Trad : I’m Really a Superstar

1235»

Commentaires

  • heuuuu cruel de mettre en anglais
  • Merci mais je suis pas sur que ce soit normal que la moitié soit en anglais ^^
  • Désolé sans faire exprès j'ai cliqué sur répondre à la discussion.
    Vous inquiétez je me dépêches pour finir.
    Toute façon cela vous entraîne un peu à l'anglais comme ça :p
  • Oui mais tinquiete pas de toute facon tes trads sont toujours de bonnes qualité ;)
  • merci pour le chap
  • merci pour le chapitre
  • MERCI POUR SES CHAPITRE vivement la suite et tu naurai pas cette pilule fouille memoire sur toi sa me sera utile pour mon contrôle
  • avril 2017 modifié
    Non désolé :'( mais moi aussi j'aimerais bien l'avoir pour me rappeler où je range mes affaires :D
    Cela serait tellement bien qu'il en existe dans la vraie vie (richesse assurée) ;)
  • SINF bon pas il y a plus qua bucher comme un malade vivement la suite
  • avril 2017 modifié

    Chapitre 29: Quel est votre plat le plus cher?


    Une semaine plus tard.

    Zhang Ye avait été forcé de prendre des congés par le Directeur de la chaîne de littérature. Le Directeur l'avait presque supplié de prendre une pause de deux jours tout en se disant s'il devait en rire ou en pleurer? Pourquoi? C'était parce que Zhang Ye avait joué avec sa santé durant toute la semaine passée. Chaque jour, il réservait un studio d'enregistrement pour la journée entière. S'il n'arrivait pas le réserver toute la journée, il le réservait la nuit. Il obtenait la clé du studio d'un employé pour travailler des heures supplémentaires toute la nuit. Il avait enregistré en tout 50 épisodes de “Ghost Blows Out the Light” cette semaine-là. Avec les épisodes déjà enregistrés avant, il avait fini par faire plus de 60 épisodes. Le livre était presque fini.

    Entre temps, les épisodes qui ont été diffusé dans la semaine donnèrent un total de 200 000 points de Réputation. Les quelques poèmes qu'il avait récité se propageaient sur internet et lui rajoutait encore plus de points de Réputation. Tout cela additionné valait environ 300 000 points de Réputation. Zhang Ye utilisa ses points pour acheter trois “Capsule chercheuse de souvenirs”. Elles permettaient ainsi à Zhang Ye de renforcer le texte de “Ghost Blows Out the Light”. Sans aucun mot manquant, il pouvait évidemment enregistrer sans accroc. Et comme d'habitude, il faisait tout cela sans aucun manuscrit. Durant ces sept jours, tout le monde dans la station cette existence “unique”.

    Du choc à l'étonnement, de l'étonnement à la surprise, et de la surprise à l'étourdissement!

    A la fin, tout le monde pris l'incroyable performance de Zhang Ye pour acquise!

    Il ne restait plus qu'à Zhang Ye que quelques épisodes à enregistrer. Dans le monde original de Zhang Ye, une station de radio avait enregistré une version audio de l'histoire “Ghost Blows Out the Light” après l'explosion de ses ventes. Il l'avait fait en 400-500 épisodes, alors comment Zhang Ye avait-il réussi à enregistrer moins de 100 épisodes? C'était parce que, dans son monde précédent, le programme qui le diffusait et qui s'appelait “Midnight Strange Files” (étrange dossier de minuit) et ne durait qu'une demi-heure. En plus seulement vingt minutes ou même moins du programme était utilisée pour raconter l'histoire. Cependant, dans ce monde, “Late-night Ghost Stories” était un programme qui durait une heure. De plus, la vitesse de narration de Zhang Ye était beaucoup plus rapide qu'une personne normale. En conséquence, le nombre d'épisodes était naturellement réduit.



    Dans la matinée.

    Zhang Ye s'était lavé. Les sept jours de travail continus et la perturbation de son emploi du temps avait affecté son état mental. Même pendant qu'il fumait pour se relaxer, il était en train de bailler.

    Il n'avait en fait pas besoin de travailler si dur.

    Alors pourquoi Zhang Ye travaillait-il si dur? Il y avait quatre raisons.

    Premièrement, il avait besoin d'être à la hauteur de l’espérance du Directeur!

    Deuxièmement, il avait besoin d'être digne de l'amour de ses auditeurs!

