Le nécromancien de la station de Séoul

13

Commentaires

  • Merci pour le chapitre
  • Merci pour le chapitre!
  • Merci pour le chapitre
    Tu peux à la place d'écrire oncle, écrire ahjussi et à la place de grand frère, hyung-nim comme ça on ressentira un peu plus le côté coréen du novel
  • Oui arsfa, j'ai finalement décidé de faire comme tu proposes. Merci pour ton retour
  • Merci pour le chap !
  • merci pour le chapitre
  • Merci pour ce chapitre
  • Merci pour les chapitres j'ai tout fini d'une traite
  • merci vivement la suite
  • projet abandonné ?
  • dites moi non svp
  • mars 2017 modifié
    (Note : Vous avez peut-être remarqué mais cela fait un moment que je n'ai pas posté. Je ne vais pas entrer dans les détails mais je vais quand même vous donner une rapide explication.

    Quand j'ai commencé à traduire je ne faisais rien càd ni travail ni études. C'est d'ailleurs pour ça que je me suis dit que j'allais essayer car j'avais rien à faire. Mais j'ai trouvé un petit travail en noir et du coup j'avais trop la flemme de continuer à traduire. Là je me suis habitué au rythme donc je compte continuer mais à une fréquence plus basse. J'essayerais 2 chapitres par semaine même si ce sera sûrement 1.

    Cependant, je compte reprendre mes études. Et oui, il se trouve que déjà rien que pour trouver un job mais qui en plus paie pas trop mal et qui te nique pas physiquement, il vaut mieux faire des études. Je commencerai certainement à me remettre à niveau à partir de mai. C'est assez loin dans le future mais comme ça c'est dit.

    Je ne sais pas s'il y en a beaucoup qui attendait la suite mais la voici. Bonne lecture.)

    Chapitre 8 - À la maison(2)

    "Hein. Tu étais vivant, Woojin."

    Le professeur qui avait été son titulaire durant sa 3e année de lycée, avait l'air d'avoir vu un fantôme. Woojin rit amèrement. De nombreuses personnes étaient mortes lors de l'Éruption des Donjons et il semblerait que Woojin avait été compté comme faisant partie des victimes.

    En réalité, cela faisait 20 ans qu'il ne l'avait plus vu donc il ne ressentait pas d'émotions particulières. Pendant ce temps, l'enseignant recherchait Woojin dans les dossiers des étudiants.

    "Ah! J'ai trouvé le numéro de téléphone que tu voulais."

    Rrring.

    L'enseignant appela immédiatement le numéro. Cependant, le numéro avait peut-être été changé depuis.

    Serait-il capable d'entendre la voix de sa mère? Ou bien, avait-elle changé de numéro ?

    Woojin était assis en face sur le canapé et son cœur battait à tout rompre.

    [Allo ?]

    Son ancien titulaire entendit la voix fatiguée d'une femme d'âge mûr. Il utilisa alors un ton spécial réservé pour parler aux parents d'un élève.

    "Oui bonjour. Je m'appelle Lee-sangwoo. Je suis un professeur au lycée Mido. "

    [Quoi ? Le lycée Mido ?]

    La voix tremblante ressemblait à la voix, qu'il se rappelait difficilement, de sa mère. Le cœur de Woojin s'accéléra et il se sentait comme s'il était à bout de souffle.

    "Oui. Êtes-vous par hasard madame Lee-soogyung?

    [Oui. C'est moi. Avez-vous besoin de quelque chose ? Si c'est le lycée Mido, alors il s'agit de l'école où notre fils aîné allait .... "

    Woojin avait l'impression que son cœur était sur le point de s'arrêter quand il entendit la voix à travers le téléphone. Même quand il avait été frappé de plein fouet par le fouet de Balrok, ​​ça n'avait pas été aussi douloureux.

    Woojin s'empara du téléphone comme s'il le volait à son ancien titulaire, puis il dit d'une voix tremblante.

    "Maman."

    [......]

