skip to Main Content
Menu

Chapitre 54 – Le Père de Miss Blade

Traducteur Français : Hellteach

Checkeur : Zhexiel

Chapitre 54 - Le Père de Miss Blade

 Cerveau de l’Univers ! 

À cet instant, toute résistance était inutile. Il contempla le Cerveau de l’Univers, accroissant son activité cérébrale dix fois plus alors qu’il essayait de toutes ses forces de ne pas être hypnotisé.

« Quel est ton nom ? »

Le vieil homme ouvrit la bouche.

Honglong ! 

À l’intérieur de ses oreilles, il eut l’impression qu’un dieu le questionnait, ce qui avait choqué son esprit et avait faillit lui faire perdre conscience.

« Jiang…Fire ! »

Jiang Li tint bon et ne révéla pas son vrai nom.

« Quel est ton vrai nom ? » demanda le vieil homme une fois encore.

« Jiang… » Jiang Li bégayait, mais essayait encore de son mieux de résister à l’hypnose et éviter que son esprit ne s’écroule.

« Jiang quoi ? Parle ! » La voix du vieil homme devint plus forte. Chaque syllabe et chaque son s’écrasait dans son oreille comme s’ils empêchaient ses cellules cérébrales de fonctionner. Il ne pouvait même pas contempler le Cerveau de l’Univers et obéirait complètement au vieil homme.

« Je vous dis que je m’appelle Jiang Fire ! » Il mordit le bout de sa lange et utilisa son esprit à son potentiel maximal. La contemplation du Cerveau de l’Univers s’accrût et du sang perla de son nez une fois encore.

Soudain, la pression se relâcha.

Le vieil homme se rassit, comme s’il n’avait rien fait.

Le visage des personnes tout autour de lui arboraient des expressions étonnées.

« Gao Ren, et vous autres, vous pouvez tous sortir. » Le vieil homme, Chu Shan, fit un signe de la main.

« Oui. »

Gao Ren et tous les autres, y compris la secrétaire, sortirent.

Chu Shan lança une serviette blanche. « Jeune homme, essuie ton nez ensanglanté. Je ne pensais pas qu’un étudiant pourrait avoir une hypnose assez forte pour bloquer la mienne. On peut dire que dans tout Xing Hua City, il n’y a personne qui puisse bloquer mon hypnose. »

Jiang Li prit la serviette et essuya le sang de son nez. Soudain, il arrêta son geste. « Vous… Comment savez-vous que je suis un étudiant ? » À cet instant précis, il était un homme d’âge moyen costaud nommé Jiang Fire.

« Non seulement je sais que tu es un étudiant, je sais aussi que tu t’appelles Jiang Li. » Chu Shan sourit : « Ton déguisement est de la qualité la plus médiocre, comment cela pourrait-il tromper mes caméras. »

Il appuya sur un bouton et sans la moindre équivoque, une prise de vue de Jiang Li apparut. On pouvait tout voir clairement, le visage était complètement visible, et il y avait même ses informations d’identité.

« Vous ! » Jiang Li était surpris.

« Tu n’as pas à t’inquiéter, jeune homme. » Chu Shan fit un geste de la main pour lui signaler d’être calme. Bien sûr, Jiang Li ressentit un tempérament harmonieux, c’était une hypnose qui calmait l’esprit.

« Pas étonnant que Xi Xi disait qu’il y avait un prodige parmi ses étudiants, et m’a demandé de trouver le temps de jeter un œil. Contre toute attente, je t’ai rencontré ici. » dit le vieil homme Chu Shan en souriant.

« Vous… » Lorsque Jiang Li entendit ces paroles, il demanda : « Qui est Miss Blade pour vous ? » Son processus de pensée était rapide et il pensa instantanément à la personne. Elle était celle qui lui avait donné des conseils sur son hypnose, Miss Blade.

« Miss Blade ? Comment donc Xi Xi a-t-elle pu avoir un tel surnom ? » Chu Shan fronça des sourcils. « Il semble que son tempérament soit encore trop féroce et n’ait pas atteint la perfection. Ce sera très difficile pour elle d’améliorer davantage son hypnose. »

Jiang Li ne prononça pas un mot, il savait que ce vieil homme était certainement un aîné de Miss Blade.

« Je suis le père de Xi Xi. » dit Chu Shan.

