le marchand vient ici en calèche pour acheter de la nourriture, mais il ne le fait qu'une fois par semaine. En dehors de cela, il y a rarement des aventuriers qui ont des chevaux dans les environs... Par conséquent, les personnes avare et les pauvres dorment normalement dans les écuries vacantes sur les pailles... »

    Ce n'est peut-être pas le mieux pour récupérer votre énergie, mais cela vous protégera au moins de la pluie, explique Keith.....

    « Le bâtiment à côté de l'auberge est le bordel. Bien que ce soit un peu cher, c'est le seul établissement de plaisir dans cette ville. .... Eh bien, vous n'avez probablement pas besoin d'aller ici. »

    Keith jette un coup d'œil sur les seins ronds poussant vers le haut sous la robe de Lilu et montrait un sourire lubrique.

    « Là-bas, il y a des magasins d'armes, des magasins d'armures et aussi des ateliers de forge. S'il y a une petite ébréchure sur votre lame ou si vous avez besoin d'effectuer des réparations plus importantes, le forgeron ici peut faire les réparations pour vous. Si l'article est complètement cassé, alors vous devrez visiter le magasin d'armes ou le magasin d'armure pour en acheter une autre.

    - Peuvent-ils créer des équipements sur mesure ? »

    Keith a levé les sourcils à la question d'Aur.

    « Pour l'instant, ce genre de demande ne se fait pas. Les gens d'ici ont déjà les mains pleines de réparations de base. Théo, vous ressemblez à un magicien mais peut-être utilisez-vous aussi une épée ?

    - Non, ce n'est pas ça. »

    Aur avait une expression apparemment joyeuse sur son visage et Lilu essayait de ne pas éclater de rire. Il comparait son propre donjon avec cette ville. Les Nains dans son donjon sont tous capables de fabriquer du matériel de haute qualité sur mesure et il semblait en être fier.

    « Hmm ? Eh bien, de toute façon. De l'autre côté de la rue, il y a un magasin pour mages et aussi une église. Quand vous avez besoin d'objets magiques, les gens entrent généralement dans l'atelier du magicien et si vous avez une personne blessée ou même une personne morte, les gens vont généralement à l'église.

    - Y a-t-il quelqu'un ici qui peut utiliser la magie de résurrection ? »

    Aur a été surpris et a posé la question à Keith. Il n'est pas impossible de ressusciter les morts. Cependant, il s'agit d'une forme très sophistiquée et avancée de magie.

    « Ah, je ne suis pas vraiment un expert en magie, donc je ne connais pas vraiment les détails, mais apparemment les environs semblent être entourés d'une grande quantité d'énergie magique et les gens trouvent qu'il est plus facile de lancer de la magie à grande échelle. Selon la gravité et la cause de la mort, si un certain nombre de prêtres réputés accomplissent la cérémonie, il est possible de ranimer une personne si, par exemple, ils avaient un simple coup de couteau au cœur. Bien que, si leur corps était réduit en petits morceaux, ce serait naturellement impossible à ranimer et même s'ils le pouvaient, cela coûterait un prix extrêmement élevé. De plus, même s'ils échouent dans le processus de résurrection, vous devez quand même les payer. »

    Je vois, Aur a compris l'essentiel. Il semblerait que l'énergie magique s'échappait quelque part de son donjon.

    « Qu'est-ce que l'atelier du Magicien ? »

    Lilu ne comprenait pas vraiment le concept de comment les gens allaient vendre de la magie.

    « Mn, vous êtes vous-même une mage, donc n'avez-vous jamais visité une de ces boutiques auparavant ? Ils bénissent votre épée d'un enchantement, ou vendent des objets qui sont remplis de sortilèges de magie simple.... Eh bien, c'est extrêmement utile pour des gens comme moi qui ne sont pas capables d'utiliser la magie nous-mêmes. »

    Keith a marché profondément dans la rue principale, puis il a montré du doigt un énorme bâtiment qui se trouvait devant lui.

    « Enfin, c'est le magasin (du) Gnome. C'est la patronne de cette ville. »
  • Chapitre 12 : Rencontrons les habitants de la grotte démoniaque partie 2

    « Le gérant ?

    - D'un grand magasin ? »

    Aur et Lilu répétaient ses paroles. Keith hoche la tête en confirmation.

    Au début, ça a commencé avec ce commerce. Après avoir progressivement augmenté le niveau de confiance, d'autres magasins se sont créés lentement et après un certain temps, la zone est devenue une ville. Eh bien, parce que je n'étais pas là pour voir ce qui s'est passé, je ne peux que vous donner le peu d'infos que j'ai. »

    La boutique Gnome était le plus petit bâtiment de la ville. N'ayant que deux étages, le magasin avait des enseignes qui disaient Produits bon marché , ou Vente massive de médicaments, Produit du Commerce Gnome, Épées d'occasion, ce genre d'enseignes à travers l'entrée. Ce n'était pas le genre d'établissement que le patron du territoire aurait.

    « Si vous entrez dans le labyrinthe et battez des monstres et réussissez à rassembler des crocs, des ongles ou des fourrures de bêtes, vous pouvez les échanger contre de la monnaie dans ce commerce. N'importe lequel de ces matériaux peut être utilisé dans des potions et armures magiques. Il y a aussi d'autres choses que l'on peut obtenir du labyrinthe et qui peuvent être vendues dans le magasin. De plus, tout cela pour un juste prix. Grâce à cela, nous pouvons rester dans la ville et gagner notre vie ici. »

    Hmm je vois, Aur a expiré d'une manière intéressée. Le mana du donjon s'écoule et remplit complètement la zone. Naturellement, ceux qui vivaient dans le donjon et respiraient l'air obtiendraient une quantité plus épaisse de source d'énergie magique. De plus, les êtres vivants remplis à ras bord d'énergie magique étaient mangés par des êtres vivants encore plus forts et les cadavres restants étaient mangés par des insectes et des rats. Ensuite, les animaux les plus faibles mangeraient ces insectes et..... l'énergie magique continuerait à s'accumuler.

    Lorsque les monstres et les animaux sont tous remplis à ras bord de mana, il est probable qu'ils deviendront des matériaux de haute qualité. Aur a réellement préparé des trésors pour attirer les aventuriers dans son donjon, mais pour la première fois, il s'est rendu compte qu'il n'était pas vraiment nécessaire de fournir autant d'incitations et il a été franchement très choqué.

    « Soit dit en passant, la boutique d'armes et la boutique d'armure n'achèteront pas ces marchandises. Le seul endroit où vous pouvez vendre des choses liées au labyrinthe dans cette ville, c'est si vous allez à ce magasin. Tous les besoins quotidiens et les marchandises diverses peuvent également être achetés à partir d'ici. »

    Apparemment, cette petite boutique semble avoir une forte présence dans l'économie de cette ville. Même si la ville n'avait pas d'indépendance, ils se sont quand même très bien débrouillés parce qu'ils ont pu se spécialiser dans le soutien aux aventuriers.

    « Alors, je me présenterai peut-être à cette personne.

    - Ouais. Bon alors, je traîne principalement autour du bar tout en buvant, mais si vous voulez vous aventurer dans le labyrinthe, n'hésitez pas à m'appeler. Je peux toujours vous présenter de bons coéquipiers. »

    Keith agite les mains tout en s'éloignant vers le bar, Aur et Lilu mettent les pieds à l'intérieur du grand magasin.

    L'intérieur du magasin était beaucoup plus étroit que prévu et il n'y avait pas beaucoup d'autres clients.

    « Bienvenue ! »

    Il y avait beaucoup de marchandises empilées et alignées ensemble, la personne avec un sourire rayonnant de l'autre côté du comptoir était cette petite fille aux cheveux roux. Elle avait à peu près la même taille que Sharl et avait des traits très jeunes, mais elle avait de gros seins qui ne correspondaient pas à son apparence. Elle souriait hospitalièrement à Aur.

    Lorsqu'il entendit le terme , il imagina un riche marchand avec une constitution bien nourrie et elle n'était pas ce à quoi il s'attendait.

    « Le propriétaire du magasin est là ?

    - Si vous cherchez des potions, des pommades, des antidotes, des cordes ou même des lanternes et de l'huile pour cela, nous en avons beaucoup ! Nous nous occupons également des épées, des lances et des armures, si vous souhaitez vendre l'un de ces articles à la boutique Gnome, n'hésitez pas à nous contacter ! Je m'appelle Nora Marucadeis et je suis le propriétaire de ce magasin. N'hésitez pas à m'appeler par Gnome. »

    La fille qui s'est présentée comme Gnome a parlé d'une manière continue sans montrer aucune réserve.

    « C'est vous qu'on appelle le gérant ici ?

    - Ce serait une erreur de dire que c'est moi qui me suis nommé, mais... J'ai simplement une entreprise ici. C'est grâce aux efforts de tous que nous avons pu construire cette ville. »

    Gnome parlait d'une voix engagée.

    « On ne s'attendrait pas à ce qu'une personne essaie d'ouvrir un magasin dans un endroit comme celui-ci, pour quelle raison particulière vous l'avez fait ?

    - C'est le territoire du puissant Roi Démon Aur. Par conséquent, je n'étais pas du tout inquiet. »

    Gnome gonfle sa poitrine avec fierté et parle avec confiance.

    « Il y a beaucoup d'aventuriers qui rêvent d'exterminer le Roi Démon et plongent dans le labyrinthe dans l'espoir de le vaincre, ce qui leur permet parfois d'obtenir des trésors et des matériaux à rapporter ici. En utilisant les matériaux commercialisés ici, les marchandises sont fabriquées. Les marchandises créées sont ensuite achetées avec une partie du trésor apporté par les aventuriers. Mon plan est donc d'obtenir des trésors en échange de ce service de création de marchandises.

    - Je vois. Mais que se passerait-il si le Roi-Démon était vaincu ?

    - À ce moment-là, je fermerai docilement le magasin et j'irai à un autre endroit. Mais ça n'arrivera pas, n'est-ce pas ? Roi-Démon-sama ? »

    Aur a parlé en plaisantant et Gnome sourit en lui répondant.

    « Q-Qu'est-ce que tu dis !?

    - Idiote, si tu réagis comme ça, c'est comme si tu confirmais ses paroles. »

    La panique de Lilu était facile à lire, tandis qu'Aur soupirait.

    « Et bien. Je n'avais pas particulièrement besoin de le cacher. Alors maintenant, tu comprends ce que je veux dire, Marchand ? »

    Quand Aur lui pose cette question, elle lui donne un sourire charmant tout en lui répondant par un oui retentissant.

    « Si je fais des affaires ici, je deviendrai une nuisance pour Aur-sama. Après tout, j'aide les aventuriers. Il n'y a pas de sens pour Aur-sama de rester silencieux et d'ignorer un tel comportement. Dans ce cas, je dois vous donner une raison de garder le silence et d'ignorer un peu les choses, n'est-ce pas ? »

    Avec un *kaching*, Gnome sort un sachet rempli de pièces d'or.

    « Cela représente 10 % du montant de la vente. Veuillez l'accepter.

    - Votre boutique prospère si bien que même moi, je peux obtenir une partie des profits, hein ? Eh bien, c'est tout à fait naturel. »

    Aur reçoit cette portion de l'or et dit "et...." l'exhortant à poursuivre sa proposition. Ses yeux ont tremblé pendant un bref instant et Aur n'a pas manqué de le remarquer. Cependant, il n'allait pas être quelqu'un qui allait être satisfait en ne recevant que 10 % du produit de la vente.

    « ….. J'ai entendu dire qu'Aur-sama aime les belles femmes ? »

    Gnome pose son propre corps sur le comptoir, saisissant les deux extrémités de sa jupe et la soulevant.

    image

    Elle était sur ses genoux et était dans la position parfaite pour montrer à Aur ses sous-vêtements. Hou Aur lève une voix admirative et rampe ses doigts sur son endroit spécial. Slosh, une sensation de chaleur et d'humidité est transmise à ses doigts.

    « On dirait que tu es déjà prête.

    - Vous me flattez un peu trop. »

    De toute évidence, elle est pas simplement mouillée sans raison valable. Au moment où Aur est entrée dans son magasin, elle a déjà vu qu'il était le Roi Démon et qu'elle était préparée pour ce développement.

    « Aur, cette fille est vierge, tu sais ?

    - Comme c'est généreux de sa part. »

    Quand Lilu souligne ce fait à Aur, la zone de l'entrejambe de Gnome était caressée et elle continuait à sourire doucement.
    « J'ai une règle pour faire les choses avec dévouement. »

    Devant Aur, dont elle savait qu'il était le Roi Démon, elle a agi de cette manière même si elle n'était qu'une vierge. Son courage et son intelligence, ce sont deux choses qui ont intéressé Aur.

    « Ce n'est pas bon. »

    Par conséquent, Aur a répondu de cette manière. Comme on pourrait le penser, elle ne s'attendait pas à une telle réaction de la part d'Aur et Gnome a ouvert les yeux avec surprise.

    « Malheureusement, c'est le cas, je ne vais pas négocier avec une femme. En effet, vous êtes certainement une belle fille, cependant, si vous pensez que cette forme de compensation sera suffisante, il y aura un problème entre nous. »

    Aur embrasse Lilu et saisit ses seins de façon spectaculaire. Même à travers la robe qu'elle portait, la poitrine ronde de Lilu n'était pas visible, ils ont fait connaître leur présence et étaient indécemment joyeux. Gnome avait certainement une splendide paire de gros seins, mais ce n'était pas quelque chose qui pouvait être comparé avec le corps obscène d'une succube.

    « Alors, que dois-je faire ? »

    Gnome regarde attentivement Aur.

    « Tu as les Yeux de Vérité, n'est-ce pas ? »

    Gnome, ne cligne pas des yeux. Aur continue.

    « C'est le "don" que vous possédez. Tout mensonge est exposé et son essence est rendue claire. Je vois que c'est ainsi que vous avez réussi à gagner votre vie en tant que commerçant à un tel âge.

    - Je ne pense pas que c'est aussi bien que ce que vous prétendez. »

    Gnome soupire et sort du comptoir.

    « Mes yeux ne sont que les Yeux d'évaluation. D'une certaine manière, il pourrait être plus rare que les Yeux de Vérité. C'est un don foireux qui est capable de déterminer le prix et la valeur de n'importe quel objet vu. Il indique également que vous avez le prix de 10 pièces d'or attaché à vous. Normalement, les humains ne sont pas valorisés. Mais si votre corps était peut-être fait de matériaux alors un prix peut être vu.

    - ..... Cependant, serais-tu capable de remarquer à quel point une épée est efficace ? »

    Une sensation de froid a remonté la colonne vertébrale de Gnome. Sans qu'elle s'en rende compte, Aur avait déjà saisi sa tête.

    « Fais attention à la façon dont tu réponds. Y a-t-il quelqu'un d'autre qui connaît ta capacité à part toi-même ? »

    La voix d'Aur était froide et détachée. Si elle mentait ou répondait d'une manière qui ne le satisfaisait pas, elle serait tuée en un battement de cœur. Gnome le savait par intuition.

    « La seule personne qui le sait, c'est moi.........

    - Pourquoi ?

    - Si Aur-sama décède, alors mes affaires ferment. »

    Gnome s'est déjà calmée au point que sa voix n'a même pas tremblé et elle lui répond clairement.

    « .......Très bien. »

    Aur sépare sa main de la tête de Gnome. Toute la tension quitte son corps et soudain, tout son corps jaillissait de sueur.

    « Tu as du courage, je t'aime bien. Même si j'ai besoin de le forcer, je veux que tu deviennes mienne, cependant ?

    - J'ai le regret de vous informer Aur-sama, mais je suis un marchand. Même si vous privez mon âme à moi, il n'y aurait aucun profit. »

    Gnome regarde Aur en face et énonce clairement ce fait.

    « C'est peut-être vrai. »

    Aur s'est rendu compte qu'il est inutile de lui parler de sujets qui ne concernent pas le mot profit. Il peut être capable de la lier de force avec une malédiction ou de détruire son esprit et de faire d'elle sa marionnette, mais s'il prenait une mesure aussi radicale, elle perdrait à la fois sa bravoure et son esprit intelligent.

    « Je vous autorise à faire affaire ici. De plus, je vous donne des marchandises qui ont été maudites à vendre en vrac. Je n'ai pas besoin de paiement, vous n'avez qu'à les mettre en vente sur le marché.

    -Comment souhaitez-vous être indemnisé à la place ?

    - Je percevrai 5 % du montant de la vente. Cependant, il s'agit de l'ensemble des bénéfices de la ville. En outre, je vais aussi vendre les marchandises que vous fabriquez ici dans mon labyrinthe. Ce sera la considération. Qu'en pensez-vous ?

    J'ai compris votre demande. Il n'y a aucun problème avec vos conditions. »

    Gnome répond immédiatement. Ce n'était pas qu'elle ne réfléchissait pas assez profondément à la question, son esprit travaillait si vite qu'elle avait déjà fini de calculer dans sa tête, c'était comme si elle était un logiciel informatique.

    « Maintenant, alors. »

    Aur jouait avec les pièces d'or qu'il a reçues d'elle alors qu'il lui posait cette question.

    « Combien de pièces d'or valez-vous ? »
  • ATTENTION AUX PERSONNES DE -18 ANS : ce chapitre contient des thèmes ou des scènes qui ne conviennent pas aux jeunes lecteurs, donc lisez seulement au-delà de ce point si vous avez 18 ans ou plus.

    VOUS ETES AVERTIES.
    ____________________________________________________________________________________________________



    Chapitre 12 : Rencontrons les habitants de la grotte démoniaque partie 3


    Le premier étage de la boutique Gnome est un magasin et le deuxième étage est son espace de vie. Elle a étiqueté sa boutique comme étant FERMÉE et a invité Aur au deuxième étage.

    « Alors.... Permettez-moi de vous servir. »

    À genoux sur le dessus du lit, elle sort respectueusement la bite d'Aur et rampe sa langue dessus.

    A la fin, Aur a décidé d'acheter Gnome avec de l'argent. Sa mentalité était même plus dure que celle de la plupart des démons et il a jugé que cette forme de paiement sera plus stable et plus fiable que de la forcer à signer un contrat.

    Son prix est de 10 pièces d'or par semaine. Bien que le prix soit assez élevé, mais en considérant qu'Aur avait le contrôle direct des revenus des bénéfices du Royaume Figuria, ce montant ne signifiait rien pour quelqu'un comme lui.

    Avec cette somme d'argent, Aur a été en mesure de mettre Gnome du côté d'Aur, lui permettant de suivre les mouvements de toutes les principales équipes d'aventuriers et non seulement cela, mais aussi de dissimuler toute information qui pourrait devenir désavantageuse pour lui. En plus de cela, elle a également mentionné qu'il pouvait faire ce qu'il voulait de son corps, alors Aur a décidé de l'essayer.

    Gnome était si confiante avec elle-même quand elle a offert son corps en tant que commodité et quand elle a été refusée d'une manière si plate, elle voulait retrouver une partie de sa fierté blessée et c'est ainsi que la situation actuelle s'est présentée.

    « Tu es très doué pour ça, n'est-ce pas ? Tu n'étais pas censé être vierge ?

    - Toutes les marchandises dans notre magasin sont toutes des marchandises de première classe...... »

    Gnome sourit vivement et enroule la bite d'Aur autour de ses seins. Saisissant une bouteille sur le côté, elle a étalé le liquide visqueux sur son membre.

    « Qu'est-ce que c'est ?

    - C'est une lotion. Si nous faisons cela....... Regarde, comment tu te sens ? »

    Mince et glissante, le pénis d'Aur se frotte facilement sur son décolleté. C'était différent d'un vagin et aussi différent de l'insertion dans la bouche d'une personne, à une stimulation si douce mais agréable, Aur est devenu encore plus dur comme le roc.

    « Incroyable, comme on peut s'y attendre du Roi Démon, c'est une chose si splendide..... »

    Ses joues rougissantes, Gnome tient le bout de sa bite contre sa bouche. Juste comme ça, elle utilise sa main pour serrer fermement et masser sa bite avec ses seins et en même temps, en utilisant sa langue et sa bouche pour se glisser sur le bout de son pénis et le sucer.

    « T.......Tu es douée. »

    Un plaisir effrayant coule le long de sa colonne vertébrale et Aur gémit. Gnome sourit avec ses yeux et continua à le servir en faisant des sons obscène. En même temps, elle utilise ses gros seins pour envelopper le pénis d'Aur et le caresser par alternance.

    « Kuu......... Je le laisse sortir, bois...... !

    - Mnnnnnnn................. ! Nnngu nnnnnn............ »

    Des sons goulotants résonnaient alors que son sperme était projeté à l'intérieur de la gorge de Gnome.

    « Mnnnnnnn............... Nnbuuh »

    Mais parce que c'était juste une trop grande quantité, elle a atteint un point où elle ne pouvait plus boire, elle se trouve dans une toux et le liquide nuageux s'écoule le long de sa bouche. Même après s'être séparé de sa bouche, sa bite a continué à répandre le sperme sur son visage et ses cheveux, la souillant de ses fluides blancs.

    « J-Je suis vraiment désolé............ C'est une quantité incroyable...... en plus, c'est très précieux. »

    En recueillant le sperme qui était collé à son visage et en le remettant dans sa bouche, Gnome murmura ceci comme si elle était en transe. Cependant, Aur voit à travers le fait que tout cela n'était qu'un jeu d'acteur. Son but en faisant tout cela était de briser son sang-froid. De même, Gnome essayait d'atteindre le même objectif.

    « Alors je vais la mettre dedans. Ecartes les jambes.

    - Oui..... »

    Gnome était apparemment embarrassée, mais elle a généreusement ouvert les jambes. Au-delà de son buisson mince qui cachait sa place spéciale, on pouvait dire qu'il n'y avait pas de pigmentation foncée et que c'était une belle couleur rosée.

    « Bien que tu aies mentionné que tu étais vierge, cela semble être vrai. Tu es sûr que ça ne te dérange pas ? »

    Même s'il n'y a aucune raison de douter du diagnostic de Lilu, son comportement et ses techniques ont fait penser le contraire.

    « Oui, j'avais déjà prévu de le dédier à la personne qui a payé le prix le plus élevé, donc....... »

    Gnome étend cette zone avec ses doigts et la montre à Aur.

    « S'il vous plaît, n'hésitez pas à prendre ma virginité. »

    Aur hoche la tête et commence à se frotter contre son vagin pour s'y familiariser, puis il saisit sa taille et plonge directement dedans.

    « ...........uhn »

    Comme une personne qui s'attendait à ce qu'elle ait éprouve de la douleur, le visage de Gnome fronce les sourcils.

    « Je vais bien, profitez de mon corps. »

    Cependant, elle lui donne un sourire courageux et elle utilise ses jambes pour envelopper la taille d'Aur et l'invite volontairement plus profondément à l'intérieur d'elle.

    Son petit corps étranglait la bite d'Aur et comme elle venait d'être déchirée, elle se rétrécissait sur son membre comme un étau. Mais au contraire, cette sensation extrêmement serrée lui a plutôt procuré un immense plaisir.

    « Comment tu te sens ? »

    Néanmoins, l'étroitesse de son trou n'était pas simplement parce qu'elle était vierge ou parce qu'elle avait un type de corps de petite taille. Gnome s'efforçait de manipuler les muscles de son estomac afin d'augmenter la pression. Même si elle est vierge, ses techniques sexuelles ont été affinées et il est évident qu'elle a suivi une formation dans le domaine.

    « Kuuh, c'est..... ! »

    Son vagin le serrait et ça essayait de faire jaillir le sperme d'Aur, le resserrement de son vagin a fait gémir Aur. S'il n'avait pas été habitué à avoir des rapports sexuels avec Lilu, il aurait déjà éjaculé maintenant. Les désirs de son corps se réveillaient et son esprit lui criait de faire jaillir son sperme à l'intérieur d'elle, mais Aur fait taire ces pensées.

    Pour que Gnome se soumette à lui, il ne pouvait pas utiliser la magie ni les aphrodisiaques, le seul moyen était de la faire culminer avec son propre effort. S'il utilisait une sorte de magie ou d'aphrodisiaque, les yeux de Gnome le remarqueraient immédiatement. Dans ce cas de figure, il ne serait pas possible de la faire se soumettre. De l'autre côté des choses, Gnome faisait de son mieux pour guider Aur jusqu'à son apogée, afin qu'elle puisse affirmer sa domination dans la relation.

    En d'autres termes, il s'agissait d'une bataille de techniques sexuelles.

    « Ahh, Aur-sama.......... »

    Quand il a pénétré profondément en elle, Gnome a balancé sa tête comme si elle se sentait vraiment bien. Cependant, ce n'était ni plus ni moins que de la comédie. En dehors de ses techniques, son corps était sans doute vierge depuis quelques instants. Ses zones érogènes avaient à peine été développées et même si vous avez pénétré le fond d'elle, elle n'aurait pas dû ressentir autant de plaisir.

    A cause de cela, Aur a commencé à se tourner vers son clito. Tout en se frottant à l'intérieur de son vagin, il a utilisé le jus d'amour sortant de son vagin à l'intérieur de la lotion pour appliquer sur ses doigts et commencer à peler le prépuce protecteur de son clitoris, puis il a commencé à frotter doucement contre sa peau sensible.

    « Nnuuuuu..... »

    Cela semble avoir un certain effet et Gnome a laissé échapper sa voix pour la première fois.

    « Ahh, ça fait du bien, s'il vous plaît, faites-le plus........... »

    En disant cela, ça ne l'énerve pas, mais elle invite Aur à agir de manière très envoûtante. Aur utilise une de ses mains pour coincer son clito et l'autre main pour déformer ses seins.

    « Ahhhn, ça fait tellement de bien, Aur-sama.......... C'est merveilleux ! »

    Gnome poussa sa poitrine et écrasa son corps. Il ne fait aucun doute qu'elle le ressentait, mais elle était encore calme. Pendant ce temps, son vagin s'accrochait encore et se serrait sur le membre d'Aur.

    Tout en conservant les sensations agréables, Aur s'est mis à réfléchir. Même si elle est vierge, ce niveau d'habileté au lit était vraiment étrange. Cependant, Lilu a déterminé qu'elle était vierge et même Aur pouvait dire qu'elle l'était et ce n'est pas quelque chose dont il doutait. Il pouvait même saisir le degré de développement sexuel de son vagin.

    Mais, c'était aussi un fait que si elle ne faisait que pratiquer par elle-même, ce niveau de compétence était quelque chose qu'elle avait l'habitude de faire. C'est l'attitude de quelqu'un qui connaissait les tenants et aboutissants des hommes et leur tenait souvent compagnie. Aur y a réfléchi jusqu'ici et il a trouvé la bonne réponse.

    « Hyaah!! »

    Soudain, Gnome crie d'une voix aiguë. Ce n'était pas de la comédie ; sa voix coquette était trop soudaine. Et en ce moment, les doigts d'Aur ont été enfouis dans son trou du cul.

    « A, ahhh......c-cet endroit est.....

    -Avoir le rectum si bien nettoyé, comme on s'y attend d'un marchand de renom, tu t'es très bien préparé. Au contraire, j'ai même réussi à placer deux doigts à l'intérieur sans vous blesser.

    - A-Aur-sama, cet endroit n'est...... pas autorisé, c'est pas le bon. »

    La voix de Gnome montait clairement en hauteur et elle devenait agitée.

    « Qu'est-ce qui ne va pas ? Ta zone ici se sent vraiment bien, n'est-ce pas ? »

    Quand Aur commence à tordre et à plier son doigt tout en bougeant ses hanches en même temps, juste avec ça Gnome tremble et frissonne, crachant immédiatement sa marée. Il est probable que cette zone à elle a été soigneusement entraînée et développée, elle s'enroulait parfaitement autour des doigts d'Aur, la piégant sur place sans vouloir le lâcher.

    « As-tu développé ton cul tout en restant vierge ? Je ne sais pas qui l'a fait, mais c'est une découverte assez intéressante.

    - Ahhhhhh, s'il vous plaît, ayez pitié....... »

    Devenant un rouge profond, Gnome secouait la tête à contrecœur. Il était évident qu'elle avait été formée contre sa volonté par quelqu'un d'autre qu'elle-même. Peut-être qu'un aristocrate l'a élevée et l'a utilisée comme il le souhaitait, et après s'être échappée ou libérée, elle a obtenu la liberté en tant que femme individuelle et a commencé à vivre sa vie de commerçante.

    Aur sort ses doigts, il tient son corps et la fait virevolter pour qu'elle rampe à quatre pattes.

    « Cependant, abuser de votre point faible comme ceci réduit la valeur du divertissement. Par conséquent, je vais vous enseigner les plaisirs de ce lieu.

    - Ahh, non, tu ne peux pas. »

    Tout comme Aur la pénètre par derrière. Normalement, si vous le faisiez dans le cul, la position naturelle du corps serait sous cette forme. Même si elle n'était pas insérée dans son cul, Gnome se rappelait le souvenir de la position et elle tremblait de plaisir.

    Une fois qu'un corps a goûté aux plaisirs de la chair, il n'est pas si facile à calmer. En fait, une fois que son corps ressentait le plaisir d'être joué, elle désirait encore plus ces sensations et elle était à l'agonie.

    « Je vais jouir....!

    - Ahhhhhhhhhh ! Aur, samaaaaaaaaaahh !!!! »

    Gnome qui essayait de s'échapper de lui était tenu fermement par la taille avec ses deux mains et Aur expulse son sperme au fond d'elle. C'était le faux sperme créé par le pouvoir magique dans le corps de la poupée en bois. Cela ne pourra pas faire des enfants, mais cela peut fournir une quantité énorme de sperme en échange.

    « C'est beaucoup........... ! Incroyable, il fait si chaud.......uhnn ! Ça jaillit à l'intérieur...... de moi.

    - Je n'ai pas encore fini ! »

    Aur verse le sperme et continue de pousser sa taille.

    « Ah ! Ahhhhhhh !!! C'est incroyable...... ! Ça me fait mal, ah..... ! Je......... Je suis en train de jouir, ah..... ! Ma chat......te est en train de jouir !!!!! »

    Gnome éclabousse une autre marée alors qu'elle atteint son apogée et que son corps perd de sa force. Même après qu'elle a atteint son orgasme, Aur n'a pas cessé de cracher son sperme en elle et il se déversait tellement que son estomac commençait à enfler et à gonfler.

    « Ah........ Haaaaah........... »

    Quand Aur sort son truc, on pouvait voir la silhouette de Gnome, son visage était plein de bave et de larmes et elle était allongée sur le côté sur son lit. *Blub blub blub*, il y avait un bruit de ses fluides épais et nuageux s'égouttant hors de son entrejambe et salissant les draps du lit.

    « Ensuite, je vais le faire pour que tu puisses jouir juste en le prenant dans ton vagin. Tant que je continuerai à te payer, tu seras ma propriété. Ça te convient ?

    - O...ui.... »

    Gnome répond avec une voix étouffée à peine audible. Voyant cela, Aur acquiesça d'un signe de tête approbateur.

    Il n'y a pas beaucoup d'importance immédiate à cette bataille. Qu'ils gagnent ou perdent, l'accord entrera quand même en vigueur et ce n'est pas comme ça qu'ils se perdront dans la luxure, car ni l'un ni l'autre n'étaient des gens faciles à contrôler.

    Aur a néanmoins reconnu que tous les deux essayaient de gagner un match l'un contre l'autre. Ou peut-être aussi qu'ils vivaient dans des circonstances similaires et que leurs esprits têtus avaient un sens aigu de la rivalité. Chercher une position avantageuse, être prudent et être rusé, c'étaient des traits que Aur et Gnome partageaient entre eux.

    ______________________________________________________________________________________________________

    « Alors, je reviendrai. Je ferai le paiement à ce moment-là.

    - Compris ! »

    Mettant ses vêtements, Aur saisit son sac et l'épaule sur son dos, Gnome le conduit à l'entrée du magasin.

    « Aur, les dispositions ont été respectées.~  »

    Lilu l'attendait déjà à l'extérieur du magasin et arrive en courant.

    « Veillez également à assurer fermement le dernier contrat.

    - Le dernier contrat ? »

    Lilu le regarde confus et il incline aussi la tête.

    « Ne m'a-t-il pas promis que la prochaine fois que je pourrais jouir seulement de la pénétration vaginale ? »

    Gnome sourit d'un sourire radieux et en même temps la tempe de Lilu se raidit.

    « Aur........... ? Qu'est-ce qu'elle veut dire par la prochaine fois ? Qui se vantait de ne pas avoir affaire à des femmes compliquées ?

    - ........... c'est simplement une sorte de marché.

    -.....Humph. Ce n'est pas comme si ça m'intéressait. Espèce de vieux pervers.

    - Considérant que tu es un démon qui a vécu sans scrupules pendant des centaines d'années, tu n'as pas le droit de me le dire.

    - Malheureusement, j'ai tout au moins un âge inférieur au tien Aur. »

    Quand elle a vu les deux se disputer de cette manière, Gnome a soudain ressenti une mauvaise prémonition. Avec son don qui est l'"Oeil de la vérité", elle avait déjà compris que l'âge réel d'Aur est de 83 ans, elle avait déjà compris que Lilu était un démon. Cependant, à ce moment-là, elle sentait que quelque chose n'allait pas.

    Gnome a commencé à se frotter les yeux pour s'assurer qu'elle voyait les choses correctement, Aur semblait suspect et elle a posé une question qui était dans son esprit.

    « Au fait, vous avez ce sac sur vous, allez-vous peut-être partir en voyage quelque part ? »

    Voyant qu'Aur était prêt pour une sorte de voyage, Gnome posa cette question.

    « Ahh. »

    Aur acquiesce et prépare son bâton. En portant les bagages sur son dos et en s'accrochant à son bâton, les gens ne le reconnaîtraient que comme un jeune magicien prêt à partir à l'aventure.

    « Je vais faire un petit voyage pour vaincre le roi démon. »

    Aur montre un sourire vicieux en disant ces mots.
  • Chapitre 13 : Capturons le donjon du Roi Démon partie 1


    « J'aimerais être présenté à un voleur compétent. »

    Keith buvait au bar et Aur a commencé à lui parler.

    « D'accord, le moment est enfin arrivé ! Si vous en cherchez un, alors vous pouvez faire appel à moi, je serai parfait ! »

    Répondant volontiers, Keith essaya de se lever.

    « Non, désolé, mais si c'est possible, j'aimerais une femme à la place. »

    Quand Aur a répondu de cette manière, Keith s'est assis de nouveau sur sa chaise et a donné à Aur un regard suspect.

    « Vous préférez une femme ? Puis-je vous demander pourquoi ? »

    Keith l'interrogea avec un ton de voix grave et dangereux, se demandant implicitement si Aur avait de mauvaises intentions envers la femme.

    « Pour être honnête..... »

    Aur a également baissé la voix pour chuchoter et a montré du doigt Lilu qui était derrière lui.

    « Cette femme n'est pas un être humain. Elle est en fait une succube que j'ai invoquée. Si je m'occupe d'elle et que je la contrôle, tout ira bien, mais si je m'évanouis au milieu de la bataille et que je perds le contrôle d'elle, il se peut qu'elle soit inclinée à attaquer tout homme proche dans la région. Si cela ne vous dérange pas de devenir une momie sèche en échange de plaisir, alors dans ce cas, ça ne me dérangerait pas si vous voulez venir avec nous ? »

    Lilu lève légèrement son chapeau pour montrer à Keith une partie de sa corne.

    « N-Non, je passe mon tour. »

    Le visage de Keith s'était crispé pendant qu'il parlait.

    « Dans ce cas..... alors..... »

    La proportion de femmes qui sont des aventurières n'est pas très élevée. Ce n'est pas comme s'il n'y avait pas de femmes, mais le ratio est plutôt de 1:9.

    « Ah, il y a toujours cette personne, je suppose ? Oi, Faro ! »

    L'œil de Keith qui regardait autour du bar a finalement atterri à un endroit. Devant lui se trouvait une jeune fille de constitution, jeune et petite, qui se bourrait le visage de pain de seigle.

    « Fuahi ? »

    Alors qu'elle mâche encore son morceau de pain, la jeune fille répondit avec peu de manières. Viens ici une seconde, Keith lui demanda de s'approcher alors qu'il lui faisait signe de la main, la fille ramassa deux ou trois morceaux de fromage sur la table avant de s'approcher un peu plus près.

    « C'est Faro. Elle est vraiment petite mais je peux garantir ses compétences en la matière. »

    Quand on y regarde de près, cette fille a vraiment l'air toute petite. Même en étant comparée à la déjà petite Yunis et Sharl, cette fille était encore plus petite. Elle est probablement de la même taille que Marie, ou peut-être un peu plus grande.

    Elle avait les cheveux bruns clairs et duveteux, près des cheveux dorés qui étaient coupés courts, ouvrant largement sa bouche, elle mordait le fromage et ressemblait beaucoup à un enfant, cependant, quand Aur la regardait de près, il pouvait sentir que ses yeux verts étaient remplis de prudence et d'intelligence contrairement aux yeux d'un enfant.

    « Vous êtes un Kudoku ? Comme c'est inhabituel. »

    Quand Aur dit cela, Faro a ouvert les yeux comme si elle était surprise et a avalé le fromage dans sa bouche.

    « Vous êtes au courant ? Tous ceux qui traînent autour de ce bar sont principalement appelés semi-hommes, excusez-moi de le dire de cette manière grossière. »

    Kudoku, ils sont plus communément appelés semi-hommes et ce sont des nains qui vivent dans la région ouest. Ils ont parfois été appelés esprits des prairies, mais contrairement aux nains et aux elfes, leur lieu d'origine n'est pas clair. Bien que leur force brute soit faible en raison de leur petit corps, ils compensent leur faiblesse avec des mains très agiles, leurs yeux et leurs oreilles sont aussi très aiguisés.

    Ils préfèrent un mode de vie pacifique conservateur et sortent rarement de leur village natal, et il est rare qu'ils interagissent avec d'autres espèces. Ils sont à peine connus et sont souvent confondus avec de jeunes enfants humains. Parce qu'elle a été recommandée dans une telle situation, Aur a senti que sa compétence dans les arts du vol était garantie.

    « Cette personne s'appelle Théo et est à la recherche d'une femme habile comme voleuse.

    - Fuuuhhhnnn........ »

    Faro regardait Aur d'une manière insolente.

    « Je vois, si vous m'offrez un repas, ça ne me dérangerait pas de vous rejoindre. Laissez-moi juste demander par précaution mais, nous n'allons pas voyager dans le donjon avec nous trois, n'est-ce pas ?

    - Ahh. Il y a environ trois autres compagnons qui arrivent. Notre potentiel de combat devrait être plus que suffisant.

    - Okay ! »

    Faro saute sur la chaise devant le comptoir et crie vers l'intérieur du bar.