    Aucune réponse ne lui parvint de l'autre côté du téléphone. Néanmoins, il était possible de dire à quel point elle était surprise. Elle devait sûrement trembler de tout son être dans son désir de lui communiquer toutes ses émotions.

    "Maman. C'est Woojin. Kang-woojin. "

    Il était plus difficile de prononcer le mot «Maman» que d'utiliser un sort magique du 9ème Cercle. Sa gorge était nouée et il était à peine capable de retenir ses larmes. Au lieu d'entendre des paroles venir de l'autre du téléphone, il n'entendait que des larmes.

    [W ... Woojin? Est-ce-que c'est vraiment notre Woojin? Tu es vraiment notre Woojin?]

    En entendant ses pleurs, Woojin ne pouvait même pas s'imaginer quelles peines elle avait enduré. Sa tristesse se transforma en joie alors que des larmes commencèrent à couler le long de ses joues.

    "Je suis de retour."

    [Uhuh, uh-oong. Mon Woojin.]

    Il avait survécu 20 ans pour ce moment.

    "Où avez-vous déménagé ? Je vais venir."

    [Non. Je vais venir. Je serai là-bas bientôt, alors ne bouge pas d'un pouce de là.]

    Il entendit le bruit de pas précipités. Woojin rendit le téléphone au professeur.

    "Whew."

    Il laissa s'échapper un long souffle qu'il avait contenu en lui tout en essayant de contenir ses larmes qui continuaient de couler.

    Après que le professeur eut récupéré son téléphone, il essaya de calmer la mère. Il termina l'appel seulement après une longue conversation. En voyant ça, Woojin se rappela qu'il avait besoin d'acheter un téléphone sans tarder.

    "Elle sera ici d'ici dans une heure ou deux.

    "Whew. Merci monsieur."

    "Uh-whew. Je n'ai pas vraiment fait grand chose. Je suis plutôt content du fait que tu sois en vie."

    "Ça ne vous dérange pas si je fais un tour de l'école ?"

    "Oh non, fais ce que tu veux."

    Woojin pensait que ce serait ennuyeux de rester assis au même endroit pendant deux heures. Par conséquent, il sortit de la salle des professeurs.

    "Whew. Allons voir Jaemin."

    Une fois que sa mère sera arrivé, il devra rembourser sans plus attendre l'argent qu'il avait emprunté à Jaemin. Il se sentait embarrassé de recevoir de l'argent de ses parents quand il avait déjà 24 ans. Cependant, il avait décidé de rembourser sa mère en consacrant le reste de sa vie à être un bon fils.

    Juste à ce moment, le couloir était bondé car c'était la pause. Il était serré de toute part par des gens. Il marchait d'un pas résolu tout en portant un t-shirt blanc et des shorts que la plupart des gens porteraient seulement pour dormir. Donc beaucoup d'étudiants l'inspectaient.

    "Wa, il est vraiment mignon."

    'Il est vraiment grand. J'ai entendu dire que c'est un ancien élève de notre école.'

    Si ce n'était pas pour les autres étudiants en uniforme tout autour, ces lycéennes se serait exclamées qu'il était leur type idéal. À la place, elles chuchotaient entre elles et elles battaient des mains avec joie.

    'Wa. Il a aucun style."

    'Merde. Il est effroyablement arriéré. Qu'est-ce que ce clochard pouvait bien faire avant.'

    Les étudiants masculins quant à eux se moquaient en douce de Woojin.

    Woojin les ignora et il trouva la classe de Jaemin. Jaemin n'avait même pas l'occasion d'aller aux toilettes pendant la pause car d'autres ados l'encerclaient.

    "Hé, Jaemin."

    Woojin s'approcha de Jaemin amicalement et cela surprit le rassemblement de gens autour de lui. Soo-hyuk et les autres adolescents, qui avaient déjà souffert aux mains de Woojin, essayèrent d'éviter son regard. Les autres regardèrent Woojin méchamment, puis ils se moquèrent de lui.

    "C'est qui ce connard ?"

