Yarn of the Almighty Emperor

1356

Commentaires

  • Merci pour le chap :)
  • merci
  • septembre 2017 modifié

    Chapitre 8 : Les techniques d’entrainement

    Chez un être humain, il existe trois énergies basiques : l’énergie physique, spirituelle et mentale. L’énergie physique était l’énergie du corps, l’énergie spirituelle de l’âme ou de l’esprit et l’énergie mentale de la volonté. L’énergie spirituelle était l’énergie la plus valorisée des trois. L’énergie physique l’était un peu moins dû à ses effets considéré comme inutile face à l’énergie spirituelle et sa durée d’entrainement très longue comparée à l’énergie spirituelle. Enfin, l’énergie mentale était inconnue pour la plupart des personnes à cause de la perte des techniques de cultivation de celle-ci.

    Institut de la rivière fleurie
    L’école était immense celle-ci était composé de 4 ailes pour chaque années scolaires et en son centre le cœur de l’école qui était accessible uniquement aux génies. Elle était très fleurie, composée de grands jardins avec beaucoup de fleur et d’arbre.

    Dans le jardin réservée aux étudiants du cœur, il y avait une superbe rivière en entourée de cerisier. A l’arrivée du printemps, celle-ci était recouverte des petites pétales roses de ces cerisiers. Il y avait un pont qui permettait le passage de la rivière entre les deux parties du jardin.

    Chaque classe de l’école avait son propre bâtiment, assez grand pour permettre les cours. Les jardins eux étaient utilisés pour la pratique, comme lorsque l’on apprenait à se servir de sa forme spirituelle en tant qu’arme.

    Il y avait aussi une bibliothèque immense, presque aussi grande que le la maison du seigneur de la ville. Il y avait dans celle-ci des ouvrages parlant des temps anciens, mais personne ne savait les lire car l’apprentissage de leur langue était perdu. Heureusement, durant ma vie précédente je pus apprendre ces diverses langues grâce aux démons très cultivés que j’avais côtoyés. Cette bibliothèque renfermait tout les techniques d’entrainement que la cité connaissait. C’était d’ailleurs le premier cours d’entrainement.

    Classe des Milles Fleurs
    « Bien ! Aujourd’hui vous allez commencer les études en tant que débutant. Tout d’abord vous allez chercher une technique d’entrainement spirituelle dans la bibliothèque si vous n’en posséder pas déjà une ! Sinon allez directement vous entrainez ! »
    Seule restèrent Yuna et Akatsuki et moi même
    Yuna et Akatsuki avec une vitesse d’entrainement incroyable, mais on pouvait facilement l’expliquer grâce à leur famille.

    Cependant, ce qui surprenait le plus le professeur Rie, c’était ma vitesse de cultivation.
    Celle-ci surpassait celles de Yuna Shiro et Akatsuki Aka, alors qu’elles étaient considérées comme les deux grands génies de la jeune génération. Les seules personnes qui pouvaient prétendre rivaliser avec elles étaient Midori Hide, un gars possédant un aigle foudroyant et Aoi Fuyu ayant un Serpent des mers, la forme spirituelle la plus proche de Ryujin, le dieu des mers.
    Rie se demandait comment un enfant venant d’une famille comme celle des Kuro tels que moi pouvait posséder des telles techniques.

    Certains élèves revenaient de la bibliothèque, je m’arrêtai sur une élève, Ayano Gaara. Cette fille de fermiers possédait une essence rouge sombre à la limite du noire et il sentait une forte pression meurtrière, sa forme spirituelle était le Shinigami, le Dieu de la Mort ! Je devais absolument en faire une alliée !

    En attendant l’arrivée des autres élèves, j’en profitai pour approcher sa future fidèle
    « Salut ! » dis-je d’un ton dégagé « Ca te dirait de venir me voir après les cours ? » chuchotai-je. J’utilisai ma pression démoniaque sur Ayano pour qu’elle comprenne le message
    « Très bien » lui répondit la jeune paysanne en comprenant ma volonté.

