Si vous êtes nouveau sur le forum et que vous souhaitez proposer votre traduction, merci de lire le post d'information

Peerless Martial God

Bonjour,

je me suis lancé dans la trad de cette novel:
绝世武神

Titre alternatif : Peerless Martial God, God of Martial Arts

Auteur : Jing Wu Hen 净无痕

résumé : "Lin Feng essaya d’être un homme assidu et travailleur. Il ne ménagea pas ses efforts durant ses études pour rendre sa famille fière tout en évitant les problèmes, mais quand il vit une fille en train d’être abusée, il ne put rester les bras croisés. Malheureusement, il fut trompé et, au final, condamné à 10 ans de prison pour un crime qu’il n’avait pas commis, tout était perdu. Si sa vie était finie, il prendrait celle de ceux qui ont ruiné sa vie …
Soudain, il ouvrit à nouveau les yeux. Il n’était pas mort, mais vivant dans le corps d’un Lin Feng appartenant à un monde différent. Ce Lin Feng avait été tué car considéré comme un guerrier minable. La puissance était primordial dans ce monde où les forts n’avaient aucun respect pour la vie humaine et tuaient librement ceux qui les gênaient. Appelé «déchet», rejeté par les autres, et avec un sentiment intense de vengeance, il atteindrait de nouveaux sommets s’opposant à la volonté du ciel et de la terre."

Vous trouverez les deux premiers chapitre pmgtraduction.wordpress.com

J'envisage la parution de deux chapitres par semaine au minimum.

Je travaille à partir de la trad anglaise et je m'aide d'un traducteur automatique que j'édite pour aller plus vite.


Je suis en attente de vos remarques et conseils.
«134

Commentaires

  • Contacte white novel pour un référencement
  • 28 févr. modifié
    Fais un lexique où tu écris tout : noms, techniques, lieux etc. Ça pourrait paraitre négligeable au début mais il deviendra de plus en plus utile au fil du temps (du genre tu retrouves une technique montrée pour la première fois 50 chapitres plus tôt et que tu n'es plus sur de sa formulation).

    Il y a pas mal d'utilisation du mauvais temps dans le synopsis mais les chapitres sont plutôt pas mal.

    Encouragements !
  • 29 mars modifié
    Pour whitenovel c'est fait.

    Pour le lexique c'est prévu, mais pour l'instant je me suis concentré sur les trad et la mise en ligne du site.
    Pour le synopsis je vais le revoir car j'ai fait ça trop rapidement sans prendre le temps.

    Merci des conseils.
    Voici les 3 premiers chapitres à la suite

    Chapitre 1 : L’éveil d’un nouvel esprit

    Les arts martiaux : ils décident de ton destin ainsi que de ta vie et de ta mort. Le faible est humilié tandis que le fort regarde le monde de haut.

    L’esprit martial : il est le talent inné des peuples de ce continent et est considéré comme l’âme du guerrier. Il est dit que les prouesses d’un guerrier sont étroitement liées à son esprit martial.

    Il existe de nombreux types d’esprit martial. Des esprits de la nature tels que le feu, la glace, les ouragans, les éclairs, etc. Des esprits des armes tels que les couteaux, les fusils, les épées et les hallebardes. Des esprits de bêtes comme le tigre blanc, le rhinocéros fou, le singe violent et le serpent dragon. En outre, il existe également de nombreux esprits de l’âme puissants tels que l’esprit immortel.

    L’esprit martial évoluera et augmentera de force avec celle de son maître.


    Ville de Yang Zhou, Manoir de la famille Lin ;

    Lin Feng ouvrit les yeux et regarda la pièce ancienne et nue où il était. Dans cette pièce étrange et pourtant familière, ses yeux révélaient un soupçon de frustration amère.

    “Penser que j’ai survécu !” murmura Lin Feng. À ce moment, son sourire amer s’effaça pour laisser place à un léger et franc sourire.

    Il était à l’origine un étudiant de l’école Hua Xia Jiang Nan. Cependant, suite à un accident de voiture, Lin Feng s’était réincarné dans ce monde en possédant le corps d’un adolescent qui portait le même nom.

    Lin Feng se sentait un peu déprimé, mais ce n’était pas à cause de cette réincarnation dans un autre monde. En effet, sur Terre, il était orphelin et avait été élevé par son grand-père. Un jour, après avoir su que Lin Feng avait été admis au collège, son grand-père, soulagé, mourut d’un surmenage et laissa à Lin Feng assez d’argent pour payer ses études. Cette somme d’argent pouvait être considérée comme une petite fortune que son grand-père avait économisée au mépris de sa santé.

    Lin Feng avait étudié très dur au collège pour obtenir toujours les meilleurs résultats. Il voulait compter sur ses propres efforts pour changer son destin et pour réaliser le souhait de son grand-père. Mais Lin Feng avait progressivement compris que peu importe à quel point il travaillerait et combien d’efforts il réaliserait, cela ne signifiait rien à une époque où les relations de vos parents jouaient un rôle primordial sur votre avenir.

    Lors de son stage de fin d’année, un cocktail avait été organisé dans un hôtel. Pendant la fête, un fils d’une famille aisée avait saoulé une étudiante en stage avec lui. Après cela, il avait essayé de l’emmener ailleurs. Comprenant ce qui se passait, Lin Feng était allé l’arrêter.

    Au final, ses quatre années d’efforts avaient été vaines ; il avait été expulsé de l’école pour cause d’agression sur sa camarade de classe. En fait, sa culpabilité était irréfutable puisque l’étudiante l’avait personnellement mis en cause.

    Ses actions bienveillantes s’étaient retournées contre lui. Il avait été poursuivi par la femme qu’il avait aidée ainsi que par le gosse de riche. Avec à la fois des témoins et des preuves, Lin Feng, qui n’avait ni argent ni influence, avait été incapable de se défendre contre ces accusations. Son destin à ce moment-là était déjà scellé ; il avait été condamné à dix ans de prison scellant ainsi son exclusion définitive de la société.

    Quand il avait vu le gosse de riche et sa camarade de classe se serrant affectueusement l’un contre l’autre dans une voiture Audi, Lin Feng avait sauté dans la voiture la plus proche et, avec un sourire, il avait foncé dans l'Audi. Lin Feng se souvenait vaguement des deux visages effrayés mais représentants, à ses yeux, la corruption de ce monde.

    De sa vie précédente, Lin Feng n’avait pas gardé de réels remords. Par conséquent, il n’était pas déprimé de s’être réincarné, mais il l’était de posséder le corps d’un jeune maître incompétent avec un esprit martial inutile.

    Ce jeune maître Lin, qui possédait le même nom que lui, était à l’origine un disciple de la secte de Yun Hai. Dans la secte de Yun Hai, il avait été souvent intimidé par son propre cousin, battu presque à mort et finalement renvoyé de la secte. Ce fut les blessures presque mortelles du jeune maître qui permirent à Lin Feng de se réincarner et de posséder ce corps.

    “Puisque j’ai réussi à avoir une nouvelle vie, je ne laisserai jamais la tragédie se répéter”, déclara Lin Feng, les poings serrés, alors qu’il était allongé sur son lit. À l’âme du jeune maître qui hésitait à disparaître complètement, Lin Feng dit : “Ne t’inquiète pas. À partir de maintenant, tu es moi et je suis toi. Je ne nous laisserai plus martyriser.”

    Après avoir fusionné avec l’âme originelle de “Lin Feng”, Lin Feng comprit très clairement le fonctionnement du monde dans lequel il était :
    “Le fort est respecté. Tant que vous avez une force suffisante, quels que soient les jeux de pouvoirs et d’autorités, tous devront s’incliner devant vous y compris les plus hautes autorités.
    Et pour ceux qui cherchent à marcher sur le chemin des arts martiaux, non seulement ils auront besoin d’avoir un talent au-dessus des autres, mais ils devront aussi avoir un cœur déterminé et une volonté inébranlable.”

    L’ancien jeune maître “Lin Feng” était faible mais, lui, il était différent. L’actuel Lin Feng avait échappé de peu à la mort en se réincarnant dans un autre monde. De par la souffrance qu’il avait endurée, sa volonté était sans doute beaucoup plus forte que celle du jeune maître “Lin Feng”.

    Comme si l’âme du jeune maître ressentait la puissante volonté de Lin Feng, elle commença à s’affaiblir lentement et finalement les deux âmes fusionnèrent parfaitement.

    “Hong !” Au moment où les âmes fusionnèrent, Lin Feng sentit un séisme dans son âme et le choc lui fit perdre connaissance.

    Le temps passa et Lin Feng finit par ouvrir les yeux. Son front se plissa légèrement et il ressentit avec précaution le battement de son âme.

    Assis, Lin Feng projeta sa conscience. Immédiatement, une atmosphère particulière se propagea. À ce moment, Lin Feng eut l’impression d’être enveloppé dans une ombre.

    “As-tu entendu ? Lin Feng, ce déchet, n’est toujours pas réveillé. Je parie qu’il est proche de la mort.”
    “Ha, un déchet comme lui devrait mourir le plus tôt possible. Il est une honte à l’honneur de la famille Lin.”

    Cette conversation dans le lointain était arrivée jusqu’à Lin Feng, mais il n’était pas fâché. Au lieu de cela, il eut un regard étrange. Les voix semblaient venir de loin et pourtant il pouvait les entendre clairement. Non seulement cela, mais il était capable d’entendre tous les bruits sur plusieurs centaines de mètres.

    De plus, Lin Feng découvrit que sa vision était devenue encore meilleure et qu’il était devenu encore plus sensible à son environnement. En outre, il comprit soudainement le chemin, autrefois obscure, des arts martiaux.

    Déplaçant sa conscience une fois de plus, un petit esprit du serpent, ayant son petit corps recroquevillé, apparut derrière Lin Feng. C’était ce serpent dont les gens se moquaient. Comme ce type d’esprit du serpent était inconnu, il était incapable de le comprendre et donc d’en augmenter les capacités.

    “Double Esprit !”

    À ce moment, Lin Feng ne se souciait plus de l’esprit du serpent. Il avait un air abasourdi sur son visage. Lentement, une esquisse de sourire apparut. Un esprit nouvellement éveillé était apparu : l’esprit de la brume noire. Même s’il ne savait pas quel type d’esprit était cette ombre, il possédait, à présent, un autre esprit avec l’esprit du serpent.

    “Une personne qui naît avec deux esprits est également connue sous le nom de double esprit. En fait, dans le continent, les gens qui peuvent cultiver deux esprits sont reconnus comme des génies.” Le déchet que tout le monde méprisait avait, au final, un double esprit.
    “Je vais t’appeler l’esprit sombre pour l’instant.” Lin Feng montra un faible sourire. Réussir à avoir un double esprit devait être la conséquence de la fusion des deux âmes.
    “Avoir deux esprits n’est pas surprenant quand deux âmes sont réunies en une.”
    Quant à la capacité de cet esprit, il semblait qu’il pût améliorer ses capacités physiques.

    Fermant les yeux, Lin Feng commença à méditer. Lentement, l’essence du monde se mit à couler dans ses membres et ses os tout en nourrissant son corps et ses esprits martiaux.

    Deux heures plus tard, Lin Feng cessa de méditer et commença à émettre un air nauséabond par son nez. Tout de suite après, il se sentait serein et tout son corps était reposé car même la douleur et les impuretés de son corps avaient disparu.

    “C’est donc la Culture d’un guerrier... Fascinant.”
    Lin Feng regarda son poing et avec juste un peu de force, un son claquant et plein d’énergie résonna.

    La vitesse de sa pratique semblait être plus rapide par rapport à ses souvenirs. Lin Feng sortit de sa chambre et trouva devant lui une immense cour. Dans cette cour, des piquets de bois et des piliers de pierre étaient installés pour lui permettre de pratiquer.

    Arrivé devant les piliers de pierre, Lin Feng utilisa la technique martiale “Les Neuf Puissantes Vagues”. Le vent commença à siffler et perça l’air. C’était comme si l’espace était tordu par des vagues successives.

    “Ha !”

    À ce moment, Lin Feng cria. Il redressa sa taille et son abdomen et envoya un coup de poing semblable à un météore sur le pilier de pierre, créant un bruit aussi fort que le tonnerre. Le pilier de pierre explosa instantanément en un tas de poussière se répandant sur le sol.

    De plus, la pression de l’air continua même après avoir brisé le pilier de pierre. Cette pression produisit plusieurs sons élevés qui faisaient avancer l’air comme des vagues et créa des fissures sur un autre pilier de pierre situé deux mètres plus loin.

    “Ce coup de poing doit avoir plus de 6 000 kilos de force.”
    Lin Feng était très satisfait. À ce moment, son pouvoir était restauré à son maximum et son Qi atteignait la cinquième couche. Même la technique martiale “Les Neuf Puissantes Vagues”, sur laquelle il s’entraînait, s’était renforcée. Auparavant, il ne pouvait produire que cinq vagues puissantes, mais maintenant il avait réussi à en produire six. C’était grâce à sa soudaine progression qu’il avait pu utiliser son Qi et envoyer un coup d’une force de 6000 kilos.

    “On dirait que l’esprit sombre a non seulement amélioré ma vision et mon ouïe, mais aussi ma rapidité et ma compréhension.”
    Lin Feng sourit. Les autres le surnommaient “le déchet” non seulement à cause de son esprit du serpent mais également à cause de sa capacité de compréhension médiocre. Les jeunes talentueux de son âge avaient déjà atteint au moins la sixième couche de Qi. Pourtant, il n’en avait été qu’à la cinquième couche. En outre, sa capacité de compréhension avait été également inférieure par rapport aux autres. Même lorsqu’il avait pratiqué sa technique martiale, il avait été bloqué à la cinquième vague, le rendant ridicule aux regards des autres.

    Mais maintenant, ses problèmes de Culture auxquels il avait fait face semblaient avoir disparu avec l’apparition de l’esprit sombre.
    “Être capable d’améliorer la qualité globale des arts martiaux d’une personne… L’esprit sombre n’est, semble-t-il, pas un esprit ordinaire.”


    Chapitre 2 : Progression continue

    “Mon petit Feng.”
    La voix venait d’un homme d’âge moyen debout dans la cour. Cette personne, au corps puissant, ressemblait un peu à Lin Feng.

    “Père !”
    Il était en effet le père de Lin Feng et aussi le patriarche du clan Lin. En raison de la fusion des deux âmes, Lin Feng possédait les pensées et les sentiments du premier Lin Feng. Ainsi, il lui semblait naturel d’appeler cette personne, père.

    “Mon petit Feng, tu es… Tout va bien ?”
    Le visage de Lin Hai trembla. Lin Feng avait été transporté au clan Lin alors qu’il était dans le coma et que sa vie ne tenait plus qu’à un fil. Lin Hai avait déjà perdu tout espoir et avait commencé à préparer ses funérailles. Mais à cet instant, il était surpris de voir son fils vivant. Comment pouvait-il ne pas être ravi ?

    “Oui père. J’ai complètement récupéré.”
    Lin Feng sourit en voyant à quel point Lin Hai était heureux. Cela lui fit chaud au cœur. Quand son grand-père avit été mort dans sa vie précédente, il avait dû affronter seul la froideur de la nature humaine et n’avait jamais pu ressentir ce genre de sentiment chaleureux depuis.

    “Bien, bien.”
    Lin Hai tapota l’épaule de Lin Feng. Une étincelle de lumière passa devant ses yeux quand il regarda le pilier de pierre réduit en poussière. Ses propres frères attendaient sa chute afin de s’emparer du siège de chef de famille.
    “Ces salauds vont se sentir plutôt déçus maintenant que Lin Feng a récupéré si vite.”
    Avec de telles pensées, Lin Hai émit soudainement des rafales de Qi à faire froid dans le dos au point que Lin Feng sentait que son corps allait geler.

    “Mon père est en fait un combattant avec un niveau très élevé. Juste en projetant son aura, il serait capable de geler les gens moins puissants que lui, pensa Lin Feng. Sur le chemin des Arts Martiaux, la première étape est le Qi. C’est seulement en intégrant lentement l’essence du ciel et de la terre dans son corps, en raffinant et en entraînant l’esprit que quelqu’un peut former son Qi. Par la suite, cette personne pourra pénétrer dans la couche de l’âme. Dans ce niveau, chacun peut enfin pratiquer les lois des arts martiaux. La maîtrise des lois permet à quelqu’un d’être plus fort que quiconque et avec un seul pas, un homme peut être tué.”
    Lin Hai était l’un des experts de ce niveau de maîtrise de l’âme.

    “Mon petit Feng. Qui a fait ça ?” Le visage de Lin Hai était sombre. Quand Lin Feng est revenu, il était déjà à moitié mort, preuve que son adversaire avait voulu le tuer. Et c’était la vérité ; l’adversaire en avait voulu à sa vie.

    “Père, s’il vous plaît laissez votre fils gérer cette affaire lui-même.”
    Lin Feng tut à Lin Hai la vérité. Il avait été blessé par le fils de son troisième oncle, Lin Heng. Dans la famille Lin, son troisième oncle et son oncle aîné agissaient en collaboration et convoitaient depuis toujours le siège de chef de la famille. En fait, en matière de force et d’influence, ils n’étaient pas beaucoup plus faibles que Lin Hai. Sachant qu’en plus, Lin Heng avait un talent inné reconnu et une image d’étudiant exceptionnel de la secte Yun Hai, Lin Heng avait osé attaquer Lin Feng au mépris de toute règle.

    À cause de cette haine qu’il ressentait, Lin Feng devait se venger de lui-même.
    “La voie des arts martiaux ne permet aucun regret, sinon il deviendrait un obstacle dans l’entraînement d’un guerrier.”

    Lin Hai avait l’air un peu surpris par son fils et à ce moment, il vit que l’attitude de Lin Feng avait changé : son regard était ferme et résolu. Il ne donnait plus l’impression d’être faible et découragé.
    Il semblait que cet incident ait été, au final, une bénédiction. Au fond de lui, Lin Hai était content et hocha la tête : “Viens avec moi à la réunion de famille de demain. Je voudrais voir comment ils vont essayer de me chasser de ma position.”

    De nuit, Forêt de bambous pourpres de la famille Lin :

    Lin Feng était assis, jambes croisées sur le sol et, derrière lui, apparaissait en ensemble d’ombres noires. Ces ombres qui se fondaient presque complètement dans les ténèbres étaient la manifestation de l’esprit sombre.

    Alors qu’il s’entraînait, Lin Feng découvrit que lorsqu’il utilisait son esprit sombre, sa vitesse d’entraînement était plus de cinq fois plus rapide. Par conséquent, il dut repousser ses limites et ignorer la fatigue mentale supplémentaire accumulée lors de l’utilisation de son esprit sombre pour poursuivre son entraînement. Puisque Dieu lui avait donné une seconde chance, il devait naturellement la vivre à fond. Dans ce continent, seul le fort était respecté et admiré par les gens et pouvait faire tout ce qu’il voulait.

    Enveloppée autour de Lin Feng, une faible lumière laiteuse rayonnait dans l’obscurité. Cette lumière n’apparaissait que lorsque les essences du ciel et de la terre étaient suffisamment condensées.

    Les génies avaient cette capacité de réunir de manière plus efficace les essences de la terre et du ciel autour de leur corps et à cet instant, Lin Feng était dans cet état.

    Lin Feng respirait régulièrement et avait un air paisible et calme. Les essences du ciel et de la terre traversaient son corps et se dissolvaient dans ses vaisseaux sanguins, renforçant ainsi ses os et tout son physique.

    Après un long moment, la lumière s’intensifia et le corps de Lin Feng devint soudainement comme un trou noir et en un instant, il avala toute l’essence blanche du ciel et de la terre dans son corps.

    Ouvrant les yeux, une lumière fugace lui traversa les yeux. Lin Feng se leva et un soupçon de sourire apparut. Il avait traversé en une nuit la couche suivante. À présent, il avait atteint la sixième couche de Qi.

    Cependant, Lin Feng n’était pas satisfait. De ses souvenirs, il savait que les neuf strates de Qi n’étaient que le point de départ des arts martiaux. Les vrais experts en arts martiaux pouvaient voler dans le ciel et voyager au-delà du plus haut des cieux. Quel sentiment d’insouciance et de joie se serait ? Dans sa vie précédente, cela aurait été vu comme les capacités d’un Dieu.

    Tout en réfléchissant, Lin Feng commença à balancer son poing et un sifflement apparut. Une explosion brève d’une vague d’énergie fit exploser le bambou environnant.

    “Le Qi est séparé en neuf couches. Avec chaque progression dans une couche, la force est augmentée de mille kilos.”
    Actuellement, il était à la sixième strate de Qi et possédait une force de 6 000 kilos. S’il utilisait la technique martiale “Les Neuf Puissantes Vagues” qu’il maîtrisait jusqu’à la sixième vague, il pourrait envoyer une force de 6 500 kilos. Cependant, ce n’était pas encore suffisant pour Lin Feng. S’il était capable de produire une septième vague, avec ces vagues déferlant les unes après les autres, il serait capable d’envoyer une force de 7 000 kilos, équivalente à la force pure d’un guerrier de septième strate de Qi.

    Sous la féroce puissance de plus de 6 000 kilos, le frêle bambou pourpre explosa. Tout l’espace autour de lui devint tel un océan avec ses vagues incessantes. Le bruit assourdissant de ses poings et leurs ombres étaient les seules choses encore perceptibles.

    À un moment, l’un des bambous n’explosa pas, mais rebondit. Quand Lin Feng vit cela, la vitesse de ses coups de poing ralentit.

    “La technique des Neuf Puissantes Vagues a été créée à partir des vagues de l’océan. Chaque vague est plus forte que la précédente. Cependant, peu importe comment elle est supérieure, elle devrait également avoir un côté calme. Ce n’est que lorsque la dureté et la douceur se combinent ensemble qu’une vague devient sans égal.”

    Éclairé par cette révélation, le poing de Lin Feng ne contenait plus uniquement de la puissance pure ; il était maintenant parfois dur et parfois doux.

    “Ha”, cria Lin Feng en envoyant un coup de poing.

    “Hong, Hong, Hong…”

    Le déferlement d’explosions commença. Six, sept explosions… huit explosions !

    Les bambous pourpres touchés par les vagues de Qi se transformaient en poussière.

    “Huit vagues… quelle puissance…”
    Lin Feng abaissa son poing et prit une profonde inspiration en regardant l’espace maintenant vide devant lui. Ayant acquis une meilleure compréhension de la technique des “Neuf Puissantes Vagues”, il avait réussi à franchir deux étapes et à atteindre la huitième vague.
    “Les techniques martiales deviennent de plus en plus difficiles à améliorer à mesure qu’elles atteignent les étapes finales. Ainsi, pour les personnes de la cinquième strate de Qi, il leur serait facile de maîtriser jusqu’à la cinquième vague. Cependant, les personnes de la huitième strate de Qi ne pourraient pas nécessairement acquérir facilement les huit vagues.” Mais Lin Feng l’avait fait.

    “Maintenant, je pense posséder une force de 7 500 kilos et, aussi longtemps que je comprendrai parfaitement l’idée de combiner à la fois ténacité et légèreté, la technique des “Neuf Puissantes Vagues” sera terminée.”
    Lin Feng se sentait heureux au plus profond de son cœur.
    “Si les techniques martiales deviennent de plus en plus difficiles à pratiquer dans les dernières étapes, leurs puissances n’en sont que plus fortes.”
    Il possédait maintenant l’équivalent d’une force de 7 500 kilos. Même s’il affrontait un guerrier de la septième couche de Qi, il serait capable de rivaliser avec lui.

    Le Lin Feng du passé avait été méprisé par les autres pour son incapacité à gagner contre un simple guerrier de la cinquième strate de Qi. Mais maintenant, bien qu’il soit seulement arrivé dans ce monde depuis un jour, il s’était amélioré et possédait désormais une puissance équivalente à celle d’un guerrier de la septième couche de Qi.


