Pawn, Queen and Checkmate

mars 2018 modifié dans Écriture
PROLOGUE

« Veuillez-vous fournir de vos identifiants à savoir : Passeport ou Carte d’Identité, Diplôme National de l’ENDLP ainsi que de votre Certificat de Majorité. Vous le savez déjà mais je le répète pour que ne perdions pas de temps à l’avenir, s’il vous manque un élément alors vous êtes éliminés ! Peu importe la raison, vous serez automatiquement disqualifiés !! Bien, si vous êtes prêts alors suivez-moi ! L’examen écrit va bientôt commencer… »

Un vieil homme se dressait devant son microphone, le dos droit et le menton bien dessiné. Devant lui, une foule totalement silencieuse et statique le fixait sans le lâcher du regard un seul instant. Dans ce qui avait tout l’air d’être l’interview d’une star, il est clair qu’une certaine pression était présente. En effet, la majorité de la foule avait l’air anxieuse à l’exception de quelques personnes qui elles étaient soit décontractées soit extrêmement assurées. D’apparence en tout-cas.
Parmi les candidats, un jeune homme se distinguait particulièrement : Le visage bien fait, le regard serein avec les yeux d’une noirceur difficilement imaginable et habillé en costume. Comme ses pairs, il suivait du regard le vieil homme et tâchait de se lever sans laisser trahir le moindre indice de stress dans ses faits et gestes.

L’examen écrit allait bientôt avoir lieu, il ne pouvait pas se permettre de faire mauvaise impression aux yeux des examinateurs. Il avait spécialement choisi le costume sur mesure ainsi que la montre holographique avec laquelle il enregistrait le discours du vieil homme dans l’espoir de réutiliser certaines de ses expressions pour préparer l’examen oral.
Hélas, aucunes expressions de la sorte ne furent enregistrées, seulement une description des événements de la journée et des prérequis nécessaire au bon déroulement de l’examen.

Peu importe, mes préparatifs suffiront pour réussir l’écrit haut la main, et en ce qui concerne l’oral, je m’assurerai d’obtenir des échantillons de questions et réponses sur le Black Market
, l’air taciturne et visiblement songeuse, la silhouette du jeune homme se noyait peu-à-peu dans un marais d’hommes et femmes en quête d’un avenir tout tracé.


***

Cher Candidat 331822 : AXIUM Adel,
Nous avons le plaisir de vous annoncer que parmi les 348.704 mille candidatures, vous avez été retenu et admis au sein de la prestigieuse Académie des Sciences Physiques, Magiques et Quantiques.
Sachez que la rentrée scolaire aura lieu le 30 Février 2132 à partir de 14h.
Vous serez priés de vous munir d’une pièce d’identité et du badge de l’école qui vous à été livré.
Veuillez croire, Mr AXIUM en l’expression de nos sentiments les plus distingués.

***

Comme prévu, c’est maintenant que tout se joue… Assis dans un fauteuil, café dans la main et lettre d’admission dans l’autre, Adel jouait aux échecs avec un vieil homme. L’expression de son visage stoïque, il n’avait pas l’air d’éprouver la moindre émotion. Après lecture de la lettre, il la rangea dans un sac et agrippa un cavalier qu’il déplaça de quelques coordonnées.
-Cavalier F3, Echec… et Mat.
Dos au soleil et le visage assombri, son expression de calme était trahie par une ambition débordante qui contre toute attente dessinait sur son visage l’esquisse d’un sourire…

Commentaires

  • mars 2018 modifié
    CHAPITRE I

    Les portes de l’Académie étaient gigantesques. Face à elles, l’impression de n’avoir rien été avant était palpable. Il est vrai qu’une fois franchies, mon avenir se dessinerait tout seul. L’académie des Sciences Physiques, Magiques et Quantiques ; communément appelé L’Ecole des Elus. La simple mention de l’école sur mon CV suffirait à faire chavirer le cœur de tout recruteur. Ici, je serai formé aux arts magiques, martiaux et technologiques au cœur des fondations de notre société.

