Re: Soldier

décembre 2017 modifié dans Écriture
salut à tous, un nouveau novel qui me tiens à coeur n'hésitez pas à faire part de vos avis !
«1345

Commentaires

  • décembre 2017 modifié
    Le ciel…Un ciel bleu magnifique où perlait quelques nuages dérivant lentement au gré du vent, ce fut-là la première vue que contempla l’homme allongé sur le sol. Son esprit était totalement vide; ses sens en revanche, percevaient clairement tout ce qui l’entourait, l’odeur de l’herbe fraîche, le bruissement léger du vent, la lumière du soleil qui lui réchauffait la peau. Il resta dans cet état d’hébétement durant plusieurs minutes puis écarquilla soudain les yeux, il se rappelait.

    Son nom n’était qu’une suite de chiffres et de lettres, un matricule sans importance qui lui avait été attribué à son entrée dans l’armée. Il avait perdu son identité ainsi que tout le reste lors des guerres qui avaient ravagé la seconde moitié du 21ème siècle.

    Même si son esprit demeurait brumeux, Il se souvenait clairement de cette époque, la plus sombre de sa vie, il n’avait pas plus de 12 ans lorsque sa ville fut attaquée lors d’un conflit idéologique stupide.

    Les bombardiers étaient arrivés en pleine nuit, les rotors bourdonnant dans l’obscurité annonçant un présage funeste. Puis l’enfer se déchaina, des dizaines de bombes s’abattirent sur les civils innocents, déchirant hommes, femmes, et enfants par centaines.

    L’une d’elle frappa sa maison, pulvérisant la toiture et réduisant sa maison en un tas de gravats. Il fut enseveli sous les décombres, les jambes brisées. Ses parents avaient été moins chanceux et étaient morts sur le coup. Il resta ainsi, gisant dans son propre sang aux côtés du cadavre de ses parents durant un temps qui lui parut une éternité.

    Enfin, une équipe de secours fut envoyée, ils le trouvèrent de justesse avant qu’il ne succombe à ses blessures.

    Il ne se souvenait pas exactement de ce qu’il avait ressenti ce jour-là, de la peur, mais surtout une colère et un désespoir sans nom devant son impuissance. Ce jour-là il avait ravalé ses larmes et prit une décision qui allait changer sa vie.

    Pour un orphelin de guerre, il n’y avait pas 36 solutions pour survivre, voler, mendier, fuir avec des migrants vers de meilleurs contrées, mais Il voulait devenir fort, il décida donc de rejoindre l’armée.

    Son pays n’était pas un exemple de respect des droits de l’homme et les conflits étaient légions dans cette région reculée du monde, les enfants soldats, ça ne choquaient plus personne.

    il fut élevé comme tel durant toute sa vie, ou plutôt dressé. Un animal dont la seule mission était de tuer, et il était bon pour ça.

    Un mal de crâne atroce le prit alors qu’il tentait de s’asseoir. Les images défilaient dans sa tête comme un film.

    Les entraînements infernaux, les séances de tirs à balle réel, les combats à main nue ou au couteau dans un centre puant le désinfectant et baigné d’une lumière blanche monochrome et froide;

    Nombre de jeunes n’avaient pas survécu à ce traitement et de nombreux autres moururent encore lorsqu’on leur injecta « le circuit ». Des milliers de nano-robots se liant à l’opérateur à travers ses fibres nerveuses, se répandant dans son système sanguin. Ils étaient le fruit d’innombrables années de recherches et permettaient une augmentation considérable de la force physique et des capacités mentales d’un individu.

    Mais le prix à payer était lourd, en plus de soumettre le corps à un stress intense, la douleur était telle que ceux qui ne mouraient pas directement s’évanouissaient en hurlant à plein poumons, comme si des aiguilles leur traversait le corps de l’intérieur, le taux de survie effleurait les 60%.

    Mais lui avait survécu et sa vie continua dans un cycle infernal : manger, dormir, s'entraîner, recommencer. Tel était devenu son quotidien, mais il n’était pas stupide, malgré la propagande qu’on leur servait matin et soir il se contentait d’apprendre, de devenir plus fort. Son corps et son esprit s’endurcirent au fil des ans.

