skip to Main Content
Menu

EoC – Chapitre 46 – Je suis insignifiant

Traducteur Français : Hellteach

Checkeur : Zhexiel

Chapitre 46 - Je suis insignifiant

« Qu’en penses-tu ? Tu as du potentiel. Si tu deviens mon étudiant, tu pourras définitivement entrer à l’Université Astrale ! »

Wang Daorong continuait à essayer de l’attirer. « Avec tes capacités actuelles, il n’y a que 50 % de chances que tu ailles à l’Université Astrale, mais avec mon aide, tu aura 100 % de chances d’y entrer. »

« Je suis désolé. » Jiang Li demeura silencieux pendant un moment. «  Je ne veux vraiment pas être impliqué dans cela. Mon rêve n’est que de vivre paisiblement et heureux avec ma famille. Ma vie maintenant n’est pas difficile, et avec mes efforts, la vie de ma famille sera sur de bons rails. Mais si je vous rejoins, je serais sur les nerfs jour et nuit. C’est extrêmement dangereux et je peux aussi mettre ma famille en danger. Je ne rentrerai pas dans cette énorme tourmente. »

Il choisissait encore de refuser, pour sa famille.

Jiang Li se moquait que se soit l’ORES ou le gouvernement humain qui ait raison. Il savait seulement que les conséquences s’il s’impliquait là-dedans seraient énormément tragiques.

Il n’était que quelqu’un d’insignifiant, il ne pouvait pas juger laquelle des deux parties avait raison ou tort.

Il n’avait pas le droit de faire de commentaires là-dessus.

Même si Wang Daorong avait d’énormes ressources, comment pourrait-il les donner à quelqu’un si facilement ? Jiang Li avait toujours cru que son propre pouvoir était celui sur lequel on pouvait compter le plus. Il n’était pas stable de se reposer sur les autres.

Par conséquent, il ne se reposait pas sur ses connexions avec Lightning Dong et Liana Xue pour prendre sa revanche sur Zheng Wenbing.

Même s’ils avaient des connexions, ils ne voudraient pas nécessairement l’aider avec sa vengeance.

« Tu connais déjà mon secret. Tu penses vraiment que tu peux rester en dehors de ça ? » La voix de Wang Daorong était très froide et sans relief lorsqu’il vit que Jiang Li était aussi obstiné.

« Comme je l’ai dit auparavant, je ne suis que quelqu’un d’insignifiant. Je n’ai pas la capacité de participer dans ces grandes choses. Je ne veux pas inculper ma famille. » Jiang Li savait que Wang Daorong le menaçait. « Si vous voulez vous occuper de moi, allez-y. Je suis peut-être faible mais je combattrait néanmoins avec ma vie. »

« Tu n’as pas peur que l’ORES, celle dont vient Renard Illusoire, attaque ta famille ? » Wang Daorong regardait Jiang Li comme s’il regardait une fourmi. « Tu sais à quel point ils sont puissants. Cela ne leur prendrait qu’une nuit pour faire périr n’importe quel homme riche qui oserait s’opposer à eux. »

« Mais ils en paieraient aussi le prix. Le prix d’être pourchassé par le gouvernement humain. » Le cœur de Jiang Li battait vite. Il savait que s’il ne répondait pas bien, il serait tué par la personne en face de lui. « Je ne suis qu’une personne insignifiante. Il n’y a aucune raison pour que vous me forciez à vous rejoindre, pourquoi donc payer un prix aussi élevé. Je suis un citoyen à une étoile également, et s’ils me tuent, le gouvernement mènera certainement une enquête, et rien de bon n’en sortira pour eux. De plus, j’ai reçu la médaille du mérite Fengyun et j’ai été salué par le maire en personne. Je suis une graine sur laquelle l’école a beaucoup investi. Je ne suis pas seulement une personne normale. »

« Tu es drôlement malin. » Le visage de Wang Daorong était glacial, et c’était comme s’il pensait à quelque chose. « Tu fantasmes sur notre organisation de manière trop effrayante. La vérité prouvera que ta pensée est erronée. Tu n’as pas à nous rejoindre, notre organisation a plein de prodiges comme toi. Aussi, tu pourras découvrir que les jeunes maîtres de ton école pourraient bien faire partie de nos membres. Jeune homme, il y a des choses que tu ne comprends pas maintenant, mais lorsque tu sera plus âgé, tu sauras. »

Il partit alors qu’il terminait sur ces mots.