    Chapitre 3 : Quelques tensions familiales

    Tôt, ce matin-là, la famille Lin semblait particulièrement animée, à cause, de la réunion de famille qui devait bientôt avoir lieu. Tout le monde se dirigeait vers le terrain au milieu de l’imposante résidence.

    “As-tu entendu ? Cette fois, non seulement l’oncle aîné est venu, mais le troisième oncle est présent également. On dirait que cette fois, ils visent tous le siège de chef de famille.”

    “Hé Hé, bien que le patriarche soit fort, son déchet de fils est, peut-être, déjà mort. Il a même été ramené personnellement par des membres de la secte Yun Hai, déshonorant ainsi totalement l’image de la famille Lin. En outre, l’oncle aîné est toujours mécontent du patriarche. Il utilisera sûrement cette chance pour lancer une offensive. Qui sait, le siège de chef de famille pourrait changer de propriétaire aujourd’hui.”

    Tout au long du trajet, les membres la famille Lin chuchotaient. La foule savait que la réunion de famille d’aujourd’hui serait sûrement extraordinaire.

    Lin Feng et Lin Hai faisaient également le même trajet. Voyant que Lin Feng était sain et sauf, des visages de dégoût étaient visibles chez d’innombrables personnes. Certains d’entre eux se demandaient même comment il pouvait être encore en vie. Mais devant le pouvoir de Lin Hai, la majorité d’entre eux n’osait pas révéler leurs pensées.

    “Ce déchet a de la chance d’être encore en vie”, retentit soudainement une voix aiguë. La plupart des gens levèrent la tête et virent un homme avec une aura extraordinaire marcher vers eux.

    Celui qui avait parlé était jeune. Il était le fils de Lin Hao Ran, troisième oncle de la famille Lin. Tous les deux, Lin Yun et Lin Feng, étaient âgés de quinze ans. Cependant, Lin Yun était à la sixième couche de Qi.

    “Alors c’était Lin Yun. Pas étonnant qu’il ait osé dire cela.”
    Quand tout le monde vit le troisième oncle, Lin Hao Ran et l’oncle ainé, Lin Ba Dao, marchant ensemble, tous savaient qu’ils venaient avec de mauvaises intentions.

    “Répète ça.” Une lueur froide passa devant les yeux de Lin Hai pendant qu’il fixait Lin Yun. Ce ton provoqua un éclair de peur sur le visage de Lin Yun et il n’osa pas regarder directement Lin Hai.

    “Second frère, vous devenez de plus en plus outrageant en tant que patriarche. Penser que l’ancienne génération puisse ainsi intimider la jeune génération…”, déclara Lin Ba Dao sur un ton froid et moqueur.

    “Ha ! Moi, Lin Hai, je suis toujours le chef de famille. Penser que Lin Yun soit si peu éduqué, en quoi est-ce si inconvenant ?”, répondit Lin Hai avec indifférence.

    “Mon deuxième frère est si impressionnant. Mais j’aimerais voir combien de temps vous pourrez agir comme ça en tant que chef de famille, déclara Lin Hao Ran d’un ton dur. Votre déchet de fils a été renvoyé de la secte Yun Hai et a dû être ramené ici. Il est une honte pour la famille Lin. Comment les gens ne pourraient-ils pas colporter des ragots sur cette situation ?”

    “Combien de temps puis-je rester aussi impressionnant ? Lin Hao Ran, essayez-vous de dire que je pourrais bientôt perdre mon siège de chef de famille ? Pensez-vous que vous pourriez obtenir ce siège ? En êtes-vous même qualifié ?”
    Lin Hai fit un pas en avant et un puissant froid commença à se dégager de son corps. Lin Yun ne pouvait que courir se cacher derrière Lin Hao Ran et protéger son corps du froid qui l’envahissait.

    “Que je sois qualifié ou non, seuls les anciens peuvent avoir le dernier mot. Qui a dit que ce serait à vous de juger, Lin Hai ?”
    Le visage de Lin Hao Ran s’assombrit. Il ne s’attendait pas à ce que Lin Hai soit aussi autoritaire aujourd’hui et ait une attitude si différente.

    “Donc vous l’admettez. Moi, Lin Hai, je suis toujours le chef de famille. Pour oser, devant moi, souhaiter la mort de mon fils, quelle punition mérite votre fils ?”

    Lin Hai ne recula pas et l’air froid devint encore plus pesant. La température de l’air environnant continua à diminuer et un gel blanc se forma.

    “Lin Hai est sans aucun doute le patriarche. Il dégage une aura de dignité. Penser qu’il serait le premier à lancer une attaque contre le troisième oncle…”
    La foule regardait la scène et tous avaient un soupçon de respect et d’admiration pour Lin Hai. Ils avaient pensé que Lin Hai n’aurait eu qu’une attitude défensive contre les attaques lancées par le troisième oncle et l’oncle aîné.

    “Lin Hai, pensez-vous que j’aie peur de vous ?”
    Lin Hao Ran était arrivé confiant. Après avoir dit cela, une vague de chaleur puissante surgit et vint se battre de front avec le froid.

    “Père possède un esprit de la glace et par conséquent, il pratique principalement des techniques de froid. Cependant, Lin Hao Ran possède un esprit du feu et donc il pratique principalement dans les techniques de feu. L’eau est le fléau du feu. Peu importe quelle puissance Lin Hao Ran mettra dans le combat, il ne sera pas capable de gagner contre mon père. L’avantage n’est clairement pas pour lui.”
    Lin Feng, qui se tenait en retrait, regardait Lin Ba Dao et le vit révéler un soupçon de ricanement au coin de sa bouche :
    “Deuxième frère, la réunion de famille commence bientôt. Se pourrait-il que vous, en tant que chef de famille, estimez si peu les anciens qu’ils ne méritent même pas votre attention ?”

    Dans la famille Lin, les anciens détiennent la plus haute autorité. Ils n’existent que pour nommer le prochain chef de famille. Par conséquent, Lin Ba Dao venait de mettre en avant la présence des anciens pour faire pression sur Lin Hai et l’obliger à faire marche arrière.

    “Tsk.” Lin Hai prit un regard de dédain envers Lin Hao Ran et retira son Qi avant de s’éloigner en compagnie de Lin Feng.

    Lin Hao Ran était naturellement conscient du regard méprisant de Lin Hai et un froid glacial passa devant ses yeux. “Cette fois, votre déchet de fils a eu la chance d’être encore en vie. Mais la prochaine fois, il ne sera pas aussi chanceux.”

    Le fils aîné de Lin Hao Ran, Lin Heng Nai, était un disciple exceptionnel de la secte Yun Hai et ce n’était qu’une question de temps avant qu’il ne soit promu disciple de la cour intérieure. Même s’il ne serait qu’un disciple de la cour intérieure, le statut grandissant du fils se répercuterait sur celui du père. À ce moment-là, sa position dans la famille serait naturellement plus forte et supérieure à celle d’un simple chef de famille.

    D’un autre côté, la fille de Lin Ba Dao était encore plus talentueuse. Elle avait déjà rejoint la cour intérieure de la secte Hao Yue et son avenir était brillant et sans limites. Entre les trois frères, seul le fils de Lin Hai possédait un faible talent et était traité comme un déchet. C’était sur cette situation que Lin Ba Dao et Lin Hao Ran s’appuyaient pour avoir une meilleure image auprès des autres anciens. Lin Hai ne pouvait pas influencer cet état de fait.

    Quatre à cinq cents membres de la famille Lin s’étaient rassemblées dans le champ où, au milieu, se dressait une plate-forme de pierre verte. Tous les anciens de la famille Lin étaient dessus.

    “Anciens, il y a quelques jours, c’était un honneur d’accueillir les gens de la secte Yun Hai chez nous. Cependant, ils étaient venus pour nous retourner un déchet à moitié mort, discréditant complètement notre famille. Par conséquent, je suggère de désavouer Lin Feng. Il n’a pas les qualifications requises pour faire partie de la famille Lin.”
    Lin Hao Ran s’était levé respectueusement et avait fait face aux anciens tout en lançant directement son attaque.

    “Vous êtes vraiment bien impoli pour aller droit au but comme cela alors que, moi, le chef de famille, je n’ai encore rien dit. À quel moment est-ce devenu votre tour de parler ? Retournez à votre place !”
    Lin Hai voyait très clairement le but de Lin Hao Ran. Il voulait voir comment les autres allaient expulser son fils de la famille et saisir le siège de chef de famille.

    “Second frère, ce que vous dites n’est pas correct. Bien que vous soyez le chef de famille, notre troisième frère est également considéré comme un membre de la famille. Il pensait seulement à l’intérêt de la famille. Votre déchet de fils est une honte à notre famille et devrait être expulsé”, retentit la voix autoritaire de Lin Ba Dao attaquant ainsi Lin Hai.

    “Mon propre fils, je vais m’en occuper moi-même. En quoi est-ce lié aux hommes du clan ? Et ce n’est certainement pas à vous de décider. Lin Ba Dao, je sais que vous avez le désir de me remplacer. Que dites-vous de ma proposition ? Aujourd’hui, vous et moi, nous nous affrontons en duel. Si vous gagnez, je quitterai la famille avec mon fils. Cependant, si vous perdez… vous devrez cesser vos manigances.”

    Lin Hai se leva et se positionna au milieu de la plate-forme. Un Qi puissant déferla vers Lin Ba Dao. Même si vous ne voulez pas vous battre, certaines situations vous obligent à combattre.

    Lin Feng regarda son père avec étonnement ; il faisait preuve d’une agressivité faite pour effrayer les autres, démontrant que, dans ce monde, seuls les forts sont respectés, seuls les forts ont le droit de parler. Par son action, il voulait aussi faire taire ses ennemis avec sa propre force.

    “Je crains seulement que tu sois devenu incapable de gérer la situation.” La colère de Lin Ba Dao grimpa après avoir entendu Lin Hai critiquer ses paroles. Il marcha également vers le centre de la plate-forme et se tint face à Lin Hai.

    Tous les anciens étaient restés silencieux. Au fond, ils étaient heureux de cette situation. Si Lin Hai ne gagnait pas contre Lin Ba Dao, ajouter au fait que son fils est un déchet, le siège de la famille Lin changerait de tête avant la fin de la journée.

    “Je voudrais voir comment vous pouvez être si hautain” ricana Lin Ba Dao dans l’indifférence complète de Lin Hai. Des souffles froids apparurent autour de la scène. Des centaines de personnes dans le public pouvaient sentir ce froid perçant s’infiltrer dans leur corps jusqu’à leurs os.

    C’était la puissance de l’esprit de glace de Lin Hai. Une fois l’esprit relâché, l’environnement changeait complètement à mesure que la glace se propageait.

    “Grande Glaciation.”
    Lin Ba Dao voulait libérer son propre esprit. Mais en même temps que la voix de Lin Hai retentissait, le son d’un claquement se propagea instantanément depuis Lin Hai. Le froid couvrit toute la scène et au-delà. La plate-forme entière était couverte de glace blanche tout comme Lin Ba Dao transformé en homme de glace.

    “Boom !”
    Une explosion retentit et la glace craqua. Lin Ba Dao vola hors de la plate-forme et du sang jaillit de sa bouche avant qu’il ne chut lourdement sur le sol.

    Tous les anciens se levèrent, choqués par la scène devant leurs yeux. Lin Ba Dao s’était, à la surprise de tous, effondré après un seul coup.

    “Grande Glaciation, la technique de glace de Lin Hai a atteint le huitième niveau. Il n’est pas étonnant qu’il soit si fort.” Les yeux du grand ancien étincelèrent. “Lin Hai possède un esprit de glace, couplé à une puissante technique de glaciation. Il a congelé Lin Ba Dao instantanément et l’a frappé d’un coup presque mortel dans la foulée. Si sa vitesse de réaction avait été d’un demi-temps plus lente ce qui aurait permis à Lin Ba Dao de libérer son esprit, je pense que ce duel aurait été beaucoup plus long.”

    Les membres de la famille Lin étaient tous abasourdis. C’était la première fois qu’ils voyaient Lin Hai aussi autoritaire. Il l’était encore plus que Lin Da Bao.

    Lin Da Bao recracha à nouveau du sang et regarda Lin Hai d’un œil sombre. Cependant, Lin Hai s’en moquait. Il pouvait deviner que la blessure de Lin Feng était indubitablement liée à ses deux frères. Comme ils voulaient tuer son fils, Lin Hai n’avait plus besoin de prendre en compte les liens de parenté qui les unissaient.

    “Anciens, s’il vous plaît, continuez avec la réunion de famille.”
    Lin Hai rendit hommage aux anciens avant de retourner à son siège comme si rien ne s’était passé.

    “Hem, Hem. Lin Hai, en tant que chef de famille, votre Culture s’est améliorée et vous représentez un exemple pour tous. Je suis persuadé que les membres de la famille Lin vont travailler encore plus intensément. Le but de cette réunion a été atteint. Tout le monde est libre de partir”, déclara le grand ancien avec un petit sourire. Continuer la réunion de famille maintenant n’avait plus aucun sens.

    “Grand ancien, s’il en est ainsi, je me retirerai en premier.”
    Lin Hai rendit hommage au grand ancien et se leva avec Lin Feng.

    “Lin Hai, nous verrons bien pendant encore combien de temps vous pourrez protéger ce déchet”, déclara froidement Lin Hao Ran après que son objectif n’ait pas été atteint.

    “C’est vrai. Un déchet, une honte pour notre famille”, s’exclama Lin Yun en écho aux paroles de son père. Cependant, en voyant les yeux que Lin Hai posa sur lui, il se tut rapidement.

    “Mon petit Feng, Allons-y.” Lin Hai ne voulait plus avoir affaire à eux aujourd’hui. Cependant, Lin Feng ne le suivit pas. Au lieu de cela, il se retourna et commença à marcher vers Lin Yun. Cette scène rendit les membres de la famille Lin confus, car ils ne comprenaient pas la réaction de Lin Feng.

    Lin Hai regardait aussi son fils avec surprise et vit Lin Feng marcher lentement vers Lin Yun avant de dire :
    “Lin Yun, tu ne cesses de dire que je suis un déchet. Je voudrais te demander, si un jour tu découvrais que tu es pire que moi, à quel point serais-tu humilié ?
    – Tu rêves ! Comment pourrais-tu, toi le déchet, être comparé à moi ?”
    Lin Yun ne s’attendait pas à ce que Lin Feng ait de tels propos et il ne pouvait pas s’empêcher de parler d’un ton moqueur.

    Les yeux de Lin Feng s’illuminèrent et il gloussa avant de répliquer d’un air indifférent :
    “Lin Yun, moi, Lin Feng, je te défie en duel.”
  • 16 mars modifié
    Chapitre 4 : Un nouveau départ


    Quand Lin Feng eut fini de parler, tout le monde s’était calmé.

    Lin Feng avait pris l’initiative de défier Lin Yun ?

    Même Lin Hai était stupéfait et regardait son fils avec surprise. Les anciens qui se trouvaient sur la plate-forme et qui se préparaient à partir, se rassirent et regardèrent Lin Feng avec un grand intérêt.
    Lin Hao Ran eut un sourire froid, mais son cœur, à ce moment, réprima un sentiment de colère : il ne s’attendait pas à ce que ce déchet prenne l’initiative de combattre son fils.

    “Lin Yun, accepte son défi.”
    Le regard intense de Lin Hao Ran tomba sur Lin Yun.

    Lin Yun regarda Lin Feng et se sentit insulté. Dans la famille, son talent ne pouvait être considéré que comme ordinaire. C’était seulement en face de Lin Feng qu’il pouvait retrouver une certaine fierté et relever la tête. Ainsi, chaque fois qu’il voyait Lin Feng, il était plus qu’heureux de le railler sans cesse. Mais à cet instant, c’était précisément ce déchet de la jeune génération qui osait le défier ; son visage s’assombrit.

    “Je m’arrêterai si tu peux recevoir trois de mes attaques”, dit Lin Yun en s’avançant. Il avait l’intention de vaincre Lin Feng avec ses techniques les plus brutales afin de lui faire comprendre à quel point il lui était inférieur.

    “Si tu peux encaisser un de mes coups de poing, j’accepterai ma défaite”, dit Lin Feng d’un ton indifférent en secouant la tête. Ce ton semblait montrer l’assurance de Lin Feng que Lin Yun serait incapable d’encaisser un seul de ses coups de poing. Instantanément, le teint de Lin Yun devint encore plus sombre.

    La foule était stupéfaite et ne pouvait que regarder Lin Feng bouche bée. Cet homme devait être devenu fou. Penser qu’il pourrait avoir des paroles si vantardes.

    “Peu importe la beauté de tes mots, ils restent toujours ceux d’un déchet. Utiliser de belles phrases, c’est quelque chose que seul un déchet comme toi ferait”, ricana Lin Yun.

    Lin Feng rit. Utiliser de belles paroles ? Il avait seulement dit quelques mots.

    “Reçois mon coup de poing.”
    Lin Feng n’était pas disposé à perdre plus de temps avec des conversations inutiles. Après ses quelques mots, il s’avança, leva son poing et le brandit vers Lin Yun.

    “Un seul coup de poing ?”
    Les yeux de Lin Yun brillèrent de cruauté et il ne chercha pas à éviter ce coup. Au lieu de cela, il leva son propre poing. Il voulait démontrer à Lin Feng l’énorme écart entre leurs niveaux de compétence.

    L’air commença à vibrer et une vague oppressive apparut sur le poing de Lin Feng en produisant un bruit de battement. Cependant, la foule ne pouvait voir que de lourdes vagues se dirigeant vers Lin Yun avant de le traverser.

    Technique martiale, Les Neuf Puissantes Vagues !

    Le teint de Lin Yun changea soudainement quand il sentit cette force oppressante. Mais il était trop tard pour se retirer maintenant. Les deux poings s’affrontèrent et Lin Yun sentit les vagues agressives traverser son poing et passer, avec force, à travers son corps. Chaque vague était plus forte que la précédente et ne semblait jamais cesser.

    “Hrrrr !”
    Dans un gémissement, le corps de Lin Yun s’envola. Tout le monde était abasourdi. Cette scène était exactement la même que le combat précédent entre Lin Hai et Lin Ba Dao. Lin Yun, sans la moindre résistance de sa part, avait été projeté d’un seul coup de poing.

    Lin Hao Ran se leva de son siège et regarda fixement Lin Yun étendu sur le sol.

    “Comment… Comment est-ce possible… ?” Lin Yun était aussi choqué que son père, Lin Hao Ran, et était incapable d’accepter cette cruelle situation.

    Quand la foule entendit Lin Yun, ils se souvinrent des paroles précédentes de Lin Feng :
    “Tu ne cesses de dire que je suis un déchet. Je voudrais te demander, si un jour tu découvrais que tu es pire que moi, à quel point serais-tu humilié ?”
    La situation actuelle venait sans doute de justifier les paroles orgueilleuses de ce jeune homme.

    “C’est le jeune maître considéré comme un déchet de la famille Lin ?”
    En regardant Lin Feng, toute la foule se rendit compte que pour pouvoir envoyer Lin Yun avec un seul coup de poing, cette attaque devait avoir une force d’au moins 6 000 kilos.

    “Tu rabâches sans arrêt que je suis un déchet. Maintenant que tu ne peux même pas encaisser un seul de mes coups de poing, où cela te positionne-t-il ?” ironisa Lin Feng tout en regardant Lin Yun d’un regard haineux.

    “Et vous. Vous êtes un aîné et pourtant vous n’avez que le mot "déchet" à la bouche. Aujourd’hui, j’ai vaincu votre fils d’un seul coup de poing. Vu que vous dites sans cesse que je suis un déchet, ne devriez-vous pas dire que votre fils en est également un ?” dit Lin Feng en levant la tête et en regardant Lin Hao Ran.

    “Tu es seulement à la sixième couche de Qi. Est-ce que cette force aussi insignifiante te permet d’être si arrogant ?” réprimanda Lin Hao Ran d’un visage déformé par sa colère.

    “Je ne suis point arrogant ici. Je ne fais que vous retourner ce que votre fils et vous m’avez infligé.”
    Lin Feng, peu disposé à en dire beaucoup plus, se retourna pour partir et dit :
    “Si vous humiliez les autres, les autres finiront par vous humilier en retour !”

    “Si vous humiliez les autres, les autres finiront par vous humilier en retour !” murmura doucement Lin Hai et des lumières pétillèrent dans ses yeux souriants. Son propre fils avait vraiment changé : il ne le pensait pas capable de tenir des propos si profonds.

    Lin Feng retourna dans ses appartements et se remit à pratiquer. Bien qu’il ait conquis et passé la cinquième couche de Qi, il était encore loin de ressentir de la fierté. Lin Heng, qui l’avait battu, était naturellement plus doué que Lin Yun. Il était actuellement dans la huitième couche de Qi.

    En outre, il y avait également les enfants de Lin Ba Dao. Leur talent était sans conteste largement supérieur à celui de Lin Yun, surtout en ce qui concernait la fille de Lin Ba Dao, Lin Qian, dont les rumeurs disaient qu’elle avait déjà atteint la neuvième couche de Qi.

    Dans trois mois, la réunion annuelle aurait lieu. À cet événement, tout le monde dans la famille Lin, même ceux qui s’entraînaient dans les sectes, reviendrait. S’il n’augmentait pas rapidement son niveau, ce serait lui qui serait humilié la prochaine fois.

    La Culture est infinie. Le temps passe plus vite quand un guerrier s’entraîne. Pour un guerrier capable d’absorber les essences du ciel et de la terre, ne pas manger ou boire pendant dix jours n’est pas un problème. La vitalité du monde est sans aucun doute l’essence la plus pure.

    Dix jours s’étaient écoulés et Lin Feng sortit enfin de sa chambre. Il expira lentement et profondément. Au cours de cette période de dix jours, il avait atteint les limites de la sixième couche de Qi et serait en mesure d’atteindre la septième couche de Qi très bientôt.

    En accélérant son pas, Lin Feng se dirigea vers les appartements de son père, Lin Hai.

    “Mon fils, n’est-ce pas mieux pour pratiquer que de rester ici ? Pourquoi veux-tu retourner dans la secte de Yun Hai ?”
    Lin Hai était inquiet en entendant la volonté de Lin Feng de repartir. Lin Hai gardait toujours une rancune de l’incident précédent et se sentait incapable de le laisser partir.

    “Père, certaines choses sont inévitables. Si je me cache à la maison pour m’entraîner, vous me protégerez toujours. Comment serais-je alors capable de progresser et de devenir un puissant guerrier en arts martiaux ?”
    Les yeux de Lin Feng reflétaient une forte détermination. La puissance de la secte de Yun Hai était largement supérieure à celle de la famille Lin. De puissantes techniques martiales étaient disponibles et une concurrence féroce régnait dans la secte. C’était seulement dans un tel environnement qu’il pourrait progresser encore plus rapidement.

    Voyant l’obstination dans les yeux de Lin Feng, Lin Hai soupira intérieurement. Son fils avait vraiment grandi. Rester à la maison pour s’entraîner tout en étant sous sa protection aurait été, effectivement, de la lâcheté et un obstacle pour devenir un puissant guerrier. Cependant, en raison de son amour paternel, il avait du mal à accepter la décision de Lin Feng.

    “Puisque tu insistes autant pour retourner à la secte, en tant que ton père, je ne t’arrêterai pas. Mais, tu devras faire attention à ta propre sécurité”, dit Lin Hai en hochant la tête.

    “Ne vous inquiétez pas, père. Je vais pratiquer encore plus durement et ils finiront tous par me manger dans la main.”
    Le discours de Lin Feng reflétait un fort sentiment de confiance en soi. Avec son esprit sombre, sa vitesse de progression était beaucoup plus rapide que la moyenne des autres Cultivateurs. Sa capacité de compréhension était également devenue plus forte. De plus, avec un cœur déterminé, il avait des raisons de croire qu’il ne serait pas moins bien loti que ces soi-disant « génies ».