    "Wow. T'avais tellement peur de devenir un exclu que t'a appelé ton grand frère ? "

    Tout au plus, ils étaient sept. Ils observaient Woojin en souriant. Jaemin, qui avait une expression inquiète, croisa son regard. Jaemin secoua lentement la tête d'un côté à l'autre quand Woojin hurla soudainement.

    "Vous tous qui aimez jouer les caïds, suivez-moi sur le toit."

    Avec une expression obstinée, Woojin marcha en tête avec un Jaemin abattu côté de lui. Ils se dirigèrent vers le toit. Les caïds les suivirent avec une expression stupéfaite sur leurs visages.

    "Wa. Donnons-leur une putain de raclée. Hé, appelez ceux dans les autres classes. "

    Soohyuk suivit discrètement la bande tandis qu'ils se rendaient sur le toit. Ils étaient plus de 20. Il essaya donc d'oublier les événements de la veille.

    'C'est vrai. J'étais négligent, donc j'ai été touché dans des points vitaux par erreur. Ce bâtard ne peut probablement pas faire grand-chose face à autant de monde.

    En comptant Soohyuk, plus de vingt caïds montèrent sur le toit.

    *

    "Un."

    Woojin avait un ton hautain.

    "Nous sommes!"

    Les caïds étaient alignés et ils s'abaissèrent simultanément pour faire une pompe.

    "Deux."

    "Les serviteurs de Jaemin."

    Vingt-cinq étudiants étaient sur une ligne et ils faisaient des pompes en même temps. Même Do-jaemin, qui était directement impliqué, ne pouvait cacher sa surprise.

    "Qu'a-t-il appris au Mont Jiri ?"

    Il avait dû apprendre les arts martiaux. Sinon, comment aurait-il pu vaincre à lui tout seul vingt-cinq délinquants ?

    Une minute au plus avait été nécessaire. Il leur avait déjà fait faire 50 pompes et pourtant la pause n'était pas encore terminé. Quand les bras des adolescents commencèrent à trembler, Woojin les rassembla devant lui.

    "Hé, tout le monde, venez ici."

    Les visages des caïds étaient entièrement rouges et Woojin ne put contenir un sourire en voyant ça. Il s'était retenu depuis que il était revenu la Terre. Si c'était Alphen, alors ils n'auraient même pas été capable de se relever.

    Il les aurait probablement réduits en esclavage après avoir fait d'eux des morts-vivants. Ensuite il aurait juste eu besoin d'un peu de magie pour damner leurs âmes.

    "Qu'est-ce que c'est?"

    "C'est une b... barre de fer."

    "Correct. La personne qui a apporté ceci doit être vraiment désespéré."

    Un bâtard avait amené un barre de fer pour frapper Woojin avec. Il saisit la barre, puis il la plia avec aisance. Comme si cela ne suffisait pas, il saisit les deux extrémités de la barre déjà tordue, puis il tira.

    Zzzzzt.

    La barre de fer s'étira telle une barre au caramel. En un instant, la barre ne pouvait plus supporter la tension et elle se déchira à partir du milieu. Les caïds le regardèrent comme si leur âme avait également été arrachée, et Woojin jeta la barre de fer brisé au sol

    Ggahng.

    Woojin plaça alors un bras autour de l'épaule de Jaemin qui se tenait à côté de lui.

    "Vous ne dérangerez plus Jaemin ?"

    "On ne le dérangera pas."

    "On ne le dérangera absolument pas."

    Woojin hocha la tête comme s'il était satisfait par les cris poussés par le groupe rassemblé devant lui.

    "N'essayez pas de faire de lui le paria et vous devez bien vous entendre avec lui. D'accord ?"

    "Oui. Oui!"

    "Alors retournez en classe."

    En entendant les mots prononcés par Woojin, les caïds se sentirent soulagés d'être encore en vie. Ils se chamaillèrent alors entre eux pour être le premier à descendre du toit. Jaemin regarda Woojin avec une expression dévastée.

    "Comment suis-je censé aller à l'école maintenant ..."

