skip to Main Content
Menu

EoC – Chapitre 64 – La Puissance de Big Black

Traducteur Français : Hellteach

Checkeur : Zhexiel

EoC - Chapitre 64 - La Puissance de Big Black

À l’intérieur de la salle.

Jiang Li était complètement nu, montrant ses muscles robustes et son ossature.

Récemment, il avait grandi de manière significative, et sa taille avait atteint 1m90.

Il sortit une série d’aiguilles en argent et les pointa vers ses méridiens. Il perça lentement son corps et en un petit moment, tout son corps était recouvert de ces aiguilles d’argent. Une impression de chatouillement émergea soudainement.

« Ça me démange tellement, je voudrais vraiment ôter ces aiguilles. » Les dents de Jiang Li produisirent un son de craquements.

Il n’avait toujours pas connecté le courant et le simple fait de se piquer avec les aiguilles comme un échidné 1 était très inconfortable pour lui.

Le bon côté de la chose était qu’il avait une forte détermination et de l’endurance, et après ce moment où il s’était fait percer la poitrine par une épée durant l’exercice militaire, il avait beaucoup mûri. Il contemplait le [Fourneau du Cœur du Singe] et avait changé sa douleur spirituelle en un singe impétueux tandis qu’il utilisait le feu dans le fourneau pour la brûler.

Il semblait y avoir une pilule dorée qui brillait entre ses sourcils.

« Connexion du courant ! »

Il appuya sur le bouton.

Ziiiiiii… Ziiiiiii

L’électricité crépita sur ces aiguilles d’argent.

Argh !

À cet instant, Jiang Li eut l’impression qu’il était poignardé par des milliers de lames. La douleur immense le choqua presque jusqu’à le rendre inconscient, mais il resta sobre et eut clairement la sensation que chacun de ses méridiens était piqué par un couteau.

C’est tellement douloureux… Il saigna même à force de serrer les dents si fort, alors que ses dents émettaient un son déchirant comme du métal. Tous les muscles de son corps se convulsaient et toute sa personne agissait comme si elle allait sauter en l’air.

Mais il résista à cette tentation sachant que s’il le faisait, tout le travail qu’il avait fait jusqu’alors serait perdu.

Il devait rester assis là, avec les aiguilles qui le perçaient, tout en résistant à la douleur, de manière à ce que son esprit puisse sentir le courant électrique dans ses nerfs. C’est seulement alors qu’ils deviendrait peu à peu familier avec les propriétés de l’électricité et qu’il serait capable de cultiver les techniques de foudre.

« Papa, combien de temps crois-tu que Jiang Li va pouvoir supporter ? » À l’extérieur, Chu Xi Xi regardait les progrès de Jiang Li sur l’écran. Bien que Jiang Li fut complètement nu, elle ne s’en souciait pas le moins du monde et semblait très calme.

En même temps, Chu Shan examinait Jiang Li de près sur l’écran.

« De nombreux maîtres s’évanouiraient au bout d’une minute la première fois qu’ils utiliseraient cette technique. Leur cœur convulserait. Je me demande combien de temps il peut tenir ? » Chu Shan était curieux.

Jiang Li ressentait de plus en plus de douleur. Au moment où l’électricité s’était connectée, cela avait été immensément douloureux. Mais alors que le temps passait, il semblait y avoir des centaines de milliers de toutes petites fourmis qui le mordaient à l’intérieur de son corps, lui donnant l’envie de devenir fou et de hurler.

Ce genre de douleur physique était capable de rendre les gens fous furieux.

Cette sensation douloureuse et pourtant urticante donnait envie aux gens de mordre chaque centimètre de muscle de leur corps.

Supporte, supporte la douleur. Jiang Li était assis là, sans bouger. Il savait que c’était un entraînement difficile. S’il ne pouvait même pas résister à cette petite quantité de douleur, comment pourrait-il accomplir de grandes choses ?

