skip to Main Content
Menu

EoSP – Chapitre 53- Drop Chanceux (4)

Traducteur Français : MelkAz
 Éditeur : MelkAz

Chapitre 53 - Drop Chanceux (4)

Au moment où Quiyote annonça son abandon, il se coucha sur le sol, visage et ventre à plat tel un cadavre.

— Est ce que ça va ?

— Il est complètement défoncé. Hey, Quiyote ! Quiyote ! Allô ! Ne me dis pas que tu t’es déconnecté ?

Les amis de Quiyote le piquaient, essayant de le consoler en se moquant de lui en même temps.

Hyrkan les regarda à une distance appropriée.

« …il ne semble pas qu’ils veuillent m’attaquer. »

Hyrkan ne les regardait pas parce qu’il n’avait rien de mieux à voir.

Bien qu’on pouvait en premier lieu lancer un défi équitable, il n’était pas rare de changer les termes du défi dès le moment d’une défaite.

Hyrkan avait connu de tels événements plus souvent que la plupart des gens. Avant de revenir dans le passé, sa notoriété était comme son surnom l’indiquait.

En même temps, le style de combat d’Hyrkan n’était pas vraiment chevaleresque. D’une certaine façon, c’était sale, mais la principale raison pour laquelle cela irritait les gens était ses résultats accablants. Dans un combat, il semblait approprié pour les combattants de perdre chacun un bras contre un poignet. Cependant, ce n’était pas le cas pour Hyrkan. La façon dont il submergeait ses adversaires donnait à ces derniers un sentiment de désespoir. Ceux qui pensaient qu’ils étaient bons aux combats étaient tailladés sur place.

En tout cas, Quiyote et ses amis ne semblaient pas vouloir aller à l’encontre de leurs paroles.

Cela ne signifiait qu’une chose.

« Il est temps d’obtenir mon salaire. »

Les cinq-mille or étaient pour le gagnant, et la montre-bracelet était le droit du gagnant.

Une fois qu’il les aurait reçus, Hyrkan projetait de partir sans se retourner. Après tout, il aurait reçu de l’argent pour compenser sa présence ici. De plus, Hyrkan était très intéressé par la montre de Quiyote.

« Si cela me donne une arme, je pourrais probablement nager dans la viande pour quelques jours. »

L’armure de Quiyote était l’ensemble du [Mamba Blanc]. Cependant, il était d’un design différent de celui du joueur qu’Hyrkan avait rencontré la dernière fois. Elle avait probablement été faite par une personne différente. En tout cas, c’était cher. Bien que chacun des éléments de l’ensemble du [Mamba Blanc] possédait de bonnes options, son effet de set était bien plus monstrueux. C’était même mieux que de porter un objet unique.

À ce stade, les objets les plus chers étaient ceux entre les niveaux 70 et 90. Non seulement les joueurs à ces niveaux avaient commencé à jouer dès le début du jeu, mais ils étaient aussi du type à dépenser énormément d’argent sur les jeux. Sinon, à moins qu’ils aient du talent et des capacités comme Hyrkan, il était impossible d’entrer dans cette échelle de niveau. Puisqu’ils pouvaient revendre le set pour presque le montant exact pour lequel ils l’avaient acheté, il n’y avait aucune raison de ne pas dépenser une grosse somme d’argent.

Il n’y avait aucun moyen pour que quelqu’un portant un ensemble du [Mamba Blanc], en particulier quelqu’un qui était d’accord pour miser cinq-mille or dans un duel, épargnerait de l’argent sur l’achat de ses armes.

Si une arme tombait de la montre, Hyrkan aurait vraiment atteint le jackpot !

Non, ce serait un jackpot même s’il recevait un élément de l’ensemble du [Mamba Blanc].

« C’est pourquoi les gens doivent vivre avec bonté. »

Alors qu’Hyrkan pensait à des absurdités, Quiyote, qui était restée sans voix pendant un moment, se leva finalement.

— Tu es enfin debout. Idiot. Pourquoi mises-tu cinq-mille or uniquement pour un duel ?

— Quel gâchis.

Ses amis lui donnèrent chacun quelques mots. Quiyote les ignora tout simplement et se dirigea vers Hyrkan. Ce dernier regarda Quiyote à travers son masque hahoe avec sa garde baissée. Regardant l’attitude d’Hyrkan, Quiyote enleva son casque. Un bel homme blond aux yeux bleus montra son visage.

Il regarda Hyrkan et parla.

— Sensationnel !

★★★

« Incroyable. »

Pour Quiyote, son combat contre Hyrkan avait été comme un cauchemar. Tout ce à quoi il avait pensé avant le combat avait été imaginé en vain. Il ne pouvait rien faire contre la situation dans laquelle il était désormais. Tout était en dehors de ses attentes et en dehors de son imagination. Il s’était fait battre impitoyablement.