    Les rumeurs d'un tel incident se répandraient à travers l'école. Woojin eut un sourire éclatant en voyant son expression aigrie.

    "Je pensais que tu voulais seulement étudier en paix ? Maintenant, personne ne te tourmentera."

    Hein? Qu'est-ce-qu'il venait de dire ? Quoique, il était plutôt persuasif.

    Il voulait seulement étudier, alors pourquoi devrait-il s'inquiéter s'il n'avait pas d'amis ?

    Woojin donna une tape sur l'épaule de Jaemin quand il vit son expression agitée.

    "Oh c'est vrai. J'ai pu contacter ma mère. Bientôt je pourrai te rembourser l'argent que tu m'avais prêté."

    "N..non. C'est ok, hyung."

    "Non, non. Ce ne serait pas correct."

    Woojin était excité à la perspective de rencontrer sa mère. Jaemin quant à lui attendait impatiemment la sonnerie de la cloche. Il voulait terminer la conversation avec Woojin aussi vite que possible.

    "Ah, je te rendrais ta bonté. Ça ne devait pas être évident de laisser un étranger passer la nuit chez toi."

    "Haha. Non. Hyung m'est venu en aide le premier. Tu m'as même encore aidé aujourd'hui."

    Il serait gêné pendant un temps mais ce n'était pas une si mauvaise chose. Il semblerait que les caïds ne le dérangeront plus à l'avenir.

    Ils le tourmenteront probablement avec des méthodes mesquines.

    "Oui. Je suis content que tu réagisses comme ça. Si j'achète un portable, je te contacterai. Si ces bâtards te dérangent encore, alors tu pourras m'appeler.

    Woojin sortit le morceau de papier de la poche de son short, et il le secoua.

    "Ha, il ne l'a pas perdu."

    C'était un faux numéro qu'il avait inventé. Il se sentit un peu coupable, alors Jaemin rit inconfortablement.

    "Oui, hyung. Félicitations pour tes retrouvailles avec ta mère."

    "Haha. Merci. Tu devrais continuer à travailler dur, et obtenir un emploi dans une grande entreprise. "

    Quand la cloche sonna, Jaemin sut que c'était sa chance. Il s'inclina pour lui dire au revoir, puis il courut vers sa classe. Woojin resta sur le toit et sourit légèrement.

    "Le temps est plutôt agréable."

    Peut-être que c'était parce qu'il y avait moins de voitures. Le ciel au-dessus de Séoul avait l'air très clair aujourd'hui.

    Woojin resta là pendant un moment, puis il vit un taxi s'arrêter devant l'entrée de l'école. Il eut l'impression que son cœur allait s'arrêter de battre quand il vit la femme sortant du taxi se précipiter vers l'école.

    "Maman…"

    Woojin calma les battements de son cœur et se dirigea vers la salle des professeurs.
  • merci pour le chapitre
  • Merci pour le chapitre
  • Merci pour le chapitre!!!!
  • merci pour le chapitre
  • Excellent , j'attend la suite ^
    Merci
  • merci , c est dommage que tu ralentisse ais trouve ton rythme et reussis dans la vie c est tout ce qui compte
  • (Note : Changement de traduction : Le changement concerne l'évènement dans la série que j'appelais jusqu'à présent l'Éruption des Donjons qui sera changé en l'Apparition des Donjons. Plus de détails après le chapitre si vous voulez savoir pourquoi.)

    Chapitre 9 - Je dois gagner de l'argent.

    "Woojin. C'est véritablement notre Woojin. Huh huh, Woojin, c'est vraiment toi."

    Sa mère s'agrippa à lui et pleura un long moment. Elle avait cru qu'il était mort et pourtant le voilà qui se tenait devant elle 5 ans plus tard sain et sauf. Elle était incapable de dire si elle était en train de rêver ou si c'était bel et bien la réalité.

    "Où est-ce-que tu étais ?"

    "Ce serait trop long à raconter ici. D'ailleurs, où est le reste de la famille ? Je suis retourné à la maison mais elle n'était plus là."