« Oh, c’est lao ye zi 1 donc. » Jiang Li se dépêcha de s’incliner par politesse. « Je ne pensais pas que j’aurai l’honneur de vous rencontrer ici. »

 

« Quel lao ye zi ? C’était ce qu’on utilisait il y a quelques centaines d’années. » Chu Shan n’appréciait pas qu’on se réfère à lui de cette manière, mais il inspecta Jiang Li. « Tu es un étudiant, mais tu t’es vraiment précipité au le Marché Noir de Xu Hua City, tu est drôlement brave, n’est-ce pas. Tu n’as pas peur que ces gangs là dehors te tuent ? Il y a du danger à chaque pas ici, ce n’est pas un endroit où un étudiant peut venir. »

« Oui. » Jiang Li était bien plus humble. Il était le père de Miss Blade, donc l’atmosphère devint plus facile et plus détendue. « Mais si je veux entrer à l’Université Astrale, la cultivation normale ne marchera pas. Je dois utiliser le pouvoir des drogues illicites. En plus de cela, je vais gagner l’expérience de combats entre la vie et la mort ici. C’est seulement entre la vie et la mort que ma cultivation spirituelle peut devenir meilleure. »

« C’est effectivement vrai. » Chu Shan applaudit. « Ton hypnose peut se défendre contre la mienne, tu as un futur devant toi. En temps opportun, tu pourras définitivement devenir un Hypnotiseur Secondaire. »

« Grand-père Chu, vous êtes un Hypnotiseur Secondaire ? » Jiang Li devint plus audacieux et posa la question.

« Correct, je ne vis pas à Xing Hua City, mais à Man Jia City. Je suis venu à cause des choses récentes avec la Sun and Moon Corporation. » Chu Shan ne laissa pas Jiang Li dans l’ombre à ce sujet. « J’ai entendu dire que tu as essayé d’accroître ta force et que tu as utilisé des drogues illicites, ce qui a eu pour résultat d’endommager tes cellules, est-ce exact ? »

« Oui. » Jiang Li répondit honnêtement. En face de ses aînés, il était toujours le bon gamin. « Selon les bilans de l’hôpital, là maintenant, je ne peux vivre que jusqu’à 30 ans. »

« Donc tu as besoin du fruit de la vie ? » demanda Chu Shan.

« Je veux réparer les cellules endommagées. » Il y avait de l’espoir dans le cœur de Jiang Li.

« Le fruit de la vie peut en effet réparer les cellules endommagées, mais si tu ne peux vivre que jusqu’à 30 ans, alors un seul ne sera probablement pas suffisant. Même si je te le vends à prix coûtant, tu aura quand même besoin de 5 millions. » dit Chu shan. « Et même si je suis l’un des PDG de la Corporation An Quan, je ne peux pas aller à l’encontre des règles de la Corporation. »

« Je sais cela, mais si je deviens un hypnotiseur pour votre corporation, il y aura certainement des offres spéciales pour moi, n’est-ce pas ? » marchanda Jiang Li.

« Oui, mais de manière à avoir l’approbation du conseil d’administration, j’ai encore besoin de vérifier tes capacités en hypnose. » Chu Shan appuya sur un bouton et un rang de guerriers entra. Chacun d’entre-eux avait le dos d’un tigre et la taille d’un ours. Leur force vitale était entre 0.8 et 0.9.

« Un Hypnotiseur Élémentaire normal dépenserait beaucoup de puissance cérébrale et physique juste pour hypnotiser une personne en sommeil profond. Le plus qu’ils puissent faire en une journée est 2 ou  3, et le taux de succès n’est pas élevé. Maintenant, fais donc le test pour moi, pour voir combien tu peux en hypnotiser. »

Chu Shan mit en route la diffusion en streaming. « Tu dois obtenir de bons résultats, j’ai commencé à enregistrer. Si tu te débrouilles bien et que tu prouves que tu as une valeur plus grande qu’un Hypnotiseur Élémentaire, ce sera bien plus facile pour moi de t’aider face au conseil d’administration. »

« D’accord. »

Jiang Li s’avança devant un guerrier. Ceux-ci étaient l’élite de la Corporation An Quan. On pouvait voir que leur désir de combat et leur volonté étaient tous les deux puissants. Il serait très difficile des les hypnotiser.

Le guerrier le regarda avec insouciance, comme s’il ne croyait même pas que Jiang Li puisse l’hypnotiser.

« Mon frère, regarde ma main. » Jiang Li tendit la main et l’agita devant les yeux du guerrier. Immédiatement, son rythme respiratoire fut perturbé mais il résistait encore. Dix minutes plus tard, il ne put plus le supporter et tomba doucement par terre.

« Le deuxième. »

Jiang Li débuta la deuxième hypnose, ses doigts bougeaient et s’ouvraient comme les pétales d’une fleur, comme si elle continuait à se lever. Il y avait des bruits qui provenaient de sa bouche et le deuxième guerrier tomba aussi.

« Troisième ! » Il traversa le rang, ça ne lui prit pas beaucoup de temps pour chaque hypnose. Même si ces guerriers n’y croyaient pas et étaient alertes, ils furent tout de même hypnotisés.

Peng peng peng…

Dix guerriers en rang furent tous hypnotisés et c’est seulement à ce moment-là que Jiang Li sentit que son cerveau était un peu étourdi, alors que la contemplation du Cerveau de l’Univers opérait à son maximum.

À chaque fois qu’il hypnotisait un guerrier, il tapotait sa tête comme s’il était un moine Tibétain d’il y a quelques centaines d’années, passant son pouvoir. Les guerriers hypnotisés étaient en Sommeil Profond.