    Après que tout les élèves soient revenus pour assister au cours, le professeur Rie leur appris comment entrainer sa force spirituelle et leur conseilla de ne pas lésiner leur entrainement physique.
    « Un esprit sain nécessite un corps sain ! » fini l’enseignante à la fin des cours

    Après les cours, je me retrouvai avec Ayano dans la forêt du crépuscule, lui expliqua le pouvoir du sceau démoniaque et lui montra ma forme spirituelle, l’Empereur Démoniaque. Après cela, elle accepta sur-le-champ de recevoir l’incantation.
    « Je vous remercie jeune maître » dit la deuxième fidèle corrompue
    Je sentis directement le changement dans l’essence d’Ayano
    « Maintenant que ton essence spirituelle est noire, je vais pouvoir te donner une technique d’entrainement beaucoup plus efficace » Je récitai la technique et Ayano l’écouta et l’appris attentivement.
    « Merci beaucoup, jeune maître » dit-elle solennellement

    Après cette réunion, je pus sentir la présence de « la faucheuse » dans mon domaine spirituelle et l’expansion ainsi que l’accroissement de mon domaine spirituelle, ma force se développait à une vitesse fulgurante grâce au sceau tout comme mon influence dans la cité

    Je passai le reste de l’après midi à me concentrer sur la croissance de mon énergie spirituelle pour développer la force des trois bêtes spirituelles et qui résidait en moi. J’avais déjà atteint le rang Qilin alors que la plupart l’atteignait à 18 ans, alors que je n’avais que 15 ans. Je sentis une incroyable force surgir en moi.
  • Merci pour le chapitre, mais c'est pas un peu bizarre qu'il lui demande juste de faire plus attention après deux semaine d'absence dans un lieu hostile?
  • Si mais elle est revenue sans blessure donc y a pas de souci apparent
  • septembre 2017 modifié

    Chapitre 9 : Retour à la maison

    Quelques jours plus tard……
    « Bien, comme c’est le premier jour des vacances, je dois vous demander de ne pas lésiner votre entrainement ! » dit le professeur Rie
    « Oui professeur ! »répondirent à l’unisson les élèves
    Les vacances étaient très tôt au début de la première année d’étude car il fallait une essence spirituelle un minimum entrainé pour pouvoir commencer les cours et l’entrainement. Cela ne servait à rien de le faire en cours donc les vacances servaient à ça.

    Sur le chemin du retour
    ‘Ca fait combien d’années que je ne suis pas retourné ici, dans cette bonne vieille maison ?’ M’interroge-je

    La famille Kuro était noble mais dû à sa réputation, elle était de plus en plus contestée par les autres familles nobles et même des familles paysannes venaient à se moquer d’eux. A cause de cela, Les Kuro ont décidé de rejoindre les démons pour combattre Dieu.
    ‘Je me demande comment me demande comment la famille est actuellement’ J’avais hâte de rentrer chez moi !

    Lorsque j’arrivée dans la propriété familiale, je senti une pression autour de moi.
    ‘Que se passe-t-il ?! »
    « Va directement à la maison du patriarche. » ordonna un garde
    J’arrivai devant le patriarche et sentis une pression affolante autour de moi. Tous les anciens le regardaient durement et mes parents avaient l’air inquiet.

    « Tu oses nous ridiculiser devant une famille moins importante ! » tonna le patriarche Dai
    Je compris instantanément de quoi il en retournait, j’avais fait croire que je possédais une essence verte claire et les membres de la famille eut ouïr de cela. Certains de mes cousins dont Issei et Daichi, le petit fils du patriarche Dai, se moquaient de moi.
    « Tu oses te montrer devant nous ! » dit Daichi
    « Tu n’es qu’un déchet ! » renchérit Issei
    « Maintenant nous devons nous soumettre à la famille Gaara qui possède une fille avec une essence noir ! » dit le patriarche « Elle va sûrement avoir une grande importance dans la ville démoniaque, pas comme toi ! »

    Alors on entendit une voix inconnue
    « On parle de moi ? »
    C’était Ayano la fille en question
    « Jeune maîtresse Ayano, nous sommes heureux de vous accueillir. » dirent ensemble le patriarche et les anciens « Nous songions notamment à proposer un mariage entre vous et mon petit fils, Daichi. » ajouta le patriarche.
    Daichi la salua humblement
    « Ne changer pas de sujet, vous étiez entrain d’insulter le jeune maître ! »
    Tous les membres de la famille Kuro était abasourdis, de qui parlait-elle ?
    « Laisse Ayano, on ne peut pas leur en vouloir » dis-je
    « Très bien, jeune maître » répondit-elle

    Tous les membres de la famille Kuro était stupéfaits, pourquoi parlait-elle si poliment à un déchet pareil ?
    « C’est donc lui, le jeune maître prodige dont tu m’as parlé Ayano ? » dit un inconnu
    « Oui patriarche »
    ‘C’est homme était donc le patriarche de la famille Gaara’ pensai-je
    « Anko, peut-tu m’expliquer ce qu’il se passe ? » demanda, intrigué, le patriarche de la famille Kuro
    Je relâchai alors son essence spirituelle et fis apparaitre l’Empereur Démoniaque.