    Puis un beau jour ce fut la consécration, il reçut enfin son équipement personnel, un exosquelette X-54 en fibre de carbone couvrant l’intégralité du corps. A la fois souple et résistant il offrait une protection efficace permettant de se battre sur tous les terrains avec une force surhumaine, alimenté par une batterie à fusion et divers capteurs solaires, il pouvait fonctionner de manière autonome durant plusieurs années avec un minimum d’entretien.

    Il reçut également un fusil SAW-49, une bête monstrueuse mesurant environ 1 mètre de long pour 12 kilos, bien trop lourd pour être utilisé efficacement au combat par un homme normal, son canon avait un diamètre légèrement inférieur à celui d’une balle de golf et ses munitions à cœur solide pouvaient percer un bloc moteur sans difficulté à plusieurs centaines de mètres.


    Puis vint sa première opération sur le terrain, il fut désigné chef d’escouade grâce à ses résultats aux entrainements, il se sentait excité, non pas par un quelconque sens du devoir mais parce qu’il savait qu’en faisant ses preuves il pourrait augmenter rapidement son accréditation et gagner en grade, son but final étant de changer ce pays pourri de l’intérieur.

    Mais la réalité était brutale, le monde extérieur était enfumé par des siècles de pollution intensive et d’une surexploitation des ressources planétaires et rien ne semblait pousser sur les terres desséchées qui entouraient le complexe où il avait passé ses dernières années. Après plusieurs heures dans un convoi surchauffé, entassé les uns sur les autres, il sentit le champ de bataille avant de le voir. Une odeur de sang et de métal avec des relents de pourriture.

    Son escouade était simplement chargée de récupérer tout ce qui paraissait utile, que ce soit les exos que portaient les cadavres ou les munitions dispersées dans la boue, des charognards en somme, mais bon il fallait bien commencer quelque part.

    Un combat de grande ampleur avait surement eu lieu ici mais il semblait terminé depuis longtemps, des ruines s’étendaient sur des kilomètres et ses « ennemis » jonchaient le sol par morceaux, le spectacle était peu ragoutant, mais ils avaient un travail à faire.

    Pendant que tous s’attelaient à leur basse besogne ramassant et entassant ce qu’ils pouvaient trouver, une ombre bougea derrière un muret à moitié détruit et les détecteurs de menace de son exo s’affolèrent, il vit alors la diode laser rouge d’un drone de combat terrestre qui n’était qu’à moitié mort.

    « À terre ! »

    Fut la seule chose qu’il put hurler avant que les gatlings 30 mm ne déchirent le terrain devant lui. Des gerbes de terres et de sang volèrent en tous sens tandis qu’un de ses équipiers fut transformé en pulpe sanglante, quand le feu se tarit, tous s’étaient mis à couvert excepté la plus jeune de la troupe qui resta figée sur place, tremblante de peur. Les senseurs du drone la repérèrent et les lasers de visée convergèrent sur elle…

    « …Pourquoi suis-je intervenu ? » fut la dernière pensée qui traversa son esprit alors qu’il poussait au sol la jeune fille et qu’il entendit le son des canons rotatifs se mettant à tourner.

    Puis ce fut le néant.


  • juin 2017 modifié
    voilà pour le passé du mc
  • Super debut !!! hate de voir ou il va se reveiller :)
    Quel sera le rythme de parution ?
  • juin 2017 modifié
    merci ^^, je pense sortir un chapitre toute les 1 ou 2 semaines
  • mais je viens de commencer alors voici le chapitre 2 :) un titre à suggérer ?

    La douleur qui l’affligeait commençait à disparaître et il put enfin se lever, il dû alors se rendre à l’évidence : il était bel et bien toujours vivant ; il aurait pourtant pu jurer avoir senti les balles le traverser de part en part, pourtant en regardant son exo sous toutes les coutures il semblait toujours intacte mais la douleur qu’il avait ressenti alors lui semblait bien réel.