    Troisièmement, s'il finissait d'enregistrer le programme plus tôt, il obtiendrait une prime!

    Quant à la troisième raison…Eh bien, la quatrième raison était que la première et la seconde raison n'était pas du tout importante!

    Après avoir vérifié la remise de son salaire et sa prime sur internet, le moral de Zhang Ye remonta tout de suite. Après avoir réalisé que cela faisait un moment qu'il n'était pas rentré chez lui, il prit le métro pour aller à la maison de ses parents.

    Ses parents vivaient à Caishikou, un petit quartier de Beijing plus ou moins ancien.

    Juste au moment où il arriva, Zhang Ye rencontra quelques-uns de ses anciens voisins.

    “Eh, n'est-ce pas Little Ye? Vous êtes de retour? Cela fait un moment que je ne vous ai pas vu.” dit une tante.(femme plus âgée)

    Zhang Ye la salua, “Bonjour, Tante Zhou. J'ai emménage seul il y a un mois. J'ai vraiment été occupé au travail récemment, alors je ne pouvais pas passer.”

    “J'ai entendu de vos parents que vous travaillez actuellement dans une station de radio?” Un autre vieil oncle dit tout en agitant un éventail en papier, “C'est un très bon lieu de travail. Vous êtes rémunérés par le public, alors travaillez bien.”

    “Oui. Bien sûr” Zhang Ye augmenta son pas après avoir un peu bavarder avec eux.

    Après avoir appuyé sur la sonnette, sa mère ouvrit la porte. Elle n'avait pas l'air contente, “Ça fait déjà un mois. Tu te rappelles comment revenir à la maison maintenant?”

    Zhang Ye lui jeta un coup d’œil et lui fit un sourire obséquieux/hypocrite, “Je comptais revenir après avoir obtenu un certain succès. Où est papa? Il ne travaille pas aujourd'hui, pas vrai?”

    “Lui? Il est en train de lire le journal.” Sa mère* lui donna des pantoufles.

    Zhang Ye les mit par terre et les chaussa. En entrant dans le salon, il vit son père* assis sur le canapé, en train de lire le Beijing Times. “Papa, je suis là. Comment allez-vous Maman et toi?”

    Son père ne parla pas beaucoup, “On va bien. Comment se passe ton travail?”

    Zhang Ye semblait heureux, “Tout va bien. J'ai reçu le salaire de ce mois-ci. Et avec la prime, le total est de 18,000 yuan (=2461E).”

    “Quoi?” Sa mère dressa l'oreille. Elle devint soudainement joyeuse, “Pourquoi as-tu autant d'argent? N'es-tu pas encore période probatoire/d'essai? Tu n'as pas encore une position stable, pas vrai?”

    Zhang Ye sourit. “Le salaire n'est pas très élevé, mais la prime est vraiment élevé. Il y a 5000 yuan (=683E) pour récompenser ma contribution et 8000 yuan (=1093E) pour récompenser mes performances. En additionnant mon salaire et ces deux primes, cela explique pourquoi j'ai été autant payé.”

    “Mon fils est vraiment formidable.” Sa mère rayonnait, “Je l'avais dis que mon fils réussirait dans le futur!”

    Dad dit franchement, “Ne t'excites pas trop. Ce peu de résultats n'est rien.”

    Sa mère le regarda et pinça ses lèvres, “Entends-tu ce que ton père dit. Chaque nuit, il écoute votre programme devant la radio. Quelques fois il ne veut même pas baissé le volume quand je lui dis que c'est trop fort. Cette émission où tu as récité un poème moderne pour sauver une fille? Il l'a aussi écouté. Il louait même ton talent en poésie moderne. Il a enregistré tous vos poèmes. Heh, quoi qu'il en soit, je ne comprends rien au poème que tu récites.”

    L'expression de son père changea, “Pourquoi dois tu en dire autant?”

    Sa mère renifla, “Je dis juste la vérité. Pourquoi me regardes-tu comme ça? Pourquoi écarquilles-tu autant les yeux?”

    Zhang Ye se mit à rigoler. L'approbation de sa famille était son plus grand encouragement. Il dit, “Il est bientôt midi. Maman, Papa. Vous n'avez pas besoin de cuisiner aujourd'hui. Allons au restaurant. Comme c'est mon tout premier salaire, je dois bien vous traiter. Allons-y!”