    C’est alors que tout fut clair pour le patriarche. Celui-ci avait entendu parler d’une forme spirituelle extrêmement puissante qui pouvait dissimuler la couleur et la clarté de l’essence spirituelle du propriétaire. De plus le patriarche sentit que mon essence noire était particulièrement forte.
    « Excuse-nous Anko, nous nous sommes trompé. » s’excusa le patriarche. Tout le monde était bouche bée devant la réaction du patriarche. « Par la suite, je te nomme premier successeur du clan Kuro » ajouta Kuro Dai. Tout le monde était extrêmement choqué par cette révélation. Issei et Daichi l’étaient d’autant plus et ils étaient très remontés envers moi, je venais de leur voler la place de premier successeur de la famille.

    « Grand père, votre décision n’est-elle pas peut-être un peu excessive ? » dirent ensemble Issei et Dai.
    « Anko est le futur de la famille Kuro et aura une influence majeure dans le monde démoniaque. Penses-tu réellement qu’il ne mérite pas cette place ? » rétorqua Dai
    Tout le monde était abasourdi par la haute estime que possédait le patriarche de moi.
    « Très bien patriarche. » répondit humblement Dai en serrant les dents.
    Il fulminait de colère en me voyant lui dérobé sa place.

    « Bien, suite à cette petite dispute qui son tranquillement réglé. Que diriez-vous de rester avec nous ce soir ? » dit le patriarche en s’adressant à Ayano et le patriarche de la famille Gaara
    « Volontiers ! » répondirent-ils en même temps.
  • septembre 2017 modifié

    Chapitre 10 : Choix des trésors

    Trésorerie de la famille Kuro
    On pouvait voir un somptueux hall présentant de nombreux de nombreux victuailles. Tout le monde parlait avec amusement. L’ambiance était très bonne. Ayano, la patriarche de la famille Gaara mon patriarche et moi-même étions dans la trésorerie de la famille.
    « Etant donné que tu es devenu le premier successeur la famille Kuro, tu dois recevoir un trésor de la famille. » me dit le patriarche.

    « Pourquoi sommes-nous là aussi ? » demandèrent ensemble Ayano et son patriarche.
    « Après voir entendu parler de ton talent et aussi dû à ta relation avec Anko, je souhaite créer une alliance avec ta famille, quoi de mieux qu’un cadeau pour représenter notre volonté, la famille Kuro, de vouloir de bonnes relations avec ta famille ? » répondis la patriarche Dai à Ayano.
    « Il se trouve que ma famille possède la même volonté, jeune maître, viens donc dans ma famille pour toi aussi obtenir un trésor de la part de ma famille, ma petite fille a déjà eu une corne de dragon. » me dis gentiment le patriarche Misaki.
    Une corne de dragon ! Ma pensée fut confuse. Une corne de dragon est extrêmement précieuse et peut servir pour faire des armes très puissante. Cependant il était extrêmement dur à raffiner pour forger une arme. Les cornes de dragons étaient rares et très précieuse mais pas autant que certaines autres parties de dragon. Les yeux des dragons par exemple permettaient à son possesseur de pouvoir soumettre tout les dragons à sa volonté. Les cœurs de dragons pouvaient eux permettre de ne jamais vieillir du moins après que le corps de propriétaire ai atteint le pinacle de sa croissance.
    « Je remercies infiniment le patriarche et souhaite continuer de posséder des bonnes relations avec vous et votre famille. » répondis-je

    Après cette discussion très fructueuse, nous entrâmes tout les quatre dans la salle au trésor de la famille. On pouvait voir de nombreuses pierres précieuses comme des améthystes ou des opales et même des plumes d’anges, très précieuses, elle démontrait ta volonté de combattre Dieu. Cela m’étonnait point vu l’influence de ma famille chez les démons. Nous continuâmes à avancer jusqu’à ce que deux objets attirèrent mon regard. Il y avait une orbe qui dégageait une aura incroyable. ‘Quels secrets peut-elle renfermer ?’