« L’entraînement dans l’adversité est le meilleur moyen de cultiver l’esprit. Jadis, Bouddha était aussi un cultivateur dans l’adversité. Finalement, lorsque son corps ne put plus le supporter, il rencontra une fermière qui lui donna du lait de chèvre. Il le but et seulement à ce moment-là il eut le pouvoir de méditer sous l’arbre Bodhi. Il devint alors illuminé et devint un sage. » Chu Xi Xi se lécha les lèvres. Regarder Jiang Li convulser sur l’écran lui donnait l’impression de le supporter également. Elle s’était aussi entraînée avec la technique de cultivation de l’aiguille de foudre.

« Cerveau de l’univers, [Sceau de la Foudre de l’Empereur] ! »

Dans la douleur immense, Jiang Li contempla le [Sceau de la Foudre de l’Empereur] de manière à séparer sa concentration.

Honglong !

Dans les profondeurs de son esprit, d’innombrables éclairs ravageurs apparurent une fois encore. Ses mains réalisèrent toutes sortes de mouvements différents, certains fermes, certains rapides, certains féroces.

Lentement, sa douleur reflua tandis qu’il sentait que l’électricité dans les aiguilles semblait fusionner avec les éclairs de sa contemplation.

Il continua à supporter et son esprit devint plus fort et plus acéré. Son esprit semblait croître en absorbant le pouvoir du courant et la contemplation dans son cerveau allait aussi de plus en plus vite.

Ces cheveux se dressèrent comme ceux de Gu Xiong ce jour là.

« Que s’est-il passé ? Il ne fait vraiment plus l’expérience de la douleur ? » Chu Xi Xi pouvait le voir d’après la réaction de Jiang Li.

« Hein ? De quel genre de signes de mains de foudre s’agit-il ?  Je ne les ai jamais vu ? » Chu Shang également ne pouvait pas le comprendre car le [Sceau de la Foudre de l’Empereur] n’avait que des positions mais pas de son. C’était essentiellement un exercice de condition physique donc ses aspects profonds ne se voyaient pas.

« Je ne sais pas où il a appris tous ces arts martiaux désordonnés. Probablement en ligne. » Chu Xi Xi secoua la tête et continua d’observer.

Jiang Li semblait être dans un état d’harmonie. La douleur du courant sur les aiguilles ne pouvait plus du tout l’affecter. Après 5 minutes entières, le courant clignota comme si toute l’énergie avait été utilisée et avait besoin de se recharger.

Le corps de Jiang Li frissonna alors que toutes les aiguilles d’argent tombaient.

Il ouvrit les yeux, et ils brillaient comme des éclairs. Il sentit sa puissance augmenter une fois encore et il avait obtenu une plus grande pénétration et compréhension du [Sceau de la Foudre de l’Empereur]. En même temps, il bougea légèrement et son corps émit des sons de craquements. Ses muscles, ses os, ses nerfs et ses vaisseaux sanguins avaient tous reçu le meilleur entraînement sous le stimuli de l’électricité.

Faim.

Par la suite, il ressentit une vague de faim le frapper, donc il se dépêcha de sortir de l’Essence Lunaire pour sa consommation.

1, 2… 5 bouteilles.

Il utilisa 5 bouteilles avant de s’arrêter. De la lumière lunaire suinta de toutes ses glandes et avec sa respiration, elle entra et sortit avant d’être finalement absorbée dans son corps.

Une personne normale avec une force vitale de 1.0 n’avait besoin que d’une goutte d’Essence Lunaire par jour. Il était inutile d’en boire plus. Mais maintenant, Jiang Li buvait les portions de 50 jours et c’était à peine suffisant pour lui donner assez de nutrition.

Clap, clap, clap…

Lorsque Jiang Li remit ses vêtements et sortit de la salle, Chu Shan applaudissait sur l’écran. « Jiang Li, tu es vraiment un prodige merveilleux. Tu vaux qu’on investisse sur toi. Je veux réellement voir jusqu’à quel point tu peux grandir ? »

« Il n’y a plus d’Essence Lunaire… » Jiang Li sourit amèrement. Il ne lui restait que deux bouteilles. S’il continuait l’entraînement de l’aiguille de foudre, ça ne vaudrait même pas les dépenses d’une journée.

