skip to Main Content
Menu

EoC – Chapitre 61 – Un Être Monumental

Traducteur Français : Hellteach

Checkeur : Zhexiel

EoC - Chapitre 61 - Un Être Monumental

Il entra dans la maison.

La scène qu’il vit lui glaça le cœur.

Dans le salon, ses parents et sa petite sœur étaient forcés à se tenir debout dans un petit coin pendant qu’un adolescent d’environ son âge était assis sur le canapé.

Près du jeune homme se tenaient 5 gardes du corps tout de noir vêtus, chacun ayant des manières imposantes comme des chasseurs de prime. Outre cela, il y avait aussi un vieil homme d’environ 60 ans portant un bouc. Il se tenait les mains dans le dos en inspectant toute la scène.

Le loquet sur sa porte avait été brisé de force.

La table du dîner était en bazar.

Beaucoup de suppléments étaient sur le sol.

De toute évidence, la famille était en train de manger quand ces ruffians avaient cassé la porte et créé le désordre.

Et les pilules de supplément qu’il avait acheté pour sa sœur étaient collectées et empilées sur la table.

Le jeune homme écrasa une pilule avec un rictus sur le visage. « Jiang Zhengdong, tu t’es en fait caché à Xing Hua City pendant toutes ces années, en étant un petit civil, mais tu peux t’offrir quelque chose qui vaut 2 000 par pilule. Je t’ai vraiment sous-estimé. »

« Ne touche pas mes pilules ! » Le cœur de Jiang Xuan saignait et elle cria : « Toi, voleur, j’appelle la police ! »

« La police ? » Le jeune homme se mit à rire négligemment. « Jiang Zhengdong, dis-lui toi que ce n’est pas la peine d’appeler les flics. »

« Tu es le fils de Jiang Zhenyue, Jiang Liu, n’est-ce pas ? » Jiang Zhengdong avait de la haine dans les yeux. « Ce sont mes affaires avec la famille Jiang, qu’est-ce que ça a à voir avec toi ? »

« Comment oses-tu ! » dit soudain le vieil homme. « Zhengdong, comment oses-tu parler au jeune maître comme ça ! »

« Pas grave. » Jiang Liu agita la main d’une manière aristocratique. « Je ne vais pas faire d’histoires avec une personne qui est le produit d’une insémination artificielle. Il y a bien trop de gens comme lui dans la famille Jiang. Même s’ils sont tous les fruits de grand-père, ils n’ont aucun droit de propriété ni de droits de naissance. Zhengdong, je vais te demander cela aujourd’hui. Tu as quitté la famille sans son consentement et tu t’es même marié et as eu des enfants, tu te moques réellement des règles de la famille ? La personne à l’extérieur est ton fils, n’est-ce pas. Il n’est pas mauvais, il a pu se débarrasser de mes deux hommes de main, il n’a pas froid aux yeux. »

Il avait vu Jiang Li depuis des lustres mais s’en fichait complètement.

« Jiang Li, vite, va-t-en ! » crièrent ses deux parents d’une voix désespérée. « Appelle vite la police ! »

« Appeler la police ? » Jiang Liu ne regarda même pas et se contenta d’agiter les mains.

Immédiatement, cinq hommes en noir encerclèrent Jiang Li et tentèrent de le subjuguer.

Shou !

Jiang Li attaqua soudain en utilisant les cinq mouvements de la [Subjugation de la Griffe du Dragon].

Il était incroyablement rapide !

Shua shua shua ! Les images résiduelles de ses griffes étaient comme des feux qui explosaient et tentaient d’atteindre les hommes vêtus de noir.

Les hommes virent que les griffes étaient féroces et ils reculèrent en même temps, laissant Jiang Li se ruer vers ses parents.

« Petit morveux, t’es pas mauvais. »

Le vieil homme qui avait parlé fit un pas en avant et regarda Jiang Li. « Ces cinq personnes sont tous des guerriers avec une force vitale de 1.0. Tu as pu repousser 5 d’entre-eux tout seul. Un petit lycéen et pourtant déjà si prometteur. Il semblerait qu’on ne puisse pas te laisser tranquille ! »

« Gu Xiong, ne touche pas mon fils ! » le visage de Zhengdong changea.