    Sa mère dit avec bonheur, “Très bien. Je veux bien en profiter.”

    Son père était sur le point de dire quelque chose, car ils n'étaient pas dépensiers et leurs conditions de vie n'étaient pas des meilleures. Cependant, avec sa femme et son fils le poussant vers la porte, il ne pouvait pas refuser.

    En bas, dans la rue.

    Sa mère sortit son téléphone prêt à l'action. “Laisse-moi regarder quels bons restaurants il y a dans le coin.”

    Zhang Ye demanda, “Qu'est-ce que tu fais?”

    “Je regarde les commentaires des différents restaurants. Je viens d'apprendre comment le faire de mes collègues.” Sa mère commençait à appuyer maladroitement sur son téléphone.

    Zhang Ye se moqua un peu et regarda sa mère, “Les commentaires en ligne? Tu es encore trop dépassé. En quel année sommes-nous maintenant? Ce que tu fais n'est ni scientifique ni précis. Regardez-moi!” Zhang Ye prit un stylo qu'il avait toujours sur lui et le jeta en l'air. Après que le stylo soit retombé sur le sol, il pointa la direction que le stylo pointait. “Ce restaurant sert une nourriture délicieuse!”

    Sa mère, “…”

    Son père dit, “En tant que diplômé de l'université, comment peut-tu être aussi superstitieux?”

    Zhang Ye répliqua obstiné, “Crois-moi. Ce restaurant sert définitivement de bons plats. Je n'ai jamais raté mes lancés de stylo – sinon, comment penses-tu que j'ai eu un tel grand score lors de mon examen d'anglais pour être admis à l'université?”

    Le restaurant n'était pas petit et il y avait du monde.

    Tous les trois furent menés à une table par un serveur.

    Une serveuse demanda poliment, “Qu'est-ce que vous voulez commander?”

    Sa mère lui dit, “Mon fils, c'est toi qui dois commander vu que c'est ton argent, mais ne commandes pas des plats trop chers. C'est inutile.”

    Zhang Ye le savait. Mais avec près de 20,000 yuan, il était maintenant un petit peu riche. Quel était l'utilité d'avoir autant d'argent si ce n'était pas utilisé? De plus, il avait maintenant une figure publique. Il avait besoin de maintenir son image, alors il dit avec confiance, “Quel est votre plat le plus cher?”

    La serveuse dit avec surprise, “Le plus cher?”

    Zhang Ye hoche la tête, “Oui. Sentez-vous libre de le dire!”

    La serveuse répondit, “Le poisson mandarin frit est vraiment très cher. Et n'importe quelle partie du poisson vaut environ 300 yuan(=41E) après l'avoir cuisiné. Nous avons aussi de l'ormeau. Chaque coquillage coûte 120 yuan(=16E). Comment en voulez-vous?”

    Zhang Ye fit claquer ses doigts, “Bien, très bien. Donnez-moi…un plat de poulet Kung Pao, un plat de porc effiloché avec une sauce à l'ail et trois bol de riz. Ce sera tout!”

    La serveuse vomit presque du sang (frustration). Après tout ce qu'elle avait dit, il n'en voulait aucun?

    Après que la serveuse soit partie, sa mère dit embarrasser, “Pourquoi avez-vous demandé cela à la serveuse!?”

    Zhang Ye toussa, “Je ne m'attendais pas à ce que cela soit si cher. De plus, ne m'as-tu pas dis de ne pas commander des plats aussi chers? Nous avons besoin de cet argent pour vivre. Alors nous ne devrions pas être aussi dépensier.”

    Sa mère dit en colère, “Tu es trop radin!”

    Son père intervint, “N'est-ce pas quelque chose que tu lui as appris? Votre duo mère-fils ne pense vraiment qu'à l'argent!”

    NDT:
    *Dans la traduction anglaise , il est écrit "Mom" et "Dad" qui se traduisent respectivement par "Maman" et "Papa" mais dans ma traduction française, lorsque qu'ils sont marqués hors dialogue, je marque "sa mère" et "son père" .
  • avril 2017 modifié
    merci et je pense qu'il a raison de ne pas trop dépenser
  • merci pour le chapitre
  • Merci pour se chapitre et moi aussi je suis dacore avec lui radin jusque aux bous des ongles
  • J'espère qu'il y aura bientôt de nouveau chapitre ! Je suis fan de ce novel
  • avril 2017 modifié

    Chapitre 30: La guerre des commentaires sur Weibo!