Dans le processus de sa cultivation, il avait découvert que cette technique d’aiguilles de foudre était réellement bénéfique pour cultiver le [Sceau de la Foudre de l’Empereur].

Le [Sceau de la Foudre de l’Empereur] était la technique de foudre la plus profonde et était difficile à maîtriser. Mais avec l’entraînement de l’aiguille de foudre, il pouvait devenir familier avec la foudre et finalement la comprendre. Avec les fondations adéquates, on pouvait construire un gratte-ciel.

« Alors je suis désolée. En ce moment, la Corporation Sun and Moon a cessé l’approvisionnement de l’Essence Lunaire. » Chu Shan secoua la tête. « Nous devons aussi penser à un moyen de briser leur verrouillage. »

Merde. Jiang Li jura intérieurement. Il se souvenait des visages condescendants de Jiang Liu et de Gu Xiong ce jour-là.

S’il voulait continuer à cultiver, il avait besoin de suffisamment de ressources pour subvenir à ses besoins.

Est-ce que cela signifie que je dois à nouveau me rendre au marché noir ?  pensa Jiang Li. Non, c’est trop dangereux. La Corporation Sun and Moon a certainement les yeux sur moi. Bien que je ne sois pas effrayé, je ne devrais pas faire de choses suicidaires. 

Il avait vu la puissance du Mecha Secondaire. Lorsque cette chose chargeait sur vous, aucune hypnose ne pouvait la bloquer. Vous seriez simplement déchiqueté.

 

À la nuit tombée.

Un gros chat noir marchait dans l’obscurité du marché noir de Xu Hua City.

Il était rapide comme le vent et son ombre pouvait à peine être remarquée pendant qu’il bougeait. Dans la nuit, il se déplaçait comme un fantôme.

Dans une allée d’un noir d’encre, quelques hommes se ruaient rapidement. Chacun d’entre-eux tenait un pistolet. Il venaient juste d’acheter des suppléments au quartier général de la Corporation Sun and Moon.

« C’est tellement bien. La Corporation Sun and Moon a tellement fait baisser le prix de l’Essence Lunaire. Maintenant, on peut tous se l’offrir. »

« Rentrons à la maison et buvons-la avec l’aide d’un hypnotiseur. À long terme, on pourra réussir nous aussi. »

« Haha, lorsque nous serons assez forts, nous nous battrons et créerons notre propre marque dans le monde. »

« La personne que nous avons dévalisée aujourd’hui avait vraiment beaucoup d’argent. Il devait être vraiment courageux pour avoir sur lui des centaines de milles au marché noir. »

Ces quelques hommes avaient des forces vitales qui oscillaient entre 0.8 et 0.9. Avec l’aide d’armes à feu, il n’y avait quasiment personne qui pouvait les voler, mais juste au moment où ils entraient dans l’allée d’un noir d’encre, un gros chat noir surgit en miaulant.

Immédiatement, ces quelques hommes tombèrent et furent hypnotisés.

Le gros chat noir marcha près d’eux et les fouilla. En un rien de temps, il sortit quelques bouteilles d’Essence Lunaire. Il but d’abord une bouteille et se cacha dans les fissures entre les murs que les humains ne pouvaient atteindre. Ensuite, il commença à cultiver.

Quelques heures plus tard, il ouvrit soudainement ses yeux brillants.

Il emmagasina le reste de l’Essence Lunaire.

Juste comme ça, le gros chat noir fit la même chose chaque jour et devint de plus en plus fort jour après jour. Il sillonnait le marché noir en hypnotisant des criminels et en acquérant des sérums nutritionnels, des pilules, de l’Essence Lunaire et les consommait tous.

Dix jours entiers s’étaient écoulés.