    "Sooah est à son école maternelle. Ton père…"

    Sa mère commençait juste à lui parler mais elle se remit soudainement à pleurer. Il sentait bien que quelque chose n'allait pas et son cœur qui jusque là battait à un rythme effréné se figea.

    "Allons-y. Allons à la maison. On pourra y discuter à notre aise."

    "Oui. Faisons-ça. Allons à la maison."

    Alors qu'ils quittaient la salle des professeurs, Woojin tenait fermement les deux mains de sa mère comme s'il craignait qu'elle allait disparaître subitement. Par après, sa mère lui décrit leur situation d'un air découragé durant leur trajet en bus.

    Son père avait été pris dans l'Apparition des Donjons alors qu'il s'en allait pour son travail. Comme pour les dizaines de milliers d'autres gens, il était décédé. Ils n'avaient même pas retrouvé son corps. Dès lors, sa mère avait vécu seule tout en prenant soin de Sooah.

    Après avoir perdu le chef de ménage, son fils avait lui aussi disparu. La seule raison pour laquelle sa mère ne s'était pas totalement éffondré était à cause de la jeune Sooah. Ce n'est pas comme s'ils avaient été particulièrement riche dans le passé et sa mère devait dorénavant prendre soin du ménage seule. Il pouvait imaginer les difficultés qu'elle avait du endurer.

    Le seul bien qu'ils possédaient était l'appartement mais ça ne valait plus grand chose après l'Apparition des Donjons. De plus, sa mère n'avait pas de qualifications puisqu'elle était juste une femme au foyer.

    Encore pire, Sooah était tombé malade, donc le capital du ménage avait rapidement diminué. C'était une situation où chaque jour était éprouvant. Elle avait lutté pour tenir bon durant les 5 dernières années.

    "Ce n'est pas grave puisque tu es vivant. N'y pense pas trop. Je pensais que tu avais pris le métro, ce jour-là."

    Sa mère était reconnaisante du simple fait qu'il était en vie.

    Le bus roula une heure avant de s'approcher du voisinage où il vivait auparavant. Cependant, le bus se dirigeait vers un autre bloc laissant les bureaux de la guilde du marteau derrière. Ils finirent par arriver dans un voisinage miteux.

    "Juste au cas où toi ou ton père reviendrait, nous avons déménagé dans un endroit pas trop loin."

    Si quelqu'un avait disparu lors de l'Apparition des Donjons, c'était pratiquement équivalent à dire que cette personne était morte. Pourtant, elle n'avait pas perdu espoir. Son fils était revenu après 5 ans et par conséquent, elle se sentait récompensé pour ses efforts.

    Sa mère le mena à travers des ruelles sinueuses et se dirigea ensuite vers une certaine habitation. Il s'agissait juste d'une pièce unique très petite. C'était même plus petit que la maison de Jaemin. De plus, il y avait beaucoup d'affaires empilés à l'intérieur ce qui rendait la pièce encore plus étroite.

    "Surtout reste là. Je vais à l'école maternelle pour aller chercher Sooah."

    Sa mère laissa Woojin dans la petite pièce et quitta la maison. En attendant, Woojin observa ses alentours remplis de cartons et ouvrit l'un d'eux.

    "Ah…"

    La boite ne contenait rien d'autre que ses vielles affaires. Il ouvrit les autres boites et elles étaient toutes les mêmes. Certaines contenaient aussi les vêtements de son père. Il y avait même les jouets avec lesquels il jouait quand il était petit.

    Elle avait gardé toutes les affaires qu'ils possédaient quand ils vivaient dans l'appartement 5 ans auparavant et elle était parvenu à forcer tout ça dans une seule petite pièce. Pas étonnant que la maison semblait tellement étroite. Néanmoins, il pouvait deviner la raison pour laquelle sa mère n'avait pas jeté leurs vieilles affaires et cela lui brisait le coeur.

    Rapidement, sa mère revint en tenant Sooah par la main. Elle leva la tête vers lui pour le regarder avec des yeux écarquillés. Elle semblait avoir le teint pâle mais sa peau claire la rendait juste plus mignonne.