    « Barman, apportes-moi dix portions de steak de boeuf ! »

    ________________________________________________________________________________________________________

    « Fuhh, je suis rassasiée. »

    Tapotant son ventre gonflé, Faro parlait de bonne humeur.

    « Umm Théo-san, c'était ça ? Vous devez être très riche. Je n'aurais jamais pensé que vous me laisseriez manger jusqu'à ce que mon estomac soit plein sans qu'on me dise d'arrêter. »

    Amenant la femme qui marchait avec de petits pas rapides, Aur faisait maintenant face à l'entrée du donjon. L'entrée était située dans la zone la plus profonde du magasin Gnome à la périphérie de la ville.

    À l'entrée du donjon, il y avait trois autres personnes en attente. Trois ombres, grandes, moyennes et petites étaient alignées à l'entrée et comme chacun d'eux portait une capuche pour couvrir leur visage, leur méfiance étaient irréprochables.

    Faro s'arrête de se rapprocher par précaution, mais Aur a élevé la voix en disant Ne vous inquiétez pas, ils sont mes compagnons.

    « Je vous ai fait attendre.

    - Non, pas du tout. »

    Quand Aur parle aux trois personnes, la plus grande d'entre elles répond. D'après le son de la voix, Faro se rend compte que celui qui a répondu est une femme. Au contraire, elle avait même une idée de qui il peut s'agir.

    « Hé, cette personne est....

    - Nous reparlerons après être entrés dans le donjon. Il y a beaucoup d'yeux sur nous ici.

    - O-Ouai. »

    Poussée par Aur à entrer, elle hoche légèrement la tête et les six aventuriers descendent les escaliers du labyrinthe.

    « ….. Ça sent très mauvais, n'est-ce pas ? »

    C'était l'odeur de chair pourrie et l'odeur putride de cadavres mélangés à du sang. Non seulement cela, mais le miasme s'est aussi mêlé à cette odeur pour créer une odeur encore plus terrible, Aur fronçait les sourcils.

    « Si vous vous inquiétez d'une telle odeur, vous ne pourrez pas devenir un aventurier vous savez ? Plus important, je veux vous poser des questions sur vous. »

    Quand Aur leur donne le signal, les trois personnes enlèvent leur capuchon. Le visage qui apparaît sous le capuchon était ce à quoi Faro s'attendait à l'origine.

    « Comme je le pensais ! Les gars, est-ce que les trois personnes font partie de l'unité Commando d'Allan n'est-ce pas ?!! J'ai entendu dire que vous étiez complètement anéantis, mais vous êtes vivants ! Alors Théo, pourrais-tu être le Alan de la rumeur ? …. Non, vous ne pouvez pas être, après tout, Alan est un joli garçon, assez beau pour être pris pour une belle fille. D'ailleurs, le seul qui reste est qui exactement ? »

    Faro regarde Lilu en posant la question.

    « Celui-ci est mon familier avec lequel j'ai conclu un contrat en tant que magicien. Ces trois-là sont censés être morts. Par conséquent, parce que je ne voulais pas créer une grande agitation, je leur ai fait porter ces capuchons.

    - Haa............ Alors, avons-nous l'intention de sauver leur chef Alan ? Alors, Théo est-il un magicien engagé à cette fin ?

    - C'est à peu près ça. »

    En écoutant l'explication appropriée d'Aur, Faro acquiesce à elle-même dans sa perspicacité.

    « Mais n'y a-t-il pas longtemps que le Commando Alan est entré ici ? Ce donjon s'est agrandi de jour en jour, maintenant il est beaucoup plus dangereux qu'il y a quelques mois. Je peux encore probablement vous guider jusqu'au deuxième niveau, alors faites attention à ce qui vous entoure et suivez-moi. »

    Faro a parlé avec une expression sérieuse sur son visage et tout le monde hochèrent la tête.

    À l'aide d'une torche et en l'allumant avec du feu, les membres du groupe ont commencé leurs recherches. Nadja, Lilu et Faro jouaient le rôle d'avant-garde pour le groupe et Aur, Wikia et Sharl jouaient le rôle d'arrière-garde et de soutien pour le groupe.

    Faro utilise la torche pour brûler les toiles d'araignée qui bloquent leur chemin et Wikia accroche une lanterne à sa taille. Aur tenait son bâton et utilisait sa magie pour éclairer pour éclairer la pièce. Sécuriser de multiples sources de lumière pour se préparer à une situation soudaine est l'une des bases de base de l'aventurier.

    « Cette torche ne sera pas éteinte immédiatement même si elle est jetée, de plus, elle peut aussi être utilisée comme une arme contre des ennemis sensibles aux attaques par le feu. Par conséquent, considérant que je peux encore travailler d'une main, je suis le plus apte à tenir la torche dans la position d'avant-garde. »


    en écoutant la conférence de Faro, ils ont rencontré un groupe de gobelins élevant une voix ennuyante qui grinçait sur les oreilles.

    Instantanément Nadja tire son épée et commence à couper les gobelins et à la suivre Faro utilise aussi son épée courte pour poignarder un gobelin dans le dos.

    « Ah, attendez une minute. »

    Avant que le dernier gobelin ne soit tué, Lilu a touché ses lèvres avec son doigt et a soufflé un baiser vers celui-ci. Quand elle a fait cela, les yeux du gobelin s'obscurcissent et le gobelin titube vers le côté de Lilu.

    « Faisons en sorte que ça tienne notre torche pour nous.

    - Ohh, c'est très utile, n'est-ce pas ? »

    Faro a été impressionné et a remis le flambeau au gobelin.

    Les monstres et les démons qui vivaient au premier niveau n'étaient pas particulièrement forts. Tout en tuant des trucs comme d'énormes araignées, d'énormes chauves-souris et des loups errants, celui qui avait pour rôle de tenir la torche a continué à changer et à s'améliorer, d'abord c'était des orcs, puis c'est devenu des kobolds et enfin un ogre.

    « Je suis totalement libre.~  »

    Sharl murmure ceci en souriant tout en se plaçant à côté de la main gauche d'Aur. En plus de l'habileté de Nadja avec l'épée, Faro était aussi beaucoup plus forte que prévu. En les comparant simplement en termes de rapidité de leurs mouvements, on pourrait même dire que Nadja était encore plus agile qu'Alan en termes de vitesse brute. Bien que son pouvoir n'était pas particulièrement fort, elle s'attaquait aux lacunes et aux faiblesses de ses ennemis et elle avait aussi les bonnes techniques d'épée pour faire face à un groupe d'ennemis attaquants.

    « Ce n'est encore que le premier niveau du donjon. Nous devons préserver notre énergie magique. »

    Wikia se tenait près de la main droite d'Aur pendant qu'elle parlait calmement.

    « Et si on s'arrêtait ici un instant, tout le monde ? On dirait que c'est la salle du Professeur. »

    En cours de route, Faro s'est arrêté devant cette porte en bois à l'aspect brut. Sur la porte, il y avait quelque chose qu'un aventurier y a probablement attaché. Il était spécifiquement indiqué salle du Professeur sur une plaque de fer qui était accrochée à la porte.

    « Professeur ? »

    Quand Aur envoie instinctivement son regard vers Lilu, elle secoue la tête comme si elle niait ses soupçons. On dirait que c'est quelque chose qu'elle ne savait pas.

    « Donc, si vous êtes un aventurier qui aime plonger dans les donjons, la plupart d'entre nous sont endettés les uns envers les autres. Théo, d'après ce que je vois, vos capacités magiques sont très élevées, mais vous ne semblez pas avoir beaucoup d'expérience en combat réel, alors nous devrions aller chez sensei pour vous entraîner un peu. »

    En disant cela, Faro a ouvert la porte. Quand elle l'a fait, il y avait cet homme d'âge moyen translucide qui flottait dans les airs. En bref, c'était une personne morte qui est devenue un fantôme dans le labyrinthe à cause du miasme. Plus les sentiments et les regrets de la personne décédée sont forts, plus ils deviennent des fantômes forts et, de plus, tant qu'il y a des miasmes dans le donjon, ils peuvent être revivifiés encore et encore.

    Les fantômes étaient connus pour posséder une force de combat modérée et pour une raison ou une autre, ils étaient utilisés dans ce lieu comme une simulation de bataille à des fins d'entraînement. En tant que professeur, ce fantôme était utilisé comme une sorte d'entraînement pour les aventuriers.

    « Ah. »

    Quand Lilu voit le fantôme, elle lève une voix étrange.

    « Goooooooooaaahhhhhhhh ! »

    A ce moment, le fantôme soulève un cri de guerre et se précipite pour attaquer Lilu. Ses deux yeux brillaient d'un rouge vif comme s'il répandait des larmes de sang et c'était comme s'il était devenu fou.

    « Uwah, qu'est-ce que c'est !? Qu'est-ce qui ne va pas, professeur !? »

    Tout en étant surprise, Faro manie son épée courte. Les fantômes existent selon des lois différentes de celles des êtres vivants. La plupart des attaques physiques ne fonctionnent guère contre lui, mais si l'attaque est remplie de volonté d'une personne, il est possible de disperser sa forme.

    « Théo, un fantôme n'est pas affecté par le feu et les attaques de glace. La plupart des attaques magiques sont fondamentalement inutiles. Cependant, il n'y a qu'une seule chose qui est efficace contre lui. »

    Tout en regardant Lilu éviter les attaques du fantôme, Wikia a calmement parlé pour expliquer.

    « Je vois. .........Tu veux dire comme ça ? »

    Aur crée un signe et chante une incantation magique. Les chaînes faites d'énergie magique s'étendent de toutes les directions et capturent le fantôme. Ce n'était pas une chaîne régulière. Cette chaîne particulière ne pourra pas toucher les êtres vivants, mais les êtres vengeurs comme eux seront liés, c'est une forme de chaînes éthérées destinées aux êtres d'un autre monde.

    Au moment où le fantôme est pris au piège dans les chaînes, Nadja avance et coupe le fantôme en deux.

    « Giaaaaaaaaaaaahhh !!!! »

    Le fantôme soulève un cri de mort avant de se disparaître dans les airs.

    « Fuuh, j'ai été surpris par ça. Professeur est généralement un gentil fantôme et se bat comme pour former de nouveaux aventuriers......... Mais peut-être que les fantômes ont aussi leurs mauvais jours ? »

    Faro a parlé pendant qu'elle essuyait la sueur de son front.

    « Qu'est-ce qui ne va pas ? »

    Voyant que Lilu voulait dire quelque chose, Aur lui a posé une question.

    « Ce fantôme tout à l'heure, je pense que c'était Georg.

    - Georg ? C'est une de tes connaissances ? »

    Lilu parlait à voix basse et comme le nom n'a pas fait tilté Aur, il a incliné la tête d'une manière perplexe.

    « Plutôt que de dire connaissance........ Tu ne te souviens pas, c'était le maire du premier village.

    - ….. Oh. »

    Maintenant qu'il y pensait, Aur se souvenait qu'il avait un visage comme ça. Bien qu'il ait été une fois transformé en un des zombies que Yunis avait abattu et détruit, pour qu'il se transforme en fantôme vengeur, ce maire du village doit avoir une forte volonté.

    D'ailleurs, Aur regardait autour de lui en remarquant que c'était l'endroit que Lilu a dû utiliser pour créer les guerriers squelettes. À ce moment-là, il n'y avait qu'un seul niveau au donjon et il n'y avait que lui et Lilu dans le donjon. Quand il y pensait, le labyrinthe était devenu assez grand.

    Regardant autour de son donjon tout en étant profondément ému, il vit le visage de Lilu qui avait un type d'expression similaire. En voyant Lilu sourire involontairement, Aur relâche aussi involontairement ses joues. À ce moment-là, Wikia a tiré sur son bras droit avec une secousse.

    « Allez, si on s'attarde ici, le fantôme renaîtra. Allons-y rapidement. »

    Sharl prend son autre bras comme si elle l'embrassait.

    « C'est vrai, il y a encore beaucoup de chemin à parcourir.

    - Maintenant, Faro, s'il te plaît, conduis-nous plus profondément dans le donjon. Lil........... Raz, ne reste pas là, s'il te plaît, mets-toi bien devant. »

    En tirant sur le bras de Lilu, Nadja la pousse vers l'avant.

    Tout en pensant que ce groupe de personnes était assez étrange, Faro acquiesça à leurs suggestions et reprit l'exploration.
  • Bonsoir,

    Je tiens à prévenir que j'ai commencé une nouvelle traduction d'un novel trouvable dans la mçeme catégorie de discussion.
    Rassurez-vous cette traduction est prioritaire sur l'autre, le rythme ne changeras pas.
    Sur ce, bonne lecture :)


    Chapitre 13 : Capturons le donjon du Roi Démon partie 2


    « On dirait que nous sommes enfin arrivés au bout du premier étage. Je vais ouvrir la porte, mais assurez-vous de ne pas entrer à la hâte à l'endroit suivant. »

    Il y avait quatre étages souterrains. L'équipe d'Aur a poursuivi en douceur l'exploration du premier étage sans rencontrer de réels obstacles et est arrivée devant une porte bien construite. Comme les Kobolds avaient agrandi les planchers jour après jour, même Aura n'avait plus de contrôle sur les structures des premier et deuxième étages. Cependant, il était au courant des monstres stationnés dans les étages. Aur a fait un signe lourd de la tête, indiquant qu'il fallait aller de l'avant.

    Faro a ouvert la porte en confirmant son geste. L'endroit derrière la porte était une pièce d'apparence ordinaire et spacieuse, avec plusieurs épées et armures qui traînaient ici et là.

    « Il semble qu'il n'y a pas de monstres ici, n'est-ce pas ? Mais en fait, toute la pièce est remplie de slime, vous savez. »

    Quand Faro a balancé son poignard vers la porte ouverte, une partie de du slime a coulé vers le bas pendant qu'il tombait tout en faisant un bruit mou. La partie séparée était une boue incolore et transparente, qui s'est lentement déplacée vers la porte et finalement intégrée au corps de la boue d'origine.

    « C'est un cube gélatineux, un slime transparent avec un corps holographique. Puisqu'il a une forme, il est possible de couper son corps même avec une épée comme je viens de le faire, mais le problème avec ce slime est qu'il se restaure rapidement à l'état d'origine. Vous pouvez voir cette porte de l'autre côté, n'est-ce pas ? »

    Le doigt de Faro pointait vers une porte semblable à celle qui se trouvait juste devant leurs yeux et qui était reliée au mur de l'autre côté de la pièce.

    « C'est la porte du deuxième étage. Pour s'y rendre, nous n'avons que deux options : brûler le corps du cube en chemin, ou nager à travers son corps avec une barrière défensive. »

    En tout cas, il était impossible de brûler tout le corps de cette énorme slime. Ils n'avaient pas d'autre choix que de passer de l'autre côté. Bien sûr, c'est précisément pour cela qu'Aur a demandé à Spina de faire un tel slime. Même lui ne pouvait s'empêcher d'admirer son talent pour rendre le slime si transparent que l'on pouvait voir la porte de l'autre côté de l'immense pièce.

    « Alors, je vais le brûler. »

    Aur a fait des gestes de la main et a commencé à chanter un sort. Wikia, debout derrière lui, toucha légèrement son corps. Il n'était pas possible de stocker le pouvoir magique dans le corps-substitut, alors Aur avait besoin d'avoir les femmes avec le pouvoir magique stocké dans leur corps à côté de lui chaque fois qu'il devait utiliser la magie avec ce corps.

    Lilu avait le plus de pouvoirs magiques, suivi de Wikia, Sharl et Nadja. Leur pouvoir magique s'élevait facilement à celui de plusieurs magiciens de premier ordre.

    Le pouvoir magique d'Aur s'est déversé en eux et leur pouvoir magique original avait un rapport comme les graisses et l'estomac. Il y a une limite à ce que l'on peut remplir son estomac avec de la nourriture, mais cela se transforme rapidement en nutrition. Et bien qu'il soit possible de stocker des graisses dépassant de loin la capacité de l'estomac, on ne peut pas l'utiliser de son propre gré.

    « Brûle »

    Dès qu'Aur a fini de chanter le sort, une flamme en forme de lance s'est déployée jusqu'à la porte de l'autre côté tout en déchirant le corps du Cube.

    « Dépêchez-vous ! Il va bientôt retrouver sa forme originale ! »

    Faro s'est précipitée alors qu'elle sortait un crochet de l'étui attaché à sa taille. Elle a très vite atteint la porte comme prévu de sa petite taille, et a commencé à trafiquer la serrure de la porte en utilisant le crochets de serrure.

    Pendant ce temps, le trou ouvert dans le corps du Cube avait déjà commencé à se remplir progressivement. Ça ne se produisait pas parce que sa blessure était en train de guérir. Un slime ne pourrait pas faire pousser ses parties du corps à moins d'avoir quelque chose à manger. La raison pour laquelle le trou a été restauré à l'état original était due à la nature des slimes pour essayer de maintenir leurs formes originales même si cela signifiait une diminution de leur taille globale.

    « C'est ouvert ! »

    La porte s'est ouverte avec un cliquetis. Tout le groupe s'est précipité de l'autre côté de la porte. Faro a claqué la porte après avoir confirmé que tout le monde était à l'intérieur. Un cliquetis se faisait entendre à nouveau lorsque la porte se refermait automatiquement.

    « Phew.... Le deuxième étage commence ici. C'est beaucoup plus facile de revenir en arrière, car la porte de l'autre côté est déverrouillée. Aussi, assurez-vous de fermer cette porte. Il y a quelque temps, un idiot a utilisé une cale pour garder la porte ouverte, ce qui a donné lieu à un gros problème.

    - Un gros problème ? »

    demanda Aur en se disant : Je vois. Le nombre de sacrifices augmentera si je mets la porte dans un état verrouillé seulement lorsque j'essaie de l'ouvrir de l'intérieur de la pièce. Faro hocha la tête.

    « Une partie du cube saute dans le premier étage et agrandit considérablement son corps en mangeant beaucoup de gobelins. En conséquence, tous les aventuriers ont dû s'unir pour le brûler. Sérieusement, c'est devenu un gros problème. »

    Faro a sorti une pierre ressemblant à une pagodite en parlant et l'a utilisé pour dessiner un cercle sur le sol. Aussitôt, ça a dessiné une sorte de motif au bord du cercle avant de sortir une fiole de son sac à dos et de renverser une goutte de liquide à l'intérieur au centre. Le cercle magique a commencé à briller en se transformant en barrière pour empêcher les autres créatures de s'approcher d'elles.

    « C'est ce qu'on appelle un Camp, voyez-vous. C'est une chose très utile pour laquelle vous devez vous souvenir de ce cercle magique afin de le dessiner avec une pagodite comme celle-ci. Ensuite, vous n'avez qu'à renverser une goutte d'eau bénite sur le cercle et cela deviendra une barrière simplifiée. Ils vendent ce camp à 10 pièces d'argent par lot dans le magasin de magie. Faisons une petite pause. »

    Sur ce, Faro s'est assis à l'intérieur du cercle. Aur la regarda fixement en suivant son exemple. Faro n'a pas fait de la magie et elle n'a pas non plus utilisé de pouvoirs magiques. Elle a juste utilisé le pouvoir magique qui déborde dans le donjon pour ériger une barrière défensive.

    Aur n'a pas pu s'empêcher d'admirer les différentes façons dont les aventuriers pouvaient imaginer pour leur faciliter les choses.

    « Attention, les ennemis vont être encore plus forts à partir de cet étage. Le menu fretin comme les gobelins et les orcs n'apparaîtront plus. Le deuxième étage est divisé en blocs extérieur et intérieur. Des créatures humanoïdes comme les hommes-lézards et les sorcières apparaissent dans le bloc externe, et vous trouverez des bêtes magiques comme les Wyvern, Harpy et Griffon dans le bloc interne. Ce sont tous des ennemis redoutables, alors ne baissez pas votre garde. »

    La zone que Faro appelait le bloc extérieur n'était autre que la section de pâturage de l'étage qu'Aur avait préparé pour les bêtes magiques volants qui entraient fréquemment à l'intérieur du donjon à partir de plusieurs grands trous reliant directement le deuxième étage à l'extérieur du donjon. Beaucoup de grandes salles ont été préparées pour eux afin d'accueillir leurs grands corps.

    « Cependant, ce n'est pas comme s'il n'y avait rien de bon ici. Il y a aussi pas mal de monstres amicaux à cet étage.

    - Amicaux, vous dites ? »

    Aur ne pouvait s'empêcher de répéter les paroles de Faro sous forme de questions en écoutant les informations inattendues qu'elle lui a fournies.

    « Ouais. En particulier, les hommes-lézards et les centaures sont relativement plus faciles avec qui communiquer. Tant que vous ne les provoquez pas, vous pouvez souvent éviter de vous battre. Si vous êtes assez chanceux, alors selon les négociations, vous pourriez même obtenir d'eux des objets maudits ou des informations sur le donjon. Il semble que le vin et la nourriture sont particulièrement appréciés. »

    Aur a intérieurement claqué sa langue quand il a écouté l'explication de Faro. Les monstres qui peuvent comprendre les mots lui étaient relativement obéissants, mais cela signifiait aussi que pas mal d'entre eux seraient ouverts à établir des liens avec les aventuriers. Mais il n'était pas pratique d'essayer de jeter la Malédiction de la Subordination sur chacun d'entre eux. Il ne pouvait pas faire grand-chose pour les empêcher d'agir amicalement avec les aventuriers.

    « Cela dit, la majorité des monstres de cet étage nous sont hostiles, alors ne soyez pas négligents ici. Il y a même des monstres qui prétendent être amicaux pour vous surprendre. Les bêtes magiques dans le bloc extérieur sont assez fortes donc je ne veux vraiment pas entrer là-dedans si possible, mais cet étage a été construit de telle manière qu'il n'y a pas d'autre choix que de passer par cette zone pour continuer à descendre.

    - On ne peut pas se téléporter directement à l'étage suivant ? »

    Aur lui a demandé tout en étant bien conscient de la réponse à sa question. Faro secoua la tête en signe de refus.

    « Ça ne marchera pas. Il y a une barrière de téléportation à l'étage suivant, de sorte qu'il n'est naturellement pas possible de se téléporter au troisième étage et en dessous. Et bien que vous puissiez vous téléporter jusqu'au deuxième étage... Je ne le recommanderais pas.

    - Pourquoi donc ?

    - Parce que la configuration du donjon change tous les jours. »

    Faro lui a donné une réponse concise.

    « Les résidents de ce donjon comme les Kobolds, les Liches.... et les énormes monstres en forme de chenilles continuent de changer la forme de ce donjon comme bon leur semble. Grâce à cela, lorsque les gens essaient de se téléporter vers un endroit sûr, ils se retrouvent en plein milieu d'un nid de monstre, ou même se téléportent à l'intérieur d'une pierre et y perdent la vie. La téléportation ne doit être utilisée que lors d'un retour en surface.

    - Est-ce que beaucoup de gens sont au courant de cette information ? »

    Faro secoua la tête en réponse à sa question.

    « Les gens qui en sont conscients ont partagé l'information avec leurs camarades, mais personne n'est assez " gentil " pour aller en parler aux autres. Nous entendons souvent des groupes composés de membres décemment qualifiés qui utilisent la téléportation pour descendre dans la bonne humeur et qui ne reviennent jamais du donjon. »

    Cela s'est avéré être une agréable erreur de calcul. Bien que c'est le type de piège qui perdrait son effet après l'avoir connu, il n'en demeure pas moins efficace pour réduire le nombre d'aventuriers jusqu'à un certain point.

    « .... Maintenant, il est temps d'aller de l'avant. »

    Faro se leva alors qu'elle enlevait la poussière de ses fesses. Aur ne ressentait pas d'épuisement physique en déplaçant son substitut corporel, ce qui signifiait aussi qu'il ne récupérerait rien en se reposant. Lilu, qui pouvait récupérer l'épuisement de son corps en utilisant le pouvoir magique de l'Aur à l'intérieur de son utérus, et les aventuriers vétérans comme Nadja et les anciens membres de son groupe n'ont pas eu de problème à poursuivre l'exploration.

    Aur acquiesça d'un signe de tête alors qu'il dissipait la barrière et se dirigeait vers l'avant.

    _________________________________________________________________________________________________________

    « Le bloc externe commence à partir d'ici. Nous allons faire face à de nombreux adversaires volants, donc j'attends avec impatience votre aide »

    Ils sont arrivés à un endroit sans toit après avoir traversé un passage étroit. En regardant au-dessus, ils pouvaient voir le ciel bleu au loin au-dessus. L'air était plus clair par rapport à n'importe quel autre endroit où ils étaient allés jusqu'à présent, et les rayons du soleil illuminaient les environs. C'était le point d'emplacement d'un des trous verticaux.

    Faro tirait la corde de son arc en appelant les deux magiciens derrière elle. La magie était plus efficace contre les ennemis qui pouvaient danser librement dans le ciel.

    « Je pourrais ne pas être en mesure de fournir beaucoup d'aide ici.... Sharl, je compte sur toi pour la défense.

    - Compris »

    Nadja murmura en portant son épée sur l'épaule, à laquelle Sharl répondit en hochant la tête énergiquement. Nadja avait encore la possibilité de contre-attaquer les griffons et les wyverns car ils devaient descendre plus près du sol pour lancer leurs attaques, mais des bêtes magiques comme les Chimères et les Manticore avaient la possibilité de lancer des attaques depuis le ciel par diverses méthodes comme le souffle de feu et le tir d'aiguilles empoisonnées. Par conséquent, elle n'avait aucun moyen de leur infliger des dommages, car l'épée était la seule arme qu'elle pouvait utiliser.

    « .... On dirait qu'ils viennent déjà pour nous. »

    Tout le monde a levé les yeux quand Wikia les a prévenus d'une voix calme. Trois bêtes magiques planaient dans le ciel en poussant des cris et en faisant des battements d'ailes.

    « Ce sont des harpies ? »

    murmura Faro en pointant sa flèche vers eux. La harpie était une sorte de bête magique avec le visage d'une femme et les ailes d'un oiseau. Elle n'était pas si forte qu'une bête magique, mais elle était assez intelligente pour utiliser diverses manœuvres, comme tenir habilement des pierres avec leurs jambes et les lâcher sur l'adversaire.

    Voyant Faro prendre une position de combat, Aur a tendu son bras sur le côté pour empêcher Faro de tirer sur la flèche.

    « Attendez. ...Ils semblent être amicaux.

    - Encore ça ? »

    Faro a montré une expression exaspérée sur son visage à ses paroles alors que ses épaules tombaient impuissantes.

    « C'est le Roi Démon.

    - Hein ? Vraiment ? Vraiment ?

    - Roi Démon, Roi Démon, Bonjour ! »

    Les harpies ont salué Aur l'une après l'autre en utilisant des mots qui ne seraient pas différents des gémissements bruyants d'autres créatures.

    « Ce sont mes camarades. Descendez par ici.

    - Oui ! »

    Quand Aur leur donna l'instruction en Harpian, les trois harpies volèrent en rond alors qu'elles descendaient et se tenaient devant Aur.

    « Roi Démon, Roi Démon, pourquoi es-tu venu ici, Roi Démon ?

    - Roi Démon, j'ai faim. Tu as à manger, Roi Démon ?

    - Roi Démon, pourquoi es-tu avec des humains ? »

    Les harpies faisaient un bruit affreux et parlaient sans cesse l'une après l'autre. Aur a pris de la nourriture dans son sac à dos et l'a distribuée entre elles. Ils semblaient ne garder le silence que lorsqu'ils mangeaient leurs repas.

    « Je vous ai déjà vu parler avec hommes-lésards, Centaure, Géant des cavernes, Sirène, et c'était vraiment surprenant de découvrir que vous pouvez même parler avec une sorcière, mais.... pouvez-vous m'expliquer ce qui se passe ? T'es un dompteur de monstres ou quoi ?

    - Eh bien, c'est à peu près ça. »

    La majorité des monstres du deuxième étage étaient ceux qui avaient directement passé des contrats avec Aur. Il n'y avait pas de bête magique hostile à Aur, à l'exception de celles dont les formes sont à peine différentes de celles d'une bête. En conséquence, ils avaient atteint le milieu du deuxième étage sans avoir à livrer une véritable bataille.

    Faro était excitée à l'idée de combattre des bêtes magiques dans le bloc extérieur, mais elle n'a jamais pensé qu'elle pourrait plutôt regarder des harpies agissant comme des pigeons, mangeant de la nourriture dans la main d'Aur. Sa volonté de se battre avait complètement flétris et elle était plus abasourdie que d'être simplement surprise.

    « Roi Démon, Roi Démon, c'était délicieux. Merci.....

    - Roi Démon, Roi Démon, nous sommes reconnaissants de votre gratitude.

    - Roi Démon, Roi Démon, venez avec nous... »

    Les harpies ont saisi les vêtements d'Aur et ont commencé à le tirer encore et encore et encore.

    « Il semble qu'ils veulent exprimer leur gratitude d'une manière ou d'une autre. Attendez-moi ici un moment.

    - Attends ? Pour quoi ?

    - Cet endroit est le territoire de ces harpies, donc aucun autre monstre y entrerait. Reposez-vous un peu. 

    - Ah, att-attends une seconde ! »

    Aur a saisi les jambes de l'une des harpies et s'est envolé dans le ciel, laissant Faro et les autres membres du groupe dans un état d'étourdissement.

    « Dites, n'est-ce pas....

    - ....très probablement.

    - Comme c'est bien.... Je le ferai aussi.... après avoir terminé l'exploration..... »

    Nadja a parlé d'une voix très basse, et Wikia a resserré son emprise sur le bâton alors qu'un mécontentement est apparu sur son visage. Sharl a frotté ses cuisses l'une contre l'autre d'une manière agitée tout en suçant son doigt.

    « Ah.... Je vais aller voir s'il a besoin de quelque chose. »

    Avec cela, Lilu a étendu ses ailes pour s'envoler, mais les trois autres anciennes aventurières ont saisi ses épaules et ses ailes en parfaite coordination pour la retenir.

    « Il nous a dit d'attendre, non ?

    - Tu ne devrais pas essayer de prendre de l'avance sur nous.... !

    - Si tu y vas aussi, il lui faudra encore plus de temps pour revenir.

    - Enlevez vos mains de moi ! Laissez-moi partir..... ! (NdT : les mots laissez-moi partir peut aussi signifier laisser moi jouir)

    - C'est moi qui meurs d'envie qu'il me fasse jouir, tu sais ! »

    Sous le ciel bleu, le cri de Sharl résonnait partout.
  • juillet 2018 modifié
    ATTENTION AUX PERSONNES DE -18 ANS : ce chapitre contient des thèmes ou des scènes qui ne conviennent pas aux jeunes lecteurs, donc lisez seulement au-delà de ce point si vous avez 18 ans ou plus.

    VOUS ETES AVERTIES.
    _________________________________________________________________________

    Chapitre 13 : Capturons le donjon du Roi Démon partie 3

    (NdT: Maou-sama=Roi-démon)

    Le nid des harpies se trouvait dans le trou qui s'est formé au milieu de la paroi. Peut-être que les harpies ont les branches et les feuilles de l'extérieur, mais elles étaient éparpillées sur le sol et il était en fait très confortable de marcher dessus.

    « Maou-sama, la récompense, la récompense.

    - Faisons quelque chose de agréable ?

    - Je vais engendrer, l'enfant de Maou-sama. »

    Après qu'il a été transporté dans le nid des harpies, elles ont immédiatement pressées leur corps vers lui. Pour le meilleur ou pour le pire, ces harpies ne connaissaient pas la maîtrise de soi.

    Leur visage était celui d'un enfant innocent, elles avaient les cheveux blonds bouclés et de grands yeux. Leurs bouches étaient pleines de crocs pointus alignés l'un contre l'autre, mais s'ils n'ouvraient que légèrement leur bouche, tout ce qu'on pouvait voir, c'était deux jolies crocs.

    Contrairement à leurs traits faciaux, elles avaient une paire de collines généreusement grandes et, par contraste, elles avaient une taille petite et serrée. Un buisson de couleur dorée cachait leur jardin secret et la moitié de leurs cuisses ressemblait complètement à celle d'une fille humaine.

    Au lieu de leur bras, elles avaient de grandes ailes brunes qui poussaient à partir de leurs épaules. Du milieu de leurs cuisses vers le bas, les plumes couvraient leurs jambes. À partir de leurs genoux, ils avaient de petites écailles et des pieds minces qui ressemblaient à des pattes d'oiseau.

    Quand Aur se tient à l'aisselle d'une harpie pour soulever son corps, c'était étonnamment facile de le faire. En comparant leurs jambes à celles des humains, c'était assez court et, compte tenu de leur petite taille, elles étaient naturellement légères. Le poids de leurs os était très différent de celui des créatures qui marchaient sur le sol.

    Quand Aur a soulevé le corps de l'harpie, le jus de l'amour a commencé à couler de l'entrejambe de la harpie. Elles sont connues pour leur avarice plus que pour toute autre chose. Que ce soit leur appétit ou leur libido, ils consommeront avec avidité tout ce qu'elles désirent sans connaître la retenue.

    « Nnnn, Mnnnnnnnn~ !!!! »

    La harpie qu'il tenait dans ses bras faisait face à lui en position assise alors qu'il la perçait. Les deux autres harpies avaient leur place secrète jouée avec les doigts d'Aur. Les trois d'entre elles battaient légèrement des ailes pour s'équilibrer et commençaient à baver de satisfaction.

    La harpie qui avait un pénis enfoui à l'intérieur d'elle a rapproché son visage du cou d'Aur et a commencé à le grignoter.

    « ......... Ugh, beurkie~ »

    Et puis son visage a froncé les sourcils.

    « Mon corps est actuellement fait de bois, donc....... La prochaine fois, je vous permettrai de boire du sang.

    - Est-ce que c'est vrai ? Vraiment ?

    - Puis-je te mordre la main ?

    - Je veux vraiment l'enfant de Maou-sama. »

    Chacune des harpies bavardaient d'excitation en laissant couler leurs désirs. Mais Aur n'était pas seulement là pour profiter d'une liaison amoureuse avec eux.

    « Vous pouvez mordre si ce n'est qu'un peu. En retour, essayez de vous souvenir de quelque chose pour moi. Avez-vous remarqué quelque chose d'étrange par ici récemment ? »

    A la question d'Aur, toutes les harpies ont répondu par un Ummm pendant qu'elles y réfléchissaient.

    « Récemment, il n'y a pas eu beaucoup d'humains.

    - Il y avait quelque chose de blanc dans la forêt.

    - Il y avait de l'eau gazeuse et brillante là-bas. »

    Et ils ont parlé à l'unanimité de leurs informations en même temps. Même si l'on peut dire que leur intelligence était relativement élevée pour un monstre, ils n'étaient qu'au niveau des petits enfants humains. Cependant, compte tenu de leur forte nature curieuse et de leur capacité à voir même dans l'obscurité, ainsi que du fait qu'elles avaient des ailes. Ces harpies avaient plus d'informations à partager que ce qu'il pensait à l'origine. Tant qu'Aur pourrait interpréter leurs paroles, tout serait bon.

    La raison pour laquelle le nombre d'hommes diminue dans la région récemment était probablement parce que Aur avait capturé Figura Kingdom. Bien que les aventuriers n'appartenaient pas vraiment à un pays en particulier, il y a beaucoup de gens qui ont peur de transformer le roi d'un pays entier en ennemi.

    Cependant, tôt ou tard, il y aura certainement des aventuriers qui auront l'ambition et la compétence d'oser essayer de vaincre Aur et de prendre le royaume en main. D'un point de vue à long terme, plus Aur étendait son pouvoir rapidement, plus le miasme s'accumulerait et se répandrait dans son donjon.

    L'être blanc dans la forêt peut faire référence aux elfes blancs. Les harpies n'ont pas vraiment un concept de l'est, de l'ouest, du nord et du sud, de sorte qu'il ne pouvait pas leur demander un endroit précis, mais s'il essayait de les chercher, il pourrait être capable de trouver les ennemis d'Ellen. Tout en imaginant à quel point les harpies avaient tendance à explorer leur territoire, Aur a noté ces informations dans son esprit.

    Néanmoins, à quoi l'eau brillante pourrait-elle faire référence ? Les ailes de la harpie pointaient à l'intérieur de son propre donjon. S'il y avait quelque chose qui existait en dehors de la connaissance d'Aur, il était nécessaire qu'il commence à enquêter sur la question.

    « C'est ta récompense. Prends-la.

    - Ahh~ ! Aaahhhhhh ! »

    Quand Aur expulsa sa semence dans la harpie, la harpie a battu ses ailes d'une manière désordonnée pendant son plaisir. Les harpies ne connaissaient ni honte ni moralité. Elle a sorti sa langue en faisant couler de la salive partout. Elle convoitait le plaisir.

    La harpie avait perdu conscience pour le plaisir et il a soulevé le corps de la harpie. Instantanément, les deux autres filles fourmillaient autour de son entrejambe.

    « Ne le laissez pas toucher vos dents.

    - Ouihh.

    - Okayy »

    Tout en léchant le sperme qui s'échappait de sa bite, les harpies lui répondirent d'une manière joyeuse. La semence d'Aur contenait une grande quantité d'énergie magique et pour ces filles, c'était comme si elles pouvaient avaler le nectar le plus sucré dans leur bouche affamée.

    Ni leur technique ni leurs compétences n'étaient spéciales, c'était comme s'ils léchaient leurs bonbons préférés avec leur langue, donc elles ne se sentaient pas particulièrement bien ou quoi que ce soit d'autre. Cependant, elles avaient des visages adorables et en les regardant presser leurs visages ensemble et frotter leurs langues sur toute sa bite, Aur se sentait mentalement satisfait.

    Tout en appréciant la sensation de leurs seins voluptueux avec ses deux mains, son sperme était sur le point d'être nettoyée. Aur se demandait laquelle des deux harpies recevrait ensuite son pénis, c'est à ce moment-là que la harpie à sa droite a enfoncé ses dents dans son membre.

    « ....Beurkie~ »

    Et puis elle fronce les sourcils devant le sentiment de bois transmis à ses dents.

    « Je t'ai dit que tu n'avais pas le droit d'utiliser tes dents ! »

    Bien qu'il n'ait pas vraiment ressenti de douleur, ce n'était pas visuellement agréable à voir. Immédiatement mou, Aur leur criait dessus.

    ____________________________________________________________________________________________________

    « Je vous ai fait attendre. »

    Soutenu par les trois harpies, Aur est posé au sol depuis les airs.

    « Qu-Qu'est-ce que t-tu faisais !? »

    Faro rougissait en criant. Qu'est-ce qu'Aur a fait ? C'était tout à fait évident si l'on regarde les fluides blancs qui s'écoulent de l'entrejambe des trois harpies. Les harpies n'avaient pas l'habitude de porter des vêtements, donc rien n'était caché.