    Lin Feng n’emporta pas grand-chose : son cheval nommé Li Xue, un sac de nourriture desséché ainsi qu’un peu d’argent.
    “Père, je m’en vais.”
    En dehors de la ville de Yang Zhou, Lin Feng regarda une dernière fois son père en faisant ses adieux.

    “Fais attention à toi.”
    Lin Hai hocha la tête. À cheval sur Li Xue, il s’éloigna de la ville de Yang Zhou.

    Dans la vaste étendue sans fin, Lin Feng montait à cheval. Galopant entre le ciel et la terre, un flot d’orgueil et d’ambitions remplit son cœur.

    Dans sa vie antérieure, Lin Feng avait aimé les spectacles de guerriers martiaux : un chevalier solitaire monté sur un cheval chantant et voyageant autour du monde avec une épée. Il ne s’attendait pas à ce que dans cette vie, il aurait la chance de monter à cheval et de voyager à travers le monde librement.

    Un pot de liqueur, une chanson sur un amour brisé, et une vie sauvage !

    Un héros maniant une épée et parcourant le monde ; le ciel teinté de sang !

    Dans cette vie, il était destiné à être quelqu’un d’extraordinaire. Dans cette vie, il était destiné à vivre intensément !

  • 16 mars modifié
    Chapitre 5: Dégainer l’épée


    Dix mille kilomètres séparaient la ville de Yang Zhou de la secte Yun Hai, bien que Qian Li Xue puisse parcourir environ mille kilomètres par jour, il fallut dix jours à Lin Feng pour atteindre sa destination.

    Cependant, pendant ces dix jours, Lin Feng n’avait pas perdu de temps. Dans sa vie antérieure, Lin Feng n’avait jamais été aussi passionné, il n’avait jamais éprouvé une telle ardeur. Sans le vouloir, son état d’esprit s’était grandement amélioré. Marcher sur le chemin de la Culture lui avait permis d’atteindre la septième couche de Qi. "Là où l'eau coule, un courant se formera", dit le proverbe. En outre, la pratique lui avait permis de maîtriser la technique des arts martiaux “Les Neuf Puissantes Vagues” jusqu’à la neuvième vague.

    Ces jours-ci, Lin Feng possédait une force physique beaucoup plus puissante que dans sa vie précédente. Sa force réelle était équivalente à 8 500 kilos ce qui était une puissance énorme pour un Cultivateur de la septième couche de Qi.

    La secte Yun Hai était située sur une montagne appelée également Yun Hai. Cette montagne Yun Hai n’était pas le plus haut sommet de cette chaîne, mais elle couvrait une zone si vaste qu’elle était facilement visible à l’horizon depuis le lointain. Vu du ciel, cette montagne de Yun Hai ressemblait même à une ville. Elle était entourée de huit montagnes qui, contrairement à la montagne de Yun Hai, semblaient s’élever dans le ciel comme si elles cherchaient à toucher le ciel. La beauté mystique de ce lieu résidait dans le Feng Shui qui indiquait qu’une telle configuration représentait une grande chance ou un grand destin.

    Comme il se rapprochait de l’entrée de la secte :
    “Arrête ! Descends de ce cheval !” dirent froidement deux gardes à Lin Feng avec un sourire narquois. Ces deux gardes étaient également des disciples de la secte.

    Lin Feng les observa d’un regard dédaigneux. Pendant ce temps, un autre disciple à cheval passa l’entrée et continua vers la montagne. Lin Feng le pointa du doigt :
    “Pourquoi ne l’empêchez-vous pas d’entrer ?”

    “Hmph”
    L’un des deux gardes sourit devant le ridicule, à ses yeux, de ces paroles et, en colère, déclara :
    “Comment peux-tu te comparer aux autres disciples ? Il y a pas si longtemps, tu as presque été tué, espèce de déchet.”

    Ce n’était donc qu’une question de pouvoir et de statut. Lin Feng sourit. Ces gardes, même s’ils étaient membres de la secte Yun Hai, n’étaient là que pour la décoration. Leur niveau était extrêmement faible. Cependant, si quelqu’un voulait entrer, il devait passer devant ces gardes. Même si leur travail n’était pas si important, ils avaient le droit d’empêcher certaines personnes d’entrer. Par contre, les disciples puissants comme celui qui venait de passer n’étaient jamais retenus d’entrer.

    “Les faibles doivent être intimidés et humiliés”, déclara Lin Feng en souriant sarcastiquement. Il ne descendit pas de son cheval et tira juste sur les rênes. Qian Li Xue hennit et recula légèrement.

    “Comment oses-tu, minable ?” crièrent, en même temps, les deux gardes. Lin Feng leva ses poings et frappa l’air en créant deux ondes de choc qui vinrent s’écrasées sur les gardes. L’explosion soudaine et extrêmement puissante qui en résulta les frappa si violemment qu’elle les fit tomber à la renverse.

    “Si cela se reproduit, je vous handicaperai”, déclara Lin Feng en passant de force. Seuls ceux qui étaient puissants avaient la possibilité de s’exprimer. Les deux gardes se remirent debout en haletant et en essuyant le sang présent au coin de leur bouche. Bouillonnant intérieurement de colère, ils virent que Lin Feng était déjà loin. Un tel déchet était plus puissant qu’eux, pas étonnant qu’ils soient seulement cantonnés à un rôle de garde.

    Au sein de la secte Yun Hai, les jeunes de 15-16 ans ayant atteint la sixième ou la septième couche sur le chemin de la Culture étaient dotés d’un talent moyen. Par contre, ceux qui avaient atteint la huitième couche étaient considérés comme des génies exceptionnels. Tout le monde dans la secte Yun Hai leur vouait une grande admiration. Quant à ceux qui avaient atteint le niveau de Ling Qi, leur puissance était reconnue dans tout le pays de Xue Yue.

    À l’inverse de ces génies, si un jeune de 15 ans ne progressait pas suffisamment dans les couches Qi, il serait méprisé par les autres. Le niveau de Lin Feng était si bas que les autres en étaient venus à l’appeler “déchet”, à le martyriser et à le considérer comme un minable sans valeur.

    Le retour de Lin Feng dans la secte Yun Hai se répandit très rapidement parmi les autres disciples. Lin Feng, le déchet, était défavorablement célèbre dans la secte Yun Hai. Lin Feng, en marchant, remarqua que le regard des autres ; tous avaient des expressions différentes sur leur visage. Il fit comme si de rien n’était. En poursuivant son chemin dans la secte de Yun Hai, il finit par pénétrer dans le pavillon de Xing Chen.

    Le pavillon Xing Chen était un lieu dans la secte de Yun Hai où les disciples pouvaient recevoir diverses techniques martiales pour développer leur Culture et leurs compétences. Chaque jour, de nombreux disciples se rendaient au pavillon Xing Chen pour pratiquer. Ce jour ne faisait pas exception et le pavillon était rempli de disciples.

    Soudainement une voix retentit :

    “Lin Feng !”

    Lin Feng s’arrêta pour regarder autour de lui et remarqua peu après un jeune au visage fermé et froid.

    “Tu es finalement assez résistant, il semble que tu ne soit pas encore mort.”
    Le jeune était Lin Heng, celui qui avait essayé d’assassiner Lin Feng la dernière fois qu’ils s’étaient rencontrés, le fils aîné de Lin Hao Ran.

    Lin Feng lui jeta un rapide coup d’œil et eut un sourire moqueur. Lin Heng avait, certes, atteint la huitième couche de Qi alors que Lin Feng n’en était qu’à la septième couche de Qi, mais il avait également maîtrisé la technique “Les Neuf Puissantes Vagues” lui permettant d’avoir une puissance au moins égale à celle de Lin Heng. Lin Feng n’avait qu’à apprendre et à pratiquer une ou deux techniques supplémentaires et il serait certainement capable de vaincre Lin Heng.

    Lin Feng ignora Lin Heng et entra dans le pavillon Xing Chen. Il devait améliorer ses compétences et sa force en premier avant d’espérer prendre sa revanche.

    “La prochaine fois, je vais m’assurer de te tuer pour que tu retournes chez ton père juste pour être enterrer”, dit Lin Heng furieux de voir que Lin Feng l’ignorait. Les yeux de Lin Heng étaient comme des poignards perçant alors qu’il observait Lin Feng.

    Devant le pavillon Xing Chen, un vieil homme était assis et regardait distraitement l’horizon.

    “Ancien”
    Lin Feng s’inclina pour saluer le vieil homme qui était le seul à protéger le pavillon. Le pavillon Xing Chen était un endroit très important, pourtant le vieil homme qui le gardait avait l’air d’être insignafiant. Cela rappelait à Lin Feng un film qu’il avait vu dans sa vie précédente ; il montrait, dans un temple de Shaolin, un moine âgé mais puissant qui nettoyait le sol comme un simple serviteur. Lin Feng pensait que cette situation était identique et que donc cette vieille personne devait avoir une force immense pour être la seule à garder ce lieu. De part sa réincarnation, il était capable de mieux appréhender le sens de telles situations.

    L’expression du vieil homme changea soudainement et il se tourna vers la personne qui venait de lui parler. Il était très surpris de voir Lin Feng lui manifester du respect. Peu de temps après, il commença à hocher la tête pour exprimer son agréable surprise :
    “Septième couche de Qi, vous ne pouvez choisir et pratiquer que les compétences disponibles au premier étage, et pas plus de deux compétences”.

    “Je comprends”, répondit Lin Feng. Le pavillon Xing Chen était composé de trois étages, les étudiants d’un niveau inférieur n’avaient pas accès aux mêmes ressources que leurs collègues disciples d’un niveau supérieur. Ces derniers avaient une carte pour accéder à ces ressources de plus haut niveau. Ainsi, les disciples de niveau inférieur ne pouvaient accéder qu’aux ressources du premier étage.

    Les ressources disponibles au premier étage étaient toutes des compétences et des méthodes de niveau jaune. Cependant, il y en avait énormément. Chacun pouvait ainsi trouver les compétences et les méthodes qui lui convenaient le mieux. C’étaient les compétences et les techniques de base de la secte de Yun Hai. Chacune était meilleure que n’importe quelles compétences disponibles dans la famille de Lin.

    Ce dont Lin Feng avait le plus besoin en ce moment, c’étaient de trouver de nouvelles techniques. Il commença donc à chercher dans les livres sur les étagères.

    “Poing des Sept Tyrans, un poing dominateur - Sept frappes mortelles, compétence appropriée pour ceux qui possèdent l’esprit martial correspondant”

    “Lame d’Ouragan, Transformez l’air en arme et lancez plusieurs lames de vent, compétence adaptée aux personnes qui ont l’esprit de l’air”

    “Taureau Déchainé, compétence d’arts martiaux de niveau supérieur jaune, compétence appropriée aux esprits de bête”.

    Lin Feng feuilleta rapidement tous ces livres avant de les reposer sur l’étagère. En possédant l’esprit sombre, il était capable de renforcer toutes les compétences possibles. Sa capacité de compréhension était également assez élevée. Fondamentalement, il n’avait absolument aucune restriction quand il s’agissait d’apprendre de nouvelles compétences. Grâce à cet avantage que lui apportait l’esprit sombre, il pourrait tout apprendre et tout pratiquer. Cependant, il ne parvenait pas à trouver une compétence qui lui plaisait.

    “Calme Brise à l’Épée, rapide et habile, la maîtrise de cette compétence nécessite grâce et élégance naturelle, convient aux personnes qui ont l’esprit de l’épée”

    L’expression du visage de Lin Feng changea en regardant ce livre. Il avait hâte de porter une épée et de voyager aux quatre coins du pays pour aider les gens dans le besoin et verser le sang de ceux qui avaient de mauvaises intentions. Il était rempli autant de gratitude pour sa deuxième chance que de soif de vengeance. Mitigé, il se sentait interressé par cette compétence, mais il avait toujours l’impression que ce n’était pas encore exactement celle dont il avait besoin ou qu’il voulait vraiment.

    “Compétence à Dégainer l’Épée, cette technique de l’épée est une compétence qui tue à la vitesse de l’éclair, un coup unique mortel, adaptée aux personnes qui possèdent l’esprit de l’épée”

    “Dégainer l’Épée”
    Lin Feng arrêta de bouger. Il avait l’impression que l’utilisation de cette épée était différente de celle des autres épées. Traditionnellement, ce que les épéistes aimaient le moins était le moment de dégainer une épée, car c’était un moment critique pendant lequel un certain laps de temps était perdu qui retardait ainsi le moment où l’attaque pouvait être effectuée. Néanmoins, “Dégainer l’Épée” était une compétence faite dont le seul but était de tuer. À l’inverse des autres techniques à l’épée, le moment le plus puissant de cette compétence était l’instant où l’épée était dégainée et le coup qui suivait dans le même mouvement. Une petite erreur dans le mouvement et la défaite serrait inévitable.

    De plus, “Dégainer l’Épée” possédait une autre différence majeure par rapport à d’autres compétences. Elle n’avait qu’un unique niveau, qu’un unique mouvement. “Dégainer l’Épée”, tuer les gens était l’aboutissement final, le plus grand accomplissement. Un mouvement rapide et l’épée se couvrirait du sang des ennemis.

    “Je choisis celle-ci.”
    Lin Feng prit le livre “Dégainer l’Épée” et se mit en quête d’une technique d’agilité. Après tout, il devait s’assurer d’être capable de tuer en un coup à chaque fois. En cas d’échec, la seule solution, en supposant pouvoir courir assez vite, était alors de s’échapper. Sauter sur les toits, sauter sur les murs, était une compétence qui pourrait être utile et dont tout le monde rêve.

    Lin Feng choisit alors un livre sur une technique d’agilité appelée “Ombre Éphémère”. Quiconque pourrait maîtriser cette technique, deviendrait si rapide que personne ne le verrait. En fait, les victimes ne verraient qu’une ombre puis leur propre mort. Rassemblant les deux livres, Lin Feng se rendit auprès du vieil homme pour lui faire vérifier.

    “Dégainer l’Épée, murmura le vieil homme, jeune homme, ce livre… C’est la première fois que quelqu’un le prend. Néanmoins, vous devez savoir que si quelqu’un a déjà son épée dégainée et que vous n’avez toujours pas dégainé la vôtre et que si votre vitesse est plus lente que celle de votre adversaire, le résultat restera évident, vous serez condamné. Cette compétence est très puissante, mais elle nécessite un haut niveau de maîtrise, vous devrez être plus rapide que n’importe quel adversaire et seulement alors, vous pourrez les tuer en un coup.”

    “Je comprends.”
    Lin Feng savait que l’aîné faisait preuve de gentillesse en lui faisant prendre conscience de cette faiblesse. Si quelqu’un était trop lent pour dégainer son épée, tuer en un coup serait impossible et cela signifirait se mettre dans une situation critique et dangereuse.

    “C’est une bonne chose que vous compreniez clairement les conséquences. Si vous ne parvenez pas tuer en un coup, “Ombre Éphémère” sera une excellente compétence de mouvement pour s’échapper.”
    Le vieil homme arrêta de parler et rendit les livres à Lin Feng sans perdre plus de temps. En effet, les livres empruntés au pavillon Xing Chen devaient être retournés dans le mois. Les emprunter pendant plus longtemps pourrait porter préjudice à la formation des autres membres de la secte de Yun Hai en leur empêchant de les emprunter à leur tour.

    “Merci, Ancien, merci de m’avoir guidé.”
    Lin Feng récupéra les livres et remercia poliment et avec gratitude le vieil homme.

    “Ummm, sourit le vieil homme en hochant la tête et en lui tendant une épée souple, vous pouvez porter cette épée comme d’une ceinture parce qu’elle est très souple, cette épée ne me sert à rien ici, vous pouvez la prendre et vous amuser avec.”

    Avant que Lin Feng puisse dire merci, il rajouta :
    “Nul besoin de me remercier. Allez vous entraîner !”

    Lin Feng se gratta la tête ne sachant pas quoi dire. Il regarda de plus près l’épée.

    La technique “Dégainer l’Épée” combinée à une épée portée comme une ceinture permettrait d’attaquer quelqu’un par surprise et de le tuer en un mouvement rapide.

    Lin Feng hocha la tête, sourit au vieil homme puis partit.

    “Voilà longtemps que je n’ai vu un jeune homme aussi intéressant”, murmura le vieil homme. Immédiatement après, il reprit sa position initiale, fixant l’horizon apparemment perdu dans ses pensées :
    “Ces temps-ci, les jeunes ne font que cultiver leur force dans une pratique impulsive en oubliant ou en négligeant les fondements traditionnels des compétences martiales.”
  • 16 mars modifié
    Chapitre 6 : L’esprit de la flèche



    La secte Yun Hai était entourée de huit sommets montagneux. Ces montagnes étaient reliées en harmonie les unes avec les autres. Les disciples de la secte de Yun Hai pouvaient facilement aller sur ces sommets de haute altitude. Ces montagnes, qui faisaient de la région un paradis béni, étaient remplies de cavernes où les disciples pouvaient aller méditer, se concentrer sur leur entraînement sans risque d’être dérangés. Ces montagnes étaient extraordinairement hautes et couvraient un vaste territoire. Aller dans ces montagnes était donc un moyen facile pour trouver la tranquillité recherchée pour cultiver en paix.

    Lin Feng s’approcha d’un précipice bordé de rochers le surplombant. Il était entouré de falaises abruptes et de précipices dangereux. En regardant autour de lui, il pouvait voir une mer infinie de nuages. Un tel spectacle rendrait quiconque insouciant, détendu et enjoué.

    Cependant, Lin Feng n’avait pas le cœur à apprécier la vue. Il pratiquait sans interruption la technique “Dégainer l’Épée”.

    “BOOM”
    C’était le son émis par les pierres chaque fois que Lin Feng les frappait avec son épée laissant une fissure longue et mince dans les pierres à chaque impact.

    Lin Feng s’entraînait ainsi depuis sept jours sans repos, comme en témoignaient les différentes marques d’épée sur de nombreux rochers.

    “Dégainer l’Épée” était une compétence qui nécessitait de développer deux aspects : la vitesse et la puissance. Maîtriser les deux était le but ultime de l’entraînement. Au moment de dégainer l’épée le plus rapidement possible, un fort pouvoir était également nécessaire. Concernant l’angle sous lequel le sabre devait être dégainé, il était également nécessaire de le faire varier de manière irrégulière. En effet, dégainer en utilisant des mouvements prévisibles finirait par mettre l’utilisateur à la merci de l’ennemi, car celui-ci pourrait anticiper le prochain mouvement. La compétence “Dégainer l’Épée” n’était certainement pas une technique classique.

    Comme il s’entraînait tous les jours du matin au soir, Lin Feng dégoulinait de sueur. Un entraînement ininterrompu était le seul moyen d’augmenter sa force. La répétition constante des mouvements exigeait une volonté et une détermination tenaces. C’était le seul moyen de renforcer sa Culture. Lin Feng n’avait pas oublié sa vie précédente. Il ne pouvait pas l’oublier. Bien que ce monde soit rempli de nobles sentiments et d’une passion vertueuse, il fallait aussi traverser des épreuves dans ce monde. Être faible et manquer de pouvoir pourraient le mener à la mort. Faible et impuissant, cela ressemblait à ce que Lin Feng était quand Lin Heng avait failli le tuer.

    Cependant, l’esprit sombre de Lin Feng gagnait en vitalité à chaque minute, comme s’il était en transe. Il cessa ensuite de pratiquer et rappela son esprit dans son corps.

    L’esprit était l’âme du Cultivateur et il se devait d’y veiller ; en l’utilisant sans cesse, il consumait trop son essence vitale.

    Lin Feng remit son épée dans son fourreau fabriqué dans la peau d’un animal féroce. Puis, il reprit son entraînement, mais cette fois, il pratiqua la technique “Ombre Éphémère”.

    Le soleil qui était au début haut dans le ciel s’enfonçait maintenant vers l’horizon. Lin Feng se reposa un moment en regardant la mer de nuages faire des mouvements semblables à des vagues. Sur son visage, un sourire resplendissait.

    Il dégaina alors l’épée et la tint devant lui, regardant la lumière rouge sombre du coucher de soleil descendre lentement le long de l’épée comme du sang qui coulerait sans fin. Il se sentait tel un dieu regardant la création du monde. Cet endroit offrait une vue incroyable sur les montagnes environnantes. Devant ce paysage, Lin Feng émettait une aura de force pure recelant à l’intérieur une détermination impitoyable.
    “Il est temps de trouver une grotte pour pratiquer.”
    Lin Feng, s’étant reposé pendant un moment, se leva et marcha vers les montagnes.

    Lin Feng trouva rapidement plusieurs grottes pour développer sa Culture, mais elles étaient toutes occupées par d’autres disciples. Puis, Lin Feng arriva dans une vallée où coulait un ruisseau descendait de la montagne. Il décida de marcher le long du cours d’eau quand quelque chose attira son attention et le fit stopper son pas.

    “Un rayon de soleil entre ces montagnes !”
    Devant lui se dressait un pic qui semblait avoir été comme fendu par une épée en son milieu. Un sentier permettait de s’engouffrer dans cette fissure si étroite que deux personnes, côte à côte, ne pouvaient la franchir. Le chemin semblait aussi étroit qu’un rayon de soleil.

    “Je me demande ce qui se cache là-bas !” se dit Lin Feng. Par curiosité, il se rapprocha. Le ruisseau et le rayon de soleil semblaient venir du même endroit.

    À quelques dizaines de mètres, deux disciples virent Lin Feng se diriger vers cette fissure. Ils ne pouvaient s’empêcher de se moquer et de le critiquer :
    “Ce minable n’est vraiment pas chanceux, il ne semble pas savoir que cet endroit est le lieu d’entraînement de notre sœur aînée, Liu Fei. Quelle surprise qu’il ose y aller !”

    “La force de Liu Fei est incomparable par rapport à la nôtre, elle est beaucoup plus forte que nous et que la plupart des disciples ; elle est un vrai génie. Le terme de “sœur aînée ” est la seule manière correcte de s’adresser à tel génie.”

    Alors que les deux disciples chuchotaient, Lin Feng avait déjà marché plusieurs centaines de mètres dans cette fissure d’où venait le rayon de soleil et était finalement arrivé. Devant ses yeux, s’ouvrit un large panorama. Cet endroit, extrêmement vaste, était d’un charme exceptionnel. Sur la gauche, se situait un lac gigantesque d’où s’évaporait une vapeur chaude semblable à de la soie. Assez étonnamment, ce lac semblait être une source chaude naturelle.

    “Cet endroit est tellement agréable, je pourrais prendre un bain.”
    Les vêtements de Lin Feng collaient à sa peau tellement il transpirait. Il enleva son haut et, sans perdre un instant, sauta directement dans la source chaude naturelle.

    “Trop confortable !”
    Lin Feng prenait un plaisir immense quand il entendit un bruit venant de plus loin dans l’eau. Soudain, il vit la tête d’une jeune fille de 15 ou 16 ans sortir de l’eau. Ses cheveux avaient l’air très doux. Elle avait des sourcils arqués et un délicat visage ovale. Elle était vraiment très belle. Dans ce monde, les Cultivatrices étaient toujours très belles, car la Culture rendait les corps plus purs. Elle était une beauté naturelle charmante et n’avait certainement pas besoin de se maquiller.

    Par contre, ses yeux ne reflétaient pas des sentiments très amicaux ; ils étaient remplis d’une intense colère. Liu Fei avait retenu son souffle et s’était ainsi entraînée sous l’eau. En remontant à la surface, elle fut très surprise de voir un autre disciple de la secte Yun Hai. Par-dessus tout, elle ne supportait pas la vision d’un jeune homme torse nu dans l’eau où elle venait pratiquer tous les jours.

    “Je suis désolé, je ne savais pas que quelqu’un était déjà ici”, déclara Lin Feng avec un sourire d’excuse. Il sortit immédiatement de l’eau.

    L’expression de Liu Fei n’avait pas changé et elle semblait toujours aussi furieuse. Qui ne savait pas que c’était son lieu d’entraînement après tout ? Qui ne savait pas que la montagne du rayon de soleil était celle de Liu Fei ? Ce pervers était venu volontairement avec l’intention de la séduire.

