skip to Main Content
Menu

EoC – Chapitre 79 – Les Cerveaux Rubis

Traducteur Français : Hellteach

Checkeur : Zhexiel

EoC - Chapitre 79 - Les Cerveaux Rubis

« Aussi, de temps en temps, il y a des messages mystérieux provenant de Xu Hua City, nous disant de collecter des denrées dans des endroits cachés et de les donner à Jiang Xuan. » À chaque fois que Gao Ren y pensait, il trouvait cela remarquable. « À l’instant, nos hommes ont livré 10 bouteilles d’Essence Lunaire et d’Essence Solaire à la Villa du Dragon Blanc. »

« Jiang Li a élevé d’autres puissances, sauf que nous ne pouvons pas identifier qui ils sont. » Chu Xixi se gratta les sourcils.

Elle avait envoyé des hommes enquêter, toutefois, ils étaient revenus hypnotisés, incapable de raconter la moindre chose. Avec le temps, elle avait reconnu qu’il y avait un groupe mystérieux qui travaillait à l’intérieur de Xu Hua City. Ils étaient très puissants et étaient des amis de Jiang Li.Ce chapitre a été volé de l’Empire des Novels. Soutenez le traducteur !

« Amenez Jiang Xuan au quartier général de l’Édifice de Paix, je lui enseignerai personnellement toutes sortes de techniques martiales et de petits tours d’hypnose. Je verrai si elle a le potentiel pour devenir hypnotiseuse. » ordonna Chu Xixi à Gao Reng.

« Oui, Mademoiselle ! » Puis Gao Ren sortit.

Chu Xixi sombra dans une profonde réflexion. Jiang Li, mais qui es-tu bon sang ? Tu deviens de plus en plus mystérieux. Quelle est la force derrière toi ?

 

Sur la planète Qubo.

Jiang Li sauta du dos du Tigre à quatre ailes sur le pic d’une montagne. De loin, celle-ci s’érigeait dans le ciel presque verticalement, ce qui inspirait plus d’émerveillement que n’importe quel panorama sur Terre.

Ces derniers jours, il avait hypnotisé quatre Tigres à quatre ailes pour l’aider à échapper aux griffes de Jiang Liu et de Yu Mu Hua, se procurant de la paix et de la tranquillité. Cela faisait un mois tout entier qu’il voyageait continuellement tout en cultivant. Dans la jungle primitive de cette planète extra-terrestre, dépourvu de contact humain, il était très facile d’atteindre un cœur dénué de pensées.Ce chapitre a été volé de l’Empire des Novels. Soutenez le traducteur !

Tandis que son cœur se libérait des chaînes de la société, doté d’une Respiration Fœtale journalière, Jiang Li n’avait même pas besoin de nourriture, il se suffisait à lui-même. Il avait même économisé de l’énergie pour reconstruire ses os et ses tissus afin d’améliorer ses capacités physiques.

Il vivait chaque jour dans l’état d’un Taoïste.

Dans les vastes montagnes et vallées, parmi le vent et les nuages, la seule contrainte était le monde lui-même.

Ce type de mode de vie avait purifié l’esprit de Jiang Li, lui faisant presque oublier comment c’était sur Terre. Il avait oublié ses pairs, oublié tous les drames de la société. La pensée de ne pas revenir avait ressurgi dans son esprit.

Il ne voulait pas partir.

Ce type d’entraînement avait amélioré ses prouesses spirituelles au point où lorsqu’il contemplait le Cerveau de l’Univers, il pouvait réellement se rappeler du moindre souvenir, depuis son plus jeune âge jusqu’à aujourd’hui. Chaque détail. Chaque événement. Il pouvait oublier les choses à volonté, puis se les remémorer tout aussi bien.

Cependant, il n’avait toujours pas pu atteindre l’état de Stase.

Je me demande à combien est ma force vitale maintenant, 1.6 ? 1.7 ? Combien de personnes puis-je hypnotiser ? Cent personnes par jour, c’est dans la poche, probablement même plus.

Debout sur la falaise, Jiang Li donna un coup de pied.

Un rocher de cent kilos fut envoyer dévaler à toute allure, en volant sur presque 20 mètres avant de s’écraser sur une paroi de la falaise, se fracassant en petits cailloux.

Il rugit en donnant l’impression que le tonnerre grondait. Un Tigre à quatre ailes caché dans la jungle fut effrayé, mais juste au moment où il décollait, Jiang Li fit un bond de presque 20 mètres à partir de la falaise pour enfourcher le tigre de façon bien nette.Ce chapitre a été volé de l’Empire des Novels. Soutenez le traducteur !

Cela nécessitait un courage exceptionnel, la capacité de mettre la mort de côté.