    L'après-midi.

    Comme ses parents faisaient une sieste après le repas, Zhang Ye alla surfer sur internet dans sa chambre. Après s'être connecté à son nouveau compte Weibo*, il remarqua qu'il y avait un logo sur son avatar. C'était un compte certifié par la station de radio qui l'avait fait pour lui à des fins professionnelles. Sur l'étiquette était écrit, “Zhang Ye animateur de l'émission ‘Late-night Ghost Stories’ de la chaîne de littérature de la station radio de Beijing”. Chaque animateur radio permanent avait un compte pour communiquer avec ses auditeurs. De plus, promouvoir leur programme et maintenir leur image était aussi une partie de leur travail.

    Ce réseau social (Weibo) dans ce monde ne faisait pas la distinction entre Tencent Weibo* et Sina Weibo. Il n'y en avait qu'un seul appelé simplement Weibo. Ils étaient vraiment similaires; cependant, il y avait quelques petites différences. Par exemple, il n'y avait aucun moyen de signaler son emplacement. La raison était probablement pour protéger la vie privée des personnes

    “Bonjour, Professeur Zhang.”

    “Professeur Zhang, j'aime vraiment votre programme.”

    “’Ghost Blows Out the Light’ est trop bien. Vos poèmes sont aussi vraiment trop classiques!”

    “Si vous avez besoin d'aide pour n'importe quel sorte de travail à effectuer, s'il vous plaît appelez-moi au 1348763733!”

    “Haha, Professeur Zhang est aussi inscrit sur Weibo? Je suis Xiaofang. S'il vous plaît ajoutez-moi comme follower.”

    Il y avait plusieurs messages privés, environ 30. C'était soit de la publicité, soit des collègues de la station de radio ou soit des auditeurs.

    En regardant son nombre de followers, il vit qu'il n'y avait que 200 personnes. Après tout, il venait juste de s'inscrire sous ce compte alors il ne pouvait pas avoir beaucoup de followers. Il avait besoin d'un peu plus de temps. Zhang Ye pris quelques commentaires et leur répondit. Il se mit à suivre aussi quelques collègues. Pendant qu'il parcourait le Weibo de ce monde, il notifia qu'il n'y avait pas de différences majeures, alors il ne s'y perdit pas. C'était une plateforme importante pour se promouvoir, alors Zhang Ye prenait cela vraiment au sérieux. Après y avoir réfléchi, il décida de poster ses poèmes, “L'oiseau et le poisson”, “Une Génération”, le sans-titre “Si vous vivez bien, alors le ciel sera clair” et “L'annonciateur de la tempête” qui n'avait jamais été rendu public.

    Son nombre de followers augmenta immédiatement!

    Il y avait un nombre incalculable de personnes qui les retweetèrent!

    “Ah! Quelle gronde plus fort la tempête? Wow!”

    “’L’annonciateur de la tempête est trop bien écrit! Je l'adore!”

    “Je pensais déjà que “L'oiseau et le poisson” et “Une Génération” étaient vraiment des poèmes classiques, mais après avoir lu “L’annonciateur de la tempête”, je me sens plein d'énergie et ravi. Ce passant doit devenir un de vos followers!”

    “Si vous vivez bien, alors le ciel sera clair? C'est vraiment une belle façon de le dire!”

    "Professeur Zhang a sorti un nouveau poème? Impressionnant! Je me prosterne devant vous plein d'admiration!”

    Il vit même quelques personnes importantes laissées des commentaires. Par exemple, il y avait le célèbre producteur Hu Fei de Central TV. Il avait répondu au tweet de Zhang Ye, “Tout d'abord, j'ai vraiment aimé le roman écrit par Zhang Ye, car ‘Ghost Blows Out the Light’ était vraiment original. Il est différent des autres romans surnaturels. Puis plus tard, j'ai lu les deux poèmes du Professeur Little Zhang. J'ai surtout apprécié “Une Génération”. En le lisant, je sens qu'il a été écrit pour notre génération. Et aujourd'hui en lisant “L'annonciateur de la tempête”, j'ai remarqué que ce poème devait être écrit en prose. Ayant vécu assez longtemps, j'ai lu quelques centaines, voire quelques milliers de poèmes en prose. Mais c'est la première fois que je pense que la prose peut être composée de manière gracieuse et puissante en même temps! J'ai aussi lu ce qu'a dit le rédacteur en chef du Beijing Times, Old Ya. Je suis totalement d'accord avec ce qu'il a dit que dans quelques centaines d'années, les gens n'auront peut-être plus d'ordinateurs ou de téléphones et oublieront surement les personnalités importantes du passé, au point d'oublier ce que notre génération trouve inoubliable. Mais les deux poèmes, “Une Génération” et “L'annonciateur de la tempête” ne seront jamais oublier. Je crois qu'ils seront passés comme un héritage de notre génération, de génération en génération!”