Le corps de Big Black subit une transformation qualitative. Il était agile, rapide, avec un rugissement qui était comme celui de l’éclair. Avec une griffe, il pouvait entailler une marque profonde dans le mur. En même temps, sa voix subit aussi un changement significatif. Il pouvait faire de plus en plus de sons différents.

Finalement, pendant la cultivation, il parla soudain dans la langue humaine. « Jiang Li ! »

Finalement, il s’était transformé et avait appris à parler le langage humain. La grande quantité d’Essence Lunaire avait fait changer sa voix, lui offrant la capacité d’apprendre plus de langages.

C’était une autre nuit sans étoile.

Big Black sortit de la fissure dans le mur et commença sa chasse.

Cette fois, sa cible était une personne avec une force vitale de 1.0 qui sortait à la hâte de la Corporation Sun and Moon.

Dès que l’homme apparut, son corps fonça et tua quelques hommes qui l’espionnaient avant de partir rapidement. Big Black le suivit secrètement, et l’homme ne le remarqua même pas.

Lorsque l’homme entra dans une allée déserte, Big Black lui bloqua le chemin et apparut.

« Bordel, ça m’a fichu la trouille. Ce n’est qu’un chat. » L’homme sortit son arme à feu et était sur le point de tirer lorsqu’il vit que ce n’était rien d’autre qu’un gros chat noir. Il cracha de soulagement.

« Dors, va dormir. » En fait, Big Black parlait en langage humain. Son ton était comme de l’eau, avec un pouvoir magique illusoire. « Est-ce que ton corps est très fatigué ? Ça fait si longtemps que tu ne t’es pas reposé… »

« Oui, oui… » L’homme ne pouvait pas résister à l’hypnose de Big Black. Il était aussi quelqu’un qui pouvait entrer en Sommeil Profond, mais il n’était pas de taille contre Big Black.

Dong !

Il tomba sur le sol la tête la première.

Big Black fouilla son corps et trouva quelques bouteilles d’Essence Lunaire. Il finit une bouteille d’un coup et se dit : Il semble que mes cellules aient subi un changement et leur capacité à absorber la nutrition s’est beaucoup augmentée.

Par la suite, il se tourna vers l’homme endormi. « Combien d’argent as-tu sur ton compte ? »

« 100 000… » dit l’homme à moitié endormi.

« Très bien, lève-toi et transfère-les sur ce compte… » Big Black lui lut un numéro de compte. C’était en fait celui de Jiang Li.

« Je vais le faire. » Sous l’hypnose puissante de Big Black, l’homme fit ce qu’on lui dit de faire et sortit sa puce. Il entra son mot de passe et la transaction se réalisa automatiquement.

Ding Dong !

Jiang Li, qui cultivait dans la nuit, fut surpris. Il découvrit que sans la moindre raison apparente, 100 000 stars étaient apparus sur son compte.

Que s’est-il passé ? Qui a transféré de l’argent sur mon compte ?  Il était perplexe et rechercha celui qui avait fait le transfert, mais il découvrit que c’était un étranger. Le lieu de la transaction était Xu Hua City.

« Est-ce que les cailles me tombent toutes rôties dans la bouche ? » Jiang Li ne pouvait pas le croire.

Ding Dong. Un mail lui fut envoyé et la forme d’un gros chat noir apparut. Il parlait vraiment le langage humain. « Jiang Li, cet argent vient de la personne que j’ai hypnotisée. Ne t’inquiète pas. »

« Quoi ?! »

Jiang Li en bondit presque.

Cet article comporte 4 commentaires
  1. merci pour les chapitres
    est ce que la techenique de l’aiguille de foudre est une version batarde du sceau de la foudre de l’Empereur

    1. C’est une technique dérivée à mon avis,le sceau de la foudre étant plutôt une technique aboutie, alors que la technique de l’aiguille en serait un dérivé. Enfin, c’est ce que j’ai compris ^^
      Merci à toi 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site! Back To Top