    Le bébé de 2 ans dont il se rappelait était devenu un migon enfant de 7 ans.

    "Sooah. C'est ton grand frère. Dis-lui bonjour."

    "Grand frère ?"

    Sooah agrippa l'ourlet des vêtements de sa mère et observa prudemment Woojin. Woojin fit son sourire le plus amical alors qu'il regardait Sooah.

    "Sooah. Pourrais-tu jouer avec ton grand frère un moment ?
    Maman va préparer un repas délicieux en un instant."

    "Huh? Maman, tu ne dois pas aller au restaurant ?"

    "Bien sûr que non. C'est mon jour de congé aujourd'hui."

    C'était seulement le diner mais sa mère s'affaira comme si elle était pressée. Elle prépara un somptueux festin. D'ailleurs, Sooah devint particulièrement agité quand elle aperçut de la viande en accompagnement. Il semblerait qu'elle n'en consommait pas régulièrement.

    Quant à sa mère, elle le regardait avec contentement donc pour lui faire plaisir il mangea la nourriture avec appétit. Après avoir vidé trois bols de riz, il arrêta sa cuillère.

    On disait que le fait de partager un repas était un bon moyen pour réduire la défiance des humains.

    En effet, Sooah semblait s'être immédiatement ajusté à lui. Elle l'appelait ‘grand frère’ facilement et restait à son côté. Ce serait faux de dire qu'elle n'était pas encore un peu méfiante mais elle semblait avide d'attention. Cela lui fit mal au coeur.

    "Donc Sooah joue toute seule quand elle revient de l'école ?"

    "Oui. Maman a beaucoup de soucis alors je dois être sage et jouer toute seule."

    Il se sentait fier de ce que cette petite de 7 ans venait de dire alors Woojin ne put s'empecher de lui caresser la tête.

    "Jeez. Tu dois brosser la tête de Mimi pas la mienne."

    "Ah. Ok."

    Sooah lui passa alors sa barbie nommée Mimi et il lui brossa les cheveux avec une brosse aussi grande que son doigt. Pendant que Woojin and Sooah jouaient avec la poupée, le regard de leur mère restait sur eux tandis qu'elle faisait la vaiselle.

    Elle s'était tellement démené durant ces 5 dernières années qu'elle avait l'impression d'être déjà devenu une vieille dame.

    Sa mère, qui était occupé à faire la vaisselle, prit brusquement le téléphone lorsqu'il se mit à sonner. Elle se précipita alors dans les toilettes avant de répondre.

    [Qu'est-ce-qu'il se passe ? Où es-tu allé durant les heures les plus chargées ? Reviens immédiatement.]

    "Aujourd'hui est un jour vraiment important. Puis-je prendre un jour de congé ?"

    [Hey madame, tu crois qu'il s'agit de quoi ? Il n'y a pas de jours de congé à ce petit restaurant. Tu as même déjà quitté le travail à plusieurs reprises en donnant des excuses comme quoi ta fille était malade. Si tu ne veux pas être viré, tu reviens tout de suite !]

    Les sens de Woojin étaient bien plus sensibles que les humains normaux. Il n'était donc pas très compliqué pour lui d'entendre la conversation chuchotée. Woojin comprit grossièrement la situation et avait le coeur lourd. C'était comme si une pierre pressait sur son buste.

    Sa mère ressortit des toilettes, finit rapidement la vaisselle et parla ensuite à Woojin et Sooah avec une expression désolée.

    "Sooah. Je suis désolé mais peux-tu jouer un petit peu plus avec ton grand frère ?"

    "Mmm. D'accord. Je vais jouer un peu plus avec grand frère."

    Même si elle n'avait pas de souvenirs de lui, Sooah suivait déjà son grand frère et ça la rendait très mignonne.

    "Je suis vraiment désolé pour ça, Woojin."

    Woojin ria exagérément.

    "Ce n'est pas grave du tout. Bonne route et sois prudente."