    Après une profonde inspiration il regarda de nouveau le ciel puis l’étendue de verdure tout autour de lui, il se trouvait dans un pré entouré d’une dense forêt, et pouvait apercevoir des montagnes au loin. Il fut alors prit d’un fou rire nerveux lorsqu’il comprit ce qui se passait, cette nature et ce ciel n’appartenait pas à son monde, le sien était mort depuis longtemps mais celui-ci semblait bien vivant.

    Ce fut l’une des premières fois qu’il put rire de bon cœur comme cela, mais Il se calma rapidement car il ne voulait pas faire de suppositions hâtives, et décida tout d’abord de faire l’inventaire de tout ce qu’il avait amené avec lui en ce lieu inconnu et qui pourrait l’aider à survivre.

    Heureusement, son package avait été transporté en même temps que lui, il se retrouva donc avec une armure en état de marche, un fusil et une arme de poing, un pistolet mark-5 qui pouvait paraître comiquement gros lorsque saisi à mains nus, mais dont la force de frappe n’avait rien de drôle. Il retrouva dans son sac plusieurs chargeurs de munitions à cœur solide, divers grenades et outils, ainsi que des vivres et de l’eau pour environ 2 semaines.

    Il se dit que vu la situation ça n’était pas si mal, il réunit ses affaires à la hâte et se mit en mouvement. Même s’il pouvait survivre pendant un temps, il lui fallait trouver de quoi tenir lorsque ses réserves seraient épuisées et dans le meilleur des cas rencontrer d’autres âmes vivantes. Il décida de se diriger en gardant les montagnes dans son dos et s’enfonçât dans la forêt avec un sourire d’excitation et d’appréhension.

    La végétation était plus dense que prévu et il avait du mal à avancer, les insectes bourdonnaient autour de lui et l’humidité ambiante n’améliorait pas les choses. Malgré tout, il se forçait à garder un rythme de marche soutenu jusqu’au coucher du soleil, et décida de s’arrêter seulement à la nuit tombée au pied de ce qui ressemblait à un chêne mais en bien plus massif. Il se désaltéra et mangea une de ses barres de protéines, tellement caloriques qu’une seule pouvait vous remplir pour la journée.

    Tout en mastiquant son repas il commença à réfléchir, cette forêt semblait ne jamais finir et il n’avait croisé aucun animal depuis son arrivée, ni aucun cours d’eau qu’il eut pu suivre ce qui commençait à l’ennuyer profondément.

    Pendant qu’il ruminait sur ses pensées, le froid commença à se faire sentir même à travers son exo, il décida donc de s’enrouler dans sa couverture de survie mais n’alluma pas de feu pour éviter d’attirer inutilement l’attention (malgré le fait qu’il semblait être le seul être vivant aux alentours) mais également car la visière de son casque incluait un mode de vision nocturne et des détecteurs de mouvements lui permettant de réagir rapidement en cas d’attaque. La nuit l’engloba et il s’endormit profondément contre le tronc du large chêne.

    Il fut réveillé aux aurores par ses senseurs qui détectèrent plusieurs mouvements aux alentours, plusieurs « choses » l’entouraient en silence et ne semblaient pas franchement amicales, Il se mit en alerte et observa attentivement ses assaillants, sans bouger, pour éviter de les alerter. Il crû d’abord à une meute de loups ou de chiens errants, mais il réprima un cri de surprise en constatant qu’il avait affaire à une chose hideuse de la taille d’un enfant humain mais de couleur vert foncé, avec des oreilles pointues et un nez crochu, elle tenait une sorte de couteau en pierre et semblait déterminée à s’en servir.

    La chose qu’il avait vue était maintenant à peine à quelques mètres de lui et ses comparses se rapprochaient aussi dangereusement. Soudain, elle lui bondit dessus en abattant son arme, il eut à peine le temps de rouler sur le côté avant que le couteau ne se plante dans l’écorce où sa tête reposait quelques secondes auparavant.