    « Grand-père, je veux l’orbe ! » dis-je instinctivement. Le vieux Dai semblait dans l’embarras suite à me demande. « Tu ne veux pas autre chose plutôt ? » me demanda t'il. « Non. » répondis-je fermement « Je suis conscient qu’elle doit être très précieuse et je pense qu’elle pourrait beaucoup m’aider à devenir plus fort. » Suite à me réponse, le vieil homme accepta. « Elle est à toi, prends-en soin, il s’agit originellement du trésor de la famille transmis de patriarche en patriarche. » « Ne vous inquiétez pas, et de toute façon je serais le prochain patriarche » répondis-je malicieusement.

    L’autre objet qui me fascinait était une arme, une faux plus précisément. Celle-ci dégageait une aura meurtrière si puissante qu’elle me faisait peur même à moi, qui défiait Dieu. « Cette faux sera à Ayano. » dis-je instinctivement. « Excuse moi, mais je me dois de refuser, c’est le deuxième trésor le plus important de notre famille, il s’agit de la f…. » « Je sais ce que c’est. » répondis-je calmement « Il s’agit de la faux qui possédait le premier dieu de la Mort, l’un des maîtres d’une des lois de ce monde. Il paraît même qu’elle a été forgée dans la mort elle-même et c’est pour cette raison que je veux qu’Ayano la possède. Son essence est elle-même le dieu de la Mort. » Grand père était choqué par ma révélation et afficha un visage très sérieux. ‘Il s’agissait d’une opportunité incroyable ! Tout d’abord, cela permettrai de montrer notre bienveillance envers la famille Gaara. Ensuite cela permettrai aux familles de la cité d’étendre le puissance chez les démons. Enfin, Ayano semble servir Anko avec la plus grande attention, cela permettrai d’augmenter la sécurité de l’orbe’ pensa t’il intérieurement. « Très bien, prends le petite. » répondis le vieux. ‘Rien ne peut s’opposer à Anko, il est vraiment incroyable !’ Le patriarche m’enviait un peu.

    « Je dois remercier infiniment le patriarche de la famille Dai pour confier un trésor aussi précieux à ma petite fille ! Ne vous inquiétez pas que je ferais tout mon possible pour satisfaire le jeune maître ! » répondis gentiment et admiratif de la bonté du vieux Dai
    « Merci infiniment grand père. » répondirent Ayano et moi-même.

    Après avoir quitté la trésorerie, nous rendions tous ensemble dans le hall.
    « Vous revoilà ! dirent à l’unisson les aînés des familles Kuro et Gaara
    « Après la réunion des maisons mères à la cité souterraine, j’inviterai personnellement le jeune maître Anko à prendre un trésor de notre famille suite à la généreuse offre du patriarche de la famille Kuro. » Tout le monde furent très content de cette annonce. Cela permettait de renforcer les relations entre les deux familles.

    La soirée continua tranquillement tandis que les deux patriarches portèrent un toast pour moi et Ayano.
    Tard dans la nuit, tout le monde rentra se couché, le patriarche avait décidé d’inviter la famille Gaara à rester jusqu’à la sortie.
  • Des avis ?
  • Merci pour le chapitre, l'histoire avance doucement et je continue de penser qu'elle peut être sympa. "Très bien, prends le petite", plutôt petit, non?
  • Ecoute, ce gars est extrêmement âgé, elle a 15 ans. C'est hitsoire de montrer un minimum son autorité étant donné qu'il donne un trésor de plus précieux de son clan.
  • J'avais l'impression que s'adressait à l'enfant héritier d'une autre famille comme ça n'était pas vraiment adapté.
  • T'inquiète pas c'était calculé
  • Merci pour l'instant j'attends de voir la suite avant de dire
  • septembre 2017 modifié

    Chapitre 11 : Arrivée d’Akatsuki

    Le lendemain matin,
    Maison du patriarche
    « Patriarche, une jeune fille du nom de Aka Akatsuki souhaite voir le jeune maître Anko ! » annonça un garde exténué.
    Le vieux Dai était anxieux. ‘Que souhaitait-elle ?’ se demanda-t-il
    « Qu’elle vienne » répondis la patriarche
    Il alla me réveiller en m’annonçant « La jeune héritière des Aka veut te voir. »
    « Elle est déjà là ! répondis-je instinctivement. Le vieux était abasourdi. J’avais prévu de l’inviter ? « J’arrive. » transmettais-je au Patriarche. Il retourna la voir confus ‘Il ne pense quand même pas l’inviter à la réunion ?! ‘.