    « Après tout........ »

    Wikia fronce les sourcils en regardant Aur.

    « Je suis allé chercher des informations. Il semble qu'il y a une sorte d'eau brillante plus loin. »

    Sans se soucier des réactions des filles, Aur a continué à parler.

    « J'ai aussi apporté un souvenir. »

    En disant cela, il a donné un gros bijou à Faro.

    « Qu'est-ce que c'est que ça ? C'est de l'agate ? Pourquoi est-il si grand ?

    - Il semble que les harpies l'avaient stocké dans leur nid. Je te l'offre en cadeau. S'il te plaît, prends ça comme une excuse pour t'avoir fait attendre. »

    Comme la majorité des espèces de monstres volants, les harpies aimaient beaucoup les objets brillants. Des pièces d'or aux bijoux, à n'importe quelle pierre au hasard, tant que c'était brillant, les harpies avaient l'habitude de ramener l'objet et de le stocker dans leur nid.

    Aur a choisi la plus grande agate parmi leurs trésors et les a compensés avec des pièces d'argent. Les harpies étaient ravies à mesure que le nombre de choses brillantes en leur possession augmentait et elles lui ont remis l'agate à Aur.

    « Cela ne se vendrait-il pas au moins pour 10 pièces d'or..... ? Tu es sûr que je peux le prendre ?

    - Ahh. Ça ne vaut pas grand-chose pour moi.

    - .....T-toi bourreau des coeurs.

    - N'est-elle pas un peu trop naïve ?

    - Cela semble bon, je veux aussi du sperme comme cadeau.....

    - Je comprends qu'il avait un objectif, mais ce papy m'irrite. »

    En regardant Faro qui a obtenu un gros bijou, le groupe de femmes bavardaient secrètement à propos d'Aur en chuchotant à voix basse.

    « Alors, avez-vous des infos sur cette eau brillante ? »

    Quand Aur lui posa de nouveau la question, Faro sortit finalement de son délire et plaça le bijou à l'intérieur de son sac.

    « Ah, ouais. Elles font probablement référence à la fontaine de récupération ? »

    ______________________________________________________________________________________________________

    La Fontaine de Récupération était un endroit qui se trouvait à quelques minutes du nid de harpies. Il y avait une petite pièce au bout d'un passage étroit et à l'intérieur de cette pièce se trouvait une source d'eau bleue étincelante qui jaillissait.

    « Est-ce une source de restauration ? »

    Aur a confirmé les propriétés de l'eau en plaçant sa main dans la fontaine. Il semble que l'eau provenait du sous-sol et qu'il s'agissait d'une accumulation d'eau qui s'écoule en raison de l'excès d'eau dans le sol. Cependant, il y avait une surabondance d'énergie magique dans l'eau.

    « Si tu bois cette eau, ton corps se sentira à l'aise et si tu submerge ton corps dans cette source, toutes tes blessures guériront, même ton énergie magique récupérera. C'est une mystérieuse fontaine d'eau. Même s'il n'y a plus d'eau au bout d'un certain temps, il arrive que ce genre de chose apparaisse dans un donjon. »

    Faro racontait tout en recueillant et en buvant une partie de l'eau.

    « Cet endroit a accumulé une énergie magique.

    - Je vois, comme on s'y attendait.... »

    Wikia a scanné l'environnement avec ses Yeux Magiques et a exprimé son opinion. Aur hocha la tête en entendant ses paroles. Le donjon d'Aur a été conçu pour prendre l'énergie magique des veines de dragon qui s'entrelacent le long des terres comme une toile d'araignée, après tout, c'était une conception capable de supporter le coeur du donjon à travers des passages complexes et interconnectés.

    (NdT : Dans le chapitre précédent je parlais de kobolds et des liches mais maintenant c'est des sangsues, peut-être une erreur de la traduction anglaise, on passe de liches à leeches)

    Cependant, en raison du fait que les kobolds et les sangsues de donjon ont étendu le premier et le second niveau du donjon de façon chaotique, un dépôt d'énergie magique a vu le jour à cet endroit. Quand l'une des voies fluviales s'est déversée dans ce passage du donjon et a été immergée dans une énorme quantité d'énergie magique, elles se sont fusionnées et l'eau a été remplie de centaines de fois plus d'énergie magique que d'habitude, créant ainsi cette fontaine d'eau qui était plus riche en énergie magique que d'habitude.

    « Ne serait-ce pas mal de laisser les choses en l'état ? »

    Demanda Lilu à Aur d'une voix basse. Parce que ce n'était pas dans un endroit particulièrement important, ce n'était pas si mauvais, mais ça n'a pas changé que c'était une chose gênante. En disant cela, il était impossible de contrôler complètement les mouvements des kobolds et des sangsues de donjon, et il était encore plus impossible d'arrêter l'écoulement de l'eau souterraine.

    « Cependant, Théo, tu ne devrais probablement pas boire autant. »

    Faro a appelé Aur d'une manière inquiète.

    « Pourquoi dis-tu cela ?

    - Cela arrive le plus souvent aux magiciens de bas rang............ Mais ils peuvent ne pas juger correctement la quantité d'énergie magique qu'il leur reste. Après être venu ici, vous avez probablement utilisé beaucoup d'énergie magique, n'est-ce pas ? Si vous atteignez cet endroit et qu'il vous reste la moitié de votre énergie magique et que vous procédez ensuite à la récupération complète de votre énergie magique, le temps que nous ayons besoin de retourner sur ce chemin, votre énergie magique se sera épuisée. De plus, cette fontaine d'eau aura probablement déjà séché.

    - Je vois........ Est-ce que ce genre de fontaine se trouve facilement dans les donjons ? »

    A la question d'Aur, Faro secoue la tête.

    « C'est extrêmement rare. Si vous en trouvez une, vous ne pouvez que vous estimer très chanceux et il ne faut pas espérer en trouver régulièrement. De plus, cela va devenir encore plus dangereux et nous ne devrions pas rester ici trop longtemps.

    - Dangereux..... ahhh, je comprends. »

    Aur se lève et quitte la fontaine. Après tout, cette fontaine pourrait être utilisée par d'autres créatures que les êtres humains. En fait, cette source était probablement utilisée activement par les monstres qui vivaient dans ce donjon.

    Dans cette situation, Aur a également jugé qu'il n'était pas nécessaire de semer le trouble.

    « Bon, alors, on y va ? »

    En hochant la tête, Faro se met à penser. À sa connaissance, la plupart des aventuriers ne pouvaient pas s'aventurer dans le donjon. Cependant, avec la capacité de Théo de parler un langage démoniaque et sa capacité spéciale de "négociation" qui était capable de manipuler librement les démons dans ce donjon, ainsi que les filles hautement qualifiées qui étaient dans le Groupe d'Allan, ils ont fini par avoir de la chance de retrouver leur vitalité et leur énergie à cette fontaine de rétablissement.

    Considérant que toutes ces conditions étaient optimales pour eux, il se peut qu'ils soient le premier groupe capable d'atteindre une zone sans précédent dans le donjon qui a été réellement explorée. Elle était aussi une aventurière dans l'âme, car la possibilité d'explorer une région inconnue lui inspirait autant de peur et de désir, ce qui la poussait à aller de l'avant.

    Ne sachant pas qu'elle se dirigeait vers le bord d'une falaise, la petite voleuse regarda vers l'avant et sa poitrine gonfla avec impatience.
  • Bonjour,

    C'est avec du retard que je poste la suite mais bon... Comme d'hab un chapitre supplémentaire sortira aujourd'hui.
    Sur ce, bonne lecture :)


    Chapitre 13 : Capturons le donjon du Roi Démon partie 4


    « ...enfin, après ce sera le troisième étage. »

    Faro pouvait difficilement contenir son excitation avec les géantes portes devant nous.

    « Personne n'a dépassé ce point. Du moins, pour autant que je sache, nous sommes les premiers. »

    Wikia a fait sursauter Faro. Elle a ensuite levé les yeux vers Aur. Un sentiment de Déjà Vu enveloppait son corps. Ses mains tremblaient, ses genoux se sentaient faibles.

    « Vous êtes prêts ?

    - Oui, il ne devrait pas y avoir de problème. Allez, on y va. »

    En le disant à Faro, Aur jeta un regard fugace sur Wikia et bougea la bouche sans faire de bruit.

    « Tout vas bien. »

    C'est de cette façon que les mouvements de la bouche d'Aur semblaient à Wikia, et son tremblement s'arrêta.
    En fin de compte, ce qui se trouvait derrière les portes était.....

    Juste une grande pièce vide.

    « ….Huh ? »

    Craignant des pièges, Faro a testé l'intérieur de la pièce et les planchers avec son épée courte pendant qu'elle pénétrait nerveusement à l'intérieur.

    « Il ne semble pas y avoir quoi que ce soit. nous avons peut-être eu la chance d'arriver à un moment où les gardes sont partis. »

    dit Aur en regardant la pièce depuis l'arrière.

    « ...c'est suspect...mais, il ne semble pas y avoir de pièges....peut-être que c'est tout.

    - Pourtant, on peut difficilement dire que cette pièce est sûre. Dépêchons-nous. »

    Faro avait une expression insatisfaite mais a été poussé vers l'avant par Aur, qui a ensuite ouvert la porte intérieure. La porte aurait typiquement été scellée avec de la magie élaborée, mais cela reconnaissait le laissez-passer qu'il portait et s'ouvrait sans difficulté.

    « Euh.........Merci. Celui qui est censé protéger cette pièce est Allan......... N'est-ce pas ? »

    Silencieusement, Wikia se tint à ses côtés et le remercia. Ce n'était pas qu'elle avait encore des sentiments pour Allan. Mais voir un ami unique changer complètement comme ça, puis avoir à se battre, ne pouvait que rendre son cœur lourd.

    Nadja et Sharl n'ont peut-être pas réalisé que le Dullahan était Allan, et Wikia avait prévu que de les voir comme ça ferait aussi mal. Le fait de pouvoir éviter cela lui a donné un grand sentiment de soulagement.

    « Ce n'est pas comme si je l'avais fait pour toi. Je n'ai pas le droit de recevoir tes remerciements. »

    répondit Aur froidement. C'était surtout du cœur.

    Les Dullahan sont des êtres immortels. Descends-en un et il se relèvera en un jour. Cela dit, une fois à terre, il n'y aura personne pour garder ce jour-là, et cela laisse quelques inquiétudes.

    De plus, il n'y avait aucune garantie qu'ils pouvaient gagner. Créés par une malédiction, les Dullahan qui conduisaient des voitures tirées par des chevaux sans tête étaient un ennemi redoutable. Ils traversaient une vaste pièce et lançaient des sorts magiques, si vous vous approchiez trop près, la voiture vous enverrait voler. Avec Aur et la puissance de combat de son équipe, il y avait une forte probabilité que la victoire soit toujours accompagnée de pertes.

    « ....hmmmm. Mais, merci. »

    Ne souriant pas non plus, mais d'une voix claire, Wikia a remercié Aur.

    « C'est le troisième étage..... »

    Après avoir descendu le long et long escalier et contemplé la vue sans précédent qui s'étendait devant eux, Faro a avalé durement.

    Le décor dégageait une atmosphère complètement différente de celle du deuxième étage, qui avait des cadavres éparpillés partout, était sale et claustrophobe, et se sentait lugubre.

    Le plafond était haut et les couloirs étaient très larges. Les murs étaient recouverts de briques propres et renforcés à différents endroits avec des piliers. Les planchers étaient pavés de pierre comme une avenue de la capitale impériale.

    Il n'y avait pratiquement pas d'odeur, les routes exsudaient la propreté, les murs dégageaient une faible lueur qui semblait offrir une visibilité suffisante sans torche, du moins pour un certain temps.

    « Soyez prudent. Je ne sais pas ce qui se passera après ça. »

    Bien que son expression soit restée sérieuse, il y avait un soupçon d'excitation dans la voix de Faro.

    Aur et le groupe sont restés prudents et ont continué à travers le donjon.

    « Soyez prudent. Là, un piège s'activera si vous marchez dessus. ....Là aussi. Si vous trébuchez sur cette ligne, un rocher ou quelque chose est susceptible de tomber d'en haut....attendez ! Ne dépassez pas la ligne. Il y a là un piège. L'intérieur est.... bordé de lances. Dangereux, dangereux. Mmm....ici, il y a quelque chose d'étrange à propos de ce mur. ....C'est une porte cachée. »

    Pas un seul monstre n'est apparu au troisième étage. Au lieu de cela, le donjon devint plus complexe, avec de nombreux pièges. Des portes cachées, des couloirs à sens unique, des planchers tournants, des lances qui sortent des plafonds et du sol, des flèches tirées des murs, un rocher géant qui roule le long d'un couloir.

    Le niveau mortel, voire l'intelligence et la malice tangible de ces pièges étaient à un autre niveau que ceux du deuxième étage. Cependant, Faro a vu à travers eux, les a évités et les a désactivés. Alors qu'Aur évitait par hasard les pièges très meurtriers, il a été très impressionné par ses compétences et son intuition.

    « J'avais entendu dire que vous étiez un bandit avec de grandes compétences, c'est vraiment quelque chose.

    - Heheh. C'est ça, je suis très excité en ce moment. C'est à ces moments-là que je me surprends. Pour moi, chaque piège a l'air de m'appeler et de sourire. »

    dit Faro, alors qu'elle tournait et retirait la clé de la porte d'une main. Un déclic s'est fait entendre, et à ce moment-là, elle a tiré sa main en arrière et a déplacé son visage du trou de serrure sur le côté. Presque au même moment, un objet mince, semblable à une flèche, est sorti du trou de la serrure et a percé le mur derrière elle.

    « En tout cas, celui qui a posé ces pièges est assez sournois. Ce doit être quelqu'un qui comprend parfaitement la nature humaine, une personne malhonnête et diabolique. Il trouve ta faiblesse, comme un serpent qui attaque depuis ton angle mort. »

    Faro a ouvert la porte, mais au lieu d'entrer, elle a enfoncé son épée dans la pièce. Au même moment, une guillotine est tombée du cadre de l'entrée, envoyant des étincelles jaillissantes de l'épée. Le mécanisme consistait à diviser en deux les aventuriers soulagés qui avaient ouvert la porte et évité le premier piège.

    « Comme ça. Quand les gens pensent qu'ils sont en sécurité, quand on pense que ce n'est pas possible, c'est là que ça frappe. Ce serait probablement dangereux même pour moi si je n'étais pas sur une bonne lancée comme je le suis maintenant. »

    - En effet, je suis sûr qu'il est très malhonnête.... »

    Lilu a exprimé son accord de tout cœur.

    « Ahahaha, c'est terminé une fois qu'un vrai démon te dit ça. En tout cas, c'est.... qu'est-ce que c'est ? »

    De l'autre côté de la porte, il y avait une scène encore plus étrange. Le plafond était beaucoup plus haut et, à différents endroits, une lumière magique brillait et illuminait la zone. Au lieu d'être paver en pierre, le sol était recouvert de terre, il y avait de l'herbe molle et rase qui poussait par-dessus.

    Parce qu'il faisait encore sombre, on ne pouvait pas voir très loin, mais d'après ce que l'on pouvait voir, c'était une très grande pièce. Il n'y avait pas de couloirs, il y avait plusieurs piliers épais qui montaient jusqu'au plafond pour s'appuyer.

    Cet endroit avait une atmosphère tranquille qui vous faisait oublier que vous étiez dans un donjon, mais Faro était tendue, et en son for intérieur, ses sens sensibles étaient capables de détecter la présence de ceux qui se cachaient là-dedans.

    « Soyez prudent. ....Il y a quelque chose ici. Et c'est extrêmement féroce. »

    Sa voix baissait naturellement, l'expression de Faro se resserrait au fur et à mesure qu'elle avançait.

    « C'est proche.... Il vient vers nous. Là-bas !! »

    La chose est apparue de l'ombre d'un pilier. Un chien de l'enfer féroce, un géant hideux, ou peut-être un dragon. Faro a représenté leurs mouvements les plus forts dans différents modèles dans sa tête, ses yeux ont été grand ouverts pour distinguer l'ennemi, qui s'est avéré être.

    Une fille terne et ordinaire que vous auriez pu trouver n'importe où.

    « ....Eh ? »

    Sans réfléchir, tous les deux se fixaient l'une l'autre, stupéfaites. ....non, le regard de la fille était légèrement détourné de Faro, passant devant elle. Plus loin, l'homme tenait une main sur son front et soupirait intérieurement. Pourquoi êtes-vous dans un tel endroit ? Il pensait.

    « Vous....vous êtes une humaine n'est-ce pas ? Pourquoi êtes-vous ici ? »

    image

    s'interrogea Faro, revenue à elle-même. La fille ordinaire qui était Mio, dégoulinait de sueur froide. Je suis désolé, je suis désolé, j'ai juste pensé qu'ils pourraient avoir faim et, elle a regardé Aur mais le regard qu'il a renvoyé semblait répondre, j'ai pensé que j'ai envoyé un avertissement pour que vous restiez tranquillement dans votre chambre, pendant que nous allons explorer le donjon aujourd'hui....

    « Uh, eh, um. »

    Tandis que Mio essayait de trouver une réponse, Aur soupira une fois de plus, il pointa son pouce vers le bas et trancha sa gorge sur le côté. Eh, qu'est-ce que ça veut dire, ça veut dire que tu vas me tuer dès qu'on reviendra, le visage de Mio est devenu blanc. Aur jeta un regard renfrogné, incorrect, et il pointe son doigt vers lui-même. Sans faire de bruit, il parle Fais-le .

    « Je, je suis désolé ! »

    Qui sait à qui ces excuses étaient destinées. Elle baissa la tête dans un arc profond, et d'une voix aiguë, appela.

    « John, Jeffrey, Justin, Joseph ! »

    Et sans manquer un seul instant, elle balançait ses bras vers le bas et pointait un doigt vers Faro ; elle donnait un ordre.

    « Attaque ! »

    Décalé par Mio, Faro a été stupéfaite quand Aur l'a attrapée par le collier et a tiré. (NdT : pas sûr de la traduction ''Snaggleteeth clanged as they converged in front of her eyes while she was being pulled away.'' si vous proposez une meilleure) SLs dents de travers claquèrent alors qu'elles se rapprochaient de ses yeux pendant qu'on l'éloignait.

    « On s'enfuit.

    - Eh ? Eh ? Eh ? »

    Et juste comme ça, Aur avait pris son petit corps et commença à courir de toutes ses forces. Les bêtes qui sont apparues depuis les ombres hurlèrent, ils chargèrent à travers le donjon pour les déchirer membre par membre.

    « Qu'est-ce que c'est, qu'est-ce qui se passe !? »

    Un chien noir de l'enfer, la tête d'un lion et le corps d'une chèvre de montagne, une chimère avec un serpent pour queue, un griffon avec la vitesse d'un aigle et la férocité d'un lion, les Ultros à deux têtes. Normalement, ils ne se rassemblent jamais en groupe, ils sont plus susceptibles de s'entretuer, étant des espèces de bêtes complètement différentes, mais ils coopéraient tous ensemble pour chasser Aur et le groupe. Le spectacle était celui d'un cauchemar.

    « Accélération

    - Mur de glace »

    Sharl et Wikia lancèrent des sorts en série rapide. Aur et la vitesse du groupe augmentait considérablement, la glace sortait du sol et arrêtait les bêtes.

    « Ça ne tiendra pas longtemps. Dépêchez-vous. »

    Ils attendaient désespérément ses encouragements, et avec toute la force qu'ils avaient, la troupe s'est enfuie.

    « Je pense que nous les avons semés.... »

    Bien sûr, il n'y a pas moyen que les jambes humaines nous permettraient de les semer si nous étions poursuivis à pleine vitesse, Mio devrait comprendre cela aussi. La poursuite des bêtes avait été arrêtée d'une manière ou d'une autre.

    « Um, je vais bien maintenant.... »

    Dit Faro, l'air embarrassé dans les bras d'Aur.

    « Ahh....donc tu n'es pas blessé. »

    Aur s'est souvenu qu'il la portait et l'a mise à terre. Avec un corps sans fatigue ni douleur, on avait tendance à oublier ce genre de choses.

    « Ouais, ouais. Théo, tu m'as protégé. »

    Regardant ailleurs, les joues de Faro rougissent en même temps qu'elle le dit.

    « Espèce de pervers.

    - Coureur de jupon.

    - Est-ce que c'est votre type de corps préféré.... ?

    - Moi aussi, je veux être pris et serré pendant que vous marchez dans le donjon.....

    - Attendez, ce n'est même pas possible. »

    Chacune des amants s'agrippa comme elle le voulait, et Aur s'excusa.

    « Plus important....regardez par là. »

    Aur toussa, et comme pour le masquer, pointa son doigt. Il y avait une double porte géante. Contrairement à celles qu'ils avaient rencontrées jusqu'à présent, il y avait des sculptures détaillées comme si l'on se vantait de sa majesté, en la décorant.

    « Est-ce que....est-ce que ça pourrait être, le Seigneur Démon... ?

    -C'est très probable. »

    murmura Faro, Aur hocha la tête. Faro prit une grande respiration pour calmer ses nerfs et expira. Elle a fermé les yeux, a fait taire son cœur qui battait fort et s'est préparée.

    « ....nous sommes venus jusqu'ici, allons-y. C'est ce que vous voulez, n'est-ce pas ?

    - Bien sûr, bien sûr. »

    Aur acquiesça d'un signe de tête.

    Alors que Nadja et Lilu ont ouvert les portes, l'intérieur de la pièce s'est lentement couvert de rosée. La pièce était anormalement sombre, même avec une lanterne, on ne pouvait pas voir l'autre côté. C'est avec prudence qu'ils sont entrés, quand soudain la porte s'est claquée derrière leur dos.

    Malgré les lanternes et les torches, leur environnement était complètement enveloppé par l'obscurité, ils ne pouvaient même pas voir les visages des autres.

    Était-ce un piège, dès que Faro s'est mis en position de combat, une lumière est apparue dans l'air vide. Il y en avait deux à l'arrière des deux côtés de la pièce. Une flamme rouge éclairait la pièce, et plus bas, il y en avait deux autres de chaque côté, elles s'allumaient une par une. Comme une route de feu.

    « Je suis impressionné que vous ayez fait tout ce chemin.... »

    image

    Une voix basse résonnait dans la pièce. Derrière la route de feu, à peine visible, se trouvait la silhouette de quelque chose de gigantesque. Un miasme si puissant qu'on pouvait sentir l'odeur. Faro était convaincu que c'était le Seigneur Démon.

    « Courageux, mais stupides. Qu'est-ce que vous désirez. Richesse ou célébrité ? Allez-vous jouer avec votre vie unique pour des choses qui ne dureront pas. »

    Le Seigneur Démon ricana, mais la question qu'il posa était très sérieuse.

    « Ni l'un ni l'autre ne m'intéresse. Je ne souhaite qu'une seule chose.... les choses que je n'ai jamais vues, les endroits où je n'ai jamais été, pour les voir de mes propres yeux. »

    Le Seigneur Démon se lève de son trône. Il lève les bras et hurle.

    « Alors regardez ma splendeur ! Et que cela brûle dans vos yeux lorsque vous respirez votre dernier souffle dans mes bras GHHhhhhh- !!! »

    Sa dernière ligne n'a jamais été terminée. Parce que la lance de glace que Wikia avait lancée de toutes ses forces avait percé son visage.

    « Flamme de purification

    - Att, atten.... ! »

    Les flammes d'argent que Sharl a abattu ont brûlé le Seigneur Démon,

    « Pierres de glace

    - Hé, j'ai dit d'attendre ! »

    La magie de Wikia a gelé les pieds du Seigneur Démon, l'empêchant de bouger.

    « Explosion

    - Ahh !!! Bande de salauds ! »

    Et puis la magie d'Aur a éclaté.

    Puis, Nadja a tenu son épée au-dessus de la tête pour le trancher, au moment opportun, Faro a lâché une flèche. S'il essayait d'éviter l'un, il serait frappé par l'autre. Le poison spécial sur la pointe de flèche détendrait ses muscles, Démon Seigneur ou non, il ne pourrait pas bouger.

    « J'AI DIT D'ATTENDRE QUELQUES INSTANTS !!!! »

    Le Seigneur Démon hurla, les flammes s'élevèrent. Dans la seconde elle hésita, un fort bras de cuivre rougeâtre la saisit, l'autre bras arrêta la flèche. Illuminé par les flammes montantes, il y avait la figure du démon géant à quatre bras.

    Malgré les nombreuses attaques, il n'y avait pas une seule égratignure sur son corps, même la glace à ses pieds s'était instantanément évaporée par les flammes.

    « Il a résisté à tout, hein. »

    Aur grimaça et claqua sa langue. Les démons de haut rang avaient des corps remplis d'un pouvoir magique concentré. Ce pouvoir magique interfère avec les sorts, ce qui rend leur effet difficile à réaliser. Cependant, bloquer chacun d'entre eux était plus que ce à quoi il s'attendait.

    « Hé, toi. Je n'ai rien entendu à propos de tout ça ?

    - Eh bien, oui, je ne te l'ai pas dit. Ce ne serait pas une grande bataille si nous avions pris rendez-vous.

    - Je t'aurais strictement ordonné de ne pas m'attaquer, et il n'y aurait même pas eu de combat !? »

    Le remplaçant du Seigneur Démon connu sous le nom de Logan a jeté le corps de Nadja et a crié.

    « Et tu m'as interrompu quand je parlais ! Espèce de sorcière ! Vous ne comprenez rien à la beauté du style !

    - On dirait un pervers qui dit n'importe quoi quand tu le dis.

    - La ferme ! Ahh, ton regard le fait pour moi mais ton intérieur est....à peine sûr...non, c'est une excuse pour sortir....mmm, peut-être un sa-ut alors. »

    (NdT : désolé je ne sais pas ce que signifie sa-ut en anglais et je ne trouve rien sur internet)

    Après que Logan l'a regardée de haut en bas, Faro était perplexe quant à ce qui se passait, mais elle est finalement retournée à elle-même.

    « Qu'est-ce qui se passe ? Pourquoi êtes-vous si familiers avec le Seigneur Démon....

    - Je me suis présenté avec un peu de retard. »

    Avant que personne ne s'en rende compte, Aur était assis sur le trône au fond de la pièce, les jambes croisées. Dans sa main se trouvait un verre de vin contenant un liquide aussi rouge que le sang.

    « Je m'appelle Aur. On m'appelle le Roi Démon, je suis le maître de ce donjon. Faro, merci de m'avoir conduit jusqu'ici. »

    Aur est étonnamment le type qui se soucie de la forme.
    Je veux dire, pourquoi devait-il s'asseoir sur le trône de toute façon ?
    Je me demande s'il avait préparé ce verre de vin longtemps à l'avance.
    Maintenant que l'exploration est terminée, va-t-il enfin coucher avec moi.

    Pendant que Aur parlait cérémonieusement, tous ses amants se moquaient silencieusement.
  • Chapitre 13 : Capturons le donjon du Roi Démon partie 5

    « Mais...comment. Le Seigneur Démon était censé être un démon à la peau de cuivre avec quatre bras. »

    C'était une rumeur lancée par des soldats qui avaient vu Logan après qu'Aur se soit élevé à la position de Roi Démon. Elle a suffisamment profité à Aur pour lui permettre de continuer à se répandre.

    « Et en plus, je n'arrive pas à croire que le groupe d'Alan aiderait le Seigneur Démon.

    - Je suis désolée. Mais nous étions les sujets fidèles du Maître Aur depuis le début. »

    Tu es la seule à le croire ; Wikia pensa calmement, les autres se rassemblèrent autour du trône comme pour se blottir contre Aur.

    « Eh bien, ce n'est pas comme si tu avais beaucoup de chance de le remarquer. J'étais en train de te lancer des charmes de lumière tout au long du chemin. »

    Lilu mit les deux mains sur les épaules de Faro et gloussa malicieusement.

    « ...Je suppose que vous ne me laisserez pas partir. »

    Faro a demandé en connaissant déjà la réponse, et Aur a hoché la tête.

    « En effet. Ton travail s'est avéré très utile. Grâce à toi, j'ai pu réévaluer le donjon du point de vue d'un aventurier, et ses lacunes et ses forces sont devenues évidentes. Je te suis très reconnaissant à cet égard. De plus, je n'ai pas de bandits qualifiés comme toi parmi mes subordonnés. Je te récompenserai raisonnablement si tu acceptes de te joindre à moi en tant que serviteur.

    - Et si je refuse ?

    - En effet....un fantôme, des ingrédients de slime, de la nourriture pour bêtes. Tu peux avoir le choix ultime de ton destin. »

    Faro a poussé un long soupir. Elle était complètement cernée et toutes les portes étaient fermées. Il n'y avait aucun espoir qu'elle s'échappe toute seule. Même si elle pouvait s'échapper de cette pièce, à l'extérieur se trouvait la ferme des bêtes, et passait par là, c'était la pièce du cube qu'il lui serait impossible de traverser.

    « D'accord, je cède. Je vais te rejoindre Théo....non, toi en tant que serviteur. Mais je n'ai qu'une seule requête. »

    Aur a mentalement penchée sa tête sur le côté. Pour quelqu'un qui complotait quelque chose, l'expression de Faro était pleine de désespoir. Mais ses yeux ne brillaient pas. Au contraire, elle semblait débordante d'attentes.

    « Qu'est-ce que c'est ? Dis-le. »

    S'il s'agit d'une demande déraisonnable, il peut simplement la refuser. Faro a été encouragée par cette pensée, et la réponse qu'elle a donnée dépassait les attentes de quiconque.

    « Wow, incroyable ! »

    Faro lâcha une acclamation sur la scène exposée devant elle.
    Le déplacement du trône dans la " salle du Seigneur Démon " avait révélé une porte cachée avec des escaliers menant au quatrième étage.

    Cet étage était destiné à la résidence du personnel qui aidait Aur.

    Son apparence était complètement différente de celle des étages supérieurs. En premier lieu, s'il y avait quelqu'un qui pouvait atteindre la salle du Seigneur Démon et vaincre Logan, ils recevraient un trésor sur place et seraient guidés vers une place de téléportation magique vers le monde extérieur. Après avoir conquis le Seigneur Démon du donjon et acquis le trésor, il ne fait aucun doute que les aventuriers exaltés choisiraient sans hésiter le chemin du retour à la maison.

    Malheureusement pour eux, la place magique de téléportation les mènera à une destination qui se trouve à 1 mille (environ 1 600 mètres) d'altitude, et après un vol gracieux dans le ciel, leur destin sera le reflet d'une tomate mûre qui a été lâchée sur le sol. Il n'y a pas beaucoup de sorciers qui pourraient lancer un sort avec précision tout en tombant après avoir été lancés en l'air. Et même s'il y en avait, il serait presque impossible de faire léviter simultanément leur groupe et le trésor en même temps, de sorte qu'ils devraient probablement abandonner le trésor.

    Des wyverns et des nids de griffons attendent juste en dessous. Cet arrangement permet de récupérer le trésor en plus d'envoyer de la nourriture.

    Quoi qu'il en soit, l'invasion ennemie n'a pas été prise en considération lors de la construction du quatrième étage, de sorte que sa structure diffère grandement des autres.

    Les rues ont été conçues pour être larges et droites, de sorte qu'on ne puisse jamais se perdre. Il n'y avait aucun piège nulle part, au contraire, il y avait des lampes magiques ici et là qui donnaient à l'endroit une lueur du soir. En fait, il existait un pseudo cycle jour et nuit à travers l'ajustement de la lumière en fonction de l'heure.

    La puanteur de la mort et même du miasme a été fermée par une barrière, la laissant aussi propre que n'importe quelle ville à la surface. Des maisons bordaient la zone et des demi-humainss sous la domination d'Aur s'occupaient de leurs affaires.

    « Ah, Sorcier, je vois que vous êtes de nouveau attendu par un grand groupe de femmes.

    - Ah, c'est Maître Aur !

    - Oh, Seigneur. ....Le nouveau piège est complet. Jetez-y un coup d'oeil la prochaine fois. »

    Alors qu'ils marchaient dans les rues, une variété de races se sont approchées d'Aur pour lui parler. Nains, fées, cyclopes. Tous ceux qui ont l'intelligence et les compétences nécessaires et utiles au donjon sont autorisés à vivre dans ce lieu.

    Les Kobolds transportaient activement des matériaux de construction dans les rues, les petites silhouettes de gnomes et de géants armés de marteaux échangeaient furieusement, un petit lutin et une nymphe de fée étaient dans un coin, bavardant joyeusement. C'était un village de demi-humain s'il en était un.

    « C'est impressionnant, ce donjon a une ville au dessus et sous terre.

    - Un kuduk tel que toi sera rapidement accepté ici.

    - Je vais vivre ici aussi ?

    - ....non, tu vivras là-bas. »

    Aur continua à conduire le groupe dans une grande rue et ouvrit la porte au fond. Le quatrième étage avait la forme d'un donut, avec de grandes routes s'étendant vers l'extérieur comme des rayons, et des routes secondaires centrées. Et au centre de ce donut, il y avait une pièce avec des escaliers menant au cinquième étage.

    L'une des raisons pour lesquelles le chemin menant au cinquième étage est si facile à trouver est de pouvoir protéger les résidents du quatrième étage dans l'éventualité improbable d'une intrusion. Chacun d'entre eux est un guerrier capable de se battre, mais plus que cela, ils ont été amenés à vivre ici en raison de leur talent de forgeron et de sorcellerie.
    Ce serait un gâchis de les voir perdre la vie en combattant un ennemi assez fort pour atteindre cette profondeur.

    « Bienvenue, Aur. »

    Ils ont trouvé Yunis qui les attendait dans la pièce menant au cinquième étage. Si un intrus devait entrer ici, Yunis et Ellen devaient les attaquer de plein fouet. Si quelqu'un les dépasse, cela signifierait atteindre les limites du donjon d'Aur.

    « Tu t'es bien débrouillé en mon absence. »

    Aur remercia Yunis et remit le talisman à Faro.

    « Tu auras besoin du talisman pour te rendre au cinquième étage inférieur. Ne le perds pas. »

    Aur regarda Faro hocher la tête et rangea le talisman à l'intérieur de ses vêtements, avant d'ouvrir une porte cachée menant à un escalier menant au cinquième étage. Après avoir descendu le long vol des marches et franchi la barrière avec le talisman, ils atteignent la zone autrefois connue sous le nom de zone résidentielle dans laquelle Aur et ses amants vivaient. Le cinquième étage.

    « Merci pour votre travail aujourd'hui. Vous pouvez tous retourner dans vos chambres. »

    En entendant cela, Lilu et les autres l'ont regardé sans bouger. Aur soupira et ajouta.

    « Vous aurez vos récompenses ce soir. Reposez bien vos corps, et nettoyez-vous. »

    Et à cela, les expressions sur les visages des dames se tournaient vers le plaisir et elles se dispersèrent dans les directions des chambres, des salles de bains et des salles à manger comme elles le désiraient.

    « Bien, alors, continuons. »

    Aur se retourna face à Faro, et ils marchèrent côte à côte le long de la route.

    Près de l'entrée se trouvaient les quartiers de Yunis et les autres avec des capacités de combat, ce qui leur permettait de réagir rapidement en cas de besoin. Et en descendant vers le sud, on arrive à la place centrale. La fontaine construite au centre de la place fournissait un courant constant d'eau douce provenant d'une veine souterraine, souvent utilisée pour boire de l'eau ou pour se laver légèrement le visage.

    Les routes s'étendent de la place centrale dans les quatre directions. Vers l'est se trouvaient l'étable, les quartiers des elfes et les bains publics. Alors que l'étable avait été agrandie à plusieurs reprises, en fin de compte, seul le bétail ordinaire a été élevé ici, et les bêtes magiques ont toutes été envoyées au troisième étage.

    Des vaches, des chevaux, des moutons, des poulets et des chèvres ont été élevés dans le hangar, ce qui a permis l'acquisition d'œufs et de lait frais à chaque fois que cela était nécessaire. Mio prenait des diablotins avec elle pour s'occuper du bétail le matin et allait jouer avec les bêtes le soir. Récemment, les Elfes ont aussi commencé à l'aider dans leur temps libre.

    En allant vers l'ouest à partir de la place centrale, on accède à la cuisine et à la salle à manger. Les jeunes filles sacrifiées vivent dans des chambres ici, sous la supervision de Spina. Tous les jours, ils préparent les repas, nettoient le donjon, rangent la vaisselle et parfois servent Aur. Le travail est assez exigeant, mais ils ont droit à un petit salaire, et bien qu'ils n'aient pas le droit de partir, ils peuvent demander que les achats soient faits dans les limites de leurs moyens. Et ils sont pour la plupart satisfaites de l'arrangement.

    Au sud se trouvent les chambres d'Aur et de Lilu ainsi que la salle d'invocation. Il y a de multiples couches de protection magique tendues autour de la salle d'invocation, de sorte que dans le cas rare d'un héros forçant son chemin à l'intérieur, il y aurait encore assez de temps pour se préparer.

    Le cœur du donjon se trouve directement sous la place centrale, enchâssé dans une pièce à laquelle on accède en descendant la fontaine. Bien qu'il soit relié au donjon, il ne serait pas facile d'y entrer en raison du courant d'eau. De plus, le courant d'eau provenant des veines souterraines a été calculé de manière à pouvoir transporter en douceur l'énergie magique. Bien sûr, personne d'autre qu'Aur ne connaît cet endroit.

    « ....c'est incroyable. »

    Dit Faro, frappé d'émerveillement après avoir vu l'ensemble du donjon. Ce n'était pas une chose inhabituelle en soi pour les dragons et les sorciers d'utiliser des cavernes et des souterrains de lave pour créer des donjons.

    Mais même Faro, qui était une aventurière chevronnée, n'en avait jamais vu auparavant.

    « Oui. Je suis satisfait. Ayant vu un tel donjon, je n'aurai pas de regrets. ...Fais de moi ce que tu veux.

    - Bien. Maintenant, suis-moi. »

    Dit Aur, et commença à marcher vers le chemin du nord. Faro l'a suivi avec le regard de quelqu'un qui se dirigeait vers une plate-forme d'exécution.
  • ATTENTION AUX PERSONNES DE -18 ANS : ce chapitre contient des thèmes ou des scènes qui ne conviennent pas aux jeunes lecteurs, donc lisez seulement au-delà de ce point si vous avez 18 ans ou plus.

    VOUS ETES AVERTIES.
    _________________________________________________________________________



    Chapitre 13 : Capturons le donjon du Roi Démon partie 6 (et dernière)


    « Enlève tes vêtements et allonge-toi sur le lit. »

    Aur a ordonné après qu'elle ait nettoyé son corps avec une serviette humide, elle a enlevé ses vêtements avec une expression douce, puis s'est allongée sur le lit et a fermé les yeux.