    Après avoir ajusté les boutons de sa manche, Adel avança en direction des portes. Autour de lui, quelques étudiants et leurs familles le suivait. Arrivé à destination, il remarqua qu’il n’y avait pas de gardes du corps ni même de concierge. Les portes étaient ouvertes et l’entrée semblait déserte. En revanche, une sorte d’arche se dressait haute d’une dizaine de mètres depuis le sol et émanant une pression spirituelle potentiellement mortelle envers tout individus qui arborerait de mauvaises intentions.

    Perplexe, Adel se risqua à la toucher dans l’espoir de l’examiner de plus près mais son bras resta figé dans l’air.

    « Tous les nouveaux étudiants sont priés de passer dans l’arche, la téléportation risque d’être difficile à supporter alors sachez que tous les étudiants perdant conscience après la transportation seront officiellement renvoyés, l’Académie ne forme que les éléments talentueux, nous ne tolérons pas la faiblesse ! »

    Le message avait été transmis par télépathie, tous les étudiants l’avait entendu. Les proches des familles n’avaient pas l’air atteint cela dis.
    Un examen dès le 1er jour… Ils espèrent procéder au tri le plus vite possible… - Adel n’était pas inquiet. Depuis sa plus tendre jeunesse, il avait appris la magie auprès d’élites reconnus dans le métier, il s’était ensuite spécialisé dans la magie dédiée à contrer la magie. En parallèle, il cultivait le Qi et avait développé un physique exceptionnellement robuste.

    Sans la moindre hésitation, il entra dans l’arche et disparu subitement. Le sol marbré et l’illusion de l’école qui lui était présentée disparurent subitement. En ouvrant les yeux, il réalisa qu’il avait été transporté dans une salle de classe et qu’il était assis sur une chaise.
    Les murs, le sol et le plafond blanc. Ici, 18 chaises et pupitres avaient été disposés en 3 rangées de 6. Devant celles-ci se trouvait ce qui devait être le bureau de leur professeur, un pupitre en aluminium enchanté lévitant dans l’air face à un fauteuil de couleur sang aux bordures dorées.
    Certains élèves étaient déjà présents et regardait les nouvelles têtes apparaître ici-et-là. Personne ne parlait. Au fil des transportations, un profond choque grandit en Adel même s’il était camouflé par un léger sourire charmeur, étonnamment, aucun élève de la classe ne s’était évanoui ou ne semblait atteint des effets secondaires des téléportations.

    En effet, le déplacement instantané des cellules était auparavant mortel pour l’Homme notamment car le cerveau était incapable de s’adapter au phénomène, il était donc coutume d’apercevoir les corps imploser ou exploser après le déplacement. Ce problème fut réglé avec l’avènement des magies dites « physiques » et des techniques de cultivation corporelle à base de Qi. Néanmoins, même si le ratio de victimes diminua drastiquement, l’emploi de la téléportation ne cessa d’augmenter au point que certaines institutions eurent l’idée de s’en servir dans l’espoir d’augmenter la résistance de leurs troupes à la torture. Développer une immunité à la magie spatio-temporelle fut alors preuve de maîtrise et de puissance, seuls les mages dotés d’un potentiel extraordinaire en magie spatiale ou les artistes martiaux au corps plus solide que le fer pouvait alors se targuer de cet exploit.
    Adel compris immédiatement la situation. Il avait atterri dans une classe constituée de monstres et d’êtres surpuissants.
  • mars 2018 modifié
    Chapitre II

    14h00. La rentrée scolaire a commencé et je sens que je me rapproche de mon objectif. Je m’étais préparé à toutes les éventualités mais j’avoue avoir sous-estimé les difficultés auxquels j’aurai à faire face. Le potentiel de mes camarades dépasse toutes mes prédictions, je vais devoir redoubler de prudence… La compétition risque d’être rude. Il serait peut-être judicieux que je me lie d’amitié avec les élites du groupe…

    Par chance (ou malchance), il se trouvait au 1er rang dans la colonne centrale, face au bureau de son futur tuteur. A sa gauche, un être mi-dragon mi-homme le dévisageait du regard, toutefois, Adel compris que l’attention de son camarade semblait se focalisait sur sa voisine de droite.
    De longs cheveux blonds, des yeux bleus azures et une auréole flottant au-dessus sa tête indiquait son identité, il s’agissait d’un ange qui descendait probablement d’une lignée d’archanges et d’anges séraphins.