Cependant, aux yeux de Quiyote, son combat contre Hyrkan avait l’air plus récent que n’importe quel combat qu’il n’avait jamais eu auparavant.

Cela dépassait le niveau « récent » et atteignait le niveau où il pouvait encore le revivre parfaitement.

« Ouais, c’était un vrai combat ! »

Les duels que Quiyote avait fait jusqu’à maintenant était des échanges de compétences différentes pour voir qui pouvait infliger le plus de dégâts. C’était ça. C’était quelque chose que l’on pouvait trouver dans une simple console ou dans un jeu PC et encore moins dans un jeu VR.

Cependant, c’était différent avec Hyrkan. Dans un monde virtuel aussi réel que le monde réel, Hyrkan utilisait toutes les lacunes de son adversaire et les exploitait.

Voilà à quoi ressemble un vrai combat ! Hyrkan semblait aussi le dire.

Sale ? Pauvre ? Dans une guerre où des vies étaient en danger, de tels mots étaient flatterie. Ce n’était pas un jeu de sport. Le but n’était pas de marquer plus de points que l’adversaire.

« Je le veux comme professeur. »

En ce sens, le combat contre Hyrkan était devenu un tournant pour Quiyote. Quiyote sentit qu’il ouvrait enfin les yeux. Du fond de son cœur, il voulait apprendre à se battre sous la tutelle d’Hyrkan.

D’un autre côté, la fierté de Quiyote ne le laissait pas baisser la tête.

En tant que tel…

— J’ai beaucoup appris. Je reviendrais te défier un jour.

Quiyote enleva l’arme qu’il portait de sa fente et la donna à Hyrkan.

— C’est le paiement pour ce combat, tout comme pour le suivant.

Cette épée était l’objet le plus cher en possession de Quiyote.

Hyrkan regarda l’arme pendant un moment.

Il avait senti que l’affaire devenait un peu plus complexe.

« Hmm. »

Il voulait l’arme. Cependant, par son calcul, il pourrait être plus rentable de recevoir cinq-mille or et la montre. Après tout, il y avait une chance que la montre laisse tomber l’arme. Et dans ce cas, il recevrait à la fois l’or et l’arme.

Cependant, la situation n’était pas celle où il pouvait accepter la dernière option.

Un challenger qui acceptait sa défaite et promettait une prochaine fois avait le droit de recevoir un traitement approprié.

De plus, une telle expérience était extrêmement rare pour Hyrkan. La plupart des gens qui perdaient face à lui ne faisaient pas ce qu’ils avaient promis, mais ils juraient avec colère.

« Quel homme intéressant. »

Hyrkan récupéra l’arme et demanda.

— Ton nom ?

— Quiyote. Non, c’est Don Quiyote.

Don Quiyote.

C’était le nom complet de Quiyote. Il avait mal orthographié Don Quixote en insérant Don Quiyote lors de la création de son personnage. Pour cacher son erreur, il se présentait comme Quiyote au lieu de Don Quiyote.

Quand Hyrkan entendit son nom.

« Ah. »

Hyrkan se souvint.

« Le Challenger Don Quiyote. C’est lui ? »

Le Challenger Don Quiyote.

Alors qu’Hyrkan se faisait un nom en tant que Massacreur de Héros, même si ce n’était pas autant qu’Hyrkan, il y avait un autre joueur qui se faisait connaître grâce au PvP. Hyrkan n’avait jamais eu l’occasion de le rencontrer. Bien que ses compétences en PvP étaient monstrueuses, il n’était pas intéressé à en faire son objectif principal. Ce joueur était seulement devenu célèbre pour son habilité en PvP, car un nombre incalculable de personnes l’avaient combattu.

« Je ne l’ai pas reconnu parce que ses compétences sont trop faibles. »

Hyrkan était légèrement surpris. Le Don Quiyote qu’il connaissait était suffisamment doué pour s’appeler le Challenger. Cependant, celui qu’il avait affronté cette fois était juste moyen. S’il gagnait contre quelqu’un de son niveau, ce ne serait que grâce à ses objets.

Bien sûr, il deviendrait meilleur au fil du temps. Il n’était pas rare que les joueurs fassent de grands progrès grâce à certains événements. Peut-être que le combat d’aujourd’hui pourrait même être cet événement.

Hyrkan sourit légèrement.

Qui aurait cru que je rencontrerais quelqu’un comme lui d’une telle manière ?

— Don Quiyote. Je m’en souviendrai.

« La vie nous réserve parfois de sacrées surprises, n’est-ce pas ? »

À ce moment, bien que ce ne fut qu’un instant, Hyrkan pensa pour la première fois depuis un moment que Warlord était amusant.