Autrement, s’il n’avait pas atterrit sur le tigre, en-dessous de lui se tenait un espace d’une étendue sans fin. Il serait mort quasiment instantanément.

Des bouffées de brume et de nuages flânaient en passant près de lui. Il pensait qu’il était comme un dieu, balayant du regard les rivières et les vallées en-dessous de lui. Ses yeux étaient aussi bons que ceux d’un aigle, et même les petits rongeurs ne pouvaient pas échapper à son regard.

Ma vision est devenue aussi bonne que ça ? C’est presque comme un télescope. C’est probablement dû à mes ondes spirituelles.

Un esprit puissant pouvait être projeté dans le monde pour surveiller des changements mineurs, puis revenir au cerveau pour l’assister dans sa visualisation du monde. C’était le soi-disant ‘utiliser son cœur’ pour faire quelque chose.

Jiang Li avait essayé de trouver à nouveau des Pierres Spirituelles tandis qu’il chevauchait le Tigre à quatre ailes. Malheureusement, cela faisait plus de dix jours qu’il n’en n’avait même pas vu une trace, appuyant le fait que même sur Qubo, les Pierres Spirituelles étaient une denrée rare.

La fois où il en avait trouvé une de dix grammes était de la chance pure.

Le ciel est brumeux, dépourvu de futilités mortelles… Il avait envie de chanter.

Attends… Qu’est-ce que c’est là devant ?

Des lustres plus tard, ses yeux s’illuminèrent en voyant de grandes mais grossières maisons de bois au loin, entourées par des broussailles épaisses.

C’était un clan de primitifs.

Des sections de clans connectées pour former une zone de vie commune géante.

Jiang Li avait appris qu’il y avait des autochtones sur la planète Qubo, parce que les humains ne l’avaient pas encore complètement conquise. Jiang Li émettait l’hypothèse que c’était dû soit à l’insuffisance de carburant pour le voyage par trou de ver, soit à la présence de choses dangereuses sur la planète elle-même.

Jiang Li s’arrêta dans le ciel pour observer le village en détail. Ce clan était énorme, et les personnes à l’intérieur étaient grandes et corpulentes, en moyenne mesurant deux mètres. Revêtus de peaux de bêtes et portant des bâtons de bois, ils n’avaient même pas d’armes en métal.

Mais ils étaient extrêmement forts, avec un physique puissant. Jiang Li les épia pendant un jour et une nuit, et découvrit qu’un mâle adulte pouvait facilement déchirer le plastron d’une armure de métal à mains nues.

Un simple coup de poing pouvait vous refroidir pour de bon.

Leur force vitale était au moins de 1.3 à 1.4.

Comme les manuels le stipulaient, les natifs de Qubo sont extrêmement forts. Le Sorcier Médecin d’un clan possède un esprit puissant, lui permettant de contrôler les bêtes sauvages. Les guerres étaient fréquentes entre les différentes tribus, et les ennemis qui étaient capturés ou tués étaient donnés en sacrifice au Saint Arbre du Clan, leur sang et leurs cerveaux servant de nutriment. Le Saint Arbre du Clan produit le fruit nommé Cerveau Rubis, qui est utilisé pour créer encore plus de Sorciers Médecins.

Jiang Li avait ouvert un dossier sur la puce pour scanner les informations relatives à cette planète.

Qubo était dans un domaine complètement séparé de la Terre, et donc une connexion Internet était impossible. Mais avant que Jiang Li n’arrive, il avait téléchargé des infos sur l’endroit, ce qui pourrait l’aider à survivre.

À l’origine, les tribus primitives étaient hors de portée des étudiants, puisqu’ils étaient relâchés dans une zone recluse prévue pour l’épreuve par les autorités. Toutefois, Jiang Li, qui avait hypnotisé quatre Tigre à quatre ailes, volé sur une distance de dieu savait combien de kilomètres pendant deux mois, était bien au-delà de la portée de la zone prévue pour les étudiants.

Jiang Li se figea soudainement, car il avait vu un arbre. Il était luxuriant de fruits, tous d’une couleur rouge sang identique et de la taille d’un cerveau.

Des Cerveaux Rubis… Le corps tout entier de Jiang Li frissonna.

Autrefois au marché noir sur Terre, ce truc valait cinq millions de stars, que seuls quelques personnes sélectionnées pouvaient obtenir. Il pouvait grandement augmenter les sécrétion internes à l’intérieur du cerveau, et était extrêmement bénéfique pour faire grimper les prouesses mentales.

C’était aussi une chose qui faisait rêver de nombreux hypnotiseurs.