    Lin Feng ne savait vraiment pas que quelqu’un était là. Avant la fusion de leurs âmes, Lin Feng était un lâche et n’était jamais venu de ce secteur pour s’entraîner.

    Même si Liu Fei était extrêmement belle, Lin Feng, qui pensait effectivement qu’elle était très séduisante, n’avait aucune intention cachée. Il remit ses vêtements à la vitesse de l’éclair et commença à partir.

    “Et où penses-tu aller ?” entendit Lin Feng. C’était la voix de Liu Fei qui venait de derrière lui alors qu’il partait. Liu Fei avait prononcé ses mots d’une voix froide et détachée. Lin Feng se retourna et vit Liu Fei tenant un arc et une flèche.

    “Où je pense aller ?” répéta Lin Feng en fronçant les sourcils. Il n’avait aucune intention de la séduire. Cette situation n’était qu’un simple malentendu et rien de plus. En outre, il venait de s’excuser.

    Elle ne répondit pas. Le corps envoûtant de Liu Fei adopta une position prête au combat. Elle tira à elle la flèche dorée placée dans l’arc. Elle relâcha la flèche qui, dans un sifflement, brisa l’air et se dirigea droit vers Lin Feng.

    “Quelle force !”

    Lin Feng regarda la flèche qui se dirigeait vers lui. Il n’eut absolument aucune hésitation et lança sa technique “Les Neuf Puissantes Vagues”. De lourdes explosions successives retentirent alors que la flèche se rapprochait de plus en plus de lui.

    Au moment où la flèche était proche de l’atteindre, la flèche et les neuf puissantes vagues se heurtèrent. Les vagues arrêtèrent la flèche qui resta suspendue en l’air pendant quelques secondes avant de tomber au sol.

    “Vous voulez me tuer ?” déclara Lin Feng d’une voix pleine de rage. Cette flèche avait un pouvoir de 7 000 kilos. Si l’ancien Lin Feng avait reçu cette flèche, il serait déjà mort.

    “Oui, et alors ?” répondit Liu Fei en sortant une autre flèche. Une flèche dorée irréelle apparut soudain à ses côtés.

    Lin Feng tremblait de peur. Une sensation de froid se répandit dans tout son corps. Cette flèche immatérielle, en face de lui, était une flèche qui pouvait détecter automatiquement quelqu’un à sa respiration et le viser.

    C’était l’une des caractéristiques et capacités particulières de ceux qui possédaient l’esprit de la flèche.

    “Bzzeeomm”
    La corde de l’arc émit un bruit tandis qu’une nouvelle flèche scintillante se dirigeait vers lui.

    “Ombre Éphémère”
    Lin Feng sauta dix mètres en arrière et envoya une autre vague dans laquelle la flèche dorée vint s’écraser dans une explosion, mais cette fois la vague ne fit que ralentir la flèche. Le bruit qui en résulta était effrayant. La flèche continua sa course directement vers le front de Lin Feng.

    Liu Fei s’était distinguée des autres disciples de la secte de Yun Hai en atteignant la neuvième couche de Qi et était depuis considérée comme une disciple exceptionnelle, hors du commun. En utilisant son esprit de la flèche, sa force pouvait dépasser 9 000 kilos. Ainsi, “Les Neuf Puissantes Vagues” de Lin Feng n’étaient évidemment pas suffisantes pour arrêter sa flèche.

    Lin Feng tomba en arrière sous le souffle de l’énergie libérée par le choc entre la vague et la flèche. Comme l’esprit de la flèche pouvait contrôler la flèche la rendant presque vivante, Liu Fei la dirigea de nouveau vers Lin Feng dans le but d’essayer de le tuer.

    “Ahhh”, cria Lin Feng. Soudain, la flèche scintillante disparut dans une intense lumière blanche.

    “Moi, Lin Feng, je m’en souviendrai”.

    La voix lointaine stupéfia Liu Fei. Elle regarda autour d’elle et vit sa flèche coupée en deux. Lin Feng avait déjà disparu à une vitesse incroyable.

    "C’était la lumière d’une épée…" murmura Liu Fei…

    Les deux disciples, qui avaient regardé toute la scène, virent Lin Feng s’échapper. Ils ne pouvaient s’empêcher d’être saisis de terreur. À leur surprise, Liu Fei n’avait pas tué ce déchet. Peut-être que, finalement, Liu Fei ne voulait pas le tuer.

    Ils avaient vu les vêtements mouillés collés au corps de Liu Fei. Ils pensèrent à la beauté de ce corps rempli de charme sans fin. Ils évitèrent de baver de désir en gardant leur bouche fermée. La seule chose qu’ils pouvaient faire était de regarder et de profiter d’une vision si rare.

    Tout le monde savait que Liu Fei était très puissante. Au sein de la secte Yun Hai, beaucoup de disciples la courtisaient dont certains étaient extrêmement forts. Les deux disciples, qui venaient de l’observer, ne pouvaient pas rivaliser avec ces disciples. Si quelqu’un apprenait qu’ils avaient vu le corps tout à fait attirant de Liu Fei, ils seraient certainement tués d’une manière très cruelle.
  • Merci
  • merci pour les chapitres
  • 16 mars modifié
    Chapitre 7 : La crête du Vent Noir



    Lin Feng arriva finalement dans un endroit sûr. Des sentiments sombres emplissaient son cœur. Il pensait à la manière dont le fort contrôlait ce monde et dominait les faibles. Il venait de voir à nouveau, suite à cette rencontre, que ceux, qui avaient le pouvoir, n’avaient aucun respect pour la vie humaine. En effet, si leur force était supérieure et s’ils avaient envie de tuer, ils tuaient.

    Il n’avait eu aucune intention en se rendant en ce lieu. Il venait juste pour jeter un coup d’œil avec l’idée de partir aussitôt. Cependant, Liu Fei avait voulu le tuer alors même qu’ils étaient tous deux des disciples de la secte Yun Hai.

    “Ceux qui ont l’esprit de la flèche ont cette capacité de suivre leurs ennemis et de s’engager dans une bataille en gardant leurs distances et en utilisant des attaques à longue portée. À l’inverse, dans le cas d’un combat au corps-à-corps, je serais certainement capable de la tuer en un coup”, pensa Lin Feng. Son utilisation de l’épée dans cette situation était une expérience assez satisfaisante. Sa vitesse était aussi rapide que l’éclair et ses coups, comme le tonnerre, fendaient l’air. La flèche, qu’il avait brisée en deux, était le signe que son entraînement intense et douloureux n’avait pas été vain.

    Lin Feng s’était entraîné sans interruption pendant sept jours dans les montagnes au-dessus d’un précipice. Grâce à son esprit sombre, il avait pu comprendre beaucoup de choses. Puis son esprit ayant utilisé trop de son essence vitale, il l’avait rappelé dans son corps et avait alors pratiqué la technique “Ombre Éphémère”.

    “Liu Fei”, pensa Ling Feng en se rappelant ce beau visage. Il alla chercher quelques morceaux de bois et alluma un feu pour sécher ses vêtements encore trempés de l’eau de la source chaude.

    Pas si loin de Lin Feng, apparurent quatre silhouettes. Tous étaient des disciples de la secte de Yun Hai.

    “Là-bas, il y a quelqu’un. Nous devrions l’inviter à nous rejoindre. Plus nous aurons des personnes puissantes dans notre groupe, mieux se sera”, déclara celui qui portait une tunique vert clair.

    “Mais vous ne connaissez pas sa puissance, n’est-ce pas ?” dit un disciple plus grand et plus imposant. Personne, cependant, ne s’opposa à l’idée.

    Ce groupe était composé de 3 hommes et 1 fille. Alors qu’ils s’approchaient de Lin Feng en marchant, la jeune fille ne put pas s’empêcher de rougir en remarquant le corps, torse nu, de Lin Feng.

    “Bonjour, peux-tu remettre tes vêtements ?” dit-elle d’une voix timide.

    Lin Feng regarda la jeune fille dans les yeux. Même si elle n’avait pas la beauté de Liu Fei, son visage était délicat et joli. Sa peau semblait également douce. Dans sa vie précédente, elle aurait définitivement été considérée comme une très belle fille, mais, dans ce monde, Lin Feng avait pu constater que les filles qui pratiquaient la Culture étaient beaucoup plus belles.

    “Pas de problème”, répondit Lin Feng. Lin Feng était une personne facilement abordable et par conséquent s’entendre avec lui n’était pas une tâche difficile.

    “Alors, quel est votre problème ? Que voulez-vous de moi ?” demanda Lin Feng en enfilant ses vêtements.

    “D’accord, voici la situation : nous voulons aller à la crête du Vent Noir pour terrasser des bêtes sauvages féroces. Nous aimerions vous inviter à nous accompagner. Bien évidemment, nous partagerons les objets de valeur collectés. Êtes-vous intéressé ?” expliqua le jeune homme portant la tunique vert clair.

    La crête du Vent Noir se situait au nord de la montagne Yun Hai, dans la forêt de la Bête Féroce. Cette crête était extrêmement vaste au point que certains disciples conjecturaient qu’elle était même plus vaste que toute la chaîne des montagnes de Yun Hai. Quand la secte avait choisi de s’installer dans la montagne Yun Hai, la présence à proximité de cette crête avait sûrement été un élément déterminant de ce choix. Ce lieu était parfait pour mettre au défi et tester les forces et capacités des disciples de la secte. En effet, chasser et tuer des bêtes sauvages féroces permettaient de récolter des objets utiles tout en s’entraînant et, en même temps, en améliorant l’expérience de combats potentiellement mortels.

    “Ok, j’accepte”, dit Lin Feng sans trop réfléchir. Il avait vraiment envie de les accompagner pour devenir plus fort le plus rapidement possible.

    “Super ! Maintenant, nous sommes cinq personnes, tant que nous ne rencontrons pas de bêtes féroces de niveau 9, notre expédition ne sera pas trop dangereuse.”
    La jeune fille était évidemment heureuse que Lin Feng ait accepté de les rejoindre. Le plus grand Cultivateur du groupe était un jeune disciple portant une tunique blanche et peu loquace. Il avait atteint la huitième couche de Qi. Les trois autres avaient atteint le septième niveau de Qi et étaient tous des membres de la secte Yun Hai. Vu leur jeune âge par rapport à leur niveau, ce groupe était donc constitué de talentueux disciple.

    Les bêtes sauvages sont divisées en neuf niveaux similaires aux neuf couches de Qi. Par conséquent, ils espéraient ne pas rencontrer une bête féroce de niveau neuf, ou même plus forte, qui les mettrait dans une situation périlleuse.

    “Mon jeune Frère, je suis Qing Yi, ce gars-là est mon collègue Han Man. La fille, là-bas, est Jing Yun… Celui-ci est Jing Feng et est, aussi, le plus fort Cultivateur de notre groupe”, expliqua le jeune homme en tunique vert clair. Le jeune homme à la carrure impressionnante, nommé Han Man, et la jeune fille, nommée Jing Yun, eurent un bref sourire pour Lin Feng. Le plus sévère d’entre eux, le jeune homme en tunique blanche, regardait Lin Feng d’une manière apathique, nonchalante et indifférente.

    “Je m’appelle Lin Feng”, déclara Lin Feng en souriant.

    “Lin Feng, le déchet”, dit le jeune homme à la tunique blanche connu sous le nom de Jing Feng. Ce furent les premiers mots qu’il prononça depuis leur rencontre. Lin Feng eut un sourire sarcastique.
    “Jing Yun, très chère Sœur, il semble que nous ayons perdu notre temps. L’avoir avec nous sera un énorme fardeau”

    Les trois autres avaient manifestement déjà entendu le nom de Lin Feng auparavant. La secte Yun Hai était composée de nombreux disciples, et même si peu d’entre eux avaient rencontré Lin Feng, ils avaient déjà tous entendu son nom.

    Lin Feng fronça les sourcils. Les trois autres, considérant la situation gênante, semblaient embarrassés.

    “Lin Feng, camarade, Jing Feng est un disciple talentueux ayant de grandes capacités. Il a atteint la huitième couche de Qi. Il est difficile pour lui de mettre son arrogance de côté. Ne t’abaisse pas à son niveau. Agis comme si tu ne l’avais pas entendu, ignore simplement sa remarque. Nous sommes ici pour combattre ensemble.”
    Contre toute attente, Han Man réconforta Lin Feng. Il avait parlé honnêtement sans avoir peur de révéler ses sentiments.

    “Exactement, Han Man a raison !” déclarent, en même temps, Qing Yi et Jing Yun. Jing Feng gémit, mais ne dit rien.

    Lin Feng vit la sincérité des paroles des trois autres qui tentaient de le réconforter. Il ne refusa pas de les rejoindre. Ainsi, le groupe de cinq partit en direction des montagnes. Quelques heures plus tard, ils arrivèrent à la crête du Vent Noir.

    "Lin Feng, la crête du Vent Noir couvre un territoire extrêmement vaste. À mon avis, seuls les enseignants de la secte de Yun Hai et les Cultivateurs les plus expérimentés connaissent vraiment sa taille. Nous devrions toujours rester sur sa lisière.

    Lin Feng hocha la tête. Il avait tout de suite compris que Han Man était un homme sensé et n’avait pas l’intention d’être en désaccord avec lui.

    La végétation de la crête du Vent Noir était dense, composée d’herbe, d’arbres, de chardons et d’épines. Ses arbres étaient très larges et rapprochés les uns des autres, ce qui offrait de nombreuses opportunités pour se cacher. C’était surtout un petit paradis pour les bêtes sauvages féroces.

    “Un loup de vent de niveau cinq, attrapez-le !”, cria soudainement Han Man. Une paire d’yeux brillants était visible au milieu d’un arbuste.

    Qing Yi attrapa l’épée attachée dans son dos. Elle avait la couleur de la lune et donnait l’impression que du mercure argenté coulait sur le sol.

    “Tshhh !” Un son léger fut émis par l’épée de Qing Yi alors qu’il frappait la tête du loup. Il l’avait tué en un seul coup.

    “Un loup de vent, tué d’une manière si formidable, comme prévu”, déclara Han Man en riant joyeusement. Il aida Qing Yi à ramasser les objets utiles que le loup de vent de niveau cinq contenait.

    “Une bête sauvage de niveau cinq, rien de plus”, dit l’arrogant Jing Feng d’un ton dédaigneux et indifférent.

    Lin Feng secoua la tête en entendant ces mots. Jing Feng n’avait atteint que la huitième couche de Qi… Bien qu’il fût plus qu’un Cultivateur ordinaire, il n’était que talentueux et il ne pouvait pas être considéré comme un génie au niveau extraordinaire. Être aussi arrogant et considérer tout et tout le monde comme sans valeur et inférieur à lui ne convenait pas à son talent limité.

    Ils rassemblèrent les objets et continuèrent à marcher. De temps en temps, ils rencontraient une bête sauvage féroce, mais aucune ne dépassait le niveau sept rendant leur élimination facile.

    “Haha, le sac devient de plus en plus lourd. Nous avons déjà 30 à 40 articles. La récolte n’est pas si mauvaise”, dit le grand et robuste Han Man, qui était chargé de porter le sac. Il ne put s’empêcher de sourire tandis que le poids du sac augmentait.

    “Mais, nous avons pénétré sur plusieurs dizaines de kilomètres à l’intérieur de la crête du Vent Noir. Nous risquons de rencontrer des animaux sauvages féroces de plus en plus forts. Nous devons être prudents. Si cela devient trop difficile, nous devrons battre en retraite”, rappela Qing Yi.

    “Je comprends” répondit Han Man le regard porté au loin.

    “Une bête sauvage de niveau huit, c’est un singe brutal” murmura Han Man. La bête qui venait d’apparaître avait un corps immense. Les singes brutaux étaient connus pour être extrêmement violents et célèbres pour leur force incomparable capable de démembrer un tigre. C’est l’une des bêtes les plus fortes de ce secteur de la forêt.

    “Jing Feng, je vais rester à tes côtés”, déclara Jing Yun à Jing Feng. Une bête féroce de niveau huit ne pouvait pas blesser Jing Feng, dont la force était supérieure.

    “Hehe, Jing Yun, pourquoi es-tu inquiète ? Il semble qu’il y ait quelqu’un qui profite des fruits de notre travail sans avoir encore combattu. Est-ce qu’il a vraiment l’intention de continuer à compter sur nous en se tournant les pouces ?”, répondit Jing Feng d’un ton sévère tout en regardant méchamment Lin Feng.

    Lin Feng eut un rire sarcastique. Se reposer sur eux sans rien faire ? Il n’avait pas encore combattu uniquement parce que Han Man et Qing Yi avaient toujours pris l’initiative d’attaquer. Ils avaient toujours été les plus rapides à sauter dans la bataille. En cas de danger réel, il ne resterait pas les bras croisés, impassible et sans lever le petit doigt. Mais, maintenant qu’ils rencontreraient une bête féroce de niveau huit, Jing Feng voulait laisser Lin Feng la combattre. Après tout, aux yeux de Jing Feng, Lin Feng n’était rien d’autre qu’un minable. Ce déchet ne pouvait pas combattre une bête de niveau huit, sa mort serait inévitable.

    “Jing Feng, que voulez-vous dire ? En dehors de vous, aucun d’entre nous n’est capable de combattre une bête féroce de niveau huit. Laisser Lin Feng se battre, n’est-ce pas la même chose que de le tuer ?”, réagit Qing Yi, qui était évidemment mécontent des paroles de Jing Feng.

    "Ne rien faire et avoir une part de notre butin, n’est-ce pas un peu trop facile ? S’il mourait, nous en aurions plus chacun ? " déclara Jing Feng avec dédain.

    “Jing Feng, nous sommes venus ensemble pour progresser en groupe ! Lin Feng nous fait confiance, nous devons rester unis !” dit Han Man de mauvaise humeur.

    “Hein ? Si vous voulez le protéger, très bien, mais je ne veux pas protéger ce déchet gratuitement”, répondit Jing Feng avec toujours une voix froide et détachée. À ce moment, le singe brutal venait déjà vers eux.

    “Je vais essayer”, finit par dire Lin Feng alors qu’il se trouvait à quelques pas de la bête sauvage. La force de cette bête était équivalente à celle d’un Cultivateur qui aurait atteint la huitième couche de Qi. Lin Feng voulait la défier pour évaluer sa propre force.

    “Tu ne peux pas ! Si tu combats une bête féroce de niveau huit, tu vas périr, s’exclama Jing Yun très inquiète, tu es pathétique Jing Feng !”

    En entendant ces mots, le visage de Jing Feng refléta de la colère. Il regarda le corps souple et gracieux de Jing Yun d’un regard vicieux :
    “Si tu n’étais pas une belle fille, je t’aurais déjà corrigée.”

    “Je viens t’aider”, dit Han Man en déposant le sac plein d’objets pour venir aux côtés de Lin Feng.

    “Comptez sur moi également !” rajouta Qing Yi.

    “Et moi aussi ! Sommes-nous tous les trois capables de vaincre cette bête sauvage ?”, demanda Jing Yun tout en priant silencieusement dans sa tête.

    “Vous êtes en train de surestimer vos capacités”, déclara Jin Feng derrière avec un rire arrogant. Le singe brutal de niveau huit était une bête très forte et extrêmement agressive. Même un groupe plusieurs Cultivateurs ayant atteint la septième couche de Qi ne pourrait pas vaincre un tel monstre.

    Lin Feng jeta un coup d’œil à ceux qui l’avaient rejoint et ressentit un profond sentiment amical. Il leur sourit chaleureusement.

    En se grattant le nez comme pour exprimer son manque de confiance, Lin Feng répliqua :
    “Peut-être que je ne peux pas combattre cette bête sauvage…mais, peut-être que…”
  • merci pour le chapitre
  • 16 mars modifié
    Chapitre 8 : Le loup des enfers



    Les mots de Lin Feng stupéfièrent Jing Yun et les deux autres. Ils le regardèrent avec étonnement. Immédiatement après, Lin Feng s’avança sans hésitation.

    “Lin Feng, ce n’est pas la meilleure situation pour démontrer tes capacités”, déclara Jing Yun avec inquiétude. S’ils n’avaient jamais vu Lin Feng combattre, ils savaient qu’il était considéré comme un déchet. Même si ces derniers temps, Lin Feng s’était entraîné durement, son niveau était au plus le même que le leur. Pourtant, il voulait voir si sa force égalait celle d’un singe brutal de niveau huit, comment cela pourrait-il être possible ?

    Il était trop tard, il s’était déjà précipité vers la bête avant que quelqu’un puisse l’arrêter. Le singe brutal vit l’audace, mais aussi l’impertinence de Lin Feng qui osait l’attaquer. Il frappait furieusement le sol avec ses pattes musclées et épaisses faisant vibrer le sol sous ses pas, alors que son corps colossal avançait rapidement vers Lin Feng. Le singe brutal avait un regard enragé alors qu’il chargeait de plus en plus vite. Il était comme une montagne épaisse de muscles à fourrure chargeant Lin Feng et créant des tremblements de terre sur son passage.

    Il leur semblait que Lin Feng ne savait pas à quel point cette bête démoniaque de niveau huit était forte, ce qui fit bondir d’effroi le cœur de Jing Yun. Elle était si effrayée qu’elle pouvait à peine respirer. La bête se précipitait sans hésitation vers Lin Feng.

    Jing Yun avait le sentiment que Lin Feng allait être piétiné et écrasé sous les pattes musclées et épaisses du singe. Par peur, elle ferma les yeux, incapable de regarder cette scène terrifiante.

    “BOOM !”. Une onde de choc titanesque se propagea dans l’air. Jing Yun, les yeux fermés, sentait clairement tout l’espace tremblé et vibré. Puis, elle entendit le rugissement brutal du singe empreint d’une violente colère.

    Quand elle ouvrit les yeux, elle vit le singe brutal allongé sur son dos à environ trois mètres. Lin Feng était silencieusement revenu à ses côtés et avait l’air miraculeusement indemne. Il semblait n’avoir eu aucun problème du tout.

    “Comment est-ce possible ?”
    Jing Yun ne pouvait pas en croire ses yeux : Lin Feng n’avait pas subi la moindre blessure lors du choc avec le singe brutal. Elle se tourna vers Qing Yi et Han Man et vit que leurs yeux étaient aussi remplis d’étonnement. Ils avaient vu de leurs propres yeux avec quelle facilité Lin Feng avait repoussé le singe brutal. Cette scène les avait profondément choqués.

    Pourtant, cette bête était un monstre de niveau huit. Sans une puissance de base d’au moins 8 000 kilos, il était impossible de vaincre ce singe brutal, et encore moins de le vaincre sans effort apparent.

    À l’arrière, Jing Feng était également stupéfait, sans voix. Ce minable avait repoussé un singe brutal ? Incroyable !

    “Un singe brutal de niveau huit… Il doit avoir un cuir de haute qualité et une grande quantité viande”, murmura Lin Feng. Ces jours-ci, il avait atteint la septième couche de Qi et sa pratique avait de solides bases. Ajouté à sa maîtrise de la technique “Les Neuf Puissantes Vagues”, il avait une force de 8 500 kilos. En outre, le principe fondamental de cette technique était d’accumuler de puissantes ondes de choc pour qu’elles se soient combinées pour produire une explosion encore plus puissante que les ondes originales. Par conséquent, les vagues, au moment où elles avaient frappé le singe brutal, avaient atteint une puissance explosive proche de 9 000 kilos. Malgré ce choc, le singe brutal se releva, laissant échapper un grognement sanglant et entrant dans une frénésie.

    Lin Feng se précipita vers l’avant au plus près du singe brutal. Il utilisa à nouveau “Les Neuf Puissantes Vagues” et projeta son bras en émettant un fort bruit.
    “BOOM !”
    Le corps du singe brutal était colossal et il lui était impossible d’éviter l’attaque à temps. Ainsi, il n’avait pas d’autre choix que d’encaisser et de résister à cette attaque frontale avec le moins possible de dégâts.