    Evidemment, Zhang Ye dû répondre de manière modeste, “Merci pour votre louange, Professeur Hui. Je ne suis pas aussi noble ou formidable comme vous l'affirmez. J'ai simplement crée ces deux poèmes.”

    Hu Fei donna une étonnante approbation, “Le talent est probablement inné. Des personnes peuvent travailler toute leur vie en vain. Alors que d'autres peuvent le faire au moment où ils naissent. Professeur Little Zhang a juste 23 ans? Mon fils en a 22, presque le même âge que vous. Cependant, vous êtes déjà aussi cultivé, alors que mon fils est sur son téléphone toute la journée. Soupir.”

    Les gens commencèrent à commenter sur ça.

    “Ma fille est pareil. Elle est sur son téléphone toute la journée.”

    “C'est vrai, les jeunes ne peuvent se séparer de leurs téléphones. Même pendant qu'ils mangent et parlent aux autres, ils sont encore sur leurs téléphones.”

    En voyant ces commentaires, Zhang Ye laissa un commentaire. Il utilisa une phrase populaire sur le net dans son monde précédent. “La distance la plus loin de ce monde n'est pas la distance entre l'oiseau et le poisson. C'est quand tu es sur ton téléphone, même quand je suis debout devant toi.”

    “Pu!”

    “Haha! Je suis en train de mourir!”

    “Professeur Zhang est trop insolent!”

    “Je n'aurais jamais pensé que le Professeur Zhang pourrait être aussi drôle! Il écrit une histoire de fantôme et aussi des poèmes, alors je pensais qu'il serait une personne sérieuse voir austère!”

    “C'est une réplique formidable!”

    Le producteur Hu Fei de Central TV est aussi ravi et posta un émoticône souriant, “Un jour, je devrais vous présenter à mon fils!”

    En suivant la réplique de Zhang Ye, de nombreux internautes commencèrent à poster des versions modifiées de “L'oiseau et le poisson” de Zhang Ye. Par exemple, il en avait des comme ça , “La distance la plus loin dans le monde n'est pas d'apporter du papier toilette mais d'aller jusqu'au toilette.” A la fin, “Une Génération” ne fut pas n'ont plus épargné. Il y a avait toutes sortes de versions, comme, “La nuit noire m'a donnée des yeux de couleur noire, mais je les utilise pour regarder des films.” Si d'autres poètes avaient vu leurs poèmes être profané ainsi, ils seraient furieux. Cependant, Zhang Ye ne l'était pas. Il n'était pas seulement pas du tout en colère, il modifiait même ses œuvres avec ses internautes. Son niveau d'autodérision était très élevé, ce qui fût apprécié par beaucoup d'internautes.

    “Professeur Zhang est vraiment abordable!”

    “C'est comme ça que devrait être une personne cultivé!”

    “+1! Pour soutenir la création de plus d’œuvres du Professeur Zhang!”



    Au même moment.

    Ce jour-là, Tian Bin ne travaillait pas également. Après que son programme fut volé par Zhang Ye, il restait essentiellement trois jours par semaine chez lui. Il n'avait rien à faire au travail. Alors qu'il était de mauvaise humeur, Tian Bin buvait seul chez lui. Pendait qu'il buvait, il surfait sur Weibo. Lui, aussi, avait vu l’interaction entre Zhang Ye et ses internautes et avait vu ses follewers augmenter rapidement dû à sa popularité. En un seul jour, il avait obtenu plusieurs milliers de followers. Il allait presque dépasser les 20 000 followers du compte de Tian Bin. En voyant cela, comment Tian Bin pouvait-il se sentir heureux? Il était presque en colère!

    Ecrire des œuvres sans manuscrits?

    Chaque mot qu'il disait était classique?