    Faro avait la petite taille d'un enfant, mais lorsqu'elle perdait ses vêtements, son corps était celui d'une femme mûre. Il serait plus juste de dire qu'elle ressemblait à une femme humaine miniaturisée. Son corps avait des courbes, son ventre tendu et ses seins étaient raisonnablement grands.

    Aur la regarda un moment, avant d'enlever sa propre robe et d'amener ses doigts vers l'intérieur de ses cuisses bien serrées. A ce moment-là, Faro ouvrit les yeux et s'assit ; elle fixa Aur.

    « Att, attends, attends, attends, attends ! Pourquoi tu me touches là !?

    - C'est une chose étrange à demander.... C'est toi qui souffrira si ce n'est pas mouillé.

    - Mouillé... »

    Faro se tut en entendant cette réponse inattendue ; elle comprit finalement ce qu'Aur essayait de faire.

    « Toi, tu ne vas pas me maudire, me transformer en poupée qui fera tout ce que tu diras !?

    - Je vais te jeter un sort pour que tu ne puisses pas résister, mais je n'ai pas l'intention de t'enlever ta volonté. Si je faisais une telle chose, ton esprit et tes compétences seraient également perdus. Pourquoi pensais-tu que je t'ai fait enlever tes vêtements ?

    - Je pensais que vous alliez sculpter des runes magiques directement dans ma peau...Je veux dire, euh, pourquoi fais-tu ça ?

    - Tu poses des questions très étranges. C'est évidemment parce que j'en ai envie. »

    Bien qu'il soit aussi plus efficace que le sort se déverse dans l'utérus, c'était la raison principale.

    « ...Aur, tu es un pervers ? »

    dit Faro en se levant soudainement et en regardant le membre d'Aur.

    « Quoi ?

    - Tous les hommes humains ont dit que seuls les pervers étaient excités par quelqu'un comme moi, et ils ne m'ont jamais regardé une seconde fois. »

    Le visage d'Aur s'est endurci aux mots de Faro.

    « ….Je ne suis pas un pervers. Je suis juste un peu plus ouvert.

    - Ah, maintenant que j'y pense, tu le faisais même avec cette Harpie. ...Je peux toucher ? »

    Faro n'a pas attendu une réponse et a pris le membre d'Aur dans sa main.

    « C'est étrange au toucher. C'est doux, mais dur....et c'est chaud.

    - C'est si différent des hobbits masculins ? » (NdT : j'avais oublié de préciser que semi-homme = hobbit)

    Ce n'était pas la première fois qu'il rencontrait un hobbit, mais ses connaissances ne s'étendaient pas à cette partie des mâles. Aur a dû demander s'il y avait une telle différence.

    « Peut-être ? C'est la première fois que j'en vois un. »

    Faro secoua la tête sur le côté et répondit nonchalamment.

    « J'ai quitté la maison quand j'avais 19 ans, je n'ai pas rencontré un autre hobbit en 15 ans depuis mon départ, et les humains et les elfes ne m'ont jamais regardé comme ça. C'est la première fois que je suis au lit et séduit. Ça te rend heureux

    - ...Je n'appellerais pas ça de la séduction. »

    Pour un humain, 34 ans est un âge proche de l'âge moyen, mais la durée de vie du hobbit est un peu plus longue que celle de l'homme. Ils atteignent l'âge adulte à 33 ans et sont considérés comme étant d'âge moyen lorsqu'ils atteignent la cinquantaine, 19 ans, soit l'équivalent de 10 ans pour un humain. Ainsi, même à 34 ans, elle venait d'entrer dans l'âge adulte.

    « Hmmmm. Eh bien, ça n'a pas d'importance. Je peux le lécher ? »

    Une fois de plus, Faro n'a pas attendu une réponse et a commencé à lécher la longueur du pénis d'Aur. Deux fois, trois fois ; elle en a fait le tour, puis a ouvert sa bouche pour envelopper le bout de sa bouche.

    « Fe...irf faffe....

    - Ne parles pas la bouche pleine.

    - ....Goût bizarre. C'est salé et amer. »

    Dit Faro en retirant sa bouche.

    « Cette chose émettra du sperme si tu le fais sentir bien, n'est-ce pas ?

    - Oui. Un de ces jours, je t'apprendrai à le faire avec ta bouche. Mais aujourd'hui.... »

    Avant qu'Aur ne puisse terminer, Faro a encore une fois mis le membre d'Aur dans sa bouche. Ses yeux levés pour voir son expression, sa langue chevauchée, elle le frottait et le caressait de ses mains.

    « Hyohyfoo...Fenfufuenfu...

    - Je ne comprends pas.... ce que tu dis. »

    Alors que Faro parlait la bouche pleine, sa langue s'appuyait contre lui ; Aur bougeait un peu. Faro ne l'a pas manqué, ses yeux se sont amincis en un sourire.

    « Ferefoa....Fefufuhifa ? »

    Faro regarda les réactions d'Aur alors qu'elle léchait, massait, serrait et caressait le pénis d'Aur. Personne ne dirait jamais qu'Aur avait un visage expressif, mais la voleuse n'a rien laissé échapper à son attention.

    « Ku.....

    - Mmph. Alors, ça fait du bien. »

    Faro rit joyeusement en léchant le frénulum. Sa petite main masser le pénis d'Aur de haut en bas et de l'autre main, elle a doucement caressé les sacs pleins de sperme. Son instinct était incroyable pour une vierge.

    « Que penses-tu de ça.... ? »

    Faro a glissé sa langue le long du manche d'Aur, puis elle a avalé le reste de son gland dans sa bouche. Sans s'arrêter, elle a commencé à sucer le bout, fort, les bruits d'aspiration étaient forts ; sa salive se mélangeait. Les mains d'Aur tenaient la tête de Faro vers le bas, ses hanches poussées vers elle.

    « Je jouis.... Avale le.... ! »

    Faro a bu le liquide nuageux qui s'est déversé dans sa bouche avec une forte gorgée. Elle contenait tout le liquide qui débordait dans son estomac, et comme si elle en voulait plus, elle continuait à sucer à l'extrémité de son pénis, en buvant même les dernières gouttes du bout.

    « C'est un goût bizarre, mais ce n'est pas si mauvais. »

    Faro déclara et rit en léchant le reste du sperme sur les coins de sa bouche. Bien que surprenant, étant donné leur taille, les hobbits sont connus pour être de gros mangeurs, mangeant jusqu'à cinq repas complets par jour. D'autre part, ils ne sont apparemment pas très pointilleux sur le goût, la quantité est toujours priorisée. Il semble que la semence d'Aur était à son goût.

    « Je vais aussi laisser votre bouche inférieure boire un verre.

    - Oui. »

    Alors qu'Aur posait sa main sur la cuisse de Faro, elle a ouvert ses deux jambes de manière décontractée.

    « ….j'aurais pensé qu'une vierge serait plus susceptible de se plaindre un peu. »

    Bien qu'il n'ait pas pris un plaisir particulier à jouer avec une femme réticente, il y avait une légère exaspération dans la voix d'Aur.

    « Hmmmm. Je ne dirai pas qu'il n'y en a pas....mais surtout, je suis curieux de savoir ce que ça fait. »

    Les yeux de Faro brillaient de la même lumière ardente de curiosité que l'époque où elle demandait une visite du donjon.

    « Dans ce cas, je t'apprendrai ce que c'est. »

    Aur a poussé Faro sur le dessus du lit et l'a violemment pénétrée là où elle n'était même pas mouillée.

    « Gyah... !! Oooowwwww !! Ow, owowowowowow ! »

    Faro a poussé un cri. La virilité bestiale d'Aur se frayait un chemin dans son petit corps, défloré et son sang coulait à travers les fissures. Les larmes sont tombées des yeux de Faro alors que la douleur brûlante atteignait son intestin.

    « Ça fait mal, Aur, ça fait mal ! Arrête !!

    - N'est-ce pas ce que tu voulais savoir ? Comment est-ce, la douleur de perdre ta pureté ?

    - Qui se soucie de la pureté ? C'est tout simplement douloureux !...ggg..gaaaaaaaaa ! »

    Même un léger mouvement de va-et-vient d'Aur envoyait une douleur perçante à travers le corps de Faro ; elle criait. Mais même à l'époque, Faro était si serré qu'Aur n'était même pas capable de faire beaucoup d'aller-retour.

    « Je n'en ai toujours pas mis la moitié. Tu dois tout recevoir.

    - Je ne peux pas !!! Ça va se déchirer, je vais mourir ! »

    Aur a mis ses bras sous les aisselles de Faro et a ramassé tout son corps pendant qu'elle criait.

    « Ne t'inquiète pas. Si tu meurs, je te ferai ressusciter dans l'église à la surface. »

    Et dans cette position assise, Aur lâcha ses mains et, en un instant, laissa tomber Faro, si bien que ses hanches rencontrèrent les siennes.

    « ———!!  »

    Faro a poussé un cri silencieux de la douleur et de choc. Aur l'ignorait, il répétait le mouvement de la prendre et de la laisser tomber, en la transperçant profondément.

    Elle a perdu la force de crier, et quand son corps s'est ramolli, Aur a libéré sa semence en elle et lui a jeté un sort de soumission. Il a ensuite jeté un sort de restauration et guéri ses blessures. Alors qu'elle était encore connectée, Faro a ouvert les yeux avec étourdissement. Apparemment, elle s'était évanouie.

    « Comment était la douleur d'être déflorée ?

    - ...Horrible. Je pensais vraiment que j'allais mourir..... »

    Dit Faro, contrarié.

    « Mais ça ne fait plus mal.

    - Mmm....maintenant que tu en parles..... »

    Le membre d'Aur était encore profondément ancré dans Faro. Cette partie qui aurait été facilement déchirée de nouveau après la guérison, accommodait Aur d'une prise ferme et indolore.

    « C'est parce que je t'ai guéri alors qu'il était au plus profond de toi, en l'étirant. Ton vagin est maintenant complètement remodelé pour s'adapter à mon pénis. Toute cette douleur, il est peu probable que tu l'oublies un jour. Une douleur si forte qu'elle est gravée dans ton âme et ta chair ; ce sera comme un sort qui lie ta conscience à ma volonté, la preuve que tu es ma propriété. »

    Un frisson est monté dans la colonne vertébrale de Faro lors de la déclaration de propriété d'Aur.

    « C'est, sévère. »

    Cependant, ce n'était peut-être pas si mal. Ce maître, il a pu montrer à Faro un monde qu'elle n'aurait pas pu voir ou connaître par elle-même.

    Peut-être qu'il pourrait lui montrer un spectacle qu'aucun humain.... non, aucun de ceux qui vivent à la surface n'a jamais vu.

    Le cœur de la fille hobbit bondit à la pensée, cette perspective qui se transmettait. Elle a souri.
  • Chapitre 13.5 : Commentaire du Donjon


    Le statut de donjon après le chapitre 13.

    Nombre d'étages : 5 étages du donjon
    Miasme : 55
    Notoriété : 60
    Magie accumulée : 40 (Unités : 10 000 par jour)
    Consommation magique : 14 (Unités : 10,000/jour)


    Nouvelles installations :

    Coeur de donjon niveau 4
    Le coeur du donjon a atteint la taille d'un grand édifice. Il peut stocker jusqu'à 50 millions de d'unités de magie. De plus, quand il sera en danger de destruction à la suite d'une attaque, il utilisera automatiquement sa Magie interne pour rétrécir et se régénérer.

    Village
    Un village qui semble surgir de nulle part près de l'entrée.
    Il y a des rangées de magasins qui offrent un soutien substantiel, ce qui en fait une place permanente pour certains aventuriers.
    En conséquence, le niveau du Miasme a considérablement augmenté. Elle est également devenue une source de revenu fixe.

    2e étage : accès direct
    Une fosse menant directement au deuxième étage. Cela attirent les wyverns et autres bêtes aériennes.
    Parce qu'il est pratiquement impossible pour les aventuriers d'envahir à partir d'ici, l'existence de la fosse n'a aucun effet sur la capacité défensive du donjon.

    Source de régénération
    Une source qui se produit naturellement dans les dérives de la Magie. Bien qu'il y ait des moments où c'est une aide aux aventuriers, il guérit aussi les monstres et a fait en sorte que les aventuriers surestiment leur propre force et perdent leur vie dans le processus ; en fin de compte, cela améliore les défenses.

    Labyrinthe mystérieux
    Un labyrinthe qui change de forme à chaque fois que vous entrez à cause des sangsues de donjon et des kobolds. Il empêche la navigation imprudente et désoriente les envahisseurs.

    Pièges niveau 1
    Des pièges primitifs fabriqués par des kobolds et des gobelins. Cela dit, il est incroyablement difficile de les éviter dans le labyrinthe sombre où votre vue est souvent obstruée. Les pièges s'avèrent souvent fatals lorsque des envahisseurs inexpérimentés fuient leurs ennemis.

    Pièges niveau 2
    Piège avancé mis au point par Aur et développé par des nains. Chacun est équipé d'une force destructrice suffisante pour porter un coup mortel. De plus, ils sont difficiles à détecter, même pour un bandit chevronné.

    Salle du Seigneur Démon
    Un hall au bout du troisième étage. Logan se fera passer pour le Seigneur Démon et s'en prendra à tous ceux qui entrent. S'il est vaincu, une case de téléportation magique pour le retour apparaîtra. Cependant, ce carré magique est un piège. En y pénétrant sans précaution, vous vous téléporterez haut dans le ciel, vous donnant le goût d'une aventure aérienne.

    Zone résidentielle
    Le secteur dans lequel vivent Aur, ses amants et collaborateurs. Le Miasme est enlevé à travers une barrière et il dégage un sentiment d'ordre et de propreté.


    Nouveau potentiel de guerre :

    Wyvern
    Potentiel de guerre : 6
    Dragons de rang inférieur qui n'ont que deux pattes et une paire d'ailes, mais pas de bras. Au lieu de souffler du feu, ils sont dotés d'une queue empoisonnée et ont une capacité de combat qui correspond au nom de dragon, même s'il s'agit d'un rang inférieur. Leur intelligence n'est pas très élevée, étant semblable à celle d'un chien intelligent.

    Gnome (Marchande)
    Potentiel de guerre : 5
    Capacité Magique Maximale : 1.5
    Marchande loli à gros seins. Elle ne peut pas utiliser d'armes ou de magie, mais elle possède une capacité de combat minimale grâce à l'utilisation de charmes. Cependant, elle subit une perte financière importante chaque fois qu'elle défait un ennemi. Elle descend de parents esclaves et s'est fait taper le cul alors qu'elle était encore vierge. Mais elle a pu gagner de l'argent grâce à son don d'évaluer n'importe quoi, l'Oeil de Vérité et a pu échapper à sa situation en achetant sa liberté.

    Keith
    Potentiel de guerre : 8
    Un bandit à l'allure suspecte qui travaille comme guide dans la ville d'Aur. Bien qu'il semble continuellement suspect, il est généralement bien intentionné et sérieux dans son travail. C'est une personne rare qui, malgré le fait de vivre dans une ville d'aventuriers, explore rarement le donjon et ne dispose pas d'un emploi stable. Il ne plaisantait pas quand Aur lui a demandé Présentez-moi un voleur talentueux et il s'est suggéré lui-même, car il avait des capacités que l'on pourrait qualifier de premier choix. Cependant, Aur l'a rejeté au motif qu'il était un homme.

    Faro
    Potentiel de guerre : 6
    Capacité Magique Maximale : 1
    Un bandit hobbit avec des compétences de premier ordre. Elle n'est pas très douée pour le combat, mais elle surpasse Keith par l'habileté de ses doigts et la façon dont elle gère les pièges par l'observation. Bien que ses capacités d'observation soient élevées, sa capacité à en tirer des conclusions est faible, ce qui est sa seule faute.

    Professeur
    Potentiel de guerre : 3 ?
    Un fantôme qui était autrefois connu sous le nom de Georg. Il hante une pièce du labyrinthe et attaque tous ceux qui y entrent. Cependant, si vous le coupez avec une épée faite d'une âme, il perdra un certain degré de force. Cependant, il ne ressentira aucune douleur et il est encore difficile de lui porter un coup fatal. Il est très habile avec une épée et est devenu un partenaire de pratique pour les aventuriers, et ils ont commencé à l'appeler Professeur.

    Ver de donjon
    Potentiel de guerre : 4
    Une créature ressemblant à un ver de terre géant. Parce qu'il subsiste principalement grâce à la magie, il mangera la terre du donjon qui contient de grands volumes de magie et l'excrétera, changeant la forme du donjon, ce qui en fait une bête très gênante. En plus de cela, les sorciers ressemblent apparemment à une friandise pour eux, et ils font souvent une attaque où ils éclatent soudainement des murs, des planchers ou des plafonds et mangent les sorciers avant de disparaître à nouveau dans le mur. Afin d'éviter cela, les aventures protègent généralement les sorciers en les mettant entre bandits ou moines en formation défensive.

    Cube gélatineux
    Potentiel de guerre : 5
    Un slime de forme carrée qui avalera n'importe quoi. Parce qu'ils sont incolores et transparents, les gens peuvent ne pas le remarquer s'ils remplissent une pièce entière et y entrent accidentellement. Si peu de temps s'est écoulé depuis la dernière victime, il peut encore y avoir des restes d'armes métalliques et d'os flottants difficiles à dissoudre, ce qui rendrait la découverte un peu plus facile. Le feu est le seul moyen d'y faire face. Cependant, parce que leurs blessures se régénèrent immédiatement, il est incroyablement difficile de les tuer complètement.

    Hommes-lézards
    Potentiel de guerre : 5
    Des humanoïdes de 2 mètres qui ressemblent à un lézard debout. Contrairement aux apparences, leur intelligence est égale à celle des humains et ils sont généralement une race simple et aux manières douces. Il est possible de négocier avec eux si vous pouvez communiquer. Presque toutes leurs races sont des combattants habiles qui sont équipés d'armure, de boucliers et d'épées.

    Sorcière
    Potentiel de guerre : 4
    Un monstre qui a l'apparence d'une vieille femme. Elles ressemblent aux humains en un coup d'œil, et bien qu'elles puissent parler en langues humaines, il est incroyablement rare qu'une personne réussisse à survivre en négociant. La chair humaine est une délicatesse pour eux, et ils préfèrent manger la chair découpée d'une personne après les avoir piégés avec des mots trompeurs et les avoir ensuite paralysés avec un sort. D'autre part, leurs capacités de combat de front ne sont pas très élevées, et bien que leur agilité soit surprenante pour leur apparence de vieille femme, elles ne représentent pas une grande menace pour un aventurier chevronné.

    Centaure
    Potentiel de guerre : 5
    Une race avec le haut du corps d'un humain et le bas du corps d'un cheval. Bien qu'ils aient l'intelligence nécessaire pour égaler les humains et puissent communiquer avec eux, ils sont incroyablement violents et les pourparlers ont tendance à tourner au vinaigre, ce qui rend les négociations difficiles. S'il y a des femmes dans votre parti, il est préférable de fuir ou de choisir de se battre sans hésitation. Plus que leur caractère, ils sont connus pour être un groupe d'hommes lubriques et il y a une forte probabilité de se faire violer si vous baissez votre garde. De plus, chacun d'entre eux est habile à l'arc et peut aussi manier une massue, ce qui en fait un ennemi dangereux à affronter.

    Harpie
    Potentiel de guerre : 3
    Un monstre avec le visage et le corps d'une jeune femme et les ailes et les pieds d'un oiseau. Bien qu'elles aient le visage d'une humaine, leur intelligence est faible, ce qui rend la conversation difficile. Elles sont très avides et voleront tout ce qui contient de la nourriture sans surveillance. Leur capacité de combat n'est pas très élevée, donc elles évitent d'attaquer directement les cibles et lancent des rochers en dehors de votre portée, ce qui rend difficile de les vaincre. Il est préférable de leur jeter de la nourriture et de s'enfuir pendant qu'elles se dirigent vers elle.

    Géant des grottes
    Potentiel de guerre : 5
    Un géant qui vit dans des grottes. Il atteint 3,5 mètres de hauteur et est équipé d'un tissu chiffonné et d'un bâton. Fidèles aux apparences, leur intelligence est assez faible, mais la robustesse et les coups que leurs formes énormes sont capables de porter sont impressionnants. Leurs personnalités sont aussi incroyablement violentes, et ils sont susceptibles de vous attaquer à moins qu'ils n'aient l'estomac très plein. Il est préférable de les gérer avec une magie psychologique ou de s'évader dans un passage étroit.

    Sirène
    Potentiel de guerre : 4
    Un type d'esprit qui a la moitié supérieure d'une belle femme et la moitié inférieure d'un poisson. Elles sont les plus faciles à communiquer parmi les créatures du labyrinthe, et ne vous antagoniseront généralement pas à moins d'être attaqué en premier. Cependant, leur corps entier a une forte concentration de Magie, ce qui en fait une cible incessante pour les aventuriers. Soyez averti qu'une sirène qui a été victime d'une agression directe ou qui a vu un de ses amis se faire attaquer dans le passé, peut vous attaquer même sans provocation.

    Mio(Dresseuse de bête niveau20)
    Potentiel de guerre : 0
    Capacité magique maximale : 0,1
    Comme elle doit s'occuper de nombreuses bêtes, Mio peut maintenant contrôler une grande variété d'entre elles comme si elles étaient ses propres membres. Elle est comme un personnage rare que l'on rencontre occasionnellement au troisième étage. Bien qu'elle n'ait aucune capacité de combat elle-même, elle est capable d'augmenter le potentiel de guerre de chaque bête de 1 point. Parce qu'elle a toujours plusieurs bêtes qu'elle peut contrôler librement, son potentiel de guerre est d'environ 7 à 8.


    Le donjon actuel

    En raison du grand nombre d'aventuriers qui y sont entrés, le Miasme s'est considérablement renforcé. Cela a évolué vers une densité qui fait que les esprits des morts se transforment naturellement en mauvais esprits par eux-mêmes. De plus, l'écosystème du labyrinthe est maintenant bien établi, formant une pyramide : cadavres > rats et insectes > gobelins > autres monstres et géants > demi-humains sociaux. A ce stade, toutes les installations défensives sont pratiquement achevées, ce qui rend les défenses du labyrinthe d'Aur presque imprenables. Il faudrait plus que quelques individus de la classe Héros pour entrer par effraction. Sa notoriété s'est considérablement accrue, au point que quiconque est au courant de rumeurs récentes connaîtrait son nom. Des troubadours qui ont transformé ses exploits en chansons ont commencé à apparaître ici et là.
  • Chapitre 14 : Donnons au héro une mort cruelle partie 1

    « Votre Majesté. Il y a quelque chose que j'aimerais attirer votre attention. »

    Déclara le sorcier alors qu'il s'agenouillait. Il semblait avoir plus de 60 ans. Ses cheveux étaient complètement blancs et il avait une expression paranoïaque derrière ses lunettes. Il était Toscan, le fidèle premier ministre du roi.

    « Tu as mon oreille. »

    L'autre était un homme aux cheveux roux, partiellement blanc, portant une robe rouge luxueuse. Il était grand, atteignant 6 pieds et demi (environ 2 mètres) et avait un physique musclé. Sa barbe ample s'étirait vers le bas comme un feu, où elle décorait sa poitrine comme une crinière de lion. Alors que le grand homme était au milieu de la cinquantaine, il avait une force de vie qui le faisait paraître 10 ans plus jeune.

    Son nom était Wolfdiel Sevran Ru Ela Grandiera I. Le roi du puissant pays de Grandiera lui-même.

    « J'en ai déjà parlé, mais il s'agit du Seigneur Démon Aur, qui a soumis le royaume de Figuria.

    - Je pensais t'avoir dit qu'un pays aussi petit ne vaut pas mon attention. »

    Wolf a déplacé une pièce d'échecs vers l'avant. Il n'y avait pas d'adversaire. C'était une composition d'échecs....en d'autres termes, un problème d'échecs.

    « Mais....on a rapporté que quelqu'un ressemblant à Yunis a été vu dans son groupe.

    - ….Oh ? »

    Sans s'arrêter, Wolf continua à déplacer les pièces d'échecs.

    « Cette fille à problèmes. Alors elle s'est retrouvée dans un tel endroit après s'être enfuie toute seule, n'est-ce pas ?

    - Qu'allez-vous faire ? »

    La main de Wolf s'arrêta alors qu'il réfléchissait. Puis il a placé le pion blanc en diagonale devant le roi noir.

    « Ramènes-la. »

    Le roi noir n'avait nulle part où s'enfuir.

    « Si elle résiste, tu peux la tuer. »

    Le roi n'avait pas d'autre choix que de prendre le pion ; Wolf l'écrasa, le brisant en poussière...

    _________________________________________________________________________________________________________

    « On dit que ce continent Lafenice compte 12 petits et grands pays au total. »

    Aur a expliquait en dessinant les lignes d`un plan simple à la craie. Devant lui, les visages habituels de Lilu, Yunis, Spina et Ellen étaient assis à la table, écoutant ses instructions.

    La seule chose différente était que Marie, qui n'avait pas l'intention d'écouter en premier lieu, avait son visage enterré dans la table et Mio était assise vers l'arrière, l'air de s'ennuyer.

    « Le royaume de Figuria....eh bien, il est récemment devenu le Pays du Démon ou le Pays du Seigneur Démon. Ce pays est situé dans les environs. »

    Aur a dessiné un petit cercle vers le centre, légèrement à l'ouest du continent.

    « Au sud se trouve le grand pays, Grandiera. Ce pays puissant a un ordre de chevaliers sous le commandement du Roi Wolf, le Roi Héros. Sur le plan de la force militaire, ils sont sans pareils sur ce continent. Ils n'étaient pas à l'origine un pays si vaste, mais ils ont rapidement englouti leurs voisins, pour atteindre leur grande taille en très peu de temps. »

    Aur a encerclé la moitié inférieure du continent comme si c'était pour le localiser. La taille était presque 10 fois plus grande que celle de Figuria.

    « Au nord se trouve l'État religieux, Lafenice. On pourrait les appeler le premier pays de ce continent. Un pays dont les traditions remontent à plus de mille ans. Leur chef actuel est Saint Meria. Ils ont longtemps maintenu leur neutralité et ne sont jamais les premiers à attaquer, mais ils ne feront preuve d'aucune pitié une fois provoqués. Comme quelques pays l'ont déjà appris. Même Grandiera ne lèverait pas un doigt contre eux. »

    Aur a encerclé la moitié supérieure du continent. Maintenant, la plupart des espaces du continent avaient été remplis.

    « D'autres pays remarquables sont Ravana, avec ses Chevaliers Dragons à l'est, et Alfheim, la patrie des elfes blancs. Il y a d'autres pays, mais ils sont petits et ne partagent pas de frontières avec nous, alors nous pouvons les ignorer. »

    Aur dessina encore plus de cercles dans les espaces vides et posa la craie.

    « Tout d'abord, nous ne devons en aucun cas, contrarier Lafenice. Ils nous laisseront tranquilles tant que nous ne les attaquerons pas, mais ils nous annihileront s'ils concluent que nous sommes hostiles. Il ne restera rien de nous quand ils auront fait leur travail.

    - Mais Grandiera est supérieur à eux sur le plan militaire, n'est-ce pas ? »

    Aur acquiesça à la question de Yunis.

    « Militaire, oui. Mais le Saint de Lafenice n'est pas un saint autoproclamé. Elle est littéralement une messagère de Dieu, servante des anges. S'opposer à Lafenice serait la même chose que s'opposer aux cieux.

    - Mais Dieu n'est-il pas mort pendant la guerre à l'âge des dieux ?

    - En effet. Mais même si leur patron est mort, ces anges sont toujours au paradis. Tout comme les démons n'ont pas disparu. »

    Logan a répondu avec une réponse ferme à la question de Lilu.

    « En y repensant, n'avez-vous pas vécu la guerre de Shinma.... ?

    - Oui. Bien que j'étais au dernier échelon, donc il n'y a pas de quoi être fier. »

    C'est la raison pour laquelle un démon aussi puissant que Logan est appelé un rang inférieur. Il y a des milliers d'années, à une époque connue comme l'âge des dieux. De nombreux démons menés par le légendaire Madouou, ont mené une guerre contre le Dieu qui vivait dans le ciel. La guerre de Shinma. Dans cette guerre, Logan était au plus bas niveau de la force de combat.

    « Mais tu sais ce que c'est que d'être du mauvais côté du paradis.

    - Ce n'est pas si différent que de faire de chaque démon ton ennemi. La plupart des supérieurs là-haut ont également été détruits. Il n'y aura plus jamais de guerre de Shinmai, bien qu'avec notre force actuelle, nous ne pourrions pas les battre même s'ils avaient les yeux bandés.

    - Ouais, ce n'est pas possible. »

    Yunis est tout à fait d'accord. On disait que ses capacités de combat étaient hors normes, mais qui pourrait dire si elle gagnerait contre deux ennemis aussi puissants que Logan. S'il y en avait trois, il n'y aurait plus d'espoir.

    « Cela dit, la vraie menace, c'est Grandiera. Ils ont déjà annexé de nombreux pays, et ils font activement la guerre à d'autres. Il est fort probable qu'ils nous attaqueront sans provocation.

    - Mon père aime faire la guerre..... »

    Murmura Yunis en se grattant la tête.

    « J'ai quitté la maison parce que je détestais ça. J'en ai fini d'être un outil de guerre. Le meurtre d'innocents pour son ambition, les traiter comme des malades, les coloniser, je ne pouvais pas le supporter. »

    Yunis a déclaré de manière décisive et a regardé vers Aur.

    « Mais tu es différent, Aur ? Même si tu conquiers d'autres pays, tu t'occupes des gens. On ne les maltraite pas et on n'en fait pas des esclaves. Vous servez de manière responsable en tant que roi.

    - Pourquoi.... Bien sûr »

    Bien qu'il acquiesça de la tête, Aur n'était motivé par aucun sens de la moralité. En fait, c'était simplement sa méfiance à l'égard des humains.

    Il était nécessaire pour Aur de s'occuper fermement des pays afin de les étendre et d'enlever les graines de la rébellion. C'était soit cela, soit de détruire complètement les pays ennemis et d'augmenter la population de votre propre pays, comme Wolf l'a fait.

    Parce qu'Aur ne croyait pas aux humains, il a choisi la méthode qui diminuerait le risque de rébellion. Cela signifierait moins de rébellions s'il régnait sur un groupe diversifié de personnes.
    au lieu de permettre à une race unie de se multiplier.

    « Donc, si travailler sous vos ordres signifie que nous pouvons l'arrêter, je suis même prêt à me battre contre mon père.

    - Tu tuerais ton propre sang avec tes mains ? »

    L'expression de Yunis est devenue quelque peu troublée par les mots d'Aur.

    « ....je suis prêt à le faire ; c'est ce que j'aimerais dire, mais....je suis désolé, je n'y arriverai peut-être pas.

    - Je vois. Je ne te forcerai pas....

    - Ce n'est pas ça. »

    Yunis coupa les mots d'Aur et secoua la tête.

    « Simplement, je ne pourrai pas le vaincre. Parce que mon père est beaucoup plus fort que moi. »
  • juillet 2018 modifié
    Chapitre 14: Donnons au héro une mort cruelle partie 2

    Le roi des héros, Wolfdiel. Le roi Wolf, le Roi Lion, le roi Barbe Rouge ; un grand roi connu sous de nombreux noms et il n'y en a aucun sur ce continent qui ne connaisse son nom.

    Il a abattu le géant qui a enlevé la princesse avec son épée, et en tant que jeune roturier, il a pu s'élever au trône du roi et étendre les frontières du royaume en un rien de temps.

    Ses exploits de massacres d'innombrables démons et esprits maléfiques ont été immortalisés par des chants et portés par des ménestrels dans tout le pays. Son courage a été loué comme digne d'un héros par ses alliés, et ses ennemis, à leur tour, le craindraient comme un Dieu vivant de la mort.

    Cependant, Aur ne craignait pas particulièrement Wolf. Son pays était devenu trop grand. S'il s'agissait d'une guerre, le facteur décisif pour la victoire serait leur armée et leur stratégie. La force héroïque individuelle ne compterait pour rien.

    En outre, les Héros qui vivaient longtemps étaient rares tout au long de l'histoire, quel que soit l'endroit. Beaucoup d'entre eux sont morts au milieu de la vingtaine, peu d'entre eux atteindraient l'âge de 30 ans. Wolf peut être considéré comme une aberration, ayant atteint l'âge de 50 ans, mais il ne lui reste plus beaucoup de temps.

    Peut-être reconnaissait-il lui-même ce danger, car Wolf apparaissait rarement sur le champ de bataille de nos jours, il endurait plutôt les douleurs des affaires intérieures. Quelques années plus tard, il était susceptible de mourir seul. Avec l'utilisation de Yunis, la victoire peut venir étonnamment facilement. Bien sûr, Aur n'avait pas l'intention de faire un tel pari, mais le patricide était une fin trop commune pour un héros.

    Mais le vrai problème était l'Ordre des Chevaliers, connu pour être le plus puissant du continent. Il n'y avait pas de comparaison avec les militaires du Royaume de Figuria en qualité ou en quantité lorsqu'il s'agissait de la compétence de leur infanterie et de leurs sorciers. Bien sûr, Aur ne faisait pas confiance aux soldats humains.

    Si c'était tout ce qu'il fallait pour gagner, Figuria serait déjà devenu un grand pays. La force d'Aur résidait dans le donjon et la quantité massive de magie qui y était stockée. S'il voulait enterrer ses ennemis, il devrait les laisser vivre pour l'instant.

    Aur a donc pris son temps, planifiant, tout en agrandissant son donjon.

    C'était une semaine avant qu'il ne reçoive des nouvelles de la déclaration de guerre.

    _________________________________________________________________________

    « Donnez-moi un rapport de situation. »

    La Grande Salle de l'Assemblée du palais.
    Aur a carrément ordonné aux ministres.

    « Oui. Grandiera a déclaré la guerre. Un messager est arrivé alors que Votre Majesté était absente, je l'ai rencontré en tant que votre représentant. L'ennemi a désigné les Plaines Blancheau au sud comme le site de la bataille. »

    Le ministre de la Défense répondit.

    «  Et... ?

    - Et, votre Majesté ? »

    Le ministre a retourné une expression douteuse à la demande d'Aur pour qu'il continue.

    « Combien y en a-t-il ? Où sont-ils actuellement stationnés ? Combien d'hommes pouvons-nous mobiliser immédiatement ? Où est le détail de l'analyse ? Quelles sont nos chances de gagner ? C'est le genre de choses que je demande.

    - Uh... Nous enquêtons en ce moment. J'ai pensé qu'il serait préférable de vous informer d'abord et de rassembler tout le monde et.... »

    Le ministre était en sueur alors qu'Aur le regardait fixement. Ce discours sur l'enquête était un mensonge. C'est Cass qui contrôlait la majorité de la force militaire du pays. Il comprenait bien que les ministres étaient une foule sans valeur qui ne pouvait qu'aboyer de vagues ordres d'en haut.

    « Rassembler ? Comment pouvez-vous rester là sans vergogne après m'avoir appelé pour cela ? »

    La voix semblait résonner depuis la terre, les ministres frissonnaient clairement.

    « Ecoutes. Je n'ai aucun intérêt à savoir si vous vivez ou mourez. C'est à vous de décider si vous voulez grossir ou mourir de faim. ...Cependant, c'est une autre histoire quand vous bloquez mon chemin. Les gens, les soldats, tout le monde est là pour me servir. Je n'épargnerai aucune pitié pour mes ennemis. ....Si tu comprends ça, dépêches-toi de finir cette enquête !

    - O...Oui ! »

    Les ministres se sont tous levés, se sont inclinés et ont quitté la salle.

    Cette terre en décomposition finira par se détériorer. Mais c'est très bien. Alors qu'il était roi, Aur n'était pas attaché à Figuria, et il n'avait pas l'intention de le voir prospérer. Sans être tué ou autorisé à prospérer, il nourrirait les donjons, il les laisserait tomber, lentement, de sorte qu'il ne serait jamais une menace réelle.

    « Ahahahahahahha, il a dit tu !

    - Tu ris trop. » (NdT : Il semblerais que je me foirais depuis le début sur les pronoms à choisir lors des dialogues)

    Il ne restait plus que Aur et Lilu, qui se tenaient à ses côtés en riant.

    « Je te l'ai déjà dit. Il est plus facile de faire valoir ce point de cette manière.

    - Mais tu as dit tu....heheh.

    - Assez de ça, faites votre rapport. »

    Aur a exhorté Lilu, qui n'arrêtait pas de rire et continuait à cacher sa bouche avec ses mains et son sourire.

    « D'accord, d'accord. Voilà, il est là. »

    Lilu a remis le rapport. Il contenait des détails écrits sur la formation de l'ennemi, le nombre et le nombre de bêtes qui feraient partie de la force de combat, etc.

    « C'est moins que ce que je pensais. »

    Le visage d'Aur a exprimé sa méfiance en voyant les chiffres. L'ennemi était au total 5 000. Cela a dépassé le nombre de soldats qu'il pouvait préparer, mais pas d'une marge incroyable. Grandiera aurait sûrement pu rassembler 10 fois ce nombre.

    « Ils nous sous-estiment ?

    - ....c'est peut-être ça. »

    Aur acquiesça à la réponse non engageante de Lilu.

    « Quoi, non, vraiment ? »

    Demanda Lilu, malgré le fait qu'elle l'ait suggéré elle-même

    « Pour être honnête, je ne peux pas penser à une autre raison possible.

    - Pour nous donner un faux sentiment de sécurité et nous tendre une embuscade. »

    C'était aussi quelque chose qu'Aur avait envisagé, mais ce n'était guère probable.

    « Les plans et les attaques furtives sont pour les faibles. Vous pouvez vaincre des ennemis plus forts si vous réussissez, mais la perte sera grande si vous échouez. Il y a peu de raisons pour le puissant Grandiera d'employer une telle méthode. Cela signifierait beaucoup moins de dommages pour eux de compter sur le nombre et la force brute.

    - Hmm, alors....euh, ça coûte de l'argent de marcher parce que les soldats vont avoir faim, n'est-ce pas ? Peut-être est-ce pour économiser de l'argent ? »

    Dit Lilu après avoir froncé les sourcils et bien réfléchi à la question.

    « Il est vrai que la marche des soldats aurait un coût énorme. mais ce serait inversement proportionnel au nombre de victimes. Combien d'argent et de temps pensez-vous qu'il faut pour lever un soldat ? Une marche ne serait pas comparable à cela....

    - Hmph ! Comment un succube pourrait-elle savoir quoi que ce soit à ce sujet ! »

    Lilu rugit et fut bientôt dans une crise de rage. En effet, Aur n'avait pas de grandes attentes pour elle au départ, mais la succube avait un côté étrange et très sérieux.