« Ton fils ? J’ai déjà dit que des personnes comme toi n’ont pas le droit de donner la vie ! Mais tu t’es faufilé à l’extérieur et tu t’es marié, tu as eu des enfants. Tes deux fils et ta fille ne méritent pas d’exister dans ce monde, en laissant la lignée de la famille Jiang s’épandre à l’extérieur. » Le jeune homme leva la tête. « Gu Xiong, donne une leçon à son fils. »

« Oui, jeune maître. » Le vieil homme fit un pas en avant, ses yeux émettant une lueur verte étrange. Ses cheveux étaient dressés comme s’il y avait de l’électricité statique qui parcourait son corps. C’était là l’anomalie créée lorsque les cellules cérébrales opéraient à leur vitesse maximale, faisant gonfler les vaisseaux sanguins.

Immédiatement, Jiang Li se senti pris de vertiges.

« Un Hypnotiseur Secondaire ! » Il hurla connaissant l’autre identité de Gu Xiong. Il était en fait un Hypnotiseur Secondaire comme Chu Shan.

« Dors. » Gu Xiong fit quelques pas en avant alors que son corps semblait devenir de plus en plus gros. « Ton corps est plein de péchés et de saletés. Ton esprit sera décontracté et je vais te nettoyer de tes péchés seulement si tu vas dormir un peu… »

« Le seigneur dit, les gens ont des péchés quand ils descendent sur ce monde. Ils devraient s’agenouiller et se repentir constamment. »

Sa voix était très puissante.

C’était comme s’il était un pasteur qui priait Dieu.

Jiang Li sentit juste sa voix marmonner comme si le tonnerre explosait partout alors qu’un vent de fatigue balayait l’intérieur de son cerveau. Des illusions apparurent dans ses yeux alors qu’il voyait de la lumière blanche partout. Il y avait des anges qui volaient dans la lumière blanche et le corps de Gu Xiong était très grand. Il marcha en provenant de l’autre côté des nuages et chaque pas qu’il faisait provoquait chez Jiang Li l’impression que son esprit s’effondrait et lui donnait envie de s’agenouiller en adoration.

Jiang Li contempla immédiatement le Cerveau de l’Univers alors que ses pensées clignotaient rapidement en défense contre l’hypnose. Il découvrit que l’hypnose de Gu Xiong était même plus puissante que celle de Chu Shan. Dans son cerveau, la fatigue surgit comme si une montagne s’écroulait sur sa conscience.

La prouesse spirituelle de Gu Xiong était déjà entrée en Stase !

Ce genre d’esprit pouvait déjà envahir le cerveau des autres avec ses propres ondes spirituelles.

Chu Shan n’avait pas utilisé toute sa puissance à ce moment-là, donc il avait pu tout de même se défendre. Mais maintenant, Gu Xiong ne se retenait pas. Bien que son hypnose se soit améliorée rapidement, il ne pouvait pas encore entrer en Stase et par conséquent il y avait encore un énorme écart entre lui et Gu Xiong.

« Jiang Liu, stop ! » Zhengdong était sur le point de charger mais fut arrêté par un homme vêtu de noir. Il hurla : « Lorsque j’ai participé à la création de l’Essence Lunaire et de l’Essence Solaire, la famille a dit que si c’était créé avec succès, nous aurions le droit de donner la vie et a même promis de nous donner 1/10 000ème de la part. Vous autres, vous avez repris votre parole. »

« Quoi ? Tu veux encore des parts ? » Jiang Lu semblait avoir entendu la blague de l’année.  « Pourquoi la famille ne laisse-t-elle pas des gens comme vous cultiver et ne vous fait faire que des recherches scientifiques ? Parce que vous êtes les chiens qui appartiennent à la famille. Si la famille veut vous donner quelque chose, c’est une récompense, si la famille ne veut pas, alors vous n’avez rien à dire ! »

« Dors ! »

Honglong !