« Tu es bon ! » Chu Shan se leva soudainement. « Tu peux en hypnotiser 10 en une fois ? Et un taux de succès de 100 % ? Ton efficacité est incroyable. »

Les Hypnotiseurs Élémentaires avaient aussi beaucoup d’hypnoses ratées à leur compte, mais Jiang Li n’avait même pas échoué une seule fois. C’était un miracle.

« Xi Xi avait raison. Tu es un génie de l’hypnose. » Chu Shan continua : « À partir de maintenant, tu es un hypnotiseur de notre Corporation An Quan. Quant à tes deux conditions, la première étant de ne pas enfreindre la loi, nous pouvons accepter. Notre corporation gagne de l’argent, nous ne gagnons pas d’argent uniquement sur les combats et les vols en fait. La deuxième condition, celle d’être libre, je peux aussi l’accepter. Mais quant au contrat, nous avons tout de même besoin de le signer, mais à Xing Hua City. Nous avons un bâtiment là-bas aussi, et ton contrat sera un contrat d’affaires légal. »

« Ça ira très bien. » Jiang Li se détendit. Puisqu’ils allaient à Xing Hua City pour signer un contrat légal, c’était de nature similaire à trouver un job. De nos jours, tout contrat d’une compagnie majeure, selon la loi du travail, devait être enregistré au département commercial du gouvernement. Et seulement après vérification, ces contrats seraient viables légalement.

« Très bien alors, allons à Xing Hua City. » Chu Shan ne pouvait plus attendre de faire signer Jiang Li. Les compagnies majeures se disputaient toutes ces personnes avec un énorme potentiel.

« Attendez, qu’en est-il du fruit de la vie dont j’ai besoin ? » C’est ce qui préoccupait le plus Jiang Li.

« Combien d’argent as-tu sur toi, approximativement ? » demanda Chu Shan.

« Je peux sortir 3,5 millions. » Jiang Li ne dépenserait certainement pas tout son argent immédiatement. Bien qu’il se soit procuré 3,58 millions en hypnotisant Châtiment Sanglant, ça n’en n’avait pas valu la peine pour lui et au lieu de cela, il avait endommagé son potentiel vital une fois encore. Le seul bénéfice qu’il en avait tiré, c’était d’avoir amélioré son expérience au combat et bien sûr, éliminé un chef de gang immonde.

« Tant que ça ? » Cette fois, c’était au tour de Chu Shan d’être surpris. Il savait que même les familles riches avec des biens valant des dizaines de millions ne pouvaient pas sortir 3 millions d’un coup.

« À quel prix allez-vous me le vendre ? » Jiang Li tenait à cela le plus et il ne l’expliquerait pas.

« Tu es devenu l’hypnotiseur de notre corporation par contrat. Je te le vendrai pour 4 millions, qu’en penses-tu ? » demanda Chu Shan. « Ce n’est déjà plus un marchandage, c’est le prix des ressources pour entraîner les gens. »

« D’accord, mais je n’ai pas assez d’argent sur moi maintenant, il me manque encore cinq cent mille, que puis-je faire ? Est-ce que je peux demander un prêt à la compagnie ? Et puis-je le rembourser petit à petit plus tard ? » demanda Jiang Li.

« Nous pourrons discuter de cela spécifiquement lorsque nous serons à Xing Hua City. » Chu Shan agita la main.

Trois heures plus tard, Chu Shan et Jiang Li apparurent tous les deux sur le toit du bâtiment du quartier général de la Corporation An Quan à Xing Hua City.

Le bâtiment An Quan à Xing Hua City était sur une montagne, à l’extérieur de l’aire urbaine. Toute la montagne était décorée avec du très bon matériel. Il était bleu comme l’océan et de loin, il avait l’air d’un saphir.

C’était encore un énorme bureau au dernier étage du bâtiment. Chu Shan ouvrit l’écran en appuyant dessus et un contrat y apparut. « Tu peux lire le contenu d’abord. »

Jiang Li balaya d’un regard dix lignes et découvrit que c’était le contrat de travail légitime. Il avait même les codes officiels et tout le reste. Il n’avait qu’à être signé pour être applicable légalement.

« Pas de problème, j’ai signé. » Jiang Li attendit que le contrat soit transféré sur sa carte à puce et commença à signer. Il entra sa voix, fit un enregistrement vidéo, mit ses empreintes digitales, et ensuite il l’envoya.

Il n’y avait que des contrats électroniques signés par les deux parties, puis ils seraient envoyés au département commercial pour vérification. Après la vérification finale, Jiang Li deviendrait un employé de la Corporation An Quan, et se serait trouvé un job de professionnel.

  1. NdT : 老爷子/lao ye zi est une manière polie de se référer au père de quelqu’un d’autre.
Cet article comporte 10 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Contenu protégé
Back To Top