    « Il arrive. » répondit-il à Akatsuki.
    « Très bien. » répondit-elle.
    Quelques minutes plus tard
    « Je suis là ! »annonçai-je
    « Bonjour jeune maître. »me répondit-elle
    « Bonjour Akatsuki. » lui répondais-je « T’as réussi à te libérer pour la semaine ? »
    « Oui. » me répondit-elle
    « Parfait, grand père tu peux lui libérer une chambre ? » demandai-je au vieux Dai

    Il était stupéfait. Il me savait capable de beaucoup de choses mais pas de soumettre l’héritière d’une des trois grandes familles nobles.
    « Evidemment. » me répondit-il toujours un peu abasourdi
    Après son arrivée, je la fis présenter à tout le monde.

    « Oh, tu es déjà là Akatsuki ? » demanda Ayano.
    Le patriarche de la famille Gaara était décontenancé. Comment sa fille pouvait-elle connaître une personne d’une telle importance ?
    « Oui, je voulais qu’on s’entraine ensemble » répondis Akatsuki en souriant.
    « Bonne idée ! » dis-je arrivant

    Daichi et Issei était stupéfait par mon influence dans la cité.
    On s’éclipsa dans mes jardins. Le patriarche m’avait donné une suite très confortable après qu’il m’ait nommé premier successeur.

    Akatsuki entraina son énergie spirituelle pendant qu’Ayano marquait son empreinte sur la faux. Akatsuki pouvait sentir l’aura terrifiante qui se dégageait de l’arme. Elle se demanda comment elle a pu dénicher une telle arme. ‘Cela doit-être dû au jeune maître.’ se dit-elle. En parlant de moi elle se demandait où j’étais passé. « Il est passé étudier le trésor que lui a laissé la patriarche. » lui répondit Ayano. « Ah, j’ai hâte de voir ce qu’il renferme. » répondit avec impatience Akatsuki.
  • septembre 2017 modifié

    Chapitre 12 : La dimension de l’orbe

    Quelques heures plus tard
    « Pfiou ! » dis-je après avoir enfin réussi à détruire toutes les inscriptions anciennes scellant l’orbe. Rien que cela suffisait à donner une incroyable importance. J’entrai dans la dimension et trouvai quelque chose d’incroyable. Celle-ci contenait en son centre un noyau primordiale.

    Les noyaux primordiaux sont au nombre de 6 : les ténèbres, la lumière, le feu, l’eau, la terre, l’air. Il en existe un 7ème mais celui-ci n’est accessible que lorsqu’on possède les 6 autres, il s’agit du noyau de l’origine, une entité si puissance que Dieu n’est qu’une puce à coté du porteur de celui-ci. Il s’agit de l’objectif final de Dieu pour asseoir son autorité de manière éternel.

    Je viens de trouvé un des pièces me permettant de vaincre Dieu ! J’étais surexcité par cette incroyable découverte. Puis j’aperçu une bête devant le noyau, c’était un chien à trois têtes. ‘Cerbère !’ m’étonnai-je de reconnaitre Il s’agit du garde des enfers et du chien fidèle d’Hadès, le premier porteur du noyau des ténèbres. C’est deux têtes aux extrémités prouvaient qu’il avait absorbé les deux branches du noyau et la tête au centre était la preuve qu’il s’était totalement approprié le pouvoir des lois du dévorement et d’Hadès.

    Chaque noyau était composé de deux branches intermédiaires appelés « lois » qui elle-même avait deux sous-branches. Le noyau possédait les lois du dévorement et d’Hadès.

    La loi du dévorement possédait comme sous-branche « le vide » qui consistait à absorber la force spirituelle et « le chaos » qui lui absorbait l’énergie mentale. La loi totalement maîtrisé pouvait permettre d’absorbé l’âme de personne.

    L’autre loi était la loi d’Hadès. Celle-ci est composé en deux sous-branches « l’enfer » et « la mort ». « l’enfer » permettait d’utiliser l’esprit des morts pour se renforcer alors que « la mort » permettait d’utiliser les cadavres et de les manipuler. La loi d’Hadès totalement maîtrisé permettait d’utiliser l’art de la nécromancie et de se faire des marionnettes à partir de cadavres d’âmes. Celles-ci étaient autonomes et obéissaient uniquement au nécromancien qui les a ranimés.