    « Qu'il en soit ainsi. S'il y a quoi que ce soit, il vaudrait mieux qu'ils nous sous-estiment quand ils attaquent. Et s'ils recourent à n'importe quelle ruse, nous n'avons qu'à les écraser. »

    La robe d'Aur flamba en jetant un sort. En un instant, les deux formes ont disparu et ont été téléportées dans le donjon.
  • Bonjour,

    J'ai remarqué hier soir que le site novel de glace avait commencé un nouveau projet, Maou No Hajimekatta... Il le traduisent directement via le japonais.
    J'ai lue (vite fait) et remarquais que c'est assez différent de ce que j'ai traduit, même si le sens reste le même.
    Donc je pense a arrêtais la traduction après qu'il m'es rattrapé, évidemment je continuerai à traduire les prochains chapitres qui sont pas encore sortis, tant qu'il est derrière :blush:

    (NdT : Depuis le chapitre d'avant je suis un peu troublé sur le vousvoiement et le tutoiement, donc je pense utilisait le tu uniquement lors d'ordres magiques (qui sont en gras en plus d'être italique maintenant) et quand les dialogues sont irrespectueux)

    Sur ce, bonne lecture :)


    Chapitre 14: Donnons au héro une mort cruelle partie 3

    Les soldats sont généralement divisés en cinq catégories différentes.

    Tout d'abord, le type le plus courant est l'infanterie. Ils portent des boucliers et se battent avec des lances ou des épées. Ils stoppent les attaques ennemies et sont les piliers de la défense ; ils empêchent l'ennemi d'avancer. Il en existe deux types : l'infanterie légère avec son armure plus mince et adaptée à la mobilité, et l'infanterie lourde avec son armure lourde et imprenable. Figuria a un plus grand nombre d'infanterie légère et Grandiera a un plus grand nombre d'infanterie lourde.

    Viennent ensuite les archers. Si l'infanterie est le pilier de la défense, les archers sont les piliers de l'attaque. Ils sont capables de tuer des ennemis sur de longues distances avec des arcs longs et des arbalètes. Les arcs longs sont utiles pour les tirs rapides, mais exigent des compétences qui peuvent être difficiles à acquérir, tandis que les arbalètes sont plus faciles à utiliser et qu'il faut plus de temps pour les charger. Les arbalètes sont également difficiles à fabriquer et peuvent se briser facilement, ce qui les rend difficiles à acquérir en grand nombre.

    La prochaine plus commune est la cavalerie. Les acteurs vedettes du champ de bataille. On dit que le résultat de toute guerre dépend de la façon dont la cavalerie est utilisée. Ils se vantent d'une mobilité et d'une force incroyable, qui peut disperser l'infanterie en un rien de temps, et massacrer les archers et les sorciers.

    Viennent ensuite les sorciers. En vérité, les sorciers ne sont pas considérés comme étant très importants sur le champ de bataille. La raison en est que les attaques magiques sont inférieures aux arcs. La portée n'est pas assez grande et ils ne peuvent pas être tirés rapidement. Et s'ils s'approchent de la cavalerie, ils seront tués avant d'avoir la chance de tenter quoi que ce soit.

    La raison pour laquelle ce type de soldat existe toujours malgré cela, c'est que la magie est la seule défense contre les magies de Siège. En d'autres termes, ils existent pour repousser la magie des sorciers ennemis.

    Enfin.... il y a une catégorie de soldats qui ne participent pas directement aux combats. Les soldats de Transport transportant de la nourriture et de l'équipement, les médecins soignent les blessés, les ingénieurs construisent de grandes armes, etc.

    L'infanterie protège les archers et les sorciers tandis que la cavalerie retient et perturbe l'ennemi. Une fois que l'ennemi est en désordre, l'infanterie avance et les archers annihilent le reste. C'est le flux général de la guerre.

    ________________________________________________________________________________________________________

    Cinq jours depuis la déclaration de guerre.
    Aur et l'armée de Grandiera s'affrontaient sur les Plaines Blancheau.

    Du côté défensif, l'armée d'Aur avait une ligne d'infanterie horizontale, les extrémités de la ligne plus avancées vers l'ennemi, ce que l'on appellerait la Formation de l'Aile de Grue. Les archers et les sorciers les soutenaient par l'arrière. Il s'agissait d'une formation défensive bien adaptée aux troupes ennemies environnantes et massacrant les troupes ennemies qui avançaient pour attaquer.

    L'armée Grandiera adverse a pris la formation Ecaille de Poisson, dans laquelle des centaines d'unités s'aligneraient en forme de triangles. Contrairement à l'Aile de grue, ils concentrent leur force en un seul point et percent l'ennemi d'un seul coup.

    Grandiera avait une grande cavalerie expérimentée, et ils essayaient apparemment d'obtenir une victoire rapide en brisant le centre de l'Aile de Grue et en battant le leader.
    Une fois que la tête a été enlevée ou que trente pour cent des forces combattantes ont été tuées, les armées auront tendance à perdre leur capacité de fonctionner et s'écrouleront.

    « Ils sont encore si peu nombreux..... »

    Aur murmura en utilisant la magie pour s'enquérir de l'état des troupes ennemies. La cavalerie ennemie en comptait environ 400. Deux Écailles de Poisson composées de 200 chevaliers chacun. Alors qu'il était encore beaucoup plus important que la cavalerie de 100 qu'Aur avait, c'était beaucoup moins que ce qu'il avait prévu. Ils auraient pu facilement faire venir plus de 1 000 chevaliers.

    « Mais ils ne semblent pas non plus nous sous-estimer. »

    Dit Ellen, qui regardait les troupes ennemies en personne.

    « Ils sont juste hors de portée de nos archers. Leurs barrières magiques sont aussi assez épaisses. Nos flèches ne pourront pas pénétrer quelque chose comme ça.

    - Ils ont donc analysé ce qu'impliquerait un combat contre le château de Figuria.

    - C'est probable. »

    Ellen hocha la tête. La pluie de flèches tirées par la cavalière wyvern Ellen était l'un des atouts d'Aur, mais ce n'était pas une arme assez puissante pour être impossible à contrer une fois qu'elle était connue. Il lui faudrait diminuer les sorciers de l'ennemi d'au moins la moitié pour qu'elle soit efficace.

    « Il sera également impossible de leur tendre une embuscade par téléportation. Il y a une barrière magique anti-téléportation qui entoure toute la formation ennemie. Nous pouvons peut-être attaquer par l'arrière, s'ils chargent vers l'avant, mais leur cavalerie va quand même percer. »

    Les ogres et les orcs ne sont pas à la hauteur de la vitesse des chevaux. Même s'ils pouvaient prendre leurs arrières, l'ennemi s'échapperait avant qu'ils ne puissent attaquer.

    « Donc, nous devrons arrêter la cavalerie ennemie avec notre infanterie. ....Leur cavalerie est de 400 hommes, notre infanterie est de 1 600. Je me demande si nous pouvons vraiment les retenir avec seulement.... quatre fois leur nombre ?

    - C'est impossible. Il y a un trop grand fossé en termes de compétences. »

    Aur répondit catégoriquement à Yunis, qui portait une expression inhabituelle de nervosité.

    « Quoi !

    - Ne vous inquiétez pas. J'ai un plan. »

    Répondit Aur alors que les yeux de Yunis s'élargissaient de surprise.

    Et puis, la guerre a commencé.

    La cavalerie de Grandiera fonçait à toute vitesse comme des flèches. Bien que les chevaux soient couverts d'armure et portant des chevaliers également couverts d'armure, leur vitesse n'était pas très différente de celle d'un cheval nu.

    En effet, ils ressemblaient à d'énormes boulets de canon en fer. Ils ont ignoré la pluie de flèches et ont foncé sur le champ de bataille. Ils n'ont jamais cassé la formation ni attaqué leurs flancs. Ils avaient l'intention de compter sur la vitesse et le poids pour pénétrer dans la formation de l'autre camp.

    Les soldats de Figuria ont levé leurs boucliers pour les engager, ils ont brandi leurs lances tandis que leurs dents claquaient de peur. Des lances aussi minces pourraient-elles vraiment arrêter la ruée de l'acier massif ? Des boucliers aussi minces peuvent-ils les protéger ? Chacun d'entre eux imaginait qu'ils étaient frappés, piétinés et écrasés par les cavaliers.

    « N'ayez pas peur ! »

    À ce moment-là, la voix retentissante du Seigneur Démon résonnait dans leur dos.

    « Qui, d'après vous, protège vos arrières ? Le Seigneur Démon qui est maître de mille sortilèges et de dix mille bêtes. Qu'ils soient couverts d'armure ou qu'ils portent une lance, ils sont tous des enfants d'hommes. Les craindriez-vous plus qu'un démon de l'enfer ? »

    Bien que sa voix n'était pas forte, elle était mystérieusement portée à tous les coins de la formation.

    « Maintenant, mon avant-garde. Levez le menton et préparez vous ! Et déchirer ces idiots en mille morceaux !

    - OooooooOoooooooOooooo !! »

    Les soldats ont tous élevé la voix à l'unisson. Leurs cœurs, autrefois gelés par la peur, s'élevèrent et se remplirent de soif de sang et de folie. Leurs yeux brillaient de mille feux et ils tenaient leurs lances prêtes alors qu'ils fixaient la cavalerie de Grandiera.

    « OOOOOoo !

    - Pourquoi es-tu en train de le faire aussi ? »

    Aur a frappé l'arrière de la tête de Yunis.

    « Uh, quoi ? »

    Yunis regarda avec stupéfaction son entourage, ses yeux clignèrent.

    « J'ai jeté un sort de berserker sur les soldats. Il leur enlève la peur et augmente leur volonté de se battre, mais il abaisse aussi leurs défenses. »

    Cela dit, il est toujours préférable de se recroqueviller dans la peur. Et c'était aussi la première étape de ce qui allait se dérouler.

    « ...bien, c'est le moment. Fais-le, Spina ! »

    Aur a utilisé la magie pour envoyer le signal à Spina alors qu'elle attendait dans le donjon. Un son assourdissant résonnait, et la moitié de la cavalerie sur le champ de bataille était recouverte d'un nuage de poussière.

    « Le temps est venu ! Mes hommes, allez encercler l'ennemi ! »

    Le commandement d'Aur a connu un boom, et son infanterie a immédiatement attaquait la cavalerie ennemie. Cependant, l'ennemi était redoutable et a rapidement récupéré sa position après un moment d'hésitation dans la poussière. Ils calmèrent leurs chevaux et attaquèrent instantanément l'infanterie qui s'approchait.

    Cependant, seule la moitié de la cavalerie était capable de le faire.

    « Qu'est-ce qui s'est passé ?

    - Il y a en fait une partie du premier étage du donjon qui s'étend dans cette zone. J'ai demandé aux Kobolds de creuser un piège géant sous terre. »

    Cela signifie que la moitié arrière de la formation Ecaille Poisson est tombée dans le donjon en passant par le piège. Comme ils portaient une armure très lourde, la plupart des chevaliers auraient été tués instantanément ou auraient subi de graves blessures, et même s'ils pouvaient se déplacer, ils deviendraient rapidement de la nourriture pour les monstres du donjon. La cavalerie ne serait d'aucune utilité dans un donjon étroit et mal-pieds.

    Même si la moitié de leur nombre a disparu, les chevaliers ont continué leur tentative de percer, ont franchi l'infanterie. Cependant, quelque chose les attaquait par l'arrière.

    « Et parce qu'il est relié aux donjons, j'avais bien sûr une embuscade prête. Bien qu'ils ne puissent pas courir aussi vite que les chevaux, peu importe si notre infanterie peut leur faire gagner ne serait-ce que quelques secondes..... »

    Tandis que les chevaliers étaient arrêtés par la ruée de l'infanterie qui n'avait plus peur de la mort, ils ont été attaqués par des chiens de l'enfer par derrière. Ces chiens noirs de la taille d'un taureau, ils incinèrent l'armure de fer et mordirent le cou des chevaux, déchirant l'armure entière. L'ennemi n'était pas habitué à faire face à de telles bêtes et pendant qu'ils hésitaient, l'infanterie, qui était sous le sort d'un berserker, ne prêtait pas attention aux bêtes et se jetait sur la cavalerie sans un instant de retard.

    « Nous pouvons les dévorer »

    L'infanterie au front. Les bêtes à l'arrière. Complètement encerclée, la corde de sauvetage de la cavalerie avait été coupée...
  • Chapitre 14 : Donnons au héro une mort cruelle partie 4


    N'importe qui pouvait maintenant voir que la vie de la cavalerie de Grandiera était suspendue par un fil.

    L'infanterie de Figuria était devant eux et la cavalerie ne pouvaient pas battre en retraite avec le piège qui les bloquait par derrière. La seule façon pour eux de survivre à cette situation était de forcer leur passage à travers l'infanterie, mais l'infanterie vers le centre formait une couche particulièrement épaisse, et même s'ils étaient considérés comme les soldats les plus faibles, il ne serait pas facile de briser cette ligne.

    Peut-être dans une tentative de sauver la cavalerie, l'infanterie de Grandiera a commencé a avancer, mais il était évident qu'ils n'arriveraient pas à temps à cette distance. Cependant, il y avait quelque chose de déconcertant pour Aur.

    Même si l'infanterie arrivait, il serait impossible de sauver la cavalerie dans le chaos des combats. Bien qu'il était peu probable que le commandant soit le Roi Wolf, il était impensable qu'un officier de Grandiera, connu pour sa force, fasse une telle chose.

    Il semblait également étrange que leurs pertes soient si faibles. Indépendamment du fait qu'il avait réussi à les prendre par surprise, il s'attendait à ce qu'au moins quelques chevaliers passent au travers. Yunis y avait été placé pour s'occuper d'eux.

    Mais la cavalerie ne se déplaçait que confusément sur la ligne de bataille et il n'y avait aucun signe de lances lancées.

    « ...Spina ! Allez inspecter les corps de la cavalerie ! »

    Aur a envoyé le message par magie à Spina, qui devait attendre au premier étage. Au bout d'un moment, sa voix étonnamment agitée est revenue.

    « Maître.... ! Ce sont des poupées ! Ce ne sont pas la cavalerie.... Ce sont des poupées qui ont été peintes en argent !

    - A toutes les troupes, repliez-vous ! »

    Tandis qu'Aur criait, l'infanterie a commencé à tomber comme des mouches. Ce n'était pas des flèches. Ce n'était pas non plus de la magie. C'était un autre projectile, l'infanterie continuait à tomber en succession.

    « C'est quoi ce bordel !?

    - Monseigneur, c'est des frondes. Ils lancent des pierres avec des frondes. »

    Dit Ellen avec une expression sinistre. Une fronde était une arme primitive en cuir. Une pierre est placée dans la poche et elle est balancée par une corde et tirée par la force centrifuge.

    « Une fronde ? Comment une telle chose n'est-elle pas arrêtée par le sort anti-flèche ? A cette distance..... »

    Aur l'a réalisé avant qu'il n'ait fini de le dire, il a saisi Ellen vers lui et a tiré la magie de son corps. L'atmosphère s'est déformée et secouée, une vague ondulante s'est répandue avec Aur au centre. Tout ce qui se trouvait à l'intérieur de la zone des ondes serait reconnu ; un type de sort pour sonder.

    « C'est.....du plomb. »

    Aur a grincé des dents. D'après le sort de la sonde, il n'y avait rien de suspect qui contenait de la magie. Rien. Tout dans ce monde, peu importe ce qu'il est, contenait un degré de magie. Mais il n'y a qu'une seule exception, le plomb.

    Ce métal qui est connu comme le fer qui a été abandonné par Dieu, ne contient absolument aucune magie et, à son tour, le repousse. On ne peut pas arrêter les balles en plomb avec des barrières magiques.

    S'il s'agissait de flèches avec des pointes de flèche créées à partir de plomb, les flèches se seraient arrêtées au niveau de l'arbre ou du fletching. Mais des masses de plomb passeraient à travers sans être affectées du tout. De plus, ils sont plus lourds et plus solides que la pierre. Ils porteraient assez de force pour assommer quelqu'un même s'ils étaient protégés par une armure d'acier.

    La cavalerie poursuivait l'infanterie alors qu'ils commençaient leur retraite. Tous les cavaliers n'étaient pas des nuls. Un dixième de leur nombre était de la vraie cavalerie, ils commandaient et contrôlaient les chevaux portant les poupées.

    Ce qui était le plus effrayant, c'était l'habileté des chevaliers et des chevaux de guerre à contrôler les autres montures sans les monter. Et aussi leur culot de les utiliser indifféremment comme leurres sacrificiels. L'embuscade d'Aur a peut-être dépassé leurs calculs, mais ce n'était pas inattendu. Après tout, leurs leurres avaient bien servi à leur but.

    « C'est insensé....veulent-ils atteindre la victoire en sacrifiant tant de leur cavalerie ? »

    Cependant, si les choses continuaient ainsi, son infanterie serait annihilée. Au-delà de la qualité, Aur subirait des pertes beaucoup plus importantes en termes de nombre. Son armée était déjà moins nombreuse au début, il ne pouvait pas permettre que les pertes continuent.

    « Mio, fais-le »

    Aur a envoyé le message à Mio avec de la magie. En un instant, le ciel était couvert d'ombres. Haut dans le ciel volaient des wyverns, des oiseaux monstres géants connus sous le nom de roc, des griffons et d'autres grands monstres avec de magnifiques capacités de vol. Chacun d'eux portait des rochers géants dans leurs griffes.

    Les flèches et les pierres lancées peuvent être facilement protégées contre l'utilisation de la magie. Mais les grandes masses de rochers ne seraient pas si faciles à arrêter. Et comme les rochers étaient lancés les uns après les autres, les lignes de front ennemies se sont effondrées en un clin d'œil.

    « Maintenant, ma cavalerie, chargez ! »

    A ce moment-là, Aur a sorti la cavalerie qu'il avait gardé jusque-là. Certains des rochers qui avaient été jetés ont atterri dans la fosse au lieu de la position ennemie, comblant ainsi l'écart. La cavalerie d'Aur traversa et plongea dans l'infanterie ennemie.

    Bien que les frondes puissent être des armes primitives, elles ne se comparent pas défavorablement aux arcs en termes de force et de portée. Mais ils avaient deux défauts.

    Tout d'abord, ils étaient difficiles à utiliser. Il faut un entraînement beaucoup plus ardu pour utiliser correctement une fronde que ce qui est nécessaire pour un arc.

    L'autre est que vous ne pouvez pas tirer en succession rapide. Bien qu'il ne soit pas aussi mauvais qu'une arbalète, vous ne pouvez pas envoyer des pierres en un instant.

    En d'autres termes, les frondes de l'infanterie ne sont pas aussi compétentes que les soldats qui manient des épées, et l'arme n'était pas adaptée pour faire face à l'afflux de cavalerie. En un instant, les 100 cavaleries d'Aur avaient piétiné l'infanterie ennemie et avaient même commencé à attaquait les archers et les sorciers.

    Avec la perte du soutien de l'arrière-garde, la cavalerie ennemie, peu nombreuse au départ, perd son avantage et est entourée par l'infanterie d'Aur avant d'être déchirée à mort par les bêtes.

    Il semblait que le résultat était maintenant clair. L'ennemi était certain de commencer sa retraite sous peu. Aur soupira de soulagement, il s'assit sur le siège qui avait été installé dans son camp. Cependant, on ne peut pas dire qu'il s'agit d'une victoire complète. L'assaut des rochers par les bêtes volantes était l'un des atouts qu'Aur avait préparé.

    Il pourrait être utilisé en attaque, en défense et pendant un siège, sans grand risque pour votre propre armée, tout en infligeant des dégâts massifs à vos ennemis. Mais il aurait préféré ne pas l'utiliser dans ce combat, si c'était possible. Parce qu'une fois que vous avez montré cette main, il ne serait pas très difficile de prendre des mesures de protection contre elle.

    Et les contre-mesures ennemies étaient plus impénétrables que jamais. L'objectif de domination d'Aur signifiait que la guerre avec Grandiera était inévitable. Et bien sûr, Aur avait étudié de près le Roi Wolf.

    Le roi Wolf était connu pour son courage et son audace, son style de guerre était franc et bruyant. Il s'appuyait rarement sur des tactiques ou des embuscades et se tenait toujours à l'avant-garde, son style était censé être de réduire les ennemis avec sa puissance militaire.

    Même si le roi lui-même n'était pas présent sur les lignes de front, ses sujets continueraient certainement à suivre ses traces. Il n'était pas comme lui de se retenir sur sa force de combat et de viser la victoire par la stratégie ; c'était tout simplement incompréhensible.

    Un bruit monstrueux d'explosion interrompt les contemplations d'Aur.

    « ...Qu'est-ce que c'est !? »

    Il est revenu à lui-même et a regardé dans la direction du son ; il y avait eu une explosion géante sur la ligne de front et il pouvait voir plusieurs soldats voler dans les airs.

    « Quoi.... C'est un sort d'Explosion !? Que font mes sorciers ? Arrêtez-le avec un sort de protection anti-magie !

    - Ils, ils le font mon seigneur ! Mais, cette chose n'est pas magique ! »

    Le messager a crié.

    Les sorts sont jetés avec la magie sans exception. Il devrait donc être possible d'annuler n'importe quel sort puissant si vous avez assez de magie pour interférer avec lui. C'est ce qu'on appelle la protection antie-magie.

    Mais elle ne peut pas se protéger contre une attaque de force équivalente qui ne repose pas sur la magie. Bien que vous puissiez vous protéger contre l'acuité magique d'une épée légendaire, vous ne pouvez pas encore annuler complètement une lame émoussée. C'est ce qu'on appelle la magie de défense. Mais…

    « Ce n'est pas de la magie, vous dites !? Ne soyez pas stupide, sans une grosse arme, comment pourraient-ils souffler des humains dans l'air comme....

    - C'est-à-dire, ça vient d'une épée.... »

    La voix nerveuse de Yunis interrompt les cris d'Aur.

    « Une épée....une épée est en train de projeter ces hommes dans le ciel.... !?? »

    Ce n'est pas quelque chose qui était possible, même avec la force ridicule des ogres et des géants. Il n'était certainement pas possible pour un humain d'accomplir cela.

    Donc ça veut dire que ce n'était pas humain. Cet exploit était d'une toute autre nature.

    « Je ne pensais pas qu'il arriverait si tôt. »

    Dit Yunis d'une voix tremblante.

    « Grand frère...... »
  • juillet 2018 modifié
    Chapitre 14 : Donnons au héro une mort cruelle partie 5


    [Le Héros de Plomb Zaitlead] Décrit comme un guerrier puissant et égal à mille hommes, il est le fils du roi Wolf, et bien qu'il soit lui-même un héros sans égal, son nom n'est pas très connu.

    La raison en est que, contrairement à son père, il préférait éviter la guerre et se concentrait plutôt sur son travail de chasse aux monstres dans les régions éloignées et sur l'éradication de tout désordre civil. Il y avait aussi la malédiction du plomb qui avait été jetée sur lui.

    Ce que cela signifie, c'est qu'il n'a pas été affecté par des sorts magiques d'aucune sorte, mais il ne pouvait pas non plus les lancer. Bien qu'à première vue, être capable de repousser la magie peut sembler utile, ce n'est pas seulement la magie offensive qui n'a pas d'effet.

    S'il était blessé, non seulement la magie de guérison, mais les élixirs n'auraient aucun effet ; il ne serait même pas en mesure de recevoir des rapports d'état par des transmissions magiques sur le champ de bataille. Peu importe combien de puissance miraculeuse a été infusé dans une épée légendaire, il se transformerait en rien de plus qu'un morceau d'acier dans ses mains, les bénédictions divines n'ont pas non plus deffet.

    Pourtant, la malédiction était une chose qu'il s'était jetée lui-même. Il s'était débarrassé de la magie en tant qu'outil au service des faibles, le reniant. Honnêtement et obstinément honnête, on disait qu'il surpassait son père le roi en bravoure, mais il continuait à se battre dans des régions éloignées où son nom ne serait pas bien connu.

    Tandis que les troupes des deux côtés reculaient, il marchait tranquillement vers le camp d'Aur, les soldats regardaient avec un souffle coupé. Si Aur utilisait toute sa force militaire, il pourrait gagner. Mais les pertes seraient énormes. Même s'il gagnait cette bataille, il ne pourrait pas continuer après cela. Au lieu de cela, Aur a choisi de le manipuler avec le meilleur de son meilleur.

    Zaitlead était un grand homme de 7 pieds (près de 200 cm) de stature. Légèrement posé sur son épaule se trouvait une épée qui faisait paraître petite la plupart des grandes épées, une épée dont la lame était aussi longue qu'il était grand, il portait un plastron épais, des gantelets et une armure complète.

    Ses bras étaient épais comme des arbres, son visage escarpé et rugueux ne ressemblait pas beaucoup à celui de Yunis, mais la teinte de ses cheveux roux et ses yeux d'émeraude correspondaient parfaitement à elle.

    « Vous êtes le Seigneur Démon, Aur. »

    Zaitlead regarda Aur et dit d'une voix basse. C'était une voix monotone, sans émotion à ressentir.

    « Je le suis. Et vous devez être Zaitlead, le Héros de Plomb. Il semble que les histoires de votre force étaient vraies. »

    Dit Aur. Zaitlead hocha la tête sans même un sourire.

    « Oui. Je suis Zaitlead Raven Ru Ela Grandiera. Je vois que ma sœur apprécie votre hospitalité. »

    Zaitlead s'est présenté flatteusement avec son nom complet et a ensuite tourné son regard vers Yunis. Elle tenait son épée prête et ses yeux étaient fixés sur Zaitlead. Comme test, Aur a essayé de jeter une malédiction sur Zaitlead avec son vrai nom, mais cela n'a eu aucun effet. Ce n'était pas un mensonge que toute sorte de magie était impénétrable pour lui.

    « On rentre à la maison, Yunis. »

    Dit Zaitlead franchement, Yunis pointait sa lame vers lui.

    « Grand frère....Je ne peux pas approuver ce que fait mon père. Même s'ils ne sont pas de notre race, les gens sont aussi des gens....

    - Yunis. »

    Les mots de Yunis ont été exceptionnellement polis lorsqu'elle a présenté son cas, mais Zaitlead est intervenu.

    « Je me moque de votre avis. Je n'ai reçu qu'un ordre. De vous ramener. Si vous refusez, je vous traînerai par la force.

    - ... C'est exactement ce que j'espérais !!! »

    La main de Yunis a déclenché une explosion de flammes. Zaitlead ne rétrécit que légèrement ses yeux, sinon il ne bougeait pas. Quand les flammes l'ont touché, elles n'ont pas été capables d'infliger une seule brûlure à sa chair, et elles se sont éteintes en un instant.

    Cependant, au moment où sa vision était obscurcie par les flammes, Yunis s'était déplacé dans son angle mort. Avec une vitesse qu'aucune personne ordinaire ne pouvait suivre, elle a balancé son épée vers l'épaule de Zaitleads.

    Le son du métal sonnait fort, la lame de Yunis avait été repoussée. Sans bouger un seul pas, Zaitlead avait bloqué son épée avec son gantelet.

    « Vous comptez donc toujours sur des jouets pour enfants. En fin de compte, la magie n'est que l'art des démons. Combien de fois je vous l'ai dit, cela induit le monde en erreur, ce n'est rien de plus qu'une astucieuse petite ruse. »

    Dit Zaitlead en levant son épée gigantesque.

    « Je vais vous montrer à quoi ressemble le vrai pouvoir. »

    Zaitlead balança l'épée vers le sol. Un violent courant de force destructrice pure a tourbillonné et déchiré l'atmosphère. La lame qui était censée n'être qu'un simple morceau d'acier avait fendu la terre, la brèche s'étendait loin dans le fond.

    Heureusement, Yunis a réussi à esquiver le coup. Mais si elle ne l'avait pas fait, que l'attaque ait été menée par l'épée ou l'armure, elle aurait sûrement été coupée en deux.

    Cependant, Yunis n'était pas du genre à vaciller si facilement. Elle se déplaçait rapidement comme le vent, comme si elle dansait dans les airs, elle le tailladait sous tous les angles. Zaitlead, d'autre part, n'a pas fait de mouvements inutiles, il a vu à travers ses feintes et a repoussé les attaques.

    C'était une bataille offensive et défensive impressionnante. Maintenant que Yunis était parti, la vitesse de ses mouvements ne pouvait même pas être suivie par Ellen, et encore moins par Aur.

    En comparaison, les mouvements de Zaitlead étaient lents, mais le combat avait déjà dépassé l'idée que des mouvements plus lents entraîneraient des coups. C'était une lenteur parfaite, avec le poids pour repousser les coups sans vitesse, le maintien des mouvements à un minimum et la possibilité de lire les mouvements de l'adversaire comme pour prédire l'avenir.

    Ellen avait tiré une flèche pour la soutenir, mais il n'était pas question qu'elle la lâche. L'elfe noir, dont on disait qu'il avait l'habileté de faire mieux qu'un millier d'hommes, ne pouvait que regarder les hauteurs inatteignables dans lesquelles cette bataille entre héros existait.

    Zaitlead, qui s'était battu défensivement jusqu'à présent, s'est soudainement détourné vers une attaque. Yunis l'a bloqué avec son bras gauche et a poussé son épée vers l'avant.

    La grande épée de Zaitlead avait ouvert le bras de Yunis, libérant un flot de sang. L'épée de Yunis se posa dans la poitrine de Zaitlead, imprégnant le sang.

    Ils étaient à égalité avec une épée. Si l'un était frappé par une attaque, l'autre le prenait au dépourvu et lui donnait un coup. Mais l'écart entre l'arme et la taille physique était sans espoir.

    Yunis n'était que légèrement plus élevé que le tour de poitrine d'Aur, une petite fille. Tandis que Zaitlead était un grand homme dont la tête semblait atteindre les cieux. Leurs armes étaient une épée courte légère et une grande épée lourde, la différence de portée était évidente.

    « Haa, haa, ha... ! »

    Yunis haleta lourdement alors que le sang coulait sur tout son corps.

    « Rends-toi. Tu ne peux pas me battre. »

    Zaitlead le dit calmement. Lui aussi était couvert d'innombrables blessures, mais contrairement à Yunis, elles étaient peu profondes et ne saignaient presque pas.

    « ....C'est peut-être vrai. Mais qu'en est-il de deux contre un ? »

    La magie d'Aur a guéri les blessures de Yunis en un clin d'œil. Ce n'était pas comme la fois où il a combattu les soldats au château de Figuria. Il n'y avait qu'un seul ennemi, et il avait préparé beaucoup de magie.

    « ...Comme c'est pitoyable. Tu crois que tu peux me battre avec ça ? »

    Zaitlead a balancé son épée. Il n'y avait aucun moyen pour lui d'éviter la lame et le corps d'Aur a été coupé en deux, laissant le corps pour revenir à sa forme originale en bois.

    « Je ne vous l'avais pas dit, la magie n'est qu'un jeu d'enfant. Vous ne pouvez pas me vaincre avec un tel....

    - Alors, que pensez-vous de ça ? »

    Coupant les mots de Zaitlead, Aur se révéla une fois de plus. Sans répondre, Zaitlead leva son épée. Profitant de l'ouverture, Yunis s'est précipitée vers l'avant et a projetée son épée en avant. Zaitlead s'est tordu le corps pour esquiver l'attaque, mais la pointe de sa lame s'est creusée dans son corps ; du sang a été pulvérisé.

    « Si vous m'attaquez, vous laissez la porte ouverte à Yunis. Si vous attaquez Yunis, je guérirai ses blessures. »

    Aur est apparu derrière Zaitlead, qui tenait ses blessures et s'éloignait de Yunis.

    « C'est peut-être un jeu d'enfant. ...mais, pouvez-vous encore gagner contre ça ? »

    Et puis une autre silhouette qui était Aur est apparue dans une autre direction. Ce n'était pas une illusion. Si c'était le cas, Zaitlead l'aurait vu en un instant. Parce que, quelle que soit sa forme, il était imperméable à la magie.

    Il s'agissait tous de formes de substitution. Ils étaient Aur, et en même temps, ils n'étaient pas Aur. Il lui était même possible de déplacer plusieurs d'entre eux en même temps tant qu'ils étaient visibles pour lui.

    « Comparons maintenant. Votre force sera-t-elle la première à être épuisée, ou est-ce que ce sera ces substituts ? »

    Aur fit un sourire malicieux.

  • Merci pour ces chapitres, effectivement j'ai remarqué que NDG avec commencé a trad le Maou.
    Bon je go travailler mon management avec Aur.
  • juillet 2018 modifié
    Chapitre 14 : Donnons au héro une mort cruelle partie 6

    « ....Très bien alors. »

    Zaitlead soupira et enfonça son épée dans la terre. Cette bataille entre héros s'est terminée avec Yunis et Aur comme vainqueurs par la stratégie. C'est du moins ce que tous ceux qui étaient présents auraient pensé.

    « Dans ce cas, je ne me retiendrai plus. »

    Dit Zaitlead, son visage portait un sourire bestial.

    L'instant d'après, le corps de Yunis avait été projeté au sol.
    Un petit cratère s'est formé à partir de l'impact, et de la poussière et des débris volaient tout autour d'eux.

    « Ooooooooo !!! »

    Zaitlead rugit violemment et d'une seule main, saisit Yunis par les deux jambes et, comme si il maniait un fouet, l'écrasa à plusieurs reprises contre le sol. A chaque balancement, la terre s'est brisée, la saleté s'est soulevée et le sol de pierre est parsemé de fragments ensanglantés.

    « Wha… »

    A ce moment-là, Aur ne pouvait pas bouger un seul doigt. Ce n'était pas parce qu'il était gelé par la peur ou le choc. C'est parce que les mouvements de Zaitlead étaient beaucoup trop rapides. Il a même dépassé la vitesse à laquelle Yunis s'était déplacé plus tôt.

    « Un héros est quelqu'un qui domine le monde et l'oblige à céder. »

    Zaitlead le dit à Yunis qui était pendu à son bras. Elle était molle comme morte ; le sang coulait abondamment de sa tête.

    « La magie seulement pour la ruse et le vol n'est pas à mon niveau. Mais je t'accorde le mérite de m'avoir poussé à devenir sérieux. »

    Pour Zaitlead, la grande épée n'était pas une arme, mais une entrave. S'il avait une arme avec beaucoup de poids, le rendement de puissance ne pourrait pas dépasser son poids. Si c'était une arme d'une grande dureté, la puissance qu'elle pourrait produire ne dépasserait pas cette dureté.

    C'était dans ses deux poings qu'une puissance qui surpassait de loin toute lame superficielle maudite était contenue. Pour lui, c'était l'arme ultime.

    « En récompense, je vous accorderai une mort indolore. »

    Dit Zaitlead alors qu'il faisait un pas en avant vers Aur. Yunis saisit fermement sa jambe avec ses bras trempés de sang.

    « N....O....N.....

    - Tu es encore consciente.... Je n'en attendais pas moins de toi. »

    Zaitlead a déchaîné ses bras et l'a encore une fois projetée dans le sol.

    « Je....ne te.... laisserai pas.... »

    Malgré tout, Yunis continuait de s'accrocher désespérément à sa jambe. Pour la première fois, le visage de Zaitlead s'est déformé dans une irritation.

    « Je suppose que c'est aussi la nature des Héros, de ne pas être autorisé à une mort paisible. »

    Yunis mourrait si ses attaques continuaient. Cependant, elle ne lâcherait pas à moins qu'elle... non, même si elle mourait, ses bras ne lâcheraient pas. Bien que Zaitlead ait reçu l'ordre de la ramener à la maison, morte ou vivante, il était, bien sûr, préférable de la ramener vivante s'il le pouvait. Il a claqué sa langue dans l'agacement et a fixé Aur.

    « Je t'accorde la vie pour un peu plus longtemps. D'ici là, profitez de ce bref moment que vous avez. »

    Zaitlead ramassa Yunis avec son épée et retourna à son campement, de la même manière qu'il était venu pour la première fois.

    L'armée d'Aur a perdu près de 300 hommes. Les ennemis ennemis adverses ont perdu 1 500 personnes.
    Bien que les chiffres aient peint cette première bataille comme un triomphe, elle s'est terminée avec une énorme perte.

    « ....Donc vous avez été vaincu. »

    Le roi demanda avecune touche d'humour dans sa voix.

    « Nous avions prévu une embuscade, mais pas le fossé et la chute de rochers. ...Oui, on peut appeler ça une défaite. »

    Zaitlead le déclara alors qu'il s'agenouillait devant son père.

    Ce n'était pas comme Wolf, utiliser des tactiques pour se battre avec moins de soldats serait un handicap pour lui. Wolf pourrait facilement écraser ses ennemis s'il décidait de combattre en force. Pour lui d'atteindre l'arme de la stratégie qui était sa faiblesse, ne ferait que le rendre plus puissant. Bien que l'échelle soit différente, le père et le fils faisaient la même chose.

    Mais même à l'époque, il y avait longtemps que quelqu'un qui pouvait vaincre Wolf n'était pas apparu. Cet événement qui ne s'était pas produit depuis des années, l'a rempli d'attentes ; il a interrogé son fils.

    « Vous disiez avoir rencontré le Seigneur Démon. Que pensez-vous de lui ?

    - Il est chétif. ....Il n'est pas à la hauteur d'un roi. »

    Wolf grogna de satisfaction à la réponse instantanée de Zailead.

    « Comme nos premières informations l'ont montré, sa capacité de combat semble presque inexistante. Et dans l'intelligence et l'ingéniosité, je dirais que la femme, Cass lui est supérieure.

    - Et son armée de monstres ?

    - Ils représentent une plus grande menace que les soldats faibles de Figuria. Mais ils ne sont pas à la hauteur de notre armée, si on les affronte de front. »

    Wolf s'est visiblement désintéressé à la réponse de Zaitlead.

    « Yunis est actuellement en cours de traitement et de purification de la malédiction.

    - ....je vois. »

    Wolf le dit sans intérêt.

    « Elle tuera le Roi Démon quand elle se réveillera. »

    Zaitlead leva la tête, surpris par les paroles de Wolf, il leva les yeux vers le visage de son père, son maître, le roi.

    « Et si elle prend encore une fois le côté du Seigneur Démon, tuez-la. »

    Le roi dit sans changer d'expression, dans le même ton qu'un propriétaire agricole ordonne l'abattage du bétail.

    « Mais,

    - Vous le savais aussi bien. Ce qui fait un héros. »

    Le visage rugueux de Zaitlead, qui n'avait généralement pas d'expression, se tordait si légèrement qu'il essayait de s'y opposer, mais la voix grave de Wolf le coupait.

    « Ne permettez pas qu'une chose aussi insignifiante que la vie ou la mort d'une autre personne vous affectez. Vous me surpassez même avec votre habileté avec l'épée. Mais si vous restez doux, ce sera la fin de vous.