À cet instant, Gu Xiong émit un son encore plus fort.

Toute la maison trembla, lorsque Gu Xiong utilisa sa pleine puissance pour hypnotiser.

« Hein ? » Il y avait de la surprise dans le regard de Jiang Liu. « La prouesse spirituelle du gamin n’est pas mal, il semble que c’est parce qu’il a le sang de la famille Jiang qu’il soit si fort. Gu Xiong, estropie-le, s’il y a des problèmes, j’en prendrai la responsabilité. »

« Jiang Liu, nous sommes maintenant dans une société légale, vous autres ne pouvez pas faire tout ce que vous voulez ! » hurla Zhengdong une fois encore. Son cœur saignait en voyant son fils supporter la douleur.

« Meurs ! »

Gu Xiong ruisselait de sueur. Il ne pensait pas que Jiang Li soit si difficile à hypnotiser. Il utilisait toute sa puissance mais Jiang Li tenait encore bon. C’était vraiment remarquable.

À cet instant, son corps devint une fois encore plus gros comme un crapaud qui avalait de l’air puis exhalait subitement. Un tourbillon se créa venant de nulle part.

Ses mains formèrent des sceaux pendant qu’il énonçait des paroles véritables. Cela secoua l’esprit et tous les autres furent quasiment choqués jusqu’à l’inconscience.

Ces paroles véritables pouvaient définitivement tuer des tigres.

Jiang Li eut l’impression que son cœur craquait. Il savait que c’était une fausse sensation, mais son esprit était toujours sous le choc.

À ce moment-là, la pierre opaque qui était en sommeil sur sa poitrine se mit soudain à bouger.

« Arghhh ! »

Gu Xiong se recula soudain alors que du sang coulait de ses yeux. Il dansait frénétiquement sur place. « Quoi ? Qu’est-ce que c’était que ça ? » Son esprit commença à sombrer dans le chaos. C’était pire que cette fois là avec Renard Illusoire.

Le Cœur du Sutra du Grand Rêve m’a encore sauvé, c’est une bonne opportunité. Je vais hypnotiser. Jiang Li se réveilla et cria soudainement : « Agenouille-toi ! »

Le corps de Gu Xiong se mit à trembler.

« Hein ? » Jiang Liu était surpris et se leva soudain en relâchant sa pression incommensurable. Ses vêtements flottèrent sans qu’il y ait de vent alors qu’il relâchait sa puissante force vitale.

Il fit un pas et était déjà devant Jiang Li. Et dans la confusion du moment frappa avec son poing.

[Poing des Dieux et des Démons], art martial de rang B, [Apparition des Dieux et des Démons] !

Alors qu’il attaquait, un courant d’air se forma autour de son poing. L’air sous ses pieds semblait se comporter comme de l’eau et éclaboussait partout.

Son attaque du poing semblait surréelle tandis qu’elle arrivait devant les yeux de Jiang Li.

Trop fort !  Jiang Li ne pouvait se permettre d’hypnotiser et se mit à courir pour sa vie. Ils étaient du même âge mais Jiang Liu était d’une force absurde.

Honglong !  À l’instant où Jiang Li esquivait, le poing de Jiang Liu frappa le mur derrière lui et ce mur commença à craquer alors qu’un gros trou apparut.

Tout cela fut fait par un corps de chair et de sang.

Wu wu wu wu

À cet instant, la sirène de la police résonna à l’extérieur. Jiang Li avait déjà appelé les flics avant qu’il ne passe la porte. Maintenant, la police était finalement venue.

« Jeune maître, allons-y ! La Corporation Sun and Moon vient juste d’arriver sur Terre, nous ne devons pas laisser la moindre impression négative. » dit soudain Gu Xiong – il pouvait encore maintenir sa conscience.