    Finalement, le noyau totalement absorbé permettait de tuer des armées pour en faire des armées de morts-vivants. C’était le noyau le plus complexe, le plus mystérieux et le plus puissant des six et je l’avais en ma possession.

    Je commençai à absorbé le noyau et découvrit une puissance phénoménal en son sein. Je sentis un bon dans son essence spirituelle, son essence avait elle-même commencé à absorbé le noyau. Après avoir complètement intégré le noyau, il lui fallait encore méditer pour la comprendre et relâcher la puissance de ce puissant artéfact. De plus, l’orbe commençai à se fissurer, Cerbère semblait se réveiller et vouloir sortir de cette dimension. Etant donné que j’avais intégré le noyau, j’étais devenu le maître de cette créature divine. Cependant, sa puissance dépendait de ma compréhension et de mon approfondissement du noyau.

    Avec mon familier, on sorti de la dimension qui semblait se fissurer. Cependant quelque chose d’étonnant semblait se passer. Pendant que cet espace rétrécissait et s’autodétruisait, une dimension se construisait en moi et était régis par le noyau. ‘J’ai compris !’ me disais-je ‘La dimension se déplace pour retrouver le noyau et être maintenu par celui-ci !’. L’orbe était vraiment incroyable ! Après avoir admiré l’orbe et ses effets. Je retournai voir les autres avec mon nouvel animal de compagnie.

    « Me revoilà ! » disais-je en voyant les deux jeunes filles
    « Salut ! » dirent ensemble Ayano et Akatsuki
    « Tu a recueilli un petit chien ? » remarqua Akatsuki en ricanant.
    « Je te conseille de ne pas t’en moquer, cette bête est extrêmement puissante. » rétorqua Ayano.
    « Je vous présente Cerbère, une créature divine qui pourra anéantir la cité d’un rugissement quand il aura atteint le pinacle de sa force. Il est aussi le gardien de la porte des Enfers. » répondis-je calmement aux jeunes filles « Je ne pense pas avoir de besoin de préciser qu’actuellement et même avec la faux vous n’arriveriez même pas à l’égratigner » ajoutai-je en souriant.

    Akatsuki était stupéfaite pour mes paroles alors qu’Ayano n’était qu’un peu surpris. Cela était normal, elle venait de commencé à maîtrisé une aura tellement terrifiante donc elle pouvait sentir beaucoup plus facilement le danger venant de la bête infernal.

    « Il semblerait que nous devions partir pour la cité ! » dis-je en voyant arrivé le patriarche.
  • Voici les deux chapitres du jours!
  • Des avis ? Je sais que j'en demande toujours mais ça me permet d'avoir un autre point de vue que le mien était d'amélioré mon écriture.
  • Merci pour le chapitre je sais pas mais avoir un plus grand apercu des pensées du personnage peut etre ? Et peut etre de complexifier un peu les dialogues pour avoir un rythme plus agreable. En tout cas il faudrait que tu essayes d'ameliorer un peu les dialogues sinon le reste est très bien ;)
  • Ok merci
  • Pas de probleme c'est toujours un plaisir :p
  • mai 2017 modifié
    (Dans le chapitre 3)

    J’avais eu une essence rouge sombre et j’étais persécuté dans sa vie passée. (Au lieu de sa vie passée, sa ne serait pas mieux ma vie passée)

    Celle-ci était la fille du seigneur de la cité et était primordial si je souhaitais rendre sa liberté à la cité et à ses habitants ! (il manquerait pas un mot avant était primordial)

    « Suivant ! » les élèves passait chacun leur tour……. Puis ce fut à mon tour. (sa serait pas plutôt passèrent ou sinon passaient)

    (chapitre 5)

    Je m’approchai du sceau et y posa sa main. (ma à place sa)

    Tous les enseignants en plus des maîtres spirituelles de la famille Aka était mobilisé. (Les verbes sont au pluriel non?) vous sauver la vit (vie pas vit)

    (Chapitre 6)

    A l’arrivé du crépuscule (a avec un accent À)

    (Chapitre 7)

    d’une massif port sur (Porte tu voulait dire? et serait pas mieux une massive porte)

    des démons qi ont essayé de (manque un u à qui et essayé prend un s je pense)

    quia comme forme spirituelle (un espace entre qui et a)

    Ils souhaitaient gagner en influence chez en rabaissant ma famille Kuro. (manque un mot après chez je pense)

    (Chapitre 8)

    ses effets considéré (s considéré)