« Vous partez juste comme ça ? Vous n’avez pas peur que j’aille tout raconter au gouvernement ce qu’il s’est passé aujourd’hui ? » dit Jiang Li.

Wang Daorong ne fit que sourire vaguement, et ne se donna même pas la peine de lui répondre avant de disparaître dans les profondeurs du parc.

Jiang Li ne dirait rien au gouvernement parce que c’était inutile. À la place, cela lui apporterait des problèmes de menaces. Wang Daorong n’était même pas effrayé qu’il puisse rapporter le problème. Comment un plancton pourrait-il déplacer un arbre massif ?

Alors qu’il partait, il se mit soudainement à chanter à tue-tête. « Beaucoup de sacrifices sont le résultat de grands buts, ose dire à la lune et au soleil de se changer en un nouveau jour, comme regarder des meules de foin flotter sur des vagues, des héros partout sous la fumée du crépuscule… héros, jeune homme, tu ne sait pas ce que c’est qu’un héros. »

La voix avait l’air passionnée et héroïque. Faire des choses en sachant qu’elles ne pouvaient pas être réalisées. Le chemin était long, mais on le poursuivrait sans aucun regret même si cela signifiait mourir neuf fois.

Jiang Li se mit à réfléchir intensément.

Il ne poussa un soupir de soulagement qu’une fois que Wang Daorong disparut. Il était très effrayé. Il n’avait pas peur pour lui-même, mais que sa famille puisse être empêtrée dans le bazar.

Il voulait vivre une vie paisible et ne pas être mêlé à la discorde, spécialement celle de ces organisations terroristes. Il devait rester loin d’eux.

« Pourquoi Wang Daorong m’a-t-il laissé tranquille ? Il n’aurait pas dû partir si facilement. » Il y avait aussi un soupçon de doute dans le cœur de Jiang Li. « Peut-être a-t-il eu le sentiment que je ne valais pas la peine qu’il s’embête avec moi. »

Une croyance surgit soudainement de son cœur. «  Je dois être fort, être plus fort. J’ai le Sutra du Cœur du Grand Rêve. J’ai l’occasion de me tenir au pinacle de l’humanité. Pourquoi donc devrais-je supplier les autres ? »

Après ce petit incident, Jiang Li travailla encore plus dur. Il cultivait chaque nuit, se mettait en état de sommeil profond, puis cultivait encore… Il utilisa tout ce qui lui restait comme argent pour acheter des suppléments.

Il s’entraînait comme un fou.

En même temps, il étudiait également le Sutra du Cœur du Grand Rêve, contemplait le Cerveau de l’Univers, et la capacité particulière d’entrer dans les rêves des autres personnes.

Il découvrit que quand ses pensées s’élançaient au maximum, son esprit pouvait atteindre l’extérieur. Lorsqu’il se concentrait sur les cibles de l’hypnose, il pouvait communiquer avec elles dans ses rêves.

La conversation dans le rêve est purement une communication spirituelle. Il n’y avait même pas de barrière entre les humains et les chats. Il pouvait permettre au chat de connaître n’importe laquelle de ses pensées et il connaissait toutes les pensées du chat.

Être capable de communiquer avec l’esprit des animaux et leur enseigner la cultivation était une capacité particulièrement magique. Il pouvait même enseigner aux animaux les connaissances humaines et les faire ressembler aux humains.

En premier, il devait enseigner à Big Black comment stocker la nourriture et élargir sa sagesse.

C’était parce que Big Black était le plus fort, le plus intelligent et le premier à avoir été en contact avec le Sutra du Cœur du Grand Rêve.