    Il le mit en joue, retint son souffle et *bam*, le coup partit avec une détonation assourdissante qui résonna longuement dans la forêt, les oiseaux s’envolèrent par dizaines et les camarades de ce qui restait de la créature se figèrent sur place, il ne perdit pas cette occasion, *bam**bam*, deux de plus explosèrent et les autres prirent enfin les jambes à leur cou.

    Lorsque le calme revint, il s’approcha du cadavre le plus proche et l’observa plus attentivement, rien de ce qu’il connaissait ne ressemblait à ça il ne pouvait s’agir que d’une expérience biologique qui avait mal tournée ou d’un monstre sorti des cauchemars d’un fou. Une sonnerie résonna alors dans sa tête, il crut d’abord à une nouvelle attaque et se mit en position de tir. Mais ce n’était pas ça, une fenêtre informative semblable à celles qui lui fournissaient des infos sur son environnement apparu alors dans son champ de vision.
  • juin 2017 modifié
    Oui un mec futuriste dans un monde fantaisiste géniale! :) J'espère que cette fenêtre informative est une sorte de status (Sa aurait était bien aussi qu'en plus des nanorobots il soit génétiquement modifier et qu'il est un pouvoir psychique du style manipulation et renforcement de la matière pour fabriquer de nouvel arme et les améliorer moléculairementnt sa rajouterais un touche futuriste dans ce monde (peut-être) magique mais j'en demande un peu trop non XD)
  • tu as bien deviiné jerome! Et ne t’inquiètes pas on va être servis en mélange technomagique ^^
  • sympa meme si je m'y attendais beaucoup :)
    merci pour le chapitre ^^
  • Sympa merci pour le chapitre je te souhaite bonne continuation c'est très prometteur :)
  • juin 2017 modifié
    chapitre 3

    - [Félicitations, vous avez gagné 1nv]

    -[Fenêtre de statut]
    Nom : ??? Titre : [voyageur]
    PV :700/700
    MP : 700/700
    Niveau : 2
    Prochain niveau : 0,2%
    Compétences : [sang-froid] ; [indomptable]; [Analyse]
    [Tueur]
    Vit : 70 Agi : 60
    Def : 60 + armure (250) = 310 Int : 70
    Str : 70 + armure (150) = 220 Wis : 50
    Points à dépenser : 5

    Dégâts :
    Arme principale : 1400
    <<Pénétration accrue>> <<tir rapide>> <<charpie>>
    Arme secondaire : 900
    <<Balle explosive>> <<gros calibre>> <<charpie>>

    En voyant cela, il resta sans voix, au moins maintenant, il avait la certitude de ne plus être sur Terre. Il lut attentivement toutes les informations présentes, niveau 2… Il ne fallait pas être un génie pour savoir que c’était bas, de plus comme il n’avait aucune base pour comparer il ne pouvait même pas dire si ses stats étaient élevées ou non. Il décida de ne pas dépenser ses points tout de suite, sans savoir précisément ce que cela impliquerait, préférant se concentrer sur les compétences, il approcha prudemment la main de l’écran en lévitation.

    Lorsqu’il toucha le panneau, le texte se transforma :
    -[Sang-froid] : résistance aux attaques mentales et aux troubles psychiques, permet de réfléchir calmement en toute situation.
    -[indomptable] : résistance aux compétences d’entraves et résistance à la douleur accrue
    -[analyse] : permet d’analyser un objet ou un être vivant
    -[Tueur] : Permet de voler les capacités des êtres tués, les chances de vol augmentent avec leur niveau et le nombre tué.

    Il avait du mal à y croire, [sang-froid] et [indomptable] étaient déjà excellentes mais [Tueur] était juste incroyable. En effet, il comprit tout de suite que théoriquement il pouvait devenir plus fort et cela sans limite et de manière exponentielle ! Il décida de tester [Analyse] sur le champ. Il se concentra sur le cadavre de monstre qui lui faisait face et activa naturellement la compétence simplement en disant son nom.