    (chapitre 12)

    La loi totalement maîtrisé pouvait permettre d’absorbé l’âme de personne. (sa serait mieux d'une à place du de)
  • mai 2017 modifié
    bcp de remarques mais j'aime bien ton histoire, et aussi a t'il ressusité, revenue a sa vi d'avant ou bien c'est un réincartion. Je comprend pas trop.
  • Il est revenue dans le passé. C'est expliqué dans le chapitre 2
  • Aussi @Arvinis je veux que le perso principal reste mystérieux
  • Okay comme tu veux après tout
  • septembre 2017 modifié

    Chapitre 13 : La cité souterraine

    Cité souterraine
    La cité souterraine était habité par de nombreuses races, il y avait quelques humains, en minorité mais très puissant et ayant une forte influence dans la ville. Il y avait aussi des hommes-renards, des elfes noirs, des orcs, des gobelins et bien d’autres races.
    La cité était très vivante, on pouvait y voir au centre un marché vendant des fruits, des joyaux et autres accessoires. Il y avait de nombreux gardes à la porte de la ville car celle-ci était connectée avec l’extérieur. Le seigneur de la ville était mort il y a peu de temps, donc il y avait quelques tensions entre différentes familles qui souhaitaient le trône.
    Ma famille, celle d’Ayano, Akatsuki et moi-même arrivâmes dans la ville souterraine. La plupart des passants étaient extrêmement intrigué par Cerbère à cause de l’aura qu’il dégageait.
    « Dis-moi Anko, où as-tu trouvé une créature aussi terrifiante ? » me demanda le patriarche en regardant Cerbère avec inquiétude
    « Elle était enfermé dans le trésor que vous m’avez donné. Comme je l’ai libéré elle me considère comme son maître et elle est inoffensive tant que je ne lui demande pas d’attaquer.
    « Il semble que j’ai bien fait de te confier ce trésor si tu a réussis à l’utiliser pour trouvé quelque chose d’aussi incroyable ! » dit-il joyeusement
    « Oui je vous remercie encore infiniment pour m’avoir confié un tel trésor ! » répondis-je poliment
    Après cette courte discussion nous arrivâmes à la cité souterraine par la porte principale. Daichi et Issei me regardait avec une envie meurtrière. Ils m’enviaient tellement qu’ils seraient capable de me faire assassiner dans la ville.
    Mais je m’en foutais. J’avais Cerbère et une aura crée par le noyau me protégeait. Je doutais que quelqu’un à la portée de ces deux là pouvait me faire du mal.
    J’étais aussi venu à la cité démoniaque pour commencer à me faire connaître et me tailler une réputation dans le sous-monde. Pour cela il fallait déjà que je me fasses de l’argent et que j’en dépense.
    Pour cela, j’avais prévu d’utiliser l’argent de la famille mais avec mon nouveau pouvoir, je pouvais simplement enchanter des armes. Avant d’aller à la cité, j’ai demandé au patriarche le plus d’arme possible. Je les ai enchantés rapidement. Les effets sont très faibles mais la signature du noyau est quand même inscrite cela suffisait pour attirer le regard des grandes familles démoniaques pour les faire s’intéresser à moi. Et ça fonctionne, je voyais quelques membres des familles du cœur abyssale et de la panthère des enfers.
    « Lequel de vous est l’enchanteur ? » demanda un membre de la famille Archidémon, une famille en combat pour la place de régent de la ville. Même si la ville était assez petite, elle avait un lien avec le monde du dessus ce qui en faisait une ville quand même importante.
    « C’est moi » dis-je calmement
    Le membre de la famille noble éclata de rire
    « Tu te fous de moi ! » dis-il plié de rire
    « C’est la vérité. » ajouta le Patriarche portant une arme que j’avais enchanté.
    Le membre de la famille, il était garde.
    « Humpff, c’est difficile à croire donc tu veux bien que l’on teste tes capacités dans la maison mère de ma famille ? » demanda-t-il
    J’accompagnai le jeune homme chez la famille avec Cerbère.
  • septembre 2017 modifié