Il croyait qu’avec son enseignement, Big Black pourrait même devenir aussi malin qu’un être humain.

Bien entendu, ceux qui pratiquaient la Contemplation du Cristal incluaient Flower Face, Big Meng, Second Meng, Third Meng, Fourth Meng et Fifth Meng.

Il y avait trop d’autres chats errants et Jiang Li ne pouvait pas leur enseigner à tous un par un. Mais avec la direction de ces sept chats, les autres chats errants ne seraient plus harcelés.

Tout spécialement avec Big Black qui était devenu le roi des chats errants. Jiang Li lui donnait du sérum nutritionnel tous les jours et lui enseignait la cultivation. Son corps était si fort que même un adulte avec une force vitale de 0.8 pourrait bien ne pas être capable de le battre.

Un jour, Jiang Li vit de ses propres yeux Big Black donner une raclée à quelques chiens errants, évitant que la portée de chatons ne soit blessée.

Il semblait que Big Black se remettait aussi des blessures dont il avait souffert lors de la Respiration Fœtale et ne mourrait pas prématurément.

« Big Black, tu dois les protéger et cultiver, d’accord ? » Jiang Li communiqua avec lui une fois encore dans ses rêves et lui enseigna quelques connaissances concernant la cultivation. Il était comme un élève d’école primaire, en enseignant à Big Black niveau après niveau jusqu’à ce qu’il comprenne finalement.

Pendant ce temps, Big Black continua à absorber les informations et à apprendre la cultivation. Il était devenu incroyablement plus fort et plus intelligent.

La propre cultivation de Jiang Li s’améliorait également avec son dur labeur journalier. Ses Sceaux de L’Empereur Spirituel changeaient constamment tandis que ses capacités d’hypnose devenaient de plus en plus puissantes. Cette série de sceaux étaient connectées aux arts martiaux et permettaient à ceux-ci de s’améliorer grandement également.

Dans la salle de combat virtuel à l’école, Jiang Li fit face au système de maître en arts martiaux une fois encore.

Les dix premiers de l’école recevaient un entraînement lourd, et chaque semaine, le système de maître en arts martiaux leur était ouvert pour trente minutes gratuitement.

Les bénéfices de combattre dans le système de maître en arts martiaux étaient nombreux.

Le vieil homme aux tresses se tenait devant Jiang Li. Bien que sa cultivation se soit grandement améliorée, Jiang Li sentait encore une pression écrasante provenant de ce maître en arts martiaux virtuel. C’était comme une énorme montagne qui ne pouvait pas être battue.

« À l’attaque ! »

Shua !

La lame de Jiang Li dessina un arc qui tranchait vers le maître en arts martiaux. Il n’utilisa pas la [Poussée Explosive du Poing Militaire] ou le niveau plus élevé du [Jiu-jitsu Désossé], ou la [Soumission de la Griffe du Dragon], il utilisa les sceaux de mains du [Sceau de l’Empereur Spirituel]. C’était comme un vent furieux, qui tranchait à travers le ciel.

Les sceaux de mains étaient profonds et contenaient un pouvoir immense. Lorsque la vitesse de ses mains n’était pas élevée, c’était comme s’il jouait des numéros de cirque avec ses doigts, mais lorsque sa vitesse atteignait un certain degré, son corps tout entier devait se déplacer avec en même temps. À la fois le pouvoir hypnotique et la puissance offensive étaient inimaginables.

« Tai Chi ! Attraper la queue du paon… »

Les mains du vieux maître en arts martiaux étaient comme le vent qui flottait pendant que son corps reculait en dissipant la force de la main en forme de lame. Par la suite, il revint et attaqua avec ses poings.

« [Tir de l’Arc Courbé du Tigre] ! »

Son poing ressemblait à une flèche et son corps était comme un arc. Il possédait une vitesse immense, et en l’espace d’une respiration, il avait déjà atteint le buste de Jiang Li, et il était extrêmement difficile de se défendre contre ça.