    Une nouvelle fenêtre plus petite apparue devant lui, [gobelin nv5], fut la seule chose écrite. Il se sentit un peu déçu mais espéra que les descriptions se feraient plus précises s’il augmentait le niveau de sa compétence.

    Vers midi il prépara ses affaires et se remit en chemin, le reste de la journée fut chaude et il la passa en activant [Analyse] sur tout ce qui l’entourait dans l’espoir d’en apprendre plus sur l’endroit où il se trouvait. Le soir venu, il parvint enfin à ses fins, lorsqu’il l’activa sans cible spécifique, il obtint <<Grande Forêt de Gubu à l’est du royaume d’Erma>>. Lorsqu’il lu ce message, il poussa un long soupir de soulagement, même si cela restait vague, il savait maintenant qu’il se dirigeait dans la bonne direction et qu’il n’avait pas passé les 2 derniers jours à marcher en vain.

    Il passa cette 2eme nuit en hauteur caché dans les branchages pour éviter de répéter les mêmes erreurs que la veille. Il ne dormit que d’un œil en restant aux aguets d’une éventuelle attaque. Mais la nuit passa et rien ne vint.

    Le lendemain matin, à l’aube, il scruta les environs avec ses senseurs mais la zone semblait déserte, il commençait à descendre de son perchoir lorsqu’il crut entendre un bruit au loin, il se figea immédiatement et cessa de respirer, on entendait rien d’autre que le chant des oiseaux. Puis soudain il entendit des voix, des voix humaines ! Son ouïe surdéveloppée lui avait permis de repérer une conversation à plus de 200m de distance, il courut vers la source aussi vite qu’il le put et arriva rapidement à proximité, mais son expérience avec les gobelins le poussa à rester prudent, il se cacha dans les fourrés et observa.

    Il vit alors des charrettes tirées par des chevaux dans lesquelles s’entassaient hommes femmes et enfants, tous attachés, ils semblaient amaigris et sales, 6 hommes en tout les entouraient, chevauchant de manière à encercler les charrettes. Tous équipés des même armes et armures à savoir une épée longue et un bouclier rond. Tous sauf un, le dernier portait une sorte de longue robe à capuche et n’avait pour toute arme qu’un long bâton.

    Avant tout acte irréfléchi, il utilisa [Analyse] sur les soldats, l’homme à la tenue étrange et les prisonniers. << Guerriers de l’empire Xis nv 10 à 13>>, <<mage de l’empire Xis nv15>>, <<habitants du royaume d’Erma nv2 à 12>> furent ce qu’il obtint. A ce moment précis plus aucun doute ne subsistaient dans son esprit, les soldats avaient effectué un raid sur le royaume voisin pour kidnapper des esclaves et revenaient vers leur pays. Il pensa aux options qui s’offraient à lui, il pouvait s’allier aux soldats, les abattre tous et libérer les prisonniers ou continuer son chemin. Après tout il n’avait rien à voir avec tout ça.

    Pendant qu’il réfléchissait, le convoi passa à sa hauteur et il entendit les gardes parler entre eux, malheureusement, il ne comprit pas un traître mot de ce qu’ils disaient. Il vit cependant l’un des garde s’approcher d’une jeune fille aux cheveux rouges coupés court à l’air de garçon manqué, assez mignonne avec ses yeux bleus et ses taches de rousseurs, et dont les formes empêchaient toute confusion sur son sexe, le garde lui prit le visage brutalement et commença à malaxer sa poitrine avec un sourire vicieux en coin, la jeune femme protesta violemment et lui cracha au visage, il répondit en lui décrochant une droite magistrale au visage. Elle poussa un cri aigu et s’affala dans la charrette. Les autres hommes se contentèrent de rigoler bêtement.

    Son regard croisa celui de l’homme caché dans les buissons qui avait vu la scène, ses yeux hésitaient entre le courage et une envie de fondre en sanglots, le voyageur porta alors un doigt à ces lèvres et lui fit signe de garder le silence, la jeune femme acquiesça d’un signe de tête discret.