★★★

[Épée du Héros Orc] * Propriétés principales:
– Objet de rang Rare
– Force +66
– Endurance +66
– Niveau requis: 60
– Condition requise: Minimum de 350 points de force
* Sous-propriétés:
– Augmente la force proportionnellement au niveau de l’utilisateur
– 9% de chances d’ignorer la défense de tous les monstres
– 9% de chances d’ignorer la défense d’un monstre de type animal
* Divers
– Une épée utilisée par un [Orc Bleu] mutant, le [Héro Orc]. Après avoir massacré un nombre incalculable d’ennemis, il obtint un pouvoir mystique pouvant voir à travers les faiblesses de ses ennemis.

« Whoa. »

Immédiatement après le départ de Quiyote et de ses amis, Hyrkan enleva son masque et son casque et vérifia l’option de l’épée qu’il avait reçue. Quand il l’eut fait, il ne put pas s’empêcher de cligner des yeux avec étonnement.

« L’épée du HO* ? N’est-ce pas une épée de rang unique ? » (*héros orc)

L'[Épée du Héros Orc].

Pour les épéistes, en particulier les attaquants, elle était connue pour être meilleure que certains objets uniques.

« La dernière fois que j’ai vérifié… Je pense que c’était quinze-mille or ? Je peux la vendre immédiatement pour au moins treize-mille.

Son prix était de quinze-mille or.

Bien que son offre ne soit pas trop faible, en raison de sa popularité parmi les épéistes de niveau 60, elle avait atteint un prix élevé. À l’image de sa popularité, si quelqu’un essayait de la vendre, il pouvait le faire en quelques jours. C’était incomparable au costume de corps de lion qu’il essayait toujours de vendre.

Bien sûr, il n’y avait aucune raison pour Hyrkan de vendre cet objet.

« Si c’est pour ça, qui se soucie encore du pouvoir magique ou autre ? »

Bien que les armes avec une obtention de pouvoir magique étaient idéales pour Hyrkan, c’était différent si c’était l'[Épée du Héros Orc]. Plutôt que d’invoquer un autre squelette avec son pouvoir magique supplémentaire, Hyrkan ferait bien mieux d’utiliser lui-même cette épée.

« Donner cette arme juste comme ça… à quel point est-il riche ? »

Hyrkan réalisa à quel point Quiyote était généreux.

Bien sûr, c’était possible parce que c’était un jeu. Quand deux personnes se disputaient et se battaient dans le monde réel, une personne ne disait pas : « Je t’aime bien. Voici ma montre Rolex, battons-nous à nouveau. »

Si Hyrkan était à sa place, il n’aurait jamais fait une telle chose.

« Assez romantique, n’est-ce pas ? »

D’une certaine manière, Hyrkan était envieux. Ce n’était pas seulement parce qu’il avait de l’argent, mais qu’il pouvait jouer à Warlord aussi aisément. Le fait qu’il puisse purement apprécier le jeu rendait Hyrkan jaloux.

Pour Hyrkan, Warlord était sa vie. Un chemin et des moyens. Bien qu’il y ait eu des moments où il s’amusait, au final, c’était un outil de survie. Tout ce qu’il faisait était efficace et fait dans le but d’atteindre un résultat. La joie venait après.

Hyrkan ferma la bouche.

« Réussir à me rendre émotif… »

« Réveille-toi, An Jaehyun ! Ce n’est pas le moment de faire le sentimental ! »

Après s’être réprimandé, Hyrkan retourna à son mode de pensée habituel.

« C’est assez. »

Bien que ce ne soit pas la goutte d’espoir qu’il espérait, elle n’en était pas moins une. De plus, cela avait redonné confiance en Hyrkan.

« Avec ça, une fois que je serai niveau 60, je pourrai chasser le Boss de la Chaîne de Montagnes Bulkas, le [Guerrier Ours]. »

Le Boss de la Chaîne de Montagnes Bulkas, le [Guerrier Ours].

C’était un ours monstrueux qui marchait sur deux pattes, et portait une grande épée qui pouvait facilement projeter des frissons le long de la colonne vertébrale de la personne la regardant.

Son plan original avait été de le chasser lorsqu’il serait vers la fin des niveaux 60 ou même après avoir atteint le niveau 70. Cependant, maintenant qu’il avait l'[Épée du Héros Orc], il pouvait l’essayer dès qu’il atteindrait le niveau 60.

« Bien. »

La chasse au [Guerrier Ours] était le point de départ.

« Je vais le chasser et commencer officiellement la quête du scénario du Prince Immoral. Ça va être mon point de départ pour tout prendre pour moi. »

Le début de la deuxième quête du scénario principal !

Hyrkan sourit.

« Il est temps de trouver une arme utile à utiliser jusqu’au niveau 60. »

Sur ce, Hyrkan se retourna.

— Pourquoi ne pas repartir chasser un paquet de [Singes Épéistes] ?

Cet article comporte 4 commentaires
    1. Quand les singes auront perdu leur dents ! (Où en gros quand un événement imprévu arrivera ou qu’un singe laissera tomber l’objet.^^)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site! Back To Top