Jiang Li concentra son esprit et contempla avec son cerveau. Ses pensées clignotèrent et avec un rugissement tonitruant soudain, des bruits émanaient de son nez et de sa bouche. C’était comme le rugissement du tonnerre qui explosait alors qu’il levait les mains haut pour lourdement donner un coup vers le bas !

C’était là une autre position du [Sceau de l’Empereur Spirituel]. On aurait dit que des éclairs rapides frappaient en bas avec une puissance explosive. Il était comme le dieu du tonnerre qui assouvissait sa colère sur le monde. Lorsque la vitesse était rapide, la puissance aussi était rapide et elle faisait voler le sol en éclats et explosait dans l’air.

Pada !

Ce coup rencontra précisément la trajectoire du maître en arts martiaux alors que les deux poings entraient en collision.

Le maître en arts martiaux fit levier vers le haut ! Son poing était comme une lance qui soulevait une voiture.

Jiang Li sentit qu’il était envoyé voler mais il secoua immédiatement son corps. Ses bras convulsèrent rapidement alors que ses doigts dansaient comme des fleurs qui tombaient du ciel pour diffuser la puissance de l’attaque.

Comparé au dernier examen, son expérience de combat et sa force avaient toutes deux  augmenté d’un niveau.

[Apparition des Dieux et des Démons] !

C’était un art martial de rang B, le [Poing des Dieux et des Démons] !

Soudain, le maître en arts martiaux envoya un autre coup de poing, en utilisant un art martial de rang B. Cependant, Jiang Li pouvait encore le gérer cette fois. Son corps sauta et son jeu de jambes était sophistiqué comme des fleurs. Ses mains se levèrent en créant l’impression d’un lotus doré qui émergeait du sol.

C’était un autre signe de mains du [Sceau de l’Empereur Spirituel].

Jiang Li fut finalement écrasé et envoyé voler par le système de maître en arts martiaux après dix minutes d’échanges de coups.

En trente minutes, il avait été envoyé valdinguer 3 fois.

Il avait le sentiment que son expérience en arts martiaux s’était significativement améliorée. Malheureusement, il n’avait que 30 minutes d’entraînement chaque semaine. S’il pouvait s’entraîner quelques heures chaque jour, il pourrait définitivement cultiver le [Sceau de l’Empereur Spirituel] à un plus haut niveau.

Ding Dong !

Son entraînement était terminé et il acheta un tube de sérum nutritionnel. Soudain, une voix résonna de sa carte : « Il reste moins de 1000 stars sur votre compte. Transaction refusée. »

« Hein ? »

Jiang Li trébucha, il ne pensait pas qu’il serait si vite à court d’argent.

Mais c’était encore raisonnable. Depuis qu’il avait vu Wang Daorong, il avait passé ces quelques jours à s’entraîner comme un fou et avait utilisé tout son argent de côté pour acheter toutes sortes de suppléments nutritionnels. Il avait encore besoin d’entraîner ces chatons et sa sœur. Sans s’en apercevoir, l’argent qu’il avait dérobé grâce à l’hypnose à Xu Hua City et les compensation provenant de Zheng Wenbing avaient été entièrement dépensés.

C’était inévitable. Une grosse somme d’argent était nécessaire pour entraîner un maître. Quant à ceux du même niveau qu’Ou Yang Xing, cela demandait probablement des millions de stars, et en plus avaient des exigences élevées quant au talent.

Jiang Li n’avait dépensé que quelques centaines de milliers de stars. C’était très correct qu’il ait pu s’entraîner lui-même jusqu’à ce stade.

« On dirait que je vais avoir besoin de rendre à nouveau visite à Xu Hua City. Mes prouesses spirituelles se sont améliorées d’un niveau et mon hypnose est même en train de devenir plus puissante. Mes capacités ne sont pas au-dessous de celles d’un Hypnotiseur Élémentaire. Gagner de l’argent est de plus en plus facile pour moi maintenant. Si seulement je pouvais trouver ces chefs de gangs… »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site! Back To Top