    Sa décision était prise, une rage froide dont il ignorait la provenance montait en lui. Il décida de ne pas attaquer tout de suite de peur que les soldats se servent des habitants comme otage, de plus le « mage » lui donnait une impression de malaise, il décida donc de les suivre en silence et d’attendre la nuit. D'attendre l'heure de tuer
  • Et une steal ability ! J'aime cette histoire de plus en plus :) Par contre faudra expliquer en détail les Stats pour pas ce perdre (ex: la stat vit(vitesse/vitalité)? Et si vitalité est-ce la récupération de santé comparer à La Défense qui réduit les dommage?)
  • Merci pour le chap
  • pour les stats c'est 10 pts de mana pour 1 point d'intelligence et pareil pour vita/pv même si on se situe dans un univers différent de the gamer donc une décapitation sera toujours mortelle par exemple
  • alex365 a dit :

    pour les stats c'est 10 pts de mana pour 1 point d'intelligence et pareil pour vita/pv même si on se situe dans un univers différent de the gamer donc une décapitation sera toujours mortelle par exemple

    Oui mais plus on a de pv (en plus de La Défense ) plus il sera difficile d'être decapiter non?
  • la défense est là pour ça, la vitalité influera la récupération, le saignement, et la quantité de dégats qui ne one shot pas (comme la décapitation)
  • alex365 a dit :

    la défense est là pour ça, la vitalité influera la récupération, le saignement, et la quantité de dégats qui ne one shot pas (comme la décapitation)

    Merci je penser qu'un mec avec 100 en Déf et 1 en vitalité (10pv) survivrez a 100 attaque de 1 de dégât avec 10 Pv car sa ne peut percer sa defense mais pas un mec a 10 vitalité (100pv) avec 0 def
  • Pour faire plus simple si un mec attaque au cou avec 120 de dégâts les dégâts se confronteront à 100 de def pour faire perdre 20 point de vie à la personne attaquer et si la personne a 2 de vitalité (20 Pv) elle se fait decapiter ( ouai en faite non c'est compliquer XD)
  • juin 2017 modifié
    ça résume assez bien les choses mais la pratique prendra la priorité je resterai flou sur ça vu que le skill rentrera généralement plus en compte surtout que les dégats ne sont la que pour donner une idée globale de la puissance d'une arme 1 deg ne veut pas dire 1 pv en moins à 0 de def
  • Merci pour la clarification
  • Pardonnez mon incompeten ce mais que veux dire str et wis
  • Arvinis a dit :

    Pardonnez mon incompeten ce mais que veux dire str et wis

    Str c'est strong soit force et wis c'est wisdom soit sagesse (je crois :) )
    Et vu qu il s'est inspirée de the gamer la sagesse permet de résister au attaque magique et de régénérer sa mana
  • Si ta un personnage avec des Stats cheate a par la sagesse il pourra résister a des sort d'explosion grâce à sa def et sa vitalité (Pv ) même s'il n'a pas de bonus en résistance magique à cause de sa sagesse mais sera impuissant face à une attaque mental (qui est pas physique donc pas de def et vitalité pris en conte ) et deviendra un pantin controller par l'attaquant
  • d'ou la présence de sang-froid
  • Ok merci :)
  • juin 2017 modifié
    Alors que le jour déclinait, ils dressèrent le camp et s’endormirent en laissant 2 gardes pour surveiller les alentours. Le voyageur attendit que la nuit soit noire pour agir, un d’eux dû s’éloigner un moment pour se soulager, il s’accroupit et commença son affaire, il ne comprit pas ce qui lui arriva. Son crâne pivota de 90 degrés alors que sa nuque se brisa dans un craquement sinistre. Son corps inanimé retomba dans ses propres excréments et le tueur enjamba le cadavre pour se faufiler dans les ombres vers le deuxième.

    Cette méthode d’assassinat était vieille mais efficace, surtout que briser des os n’était qu’une simple formalité pour un exo. Le deuxième garde néanmoins, ne mourut pas avant d’avoir émis un râle étouffé qui alerta ses camarades. Malgré cela, un autre d’entre eux mourut avant d’avoir pu faire quoi que ce soit lorsqu’une lame s’enfonça dans son cœur.