    Tian Bin n'avait jamais cru que Zhang Ye en était capable. Il lui en voulait, alors sans changer de compte Weibo, il utilisa son compte Weibo officiel et vérifié pour poster un message, “Certaines peuvent sauter pendant un petit moment, mais elles ne peuvent pas sauter à l'infini. Ne devenez pas une personne arrogante ivre du succès. N'utilisez pas de techniques sournoises, ou sinon vous finirez par souffrir!” Il n'avait précisé de qui il parlait, mais toutes les personnes qui avaient des yeux savaient qu''il réprimandait Zhang Ye. C'était parce ce qu'après le compte de Zhang Ye fut officiellement vérifié, l'introduction VIP du compte Weibo de Tian Bin avait changé dans “Précédent animateur du programme ‘Late-night Ghost Stories'”.

    Tian Bin avait aussi ses followers. Certaines personnes aimaient la façon dont Zhang Ye animait le programme, mais il en y avait d'autres qui préféraient le style de Tian Bin. En voyant le message du Professeur Tian, beaucoup de followers comprirent immédiatement à qui se référait Tian Bin. Immédiatement, ils répondirent à l'invocation et allèrent sur le Weibo de Zhang Ye pour l'insulter!

    “Utiliser des techniques sournoises?”

    “Alors c'est la façon dont Zhang Ye a obtenu son poste!”

    “Professeur Tian a raison. Je n'aime pas le programme de Zhang Ye. Son programme est presque un déchet!”

    De l'autre côté, Zhang Ye n'était pas encore conscient de la situation. Il était allé chercher un verre d'eau, mais quand il revint, il vit une montagne de critiques sur son compte!

    “Zhang Ye, vous porc muet!”

    “Appel à un boycott contre Zhang Ye!”

    “Quel programme pourri! Arrêtez de le diffuser!”

    “C'est vrai! Laissez le Professeur Tian Bin reprendre son programme ‘Late-night Ghost Stories’!”

    Après avoir remonté la file de post jusqu'au message laissé par le compte Weibo officiel de Tian Bin, il se moqua en colère. Vous cherchez les problèmes, n'est-ce pas? Vous osez dire que je suis une personne arrogante?

    Avant que Zhang Ye ne puisse répondre, ses fans et quelques spectateurs s'étaient précipités sur le compte de Tian Bin pour lui retourner la réprimande!

    “Comment peut-il y avoir une personne aussi médiocre sur Terre?”

    “Réprimander publiquement son collègue sur Weibo? Qui est la mauvaise personne ici?”

    “N'était-ce pas parce que les compétences littéraires du Professeur Zhang étaient meilleures que les vôtres qui ont causé le fait de vous remplacer? Si vous n'êtes pas content, regagner le programme par vous-mêmes. Pouvez-vous seulement insulter quelqu'un derrière son dos?”

    “Quelle blague. Et il y a autant de personnes qui suivent le mouvement? Etes-vous tous un tas de personnes qui aiment insulter les autres?”

    Au même moment, le producteur Hu Fei, qui avait échangé quelques mots avec Zhang Ye sur Weibo, aida Zhang Ye, “Les gens devraient avoir un peu tenu dans leur conduite. Personne ne devrait regarder quelqu'un de haut juste parce que cette personne est meilleure que vous. Quelle blague. Quelqu'un avec un minimum d'intelligence sait ce qui passe avec un regard!”

    Les deux parties commencèrent une guerre de commentaires!

    Weibo devient immédiatement animé!

    “Fils, viens manger quelques fruits!” Sa mère cria du salon, après s'être réveillé de sa sieste.

    Zhang Ye n'était pas d'humeur à manger, “Je ne peux pas manger. Je suis occupé.”

    Sa mère poussa la porte ouverte et entra, “Quel est le problème? Manger d'abord.”

    Zhang Ye fixait l'ordinateur, “Je ne peux pas manger. Un collègue a utilisé son compte officiel pour me réprimander sur Weibo. Ses actions sont vraiment horribles. Je dois d'abord m'en occuper.”

    Sa mère était, elle aussi en colère, “Qui ose réprimander/maudire mon fils? Ce fils de pute! Mais tu ne dois pas l'insulter en retour. Il a peut-être tort, mais tu dois t'assurer qu'il n'y est pas de répercussion. Après tout, ton statut n'est plus le même.”