    "Oui. Je serai rapidement de retour."

    Une fois sa mère partie, Sooah laissa couler les larmes qu'elle retenait jusqu'à présent.

    "Elle est toujours occupée. Sooah est toujours toute seule."

    Les yeux de Woojin s'arrondirent quand il la vit éclater en larmes.

    "Non. Ton grand frère est là maintenant."

    "Cheh, je ne t'ai jamais vu. Comment pourrais-tu être mon grand frère ?"

    "Huh huh. Je suis vraiment ton grand frère. Tu ne te souviens pas de moi de quand tu étais petite ? J'ai même changé tes langes."

    "Sooah ne se fait plus pipi dessus!"

    Woojin essayait d'appaiser Sooah qui était grognonne. Il joua donc avec elle. Il avait présumé que sa mère serait de retour pour le souper mais elle n'était toujours pas de retour. Par conséquent, Woojin commença à cuisiner.

    Woojin était habitué à dormir en plein air quand il était sur la Planet Alphen. Quand il ouvrit le frigo, il y avait plusieurs ingrédiends sûrement les restes des dernières courses que sa mère avait faites.

    Woojin cuisit simplement un oeuf et partagea ensuite du riz frit avec des légumes avec Sooah. Sa mère ne revint que vers 9 heures.

    "Je suis désolé. Maman est de retour tard. Qu'est-ce-que vous avez mangé pour souper ? On va devoir t'acheter un gsm demain."

    Sa mère n'avait pas pu contacter Woojin donc elle avait dû se sentir frustré.

    Ils étendèrent leur matériel de couchage dans l'unique petite pièce. Woojin n'avait même pas la place pour se tourner. Sooah, quant à elle, s'était déjà endormie dans les bras de sa mère. Par contre, elle et Woojin eurent du mal à s'endormir.

    "Je suis tellement contente que tu sois de retour."

    Sa mère avait déjà dit ces mots plusieurs fois alors qu'elle allongeait son corps fatigué. Woojin ne parvint cependant pas à s'endormir cette nuit et resta éveillé toute la nuit avec ses yeux grands ouverts.

    ‘Ça ne va pas.’

    Woojin avait l'impression de suffoquer comme s'il était enseveli sous un batiment effondré.

    Le matin suivant, tout le monde se réveilla en pleine agitation. Sooah devait aller à l'école maternelle et sa mère se préparait pour aller travailler.

    "Woojin-ah. Va à l'administration et obtient un nouveau numéro de sécurité sociale. Une fois que j'aurai fini de travailler, on ira te chercher un nouveau gsm. Ne va nulle part. Si tu as faim, alors prépare-toi du ramen. Non si tu as faim, viens au restaurant en face. C'est le Restaurant Seungmi situé en face du centre commercial."

    "Oui oui. Ne te fais pas de soucis pour moi. On se voit plus tard."

    Quand tout le monde fut parti, Woojin se retrouva tout seul, et son humeur s'assombrit directement.

    Il avait beaucoup à faire.

    Il devait annuler le signalement de personne disparue et il devait ensuite rétablir son numéro de sécurité sociale.

    Il avait été invoqué durant sa 3èmé année de lycée en conséquence il n'avait même pas de diplome. De plus, il ne voulait pas être sans emploi donc il devait se trouver un travail.

    ‘Je dois gagner de l'argent.’

    Il avait pitié de sa mère toujours occupée et de Sooah qui devait passer chaque jour toute seule. Il était l'homme de la maison maintenant. Il devait devenir le pilier du ménage.

    ‘Je dois gagner beaucoup d'argent.’

    Il devrait se remettre à étudier. De plus, il devrait immédiatement obtenir un job temporaire. Woojin pensa alors à un moyen rapide de se faire beaucoup d'argent.

    Cela semblait être le fruit du destin.

    Non, c'était plutôt comme si le diable lui tendait la main.

    ‘Éveillé.’