    - … Je m'en souviendrai. »

    Zaitlead reçut les paroles de son père le roi avec un certain ressentiment lorsqu'il quitta la chambre du roi. Il a continué avec sa longue foulée à travers le palais et a ouvert la porte de la chambre de Yunis.

    « ...Grand frère. »

    Yunis était assise dans son lit, tout son corps était couvert de bandages.

    Je suis désolée. Comment vous sentez-vous ? Vous allez mieux ?

    Il a avalé toutes les paroles qui lui sont venues à l'esprit et s'est plutôt adressé au premier ministre à ses côtés.

    « Avez-vous réussi à lever la malédiction ?

    - Oui. Sans aucune complication. Elle a aussi fait l'objet de suggestions bizarres, alors j'ai fait enlever celles-là aussi. »

    Le Premier ministre Toscan a fait un salut exagéré.

    « Yunis. Vous avez reçu un ordre. »

    Zaitlead a informé sa sœur d'une voix sans expression.

    « Tuez le Seigneur Démon, Aur.

    - ...Compris.

    - En cas d'échec, je vous couperai la tête.

    - Oui

    - … C'est tout. »

    Yunis hocha la tête, Zaitlead se retourna et sortit de la pièce.

    « Princesse....Zaitlead est.....

    - Je vais bien, Toscan. »

    Yunis a souri joyeusement au premier ministre inquiet.

    « Même moi, je le comprends bien. Qu'est-ce qu'un vrai Héro est. Et mon esprit est maintenant clair grâce à la rupture des malédictions et des suggestions. »

    Yunis serra les poings. Elle comprenait maintenant, avec les malédictions et les suggestions disparues. Comment Aur la voyait vraiment.

    « Ces blessures seront sûrement guéries après trois jours. ...je vais aller finir ça une fois pour toutes.

    - Que la fortune de la guerre vous accompagne..... »

    Toscan ne pouvait que prier.

    _______________________________________________________________________________________________________

    « Je suis de retour.

    - Bienvenue à la maison. »

    Sa femme, Hilda, a pris le manteau et la ceinture d'épée de Zaitlead quand elle l'a salué avec son sourire habituel.

    « Tu as l'air fatigué.

    - ....je le suis. »

    Zaitlead s'assit lourdement sur le canapé et ferma les yeux. Il avait poussé sa sœur cadette bien-aimée dans les mâchoires de la mort, et ne pouvait même pas l'envoyer avec un mot gentil. Il n'y avait pas de fin aux remords qu'il ressentait, mais quand même, ils ne pouvaient pas changer la façon dont ils vivaient leur vie. C'est ce que cela signifiait d'être un héros.

    Sans parler, sans entendre, Hilda enroula tranquillement ses bras autour de la tête de Zaitlead. C'était une fille moyenne, sans talent avec l'épée ou un don pour la sorcellerie. Mais son existence avait le pouvoir de guérir Zaitlead plus que tout.

    Il n'y a rien à craindre. Yunis tuerait Aur et reviendrait triomphant. Bien qu'elle ne soit pas à la hauteur de Zaitlead, elle était toujours la fille d'un héros. Elle n'aurait aucun mal à vaincre un petit sorcier astucieux.

    Pourtant, même s'il tenait fermement sa femme dans ses bras, sa peur ne s'estomperait pas.

    (NdT : chapitre 6 partie 2 « Au nom de Yunisufinia Meredith Ruera Grandera, je jure de ne jamais faire de mal à Aur, et de continuer à l'aimer aussi longtemps que je vivrai ! », c'est un serment, pas une malédiction ni une suggestion. Je tiens à rappeler que les noms contiennent beaucoup de pouvoir dans ce monde.)
  • Chapitre 14 : Donnons au héro une mort cruelle partie 7

    « ...Aur, tu es venu. »

    Yunis salua Aur dans un bosquet mince qui se trouvait à une courte distance de l'entrée du donjon. Lilu et Spina étaient venus aussi et se tenaient aux côtés d'Aur. Mais Yunis a senti qu'il y en avait d'autres qui se cachaient aussi parmi les arbres. Quand un elfe sombre se cache dans l'ombre des arbres, personne au monde ne peut les trouver.

    « Vous n'avez pas eu à vous donner la peine d'envoyer une lettre pour m'appeler ici. »

    Aur a retiré la lettre de sa poche et l'a brûlée dans sa main. Les flammes magiques ont englouti la lettre en un instant. La lettre avait été mélangée avec le tribut du village.

    C'était une simple note qui demandait à Aur de venir à cet endroit et d'emmener Lilu et Spina avec lui.

    « Me croirais-tu si je disais que je n'ai pas l'intention de me battre contre toi ?

    - Oui, je le ferais. »

    Aur acquiesça à la question de Yunis. Elle était plus surprise que lui, car elle ne s'attendait pas à une réponse affirmative.

    « Parce que ça ne servirait à rien de me tuer ici. Comme tu le sais bien, ce corps n'est qu'un substitut. Lilu et Spina aussi. Votre meilleure option serait de prétendre que vous êtes un allié et d'entrer dans le donjon, où vous pourriez nous tuer sans vous battre.

    - Ah, je vois maintenant. »

    Yunis riait amèrement. Il semblait qu'elle avait sous-estimé Aur. Elle, qui avait un caractère impulsif, n'avait même pas envisagé un tel plan.

    « Vaguement. J'avais commencé à réaliser.... mais ce n'est que lorsque les malédictions et les suggestions ont été retirées que j'en étais certain. Que vous me trompiez de bien des façons, je le savais.... Que vous vouliez aussi me faire tomber du dos du dragon. »

    Dit Yunis en tournant le dos à Aur. Mais même si elle l'a fait, elle ne leur a pas laissé une ouverture pour attaquer. Aur et les autres se déplaçaient à une vitesse qui lui permettait d'échapper à une attaque en la détectant, même les yeux fermés. Bien sûr, elle avait aussi senti la présence menaçante d'Aur au château de Figuria.

    « Aur. Je sais que vous ne faites pas confiance aux humains, mais je ne pense pas que vous les détestez non plus. »

    Dit soudain Yunis en se retournant pour lui faire face.

    « Il y a beaucoup de gens qui n'ont pas confiance dans les humains. Beaucoup de sorciers maléfiques que j'ai tués jusqu'à présent l'ont été de cette façon. Ils ont été trahis, calomniés et on leur a jeté des pierres. Ils sont devenus amers contre le monde, contre les humains, contre tout, alors ils ont essayé de tout détruire. Ils utilisent les captifs comme esclaves, et la mort et la douleur de leurs esclaves ne signifie rien pour eux. Ce sont les vrais sorciers maléfiques. Mais tu étais différent.

    - Vous m'avez surestimé de façon significative. ....Ces sorciers étaient des imbéciles. Esclaves ou non, si vous voulez qu'ils travaillent suffisamment, un certain degré de privilège les rendra beaucoup plus efficaces. C'est tout ce que c'était. »

    Yunis hocha la tête tandis qu'Aur répondit comme si c'était évident.

    « Oui. Je crois que c'est ce que vous ressentez vraiment. Mais je ne pense pas que tu détestes les humains. Vous n'aimez pas les blesser et les faire souffrir sans but. »

    L'Héroïne fixa les yeux du Seigneur Démon comme si elle regardait dans les profondeurs de son cœur.

    « Aur. Pourquoi ne faites-vous confiance à personne ? Humains, monstres, sujets, amis, pas même vous-même.

    - ....Qu'est-ce que vous dites ? »

    Yunis ricana pendant qu'Aur grogna la réponse. Elle avait le même sourire que lorsqu'elle se tenait à côté de lui.

    « Je veux juste savoir. Comment tu en es venu à être comme ça. Le passé d'une personne que j'aimais autrefois. »

    Elle a dit franchement.

    « Dis-moi, Aur. Es-tu un mal qui doit être détruit, ou un roi à servir ? Dis-moi.....et les gens qui t'aiment.

    - Yunis.... »

    Sans réfléchir, Lilu a crié son nom. Yunis avait demandé à Aur d'amener Lilu et Spina ici, juste pour entendre ça.

    « Vous ne pensez pas que je mentirais ? Que je fabriquerais une histoire sanglante à te raconter ?

    - C'est quelque chose que je devrai déterminer moi-même. ... Mais je ne pense pas que vous auriez soulevé cette question si vous aviez l'intention de commencer. »

    Aur soupira à sa réponse.

    « Très bien alors. ...Recule, Ellen.

    - ....Comme vous le souhaitez. »

    De nulle part, la voix résonnait à travers les arbres et s'évanouissait dans l'obscurité. Aur a utilisé la magie pour détecter sa présence et s'assurer qu'il n'y avait personne d'autre avant qu'il ne commence à parler.

    « C'est.... la vérité, ce que je vais dire. La vérité mondaine dont ce monde est plein, la manière normale dont les choses se produisent. Ce n'est pas l'histoire d'un enfant pauvre ou d'un cœur blessé. C'est aussi simple en principe qu'une pierre qui descend d'une colline, comme l'eau qui tombe d'un haut lieu. »

    Aur a fait une préface avant de commencer son histoire.

    « C'était il y a 70 ans. C'est ce qui s'est passé à Praeti, un petit pays qui n'a plus aucune trace de l'existence. A cette époque, Praeti et Figuria menaient une guerre terrible. J'ai perdu ma propre famille pendant cette guerre et j'ai dû devenir mendiant. C'était Raz....Qui m'a ensuite recueillis, elle était mon instructrice en sorcellerie. Elle m'a tout donné. La sagesse, l'éducation, les corvées, la sorcellerie, la chaleur d'un foyer et l'amour. L'amour d'un parent, l'amour d'une famille et l'amour entre un homme et une femme.... tout cela. Elle était ma mère, ma sœur aînée, ma meilleure amie et mon amant. ...Pourquoi, Lilu, pourquoi fais-tu cette tête ? »

    Aur ne pouvait s'empêcher de faire des reproches à Lilu qui se tenait sans voix avec sa bouche ouverte.

    « ...Euh, je, je suis désolé. Je ne m'attendais pas à ce que ce mot, amour, vienne de vos lèvres.....

    - Silence et écoutez. »

    Sachant peut-être que ce n'était pas comme lui, Aur s'éclaircit la gorge et continua.

    « Raz avait développé une nouvelle arme. Ses compétences avec les enchantements étaient sans égal, elle était une génie. L'arme qu'elle a développée avait le pouvoir de détruire un millier de soldats, elle a permis au petit royaume de Praeti de rivaliser même avec Figuria. Mais elle a changé après m'avoir recueilli. Je ne sais pas ce qu'elle a pensé en voyant un enfant orphelin par la guerre. En toute honnêteté, je ne l'ai jamais blâmée une seule fois, je n'ai jamais souhaité qu'elle arrête de développer des armes de guerre. Mais Raz avait cessé de développer des armes, ce qui faisait d'elle une ennemie de son pays. On la soupçonnait non seulement de quitter Praeti dans un endroit difficile, mais aussi de communiquer secrètement avec Figuria. »

    Aur s'arrêta un moment. C'était le point où Aur a pu garder son calme même pendant le rapport de Cass. Cette rage était quelque chose qu'il ne pouvait même pas prévoir. Il a contrôlé sa respiration et a continué.

    « La tour où nous vivions était entourée par les soldats de Praeti, nous ne pouvions rien faire d'autre qu'attendre notre mort. Raz m'a jeté une malédiction et m'a donné un ordre. Apporte ma tête aux soldats et supplie pour la miséricorde, dit-elle. J'ai fait ce qu'elle m'a ordonné. De ma propre main, j'ai tué la personne que j'aimais plus que n'importe qui dans ce monde, juste pour obtenir la faveur des soldats et être autorisé à vivre ma vie misérable. Et ça n'avait rien à voir avec ma propre volonté. »

    Aur a été surpris de la clarté et de la fluidité avec laquelle il a pu le relater.

    « C'est un simple fait. Je ne veux pas nier les merveilles de l'amour. Je ne dirai même pas que la confiance n'a aucune valeur. Cependant, toutes ces choses sont surmontées par le pouvoir. La force militaire. Sagesse. Magie. Fortune. Autorité. Il n'y a aucune sorte d'amour ou de lien qui ne soit pas impuissant face au pouvoir réel et tout-puissant. Peu importe à quel point vous aimez une personne, les gens vous trahiront toujours. Par un pouvoir qui dépasse cet amour. »

    Aur avait aimé Raz plus que quiconque. Il avait confiance en son amour. Il aurait fait n'importe quoi pour elle. Peu importe ce qui lui est arrivé, il la protégerait à travers n'importe quoi. Le garçon qui était pur, sans connaissance du monde, l'avait cru.

    « Je ne boude pas le monde. Je ne crains pas non plus la communion avec les autres à cause d'un traumatisme débilitant. J'ai été capable de surmonter de telles choses dans la vingtaine et la trentaine. Yunis. Tout comme tu m'aimais par la malédiction que je t'ai jetée. Et comme cela a été piétiné dans la poussière par votre frère. Comme les démons et même les dieux sont sujets à tomber avec le temps. Les gens, et tous ceux qui vivent dans ce monde, n'ont aucun moyen de vaincre la violence. »

    Et Aur a donc poursuivi le pouvoir. Il l'a poursuivi avec une obsession malsaine, avec les moyens nécessaires pour tout résoudre. Et une fois qu'il a atteint ce pouvoir, il a arraché la confiance, tué des amitiés, coupé des liens et s'est emparé de l'amour par la force.

    « ...C'est, vrai. »

    Yunis le savait mieux que quiconque. Elle, qui était née héroïne et en avait sauvé beaucoup, mais elle avait aussi laissé des milliers de morts dans son sillage.

    Bien que l'on puisse atteindre un pouvoir inhumain et être salué comme un héros, il y a d'innombrables vies qui ne peuvent être sauvées. Les gens devront toujours mourir, et quand ils mourront, même leur mémoire s'effacera.

    « Mais, même ainsi, je crois toujours. Toi, Aur. Toi, que j'aime. »

    Dit Yunis d'une voix claire, elle regardait vers l'avant avec des yeux inébranlables.
    Un mal qui doit être détruit, ou un roi à servir ? Elle était certaine de la réponse avant même qu'il ait raconté son histoire. Elle se contentait de savoir que l'amour et la confiance qu'elle avait éprouvés de la part d'Aur n'étaient pas des mensonges. Même si ce n'était qu'une chose passagère contre le pouvoir réel, c'était quelque chose qui existait encore.

    « Ce n'est pas quelque chose qui n'a été planté que par des malédictions ou des suggestions. J'aime l'Aur que j'ai ressenti dans mon propre cœur. Alors, s'il vous plaît. ...Même un tout petit peu, croyez en moi aussi. »

    Yunis enveloppa Aur d'une étreinte et l'embrassa. Aur avait instinctivement bougé pour l'arrêter, mais ses mains se sont arrêtées après un moment d'hésitation. Et à ce moment-là, Yunis s'éloigne de lui, sourit et dit :

    « Au revoir. »

    Une fontaine de sang scandaleuse a jailli ; son sourire a tourné à l'envers.

    La tête de Yunis a roulé sur le sol. Derrière la figure de Zaitlead, son visage n'avait pas d'expression, car il tenait l'épée ensanglantée.

    (NdT : un chapitre sans prise de tête :smiley: )
  • Bonsoir,

    Je annonce que malheureusement, mon rythme risque d'être légèrement irréguliers, enfin c'est ne pas sûr mais pour des raisons personnelle le rythme de partage ne risque pas d'être respecté.

    Sur ce, bonne lecture :smile:


    Chapitre 14 : Donnons au héro une mort cruelle partie 8

    « Salaud..... !

    - C'est moi qui devrais être outragé. Vous avez enlevé ma jeune sœur et.... m'avez forcé à la tuer. »

    Dit Zaitlead d'une voix pleine de colère alors qu'il tenait le corps effondré de Yunis dans ses bras.

    « Je ne voudrais rien de plus que de vous tuer tous là où vous vous tenez, mais il semble que vos corps réels sont dans le labyrinthe. Préparez-vous et attendez. Je ne tarderai pas à entrer en force et à m'assurer que vos corps restent au sol jusqu'à ce qu'il ne reste plus rien. »

    Zaitlead a annoncé et balancé son épée. Les trois formes se sont effondrées en éclats de bois en un seul coup et se sont éparpillées sur le sol.

    « Ce n'est pas nécessaire. Je vais régler ça ici et maintenant. »

    Une lumière ambre a brillé au sol lorsque Aur s'est téléporté du labyrinthe. Dans ses bras, une femme célibataire était retenue captive.

    « Mon amour.... ! »

    C'est la femme de Zaitlead, Hilda, qui a été poussée vers l'avant avec les mains attachées derrière le dos.

    « La vie de cette femme.....

    - Quelle chose stupide que vous avez- »

    Avant qu'Aur ne puisse terminer, l'épée de Zaitlead a scintillé. Son épée plongea dans la poitrine d'Hilda, elle le regarda avec des yeux incompréhensibles.

    « Mon...Am....Our........ »

    Le sang coulait de sa bouche alors que son corps tombait au sol. En un instant, le corps s'est transformé en une femme à l'apparence très différente, une étrangère.

    « La magie n'a aucun pouvoir sur moi. Croyez-vous vraiment que je serais paralysé par une telle illusion ? »

    Zaitlead a donné à Aur un regard méprisant alors qu'il faisait couler le sang de son épée.

    « En effet. Il n'y a pas de sorcellerie qui vous affecte. Votre épée ne connaît pas d'hésitation, pas de négligence, vous tueriez même votre propre sœur cadette.

    - ....Qu'est-ce que tu dis ? Qu'est-ce que tu veux ? Pensez-vous que vous, sorcier, pourriez me battre ?

    - Je dis que votre manque d'hésitation et d'insouciance est de la négligence. »

    Aur a retourné le corps de Hilda avec son pied et a retiré son âme du corps.

    « Mon amour..... »

    Les yeux de Zaitlead se sont élargis devant le fantôme qui flottait dans les airs. Il n'y avait aucun doute là-dessus, elle était Hilda.

    « L'âme ne peut pas être imitée. Vous comprenez sûrement que ce n'est pas un mensonge, que l'âme réelle d'Hilda est juste ici.

    « C'est impossible.... !? »

    Le corps de Zaitlead a tremblé, ses yeux ont percé le fantôme devant lui. Ce n'était pas une illusion par magie. Il n'y avait aucune possibilité qu'il s'agisse d'une autre avec une apparence similaire. C'était sa vraie âme, sa véritable apparence.

    « Espèce de héros stupide. Vous niez la sorcellerie comme un jeu d'enfant, vous l'avez sous-estimé et vous avez mis trop de foi dans vos propres yeux. La chair et les os peuvent être modifiés dans n'importe quelle forme. »

    Coupez et déformez la chair et les os, puis reliez-les simplement en place avant d'utiliser un sort de restauration. Et à travers les liens, la chair et les os changeront leur forme pour s'adapter. Tout comme Faro, la fille au hobbit, a eu un ventre remodelé. Il avait fait la même chose à la Hilda enlevée.

    Il lui avait aussi fait frire sa gorge pour changer sa voix avant de recréer la voix originale et l'apparence d'Hilda avec une illusion. L'illusion était la réalité.

    « Bâtard !!!

    - Tu es sûr maintenant ? Savez-vous que je peux la ramener à la vie ? »

    Dit Aur alors que Zaitlead jetait son épée vers le bas et qu'il était sur le point d'attraper Aur. Les bras de Zaitlead s'arrêtèrent un moment avant que ses doigts ne déchirent Aur en lambeaux.

    « C'était juste un coup de poignard dans la poitrine. Vous êtes très doué. Avec ce degré de dégâts, je pourrais encore la ramener. Heureusement, son âme est encore préservée ici. Si je guérissais ses blessures et lui rendait son âme, cette femme reviendrait à la vie. Si je me servais de la magie, bien sûr. »

    Aur a ensuite intégré l'âme de Hilda dans son propre corps. Zaitlead ne pouvait plus lever la main sur lui.

    « Pour être honnête, il serait sans cesse ennuyeux de vous faire déchiqueter.... Et vos compétences sont si précieuses. Je pourrais ramener votre femme à la vie, si vous acceptez ma malédiction et travaillez pour moi.

    - Qu'est-ce que vous.... »

    La malédiction du plomb de Zaitlead était une malédiction qu'il s'était jetée sur lui-même. Sa force était son credo.... il dépendait de la vision du monde selon laquelle la magie était sans importance et sans valeur. S'il désirait et acceptait la protection de la magie, s'il souhaitait la résurrection de sa femme, cette malédiction serait naturellement brisée.

    Zaitlead a bien réfléchi. La mort d'Hilda était incomparable à la mort de Yunis.

    Ce n'était pas la différence entre une sœur et une épouse, c'était la différence entre un héros et un simple humain. La différence entre quelqu'un destiné à une mort prématurée et quelqu'un qui a la possibilité de quitter ce monde pacifiquement.

    « Si je fais ce que vous dites, vous sauverez Hilda ?

    - Oui. Je vais la ramener à la vie sans qu'il ne reste une seule égratignure. »

    Aur acquiesça d'un signe de tête.

    « Je vois..... »

    L'instant d'après, son corps s'est séparé en deux, laissant un tas de sciure de bois.

    « Je refuse. »

    Ce fut une décision difficile pour lui. Il avait tué sa femme bien-aimée, il porterait cette culpabilité. Même à travers cela, il ne pouvait pas cesser d'être un héros. S'il le faisait, il rendrait un mauvais service à sa jeune sœur, qu'il avait tuée pour rester un héros.

    Maintenant qu'il ne restait plus personne, Zaitlad était rempli d'un sentiment de vide.
    Pour détruire le mal dans le monde, pour combattre les injustices, pour protéger les gens. C'est la vocation donnée aux Héros. Cependant, il n'avait pas lui-même obéi à cet appel sans poser de questions à tout moment.

    Sa femme, sa sœur. Il a pu se battre jusqu'à présent et ternir ses mains dans le sang d'innombrables personnes parce qu'il avait quelque chose à protéger. Mais il n'avait plus rien à protéger. Lui-même les avait tués tous les deux.

    « Mon amour ! »

    Et c'est pourquoi il ne pouvait pas s'y opposer.

    « Hilda.... !? »

    Il a couru vers elle et l'a tenue pendant qu'elle s'approchait de lui. Sa peau douce, ce visage qu'il aimait plus que tout, la voix familière. C'était sa femme sans aucun doute.

    « Tu étais en vie.... ?

    - Oui....... ! »

    Zaitlead la serrait de près alors que les larmes coulaient le long de son visage, il l'embrassait doucement. Un sentiment d'euphorie remplit sa poitrine et il fut comblé de soulagement. C'était un mauvais rêve. Qu'il avait tué sa femme, sa sœur. Il a inconsciemment accepté cette illusion.....cette magie.

    Au milieu de la joie, le cœur du héros s'est arrêté de bouger. Toute sa force vitale avait été prise par la succube qui avait l'apparence de sa femme.

    « ...heh. »

    Lilu soupira en reprenant sa forme habituelle. La force vitale du Héros était sans surprise, d'une grande qualité gustative. Normalement, elle aurait aimé faire une blague à ce moment-là, mais se tenir à côté de l'endroit où la tête de Yunis a roulé ne l'a pas mise dans l'ambiance.

    « Aur, dépêche-toi de ressusciter cette pauvre fille. »

    Un substitut d'Aur émergea de l'ombre d'un arbre, et Lilu lui tendit la tête et le corps de Yunis. Aur a posé sa main sur le cou coupé et la tête de Yunis s'est reconnectée avec son corps sans qu'il reste une trace de sang. Cependant, sans changement d'expression, Aur marmonna :

    « Je ne peux pas.

    - Quoi ? »

    Ignorant la question de Lilu, Aur passa devant elle et posa sa main sur le corps d'Hilda. En un clin d'œil, la plaie ouverte dans la poitrine est redevenue entière. Il a également inversé le temps sur son visage, le ramenant à ce qu'il était autrefois.

    « ...tu ne peux pas ? Qu'est-ce que tu veux dire ? »

    Demanda Lilu, car Aur s'occupait méthodiquement des corps.

    « Vous ne pouvez pas ressusciter les Héros. ...Regardez attentivement le corps.

    - ...Non. Il n'y a pas d'âme ! »

    Lilu a crié en regardant les corps selon les instructions. Il serait impossible de les ressusciter s'ils n'avaient pas d'âme. Peu importe comment leurs corps ont été ramenés à la normale, ils n'étaient rien d'autre que des récipients vides.

    « L'âme d'un héros retourne directement dans les cieux quand ils meurent. C'est ainsi que cela a toujours été.

    - ....Est-ce que ça veut dire.... »

    Lilu se souvenait de quelque chose de très similaire.

    « Il n'y a rien de trop surprenant chez les Héros. ...Il n'y a pas beaucoup de différence entre eux et un sorcier qui fait un contrat avec un Démon. »

    Aur hocha la tête et cracha alors que Lilu était sans voix.
  • Chapitre 14 : Donnons au héro une mort cruelle partie 9

    « Zaitlead a été vaincu ?

    - Oui, Votre Majesté. »

    Le Premier ministre Toscan inclina la tête en signe de respect alors que Wolf passait ses doigts dans sa barbe.

    Zaitlead avait dit que son adversaire indigne était insignifiant, un simple sorcier. Lui, qui avait été un Héros unique qui repoussait toute magie, il ne serait pas mort par n'importe quel stratagème stupide.

    « ....Il est peut-être digne d'attentes après tout.

    - ....Votre Majesté. »

    Toscan éleva la voix en reprochant à Wolf un sourire inconscient.

    « Mademoiselle Yunis....la princesse, qu'est-ce qu'elle a fait.... !

    - O Toscan. Votre colère est justifiée. »

    Wolf répondit avec magnanimité à Toscan qui avait joué sa propre vie avec ce déchaînement.

    « Cependant, ceux qui sont nés Héros ont les valeurs de Héros. C'est beaucoup plus agréable de mourir rapidement et de quitter ce monde misérable.

    - ...Il m'est difficile de voir les choses de cette façon. »*

    Wolf hocha la tête.

    « Votre sincérité est la raison pour laquelle j'ai choisi de vous garder à mes côtés. Mais, finalement, le jour viendra où vous comprendrez.

    - Mais…

    - Votre Majesté. J'ai des nouvelles. »

    Toscan a continué à protester mais ses mots ont été coupés par le messager.

    « Je vous écoute.

    - Le Seigneur Démon est apparu avec une armée de 3 000 hommes près des plaines, à une dizaine de kilomètres au nord de la capitale royale. Contrairement à la bataille précédente, la majorité de ses forces sont des bêtes magiques. Ils marchent actuellement tout droit vers nous, ils vont arriver d'un moment à l'autre. »

    Le messager se met à genoux et relaie calmement le message. Même si chaque monstre était supérieur à un soldat humain, 3 000 ne sont toujours pas de taille.

    « Fermez les portes de la ville, envoyez toute l'armée pour assurer la défense.

    - Vous allez.... rester dans le château, mon seigneur ? »

    Le messager s'exclama, surpris par les paroles du roi. Il n'était pas du genre à réagir de cette façon. Cette question aurait pu être facilement réglée en envoyant 10 000 soldats sur le terrain pour combattre. Permettre à l'ennemi d'assiéger le château coûterait du temps, de l'équipement et de la main d'œuvre. C'était une méthode utilisée lorsque vous étiez désavantagé en nombre et que vous deviez attendre que votre ennemi manque de ressources, ou lorsque vous attendez des renforts.

    « Oui. Avec toute notre force de 100 000 hommes !

    - ....Oui, mon seigneur ! »

    Le messager s'incline et se retire rapidement de la pièce. L'ordre inattendu l'avait amené à interroger le roi, quelque chose qu'un simple soldat comme lui n'avait rien à faire.

    Plus important encore, il devait relier le commandement à l'ordre des chevaliers qui se préparaient à une attaque, ils doivent se préparer à prendre une position défensive à la place.

    « Maintenant....je vais sortir en force. Que ferez-vous avec seulement 3 000 ? Démon Seigneur Aur..... »

    Murmura Wolf.

    _______________________________________________________________________________________________________

    « ....Il reste dans son château ? »

    La voix d'Aur était remplie de suspicion lorsqu'il a vu les portes se refermer et les soldats ennemis entourer les murs.

    « Ils ne vous sous-estiment pas cette fois. »

    Dit Lilu d'une voix ferme alors qu'elle flottait derrière lui.

    « ...Même ainsi, notre stratégie restera inchangée. »

    La force de combat qu'il avait apportée pour cette bataille était centrée sur les demi-hommes comme les géants, les hommes-lézards et les centaures ; l'élite de l'élite du labyrinthe d'Aur. Ils étaient supérieurs aux soldats réguliers de Grandiera, ils les battaient par les mérites de leur propre race.

    Même ainsi, l'ennemi était de 100 000 hommes. Ce n'était pas un chiffre que l'on pouvait traiter, avec seulement 3 000. Et l'ennemi avait choisi de rester dans le château.

    « Je compte sur toi, Logan.

    - Aye. Laissez-moi m'en occuper. Je l'accomplirai d'un seul coup. »

    Logan a ri en acceptant la responsabilité. Cette fois, sa force de combat ne serait composée que de Logan et de Lilu. Ellen, Mio et les autres ont été laissés dans le labyrinthe pour la défense.

    « Ton visage est dégoûtant quand tu ris.

    - Tais-toi, je n'ai pas ce visage parce que j'aime ça ! »

    Lilu et Logan se disputant derrière lui, Aur a donné l'ordre.

    « A toutes les troupes, à l'attaque ! »

    Ainsi commença la marche de la mort.

    _______________________________________________________________________________________________________

    « ...Alors ils sont venus. »

    Murmura Wolf en voyant l'armée du Seigneur Démon s'approcher de loin. Recouvert d'armure et brandissant l'épée de ses premières années, il était l'image parfaite des héros loués dans les sagas. Sa présence, si pleine d'esprit et de puissance, a permis au moral des soldats d'atteindre son apogée.

    Les portes monstrueuses étaient étroitement fermées, même la sorcellerie de siège aurait du mal à la briser. Au sommet des murs forts se trouvaient des lignes d'armes qui comprenaient des catapultes et des ballistes. Des soldats armés d'arcs remplissaient les espaces entre les machines.

    Une fois l'ennemi entré dans le champ de tir, les projectiles tomberaient immédiatement comme la pluie, ils mourraient avant même d'avoir pu atteindre les portes. C'est ce que les chiffres 100 000 contre 3 000 signifiaient vraiment.

    Et comme on n'envoyait pas de troupes, elles ne tomberaient pas dans des pièges tels que les chausse-trappes. Même l'attaque de rocher qu'Aur avait employé auparavant ne fonctionnerait pas, car ils avaient des utilisateurs de sorcellerie aérienne et des arbalétriers d'une portée incroyable, qui les abattraient dès qu'ils étaient repérés.

    D'un point de vue réaliste, la victoire de Wolf était inébranlable. Mais même à l'époque, Wolf souhaitait depuis longtemps que quelqu'un apparaisse et dépasse toutes les attentes. Des années avant l'apparition d'Aur.

    « Ils sont presque à portée. Soldats, en position ! »

    Les catapultes et la baliste étaient bien tendues. La distance de tir de ces armes était d'environ 400 verges (environ 360 mètres), ce qui leur permettait d'attaquer des cibles deux fois plus loin que ce qui était possible avec un arc long.

    « Maintenant, feu ! »

    D'un seul coup, d'innombrables flèches et rochers volaient dans le ciel. Et au même moment, toute l'armée d'Aur a disparu.

    « C'était une illusion !? ...non, ils se sont téléportés ! »

    La prudence sur les illusions était la première étape de toute bataille. Il n'y avait aucune possibilité que les sorciers de Wolf n'aient pas anticipé une telle chose. Mais même Wolf ne s'attendait pas à une téléportation à une telle distance. Téléporter vos troupes causerait une confusion inévitable. De plus, la téléportation elle-même coûterait énormément de Magie. Il n'était pas raisonnable de téléporter votre armée car ils étaient en pleine marche.

    « Votre Majesté, les voilà ! »

    Il a attiré son attention sur l'endroit où le soldat a indiqué que l'armée du Seigneur Démon avait été transféré à un endroit qui se situait à près de 100 mètres de l'endroit où ils se trouvaient. Il était à environ 200 mètres de la position des archers de Wolf. Il serait beaucoup plus difficile d'utiliser leurs armes à une telle distance.

    « Archers, tirez ! »

    Les gros soldats ont immédiatement tendirent leurs longs arcs. L'ennemi venait d'utiliser un sort très coûteux. Seigneur Démon ou pas, il n'aurait sûrement plus d'énergie magique pour arrêter les flèches.

    Cette hypothèse de Wolf se révélerait une fois de plus erronée.

    « Votre Majesté, la moitié des troupes ennemies se sont téléportées une fois de plus !

    - Ils ont fait quoi !? »

    La moitié arrière de l'armée du Seigneur Démon, la cavalerie....non, le groupe de centaures s'était téléporté une fois de plus, cette fois ils ont atterri à 100 mètres des murs extérieurs. Personne n'aurait pu prévoir qu'Aur diviserait sa petite armée encore plus davantage.

    « ....Arrêter l'armée suivante sans faute. Tirez sur les montures depuis les murs extérieurs ! »

    Les archers commencèrent à cibler les troupes suivantes de l'armée du Seigneur Démon ; les flèches commencèrent à voler. Les hommes-lézards et les géants n'ont pas rechigné aux attaques, ils ont continué à avancer lentement vers les murs extérieurs, même si leur nombre a diminué.

    « L'ennemi a atteint les murs !

    - Lâchez les rochers, laissez-les goûter à l'huile brûlante ! »

    Sur ordre du roi, les soldats ont jeté des rochers et ont brûlé de l'huile depuis les murs du château. Les centaures ont été blessés par les attaques mais ne se sont pas arrêtés dans leur ruée vers les murs du château.

    En vérité, les murs du château avaient des défenses magiques inférieures à celles des portes. Comparé aux portes méticuleusement enchantées, les murs du château auraient aussi bien pu être dénudés d'une protection magique.

    Malgré cela, les murs du château en briques étaient solides. Aucune attaque ordinaire ne la briserait, et même si elle le pouvait, elle n'ouvrirait qu'un petit trou. Contrairement à la porte principale qui permettrait à une grande armée de passer, un petit trou qui permettrait à une ou deux personnes de passer aurait peu de valeur tactique.

    C'était juste une attaque suicidaire imprudente.... ? Tandis que Wolf réfléchissait avec suspicion, il y a eu une explosion soudaine dans les murs du château, un trou géant est apparu. Tout d'un coup, les bêtes sont passées par le trou et ont envahi la capitale royale. Peu importe le nombre d'entre eux qui ont été tués, ils n'ont montré aucun signe de compassion ; il s'agissait d'une attaque suicide incroyable.

    Wolf a réalisé le but des ennemis lorsqu'il a vu la figure qui menait l'attaque. En effet, c'était ce qui serait inévitable si Aur gagnait contre Wolf. ...Mais ce serait aller trop loin pour dépasser ses attentes.

    « Votre Majesté ! ....Euh, dans les rangs de l'ennemi.....

    - Zaitlead en fait partie. »

    Il finit alors que le messager hésitait, le messager regarda le visage de Wolf avec surprise.

    « Il est probablement, son corps est manipulé par un démon. C'est lui qui a brisé les murs du château. »

    Wolf a dégainé l'épée précieuse, Flant et a élevé sa voix dans la colère.

    « Rappelez les troupes. Je vais lui faire savoir ce qu'est vraiment un vrai héros ! »

    Wolf sauta des remparts et cria. Même les murs de pierre tremblent de sa voix et résonnent fort. Il a balancé son épée sur l'affût des bêtes, coupant en deux les monstres qui étaient à 10 pieds hors de portée de son épée.

    Wolf s'est précipité comme le vent. Il descendit bientôt à l'endroit où se tenait l'homme qui portait le visage de son fils.

    « Toi, là-bas. Je pense que je voudrais que le corps de mon fils me soit rendu. »

    Zaitlead a donné un sourire effronté qu'il n'avait jamais montré dans la vie, et a dit :

    « Je ne rendrai pas facilement un corps aussi commode. Oh, je peux l'envisager en échange de 10 filles.

    - ....Vulgaire démon. »

    Wolf a craché et a levé son épée. Dans la vie, si Zaitlead avait soulevé une sérieuse révolte, il aurait peut-être gagné contre son père. Mais Wolf n'avait pas l'intention de se laisser battre par cette imposture qui était un cadavre manipulé.

    « J'adorerais me battre avec toi comme test. Malheureusement, aujourd'hui, je ne suis ici que pour une livraison.

    - ....Livraison ? »

    Alors que Wolf fronçait les sourcils, un jeune homme aux cheveux ambrés descendit devant lui.

    « Vous devez être le Seigneur Démon.

    - Le seul et unique. »

    Wolf lui a fait un regard d'évaluation. Son pouvoir magique, son physique, rien de tout cela n'était digne de mention. Wolf n'était pas surpris que Zaitlead l'ait déclaré insignifiant.

    Mais en même temps, il était sûr d'une autre chose en regardant dans ses yeux.

    Ils étaient les yeux de quelqu'un qui ferait n'importe quoi pour obtenir ce qu'ils veulent. Pas tant de ruse ou d'audace, ils étaient les yeux d'une personne dont la volonté était maléfique, pure et inébranlable. Dans toute sa vie, les gens qui avaient été capables de pousser Wolf au bord du gouffre avaient ce genre d'yeux.

    « ...Ô Seigneur Démon. Vous ne croyiez pas que ce démon là-bas pouvait me vaincre ? Quel tour avez-vous préparé ?

    - En effet....je crois qu'il pourrait gagner contre des gens comme vous. »

    Les sourcils de Wolf se sont rétrécis à l'étrange revendication d'Aur. Aur a ensuite sorti une couronne d'or d'une poche dans sa robe.

    C'était une couronne scintillante incrustée de bijoux.

    « Wolf. Vous êtes un Héros parmi les Héros, un roi parmi les rois. Le Roi Héros qui triomphe de tous. Tu es le seul à mériter cette couronne. »

    Wolf a accepté la couronne qu'Aur a tendu. Il ne pouvait percevoir aucune magie, sans parler des malédictions d'aucune sorte. Les bijoux étaient tous réels, le cadre était en or pur. Il avait une valeur considérable en termes de prix, mais Wolf ne comprenait pas la signification du cadeau.

    « Qu'est-ce que c'est ?

    - C'est du poison. »

    Aur répondit sans détour à la question du roi. Avec ces mots, Wolf est parvenu à une certaine conclusion.

    « Toi, c'est vraiment.... !