    “Laisse-moi tester mes compétences sur toi.” déclara Lin Feng en marchant calmement vers le singe brutal. Soudain, son poing gauche s’avança et de violentes vagues commencèrent à se combiner et à se précipiter d’abord le long de son bras puis hors de son poing.

    “BOOM !”

    “CRACK !”
    Un violent craquement, comme des branches se brisant, suivit l’explosion de puissance.

    Jing Yun et les autres étaient tous étonnés par la scène. Un singe brutal ? À cet instant, c’était Lin Feng qui devait être qualifié de brutal. Il utilisait sa technique sans arrêt. Les vibrations dans l’air balayaient tout sur plusieurs centaines de mètres. Des couches successives d’ondes oppressantes ravageaient la zone, démontrant à tout le monde sa puissance.

    “Il utilise tout le potentiel de la technique “Les Neuf Puissantes Vagues” ! Avec une telle habilité ! La puissance est à un niveau complètement différent ! Il a développé sa technique à un niveau de perfection, que beaucoup ne sont pas capables d’atteindre dans une vie.”
    Qing Yi n’imaginait certainement pas que Lin Feng puisse être encore traité de déchet.

    "L’air est toujours empli du pouvoir de Lin Feng, les vagues ne s’arrêtent pas. J’ai entendu dire que la maîtrise de cette technique à des niveaux plus élevés est extrêmement difficile. Le talent naturel de Lin Feng est incroyable ", dit Jing Yun, perdue dans ses pensées.

    “Monstrueux”, s’écria Han Man.

    “Bzzzzz” l’impression de tremblement s’arrêta et la zone redevint calme. Lin Feng se retourna vers les trois autres :
    “Venez prendre les objets précieux, je suis épuisé.”

    “Oh”, s’étonna Han Man en réalisant que le singe brutal n’était déjà plus qu’un cadavre. Sa lèvre tremblait d’excitation devant les matériaux précieux. Récupérer tous les objets précieux du corps massif du singe brutal exigeait une grande force. Sa peau était extrêmement épaisse. Même s’il était mort, il était extrêmement difficile de trancher sa peau. La puissance de Lin Feng semblait irréelle vu comme il avait violemment abattu le singe brutal.

    “Haha, Lin Feng, tu es monstrueusement habile. Espérons juste que nous ne rencontrerons pas de bêtes sauvages de niveau neuf, nous ne pourrons peut-être pas les arrêter”, réalisa Han Man en riant joyeusement. Il mit ensuite les articles dans le sac et le replaça sur son dos.

    Lin Feng rit : “Continuons notre route, peut-être que nous rencontrerons d’autres bêtes sauvages de niveau huit.”

    “Ce fut juste un coup de chance. Cette bête n’a pas pu riposter” commenta une voix sarcastique derrière eux. Ils virent alors passer Jing Feng en marchant.

    “Jing Feng, tu…”
    Jing Yun et les deux autres avaient l’air furieux. Ce type n’avait vraiment que des paroles blessantes.

    Le groupe poursuivit son chemin. Jing Feng marchait devant et attendait que des bêtes féroces fassent leur apparition, afin qu’il puisse montrer ses compétences, mais aucune bête n’approchait, il n’y avait aucun signe de vie aux alentours. Jing Feng était déprimé.

    “On dirait que quelque chose ne va pas ici”, finit par dire Lin Feng. Cette partie de la forêt, comparée à d’autres, était exagérément calme et tranquille.
    “Quelque chose cloche !”

    Qing Yi et les deux autres, qui marchaient assez vite, ralentirent leurs pas et remarquèrent que Jing Feng, qui marchait devant, se rapprochait d’eux.

    Tout le monde regardait Jing Feng et soudain un loup des enfers apparut devant lui. Le loup avait un visage hideux et tordu tel celui d’un démon.

    Voir la face d’un loup des enfers était si insupportable que Jing Yun se couvrit la bouche des deux mains pour ne pas hurler. Elle commença à trembler de peur.

    “Le loup des enfers est une bête sauvage de niveau neuf. Dans le groupe des bêtes ordinaires, il est de loin le plus cruel. Il aime dévorer les gens en prenant son temps, une bouchée après l’autre en les tuant lentement pour rendre leur mort longue et atroce”, expliqua Qing Yi d’une voix tremblante. Ils venaient juste de tomber sur le monstre que tous les Cultivateurs craignaient le plus en venant dans cette zone. Non seulement le loup des enfers était extrêmement cruel, mais il était aussi si rapide qu’il était presque impossible de lui échapper.

    “Minable, nous allons combattre ce monstre ensemble. Utilise tes “Neuf Puissantes Vagues” pour le distraire, pendant ce temps, je chercherai une occasion de le tuer”, dit Jing Feng en reculant vers les autres. Sa voix était profonde et puissante. Il parlait évidemment à Lin Feng.

    “Minable ? Tu veux que je vienne le distraire pour que tu puisses t’échapper la queue entre tes jambes ?, répliqua Lin Feng avec un sourire, tu viens d’essayer de me faire tuer par le singe brutal, tu penses que je vais te faire confiance ?”

    “Tu n’as pas le choix, sinon tout le monde va mourir”, déclara Jing Feng, bouillant de rage, tout en continuant à reculer.

    “Je ne le pense pas. Il semble que tu ne te sois pas encore battu. Tu veux profiter de nous sans bouger le petit doigt. Je ne suis pas prêt à te laisser une part du butin gratuitement”, affirma Lin Feng, son sourire devenant de plus en plus grand. Lin Feng venait de retourner les propres mots de Jing Feng à son visage.

    Tout en parlant, Lin Feng jeta un coup d’œil aux autres qui se tenaient près de lui pour les faire reculer à une distance de sécurité.

    Jing Yun et les deux autres se retirèrent sans réfléchir. Le loup des enfers auquel ils faisaient face ne les tuerait que s’ils l’affrontaient. En outre, le comportement récent de Jing Feng les avait amèrement déçus. Sans réel lien avec lui, ils n’allaient pas se précipiter pour l’aider.

    “D’accord”, concéda Jing Feng en les regardant avec colère. Soudainement, une épée brillante et splendide se forma dans l’air derrière le corps de Jing Feng.

    “Esprit de l’épée”

    Lin Feng était stupéfait. Pas étonnant que ce type soit si arrogant. Parmi tous les esprits qui existaient, l’esprit de l’épée était l’un des esprits les plus puissants. Ceux qui possédaient un tel esprit pouvaient effectuer des attaques puissantes à l’épée et, ainsi tuer en un coup.

    À cause de la puissance de l’épée, de nombreux Cultivateurs qui ne possédaient pas cet esprit de l’épée pratiquaient, néanmoins intensivement pour développer leurs compétences à l’épée. Par exemple, Qing Yi qui possédait un esprit de vent le rendant extrêmement rapide, était devenu extrêmement habile et agile à l’aide d’une épée.

    Jing Feng dégaina sa longue épée et une lueur, si éblouissante qu’elle aveuglait tout le monde, apparut.

    Le loup des enfers rugit et se jeta soudainement vers eux. Ses griffes acérées reflétaient de minces rayons de soleil.

    L’épée, qui ressemblait à un arc-en-ciel, et les griffes acérées et froides du loup des enfers se heurtèrent dans un bruit métallique tonitruant.

    “Ses griffes sont très pointues !” pensa Lin Feng. Le loup de l’enfer était, comme prévu, une bête extraordinaire. Les griffes acérées du loup de l’enfer et l’épée étaient entrées en collision. Le loup de l’enfer était si fort qu’il avait projeté Jing Feng dix mètres en arrière. Un grand cratère apparut là où ils s’étaient affrontés. Jing Feng avait de toute évidence reçu une attaque exceptionnellement puissante.

    Les griffes du loup eurent à peine touché le sol qu’il sautait déjà à nouveau, obligeant Jing Feng à rester concentrer. Il se déplaçait aussi rapidement qu’un éclair.

    L’épée de Jing Feng bougea laissant apparaître un motif ressemblant à une toile d’araignée dans lequel le vent et la pluie ne semblaient pas pouvoir pénétrer. Jing Feng fit un pas en arrière et se rendit compte que le loup des enfers avait finalement disparu de son champ de vision.

    Au-dessus !

    Jing Feng était absolument horrifié. Il n’eut aucune hésitation, il projeta sa longue épée en l’air et recula rapidement.

    “Bâtard !” maudit Jing Yun. Jing Feng, ne pouvant tout simplement pas gagner contre le loup des enfers, avait jeté son épée et tentait de s’échapper sans se soucier du sort des autres.

    “Si je meurs, vous mourrez avec moi.”
    L’expression du visage de Jing Feng était hideuse. Il accourait vers eux.

    “Casse-toi !” cria Lin Feng en utilisant “Les Neuf Puissantes Vagues” contre Jing Feng.

    “Vous…”
    Les vagues de Lin Feng étaient si puissantes que Jing Feng fut repoussé. Immédiatement après Jing Feng hurla. Les griffes du loup s’étaient profondément enfoncées dans son dos, du sang éclaboussa et il tomba sur le sol.

    “Vous voulez mourir ?! déclara Lin Feng dont l’expression était glaciale, si vous abandonnez les autres, ils vous abandonneront aussi.” Dans le cas de Lin Feng, si quelqu’un l’attaquait, il riposterait.

    “Ouuuh, Aouuuuh !” hurlait le loup. Ses griffes agrippaient toujours le corps de Jing Feng sur le sol. Il n’était pas pressé de tuer Jing Feng. Ces yeux froids regardaient Lin Feng ce qui donnait à tous des frissons.

    “Que pouvons-nous faire ? Le loup l’a blessé, mais ne va le tuer que lentement. Il aime faire souffrir ses proies dans une extrême cruauté”, commenta Qing Yi en observant Jing Feng qui était incapable de poursuivre le combat. Cette situation était épouvantable pour Qing Yi.

    “Quelles sont les faiblesses d’un loup des enfers ?” interrogea soudainement Lin Feng.

    Qing Yi le regarda avec étonnement.

    “Le loup des enfers possède des attaques puissantes et très rapides, mais sa défense est faible. Son cou est particulièrement vulnérable, mais il peut utiliser ses griffes acérées pour se protéger. Si vous voulez atteindre son cou, vous devrez d’abord franchir ses griffes”, expliqua Qing Yi alors que son front dégoulinait de sueur. “Les Neuf Puissantes Vagues” de Lin Feng pouvaient couvrir une grande surface et avaient une puissance incroyable, mais cette technique n’était pas une attaque rapide. Atteindre son cou tout en évitant les griffes du loup des enfers semblait une tâche impossible.

    Ils étaient piégés. S’ils essayaient de s’échapper, le loup les attraperait facilement. Ils pouvaient seulement rester et atteindre d’être torturés à mort. Lin Feng, à la surprise de tous, fit un pas en avant involontaire en étant plongé dans ses pensées. Les oreilles du loup des enfers se dressèrent et il regarda froidement le groupe, ses griffes, tranchantes comme des rasoirs, dégoulinaient de sang…
  • merci pour le chapitre
  • 16 mars modifié
    Chapitre 9 : Trancher des gorges



    “Arghh !”
    Lin Feng remarqua son erreur. Il venait de faire un petit pas. Jing Yun faillit s’étrangler de peur. Qu’est-ce que Lin Feng avait l’intention de faire ? Le loup des enfers était la deuxième bête la plus cruelle après la bête des esprits. Même certains des Cultivateurs les plus talentueux qui avaient atteint la neuvième couche de Qi n’auraient pas d’autre choix que de tenter de fuir.

    Sans prendre le temps de leur expliquer son plan, Lin Feng courut vers le loup des enfers, accélérant à chaque foulée.

    Voyant ce qui se passait, Jing Yun était submergé par une peur indescriptible, tout comme les autres.

    “Aahhh Aouuuuh !”
    Le loup des enfers se mit à hurler de surprise quand il vit Lin Feng courir directement vers lui. Les yeux de cette bête à la gueule hideuse brillaient d’une lumière extrêmement froide. Ce regard refroidirait même les guerriers les plus expérimentés.

    Le loup des enfers, dont les griffes pénétraient encore lentement le corps de Jing Feng, sauta en l’air dans un hurlement sanglant. Son corps devint lentement noir et une lumière blanche brillante commença à luire, recouvrant tout son corps noir d’un éclat blanc.

    “Lin Feng ! Reviens !” cria Jing Yun, mais il était déjà trop tard. Lin Feng utilisa “Ombre Éphémère” pour augmenter sa vitesse à son maximum.

    Qing Yi et Han Man étaient si effrayés qu’ils étaient gelés sur place. Leurs cœurs semblaient s’être arrêté de battre un instant. Ils n’avaient pas eu le temps de se rendre compte de ce qui se passait avant que le début du combat.

    Un éclair fugace et brillant apparut soudainement dans l’air devant le loup. Le temps semblait s’être arrêté. Lin Feng était immobile comme mort. Le loup des enfers atterrit dans un grondement.




    Les mains de Jing Yun couvraient sa bouche. Elle regarda la scène terrifiée. Lin Feng était réellement mort ?

    Tout était devenu soudainement si calme. “Grrr-aawoo…” Le loup des enfers tomba sur le côté, les yeux emplis d’effroi. Sur son cou, apparut une marque, qui ressemblait à un fil de soie rouge extrêmement fin, de laquelle s’écoulait un petit flot sans fin de sang.

    “Le loup des enfers est mort !” constatèrent Han Man et Qing Yi haletant d’étonnement devant cette scène.

    “Lin Feng, comment vas-tu ?” interrogea Jing Yun, dont la voix était fébrile, en regardant Lin Feng toujours debout et immobile, sans signe apparent de respiration.

    La voix de Jing Yun chuta d’intensité. Qing Yi et Han Man étaient aussi très inquiets de voir Lin Feng dans cet état. Ils avaient rarement été si nerveux.

    Enfin, Lin Feng bougea. Il se retourna lentement. Ses yeux étincelaient et il souriait de tout son cœur.

    “Je vais bien”, rassura Lin Feng en écartant les bras pour s’étirer. Il se souvint de l’instant où il avait attaqué. “Dégainer l’Épée”, la technique qu’il avait utilisée, avait été tel un éclair argenté traversant le ciel. Il avait été d’une extrême rapidité grâce à cette puissance incroyable. L’un des prérequis de la technique de “Dégainer l’Épée” était, bien sûr, d’être plus rapide que l’adversaire.

    “Pfiou !”
    Jing Yun laissa échapper un soupir de soulagement. Ils pouvaient enfin se détendre. Ils avaient l’impression, après tous ces instants de terreur, qu’ils étaient eux-mêmes à nouveau, comme avant le début de leur périple dans les montagnes.

    Au lieu de parler, ils regardaient Lin Feng comme s’il était un monstre.

    “Pourquoi me regardez-vous comme ça ?” questionna Lin Feng, embarrassé, en se grattant le visage. La façon dont ils le regardaient lui donnait l’impression d’être nu, c’était dérangeant.

    “Métamorphose !”
    Han Man, dont les dents étaient serrées, ne dit que ce mot. Lin Feng était assez perplexe devant le fait que Ying Jun et Qing Yi approuvaient solennellement en hochant la tête l’idée de Han Man.

    “Lin Feng… tu as un esprit de l’épée…” Qing Yi était sûr que la lumière, qui avait traversé l’air il y a un instant, avait été causée par une épée. Et seule une épée d’esprit pouvait être aussi rapide.

    “Vous vous trompez, j’ai utilisé une compétence à l’épée que je viens d’apprendre”, répliqua Lin Feng en secouant la tête. Seuls ceux qui avaient l’esprit de l’épée et une épée puissante pouvaient maîtriser les compétences de l’épée.

    “Je me suis trompé ? Comment pourrais-tu ne pas avoir un esprit de l’épée ?” demanda Qing Yi montrant un doute évident.

    “Je n’ai vraiment pas un tel esprit”, confirma Lin Feng. Qing Yi respira dans une bouchée d’air froid. Comment quelqu’un qui n’avait pas l’esprit de l’épée pouvait-il utiliser une épée à la vitesse de l’éclair ? Les compétences de Lin Feng étaient terrifiantes. Par exemple, pour sa technique “Les Neuf Puissantes Vagues”, il pouvait déjà maîtriser cette technique au niveau de perfection le plus élevé possible.

    "Je te soupçonne d’être capable de pratiquer et d’utiliser des compétences appartenant à toutes les catégories. Ai-je raison ?” interrogea Qing Yi en forçant un sourire timide. Il n’avait pas demandé quel était l’esprit de Lin Feng. Après tout, certaines personnes avaient un esprit si fort et si puissant qu’il leur permettait d’utiliser des compétences appartenant à différentes catégories. Ce genre de personne se gardait bien de divulguer la véritable nature de leur esprit. D’ailleurs, Lin Feng n’avait, jusqu’à présent, pas utilisé son esprit. Par conséquent, il était difficile pour Qing Yi de deviner quel était l’esprit de Lin Feng.

    Lin Feng souriait juste. Lin Feng semblait, à leurs yeux, capable d’apprendre et de pratiquer n’importe quel type de compétence. En outre, sa capacité d’apprentissage apparaissait comme immense.

    “Une bête féroce de niveau neuf… Cette fois, nous récoltons un grand nombre d’objets précieux” dit Han Man avec un sourire sur le visage. Il sortit son poignard et commença à découper les matériaux précieux du corps de la bête en rajoutant :
    “Lin Feng, tu as tué ce loup des enfers par toi-même. Si tu n’avais pas été là, nous serions tous morts maintenant. Ces matériaux sont à toi seul.”

    “Jing Yun, Qing Yi, vous n’avez aucune objection à cela, n’est-ce pas ?”

    Qing Yi et Jing Yun acquiescèrent en souriant. Leur mort aurait été cruelle et horrible sans sa présence.

    "Je ne suis pas d’accord. Tout ce que nous avons ramassé sur ces bêtes jusqu’à maintenant devrait être divisé à parts égales entre nous quatre ", proposa Lin Feng. Quand les autres pensaient qu’il était un Cultivateur de faible niveau, ils l’avaient fait marcher derrière eux pour le protéger. Même si la récompense entière pouvait être à lui pour avoir tué le loup des enfers seul, Lin Feng n’était pas du genre à en profiter et à oublier son honneur.

    Ils virent la détermination de Lin Feng dans ses yeux et hochèrent la tête l’un après l’autre : “d’accord”

    “Vous avez l’air de m’avoir oublié”, lâcha une voix faible. C’était bien sûr Jing Feng, qui d’autre ?

    Jing Feng avait été attaqué par le loup des enfers et son dos était déchiqueté. Il avait été piétiné et ses os écrasés. Dans cet état, Jing Feng était incapable de se remettre debout et il regardait Lin Feng et les autres, allongé pitoyablement au sol.

    “Bon sang ! Va te faire voir !” s’énerva Han Man en maudissant Jing Feng. Non seulement ce pourri les avait laissés se battre seul contre le singe brutal, alors que c’était extrêmement dangereux, mais, en plus, il avait conduit le loup des enfers vers eux et avait forcé Lin Feng à s’en occuper.

    “Allons-y. Laissons sa vie entre les mains des dieux”, déclara Jing Yun furieuse.

    Alors que les quatre étaient sur le point de partir, ils entendirent Jing Feng dire d’un ton horrible :
    “Vous ne devriez pas oublier que mon frère aîné sait que nous sommes allés ensemble à la crête du Vent Noir. Si je meurs et que vous sortez d’ici vivant, que va penser mon frère ?”

    Han Man et les autres s’arrêtèrent de marcher et se retournèrent avec hésitation vers Jing Feng.

    “La meilleure solution pour vous est de me ramener et de partager le butin avec moi. Sinon, vous mourrez.”

    “Que se passe-t-il ?” demanda Lin Feng. Ce type à moitié mort était encore assez fou pour les menacer avec une telle arrogance.

    “Son frère, Jing Hao, est l’un des meilleurs disciples externes, actuellement sixième au classement général. C’est un Cultivateur extrêmement puissant qui a atteint la neuvième couche de Qi. Il a également un esprit de l’épée. Il est extrêmement fort”, expliqua Qing Yi à Lin Feng qui immédiatement comprit la situation.

    Lin Feng s’avança vers Jing Feng avec un sourire glacé sur le visage.

    “Déchet, aide-moi à me lever”, ordonna Jing Feng.

    Lin Feng était stupéfait et, avec un demi-sourire, répliqua à Jing Feng : “J’admire vraiment votre courage.”

    La voix de Lin Feng baissa. Il dégaina son épée souple. Lin Feng avait un regard glacial.

    “Qu’est-ce que tu vas faire ?” questionna Jing Feng, se sentant oppressé de la tête aux pieds et un frisson de froid parcourant sa colonne vertébrale.

    “Lin Feng !” cria Qing Yi. Jing Hao était incroyable, le sixième meilleur disciple externe de la secte. Il était extrêmement fort. Même si Lin Feng était puissant, son niveau était encore bas après tout. Qing Yi pensait que Lin Feng ne devait surtout pas offenser Jing Hao.

    Lin Feng regarda Qing Yi et les deux autres et leur demanda :
    “Compte tenu de son comportement, pensez-vous que si nous le sauvons, il nous laissera simplement partir ?”

    Les visages des trois se figèrent instantanément. Une sueur froide coulait le long de leur dos. En effet, l’attitude et les paroles de Jing Feng étaient évidemment révélatrices que s’ils le sauvaient, il préparerait probablement quelque chose de sinistre pour eux.

    "Nous ne l’avons jamais offensé. Il pense qu’il a toujours raison. Il nous accusera de faits mensongers. Ce sera notre fin. Non seulement, il n’a pas amélioré son attitude, mais il nous a également ordonné de le sauver. En plus de cela, il veut que nous partagions également tous notre butin avec lui. Voulez-vous toujours sauver une telle personne ? "

    Lin Feng leur expliqua patiemment la situation. Même s’ils étaient tous précoces, ils restaient des jeunes de 15, 16 ans après tout alors que Lin Feng avait l’expérience de sa vie précédente et actuelle.

    Les trois autres finirent par acquiescer aux propos de Lin Feng. Ils avaient en effet peur que s’ils ramenaient Jing Feng blessé, Jing Hao chercherait à se venger.

    Lin Feng se retourna et posa son regard sur Jing Feng qui semblait effrayé.

    “Je jure que si vous me ramenez, je ne chercherai pas à me venger, et je ne vous demanderai aucune part sur les objets collectés”, se défendit Jing Feng en rampant pathétiquement sur le sol.

    “Il est trop tard.”
    Lin Feng dégaina son épée qui brillait d’une lueur éblouissante et trancha la gorge de Jing Feng. “Quand votre vie est en jeu, comment faire confiance à vos paroles ? Si seulement Jing Feng avait vu ses erreurs plus tôt, il aurait pu recevoir notre pitié.”

    Lin Feng regardait Jing Feng dont les yeux étaient ouverts, sans vie et qui semblaient encore regarder Lin Feng avec de la peur. Le cœur de Lin Feng battait la chamade. Évidemment, dans un tel monde, le sang et les cadavres étaient des choses difficilement évitables, mais il était encore inexpérimenté.

    “Si Jing Hao vient vous chercher, dites-lui la vérité, dites-lui que je suis celui qui a tué Jing Feng”, affirma Lin Feng avec un air indifférent. Lin Feng n’avait pas peur de Jing Hao même si celui-ci avait atteint la neuvième couche de Qi.
  • merci pour le chapitre
  • Merci. faut croire que les prochains chapitres vont être sanglants
  • Yo, je voudrais commencer à le lire cependant il n'y a pas les 2 premiers chapitres. Est-ce qu'il serait possible de les poster s'il vous plaît ?
  • Gilgamesh a dit :

    Yo, je voudrais commencer à le lire cependant il n'y a pas les 2 premiers chapitres. Est-ce qu'il serait possible de les poster s'il vous plaît ?