    Le voyageur retira le couteau de combat du corps du garde qui se mit à convulser et à cracher du sang et étudia rapidement la situation, il se trouvait entre les 3 gardes restants, dont le mage, et les prisonniers, un bon vieux 3 contre 1.



    Malgré le fait que la moitié d’entre eux venaient de mourir ils restèrent calme grâce au mage qui les coordonnaient efficacement, les 2 guerriers foncèrent sur lui tandis que le mage se mit à réciter une sorte d’incantation. Le voyageur sentit le danger, de simple épées auraient du mal à lui faire le moindre mal mais il ignorait la puissance de ce que préparait le mage. Pas le choix, il sortit son arme de poing et fit feu à trois reprises.

    Les cartouches explosives firent voler en morceaux les soldats, des bouts de cadavre se répandirent sur plusieurs mètres, la partie supérieure des gardes étant devenu un spectacle peu appétissant. Lorsque le calme fut revenu il ne restait plus que les villageois qui semblaient apeurés, les enfants pleuraient et les adultes chuchotaient entre eux.

    Il ne leur prêta tout d’abord pas beaucoup d’attention, il resta debout et observa ses mains tachées de sang tenant un couteau et un pistolet. Une expression triste sur le visage. Il ne regrettai pas son acte, loin de là ! Mais il venait tout de même de tuer 6 hommes et il ne ressentait rien, aucune haine ni aucun scrupule.

    Même si il était un soldat d’élite créé pour tuer, ce vide n’était pas normal, il comprit alors qu’il s’agissait de la compétence [sang-froid] qui purgeait son esprit de la peur ou de l’hésitation. Cela représentait un gros atout au combat mais en même temps il sentit qu’il perdait une part de son humanité.

    Une nouvelle alerte se manifesta et il reçut de nouveaux messages :

    -Félicitation, vous avez gagné 1nv

    -Félicitation, vous avez gagné 1nv

    -les compétences [Langage commun] ; [Control basique du mana] ont été apprises

    En même temps, un monde basé sur des niveaux n’était pas vraiment normal non plus. Il décida de laisser ces pensées dans un coin de sa tête et s’apprêtait à regarder plus en profondeur ses nouvelles compétences quand la fille qui l’avait aperçu prit la parole :

    - Eh ! Vous ! Merci encore de nous avoir sauvés ! Ça vous dérangerai de nous détacher s’il vous plait ?

    Il comprit parfaitement ce qu’elle venait de dire, ainsi, elle devait parler la langue commune qu’il venait tout juste d’apprendre. Après les avoir détachés, les hommes du groupe et la jeune femme vinrent vers lui et elle commença à lui raconter leur histoire.

    Elle s’appelait Era et faisait partie de la milice d’un petit village proche de la frontière entre le royaume et l’empire, un jour ces hommes étaient venus dans son village et avaient tués les miliciens avant de kidnapper de nombreuses personnes. Apparemment le noble qui les gouvernait n’avait pas jugé utile d’envoyer des troupes pour les aider.

    Après avoir entendu ces explications il se demandait quelle attitude adopter, mieux valait se lier au Royaume vu qu’il venait d’assassiner plusieurs des soldats de l’Empire. Era lui fournit l’opportunité dont il avait besoin.


    « - On est tous reconnaissant pour ce que vous avez fait pour nous, accepteriez-vous de nous escorter jusque chez nous ? On n’est pas riches mais on vous récompensera du mieux qu’on peut.

    - A quelle distance se situe votre village ?

    - A peine 1 ou 2 jours à cheval.

    -C’est d’accord, mais je ne veux pas d’argent, je veux des informations. »

    La jeune femme parut surprise mais accepta joyeusement. Il se sentait soulagé et enthousiaste, c’était sa première conversation depuis son arrivée dans ce monde. Il prit les armes et armures des soldats qui étaient encore en bon état et tous se mirent en route.
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.