    Woojin jeta un coup d'oeil aux trois billets de 10.000won et finit par prendre une décision. Il ouvrit la boite avec ses vêtements soigneusement rangés, mit ses propres habits et quitta la maison.
    (note : 10.000won = 8,39€)

    Il avait reçu son NSS et annulé son signalement de personne disparue. Il ouvrit ensuite un compte à son nom dans une banque et alla alors dans un magasin de téléphones.

    "C'est notre produit le plus populaire, cher client. C'est très solide et par conséquent un modèle utilisé par de nombreux Éveillés connus."

    Il s'acheta un portable sur recommendation du vendeur. Il y enregistra sans attendre le numéro de sa mère et lui envoya un message.

    ‘Il y a un dongsaeng* que je connais qui ne vit pas loin de notre maison. Je resterai là-bas pour le moment et je me préparerai pour passer l'examen de fin d'études secondaires**.'

    (Note :
    *Dongsaeng est le contraire d'hyung où hyung veut dire 'grande frère' et par conséquent dongsaeng est 'petit frère'. Je rappelle que c'est typiquement coréen(asiatique) sans traduction française possible. Il ne sont pas vraiment frères. En l'occurence, il fait référence à Jaemin.
    **En Belgique, il n'y pas d'examen spécial de fin d'études. Pensez au bac en France version coréenne.)

    Sa mère l'appela immédiatement quand elle reçut son message. Il dut lui parler un long moment pour appaiser ses craintes. Elle savait que leur situation financière ne lui permettrait pas d'étudier. Elle finit donc par approuver sa proposition.

    "Whew. Je me sens mal mais je me rattraperai plus tard."

    La maison de Jaemin n'était pas très loin de la maison de Woojin. C'était une distance qu'il pouvait parcourir en marchant. Il avait décidé que ce serait l'endroit idéal pour rester jusqu'à ce qu'il achète une maison plus grande.

    Woojin déplia le papier qu'il avait reçu de Jaemin et composa son numéro. Il appela et entendit le télephone sonner. Rapidement, une personne décrocha.

    [Bonjour. Park-hweeso de l'agence Dongjin à l'appareil.]

    Il entendit une voix rauque. Il vérifia alors pour voir s'il n'avait pas commis d'erreur en composant le numéro. Cependant, le numéro était identique à celui sur le bout de papier.

    [Allo. Si vous avez appelé, alors pourriez-vous parler.]

    "Jaemin est-il là?"

    [Non.]

    Click-

    Accompagnant une voix ennuyée, l'appel fut terminé. Woojin fit un claquement de langue tandis qu'il regardait son téléphone.

    "Ha. Qu'est-ce-que c'est que ça ? Est-ce-qu'il m'a joué un tour ?"

    Woojin pressa fermement sa main contre sa tempe.

    (Note concernant Sooah : Sooah a déjà 7 ans donc le fait qu'elle aille encore à l'école maternelle pourrait en étonner certains. Ce n'est pas une erreur mais les coréens ne comptent pas l'âge comme nous : http://yupki-tokki.over-blog.com/article-les-anniversaires-en-coree-mais-quel-age-ai-je-donc-114366511.html Si vous passez l'intro, elle explique assez bien comment ils font.)

    (Note concernant le changement de traduction : Dans la traduction anglaise, c'est "Dungeon Shock".
    Je mettais d'abord décidé pour éruption car ce mot garde une nuance de désastre et d'évènement inattendu et fonctionne encore relativement bien mais il n'est pas très adéquat.
    De plus, je l'utilise déjà pour décrire le moment où un donjon qui était en activité n'a pas été complété dans les 30 jours et alors les monstres en jaillissent. Dans ce cas-ci, éruption est parfait.
    J'ai donc décidé pour changer ça en l'Apparition des donjons. Je perds la nuance de bouleversement mais c'est plus adéquat. Un autre candidat était émergence mais il fallait faire une décision.
    N'hésitez à me donner votre avis. J'aviserai selon vos préférences et mofifierai les chapitres précédents en conséquence.)
  • merci pour le chapitre
Cette discussion a été fermée.