    Ils sont disponibles sur le site

  • 18 mars modifié
    @Gilgamesh Et voici le site: pmgtraduction.wordpress.com/traduction/
    @mike71000 Malheureusement tu t'est fait retirer tout les liens, je t'explique comment procéder pour éviter tous problèmes.
    Ceci est interdit : https://www.google.fr, mais cela : www.google.fr est autorisé. tu vois la différence ? Ce qui importe en fait c'est qu'il n'y ait pas de lien "direct" mais rien ne t'empêche de mettre un lien "indirect" que tes lecteurs devront placer dans la barre de recherche.
  • Merci pour la précision pour les liens.

    J'ai mis les chapitres 1 à 3 dans mes messages du début

    voici le chapitre 10:
    pmgtraduction.wordpress.com/2018/03/19/chapitre-10-arene-de-vie-et-de-mort/

    Chapitre 10 : Arène de Vie et de Mort


    En regardant Lin Feng tel un héros inaccessible, Han Man sourit :
    “Nous sommes comme des frères maintenant. Tu as tué Jing Feng ce que nous n’aurions pas eu le courage de faire. Nous partageons tous la responsabilité de ton geste. Les gens peuvent m’insulter de beaucoup de choses, mais personne ne traitera jamais de lâche.”

    Il avait compris la vraie raison pour laquelle Lin Feng avait tué Jing Feng. Il l’avait fait de ses propres mains, car il ne voulait pas les impliquer dans de futurs problèmes. Han Man éprouvait une véritable admiration pour Lin Feng. Lin Feng avait un cœur sincère ; ses actions étaient bienveillantes et ses intentions pures.

    “Exactement, s’il y a des conséquences, nous partagerons le fardeau ensemble. De plus, les disciples de la secte Yun Hai ne sont pas autorisés à s’entre-tuer, donc nous sommes en sécurité dans la secte. Même si Jing Hao nous soupçonnait d’être responsable de la mort de Jing Feng, il ne pourrait pas riposter”, expliqua Qing Yi.

    “Ne m’oublie pas, je serai aussi avec Lin Feng jusqu’à la fin”, rajouta Jing Yun en rougissant. Son sourire était particulièrement beau.

    “Très bien”, déclara Lin Feng heureux d'avoir rencontré de si bons amis. Qing Yi avait raison, même si la secte Yun Hai ne se souciait pas de ce qui se passait en dehors de la secte, des restrictions strictes étaient toujours imposées au sein de la secte afin d’empêcher quiconque de causer des problèmes.

    Lin Feng s’accroupit et commença à fouiller le corps de Jing Feng à la recherche des objets qu’il portait. Il trouva un livre : c’était un livre de compétences.

    “Épée du Tonnerre Rugissant”

    Lin Feng ouvrit ce livre de compétences tout en chuchotant le nom de la compétence. “Épée du Tonnerre Rugissant” était une compétence de niveau jaune supérieur. Si la compétence était maîtrisée à la perfection, chaque coup serait semblable à un coup de foudre suivi du grondement explosif du tonnerre : ce rugissement explosif voyagerait dans la trajectoire de l’épée avec un pouvoir destructeur énorme.

    “Épée du Tonnerre Rugissant est une compétence d’épée du pavillon Xing Chen. Les deux frères de Jing Feng ont dû lui recommander cette technique. C’est une compétence puissante, mais particulièrement difficile ; réussir à faire systématiquement lors de chaque attaque est une tâche ardue. J’ai déjà pratiqué cette compétence, mais je n’ai pas réussi à saisir pleinement son concept. Ma puissance lors de son utilisation est limitée”, expliqua Qing Yi. Il s’entraînait pour devenir un Cultivateur spécialiste de l’épée. Ainsi, il avait déjà lu beaucoup de livres de compétences d’épée.

    Lin Feng hocha simplement la tête. Il n’avait pratiqué que trois techniques : “Les Neuf Puissantes Vagues” à la fois comme technique offensive et défensive, la technique de mouvements rapides “Ombre Éphémère” et “Dégainer l’Épée” qui lui permettait de frapper rapidement avec un pouvoir mortel monstrueux. S’il pratiquait “Épée du Tonnerre Rugissant”, il pourrait la combiner harmonieusement avec “Les Neuf Puissantes Vagues” et ainsi atteindre un nouveau pouvoir qui pourrait éventuellement dépasser la compétence “Dégainer l’Épée”.

    “On rentre maintenant ?” demanda Jing Yun à Lin Feng. Ces dernières heures, ils avaient tous considéré Lin Feng comme le chef du groupe.

    "Puisque nous sommes déjà là, pourquoi nous dépêcher ? Ne serait-il pas préférable de chercher d’autres bêtes sauvages à chasser ? " proposa Lin Feng, qui ne voulait pas retourner immédiatement à la secte. Dans la crête du Vent Noir, il pouvait acquérir de l’expérience de combat et pratiquer la technique “Épée du Tonnerre Rugissant” en même temps. N’était-ce pas le mieux à faire ?

    Les autres n’avaient rien à craindre. Lin Feng les accompagnait. À condition de ne pas se heurter à des bêtes sauvages extrêmement fortes, ils ne seraient pas en danger. Il n’était plus nécessaire de se dépêcher de retourner à la secte.

    “Si nous pouvions obtenir des pilules profondes en échange des matériaux que nous avons collectés, ce serait parfait”, déclara Jing Yun impatient de dépouiller plus de bêtes féroces. Une pilule profonde était une pilule qui favorisait et accélérait l’entraînement des Cultivateurs et leur permettait d’atteindre des couches plus élevées de Qi. C’était un article extrêmement utile pour les Cultivateurs. Cependant, il fallait tuer beaucoup de bêtes féroces afin d’obtenir une seule pilule profonde. Les objets échangeables contre une pilule profonde ne pouvaient être trouvés que sur des bêtes sauvages de niveau élevé, ce qui rendait cette recherche extrêmement dangereuse.

    Les yeux de Lin Feng brillaient. Il connaissait l’utilité d’une seule pilule profonde pour les disciples de faible niveau. Même s’il était capable de vaincre des bêtes sauvages de niveau huit avec peu d’efforts, il n’était toujours qu’à la septième couche de Qi, ce qui n’était encore qu’un niveau moyen au sein des disciples. S’il pouvait atteindre la prochaine couche de Qi, il n’aurait peut-être plus besoin de compter sur la compétence “Dégainer l’Épée” et il serait capable de vaincre un Cultivateur de la neuvième couche de Qi.

    Cinq jours plus tard, au milieu de la forêt épaisse et dense, de puissants rugissements semblaient sortir de l’épée de Ling Feng. De petits bruits d’explosions crépitaient dans l’air tout autour. Ces sons produits par l’épée ne cessaient pas de faire bondir Jing Yun.

    “BOOM, BOOM … …”
    Les arbres se brisaient et éclataient au contact des rugissements tonitruants. Lin Feng utilisait son épée si gracieusement et si élégamment que l’épée semblait danser dans les airs. Il était impossible de deviner que son épée détenait un pouvoir si terrifiant.

    “Être capable d’utiliser la technique “Épée du Tonnerre Rugissant” comme ça après cinq jours, il est vraiment un monstre”, constata Qing Yi en faisant un sourire ironique et en observant à distance Lin Feng. Il pratiquait également des compétences d’épée et avait déjà pratiqué la compétence “Épée du Tonnerre Rugissant”. Par conséquent, il savait combien c’était difficile de l’utiliser. Lin Feng pratiquait depuis cinq jours et chaque coup produisait un son explosif. Sa maîtrise était étonnante. Qing Yi ressentait un poids lourd au cœur à regarder Lin Feng.

    "Ne te compare pas avec Lin Feng. Il combat un léopard assombri juste pour s’entraîner…", dit Han Man, en croisant les deux mains sur sa poitrine tout en regardant le combat entre Lin Feng et le léopard assombri. Ce qui rendait Lin Feng si terrifiant, c’est qu’il aurait pu tuer la bête féroce à de nombreuses reprises, mais il l’utilisait plutôt pour s’entraîner. Il était si rapide avec son épée qu’un mur invisible semblait apparaître devant lui, bloquant tout ce qui s’approchait. Même si le léopard assombri était extrêmement rapide, il n’avait aucun moyen d’égaler la vitesse de Lin Feng.

    “HAAAA !” cria joyeusement Lin Feng en embrochant de son épée la tête du léopard. Sa tête trembla avant d’exploser violemment en morceaux.

    Lin Feng rengaina son épée avec un sourire aux lèvres. Il était extrêmement satisfait de la compétence “Épée du Tonnerre Rugissant”. La compétence avait atteint un niveau où il arrivait à produire une explosion rugissante à chaque coup. Si Lin Feng réussissait à maîtriser parfaitement la compétence, elle serait encore plus forte que “Les Neuf Puissantes Vagues”. Son plus grand avantage était que cette attaque reposait sur de la pure force oppressante.

    Le visage de Lin Feng paraissait délicat, beau et doux. En comparaison de son physique dans sa vie précédente, il avait l’air plus délicat.

    Han Man ramassa les objets précieux du cadavre du léopard en marmonnant que son intention initiale était de venir améliorer ses propres compétences, chasser et tuer des bêtes sauvages, mais maintenant il collectionnait les objets précieux que Lin Feng laissait derrière lui. Il n’était pas franchement mécontent, car il récoltait beaucoup d’expérience à regarder Lin Feng se battre contre des bêtes féroces puissantes.

    “Han Man, combien de pilules profondes pouvons-nous obtenir en échange des matériaux que nous avons recueillis sur les bêtes ?” interrogea Lin Feng.

    “Treize au moins”, répondit Han Man dont les yeux étaient remplis d’excitation. Ils n’avaient pas imaginé qu’ils récolteraient autant d’objets. Tout ça grâce à Lin Feng. Si Lin Feng n’avait pas été là, ils n’auraient pas pu tuer des bêtes sauvages de niveau sept.

    “Très bien, nous pouvons avoir 3 pilules profondes chacun. Nous pouvons échanger les autres matériaux contre des objets utiles ou des armes. Maintenant, retournons à la secte pour profiter de notre dur travail.”

    Les pilules profondes étaient un moyen très efficace d’augmenter la Culture d’une personne. Seules les trois premières pilules étaient réellement efficaces ; après chaque pilule, le Qi dans le corps commençait à montrer une résistance. La première pilule provoquait un débordement de Qi et la probabilité d’atteindre la prochaine couche de Qi était extrêmement élevée. L’effet des pilules suivantes diminuait considérablement et après la troisième les effets étaient infimes.

    “Trois pilules profondes.”
    Han Man et les autres étaient tous extrêmement heureux. Ils avaient la possibilité de cultiver jusqu’à la huitième couche de Qi avec l’aide des pilules. Dans la secte Yun Hai, les Cultivateurs les plus faibles sont à la cinquième couche de Qi. Les disciples qui avaient atteint la septième couche de Qi étaient considérés comme moyens. Seuls ceux qui avaient atteint la huitième couche Qi recevaient tous les avantages de la secte.

    Pendant leur périple avec Lin Feng, ils avaient compris sa personnalité et comment il agissait : il était déterminé à développer sa Culture et avait une incroyable aura quasi divine qui irradiait de lui à tout moment.

    “Rentrons”, déclara Lin Feng.

    La première chose qu’ils firent à leur retour fut d’aller échanger leurs objets précieux contre douze pilules profondes qu’ils se partagèrent. Lin Feng échangea également quelques matériaux supplémentaires contre une longue épée. Han Man prit une nouvelle hache. Qing Yi récupéra deux pilules de la terre qui renforçaient les bases de la Culture. En effet, il avait finalement pris conscience que le fondement de sa Culture n’était pas assez fort.

    Ce que Jing Yun échangea avec ses articles surprit quelque peu Lin Feng : des pilules de beauté. Ce type de pilules profondes était utilisé pour rendre une femme plus belle et attrayante. Si une femme mauvaise utilisait des pilules de beauté, celles-ci n’auraient pas un grand effet, car elles refléteraient la nature du Qi de cette femme. Cependant, Jing Yun était une fille très pure et innocente ; les pilules auraient un réel effet sur sa beauté. Lin Feng ne comprenait pas pourquoi elle avait choisi des pilules de beauté, car elle était déjà incroyablement belle à ses yeux.

    “Pourquoi me regardes-tu de cette façon ?” demanda Jing Yun à Lin Feng qui ne pouvait s'empêcher de la regarder. Elle finit par rougir et détourna le regard.

    “Rien, c’est juste que tu es déjà très belle. Je ne pense pas que tu devrais changer d’une quelconque façon”, répondit Lin Feng qui soudainement paraissait très embarrassé et se mit à rire maladroitement. Si Jing Yun avait choisi la pilule de beauté, pourquoi intervenir ?

    "Lin Feng, as-tu l'intention d’y retourner ?"
    Han Man questionna Lin Feng. Il pensait que s’ils en avaient l'opportunité, Lin Feng et lui pourraient retourner ensemble à la crête du Vent Noir pour récupérer encore plus de matériaux.

    “Pratiquons et améliorons nos compétences en premier. Je pense qu’être à la septième couche de Qi est encore trop faible”, expliqua Lin Feng.
    “En effet, nous avons tous besoin d’améliorer nos compétences de Cultivateurs. Lin Feng, compte tenu de ta force actuelle, tu peux aller n’importe où pour pratiquer. Je ne pense pas que quelqu’un t’arrêtera”, dit Han Man. Il lui recommanda un endroit lointain dans une immense gorge. C’était l’endroit le plus célèbre de la secte Yun Han : la Gorge des Orages.

    La secte Yun Hai était entourée de huit sommets extrêmement élevés. Au milieu de ces pics se trouvait la Gorge des Orages profonde de quelques centaines de mètres. Il couvrait une zone extrêmement vaste et était divisé en plusieurs secteurs. La gorge était vaste et de nombreux paysages différents pouvaient être traversés : une forêt ou peut-être une oasis d’un désert.

    Tant que les disciples étaient dans la gorge, la secte Yun Hai les encourageait, quel que soit leur niveau, à aller s’endurcir d’expériences mettant leur vie en jeu y compris contre d’autres disciples. Seuls les plus forts disciples entraient dans la Gorge des Orages. Être faible et oser y entrer menaient à une mort certaine.

    Par conséquent, les disciples de la secte de Yun Hai qui n’avaient pas au moins atteint la huitième couche de Qi n’osaient pas parcourir la Gorge des Orages.

    En outre, il y avait un endroit au fond de la gorge appelé l’Arène de Vie ou de Mort. Si des disciples entraient volontairement dans l’Arène de Vie ou de Mort, ils pourraient se battre à fond et s’ils étaient accidentellement tués, la secte Yun Hai ne s’en mêlerait pas. Bien que le meurtre direct n’ait pas été permis, une fois dans un état proche de la mort, il était presque impossible de rentrer en toute sécurité. Certaines personnes tuaient même secrètement des disciples blessés alors qu’ils tentaient de retourner à la secte. Seul un grand pouvoir vous permettait de tuer publiquement un autre disciple : la secte fermait les yeux.

    Souvent, les gens qui entraient dans l’Arène de Vie ou de Mort voulaient, coûte que coûte, se venger du meurtre d’un membre de leur famille ou de leurs meilleurs amis.

    “Bien sûr, je vais y aller”, déclara Lin Feng en regardant vers la zone où se trouvait la Gorge des Orages. En observant une foule de gens, à l’horizon, se dirigeant vers la gorge, son expression changea profondément en se remémorant le passé.

    Si Lin Feng n’était encore qu’à la cinquième couche de Qi, il n’aurait eu d’autres choix que de regarder de loin les combats dans la gorge tout en évitant tous les autres disciples.
  • merci pour le chapitre
  • Pour info je pense prendre le rythme de 3 chapitres par semaine: lundi, mercredi et vendredi.

    pmgtraduction.wordpress.com/2018/03/21/chapitre-11-revanche/

    Chapitre 11 : Revanche



    Trois jours après son retour, Lin Feng était assis en train de méditer dans sa chambre. Il pouvait ressentir l’essence du ciel et de la terre beaucoup plus clairement. Une fine brume était apparue dans l’air de sa chambre, dont émanaient de faibles lueurs multicolores.

    Flottant près du corps de Lin Feng, l’esprit sombre semblait absorber l’essence de l’univers et se combiner avec elle. Si Lin Feng pouvait voir son esprit, il aurait remarqué qu’il était plus net et qu’il prenait la forme d’une silhouette humaine.

    Soudainement, le Qi vital du ciel et de la terre entourant Lin Feng pénétra et inonda tout son corps. Ses yeux s’ouvrirent sous le choc de ce qui s’était passé. Le Qi vital, qui avait envahi son corps, lui avait fait franchir le palier de la huitième couche de Qi.

    “J’ai ingéré les trois pilules Profondes et j’ai finalement atteint la huitième couche de Qi”, pensa Lin Feng avec un sourire. Il était initialement à la septième couche de Qi et était loin d’atteindre le niveau suivant. Trois pilules Profondes avaient été le prix à payer pour progresser.

    “Maintenant, si je me battais contre un Cultivateur de la neuvième couche de Qi, je devrais être capable de trouver un moyen de le vaincre.”
    Quand il était encore au septième niveau de Qi, “Les Neuf Puissantes Vagues” avaient une puissance de 8 500 kilos et “Épée du Tonnerre Rugissant” pouvait atteindre une énergie destructrice de 9 000 kilos. Cependant, contre les Cultivateurs de la neuvième couche de Qi, il n’aurait eu aucune chance et n’aurait pu que retarder sa propre mort. Maintenant, il pouvait s’engager avec confiance dans une telle bataille, en sachant que s’il ne gagnait pas, il pourrait au moins s’échapper.

    Après une profonde respiration et après avoir tapoté sa tunique, Lin Feng quitta sa chambre. C’était un beau jour d’automne et le soleil brillait haut dans le ciel, lui procurant une agréable sensation de chaleur.

    “Pauvre minable, tu as finalement choisi de mourir et tu es sorti de ton antre.”

    La bonne humeur de Lin Feng fut gâchée par ces paroles.

    “Lin Heng”, dit Lin Feng en regardant sur le côté. Il vit Lin Heng à dix mètres de lui, les bras croisés, et lui tournant arrogamment le dos.

    Selon une règle de la secte de Yun Hai, les disciples n’étaient pas autorisés à pénétrer de force dans les chambres des autres disciples. En effet, être dérangé en pleine pratique par d’autres pourrait avoir de sérieuses conséquences sur leur Culture. Par conséquent, Lin Heng, n’ayant pas osé enfreindre cette règle, attendait dehors depuis deux jours.

    Se retournant, Lin Heng regarda froidement Lin Feng. Les yeux de Lin Heng étaient emplis d’une aura meurtrière. Cela faisait trois jours que Lin Heng avait reçu une lettre de ses parents dans laquelle ils lui révélaient que Lin Feng, le déchet, avait blessé son jeune frère Lin Yun. Ils avaient également écrit qu’il avait humilié et insulté son père et son frère lors de la réunion des anciens. Depuis, Lin Heng avait planifié un moyen de tromper une fois de plus Lin Feng.

    “Minable, j’ai entendu dire que ton coma t’avait donné un petit peu plus force. Avec ta nouvelle puissance, oseras-tu venir à la Gorge des Orages pour que je me débarrasse de ma rancune en te tuant ?” se moqua Lin Heng.

    Le visage de Lin Fen était calme, mais à l’intérieur, il souriait froidement. La dernière fois, il avait été piégé par Lin Heng pour aller dans la Gorge des Orages où il avait été battu à mort. Lin Heng ne l’avait pas tué cependant pour respecter la règle de la secte qui stipulait que les disciples qui entraient dans l’Arène de Vie ou de Mort n’étaient pas autorisés à s’entre-tuer directement. Beaucoup de disciples laissaient leurs adversaires avec seulement une once de vie. Beaucoup moururent sur le chemin du retour et les chanceux qui ne moururent pas restèrent mutilés à vie.

    Il avait déjà utilisé cette méthode contre le Lin Feng de ce monde. À cette époque, Lin Feng n’était rien d’autre qu’un déchet de la cinquième couche de Qi, comparé à Lin Heng qui avait atteint la huitième couche de Qi, qui se serait offusqué même s’il l’avait directement tué ce déchet ?

    Les forts étaient ceux qui dictaient les règles ici. Le fort tuait le faible, c’était la loi de ce monde. S’il était vrai que n’importe quelle règle pouvait être brisée avec assez de force, cette loi du monde, elle, restait la même.

    “L’heure de ma vengeance est venue si vite, ce doit être le destin”, pensa Lin Feng en souriant. Lin Feng allait se venger de Lin Heng.

    Lin Feng marcha vers l’Arène de Vie ou de Mort.

    “Minable, lâche, tu n’oses pas ?” s’énerva Lin Heng en voyant que Lin Feng l’ignorait.

    “N’as-tu pas proposé d’aller à la Gorge des Orages ?” répliqua Lin Feng laissant Lin Heng stupéfait. Un petit sourire cruel apparut au coin de la bouche de Lin Heng.
    “Un déchet restera toujours juste un déchet. Il a survécu par chance la dernière fois et est assez stupide pour me combattre à nouveau ? Cette fois, je ne donnerai même pas un espoir à Lin Feng de survivre.”
    Même s’il n’allait pas tuer Lin Feng dans la Gorge des Orages, il attendrait qu’il sorte blessé et le tuerait en secret avant qu’il puisse recevoir un traitement médical.

    Pour aller à la Gorge des Orages, il fallait descendre de nombreuses falaises abruptes. À son entrée, des chaînes de fer pendaient le long de la falaise. Si un Cultivateur n’était pas assez fort pour sauter, il utilisait les chaînes pour descendre.

    Avec ses capacités actuelles, Lin Feng était capable de sauter directement de la falaise, mais il ne voulait pas montrer ses compétences, car si Lin Heng remarquait la nouvelle force de Lin Feng, il s’enfuirait comme un chien effrayé. Lin Feng ne voulait pas gâcher cette occasion rare et attrapa les chaînes de fer pour descendre.

    “Les déchets seront toujours les mêmes. Tu as encore besoin d’aide pour entrer dans la Gorge des Orages” se moqua Lin Heng. Il baissa les yeux et sauta, planant dans les airs. Ses capacités de déplacement le rendaient si léger qu’il semblait pouvoir voler. Alors qu’il s’apprêtait à atterrir, dans un mouvement rapide, il enfonça profondément ses pieds dans le sol et s’arrêta net.

    “Incroyable, qui est-ce ?” se demandèrent les personnes qui venaient de voir Lin Heng. Ils ne pouvaient s’empêcher de soupirer d’admiration.

    “Je le connais, c’est Lin Heng, il a atteint la huitième couche de Qi. Il est extrêmement fort”, répondit un autre disciple.

    La vision et l’ouïe des Cultivateurs devenaient extrêmement développées à mesure qu’ils progressaient. Ces disciples pouvaient voir Lin Heng même s’ils étaient à une centaine de mètres au-dessus de la gorge.

    Ils étaient finalement arrivés à l’arène de Vie ou de Mort. Il n’y avait pas d’herbe ou d’arbres, seulement un paysage de sable avec de gros rochers qui en perçaient la surface comme de petites montagnes. Certains disciples de la secte de Yun Hai ne purent pas s’empêcher de s’arrêter pour regarder quand ils virent Lin Heng et Lin Feng. Ils voulaient assister à ce combat qui pourrait signifier la fin d’un Cultivateur.

    “Hehe, je n’aurais vraiment pas pensé qu’un minable comme toi oserait venir. La dernière fois, tu as failli mourir, aujourd’hui, je vais m’assurer que tu repartes dans un cercueil”, dit Lin Heng en riant. Son rire était irrévérencieux. Il voulait faire venir Lin Feng dans la gorge pour le tuer, mais il n’avait jamais pensé que Lin Feng serait d’accord une seconde fois.

    “Tu peux toujours essayer et voir si tu en as la capacité”, déclara Lin Feng qui estima qu’en dire plus ne serait que gaspiller son souffle.