« Hmm ! Zhengdong, je te laisse pour aujourd’hui. Tu n’auras pas autant de chance la prochaine fois. » Jiang Liu n’attaqua pas et fixa froidement du regard Jiang Li. « Tu étudies au lycée de Xing Hua n’est-ce pas ? Tu n’es pas digne de la lignée de la famille Jiang, je viendrai la reprendre personnellement ! »

Tandis qu’il disait cela, il partit de la maison de Jiang Li avec Gu Xiong et les hommes en noir. Ils se rendirent sur le toit et décollèrent dans une voiture volante.

Les deux hommes de mains battus furent emmenés avec eux.

Lorsque la police arriva, la maison était en pagaille.

Lorsque la police entendit la description de Jiang Li, ils prirent cela sérieusement tout d’abord. Mais lorsqu’ils entendirent que c’était la Corporation Sun and Moon, leur visage changea et il ne firent qu’une brève investigation avant de partir à la hâte. « Jiang Li, le département de police va enquêter sur ce cas, attendez patiemment s’il vous plaît. »

Mais Jiang Li n’avait pas beaucoup d’espoir concernant l’enquête.

Même si on était maintenant dans une société légale, le pouvoir de l’adversaire était trop grand. Ils pouvaient classer l’affaire d’un mot.

Il marcha lentement dans la pièce et aida ranger ce bazar avec sa petite sœur, et puis il demanda : « Papa, qu’est-ce ça veut dire tout ça ? Quelle est notre relation avec la Corporation Sun and Moon ? »

« Je ne vais plus te le cacher. » Jiang Zhengdong laissa échapper un long soupir. « Tu as aussi entendu à l’instant, je suis de la famille Jiang. La Famille Jiang est une famille énorme mais les gens à l’intérieur sont divisé en deux catégories. Une catégorie est de descendance directe, ils ont été dans le ventre de leur mère pendant dix mois. L’autre catégorie sont des enfants conçus par insémination artificielle. Il savent seulement qui est leur père mais pas leur mère. Je suis de la seconde catégorie. »

Jiang Li avait déjà tout compris.

Maintenant, les grands manitous des corporations voulaient une plus grande progéniture. Certains d’entre-eux conservaient leur sperme à la banque du sperme en attendant l’ovule de haute qualité d’une femme pour créer le bébé artificiellement. Les bébés qui en étaient issus étaient toujours leurs enfants.

Parfois, des personnages importants créaient des centaines d’enfants à la fois.

Mais ces enfants ne pouvaient pas se comparer à ceux qui étaient nés naturellement. Et il ne savaient même pas qui était leur mère.

Par la suite, ces choses furent interdites par le gouvernement. Tout humain devait naître après 10 mois de grossesse parce que les gens ne pouvaient former un lien spirituel avec leurs parents uniquement lorsqu’ils venaient au monde par le biais de la grossesse.

Ces bébés éprouvette étaient génétiquement vos enfants, mais il étaient difficilement acceptés émotionnellement.

Ce genre de choses créeraient un chaos moral.

Mais quelques énormes corporations ignoraient complètement cette loi.

« Mon père a quelques centaines de fils et la plupart d’entre-eux ont été créés artificiellement. Ces personnes ne peuvent pas cultiver et ont seulement le droit de faire des recherches scientifiques. Ils ne peuvent même pas se marier ni avoir de descendants car cela provoquerait la sortie de la lignée. » dit Jiang Zhengdong amèrement. « Mais lorsque la corporation enquêtait sur l’Essence Lunaire et l’Essence Solaire, ils nous ont promis que nous recevrions des droits à la naissance et même une part de la corporation de manière à ce que nous travaillions plus durement. Mais lorsque nous les avons créées, ils sont revenus sur leur parole. »

À quel point la Corporation Sun and Moon était-elle grande ? À combien se montait leur richesse ? Jiang Li ne pouvait pas calculer, mais il savait que cette corporation avait des établissements sur de nombreuses planètes. 1/10 00 de part se montait définitivement dans les billions.

Cet article comporte 5 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site! Back To Top