    “Je sais. S'il vous plaît, va-t'en maintenant.” Zhang Ye vit Tian Bin poster un autre message.

    Tian Bin, “Une personne avec une personnalité douteuse est inutile, peu importe combien elle est talentueuse!”

    Zhang Ye se moqua et répliqua, “Quelle personnalité douteuse? Pouvez-vous m'expliquer Professeur Tian!?”

    Tian Bin prit un ton énigmatique dans ses mots, “Vous ne savez vraiment pas?” Très bien alors. Hehe.

    Zhang Ye, “N'utilisez des paroles mystérieuses pour tromper les autres. Dîtes-moi ce qu'il ne va pas; Je veux aussi le savoir!”

    Tian Bin se moqua, “Vous savez quel sort de personnalité vous avez!”

    Zhang Ye dit en colère, “Je ne sais vraiment pas. Vous pouvez me l'expliquer. J'ai toujours fait les choses avec bonne conscience. En utilisant ce ton vague, ne montrez-vous pas le manque de confiance dans vos paroles?”

    Tian Bin, “Hehe. Une mauvaise personne est une mauvaise personne.”



    Station radio de Beijing.

    Il y avait beaucoup de personnes qui travaillaient dans les bureaux de la chaîne de littérature ce jour-là.

    Un animateur s'un programme diffusé le midi cria soudainement, “Hey, jetez un coup d’œil à Weibo. Quelque chose s'y passe! Tian Bin et Zhang Ye sont en train de se battre!”

    “Ah? Qu'est-ce qui se passe?”

    “Ils sont en train de se battre? Laissez-moi voir!”

    “Aiyah! Professeur Tian est…”

    “Qu'est-ce que fait le Professeur Tian? Comment peut-il dire de telles!”

    “Et il a même utilisé son compte Weibo officiel. Cela va créer une mauvaise ambiance. Les auditeurs vont se demander ce qui passe s'ils voient ça!”

    Quelques anciens de la station étaient vraiment mécontents. Wang Xiaomei fronçait les sourcils, tandis que Xiaofang était enragé!

    “Je vais prévenir le Directeur!”

    “Qui va appeler Tian Bin et Zhang Ye? Dîtes leur d'arrêter de se battre! Et de supprimer rapidement leurs messages postés sur Weibo!”



    Ring, ring, ring. Un téléphone sonnait.

    Zhang Ye vit le numéro, c'était le Professeur Feng du programme “Old and Young Story Club”. Lorsqu'il décrocha, il entendit le Professeur Feng dire, “Little Zhang, supprimer rapidement ces messages sur Weibo. Le Directeur Zhao a eu vent du problème Il est devenu complètement fou en l'apprenant et veut que vous stoppiez cela immédiatement. En plus, cela nuira à l'image de la station. Une autre personne a aussi appelé Tian Bin. Calmez-vous rapidement. Nous en parlerons demain au bureau!”

    Zhang Ye dit en colère, “J'ai été insulté par Tian Bin et ses fans toute la journée. Il n'est posté aucun pas une seul insulte ou mot calomnieux, pas vrai? Vous voulez que je me calme? En ai-je trop dit? J'essayais juste d'obtenir une explication de la part de Tian Bin sur ma personnalité. Pourquoi suis-je une mauvaise personne? Ai-je fais quelque chose?”

    Professeur Feng répondit, “Gardez votre sang froid. Avez-vous déjà été méchant envers moi? Kid, calmez-vous. Je ne dis pas que vous avez tort. Je vous demande juste de l'endurer.”

    “Professeur Feng, ce n'est pas l'intention. Mais très bien, j'ai compris, j'arrête.” Zhang Ye dit sans aucun scrupule. De tous les animateurs de la chaîne de littérature, son opinion du Professeur Feng était la meilleure. Il était un vétéran, mais il n'en avait pas l'air. Il était gentil avec tout le monde, alors Zhang Ye ne voulait évidemment pas se fâcher avec le Professeur Feng.

    “C'est bien. Vous calmez est la meilleure chose à faire.” Avec cela, le Professeur Feng raccrocha.

    Cependant, juste après avoir reposé son téléphone, Zhang Ye se moqua en regardant l'ordinateur. Bien qu'il ait promis au Professeur Feng de se calmer, il n'avait pas planifié de le faire. Supprimer mes messages? Garder le silence? Tian Bin en avait trop dit; comment pouvait-il garder le silence!?