    “Toi, le déchet, tu oses dire de telles choses insensées juste parce que tu as vaincu mon petit frère, Lin Yun. Je vais te montrer aujourd’hui qu’un Cultivateur qui a atteint la huitième couche de Qi a une force qui le rend capable de tout. Lin Feng, tu restes le même déchet que précédemment.”

    Lin Heng se dirigeait vers Lin Feng en vociférant ces paroles. Il essaya de donner un simple coup de poing au visage de Lin Feng. Un coup de poing suffirait pour terminer cette bataille, le passage à tabac viendrait après.

    Lin Feng leva simplement sa main pour arrêter le coup de poing avec sa paume.

    Lin Heng ne put s'empêcher de rire froidement. Ce minable voulait utiliser uniquement la paume de sa main pour arrêter son coup de poing. Le croyait-il possible ?

    “Laisse-moi te casser la main !”
    Une lumière blanche brillante émanait du poing de Lin Heng. Il voulait utiliser son poing pour détruire la paume de Lin Feng.

    “Tu peux toujours rêver !” répliqua Lin Feng calmement. Une force étonnamment puissante sortit de sa paume. À ce moment, Lin Heng avait l’impression de se tenir dans un océan de vagues d’énergie sans limites. Les vagues étaient extrêmement violentes. Lin Heng perdit toute sa force et son arrogance en même temps que les vagues s’écrasaient sur son bras. Sa main droite avait déjà commencé à gonfler et à devenir violette sous la pression.

    “Comment est-ce possible ?” s’alarma Lin Heng dans la confusion. Il avait l’impression que sa main était écrasée par une puissante force invisible. Son corps entier subissait cette pression qui augmentait sans cesse. Il devait s’échapper rapidement.

    “Tu penses pouvoir t’échapper la queue entre vos jambes ?”
    Le visage de Lin Feng était glacial. La paume de sa main pressait fortement le poing de Lin Heng. Il suivait les mouvements de Lin Heng pour l’empêcher de s’éloigner.

    “CRACK”

    Un bruit, si fort qu’il faisait vibrer tout le corps, se fit entendre tout autour. Lin Heng ressentit une douleur incomparable dans tout son bras comme si ses os craquaient et étaient prêts à exploser à tout moment. Il voulait retirer son bras, mais il ne pouvait pas, il voulait s’enfuir, mais il ne pouvait pas non plus. Lin Feng le surpassait en force et en vitesse. L’écart entre eux était immense ; c’était tout simplement un massacre.

    Ils étaient si proches l’un de l’autre que Lin Heng pouvait voir chaque détail du visage de Lin Feng. Les yeux de Lin Feng étaient froids et un sourire méchant se peignait sur son visage. Lin Heng sentit soudainement ses genoux faiblir sous la peur. Est-ce que Lin Feng s’amusait-il juste avec lui ?

    Quand ce moins-que-rien l’avait-il dépassé ? Lin Heng ne pensait plus qu’à abandonner et à s’enfuir.

    “Comment devrais-je finir tout ça ?” ironisa Lin Feng d’un rire glacial. La technique “Les Neuf Puissantes Vagues” de Lin Feng déferlaient violemment, et Lin Heng était broyé par ces vagues d’une puissance de 9 500 kilos. C’était comme si son bras entier était écrasé par un python géant.

    “CRUNCH”

    Du sang jaillit de sa bouche quand il heurta le sol. Une douleur violente et inimaginable se propagea dans tout son avant-bras. Ses os avaient craqué et ses muscles étaient déchirés.

    “Tu es le fils de mon oncle, tu es mon cousin, mais ton côté de la famille et Lin Ba Dao agissent ensemble et en secret pour accomplir des actions méprisables. Tu ne sais rien de l’amour et de l’affection, tu ne sais que m’insulter et m’humilier encore et encore. Tu es même venu ici pour me tuer une deuxième fois. Tu es impitoyable et sans cœur, alors ne me blâme pas d’être impitoyable et cruel en retour.”

    Lin Feng regardait froidement Lin Heng au sol tout en prononçait ces mots. Si quelqu’un en avait après sa vie, ce serait “œil pour œil, dent pour dent”, peu importe qui serait la personne.

    “NON !! Je suis ton cousin ! s’il te plaît, épargne-moi !”
    Lin Heng pouvait sentir la cruauté de Lin Feng dans le regard qu’il lui portait. Il pouvait clairement sentir l’intention de tuer de Lin Feng. Lin Heng était terrifié.

    “Quand tu as essayé de me tuer, n’as-tu pas cessé d’être mon cousin ?” rétorqua brusquement Lin Feng. Il bombarda le dantian de Lin Heng avec la technique “Les Neuf Puissantes Vagues”. Soudainement, Lin Heng hurla la bouche pleine de sang alors son visage devint pâle.

    “J’ai paralysé ta Culture. Maintenant, tu peux vivre ta vie tel un vrai “déchet”, comme tu aimais bien m’appeler.”

    Lin Feng parla froidement puis, sans attendre, se retourna et partit. Non loin de là, des Cultivateurs de la huitième couche de Qi avait vu à quel point Lin Feng avait été impitoyable dans cette bataille. Lin Feng ne les approcha pas, mais tous se cachèrent pour éviter un conflit avec lui. S’ils irritaient Lin Feng, allait-il aussi paralyser leur Culture ? Ils ne voulaient pas prendre le risque, car une vie avec une culture détruite était une vie pleine de souffrance et d’agonie.

    “Lin Feng, tu as osé paralyser ma Culture. Tu ne t’en sortiras pas comme ça”, menaça dit Lin Heng qui brûlait de rage. Il était furieux d’être devenu lui-même un déchet. Il détestait Lin Feng et son père du fond de son cœur. Il ne voulait pas attendre pour prendre sa revanche. Il chercherait immédiatement de l’aide auprès de sa cousine, Lin Qian qui avait déjà atteint la première couche de Ling Qi et qui donc avait éveillé son esprit. Dans la secte Hao Yue, elle était déjà reconnue comme une puissante disciple. Lin Qian savait que le père de Lin Feng avait blessé son père, Lin Ba Dao, lors de leur dernière rencontre. Elle s’était sûrement déjà préparée à venir à la secte Yun Hai pour tuer Lin Feng de ses propres mains.

    Quel malheur qu’il ait essayé de tuer Lin Feng lui-même. Lin Heng détestait tout : il se détestait d’avoir échoué et il détestait l’avenir qu’il aurait avec une Culture paralysée.

    Il ferait en sorte que Lin Feng subisse un sort bien pire que le sien.
  • merci pour le chapitre
  • pmgtraduction.wordpress.com/2018/03/23/chapitre-12-lesprit-de-lin-feng/

    Chapitre 12 : L’esprit de Lin Feng



    Ville de Yang Zhou, Manoir de la famille Lin :

    Lin Hai était assis seul dans l’une des pièces, regardant fixement un portrait sur le mur.

    C’était le portrait d’une femme extrêmement belle. Ses yeux étaient d’un bleu profond comme un océan calme. Étrangement, une bête féroce était enroulée autour de ses épaules. Cette bête ressemblait à un serpent, mais ce n’était pas l’impression qu’elle donnait, elle toisait le monde de haut comme un dieu ancien regardant les créatures insignifiantes en dessous. Rien que les yeux de la bête sur ce portrait marquaient profondément votre âme et laissaient une impression durable.

    “Meng He, il semble que Lin Feng soit enfin devenu un adulte. Je vois de plus en plus de toi en lui tous les jours et il a même hérité de ton esprit. Peut-être qu’il ne sait pas ce que signifie cet esprit, mais au moment où son esprit s’éveillera, il verra à quel point cet esprit est un cadeau que sa mère lui a donné.”

    “Le jour viendra où cet esprit du serpent jugé inutile ébranlera le monde. Notre fils n’a jamais été un minable, il a toujours eu un potentiel incommensurable caché en lui.”

    Lin Hai, debout devant le portrait, empli d’amour et aussi une étrange tristesse, se murmura à lui-même :

    “Ils pensent tous que j’ai perdu la mémoire, mais je ne pourrais jamais t’oublier de mon vivant. Quand l’esprit de Lin Feng s’éveillera, je lui dirai tout. Bientôt, il entrera dans la capitale de l’empire et suivra son destin.”

    Les yeux de Lin Hai montraient la forte émotion qui montait en lui. Il avait eu des jours de doute sur la capacité de son fils d’éveiller son esprit. Son fils n’était pas ordinaire et maintenant, il pouvait enfin le voir bénéficier de son potentiel caché. Lin Hai était convaincu que l’esprit de Lin Feng allait bientôt s’éveiller.

    …………

    Lin Feng ne savait naturellement pas le secret de ses parents. Il n’avait aucun souvenir de sa mère et Lin Hai n’avait jamais rien dit à Lin Feng à propos de son esprit du serpent.

    Lin Feng avait paralysé la Culture de Lin Heng, ce qui le soulageait d’un poids sur le cœur. Il avait comblé le dernier regret du vieux Lin Feng. Il avait enfin pris sa revanche.

    Lin Feng n’avait pas l’intention de partir immédiatement alors qu’il pouvait s’entraîner et acquérir plus d’expérience dans la Gorge des Orages. Chaque personne qui venait dans la gorge le faisait dans le seul but de se battre pour devenir plus fort. Même s’il ne prenait pas l’initiative d’aller provoquer les autres, il était convaincu que d’autres viendraient l’affronter.

    “Toi !” retentit une voix froide et détachée. Lin Feng regarda autour de lui à la recherche de l’origine de cette voix et vit le corps magnifique d’une jeune femme ; chaque courbe semblait s’imprimer dans son esprit. Même s’il ne pouvait pas voir le visage, la silhouette était enchanteresse.

    Lin Feng avait des doutes sur son identité, car la jeune fille portait un masque. Il ne connaissait pas beaucoup de disciples dans la secte Yun Hai mis à part Han Man, Qing Yi et Jing Yun. Cette personne ne pouvait évidemment pas être l’un d’entre eux, pouvait-elle être quelqu’un que connaissait l’ancien Lin Feng ? Lin Feng était confus.

    “La dernière fois que nous nous sommes rencontrés, tu t’es enfui à une telle vitesse que même moi, je n’ai pas pu te suivre. Voyons tes compétences d’évasion maintenant que nous sommes ici avec nulle part où aller ?” dit la jeune fille devant lui en riant froidement. La fille prit une flèche dans son carquois et attrapa l’arc qui était attaché dans son dos. Lin Feng a su pourquoi il la reconnut immédiatement. Il se souvenait de tout ; c’était Liu Fei, la fille de la source chaude dans les montagnes. Lin Feng se rappelait parfaitement de son nom et surtout de sa flèche qui l’avait presque tué lors de leur dernière rencontre.

    Elle n’allait pas lui laisser une chance de s’échapper, elle savait qu’il avait caché son pouvoir lors de son combat contre Lin Heng, donc elle utilisa immédiatement son esprit. Lin Feng pouvait sentir que son esprit le ciblait et ne le lâcherait plus.

    “L’arc est l’arme de choix pour les combattants à longue portée, mais il n’a pas d’utilité dans un combat rapproché. Si je réduis la distance entre nous, il sera plus difficile pour son arme de montrer son vrai potentiel”, pensa Lin Feng. Il n’eut absolument aucune hésitation et se précipita vers Liu Fei avec une vitesse ahurissante.

    “Tu veux vraiment me faire face en combat rapproché ?” déclara Liu Fei d’un rire sarcastique. Elle banda son arc et en un instant, tira la flèche. La flèche créa une pression incroyable accompagnée d’un sifflement. La corde de l’arc tremblait encore.

    “Clangggg !”
    Lin Feng dégaina l’épée de son dos.

    “Les Neuf Puissantes Vagues !”, “Épée du Tonnerre Rugissant !”. “Les Neuf Puissantes Vagues” sortaient de la main gauche de Lin Feng. La puissance de la flèche s’affaiblissait à chaque vague avec laquelle elle entrait en collision. Alors que la puissance combinée de ces deux techniques s’abattit, la flèche se brisa en deux et tomba au sol.

    “Ombre Éphémère”

    Son corps ne s’arrêta pas une seule fraction de seconde. Il continua à se rapprocher tout en utilisant sa technique “Les Neuf Puissantes Vagues” pour perturber l’air autour de lui. Sa technique de mouvement “Ombre Éphémère” était extrêmement fluide comme s’il l’avait déjà utilisé un million de fois auparavant.

    Liu Fei n’était pas seulement belle, mais elle avait aussi une force de combat puissante. Elle était en huitième position dans la liste des disciples.

    Elle savait que Lin Feng voulait réduire la distance entre eux. Par conséquent, elle avait immédiatement sauté en arrière après avoir tiré sa flèche. Elle était experte en combat avec un arc et elle avait, bien sûr, appris d’excellentes techniques de déplacement. Au moment où Lin Feng avait cassé la première flèche en deux, sa main chargeait déjà son arc avec des quantités énormes de Qi, mais cette fois… avec trois flèches à la fois.

    “Au revoir”, dit Lin Feng qui courait à une vitesse incroyable. Il changea alors soudainement de direction et sauta vers un petit bosquet d’arbres. La technique de mouvement de Liu Fei était extrêmement bien maîtrisée. Elle n’était cependant que légèrement meilleure que la technique de Liu Fei. Même s’il pouvait se rapprocher, il lui aurait fallu du temps, pendant lequel Liu Fei aurait pu tirer plusieurs flèches. Elle était prête à tirer trois flèches à la fois et avec ces trois flèches tirées de son arc, Lin Feng pouvait sentir sa vie menacée.

    C’est pourquoi au moment où Lin Feng vit qu’elle mettait trois flèches dans son arc, il changea rapidement son plan et décida de se mettre à couvert. C’était la meilleure façon d’entraver la stratégie de combat de Liu Fei. Aussi, quand il combattait sur un terrain découvert, la distance entre eux était vaste, mais dans ce bosquet d’arbres, elle aurait besoin d’une ligne de vision pour le cibler. L’esprit de la flèche de Liu Fei était définitivement capable de faire ressortir son plein potentiel de combat sur une plaine dégagée.

    “On dirait que j’ai sous-estimé le pouvoir d’un Cultivateur qui a atteint la neuvième couche de Qi, ce n’est pas si facile de sortir vainqueur de ces combats”, pensa Lin Feng, l’air tendu. Il n'avait pas su que Liu Fei avait atteint la neuvième couche de Qi qui était la plus haute couche de Qi avant l’avancement à la première couche du territoire du Ling Qi. Elle était déjà capable de contrôler son esprit de flèche et son arc harmonieusement en utilisant son Qi. Son pouvoir à longue distance était un cauchemar. Sa précédente idée que se battre contre les disciples de la neuvième couche de Qi serait facile, s’éteignit immédiatement.

    Mais Lin Feng ne se découragea pas. Il était convaincu que s’il réussissait à pousser Liu Fei à entrer dans le bosquet, la victoire serait la sienne.

    “Humph !” rit ironiquement Liu Fei derrière lui. Elle commença à bander son arc qui émit une pression croissante à mesure qu’elle tirait la corde de son arc.

    Une sensation intense et terrible se répandit dans tout son corps. Lin Feng comprit que Liu Fei était sur le point de tirer et que son corps l’avertissait du danger. Lin Feng tenait fermement son épée dans sa main. Il n’avait besoin que de deux secondes pour atteindre le bosquet des arbres et il serait en sécurité.

    “Où cours-tu ?” demanda Liu Fei d’un ton légèrement paniqué.

    Une épée entra soudainement dans le champ de vision d’un Lin Feng choqué. Il pouvait sentir qu’il était en grand danger. Alors qu’il se précipitait en avant de toutes ses forces, soudainement, il s’arrêta et bondit en arrière.

    “BOOM !” Le sol brisé vola tout autour. L’explosion devant Lin Feng laissa un cratère où une marque d’épée extrêmement profonde était apparue. Si Lin Feng avait continué sa course vers le bosquet même une seule seconde de plus, alors cette épée l’aurait coupé en deux.

    L’expression de Lin Feng changea quand il aperçut un homme dans le bosquet qui portait une tunique blanche et qui tenait une longue épée à la main. C’était cette épée qui avait créé la marque dans le sol.

    “Liu Fei, comment ce cafard t’a-t-il offensée ? Veux-tu que je t'aide à tuer cette punaise ?”
    Le disciple qui se tenait dans le bosquet regardait dédaigneusement Lin Feng et semblait avoir une haute opinion de lui-même. À ses yeux, Lin Feng était une fourmi et il le tuerait sans hésitation. Liu Fei avait juste à hocher la tête et lui donner le signal d’agir. Même si la secte interdisait de tuer directement les autres disciples, il n’y aurait aucune raison pour qu’ils le punissent : son statut élevé le rendait intouchable.

    “Un des disciples d’élite de la secte”, comprit Lin Feng en voyant l’insigne sur les vêtements de l’homme. Lin Feng tremblait de peur et se sentait gelé sur place. Si Liu Fei lui demandait d’attaquer Lin Feng, il le ferait. Lin Feng aurait alors besoin d’esquiver à sa vitesse maximale ou il serait décapité instantanément.

    “Yu Hao, arrête d’interférer avec les affaires des autres.” s’énerva Liu Fei qui ne tirait pas sa flèche. Elle ne faisait preuve ni pitié envers Lin Feng, ni de pardon. C’était seulement parce que Yu Hao la courtisait alors qu’elle n’avait absolument aucun intérêt pour lui. Elle ne lui avait pas demandé de l’aide, pour ne rien devoir à Yu Hao, pour n’avoir aucune dette envers Yu Hao.

    Elle rappela son esprit dans son corps et rangea son arc. Elle dit à Lin Feng :
    “Considère-toi chanceux cette fois-ci, la prochaine fois, prie de ne pas tomber sur moi, sinon ta chance ne sera pas la même qu’aujourd’hui.”
    Ensuite, elle se retourna et s’éloigna.

    “Liu Fei, pourquoi pars-tu toujours immédiatement ?” demanda Yu Hao en secouant la tête puis il s’éloigna également, sans même regarder Lin Feng.

    “BOOM !”
    Un autre bruit d’explosion retentit devant Lin Feng et une marque d’épée très profonde apparut au sol.

    “Considère-toi comme un insecte chanceux, la prochaine fois que je te vois provoquer Liu Fei, je devrais t’écraser”, rajouta Yu Hao dont la voix venait d’un endroit éloigné.

    Lin Feng était toujours debout au même endroit, ne bougeant pas d’un pouce. Même si l’épée avait provoqué une explosion de puissance devant lui, pour une raison quelconque, il n’avait pas peur.

    Liu Fei se pensait extrêmement forte ; du fait que Lin Feng avait osé entrer dans la source chaude où elle s’entraînait, elle voulait le tuer. Yu Hao était un disciple d’élite et sa force était extrêmement puissante. Il n’avait aucune intention malveillante envers Lin Feng, mais était sur le point de le tuer sans lui dire un mot. Lin Feng était dans ce monde depuis peu de temps, mais il avait compris ce que signifiait être fort : être respecté, être impitoyable.

    “Yu Hao, quand j’atteindrai le territoire du Ling Qi, tu me regarderas dans mes yeux de cafard lorsque je prendrais l’épée de ta main et que je l’enfoncerais dans ton cœur.”

    Lin Feng observa les marques extrêmement profondes laissées par l’épée dans le sol et un rayon de lumière traversa son esprit, juste après il quitta cet endroit. Il était convaincu qu’un jour son travail acharné et ses dons innés le rendraient assez fort pour prendre sa revanche et il pensait que ce jour ne serait pas si loin.
  • 28 mars modifié
    pmgtraduction.wordpress.com/2018/03/26/chapitre-13-bataille-dans-larene-de-vie-ou-de-mort-partie-1

    Chapitre 13 : Bataille dans l’Arène de Vie ou de Mort (Partie 1)

    Lin Feng ne resta pas dans la Gorge des Orages pour s’entraîner. Il quitta la gorge et se retrouva au sommet d’une falaise.

    Regardant en bas, il pouvait voir que c’était une gorge qui s’étendait à perte de vue. Il y avait des milliers de personnes à l'entraînement. C’était un endroit rempli de batailles et de Cultures sans fin. C’était la philosophie de la secte de Yun Hai qui visait à élever les cultivateurs les plus forts. Ici, vous pouviez être laissé pour presque mort et forcé de remonter à la secte avec votre corps brisé. Seul le fort prospérerait ici et le faible servait d’engrais au fort pour grandir.

    Lin Feng marcha autour de la gorge et, à sa grande surprise, tomba sur certains de ses amis. Il était heureux de revoir Han Man et Jing Yun si vite.

    “Lin Feng”, cria Jing Yun. Elle ne pouvait pas retenir son excitation de rencontrer à nouveau Lin Feng.

    “Jing Yun, comment est-ce possible que tu sois encore plus belle que la dernière fois que je t’ai vu ?” complimenta Lin Feng en souriant d’un air timide.

    En quelques jours, Jing Yun était devenue encore plus belle et pure. Lin Feng savait que c’était grâce aux pilules de beauté, mais il n’aurait jamais pensé qu’elles auraient été d’un si grand effet.

    Jing Yun rougit en entendant Lin Feng et ne put s’empêcher de détourner le regard. Elle dit d’une voix douce :
    “Pourquoi est-ce que tu parles de ça ?”

    “Haha, Lin Feng, tu devrais être moins direct, Jing Yun est toujours très timide, déclara Han Man, nous sommes venus te chercher.”

    “Venir me chercher ? Pourquoi ? Qu’est-ce qui se passe ?” demanda Lin Feng.

    “Lin Feng, as-tu atteint la huitième couche de Qi après avoir avalé tes pilules Profondes ?”
    Han Man attendait avec impatience de voir Lin Feng qui avait tué un Hell Wolf alors qu’il n’était encore qu’à la septième couche de Qi, il serait sûrement encore plus étonnant après avoir atteint la huitième couche de Qi.
    "Oui, j’ai fait une percée récemment. Et vous, mes amis ? " répondit Lin Feng en souriant.

    “Si un imbécile ignorant comme moi a atteint la huitième couche de Qi si rapidement, alors un talent monstrueux comme toi l’a évidemment fait, dit Han Man en souriant, Jing Yun ne l’a pas encore atteint, car elle a besoin de plus de temps avant de pouvoir avancer à la couche suivante. Qing Yi n’est pas encore sorti, mais il devrait être au seuil de progresser."

    Lin Feng hocha la tête. Même si Han Man avait un comportement insouciant, il cultivait plus efficacement que Jing Yun et Qing Yi, il était donc normal qu’il ait été le premier à atteindre la huitième couche de Qi.

    “Han Man, tu ne m’as toujours pas dit pourquoi tu me cherchais.”

    Han Man se gratta la tête et se sentit un peu gêné, ce qui laissa Lin Feng sans voix.
    “Lin Feng, j’ai également atteint la huitième couche de Qi. Je veux aller dans la Gorge des Orages pour tester ma force, mais je peux être massacré par des Cultivateurs impitoyables. Je voulais te demander de m’accompagner et, seulement en cas de rencontres avec des disciples voulant aller jusqu’à me tuer, tu pourrais m’aider. Je suis quelqu’un qui peut supporter un passage à tabac ou deux.”

    Han Man souriait en demandant à Lin Feng son aide. Lin Feng comprit immédiatement ce que Han Man voulait dire : il n’aurait besoin d’intervenir que si une vie était en jeu. Bien sûr, il ne refusa pas la demande d’un si bon ami.

    “Quand veux-tu y aller ?”

    “Demain. Je veux d’abord préparer quelques masques.”
    Han Man vit que Lin Feng n’avait pas hésité un instant en acceptant. Il ressentait encore plus d’admirations pour Lin Feng, car il était un véritable ami. Non seulement ce type était anormalement fort, mais il n’avait aucune arrogance. Il ne tergiversait sur rien et les considérait toujours comme ses égaux. Il était celui qui avait tué presque toutes les bêtes féroces dans la crête du Vent Noir et pourtant, il avait insisté pour partager les objets à parts égales avec tous ceux qui avaient été impliqués.