    - C'est un poison qui détruira ce pays. J'attends beaucoup de toi, Wolf. Pour que vous vous battiez bien. »

    Wolf aurait aimé abattre Aur, mais il était déjà trop tard. Qu'il ait reçu la couronne ou non, c'est le fait qu'elle ait été apportée ici qui a établi la défaite de Wolf.

    Le démon qui contrôlait le corps de Zaitlead avait disparu sans préavis. Leur but accompli, les troupes d'Aur commencèrent à se replier l'une après l'autre.

    Les soldats se réjouissaient de leur victoire, mais ce n'était pas une victoire. Wolf saisit son épée et leva les yeux vers le ciel.

    Ça arrivera. Pour trouver son trésor précieux et perdu.

    Le dragon le plus ancien et le plus puissant.
  • Bonsoir,

    Comme je l'avais dit sur l'autre discussion, j'ai fait une sorte de pause...
    Mais maintenant le travail reprend.
    Sur ce, bonne lecture :)


    Chapitre 14 : Donnons au héro une mort cruelle partie 10 (et fin)

    Ceux qui connaissaient son nom sont morts depuis longtemps.
    Car elle était venue au monde avant même la grande guerre de Shinma.

    Ses quelques camarades ont perdu la vie dans cette guerre, et ceux qui restaient allaient bientôt suivre par les mains du Héros. Parmi les dragons qu'il restait, elle est devenue la plus vieille.

    Son apparence était celle d'un lézard avec plusieurs cornes dépassant de l'arrière de sa tête. Elle avait une mâchoire pleine de dents pointues et sur son dos poussait une paire d'ailes de chauve-souris.

    Le mot dragon évoquerait une apparence telle que la sienne dans l'esprit de la plupart des gens, mais la réalité est bien différente. Certains ressemblent à des loups, d'autres ressemblent à des lions, certains ont plusieurs têtes, plusieurs paires d'ailes et certains n'ont pas d'ailes du tout.

    Mais dans tout cela, elle seule avait l'apparence ancienne et traditionnelle. Elle n'a pas pris la forme d'un humain, elle n'a pas utilisé la magie, mais avec ses crocs, ses écailles et ses flammes, elle était plus puissante et plus belle des dragons.

    C'était elle. Maintenant, connue sous le nom de Metus, elle était le dragon le plus vieux et le plus fort.

    ___________________________________________________________________________________________

    Metus avait vécu une existence heureuse et paisible depuis quelques centaines d'années. Il n'y avait plus d'imbéciles qui voulaient la défier, pas même parmi les Héros. Ses jours passèrent alors qu'elle dormait au sommet d'un trésor accumulé pendant des milliers d'années, dévorant l'animal, le monstre ou l'humain qui errait dans sa tanière.

    Elle avait accumulé le trésor sur des milliers, des dizaines de milliers d'années et en était sensible à tout, jusqu'à la dernière pièce de monnaie. Elle la regardait fixement et se baignait dans le bonheur qu'elle y apportait, s'y perdant même dans son sommeil. Le fait que les gens lui rendaient visite à l'occasion et lui apportaient un trésor était sa plus grande joie.

    Cependant, elle n'attaquerait pas les gens pour cette joie. Elle était satisfaite d'être laissée seule dans la grotte de la montagne, vivant ses derniers jours dans la félicité.

    ______________________________________________________________________________________________________

    Mais un jour, il s'est passé quelque chose qui allait changer sa vie. Une de ses couronnes avait disparu de son repaire. Elle devint rouge de rage et chercha son nid à la recherche de la couronne manquante. Pourtant, la couronne n'a jamais été retrouvée, au contraire, elle a senti l'odeur de trois humains et d'un hobbit.

    Quelqu'un avait volé un de ses trésors pendant qu'elle dormait.

    Elle est devenue folle de rage et s'est envolée de sa grotte. Une fois à l'extérieur, elle pouvait clairement sentir l'odeur de la couronne, et elle s'est envolée à travers les nuages en direction de celle-ci. Il n'y avait pas le temps de profiter du monde extérieur qu'elle voyait pour la première fois depuis des centaines d'années. Elle ne pensait qu'à récupérer son trésor et à détruire les humains qui l'ont volé sans pitié. Les brûler tous pour qu'il n'en reste pas même leurs cendres.

    Elle a traversé le ciel, plus vite qu'une flèche, trouvant celui qui possédait actuellement son trésor en un rien de temps. Celle-ci avait un parfum différent de ceux qu'elle avait sentis dans la grotte, mais cela n'avait pas d'importance pour elle. En tenant son trésor et en étant humain, il est devenu une cible naturelle de sa colère.

    Wolf lui-même, s'était fait sa propre opinion. Il tenait son trésor l'épée Flant et se préparait à rencontrer Metus. Son adversaire était un dragon parmi les dragons qui avaient vécu à l'époque des dieux. Qu'il soit victorieux ou non, il savait que ce serait le dernier combat de sa vie.

    « Reculez tous, reculez ! Faites évacuer les gens !

    - M....mais, Votre Majesté.... !

    - Vous voulez me faire honte ? »

    Aux paroles du roi, les soldats se prosternèrent et s'en allèrent les yeux pleins de larmes. Une bataille en tête-à-tête entre un héros et un dragon était l'une des formes de combat les plus anciennes et les plus honorables.
    Mais même avec cette connaissance, les soldats ne pouvaient pas s'empêcher de ramasser leurs lances. Ils avaient clairement l'impression que ce serait la fin pour leur chef.

    Wolf s'est rendu compte qu'il souriait depuis tout ce temps.

    C'était ça. Celle-ci. Ce fut la dernière bataille digne de lui.

    « Je m'appelle Wolf. Wolfdiel Sevran Ru Ela Grandiera I ! Viens, ancien dragon. Engageons nous dans un combat honnête ! »

    Wolf s'annonça d'une voix forte et balança son épée. Dans sa jeunesse, cette épée avait déjà servi à abattre un géant héros en un seul coup. Cependant, le même coup n'a rebondi que sur la surface de Metus sans faire une seule égratignure.

    Des flammes vénéneuses se répandirent des mâchoires de Metus vers Wolf. Les flammes ont immédiatement provoqué la décomposition de tout ce qui entourait Wolf. Les pierres se fissuraient et une zone mortelle a été créée, dans laquelle personne ne pouvait entrer. Si un soldat s'approchait avec insouciance, leurs bras pourrissaient et tombaient, leurs poumons succombaient au poison, les empêchant de respirer.

    Même Wolf le Héros n'était pas immunisé. Sa peau était couverte de plaies et de sang qui se répandait sur tout son corps. Mais le courageux roi Héros n'a pas failli. Deux fois, trois fois, ses coups violents ont frappé Metus, et un jet de sang vert a été émis par son front.

    Et ce sang aussi était un poison mortel. Là où coulait le sang, la terre s'écroulerait. Il a brûlé le corps de Wolf. L'armure métallique, même la lame de l'épée précieuse qui avait été bénie par Dieu était endommagée et brisée.

    La bataille vicieuse entre les deux a duré trois jours et trois nuits. La bataille était si dangereuse que même les soldats qui avaient fini d'évacuer les citoyens ne pouvaient rien faire pour aider.

    Et le matin du quatrième jour, la bataille prit fin.

    Metus avait couvert son ventre mou qui était nu d'écailles avec un trésor comme s'il s'agissait d'une armure. Mais la couronne qu'Aur avait volée avait laissé une petite ouverture qui exposait son ventre.

    Wolf l'avait transpercé avec son épée et lui avait transpercé le cœur. Metus est devenue folle, elle a respiré ses flammes empoisonnées, mais Wolf n'a pas cédé. Même si son épaule et sa poitrine étaient déchirées par ses griffes acérées, il n'a fait que pousser l'épée de plus en plus profondément.

    Les mouvements de Metus devinrent plus lents, et finalement, ce cœur qui battait depuis des milliers d'années cessa de bouger.

    Comme auparavant, les flammes empoisonnées ne permettaient à personne de s'approcher, même de regarder à l'intérieur de la zone ; pourtant le Seigneur Démon seul est apparu.

    « ....Vous avez ma....gratitude...... »

    Dit Wolf avec la force restante qu'il a pu rassembler.

    « Mon pouvoir....un ennemi que je pourrais affronter de tout mon corps et de toute mon âme...J'ai....attendu si longtemps.......

    - C'est pour ça que vous avez fait tuer votre fille et votre fils ? »

    Le visage de Wolf se tourna vers un sourire d'autodérision à la question d'Aur.

    « Certes, vous comprenez....nous pouvons être loués comme Héros...mais à la fin, nous ne sommes que des esclaves du Ciel...qui ne changeront pas, même dans la mort. »

    Les héros sont chargés d'élever leur âme.
    Plus vous vivez longtemps, plus vous devenez grand, plus la tâche sera terrible et cruelle pour le héros à recevoir. Et ce sera la chose la plus remarquable quand vous mourrez. Les tâches impliqueront toujours quelque chose d'important pour le héros. Et cela se terminera par la mort et la tragédie.

    La jeune Yunis étaient morte en s'accrochant à l'amour.
    Zaitlead avait tué sa femme bien-aimée et il est lui-même tombé amoureux d'un fantôme.
    Et le vieux Wolf, il mourrait finalement, ayant causé la mort de ses enfants bien-aimés et des milliers des siens.

    « Vous pensiez leur donner une mort plus paisible ? Ce ne sont que vos propres illusions.

    - C'est... Peut-être vrai. »

    Wolf a commencé à tousser. Le poison avait pris ses poumons, les faisant pourrir. C'était incroyable qu'il soit encore en vie.

    « Ô roi....Roi de la sorcellerie. J'ai une demande, d'un roi à l'autre....ce pays, s'il vous plaît.....

    - Très bien. Je ne lui ferai aucun mal. ....Laissez-moi faire. »

    Wolf accepta les paroles d'Aur sans se méfier. Ils étaient tous les deux ennemis avec une haine de l'autre. Mais il y avait aussi un étrange sentiment de confiance entre eux.

    « Et.... en tant que père, s'il vous plaît. Ma fille, je vous demande.... »

    Avec ces mots, Wolf a expiré.

    « ...Si vous allez mourir, finissez ce que vous avez à dire en premier. »

    Il n'y avait aucune personne que les mots d'Aur auraient pu atteindre avant qu'ils ne se décomposent et disparaissent.

    ______________________________________________________________________________________________________

    « Vous me reconnaissez ?

    - Oui. C'était le dernier souhait du roi défunt. »

    Dit le Premier ministre Toscan avec un salut révérencieux.

    « Si quelqu'un le battait, il le reconnaîtrait comme le nouveau roi.

    - Mais je ne l'ai pas vaincu.

    - C'est comme vous dites. Cependant, je ne crois pas que le défunt roi.... Seigneur Wolf, serait d'accord. »

    Déclara Toscan en toute confiance. C'était sans aucun doute, ce que le roi aurait dit.

    « Il a dit que si son armée perdait par le biais d'une stratégie supérieure, elle devrait être considérée comme rien de moins qu'une défaite totale pour lui.

    - .... Vous devez me détester.

    - Plus que je ne peux exprimer. »

    Toscan n'a même pas essayé de cacher sa haine en regardant Aur.

    « Le tueur de mon seigneur, ma princesse, son altesse royale. Même l'un d'entre eux seul m'inspire assez de haine pour vouloir votre mort, et vous avez fait les trois. Je vous déteste assez pour ne jamais m'ennuyer de vous tuer.

    - Le vol de votre royaume n'est-il pas l'une de vos raisons de vouloir vous venger ? »

    Aur a laissé échapper un rire inattendu. Malgré l'intensité de la haine, l'homme était tenu de lui jurer fidélité par les paroles du roi défunt. Jusqu'à quel point un seul homme peut-il être fidèle ?

    « Une telle affaire n'est pas comparable à la vie de ceux qui sont morts.

    - Et que ferais-tu si je te disais que je peux les ramener à la vie ?

    - .... Vous vous moquez de moi. L'âme des héros déchus monte au ciel. C'est vous-même qui avez dit que la résurrection n'était pas possible. »

    Aur acquiesça d'un signe de tête. Il y avait une légère hésitation dans les mots de Toscan.

    « C'est ainsi. ...Cela signifie que nous n'avons plus qu'à aller les rencontrer nous-mêmes. »

    Toscan cligna des yeux et fixa Aur qui avait répondu si clairement.

    « Pour aller.... Les rencontrer ?

    - N'est-ce pas évident ? »

    Aur a pointé un doigt vers le ciel et comme si c'était la chose la plus naturelle au monde :

    « Nous attaquerons les Cieux prochainement. »
  • Excellent , toujours un plaisir à lire.
    Merci
  • juillet 2018 modifié
    Bonsoir,

    J'ai oublié de publier une image, il s'agit d'une couverture et vu qu'elle spoilait un peu, je l'affiche maintenant car tous les personnages ont été mentionnés.
    (Pour le personnage en haut à gauche, elle est mentionné dans ce chapitre.)

    image
    Sur ce, bonne lecture :)


    Chapitre 15 : Peignons un tableau chaotique de l'enfer partie 1


    « Maître ! S'il vous plaît, s'il vous plaît, reconsidérez ceci !

    - Je ne le ferai pas. Cette question a déjà été réglée. »

    Aur a coupé brusquement Spina, qui le suppliait désespérément.

    « Mais, c'est vous-même qui avez déclaré que Lafenice ne devait en aucun cas être touché.... !

    - Vous devenez pénible. Je parlais du présent. Nous les défierons éventuellement, une fois que nous disposerons d'une puissance militaire suffisante. Maintenant, les choses vont devoir aller un peu plus vite. »

    Une fois sa force militaire prête, il attaquerait l'Etat religieux de Lafenice. Dès qu'Aur a fait cette déclaration, Spina a immédiatement exprimé son objection. Et pendant qu'ils gardaient la bouche fermée, Ellen et Lilu ne pouvaient pas non plus être d'accord avec Aur. C'est Aur lui-même qui avait prétendu que Lafenice était un ennemi imbattable, et plus encore, la raison de l'attaque était de récupérer Yunis.

    La mort était quelque chose de définitif. Si c'était immédiatement après la mort d'une personne, il y avait des moyens, aussi avancés soient-ils, de les ressusciter. Et ceux qui s'accrochaient à une haine forte ou qui avaient des passions inassouvies pouvaient parfois rester dans le monde en tant qu'esprit.

    Mais même ainsi, une personne complètement morte ne pouvait pas être ramenée à la vie. Il y a eu des récits de gens qui se sont rendus au pays des morts pour ramener des femmes ou des enfants, mais il n'y a pas de récit de réussite. Tous se sont soldés par un échec ou même s'ils retrouvaient des êtres chers, ils seraient effrayés par leurs nouvelles apparences et s'enfuiraient. Certains ont même été dévorés vivants.

    L'intention d'Aur d'envahir le Ciel juste parce qu'un Héros tombé était monté à la place de Dieu, s'est révélée étrange et insouciante.

    « Je n'en discuterai plus. Vous irez attendre dans votre chambre. »

    Aur la repoussa et continua à marcher dans le labyrinthe alors qu'elle tendait la main après lui. Lilu est arrivée à côté de lui. Comme il marchait vite, elle a dû se précipiter pour commencer à lui parler.

    « Aur... Je ne suis peut-être pas Spina, mais moi aussi, je ne pense pas que ça finira bien.... En ce moment, vous n'êtes pas vous-même.

    - Pas moi-même ? »

    Aur s'arrêta dans ses pas et fixa son regard sur Lilu.

    « .... Ça ne vous ressemble pas, d'être si irritable et émotif. N'est-ce pas votre méthode de planifier calmement vos mouvements, d'éviter toute action inutile ?

    - Ne faites pas comme si vous me connaissiez vraiment. »

    Aur l'a attrapée par le cou et rapprochée de lui.

    « Je n'ai pas changé du tout. Mon but a toujours été de tout avoir.... Gagner le pouvoir de tout dominer. »

    Ses yeux éblouissants ont percé les pupilles de Lilu. Ces yeux, c'étaient les yeux qu'il avait quand ils se sont rencontrés pour la première fois ; elle s'en souvenait maintenant.

    Calme, réfléchi, prudent et fiable. Lilu a été forcé de se rappeler que de telles choses n'étaient que la surface, une facette unique de cet homme. S'ils n'ont pas trouvé la veine du Dragon. S'ils ne trouvaient pas l'endroit pour creuser. S'ils ne trouvaient pas autant d'énergie magique qu'ils l'avaient prévu. S'ils ne pouvaient pas faire le noyau du donjon.

    C'était un homme qui avait continuellement mis toute sa vie en jeu, qui s'était engagé dans des actions qui n'aboutiraient à rien s'il y avait même le moindre échec.

    ....Mais quand même. Lilu pensait que le tempérament actuel d'Aur était étrange.

    « Pensez-vous, depuis.... »

    Même aujourd'hui, cette scène est restée gravée dans la mémoire de Lilu. Le baiser que Yunis a donné à Aur, Zaitlead lui a coupé la tête. A ce moment.

    « Pensez-vous que Yunis aurait survécu si vous l'aviez retenue ?

    - je n'ai pas besoin d'opinions fondées après coup. »

    Il était possible que Yunis ne serait pas mort si Aur l'avait crue, l'avait heureusement acceptée de nouveau dans son bercail. Il doit être tourmenté par cette lutte intérieure.....
    Il en était de même pour les pensées de Lilu sur le sujet, et elles étaient en partie vraies et en partie fausses.

    « Mon esprit est réglé sur cette question. Si c'est ce que vous pensez, cela signifie simplement que nous aurions dû avoir le pouvoir de submerger Zaitlead à ce moment-là. »

    Aur semblait s'être calmé un peu, après avoir mis ses pensées en paroles, et il a lâché le cou de Lilu.

    « Il semblerait que vous pensez tous que je suis faible d'esprit ou pire. Mais qu'on le sache, je ne suis pas particulièrement obsédé par la mort de Yunis seul, et je n'ai pas l'intention de livrer une bataille sans possibilité de gagner. Je comprends que nous n'avons pas la puissance militaire suffisante à l'heure actuelle. Mais ce n'est pas comme si nous allions envahir Lafenice en ce moment même. »

    Aur se retourna sur ses talons et dit à Lilu :

    « Appelez Ellen à la salle de conférence. Dis-lui qu'il y a quelque chose dont je dois discuter, il s'agit des elfes blancs.

    - ....Mmm. Compris. »

    Lilu hocha la tête, elle regarda son dos pendant un moment. Même s'il avait perdu un peu de son sang-froid, il était fondamentalement le même Aur. Mais même ainsi, la perte de ce calme était quelque chose qui ne s'était jamais produit auparavant.

    Plus que cela, le corps de Yunis avait été strictement protégé avec de la magie pour prévenir les dommages, même maintenant, le corps reposait dans sa chambre. ...Aur avait-il vu quelque chose du tuteur qu'il avait aimé en Yunis, quand il l'a perdue devant ses yeux ?

    Chaque fois que cette pensée lui traversait l'esprit, Lilu pouvait sentir une douleur inconfortable prendre le dessus, comme des aiguilles perçant son cœur.

    ____________________________________________________________________________________________________

    « Ils semblent vous être reconnaissants.

    - Reconnaissant ? »

    Ellen baissa la tête dès les premiers mots qui sortaient de la bouche d'Aur.

    « L'elfe blanc Ceres, la belle princesse aux cheveux semblables à des fils d'or et à la peau comme de la soie. Evan, du peuple courageux de la forêt, ses cheveux étaient bruns comme l'écorce d'un arbre et ses yeux verts comme des feuilles. Les deux s'aimaient, mais le mur entre leurs races les empêchait de s'unir. Mais les elfes noirs, méchants et sauvages, ont attaqué. Les humains et les elfes blancs se sont unis pour vaincre l'ennemi commun. Ils ont mis de côté leurs différences depuis lors, et on dit qu'ils ont uni leurs peuples pour construire un village unique, où ils vivent maintenant ensemble dans l'harmonie.

    - ...Ahhhhh. »

    Ellen sourit légèrement. C'était un sourire froid et intense, comme un couteau fait de glace. L'effet était beaucoup plus effrayant que si elle était devenue folle de rage.

    Les quatre sous-fifres ont été aigris par le récit, tout comme elle. Mais comme elle souriait, elles ne pouvaient que rétrécir de peur.

    « ....C'est un outrage ! Nous devons les faire payer pour cela ! »

    C'est Mio seule qui a élevé sa voix au lieu d'être intimidée. Du point de vue d'Aur, c'est Ellen et ses semblables qui ont attaqué en premier. Une partie de lui sentait qu'ils avaient simplement récolté ce qu'ils avaient semé, mais Mio, qui était complètement dévoué à Ellen, semblait voir les choses différemment.

    « Ah, Mio. Ma chère amie. Tu veux dire que tu vas m'aider à me venger ?

    - Bien sûr, je le ferai. Vos ennemis sont mes ennemis. »

    Mio a déclaré avec force. Les deux étaient devenus très proches sans qu'Aur ne s'en aperçoive. Le petit degré de méfiance dont elle avait fait preuve à l'égard d'Ellen il n'y a pas si longtemps avait complètement disparu, ils parleraient maintenant avec aisance et sur un pied d'égalité.

    « Même ainsi, notre ennemi est le plus puissant. Un adversaire que même pas toute la puissance des tribus noires ne pouvait vaincre. Comment allons-nous les combattre ? »

    Aur acquiesça d'un signe de tête à la question posée par l'un des sous-fifres.

    « Cela ne me dérange pas de déployer des soldats humains ou démoniaques, mais les choses seront moins compliquées avec la coopération de Mio. Il y a un moyen facile de gagner ce combat, si vous êtes tous d'accord.

    - Et qu'est-ce que c'est ? »

    Aur sourit malicieusement comme Ellen le demandait ; il dit :

    « Nous brûlerons tout. »
    Color-2.jpg 106.2K
  • Bonsoir,

    Désolé pour ne pas avoir poster un chapitre hier j'ai eu un empêchement.
    Sur ce, bonne lecture :)


    Chapitre 15 : Peignons un tableau chaotique de l'enfer partie 2


    C'était un lieu digne d'être appelé une image de l'enfer.

    « Hahahahahahahahaha ! Brûle, brûle ! »

    Son tempérament habituellement délicat et léger avait complètement disparu. Ellen a lâché des flèches de feu les unes après les autres sans même essayer de cacher sa propre brutalité.

    « Maintenant, vous tous. Soufflez vos flammes dessus ! »

    Mio ordonna aux chiens de l'enfer, en un instant leur souffle de feu avait englouti les arbres et commença à se répandre.

    Les gens de la forêt et les elfes blancs ne pouvaient rien faire pour résister à cette attaque, ils ne pouvaient que courir et tenter de s'échapper. Il était devenu difficile de viser avec leurs arcs à cause de la lumière des flammes et du courant ascendant qui soufflait, et les flèches ne volaient pas droit quand elles étaient relâchées. Les elfes blancs utilisaient les arbres pour entendre les voix des animaux par magie, mais avec toutes les plantes environnantes brûlées, ils ne pouvaient rien faire contre les chiens de l'enfer.

    « Êtes-vous certain, mon seigneur ? Vous avez dit que les elfes blancs devaient être pris vivants, mais ils ne survivront pas dans ce feu. »

    demanda Ellen soudainement à Aur, peut-être maintenant satisfaite après avoir tirée tant de ses flèches.

    « Ce ne sera pas un problème. Alors que les flammes ont été allumées pour entourer le village, il n'y a qu'un seul endroit qui leur permettra de s'échapper. Ils devraient s'enfuir sains et saufs de là. »

    Cependant, c'est là que commencera le véritable enfer pour eux ; a ajouté Aur.

    « Le véritable enfer ?

    - Logan y est postée. »

    En effet. Si un démon y attendait, c'était un enfer ; Ellen a accepté.
    Maintenant que Logan habitait le corps de Zaitlead, le héros de plomb, il est devenu le plus grand et le plus puissant guerrier parmi les rangs des subordonnés d'Aur.

    La malédiction du plomb qui repoussait toute magie avait été brisée, mais le démon de haut rang qu'était Logan avait déjà une résistance à la magie faible. Mais contrairement à Zaitlead, il pouvait utiliser ses propres capacités magiques, comme la manipulation du feu et de voler dans le ciel.

    De plus, l'incroyable force physique que Zatitlead possédait est restée la même. On craignait que son poing soit assez puissant pour faire sauter les murs solides du château en un seul coup.

    Si un tel être les attendait à la sortie, eh bien, le sort des elfes blancs était sûrement scellé.

    Ellen pensa avec soulagement et, à cet instant, une flèche effleura sa joue.

    « Alors vous êtes venu après tout..... Je svais que vous viendriez. ...Homme de la forêt, et toi, princesse blanche ! »

    Ellen a léché le sang qui coulait de sa joue puis elle a souri au couple qui l'a dévisagée.

    « Donc vous étiez en vie après tout. Ellen, l'Impératrice Noire.... ! »

    La personne qui parlait tout en fixant Ellen avec un air renfrogné était l'elfe blanc, Ceres, dont la beauté était comme le disaient les rumeurs. Elle était grande et mince, avec une petite tête et des traits qui évoquaient une noblesse. Et même parmi les flammes, et couverte de suie, elle paraissait encore impeccable.

    « Ce crime d'attaquer notre village pour la deuxième fois. Une fois pour toutes, nous allons vous le faire payer de votre vie. »

    Le personnage qui se tenait à côté d'elle, tenant un arc, était Evan, un citoyen de la forêt. Il portait un chapeau à large bord avec une plume, et ses yeux qui observaient profondément en dessous étaient verts et tranchants comme un aigle alors qu'ils tiraient sur Ellen.

    « Je pourrais vous dire la même chose. Goûtez maintenant la vengeance de tuer mes frères ! »

    Malgré cela, Ceres et Evan étaient des archers experts avec des compétences qui pourraient bien correspondre à celles d'Ellen. Ils étaient obligés de se battre.

    « Oh, vous avez fini de parler ? »

    Une voix déplacée, paresseuse et enjouée résonnait.

    « Alors, j'arrive ! »

    L'instant d'après, une masse d'acier de fer passa sous les yeux d'Ellen. Les corps de Ceres et d'Evan ont été projetés haut dans les airs, et comme des poupées, ils sont tombés lourdement au sol.

    « ...Qu'est, Qu'est-ce que c'était ?

    - Joe la Gorgone. Tout son corps est recouvert d'une peau d'acier, il ne peut pas être tué par des flèches. Jill, Joel, ramenez-les ici. »

    A la demande de Mio, les chiens noirs ont mordu les vêtements de Ceres et Evan avec leurs dents et les ont levés sur leur dos. Les corps ne bougeaient pas d'un muscle et leurs membres semblaient avoir été tordus dans des directions bizarres, mais ils n'étaient pas morts.

    « ...Mio, je suis content que tu sois mon ami. Je l'ai senti avec tout mon cœur maintenant. »

    Ellen a dit de tout son cœur à la fille ordinaire, qui riait en contrôlant les deux chiens massifs et un taureau en acier de fer connu sous le nom de Gorgone.

    « Hein ? Oh, je suis heureux que tu sois aussi mon ami. »

    Mio inclina sa tête sur le côté avec étonnement.

    ________________________________________________________________________________________________________

    « C'est un moment des plus glorieux. »

    Dit Ellen sans cacher son sourire en voyant les prisonniers enfermés dans leur cellule. Les habitants de la forêt et les elfes blancs avaient subi de légères pertes, mais la plupart d'entre eux avaient été capturés vivants. Surtout les jeunes filles n'avaient pas une seule égratignure.

    « Il y a des moments où vous m'impressionnez beaucoup.

    - Alors vous devriez m'apprécier davantage, maître. »

    Logan a dit d'une voix fatiguée, ce qui est compréhensible. Il lui a fallu beaucoup d'efforts pour sauver les filles qui n'avaient pas pu fuir les flammes incandescentes.

    « Alors, maître. Que ferez-vous de ces prisonniers ? »

    Ellen semblait incroyablement soulagée maintenant qu'ils avaient pris le pays de leurs ennemis et les avaient complètement vaincus. Mais elle savait qu'Aur avait besoin de force de combat, alors elle ne les tourmenterait pas jusqu'à ce qu'ils soient brisés. Quoi qu'il en soit, Ellen a pu rire à la perspective amusante de les utiliser contre leur volonté pour venger ses camarades.

    « S'il n'y en avait qu'un ou deux, je pourrais leur faire subir un lavage de cerveau et les entraîner... mais pour ce nombre, nous devrons probablement prendre des otages pour les faire obéir. »

    Aur a pris les prisonniers et, indépendamment de la race, a séparé les hommes et les femmes dans des cellules différentes. Il se tenait devant la cellule des hommes et élevait la voix.

    « Vous qui vivez dans la forêt. Je m'appelle Aur. Ils m'appellent le Seigneur Démon. Vous avez été vaincu par moi. Obéissez à mes ordres et rendez vos arcs.

    - Tu te moques de nous ! Qui t'obéirait !

    - Je préférerais mourir.

    - Nous qui sommes fiers de la forêt, nous ne succomberons jamais au mal ! »

    Dit ensemble les elfes et les gens de la forêt. Après les avoir écoutés pendant un certain temps, Aur a continué.

    « J'applaudis vos esprits. Mais n'oubliez-vous pas une chose ? ...Oui. Vos femmes. »

    Aux mots d'Aur, les hommes effrayés ne pouvaient que trembler.

    « Si vous me promettez de me servir fidèlement, j'assurerai leur sécurité. Mais si vous dites que vous me défierez....

    - ...Espèce de lâche. »

    Les hommes crachaient amèrement et lançaient un regard noir à Aur.

    « Même ainsi, vous êtes tous des gens de la forêt, connus pour votre vertu et votre courage. Les femmes ne sont pas différentes. Vous avez peut-être la volonté de vous rebeller malgré les pertes. Je vais donc devoir prendre la voie qui sera la plus efficace pour des gens comme vous, avec votre cœur vertueux. »

    Les expressions sur les visages des hommes se transformèrent en une profonde méfiance face aux paroles d'Aur.

    « Si les hommes humains me défient, je punirai les femmes elfes. Si les elfes me défient, je punirai les femmes humaines. Il sera plus facile de supporter l'idée que vos nouveaux voisins soient punis plutôt que les vôtres, n'est-ce pas ?

    - Toi.... !

    - C'est un affront ! »

    Dit Aur avec un sourire sournois quand les hommes ouvrent à nouveau la bouche en signe de protestation.

    « Si les humains vous défient, ce sont eux qui devraient être punis ! »

    Une seule voix d'elfe cria, et la cellule tomba dans le silence. Les elfes et les humains qui s'étaient entremêlés jusqu'à présent commencèrent à s'éloigner lentement les uns des autres.

    « En effet, c'est comme vous le dites. Mais n'est-ce pas un moyen plus efficace de traiter avec vous tous, qui êtes liés par la confiance ? ....Même ainsi, cela impliquera les femmes. Je vais préparer une mesure de secours.

    - Mesures de secours.... ? »

    Aur fit un signe de tête magnanimement à l'homme qui avait demandé avec un soupçon de désespoir dans sa voix.

    « Si les elfes informent sur la préparation des humains à une révolte, je ferai punir les femmes humaines au lieu des femmes elfes. Il en est de même pour l'inverse. Nous aurons alors une justice rétributive. Les justes ne seront pas punis. »

    Les hommes ont finalement commencé à comprendre ce qu'Aur essayait de dire. Aur n'avait pas vraiment cru que punir les autres était plus efficace que de punir le délinquant, ne serait-ce qu'un peu. C'était une condition pour diviser les humains et les elfes, pour qu'ils se surveillent les uns les autres.

    Il n'y aurait pas de sens à cette condition si tous se levaient en même temps. Mais si l'un côté trahissait l'autre, seules les femmes de l'autre côté seraient punies. Si l'un des camps se préparait à une révolte sans le dire à l'autre, l'autre camp en prendrait la responsabilité. Aur testait cette confiance qui s'était développée entre les humains et les elfes.

    Et Aur avait senti que la vraie confiance qui devait exister entre les humains et les elfes pour qu'une révolte unie se produise, ne germerait pas. La seule raison pour laquelle ils avaient pu s'unir lorsqu'ils ont été attaqués par les elfes noirs, c'est qu'il n'y avait pas d'autre recours pour vivre. Tout comme vous vous enfuirez là où le feu ne pourrait pas vous atteindre, vous utiliserez la seule méthode qui vous reste. C'est la même chose pour les elfes et les humains.

    Mais dans les situations où il y a de multiples façons de s'en sortir, les choses se dérouleront tout à fait différemment.

    Des valeurs différentes. Différentes durées de vie. Différents classements. Même entre humains, entre elfes, il faudrait du temps pour arriver à une conclusion. Et avec ce nombre d'humains et d'elfes, il leur serait impossible d'arriver à la même conclusion jusqu'à la dernière personne. Il suffirait d'une seule personne pour détruire un complot de révolte.

    Avec ce règlement, il était probable que les hommes seraient utiles comme esclaves pendant un certain temps. S'ils travaillaient à une distance qui n'était pas trop proche ou trop éloignée l'un de l'autre, ils continueraient à se surveiller mutuellement.

    Aur s'est retourné sur ses talons et s'est dirigé vers une autre cellule....une cellule solitaire.

    Après avoir traité avec les gens, il doit aller voir les chefs.
    Il était temps de rencontrer Ceres et Evan.
  • J'adore cette Arc ''Donnons au héro une mort cruelle''sa déboîte de malice!
  • juillet 2018 modifié
    Bonsoir,

    Petite annonce a ceux qui suivent yojo senki je vais essayer de finir le chapitre 2 demain.
    Et pour ce nouveau chapitre, nouveau personnage féminin oblige donc rituel malsain de l'auteur...
    Sur ce, bonne lecture :)

    ATTENTION AUX PERSONNES DE -18 ANS : ce chapitre contient des thèmes ou des scènes qui ne conviennent pas aux jeunes lecteurs, donc lisez seulement au-delà de ce point si vous avez 18 ans ou plus.

    VOUS ETES AVERTIES.
    ___________________________________________________________________________________________________

    Chapitre 15 
    : Peignons un tableau chaotique de l'enfer partie 3


    « Relâchez-moi tout de suite. »

    Les premiers mots venant des lèvres de Cérès, la princesse elfe blanche, était un orgueilleux ordre. Bien qu'en vérité, elle n'était qu'une princesse de nom, car leur colonie était beaucoup trop petite pour qu'on l'appelle un pays. Tout au plus, il s'agissait d'un village, avec comme population un simple rassemblement de gens.

    Mais l'apparence de Cérès a été distinguée, même parmi les elfes blancs qui étaient connus pour leur beauté. Elle avait au moins la prestance d'une princesse, si ce n'est rien d'autre. Tout en étant elle-même une elfe blanche, Sharl ne ressemblait qu'à une jeune fille innocente comparée à Ceres, qui était équipée des attraits d'une femme mûre.

    Ses bras et ses jambes étaient longs et minces, sa taille était presque la même que celle d'Aur. Son apparence était raffinée et belle, comme une œuvre d'art bien conçue. Cette beauté n'avait pas été gâchée, même si la forêt avait brûlé autour d'elle. Sa peau qui avait été frottée à l'eau chaude brillait comme une perle.

    Les deux morceaux qui faisaient saillir sa tenue de prison en haillons étaient généreuses par rapport à l'humain moyen, et pour les elfes blancs habituellement minces, ses seins auraient été considérés comme exceptionnellement gros.

    « ...Comprenez-vous la position dans laquelle vous êtes ?

    - Bien sûr que si. Vous êtes une crapule, malfaisante et éhontée. Vous devriez vous repentir de vos actes dès maintenant, et nous laisser partir libres. »

    Il semblait que Ceres était sérieuse avec ses exigences.

    « Sans honte, vous dites....c'est peut-être le cas. Cependant, la chose au sujet des humains est qu'ils sont tous les mêmes une fois épluchés d'une seule couche. Cela inclut l'homme que vous aimez, Evan... Non, je dirais que même les elfes sont tous fondamentalement les mêmes.

    - Vous vous moquez de nous ! Evan n'est pas comme toi ! Il est fort et gentil, personne n'est aussi courageux et vertueux que lui. Qu'est-ce qu'un lâche comme vous.... !

    - Alors, prouvez-le-moi. »

    Aur a vu que Ceres avait mordu à l'appât avant de l'interrompre.

    « Je ne crois pas à l'amour. C'est simplement une tromperie qui accompagne la luxure. Si vous insistez sur l'existence d'un tel amour, prouvez-le-moi. Si tu réussis, j'accepterai ta justice et t'accorderai ta liberté.

    - ....Que voulez-vous que nous fassions ? »

    Peut-être qu'elle a acquis une vague compréhension de ce que Aur voulait, car il y avait de la peur dans sa question.

    « Pendant une semaine, je vais te ravir. Tu seras souillée et déshonorée, tu pleureras et céderas. Si même alors, votre amour continue sans changement, je l'accepterai comme un véritable amour et vous laisserai partir tous les deux.

    - Et si je refuse cette proposition ?

    - Vous deux attendez votre mort, sans jamais vous revoir. »

    Ceres a poussé un profond soupir à la réponse d'Aur ; elle a pris sa décision.

    « Très bien. Mais ce corps est déjà celui d'Evan. Ce n'est pas à moi de prendre cette décision par moi-même. Permettez-moi de le rencontrer une seule fois. S'il est d'accord, j'accepterai votre défi.

    - ....Vous avez ma permission alors. »

    Aur a donné l'ordre à Ellen, et Evan a été amené à se tenir devant la cellule de Ceres. Les deux mains d'Evan étaient liées et attachées à une chaîne qui ne lui permettait pas de se rapprocher de Ceres. Mais les deux se réjouissent de leurs retrouvailles et se chuchotent des mots d'amour l'un à l'autre.

    Lorsque les termes du défi ont été expliqués à Evan, il a été étonné et est devenu fou de rage. Mais quand on lui a fait comprendre que c'était leur seul moyen de survie, il l'a accepté solennellement.

    « Ceres. Peu importe à quel point vous êtes souillé par ce mal, votre lumière ne s'éteindra pas, pas même un peu. Je te jure mon amour immuable.

    - Oui, Evan.... Je ne succomberai pas au mal. Je vais montrer à ce Seigneur Démon rusé et sa nature tordue, ce qui est vraiment la chose la plus puissante et la plus belle de ce monde. (NdT : NAÏF)

    - ...Ceres......

    - Evan....

    - Ça suffit comme ça. »

    Aur était ennuyé par le fait que ces deux jeunes amants puissent être dans leur propre monde, même dans une situation comme celle-ci. Il a tiré les chaînes d'Evan et les a remises à Ellen.

    « Alors, vous devriez vous réjouir de la semaine à venir. »

    Et il a ordonné qu'Evan soit renvoyé dans sa cellule avant d'entrer lui-même dans celle de Ceres.