    Chapitre 14 : La famille Archidémon

    Hall de la maison mère de la famille Archidémon
    « Qui est ce jeune homme ? » demanda un quelqu’un qui avait quelques années de plus que moi.
    « Il prétend être enchanteur. » répondit le garde
    « Faîtes le essayer sur une arme qui a peu de valeur ! » dit le jeune maître. Il s’appelait Shin Yatsuro
    L’arme qu’il me proposait était de niveau Qilin. Je n’avais pas envie de montrer toutes mes capacités donc l’enchantement que je fis fut faible et ne me pris que 10 minutes mais il était suffisant pour démontrer ma capacité.
    « Incroyable ! » dit le garde abasourdis
    « Ne jamais jugé quelqu’un à son âge. » dit Yatsuro « Dis-moi petit frère, j’aimerais te recruter en tant qu’enchanteur dans ma famille, avec ce talent que tu possèdes, ne t’inquiètes pas que tu auras de nombreux de privilèges et sera considérer comme un membre de sang de ma famille. »
    J’acceptai.
    « Très bien, veux-tu bien me dire ton nom petit frère ? » me demanda-t-il
    « Je m’appelle Anko. » lui répondis-je
    « Merci petit frère Anko, tu peux m’appeler grand frère Yatsuro si tu veux. »
    « D’accord grand frère. »
    « Je vais envoyer quelqu’un prévenir ta famille, souhaites tu venir avec moi aux enchères, un grand frère souhaite faire des cadeaux à son petit frère. » me dis Yatsuro
    « J’accepte gracieusement ton offre grand frère » le remerciai-je
    « Pas besoin d’être aussi poli petit frère »me dit il en souriant « Allons-y »
    Après cela nous sommes allés au cœur de la ville où se tenait une enchère annuelle très importante. Celle-ci réunissait les meilleurs trésors que l’on pouvait trouvés dans les environs. Yatsuro était très généreux pour me proposer un trésor de l’enchère.
    « Jeune maître ! » dirent ensemble Ayano et Akatsuki. Ces deux là avaient été abordés par la famille du cœur démoniaque
    « Ah, vous voilà, je vous présente grand frère Yatsuro. Il fait partie d’une grande famille qui se bat pour le poste de seigneur de la ville. Je l’ai rejoint» présentai-je aux deux jeunes filles.
    « Enchanté grand frère Yatsuro. » dirent-elles à l’unisson
    « Je souhaiterai moi aussi rejoindre la famille Archidémon. Puis-je ? » demanda Ayano solennellement
    « Moi aussi. » ajouta Akatsuki
    Yatsuro était étonné par la révélation des deux jeunes filles. Mais celui qui était le plus était Iro Akahiko, le successeur de la famille du cœur abyssal, famille contre qui se battait la famille Archidémon. Il avait essayé de recruter les 2 jeunes demoiselles pendant une dizaine de minutes et allait se les faire piquer sous son nez.
    « Attendez jeunes demoiselles ! » interpella-t-il « Cette famille n’est pas une famille qui vous mérite ! »
    « C’est la famille qu’a choisit le jeune maître, alors c’est plutôt nous qui ne la méritons pas. » répondirent-elles avec dédain « Comment pouvez vous jugez cette famille ? »
    « Mais…. » essaya-t-il
    « Au revoir. » elles lui tournèrent le dos pour me rejoindre
    ‘Qui est ce jeune maître au centre de deux perles aussi rares ?’ se demanda-t-il ‘Il ne les mérite pas’ se dit-il. Il avait prévu de récolter des informations sur ce jeune homme qui lui avait fait perdre deux talents effrayants.
    « Petit frère, comment ces deux talentueuses jeunes filles peuvent t’avoir autant en respect pour toi ? » demanda Yatsuro intrigué
    « Le jeune maître nous a permis de devenir plus forte, sans lui on ne serait pas comme çà aujourd’hui. » répondirent ensemble Ayano et Akatsuki.
    « Et ça fait longtemps que vous vous connaissez ? » demanda-t-il
    « Quelques semaines. » répondis-je
    Yatsuro fut très étonné par ma réponse. Mais cela ne l’importait pas plus
    « Très bien, Ayano et Akatsuki, je vous accueille évidemment dans la famille Archidémon et vous aussi faîtes parti de la branche principal, la branche Shin comme Anko. » annonça Yatsuro
    « Merci grand frère ! » répondirent les deux jeunes files à l’unisson.
    Après cela, nous nous rendîmes tout les cinq aux enchères.
  • mai 2017 modifié
    Voici les deux chapitres du jour Le rythme de parution va peut-être ralentir car je dois bosser mon oral et écrit de français.
  • thx pour ta réponse ce qui veut qu'il vivent très longtemps si je comprend bien.
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.