    “Aucun problème. Fais-moi signe quand tu seras prêt”, déclara Lin Feng.

    Les gens qui entraient dans la gorge choisissaient tous de porter un masque ce que Lin Feng ne savait pas au départ. La raison pour laquelle beaucoup avaient choisi d’entrer était pour combattre d’autres disciples. Perdre était une honte et gagner pouvait provoquer une vengeance ultérieure. Le port d’un masque était un moyen de surmonter tous ces conséquences.

    “Je veux aussi venir, Lin Feng pourra rester à mes côtés et me protéger. Je sais que je serai en sécurité avec lui à mes côtés”, rajouta Jing Yun d’une voix charmante, mais innocente. Lin Feng était stupéfait. Han Man et Lin Feng regardaient Jing Yun les yeux écarquillés. Était-ce vraiment la fille timide d’autrefois ?

    “Pourquoi êtes-vous tous les deux en train de me regarder comme ça ?” demanda Jing Yun en les regardant d’un air intimidé.

    “Ce n’est rien, ne t’inquiète pas” dit Lin Feng en souriant et en continuant comme si de rien n’était.

    Lin Feng et Han Man trouvaient étrange de la voir d’un côté si hardie et de l’autre telle une enfant mignonne et innocente. Han Man regardait Jing Yun confus par les changements qu’il voyait. Il avait été vraiment stupéfait d'entendre Jing Yun dire qu’elle voulait que Lin Feng la protège ; elle avait été si directe.

    “D’accord, tu peux venir avec nous. Nous devrons être discrets et ne pas chercher des ennuis”, déclara Lin Feng après avoir analysé rapidement la situation. Il y avait beaucoup de Cultivateurs extrêmement talentueux dans la gorge, voir même des disciples d’élite. Les disciples d’élite étaient tous relativement fiers et distants. Ils s’abstenaient d’attaquer des disciples ordinaires sans raison même s’ils pouvaient tuer d’autres disciples sans répercussions ou faire ce qu’ils voulaient. Ainsi, avec l’aide de Lin Feng, ils étaient convaincus qu’ils pouvaient descendre dans la gorge sans trop de problèmes.

    Lin Feng avait eu la malchance de rencontrer accidentellement à la fois une disciple classée qui voulait le traquer et un disciple d’élite très arrogant. Sa chance avait été vraiment terrible.

    Après avoir planifié tous les détails, ils partirent dans des directions différentes. Lin Feng retourna dans sa chambre et continua à cultiver sans dormir. Voyant à quel point il était faible comparé aux autres, il avait renforcé sa volonté et il sentait une ardeur enflammer son corps qui lui criait d’être le plus fort.

    Le matin après l’arrivée de Han Man, ils allèrent tous les deux retrouver Jing Yun.

    La secte Yun Hai était extrêmement grande. Les appartements des disciples ordinaires couvraient plusieurs quartiers qui avaient la taille d’une petite ville.

    Lin Feng et Han Man arrivèrent à l’endroit convenu avec Jing Yun. Ils l’aperçurent le visage pâle et inquiet. Un jeune homme au regard malveillant lui parlait.

    “Jing Yun, quel est le problème ?” demanda Lin Feng en s’approchant le plus rapidement possible.

    “Barre-toi, minable ! Tu ne vois pas que je parle à Jing Yun ? Qu’est-ce qui te fait penser que tu as le droit de m’interrompre ?” s’énerva le jeune homme en plissant les yeux. Il connaissait Lin Feng par le passé et se joignait souvent aux autres pour l’intimider.

    “Lin Feng, tu es enfin là !” dit Jing Yun à Lin Feng en lui souriant et en ignorant la remarque du jeune disciple.

    “Allons-nous y aller ?” questionna Lin Feng sans s’inquiéter du jeune garçon. Han Man, Lin Feng et Jing Yun se tournèrent pour partir sans un regard pour le jeune disciple.

    “Attendez, attendez, Han Man, Jing Yun” s’emporta le jeune garçon en saisissant la manche de Jing Yun pour l’empêcher de partir.

    “Fous le camp ! Tu ne vois pas que nous avons quelque chose à faire ? Qu’est-ce qui te fait penser que tu as le droit de m’interrompre ?” répliqua Lin Feng en arrachant la main du disciple de la manche de Jing Yun.

    Des vagues puissantes jaillirent de la paume de Lin Feng directement vers le jeune disciple. La puissance contenue dans ce geste envoya valser le disciple de la septième couche du Qi à plusieurs mètres de là, lui faisant cracher du sang frais. Il regarda Lin Feng haletant d'étonnement.

    “Barre-toi, minable !” lança Lin Feng telle une gifle au visage. Lin Feng ne s’arrêta pas le moins du monde et continua à s’éloigner. Quand est-ce que le déchet, Lin Feng, était devenu si impitoyable ?

    “Ce disciple agit sans réfléchir, Jing Yun, qui est-il ?” demanda Han Man à Jing Yun.

    Le visage de Jing Yun se tendit en entendant la question. Elle regarda Lin Feng et Han Man :
    “Il m’a dit qu’il avait vu le corps décapité de Jing Feng dans la Montagne du Vent Noir et il était clair que cela avait été fait par une technique d’épée. Le grand frère de Jing Feng, Jing Hao, cherche maintenant ceux qui étaient avec Jing Feng. Il était venu me menacer.”

    Han Man était stupéfait. Pas étonnant que Jing Yun ait été si pâle.

    “S’il veut venir, alors il viendra. Laissez le destin suivre son cours et ne vous inquiétez pas des petits problèmes”, déclara Lin Feng qui était remarquablement calme.

    "Considérant qu’il n’est pas un disciple d’élite au sein de la secte, il n’osera pas nous attaquer sur le territoire de la secte. Nous devons juste être un peu plus prudents dans la Gorge des Orages en évitant les conflits inutiles ", rajouta Han Man en hochant la tête.

    Il ne fallut pas longtemps pour que le groupe de trois arrive à la Gorge des Orages. Lin Feng arriva beaucoup plus rapidement que la dernière fois quand il cachait son pouvoir. Il était vraiment choqué de sa propre vitesse.

    Dans la gorge, ils avaient repéré une forteresse faite de terre compacte et solide. Cette forteresse de terre couvrait une vaste zone. On aurait dit que des dizaines de personnes pouvaient y vivre avec suffisamment d’espace pour tous. Même si ce bâtiment était fait de terre, il n’y avait aucun doute sur sa robustesse. Il semblait que même une forte tempête ne ferait pas de dégâts à cette forteresse. Dans la Gorge des Orages, il était courant de trouver une habitation créée par un disciple, mais celle-ci était unique.

    Han Man toucha la forteresse. Il n’y avait ni poussière à sa surface, ni sensation boueuse de la terre absorbant la pluie. Ils n’avaient vraiment aucune idée de la méthode de construction d’une telle forteresse.

    À cet instant, une silhouette émergea prudemment de la forteresse de terre. La personne regarda momentanément Lin Feng et les deux autres, puis partit, paniqué, à toute vitesse ce qui stupéfia les trois amis.

    Ils comprirent ce qui s’était passé. Ils se regardèrent et sourirent. Les disciples dans la Gorge des Orages n’étaient pas faibles et avaient tous atteint la septième ou la huitième couche de Qi au minimum, certains avaient atteint des couches encore plus élevées. Il y avait beaucoup de compétences différentes pratiquées par des milliers de disciples dans cette gorge et il était courant de découvrir des compétences inconnues pratiquées par d’autres. Dans ces circonstances, qui ne reculerait pas en rencontrant un groupe de trois personnes s’approchant soudainement ?

    Ces trois personnes s’étaient-elles unies avec des intentions cruelles envers le disciple qui était seul ? Ce genre de situation n’était pas rare dans la Gorge des Orages.

    “On dirait que nous devons nous séparer ou nous effrayerons beaucoup de gens”, en conclut Lin Feng en souriant et en s’éloignant. La chose la plus importante était pour Han Man d’acquérir de l’expérience au combat. Lin Feng devait juste rester en arrière et s’assurer qu’il n’y avait pas de danger inattendu.
  • merci pour le chapitre
  • Merci.
    N'aurais tu pas oublier le titre du chapitre 13?
    cette adresse ne fonctionne pas pour nous pauvres lecteurs "wordpress.com/view/pmgtraduction.wordpress.com"
    celle ci semble être la bonne par contre "pmgtraduction.wordpress.com"
  • J'ai corrigé l'erreur merci

    pmgtraduction.wordpress.com/2018/03/28/chapitre-14-bataille-dans-larene-de-vie-ou-de-mort-partie-2/

    Chapitre 14 : Bataille dans l’Arène de Vie ou de Mort (Partie 2)



    Jing Yun resta à proximité de Lin Feng. Elle était seulement à la septième couche de Qi et était trop faible pour être laissée seule. La septième couche de Qi était le niveau le plus bas dans la Gorge des Orages, ce qui ne lui permettait pas de combattre d’autres disciples sans risque.

    Han Man comprenait les intentions de Lin Feng en le laissant seul. Si Lin Feng était constamment à ses côtés pour le protéger, il ne serait pas capable de se battre et d'acquérir de l'expérience. Il était crucial pour lui de compter sur sa propre force à partir de maintenant.

    En marchant seul dans la gorge, il n’eut pas à attendre bien longtemps avant de croiser quelqu’un. Il pouvait voir les yeux de la personne à travers le masque qui révélaient une intention claire de se battre.

    Il n’y eut pas un seul mot échangé. Le disciple chargea immédiatement Han Man en levant son poing d’où émanait un puissant Qi.

    “Pas de chance, Han Man se heurte à un Cultivateur de la neuvième couche de Qi”, pensa Lin Feng en souriant tout en observant de loin. Han Man avait déjà compris le niveau de son adversaire grâce au puissant Qi qu’il libérait de son poing. Il n’avait pas le temps de s’inquiéter de la différence de force entre eux ; il concentra le Qi de tout son corps dans son poing et libéra ensuite cette force dans un unique coup tout en poussant un cri fort et puissant.

    La puissance de cet échange de coup de poing avait fait reculer Han Man de quelques mètres alors que son adversaire n’avait pas bougé d’un seul pouce. C’était comme si son poing avait frappé contre un mur en acier. Après cet échange, il était évident que son adversaire était le plus fort.

    “Huitième couche de Qi… Tu es si faible. Je pensais pouvoir acquérir de l’expérience. Comme c’est décevant, je pars.” dit son adversaire d’un ton apathique. Il se retourna ensuite et partit.

    Il s’était désintéressé de Han Man. Beaucoup de Cultivateurs trouvaient de la joie et du plaisir à être cruels et impitoyables. Cependant, ceux qui étaient vraiment sérieux sur le chemin de la Culture ne trouvaient aucun plaisir à agir de manière cruelle sans provocation et étaient plus concentrés sur leur renforcement. Ces disciples cherchaient la satisfaction de combattre des adversaires d’un niveau similaire et, dans une certaine mesure, de combattre des adversaires plus forts qu’eux-mêmes afin de les aider à comprendre comment mieux progresser. C’était un moyen pour eux de se mettre au défi et de libérer tout leur potentiel tout en obtenant de l’expérience de combat indispensable.

    “Attends, attends !” cria Han Man.

    Il était venu pour la première fois dans la Gorge des Orages aujourd’hui, comment pouvait-il accepter d’être vaincu aussi rapidement ? Il libéra immédiatement le pouvoir de son esprit. Une lumière brune légèrement jaune commença à flotter autour de tout son corps comme s’il était en symbiose avec la Terre sous ses pieds. L’énergie de son Qi se mit à croître en force.

    “L’esprit de la Terre, déclara son adversaire montrant un intérêt soudain, ton esprit n’est pas mauvais, laissez-moi voir si tu pourras encaisser ma technique des trois coups de poing.”

    Après avoir fini sa phrase, il fit un seul bond et apparut devant Han Man.

    “BOOM”

    La couleur brune et jaune qui entourait Han Man émit soudainement une lumière extrêmement rayonnante tandis que la poussière remplissait l’air autour d’eux. Han Man fut propulsé six pas en arrière tandis que le sang commençait à couler au coin de sa bouche.

    Il vit son adversaire prêt à partir encore une fois.

    “Reviens” dit Han Man en essuyant le sang au coin de sa bouche. Il se tenait fermement debout démontrant toute sa bravoure, son esprit de combat montait en flèche. La lumière brune qui entourait son corps brillait de plus en plus intensément comme s’il drainait tout le pouvoir de la terre.

    “KABOOM”

    Han Man fut propulsé huit pas en arrière tandis que son adversaire fut propulsé trois pas en arrière.

    “Charmant !” déclara son adversaire. Son poing recommença à briller d’une lumière blanche. Il avertit Han Man :
    “Fais attention, je vais utiliser une de mes compétences les plus fortes avec ce coup de poing.”

    “Très bien”, répondit Han Man en commençant à charger vers son adversaire. Chacun de ses pas faisait trembler violemment la terre, comme un puissant cheval de guerre galopant à toute allure vers la bataille.

    “Utilise la force que tu as empruntée à la Terre” cria Lin Feng, complètement captivé par le combat. Il n’aurait pas pensé que Han Man comprendrait comment utiliser son esprit d’une manière si unique. Combiner la puissance de son Esprit de la Terre et de la terre sous ses pieds augmentait grandement sa force.

    “BOOM”
    Leurs deux poings entrèrent en collision. Un nuage de poussière se souleva dans toutes les directions suite à l’onde de choc entre Han Man et son adversaire, rendant impossible de voir ce qui s’était passé. Quand le nuage de poussière disparut, Han Man était assis sur le sol en train de méditer.

    “Vous avez soudainement compris ce que cet autre disciple a dit. Bravo !” déclara son adversaire en souriant et en se levant du sol. Il avait également du sang au coin de sa bouche. Il ne s’attendait pas à cette dernière attaque de Han Man si puissante. Il avait été légèrement blessé, mais il ne le regrettait pas. Il avait acquis des connaissances précieuses grâce à ce combat.

    Il ne s’éternisa pas plus longtemps avec Han Man et disparut immédiatement au loin.

    “Quel homme intéressant !” pensa Lin Feng en se dirigeant vers Han Man. Il éprouvait un certain respect pour le disciple avec lequel Han Man venait de se battre. “C’était un homme honorable.”

    Lin Feng et Jing Yun comprenaient que Han Man en avait appris davantage sur son esprit et avait acquis un aperçu du chemin à prendre dans sa Culture. Ils ne voulaient pas le déranger alors ils s’assirent à côté de lui et attendirent la fin de sa méditation.

    Ce combat avait éclairé Han Man. Ce qui venait de se passer était un de ces rares moments d’illumination presque divine. La force de Han Man augmenterait, sans réelle surprise, à une vitesse fulgurante une fois qu’il aurait pleinement compris ce nouveau chemin dans sa Culture. Lin Feng et Jing Yun l’admiraient. Il était entré dans la Gorge des Orages et avait eu une telle révélation juste après sa première bataille.

    Peu de temps après, le corps de Han Man émit soudainement un puissant Qi qui stupéfia Lin Feng et Jing Yun dont le regard était plein d’étonnement.

    “La force est si puissante et unique qu’elle donne un sentiment oppressant très profond. Est-ce vraiment le pouvoir de l’illumination ?” réfléchit Lin Feng.

    Le chemin de la Culture était vaste et il y avait beaucoup de voies différentes à prendre. Lin Feng venait juste de commencer à marcher sur ce chemin. Il ne pouvait pas imaginer à quel point certains Cultivateurs étaient puissants, mais il savait que ces Cultivateurs pouvaient détruire des montagnes ou écraser des villes entières avec facilité.

    Il se disait que les Cultivateurs, lorsqu’ils atteignaient le niveau d’immortalité de l’âme, pouvaient voler dans les cieux et pénétrer dans les profondeurs de la Terre. Ces Cultivateurs avaient une durée de vie illimitée et pouvaient se déplacer à des vitesses plus rapides que la lumière. Lin Feng ne pouvait que l’envier, car un tel pouvoir ne pouvait être qu’imaginé par quelqu’un qui, comme lui, ne l’avait jamais expérimenté. Il se demandait s’il serait un jour capable de voler dans les cieux et de regarder le monde d’en haut.

    Alors que Lin Feng était perdu dans ses pensées, quelqu’un au loin s’approchait d’eux à une vitesse incroyable. Quand il vit Han Man qui venait de faire un pas énorme sur le chemin de la Culture, il eut un rire moqueur.

    “Réveille-toi !” retentit une voix qui perçait les oreilles en faisant vibrer l’atmosphère et qui fit sortir de leurs pensées Lin Feng et les autres.

    “Waaaah” cria Han Man, qui cracha du sang et commença à respirer lourdement.

    Ses yeux devinrent rouges de colère alors qu’il regardait la silhouette lointaine. Il avait le sentiment qu’il était en train de comprendre le concept de sa nouvelle force, mais quand il entendit la voix, sa progression fut stoppée. De plus, la voix assourdissante avait tellement secoué son corps sans défense pendant sa méditation qu’il crachait du sang.

    “Quelle insolence !” s’énerva Lin Feng avec des yeux remplis d’intention meurtrière. Il regardait la silhouette à l’horizon. Cette personne avait agi délibérément pour interrompre brutalement l’éclair d’illumination de Han Man, lui causant ainsi des dommages corporels.

    Han Man marcha vers la silhouette et demanda furieusement :
    “Pourquoi m’as-tu interrompu ?!”

    “Sans raison, je l’ai juste fait pour m’amuser.”
    La personne ne portait pas de masque et avait un sourire moqueur sur le visage. Aucun d’entre eux n’avait vu ce disciple auparavant ou entendu parler de quelqu’un d’aussi espiègle.

    “Tu as fait ça pour t’amuser ?” s’étonna Han Man en avançant, la rage se propageant dans tout son corps. Il comprenait à quel point cet instant d’illumination était rare, mais cette personne l’avait volontairement interrompu dans ce moment très important tout en le blessant.

    “Héhé tu veux te battre ? Mais ce n’est pas très amusant de se battre ici dans la gorge, si tu veux te venger, pourquoi ne viendrais-tu pas à l’Arène de Vie ou de Mort ?” proposa le jeune sur un ton dédaigneux et plein de haine pour Han Man.

    “Très bien” accepta Han Man sans hésitation en essayant de contrôler son extrême colère.

    “Je t’attendrai” dit le jeune en partant en direction de l’Arène de Vie ou de Mort.

    “Han Man, il est difficile de déterminer sa force par rapport à la tienne et aller dans l’Arène de Vie ou de Mort est très dangereux”
    Lin Feng mit en garde Han Man.

    “Je suis capable de déterminer sa force d’un simple coup d’œil. Il est à la même couche de Qi que moi : la huitième” répondit Han Man ce qui surprit Lin Feng. Han Man était-il capable de ressentir le niveau de Culture des autres ?

    “Je ne sais pas ce qui se passe, mais je suis aussi capable de sentir le niveau de Culture de Jing Yun ou la tienne. C’est peut-être l’un des effets de l’illumination que je viens de ressentir. Peut-être que j’aurais pu mieux l’expliquer si je n’avais pas été interrompu.” L’explication de Han Man ne convainquit pas Lin Feng. Han Man se dirigea en marchant vers l’Arène de Vie ou de Mort les poings serrés.

    “Allons-y.” Lin Feng était vraiment sceptique. Jing Yun et Lin Feng suivirent Han Man, confiants dans les paroles de leur ami. Si l’éclair de compréhension de Han Man lui permettait vraiment de ressentir le niveau de Culture des autres et que l’adversaire était vraiment un Cultivateur de la huitième couche de Qi, il ne devrait pas y avoir de grands dangers.

    L’Arène de Vie ou de Mort était située dans un canyon au milieu de la Gorge des Orages. Il y avait une dizaine de sièges en limite de l’arène sur une zone rocheuse surélevée, mais comme la région était extrêmement vaste, beaucoup se rassemblaient directement autour et regardaient les batailles à distance.

    Deux silhouettes s’approchant de l’arène attirèrent rapidement l’attention des pratiquants de la région. En un éclair, beaucoup de disciples se précipitèrent pour regarder le combat.

    Même si le nombre de personnes qui entraient dans la gorge était énorme, peu s’aventuraient dans l’arène. Après tout, à l’intérieur, votre vie était en jeu. À moins de détester quelqu’un de tout son cœur, pourquoi prendre ce risque ? La plupart des gens qui se rendaient dans l’arène le faisaient pour se battre contre des adversaires ayant une force similaire ce qui rendait les batailles intéressantes à regarder.

    Par conséquent, quand Han Man et son adversaire entrèrent dans l’Arène de Vie ou de Mort, le nombre de personnes autour de la zone était énorme. Dans la Gorge des Orages, certains regardaient sans cesse cette zone en attendant une bataille sanglante et ils répandaient la nouvelle à d’autres disciples à une vitesse incroyable lorsqu’un combat allait avoir lieu.

    “Les disciples viennent tous ici pour régler leurs rancunes. Mon but n’est pas celui-ci, car aujourd’hui, ton destin a déjà été décidé par quelqu’un d’autre, déclara le jeune garçon à Han Man alors qu’un sourire effrayant recouvrait son visage, Han Man, souviens-toi du nom de celui qui va prendre ta vie, je m’appelle Jiang Huai.”

    Lin Feng debout sur les dunes de sable à l’extérieur de l’arène sentit un frisson courir le long de sa colonne vertébrale. Quand il entendit les paroles de Jiang Huai, il comprit que quelque chose n’allait pas. Comment savait-il que c’était Han Man derrière le masque ?

    “Tu me connais ?” demanda Han Man furieux.

    “Hehe.”
    Un sourire sinistre se glissa sur le visage de Jiang Huai. Une énergie brûlante émergea soudainement de son corps, accompagnée de flammes flamboyantes. En même temps, une flamme irréelle apparut dans son dos : un esprit de feu.

    “Il est effectivement un Cultivateur de la huitième couche de Qi”, confirma Lin Feng en sentant l’énergie descendre de l’arène.

    En même temps, l’esprit de la terre de Han Man commença à se révéler. Il courut en avant. Même s’il n’était pas très vite, l’énergie et la force libérées par son corps faisaient que chaque pas envoyait de petits tremblements à travers le sol.

    “Flamme Explosive”
    Une vague puissante remplie de flammes arriva sur Han Man. Lorsque Jiang Huai vit Han Man s'arrêter brusquement et prendre une posture lui donnant l’apparence d’une montagne immuable, Jiang Huai cria :
    “Je vais écraser cette montagne devant moi ! Ha ha ha”

    Leurs deux poings entrèrent en collision et ils cessèrent soudainement de bouger, exactement là où ils venaient d’entrer en collision. Aucun d’entre eux ne semblait dominer l’autre.

    Jiang Huai fronça les sourcils et arrêta de rire. Il ne s’était pas attendu à ce que Han Man soit aussi fort. Un sourire malicieux apparut sur son visage, il brandit son poing gauche, mais Han Man le bloqua facilement avec sa paume. Soudain, il jeta une poussière blanche de sa main droite directement dans les yeux de Han Man. Il avait toujours sur lui cette poudre pour aveugler les ennemis plus forts que lui.

    “Meurs !” cria Jiang Huai en frappant d’un coup de poing la poitrine de Han Man.

    “Merde ! Que c’est honteux !” maudit Lin Feng qui vit ensuite des ombres se déplaçant vers l’arène.

    “Dans l’Arène de Vie ou de Mort, les gens perdent parfois la vie. Ne t’inquiète pas, ce sera bientôt ton tour Jing Yun” déclara une des ombres d’un ton glacial. Jing Yun était terrifiée quand elle vit son visage.

    “Jing Hao.”
    Elle cria très fort. En voyant que l’autre disciple derrière Jing Hao était le jeune disciple qui avait été blessé par Lin Feng plus tôt dans la journée, tout devint plus clair. C’était un piège depuis le début.
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.