    Elle avait l’air de se prendre en photo, exhibant avec fierté l’insigne de l’école sur son uniforme située aux extrémités de sa poitrine plantureuse. Le sourire joyeux et innocent laissant place à un sourire arrogant une fois le cliché pris. Sûrement une instastar, pensa Adel.

    Dans une société où le racisme n’existait plus, où l’homme et la femme étaient égaux en droits et salaires. Les hommes se rendirent compte que les femmes avaient maintenant l’ascendant social et économique, de par la démographie : le nombre de femmes étant supérieur au nombre d’hommes mais aussi pour des raisons « physiques » communément appelé le sex-appeal.
    Le sexisme antérieur des femmes par les hommes avait conduit à une hypersexualisation de celles-ci dans les années 2010-2030. Pour de nombreux hommes, la femme fut un objet de désir et de fantasmes, ce point de vue ne cessa de s’amplifier avec l’arrivée des réseaux sociaux types SnapChat, Instagram etc. Alors une fois l’égalité des droits obtenues, les hommes se retrouvèrent avec une société de plus en plus matriarcale et une réelle amertume en bouche. Le sexisme dont ils avaient pu faire preuve se retournait contre eux et l’hypersexualisation de la femme les rendait incapable de réellement chercher à inverser la tendance.

    Mais en 2074, un événement bouleversa le quotidien des habitants de France, les tournois politiques. Le peuple lassé des politiques dits « inactifs » décidèrent d’élire leur représentant(e) en organisant un tournoi tous les 7 ans. Le gagnant serait alors élu Président et choisirai ses représentants parmi les candidats qualifiés du tournoi et les diplômés de l’Académie de Sciences Physiques, Magiques et Quantiques. Sans réelles surprises, la majorité des tournois engendra des Présidentes qui s’entourèrent d’élues pour les assister. Ainsi, doucement mais sûrement, une discrimination envers les hommes pris peu à peu place dans le cœur des habitants. Et la popularité des femmes à travers les réseaux sociaux et leur inaccessibilité d’élites les rendirent de plus en plus désirées.

    En observant l’ange assis à sa droite, Adel remarqua que la plupart des élèves de la classe semblaient lui jeter un regard plein de curiosité et d’incrédulité. Il est vrai qu’il était difficile d'imaginer que le 1er réflexe de sa camarade après téléportation serait d’immortaliser l’évènement sur Internet. Quoique ce comportement ne semblait déplaire à personne… si ce n’est au professeur qui s’apprêtait à apparaître sur son fauteuil d’un instant à l’autre.

    « Je vois que tous le monde est là, bien. Soyez les bienvenus dans l’enceinte de l’établissement le plus prestigieux du pays. Je ne m’attarderai pas sur notre palmarès, vous le connaissez déjà alors j’irai droit au but en vous posant une question : qu’êtes-vous prêts à sacrifier pour atteindre le pinacle ? »

    Une femme était apparue sur le fauteuil flottant et sa voix envoûtante résonnait avec la même intensité sonore dans les oreilles de chaque élève.

    « Ici, nous vous formeront et vous transformeront. Il n’y aura que deux issues possibles : Vous en sortirez plus fort ou n’en sortirez jamais. »
  • Hâte de voir la suite
  • Hmm... Je dois avouer que j'aurais aimer avoir cette qualité d'écriture à mes début :) C'est très bien î_î

    On part sur une base "classique" de Slice of Life, magique avec complément Harem, mais tu mixe ça à des événements réalistes, comme l'aspect de la femme de la société et je trouve ça très intelligent, car c'est ce genre de détails qui approfondis l'univers d'une histoire ; c'est souvent ce qui distingue les bons livres des "chefs d’œuvres".
    Tu cherches aussi à créer une magico-science, ce qui m'a l'air de fonctionner pas trop mal.

    Je n'ai pas vu de faute... enfin, j'ai pas spécialement fait attentin.

    Bref, je lirais la suite avec plaisir en essayant de tirer le bon du mauvais, et le mauvais du bon.
  • Je suis d'accord avec Shinoera : la qualité d'écriture est vraiment remarquable et c'est, pour ma part, un véritable plaisir de te lire ! :)

    En tout cas, j'ai hâte de voir ce que l'histoire donnera alors continue comme ça !
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.