Un Hypnotiseur Élémentaire moyen pouvait hypnotiser deux ou trois clients en Sommeil Profond. Toutefois, s’il consommait un Cerveau Rubis, il pouvait en hypnotiser deux fois plus qu’avant, et les chances de succès augmentaient également.

Boum, boum, boum.

Le cœur de Jiang Li battait vite dans sa poitrine. Il entendit soudainement le son d’une corne. Des groupes de primitifs menaient des centaines d’esclaves enchaînés vers l’arbre rouge sang. Ensuite, il cognèrent les esclaves à mort avec leur bâtons et leur fendirent le crâne, le tissu cérébral et le sang se déversant et coulant dans le sol. Ensuite, les primitifs se mirent à prier avec dévotion.

Shuuuu…

Un oiseau géant arriva dans le ciel, mesurant presque dix mètres de long. Sur son dos, un Sorcier Médecin était assis.

Les Sorciers Médecins étaient les chefs des clans primitifs, et ils pouvaient hypnotiser les ennemis et les bêtes sauvages de la même façon avec leurs pouvoirs spirituels.

Cependant, leurs méthodes d’hypnose étaient très grossières, incomparables aux techniques de l’humanité. Les Sorciers Médecins étaient en très petit nombre, et il n’y avait rien comme un Sorcier Médecin Élémentaire ou des apprentis.

Ceux qui étaient considérés dignes du titre de Sorcier Médecin avaient un niveau de cultivation spirituelle leur permettant au moins d’entrer en Stase.

Ceux qui n’avaient pas atteint la Stase ne pouvaient certainement pas devenir hypnotiseurs car il n’existait pas de techniques systématisées.

Les primitifs avaient un esprit pur, et les Sorciers Médecins avaient des pouvoirs spirituels puissants. Couplé à la consommation régulière de Cœurs de Cerveau de Sang, Jiang Li ne pouvait pas se permettre d’être négligent.

N’importe quel être qui pouvait entrer en stase était incommensurablement fort.

Il y a tellement de Cerveaux Rubis… Un seul arbre en a au moins des centaines !  Jiang Li salivait devant les fruits présents sous ses yeux.

Malheureusement pour lui, l’arbre était lourdement gardé par des guerriers d’élite du clan. Chacun d’entre-eux avait une force vitale au moins équivalente à celle de Jiang Liu et de Yu Mu Hua, et certains encore plus !

Il y en avait même quelques-uns avec une force vitale de 1.5.

S’ils se groupaient contre Jiang Li, il n’aurait pas la moindre chance.

Je dois obtenir ces Cerveaux Rubis… Comment pourrais-je me les procurer ?  Jiang Li réfléchissait. Après avoir traîné pendant trois jours et trois nuits, il réalisa rapidement que chaque nuit, pendant que les primitifs étaient endormis, il y avait moins de silhouettes autour de l’arbre car celui-ci était dans une vallée recluse, loin des huttes et des maisons.

Il y avait environ une centaine de guerriers dans la vallée. Le Sorcier Médecin s’enorgueillissait d’une maison massive juste à côté de l’arbre. À moins qu’il ne s’éloigne, personne n’avait la moindre chance de ne serait-ce que de s’approcher de l’arbre.

Si le Sorcier Médecin reste ici, même les Mechas de Jiang Liu et Yu Mu Hua ne pourront atteindre l’arbre. Seul des Mechas de haut niveau capables de se déplacer à la vitesse du son peuvent espérer battre le Sorcier Médecin.

Jiang Li garda un profil bas et s’entraîna tout en surveillant le Sorcier Médecin.

Finalement, le Sorcier Médecin partit avec son gigantesque destrier-oiseau. La nuit, il ne restait que la centaine de soldats qui patrouillaient.

Avec le Sorcier Médecin au loin, j’ai une chance d’hypnotiser ces gens ! 

Jiang Li saisit la fenêtre d’opportunité et se déplaça rapidement dans la vallée.

Un guerrier s’affala.

C’était presque comme une maladie : les guerriers tombaient les uns après les autres sous l’emprise de l’hypnose de Jiang Li.

Certains guerriers essayèrent de riposter, mais c’était futile. Ils tombèrent tous dans le sommeil. Leur force vitale puissante était inutile contre les techniques d’hypnose de Jiang Li.

En moins de dix minutes, tous les guerriers étaient à terre.

Jiang Li sortit finalement de l’ombre.

Il se dirigea directement vers l’arbre, et commença à remplir un sac avec les fruits rouges.

 

Cet article comporte 8 commentaires
  1. Merci pour le chapitre
    si sur cette planète primitif il y a des êtres avec vitalité 1,3 ou plus ,quelle monstre Jiang Li va rencontre a sont arrive a l université astrale , si il y va un jour

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site! Back To Top