    Les fans de Tian Bin continuaient de l'attaquer.

    “Regardez, Zhang Ye a arrêté de répondre?”

    “Hehehe. C'est parce qu'il tremble devant les sermons!”

    “Un idiot est un idiot! Comment un nouveau ose-t-il voler la place de quelqu'un de plus ancien!”

    “Je me sens triste pour le Professeur Tian! Pourquoi devait-il rencontrer une telle personne qui ne connait pas sa place!”

    “Tout le monde, continuez à le maudire! Restez! N'ayez aucun scrupule! Allons obtenir justice pour le Professeur Tian!”

    Tian Bin jetait de l'huile sur le feu quelques fois pour inciter les émotions des gens. Il ne pouvait pas jurer, mais il pouvait inciter ses followers à le faire!

    Certaines personnes insultaient Zhang Ye sans connaître la vérité. Ils pensaient surement que Tian Bin avait quelques griefs envers Zhang Ye. Beaucoup d'entre eux ne faisait que suivre le mouvement. Internet était une plateforme ouverte. Certaines personnes aimaient juste maudire les autres, alors ils ignoraient tout et maudissaient, sans savoir la vérité. Après tout, Zhang Ye n'allait certainement pas les insulter en retour, car c'était un personnage publique. Il devait prendre soin de ses paroles. Cela fit, que les personnes qui n'étaient que là pour insulter, devinrent de plus en plus féroce dans leurs attaques. Ils sentaient bien de pouvoir insulter quelqu'un qui était meilleur qu'eux-mêmes!

    Ne pas osez leur répondre?

    En effet, s'il s'agissait d'un animateur radio normal, il n'oserait définitivement pas répondre. Cependant, Zhang Ye n'était pas une personne normale. Ils n'avaient pas du tout compris le tempérament de Zhang Ye!

    L'insulter sans aucune raison?

    Lui marcher dessus encore et encore?

    Il savait à quel point internet était profond. Il n'y avait aucune raison pour déclencher le problème d'aujourd'hui. La question n'était pas de savoir qui avait raison, car il n'y avait aucune raison. Tout était déterminé par la force! Tout était déterminé par la férocité de la personne dans cette bataille acharnée! Très bien! Je vais très bien vous insulter aujourd'hui! N'est-ce pas juste des jurons? Vous pensez vraiment que je ne sais pas comment le faire!? Que je suis effrayé par vous?



    *Traducteur anglais : Weibo est un réseau social en Chine, connu comme micro-blog .(Weibo signifie micro-blog en chinois) Weibo utilise un format similaire à son homologue américain Twitter.


    NDT:
    *https://fr.wikipedia.org/wiki/Tencent_Weibo
    *https://fr.wikipedia.org/wiki/Sina_Weibo
    *La différence est que Sina Weibo est le premier et le seul opérateur sous forma micro-blog qui a du succès en Chine. Tencent au contraire a fermé son service Weibo (micro-blog) en 2014 et ne maintient que les fonctions de base d'origine sans aucune mise à jour majeure.


  • avril 2017 modifié
    nana a dit :

    J'espère qu'il y aura bientôt de nouveau chapitre ! Je suis fan de ce novel

    Haha! Désolé j'ai pas traduit de chapitres ces derniers jours car on va dire que quand j'ai repris mardi après les vacances je me suis pris une claque en plein visage (fatigue)
  • merci même si les fin de chap sont toujours cruel
  • Merci et ne te surmene pas ;)
  • Merci pour ce chapitre et repose toi bien !
  • Plus de chaps ? Ou tu te reposes encore ?
  • On est en manque :(
  • avril 2017 modifié
    Oh tiens quelqu'un que je ne connais pas!
    Pour répondre à la question, je vous annonce que j'arrête de poster sur le forum car je vais maintenant poster sur le site principal. :D Le gros problème qui s'est posé c'est que je suis un peu une nullité pour tous ce qui touche à l'informatique donc j'ai mis du temps à m'habituez à wordpress mais normalement je devrais reprendre dans les jours à venir
  • En tout cas je peux vous dire que je suis loin d'abandonner le projet :)
  • Merci pour la découverte ! Et pour tout les chapitre ! :smile:
  • De rien ;)
  • Cool que tu passes sur le site. Bonne chance pour la suite ;)
  • merci pour le chapitre
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.