    « Maintenant, je pense que je vous prendrai ici et maintenant. »

    Aur a sorti un flacon de médicaments de sa poche et l'a remis à Ceres.

    « Et qu'est-ce que c'est ?

    - Un aphrodisiaque. Je n'ai pas l'intention de m'embêter avec des préliminaires à chaque fois.

    - Je.....Qu'est-ce qui vous fait penser que je boirais une telle chose ?

    - C'est un aphrodisiaque, pas une potion d'amour. Tout ce qu'il fera, c'est exciter votre corps avec force. Est-ce que la plus belle chose au monde dont vous avez parlé, facilement vaincue par une simple drogue ? »

    Dit Aur d'une voix railleuse, Ceres était à court de mots.

    « Il y a même un agent contraceptif en association. Vous devriez le boire si vous ne voulez pas tomber enceinte.

    - Tu aurais dû dire ça au début ! »

    Ceres a retiré le bouchon de la bouteille et a versé le liquide dans sa gorge. Elle fronça les sourcils devant le goût amer et la sensation de brûlure qui a éclaté dans sa gorge.

    « Maintenant, je pense que je vais vous demander de me faire un service ici, pendant que nous attendons que la drogue ait un effet. »

    Aur s'est assis sur le lit et a immédiatement sorti son membre.

    - ...Service ?

    - Je vous dis de le caresser avec la bouche et les mains. »

    Tandis que Ceres le regardait avec une expression de dégoût, Aur a sorti sa propre main pour prendre celle de Ceres et la lui fais saisir.

    « N'utilises pas tes dents. Si tu le fais, je ferai faire la même chose au corps d'Evan avec une lame. »

    La tension dans sa tête à cause du dégoût a disparu à ces mots, et elle est devenue calme.

    « Bougez vos mains à une vitesse constante. Votre langue devrait monter et descendre, elle devrait couvrir tout. »

    Alors même que la tête de Ceres était poussée, elle hocha la tête et caressa frénétiquement le membre d'Aur avec ses mains et sa bouche.

    « .... Tu n'es pas très doué. Ça devra faire l'affaire, j'en profiterai à ma façon. »

    Aur saisit la tête de Ceres avec les deux mains et poussa ses hanches vers l'avant dans sa bouche comme si c'était pour ravager ses parties intimes.

    « Mmmm, nnm, mmmg.... ! »

    Ceres a poussé un cri étouffé lorsque les profondeurs de sa gorge ont été violées, mais Aur l'a ignorée et a continué l'attaque sur sa bouche.

    « je jouis.... Tu vas tout boire. »

    Et puis il lui a fait avaler toute sa semence dans sa gorge.

    « Mm....gu, ga, ga, ha... !!!!!!!!! Gheh...., go, hhhhhh.... ! »

    Ceres a toussé à cause de l'abondance de sperme, elle a retiré sa bouche et l'a vomi par terre. Le goût amer indescriptible et l'apreté agressaient ses narines, elle était enveloppée d'une sensation de dégoût inégalée.

    « Je t'ai dit de tout boire.... Quoi qu'il en soit, tu seras obligé de le boire plus tard. Maintenant, il semble que l'aphrodisiaque a commencé à faire effet. Allonge-toi là et écarte les jambes. »

    Tout en toussant, Ceres a posé son corps rougissant sur le lit. Aur semblait très confiant, mais Ceres avait aussi confiance en sa capacité à se contrôler.

    « Je vais entrer maintenant. »

    Aur écarta les jambes de Ceres, il se jeta instantanément dans ses parties intimes. Fidèle à sa fierté, le sien était plus gros et plus dur que celui d'Evan, et son corps qui brûlait avec l'aphrodisiaque ressentait une intense ruée de plaisir.

    « Ahh… »

    Ceres n'a fait aucune tentative futile pour y résister, elle a accepté le plaisir tel qu'il était. En raison de leur beauté, les elfes étaient souvent capturés par les humains et transformés en esclaves. Ceres était particulièrement belle dès le plus jeune âge et avait appris à agir dans une telle situation.

    Vous ne perdriez votre force que si vous essayiez de résister de force au plaisir. Il vaut mieux l'accepter et attendre une ouverture où l'on peut s'échapper. Et c'était peut-être à cause de l'aphrodisiaque, mais l'acte sexuel d'Aur était, ignorant le dégoût physiologique, capable de lui donner un fort sentiment de plaisir.

    Mais ce n'est qu'en ayant des rapports sexuels avec Evan que son cœur pouvait s'épanouir. Peu importe le plaisir qu'on lui donnait, Ceres connaissait ce sentiment de joie. Il n'y avait aucune possibilité qu'elle perde son cœur.

    « Mmm, aa.....aaaaann...mmm, mmm...... »

    Aur a commencé à se déplacer plus vite, peut-être parce qu'il était content quand Ceres a commencé à élever sa voix dans un doux gémissement.

    « Je vais jouir.... reçois tout ! »

    Il a jailli avec une force que l'on pouvait presque entendre, la semence d'Aur s'est déversée dans le ventre de Ceres. Son corps l'accepta d'un frisson, elle soupira en soulagement.

    Il reste six jours. Son peuple serait sauvé si elle pouvait le supporter.
    Le Seigneur Démon n'était rien, dans les draps, il n'était qu'un homme.

    Alors qu'elle y pensait, son corps a été retourné.

    « Que.... ?

    -Je vais te prendre par derrière. »

    Sans attendre une réponse, il serra les hanches de Ceres et poussa de nouveau son membre incurvé au plus profond d'elle.

    « Ahh....Que, pourquoi...Es-tu...Encore..... ?

    - C'est une chose étrange à dire. »

    Aur a retrouvé un sourire maléfique alors que Ceres élevait sa voix dans l'étonnement.

    « N'ai-je pas dit que je te ravirais pendant sept jours ? Pourquoi, à peine un koku* est passé. ( NdT : koku, unité de mesure de temps archaïque)

    - Mais....tu plaisantais, n'est-ce pas ? »

    Demanda Ceres, sa voix frémit.

    « Ce n'est pas le cas. Ma convoitise est infatigable. Je vous aurai pendant toute la semaine, 84 koku*(168 heures). »

    À cet instant, tout son sang-froid a été vidé de son expression.
  • ATTENTION AUX PERSONNES DE -18 ANS : ce chapitre contient des thèmes ou des scènes qui ne conviennent pas aux jeunes lecteurs, donc lisez seulement au-delà de ce point si vous avez 18 ans ou plus.

    VOUS ETES AVERTIES.


    Chapitre 15 
    : Peignons un tableau chaotique de l'enfer partie 4


    « Ahhhh.....haa...... »

    Hautes vagues, basses vagues.

    La conscience de Ceres a été ballottée comme un petit bateau entre deux vagues, s'avançant et se retirant.

    Ses yeux ne pouvaient pas se concentrer en raison de l'intense fatigue qu'elle ressentait, ses pensées étaient éparpillées en mille morceaux et ne se réuniraient pas. Elle ne pouvait que digérer les hautes vagues et gémir doucement, et secouer son cul et plaider quand les basses vagues arrivaient. Il n'y avait que ces deux-là.

    Son corps entier était recouvert de sa semence, les images d'un dégoût pour lui étaient maintenant lointaines, passé l'oubli. L'intérieur de ses cuisses était couvert de liquide blanc et épais autour de ses deux trous, ses yeux étaient couverts, sans lumière. Sa bouche était à moitié ouverte, l'expression incertaine sur son visage lui donnait une apparence qui était loin de ce que l'on pourrait attendre d'une belle princesse elfe.

    « Ahhhhh… »

    Elle sentait la sensation du liquide chaud qui se déversait en elle comme une haute vague, et comme son instinct l'exigeait, elle élevait la voix en ayant soif de ce plaisir. Elle ne pouvait même plus penser à ce que cela signifiait, elle ne pouvait que secouer son cul et plaider pour plus.

    « Mmm....ahhh...... »

    Cela faisait un certain temps qu'Aur ne l'avait pas sortie d'elle depuis la dernière fois, et elle a poussé un léger cri. Il aurait éjaculé presque dix fois à l'intérieur d'elle, mais elle, bien sûr, n'en avait aucun souvenir. Elle ne pouvait que pleurer à la perte de ce qui avait rempli son corps, elle tendait ses jambes affaiblies et poussait son cul vers l'extérieur.

    Mais au lieu du plaisir qu'elle avait anticipé, le pénis engorgé a été poussé devant ses yeux. Ceres a rempli sa bouche avec la chose couverte de sperme et precum sans hésitation, suçant, léchant tout.

    Elle n'avait pas eu ce qu'on pourrait appeler un repas depuis qu'elle avait commencé à avoir des rapports sexuels avec Aur. La seule chose qui est entrée dans sa bouche, c'est sa semence. Comme il a été infusé avec de grandes quantités de magie, il contenait assez de nutriments pour qu'elle puisse survivre, et il y en avait beaucoup.

    Elle avait été frappée d'un sentiment de désespoir plutôt que de colère lorsqu'il lui avait dit de satisfaire sa faim, mais elle ne pouvait pas vivre une semaine entière sans manger ou boire. Comme elle l'a bu à contrecœur, elle s'est vite habituée à son goût. Elle a même commencé à trouver cela agréable.

    Parce qu'Aur éjaculait davantage de liquide épais au fur et à mesure qu'il se plaisait, elle le servait avec passion, léchant son bâton de viande. Comme son membre sexy envahissait ses seins amples, elle les poussait avec ses mains, et comme si elle attirait les flammes de la convoitise d'Aur, elle sortait sa langue et en léchait le bout.

    Ensuite, elle frottait sa joue contre le manche et léchait les sacs pleins de semences. Ses doigts, minces comme des poissons blancs, frottaient son membre. Ses lèvres, qui ressemblaient à des fraises sauvages, remontaient le long du fût, le goûtant lentement.

    Et vulgairement, elle sortirait sa langue et ouvrirait sa bouche en enveloppant la tête dans sa bouche. En même temps, elle le caressait avec sa langue comme si elle traçait quelque chose, puis ses joues s'enfonçaient vers l'intérieur et elle suçait fort.

    « Mmm, mmmm..... »

    Les yeux de Ceres s'amincirent alors qu'elle buvait bruyamment le nectar qui éclatait de la partie supérieure, elle a tout avalé. Ce qu'elle avait craché au début, maintenant elle se sentait naturelle de savourer sur la langue avant de boire. Maintenant, son corps bougeait tout seul sans réfléchir.

    « Mmm… »

    Après avoir bu une grande partie de sa semence, Ceres a poussé un gémissement satisfait lorsque son corps a été tiré. Elle ne lutta pas, elle se retourna sur le lit couvert de sueur et ouvrit les jambes.

    « Ahhh… »

    Elle poussa un gémissement lorsqu'elle sentit la sensation que le membre engorgé pénétrait en elle par l'avant. Et dans un mouvement lent, elle a enroulé ses jambes autour du dos d'Aur, elle a poussé ses hanches vers Aur, le forçant ainsi à se rapprocher d'elle.

    « Nous approchons de la fin de la semaine promise. »

    Aur chuchota soudain en entendant Ceres supplier pour avoir du plaisir.

    Cependant, elle ne comprenait pas le sens de ses paroles, elle continuait à tirer Aur vers l'intérieur de ses jambes, le suppliant d'être au plus profond d'elle. Ceres préférait être pénétrée en profondeur plutôt que de se faire frotter dans des endroits peu profonds. Elle s'est sentie comblée quand elle a été pénétrée, au plus profond d'elle-même.

    « En êtes-vous certain ? Evan attend. »

    Evan.

    Avec ce seul mot, Ceres est revenue à elle-même. Le brouillard qui couvrait sa conscience s'est dissipé, ses quatre membres qui avaient été engourdis se sont soudainement sentis lourds, une grande fatigue a pris son corps.

    Mais même ainsi, elle avait retrouvé sa raison.

    « Evan.... Je n'ai pas cédé à vous.... ! Relâchez Evan et tous les autres ! »

    Les yeux avaient retrouvé leur lumière, ses lèvres avaient été tendues, il y avait une forte volonté présente dans son expression. Elle était couverte de sperme, mais la brillance qui s'infiltrait de l'intérieur avait une force qui couvrait tout le reste.

    « ....Je suis surpris. Vous aviez encore autant de pouvoir en vous. »

    Les yeux d'Aur s'étaient élargis. Que Cérès, qui avait été si rêveuse et avait avidement supplié d'être satisfaite, reviendrait à elle-même à la simple mention de l'homme qu'elle aimait, il ne pouvait qu'admettre que l'amour des elfes était impressionnant. Il n'était pas étonnant que la plupart d'entre eux donneraient leur vie pour cet amour.

    « Très bien. Je suis vaincu. je vous permettrai de rencontrer Evan. »

    Aur ordonna à ses serviteurs de préparer de l'eau chaude et, après s'être nettoyé lui-même et Ceres, laissa lentement son corps se reposer.

    Quand elle s'est réveillée et a retrouvé son énergie, Aur l'a guidée à travers le labyrinthe et vers la cellule d'Evan.

    « Oh, Maître.... Avez-vous perdu ? »

    En les interceptant, Lilu demanda alors qu'elle regardait Ceres avec des yeux ronds.

    « Oui. Comme on pouvait s'y attendre pour une princesse elfe blanche, je n'étais pas de taille face à elle.

    - Vous l'avez fait pendant sept jours d'affilée, n'est-ce pas ? Incroyable… »

    Lilu avait l'air impressionnée alors qu'elle conduisait Aur et ouvrait la porte en bois.

    « Celui-ci s'est rendue après trois jours. »

    Cérès est devenu muet à la vue exposée devant eux.

    Plusieurs succubes volaient dans les airs, au centre était Evan, perdu pendant le moment de ravage d'une succube. Ses joues étaient minces et sanctifiés, ses yeux étaient vides et brillaient d'un éclat terne lorsqu'ils regardaient le succube. Seule la chose qui se trouvait entre ses jambes se levait fortement, pénétrant et sortant à plusieurs reprises des parties intimes de la succube, éclaboussant un liquide nuageux partout.

    « Evan.... ? »

    Même lorsqu'elle l'a appelé, il a continué à se noyer dans l'acte comme s'il ne pouvait pas l'entendre.

    « Evan, réveille-toi !

    - Uh, ha....kkk...a....gh »

    Ceres a secoué son épaule et a appelé son nom, mais il n'a pas répondu et a continué son rapport sexuel avec la succube.

    « Evan, j'ai gagnée ! Nous sommes maintenant libérés de cet endroit ! Evan !!!! »

    La voix douloureuse de Ceres n'a reçu aucune réponse d'Evan, ses pupilles sont restées vacantes alors que ses hanches ne cessaient de bouger.

    « Ce n'est pas la peine. »

    Dit une des succubes avec un rire amusant.

    « Cet homme a déjà vendu son âme. S'il peut continuer à avoir des relations sexuelles, il n'aurait besoin de rien d'autre, c'est ce qu'il a dit.

    - Il a même dit que vous ne pouviez pas vous comparer à nous, lorsque nous avons posé des questions sur son amant.

    - Non… »

    Cérès tomba dans le désespoir là où elle se tenait. Devant elle, le membre d'Aur lui a été présenté. Elle l'a instinctivement mis dans sa bouche.

    « Mmm !? »

    Puis elle a réalisé qu'elle avait le pénis d'un autre homme dans sa bouche juste en face d'Evan, et elle a essayé de s'éloigner, mais les mains d'Aur l'ont tenue en place. Evan continuait à ravager la succube, comme si cela ne l'intéressait pas que son amant suçait un autre homme devant lui.

    « Votre cœur a en effet été victorieux contre le plaisir. Mais pour votre corps c'est différent. » (NdT : une impression de Déjà-vu...)

    Aur saisit les seins de Ceres et se moqua de son entrejambe avec son pied. Et c'est ainsi que ses cuisses sont devenues humides, coulant de nectar.

    « Je doute que vous ressentiriez quoi que ce soit pour Evan en vous maintenant. J'ai pris le temps de te refaire pour que tu sois à ma taille. Eh bien, Evan semble avoir perdu son corps et son cœur à cause de la succube, c'est exactement ce que font les humains. C'est quelque chose que vous, elfes, qui aimez un seul partenaire depuis des centaines d'années, ne comprendriez pas. »

    Evan n'était pas infidèle. Il avait été pris contre sa volonté par la succube, dont tout le but était de tromper les hommes, il n'y a personne qui puisse résister. Aur était confiant qu'il pouvait les égaler en compétence, mais Ceres l'avait emporté. Elle avait une force mentale énorme.

    Mais elle s'attendait à la même force de son partenaire. C'était son erreur.
    Trahi par lui, en qui elle avait cru, son cœur qui avait été déchiqueté était maintenant complètement brisé.

    « Ohh....Maître, vous ne m'avez pas eu depuis un bon moment. »

    Lilu embrassa le bras d'Aur en taquinant.

    « J'aimerais savoir la raison pour laquelle vous avez appelé la nouvelle succube ici au lieu de me permettre de divertir Evan. »

    Dit Lilu en riant. Aur a répondu sans ménagement.

    « Vous manquez d'attrait en tant que succube. Je ne pensais pas que c'était possible de le briser.

    - Hmph, c'est vrai ? Pourquoi ne pas le découvrir tout de suite, si j'en ai assez ou pas ! »

    Avec un mouvement de poitrine, Lilu a pris en sandwich la tête d'Aur avec ses seins.

    « Je dis que ce genre de réponse abrupte est la raison pour laquelle il n'y a pas de charme féminin. Ne pouvez-vous pas séduire quelqu'un moins directement ? »

    Tandis que les deux étaient succube et invocateur, les deux se comportaient presque comme des amants. Ceres regardait avec envie.

    «Mais je peux te comprendre. »

    Ne manquant pas son regard, Aur lui chuchota doucement.

    « Ce corps a cessé d'être humain. Bien qu'il n'y ait pas d'égal pour un elfe, je peux vivre plusieurs centaines d'années. Je serais capable de comprendre vos sentiments. »

    Ceres n'avait pas d'autre choix que d'accepter la main tendue. Elle a compris dans son esprit que c'était un chemin qu'Aur avait tracé. Mais il n'y avait pas d'autre chemin à prendre pour son cœur. Elle connaissait trop la chaleur de l'autre pour continuer à bluffer dans la solitude.

    Ainsi, le lien entre le peuple de la forêt et les elfes blancs a été complètement rompu, et les deux sont devenus les sujets d'Aur.

    ______________________________________________________________________________________________________

    « Seigneur Aur. »

    Après le retour de Ceres et Evan dans leurs chambres, Aur a commencé à se diriger vers sa propre chambre après une longue période d'absence, lorsque Marie est apparue devant lui.

    « ...Qu'est-ce que c'est.

    - Sophie est....soph......

    - Qu'est-il arrivé à Spina ? »

    Marie, qui partageait la même contrée natale que Spina, continuait à l'appeler... Sophia, son vrai nom.

    Ses grands yeux se sont remplis de larmes en le regardant, Aur l'a mise sur ses genoux et lui a fait face. Mary avait une bonne compréhension pour son âge, elle comprenait qu'Aur était occupée.
    D'habitude, elle ne le dérangerait jamais dans un moment comme celui-ci, elle ne lui parlerait pas si ce n'était pas important.

    « Elle est partie. »

    Et cette fois, son hésitation a provoqué un désastre. Si elle avait apporté cette nouvelle à Aur plus tôt, leurs destins auraient peut-être été différents.

    « Sophie n'est nulle part, depuis longtemps. »

    Mais c'était beaucoup trop tard.
  • Chapitre 15.5 : Commentaire du donjon


    Statut du donjon après le chapitre 15.

    Nombre d'étages : 5 étages du donjon
    Miasme : 80
    Notoriété : 85
    Magie économisée : 45 (Unités : 10,000/jour)
    Consommation magique : 30 (Unités : 10,000/jour)


    Nouvelles installations :

    Prison
    Une prison qui permet la détention d'un grand nombre de captifs. Ce système s'accompagne de renforcement spécial par rapport aux cellules solitaires, il y a une probabilité accrue que les prisonniers travaillent ensemble pour s'évader.


    Nouveau potentiel de guerre
    :

    Logan en Zaitlead (NdT : no homo)
    Potentiel de guerre : 12
    Consommation de mana : 2
    L"apparences de Logan, le démon de bas rang après qu'il a pris possession de Zaitlead, le corps du Héros de plomb. Alors que la " malédiction du plomb " qui annule toute sorcellerie a disparu, sa force demeure. Bien qu'il ne soit pas à la hauteur du Hero Zaitlead lui-même, il se vante d'une puissance suffisante pour battre le héros moyen, et le besoin magique a diminué.

    Metus
    Potentiel de guerre : 17
    Pas un sous-fifre pour être précis, mais spécialement enregistré comme celui qui a été utilisé.
    Le plus vieux et le plus fort dragon qui se vante d'une puissance écrasante. Ses capacités de combat en tant qu'unité unique sont sans aucun doute inégalées dans ce monde. Bien qu'elle n'ait pas de capacités remarquables en dehors du poison intensément puissant combiné avec son souffle et son sang, sa taille, la force de ses écailles, sa puissance, ses griffes acérées, tout cela est menaçant.
    Converti en potentiel de guerre, Wolf avait environ 15 ans, mais il a pu la battre dans une tentative qui lui a coûté la vie.

    Ceres(Elfe blanc)
    Potentiel de guerre : 8
    Capacité Magique Maximale : 7
    Princesse des elfes blancs, parmi les elfes féeriques de la forêt, ils sont connus pour régir les aspects les plus brillants, comme les bénédictions et le confort de la forêt. Ses talents de magie et d'archet sont considérés comme une excellente rivale pour Ellen, l'elfe sombre. Elle possède une force que l'on n'attendrait pas d'une forme aussi mince. De plus, elle a une capacité de stockage de magie supérieure à celle de l'elfe noir.

    Les elfes blancs et les gens de la forêt.
    Potentiel de guerre : 6
    Capacité Magique Maximale : 2
    Les sujets de Ceres et leurs alliés, les gens de la forêt. Les deux maîtrisent l'arc, mais les elfes peuvent y ajouter de la magie. Ils sont un rang en dessous des elfes noirs qu'Ellen dirige, et deux rangs en dessous d'Ellen ou Ceres en termes de capacité, mais ils se rattrapent avec leur grand nombre.

    Succube
    Potentiel de guerre : 2
    Consommation de mana : 0,1
    Capacité Magique Maximale : 10
    Démon femelle. Elles ont généralement des capacités équivalentes à celles de Lilu.

    Petit Démon
    Potentiel de guerre : 9
    Consommation de mana : 3
    Des démons plus petits qui ont été appelés comme une extension. Ils ont le même degré de force que Logan lorsqu'il ne possède pas Zaitlead, mais leur apparence et leurs capacités varient. Et cela inclut leurs goûts sexuels, qui incluent les jeunes garçons, la scatophilie et la zoophilie.


    Le donjon actuel

    Le miasme est devenu plus épais, seuls des humains bien entraînés sont capables de se déplacer dans les étages inférieurs, tandis que les démons et les mauvais esprits peuvent se déplacer sans être encombrés. C'est maintenant à un niveau où les cadavres se lèveront et marcheront comme des morts-vivants à moins d'être traités, non seulement dans le donjon, mais aussi près de l'entrée.
    La notoriété d'Aur s'est répandue comme le tonnerre, à moins d'être très loin dans la campagne, il n'y avait personne qui entendait le nom du Seigneur Démon et qui ne frissonnait pas.
    Les ménestrels chantaient toutes ses sagas, le poème héroïque du dernier combat du Roi Loup restera populaire pendant un certain temps.
  • Bonsoir,

    Excusez- moi pour le silence j'ai été très occupé et je vais aussi encore baisser le rythme de partage car dans 3 chapitre on sera au même niveau que la traduction anglaise.
    Sur ce, bonne lecture :)

    Chapitre 16 : Punissons les imbéciles partie 1

    « ....On se sent seul ici..... »

    Lilu marmonna tranquillement en regardant la foule de gens qui allaient et venaient.

    Combien de mois s'étaient écoulés depuis la disparition de Spina ?
    On ne savait toujours pas où elle se trouvait et, sans même que son intention devienne claire, Aur avait cessé de la chercher.

    La malédiction qu'il lui avait jeté sur elle était de la sorte qu'elle serait mortelle pour elle, si elle essayait de l'enlever par la force, il ne lui serait pas possible de divulguer les secrets du donjon à des étrangers. Et elle-même n'était pas capable de parcourir le donjon, pour commencer.

    Alors que c'était une petite perte de perdre ses compétences et l'effort consacré à l'enseignement de l'art de la sorcellerie, ce n'était pas comme si elle avait un poste dédié dans le donjon, tout irait bien sans elle.

    Aur avait expliqué cela en mettant fin à la recherche de Spina, mais pour Lilu, il semblait qu'Aur se retenait, peut-être par souci d'impliquer Spina dans quelque chose.

    Pendant ces quelques mois, l'armée d'Aur a commencé à engloutir lentement les petits pays voisins. Ellen et les autres avaient remonté à la surface après la défaite du pays des elfes blancs. Leur relation avait toujours porté sur la défaite des elfes blancs, rien de plus. Et bien que légèrement inférieur en force, Aur avait obtenu des douzaines de troupes d'elfes blancs, donc militairement, ce n'était pas un problème pour lui.

    Cependant, Aur avait relâché par hasard les femmes qu'il avait appréciées. Il avait même envoyé Mio, qui avait refusé leur départ, pour les accompagner. Mio avait été troublée par la décision d'y aller ou non, mais elle a finalement suivi Ellen. Elle aussi avait été remplacée par des jeunes femmes et des diablotins à qui on appris à élever le bétail et les bêtes, de sorte que cela ne posait pas de problème. Mais le fait que tant de visages familiers s'éloignent les uns après les autres avait donné à Lilu un fort sentiment de tristesse et de frustration inexprimable.

    Ils étaient de plus en plus nombreux. Ils avaient vaincu plusieurs pays, leurs esclaves et leurs bêtes avaient augmenté et de nombreuses filles avaient subi un lavage de cerveau. Mais Aur ne se souvenait pas de tous les noms, et il ne les gardait pas à ses côtés comme avant. A ce jour, la majorité des femmes elfes et humaines sous Ceres avaient juré fidélité à Aur, mais Lilu ne connaissait aucun de leurs noms.

    Des aventuriers comme Wikia, Nadja, Sharl et Faro avaient les mains pleines pour gérer leurs nouveaux sous-fifres, et Lilu les voyait rarement. Même Logan était occupé à gérer les nouveaux petits démons qui étaient arrivés, ainsi que la garde du labyrinthe.

    C'était juste Lilu qui continuait d'être aux côtés d'Aur, et Mary qui s'était accrochée à Aur depuis que Spina avait disparu. Il semblait qu'Aur se sentait de plus en plus seul à mesure que son pouvoir s'étendait et que son peuple augmentait en nombre. Lilu l'embrassa par derrière.

    « Ce que vous dites est stupide. Nous avons plus d'hommes et plus de travail maintenant. C'est pour ce moment que je vous ai invoqué. Vous devez travailler plus dur. »

    Le vieux sorcier lui a ordonné de passer par-dessus son épaule après lui avoir arraché les bras.

    « ....Comme vous l'ordonnez. »

    Dit le fidèle familier à contrecœur et a relayé l'ordre à ses sous-fifres qui ont aidé à gérer le labyrinthe. Les succubes nouvellement arrivées qui avaient été utilisées pour séduire les hommes étaient maintenant sous le commandement de Lilu.

    Mais il y avait quelque chose de fondamentalement différent entre eux et Lilu. Bien sûr, ils n'ont désobéi à aucun de ses ordres, et ils ont travaillé dur. Cependant, elles n'avaient aucune confiance en Aur, et Aur, en retour, les considérait comme de simples ouvrières.

    C'était la vraie forme de démons. C'était Lilu qui était anormale, cette sentimentalité, ses sentiments envers Aur, rien de tout cela n'était typique d'un démon.

    Bien sûr, les démons pouvaient être individualistes, il y avait des déviations dans les personnalités. Jusqu'à présent, Lilu pensait que ses traits n'étaient qu'une déviation.

    Cependant, elle ne pouvait plus s'empêcher de penser qu'il y avait quelque chose de fondamentalement différent entre elle et les autres succubes. Ce malaise qu'elle n'avait jamais ressenti, même lorsqu'elle vivait dans le monde des démons, devenait de plus en plus fort à chaque jour qui passait.

    « Puis Limu et Lalu inspecteront les bêtes au troisième étage, Shiruke et Sulia prendront le quatrième étage, Lolika et Nanai le premier, la patrouille du deuxième étage..... »

    C'est arrivé alors que Lilu donnait des ordres à ses sous-fifres.

    Soudain, les lumières qui illuminaient le labyrinthe intérieur commencèrent à clignoter en rouge. Un son métallique strident, comme la sirène d'avertissement pour les fourmis géantes a commencé à sonner tout autour d'eux. Lilu n'avait entendu ce son qu'une seule fois auparavant.

    Elle a fait revivre le vieux souvenir. Oui, c'est à ce moment-là qu'elle avait rencontré Yunis pour la toute première fois.
    Il servait maintenant à signaler l'arrivée des envahisseurs aux quatrième et cinquième étages.

    « Shia ! N'avez-vous pas dit qu'il y avait pas de puissants aventuriers récemment ?

    - Aucun n'est passé par le troisième étage. »

    Dit l'une des succubes d'une voix calme. Il n'y avait même pas un soupçon de panique dans son expression.
    Ce qui était important pour elle, c'était de savoir si la récompense précieuse de l'énergie magique lui serait correctement versée. Si Aur venait à mourir ou si la magie disparaissait, elles retourneraient tout aussi rapidement chez elles dans le monde des démons. C'était leur point de vue sur la situation.

    Lilu a fermé les yeux. Avec de la magie, elle a interrogé ses sous-fifres qui patrouillaient au troisième étage sur ce qui se passait. La réponse qu'elle a reçue était très claire.

    « Aur, des envahisseurs ! Mais quelque chose ne va pas. Personne n'est passé par le troisième étage ! »

    Lilu s'est précipitamment présentée à Aur. Il se trouvait par hasard sur la place centrale. Il semblait accéder au coeur du donjon par les eaux pour voir l'intérieur du labyrinthe.

    « Il semble qu'il en soit ainsi. Ce n'est pas une invasion d'aventuriers. »

    Aur regarda dans l'air libre alors que son visage devenait grave.

    « L'extérieur de la quatrième couche a été brisé. Ça doit venir des Kobolds.....

    L'extérieur était la partie la plus externe du labyrinthe, les murs qui soutenaient tout. Un mur particulièrement épais et robuste avait été construit pour supporter le poids du labyrinthe et empêcher une invasion. Mais il avait été atteint par un tunnel de l'extérieur et a été percé par des kobolds.

    « Des kobolds ? Leur nid a-il atteint notre mur par coïncidence ? »

    Aur secoua la tête à la question de Lilu.

    « Les Kobolds sont les fées des mines. Bien qu'ils soient habiles à creuser des tunnels, ils ne nichent pas aussi profondément sous terre. Il s'agit clairement d'une manipulation délibérée. »

    Avec une expression sinistre, Aur se tourna vers Lilu et dit :

    « Nous sommes envahis par un autre Seigneur Démon.

    - Un autre.... Qu'est-ce que vous allez faire !? Devrions-nous envoyer Wikia pour les intercepter ?

    - Non, le risque est trop grand. ...Calmez-vous, j'avais envisagé cette possibilité et je sais quelles mesures prendre.

    - Vous l'avez prédit !? »

    Aur fronça les sourcils dans une irritation visible alors que Lilu éleva la voix avec une grande surprise.

    « Il serait insensé de penser que ce que vous faites ne serait pas fait par d'autres. Bien sûr, j'ai pensé qu'il y en aurait d'autres qui construisent aussi des donjons. »

    Alors qu'Aur emmenait Lilu dans la chambre d'invocations, il jeta un court sort. Le carré magique commença à briller, et comme il invoquait, la pièce se remplissait de l'écho de nombreux battements d'ailes.

    « Nous allons d'abord les envoyer en reconnaissance. »

    Aur avait convoqué une multitude de mouches géantes.

    Les mouches géantes étaient des mouches ordinaires qui avaient jailli des cadavres et avaient finalement atteint des proportions gigantesques grâce au fait qu'elles se trouvaient à proximité d'épaisse énergie magique qui existait ici. Leur but était de manger les morts qui étaient éparpillés et de les ramener dans le sol. Après cela, ils deviendraient de la nourriture pour les monstres des profondeurs, comme les gobelins et les kobolds. C'était leur rôle principal dans l'écosystème du labyrinthe.

    Mais dans des situations comme celle d'aujourd'hui, leur capacité à couvrir de larges zones, à moindre coût, et plus encore, leur mobilité avec la possibilité de voler librement dans l'ombre, en faisaient d'excellents éclaireurs. Aur jeta un sort de contrôle sur l'un d'entre eux, puis envoya les mouches vers la zone dans les murs extérieurs que les kobolds avaient percé. Il n'y avait pas de barrière de téléportation là où l'ennemi avait creusé, alors Aur a pu se téléporter aussi loin qu'il comprenait la structure de la zone.

    Les mouches s'envolèrent instantanément dans le tunnel à la recherche de cadavres pour se nourrir. Aur contrôlait une de ces mouches par magie, ce qui lui permettait de partager sa vision.

    « Lilu, restez attentif à l'invasion ennemie depuis la place centrale et transmettez cette information à Wikia pour qu'elle se charge des défenses. Il n'y a aucune garantie que les autres murs ne seront pas brisés. »

    Ordonna Aur à Lilu, tout en regardant vers un monde séparé à travers de multiples yeux.

    « Compris. »

    Après avoir entendu sa réponse et senti sa présence s'estomper, Aur a augmenté la profondeur de son immersion dans les sens de la mouche.

    Le monde vu à travers la mouche géante était beaucoup plus grand que ce que les humains voyaient. Peut-être était-ce parce que les mouches géantes étaient encore petites, environ 30 cm, mais plus que cela, la vision que les yeux multiples pouvaient permettre était proche des 360 degrés. Cette vue qui vous permettait de voir tout ce qui vous entourait pouvait prêter à confusion pour ceux qui n'y étaient pas habitués, mais une fois qu'il l'était, il était capable de voler librement dans les airs dans n'importe quelle direction.

    En esquivant les attaques des kobolds et en continuant à travers le tunnel, Aur a découvert le motif prévu et familier sur le mur.
    C'était un sceau magique pour transporter l'énergie magique de la veine dragon dans le coeur du donjon central. Le maître de ce donjon n'était pas un dragon ou un sorcier ordinaire qui avait creusé dans le labyrinthe d'Aur par accident.

    Mais en même temps, Aur était perplexe. Le coeur du donjon était le grand résultat de la recherche d'Aur. Il y a longtemps qu'il avait détruit cette recherche, elle n'existait que dans son esprit. Bien qu'il en ait expliqué un peu à Lilu, il ne pouvait pas imaginer qu'il y avait quelqu'un d'autre que lui qui pouvait créer un noyau.

    De plus, il n'y avait pas de sens à simplement collecter de l'énergie magique au centre. Les humains et les monstres mourraient après avoir été frappés par une telle magie concentrée, ce qui la rendrait inutile. Le labyrinthe d'Aur existait grâce au coeur du donjon qui fermait l'énergie et lui permettait d'y puiser librement.

    En tout cas, il devait trouver le centre. Aur avait les mouches dispersées. Il avait une vague idée de la direction du centre d'où le sceau menait, mais il n'y avait aucune garantie que les chemins du labyrinthe mènent selon ces directions. Si le labyrinthe a été construit comme une imitation du labyrinthe d'Aur, les chemins étaient voués à le perdre.

    Il n'y avait qu'une seule façon efficace de gérer un tel labyrinthe. La méthode utilisée par les aventuriers.... En d'autres termes, la tactique de la vague humaine.

    Il utilisait les mouches magiques engorgées comme une sorte de barrière. Là où les mouches géantes étaient repérées, une barrière s'élevait, elles apparaissaient sous la forme d'une carte dans la fontaine de la place centrale, où Lilu attendait. Lilu regarderait cette carte et prédirait où l'ennemi attaquerait, elle contacterait Wikia par magie et prendrait les mesures nécessaires pour la défense.

    Heureusement, la main de l'ennemi n'était pas impressionnante. C'était juste des kobolds et des gobelins, et tout au plus quelques ogres qui ont été envoyés, principalement le genre de bêtes qui se trouvaient au premier étage du labyrinthe d'Aur.

    Malgré cela, ils ne pouvaient pas les sous-estimer tant que l'invasion du donjon se poursuivait. Peu importe leur supériorité au pouvoir, tout cela ne servirait à rien si le coeur du donjon était détruit. L'ennemi était capable de creuser des tunnels avec les kobolds, de sorte qu'ils ne pouvaient pas savoir d'où ils viendraient ensuite, jusqu'à ce qu'ils n'éclatent.

    Par contre, Aur n'avait qu'à détruire le cœur des donjons ennemis pour les vaincre également. C'était peut-être un charme ou le sorcier lui-même. Peu importe de quoi il s'agissait, chaque donjon avait un noyau sans exception. Trouver cela et le détruire serait le moyen le plus efficace de gagner.

    Il a continué à naviguer dans le labyrinthe et à échapper à l'ennemi. Si la mouche contrôlée était tuée, il en posséderait une autre. Et pendant qu'il volait, il fut soudain frappé par un sentiment étrange. Il y avait quelque chose de familier dans la zone centrale du labyrinthe.

    Aur s'est appuyé sur cette mémoire lorsqu'il a changé de cap. C'est dans cette direction que la tacticienne Cass, une fois, avait tendu un piège à Aur. Il avait pensé que le creusage de la veine du dragon était peut-être une coïncidence, mais si c'était le même endroit, cela prouverait que la veine du dragon est définitivement passée à travers. Les tuyaux métalliques qui servaient à puiser l'énergie magique avaient été enlevés, mais l'endroit avait probablement été réutilisé.

    Et il n'y avait pas beaucoup de gens qui connaissaient cet endroit. Maintenant que Cass et les soldats étaient morts, il n'y avait qu'Aur et les siens qui le savaient. La conviction d'Aur devenait de plus en plus forte au fur et à mesure qu'il allait plus loin à l'intérieur. Quand il est arrivé, il a été accueilli par un gigantesque slime qui palpitait comme un cœur.

    Dès qu'il est entré dans sa vision, les tentacules se sont étirés comme des bras à partir de sa surface, et la vision d'Aur a été déconnectée. Il semble qu'il ait été coupé de force.

    « Spina… »

    murmura Aur amèrement en retournant dans son propre corps.
  • Excellent merci ,dommage qu'y reste 3 chapitre.
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.