skip to Main Content
Menu

Douluo Dalu – Chapitre 9

 


Chapitre 9 : Le premier Anneau Spirituel de l’Herbe Bleu-argentée

Partie 1

« La cultivation d’un Maître Spirituel avant vingt ans est d’une importance capitale ; on peut même dire que le niveau atteint à vingt ans décide du futur d’un Maître Spirituel. Le niveau 30 représente une frontière aussi grande que la différence entre les Cieux et la Terre. Si un Maître Spirituel peut dépasser ce niveau avant vingt ans, son futur sera sans limite. S’il n’y arrive pas, il sera alors incapable de le dépasser durant toute sa vie. La jeunesse a l’avantage et le potentiel. Et de ce fait, tu n’as pas une minute à perdre. Je pourrai t’aider à obtenir ton premier et ton deuxième Anneau Spirituel, mais je ne serai pas assez fort pour t’aider à obtenir le troisième. À ce moment, tu pourra uniquement compter sur toi-même. Il n’y a pas de raccourcis sur la route de la cultivation du pouvoir spirituel, tu ne peux que cultiver pour accroître ton pouvoir spirituel. Même si tu possèdes un pouvoir spirituel inné maximum, tu ne dois pas être fainéant, sinon tu ne mérites pas d’être mon disciple. »

« Luoluo ! » C’est alors que le cri de Luo San Pao retentit.

Les Esprits ne faisaient qu’un avec les cultivateurs, Grand maître fut immédiatement alerté et s’élança dans la direction du cri.

À cette heure, le ciel était déjà complètement noir et on pouvait observer au loin une dizaine de points vert-mousses approchant dans leur direction.

« Ce sont des Loups Infernaux. » La voix de Grand maître était quelque peu étouffé. Mais il dit sans la moindre trace de panique : « Tang San, reste là. »

Luo San Pao laissait sans cesse s’échapper des « luoluo », semblant menacer les créatures qui se rapprochaient. Ce que Grand maître ne vit cependant pas que dans les yeux de Tang San apparut une faible lueur violette, lui permettant de voir dans la nuit noire.

Il y avait en tout six Bêtes Spirituelles loups, leur corps faisaient un mètre soixante de haut, d’une couleur grise métallique et cette lumière vert-mousses étaient leur yeux. En ce moment, ils se rapprochaient lentement et en ligne de Luo San Pao.

L’odeur de Luo San Pao semblait les perturber et pendant qu’ils se rapprochaient, ils ne l’encerclaient pas entièrement, ne formant qu’un demi-cercle autour de lui.

Grand maître grogna froidement, « Une meute de loups d’à peine dix ans ose venir me harceler !? San Pao. »

Luo San Pao rugit gravement, un bruit d’inspiration aussi fort qu’une tempête surgit et son ventre déjà gros à la base, grossit encore plus, ressemblant à la fin une balle géante.

Grand maître leva la main et la secoua et un anneau de lumière jaune surgit afin d’aller encercler Luo San Pao alors qu’il criait fortement : « Transperce l’air tel la foudre, fait gronder les Cieux et trembler la Terre Luo San Pao ! »

Les deux yeux bleus clairs de Luo San Pao se mirent brusquement à briller, l’anneau de lumière jaune centré autour de son corps ressemblait à un rideau de lumière. Le corps rond s’éleva violemment dans les airs, montant jusqu’à l’étonnante hauteur de cinq mètres. La silhouette se retourna alors et un son aussi fort que la foudre retentit en un instant.

Deux masques en tissu étaient apparu comme par enchantement dans les mains de Grand maître. Il en donne un à Tang San avant de mettre le deuxième sur son visage.

Tang San apporta inconsciemment le masque à son visage, fixant sans ciller les actions de Luo San Pao. Juste après ce terrible son, il ne put que voir apparaître un nuage de lumière jaune, recouvrant les six Loups Infernaux.

Sous le coup de Luo San Pao, les corps des six loups s’envolèrent comme des cerf-volants dont on aurait coupé les fils, planant sur plus de dix mètres. Deux loups malchanceux s’étaient écrasé hanche la première contre des troncs d’arbre, hurlant de douleur mais incapable de se relever.

Les autres loups roulèrent un peu sur le sol. Tang San pouvait clairement voir le sang frais qui coulait de la bouche de ces loups, attestant de la force de l’onde de choc. Après quelques wuuu wuuu plaintifs, tous les loups, sauf les deux au sol, s’enfuirent rapidement.

Même à cet instant, Grand maître n’oublia pas d’instruire Tang San, « Le corps des loups n’est pas très différent de celui des chiens, l’expression « tête de bronze, squelette d’acier, hanches en tofu » les décrit très bien : la taille est leur plus gros point faible. » Tout en parlant, Grand maître s’approcha des loups et sortant un couteau, il acheva les deux bêtes immobiles avant de répandre du réalgar sur leur corps, cachant l’odeur de sang.

« Regarde bien, des Anneaux Spirituels sont sur le point d’apparaître. » Grâce à l’avertissement de Grand maître, Tang San commença à prêter attention aux cadavres de loup. Après leur mort, deux cercles émanant une faible lumière blanche apparurent. Les cercles vacillaient comme s’ils allaient disparaître à n’importe quel moment.

« Ceci est un Anneau Spirituel ; comme ces bêtes ont été tués par moi, si mon pouvoir spirituel avait atteint le niveau requis, j’aurai pu absorber cet Anneau afin de continuer ma cultivation. La méthode d’absorption d’Anneau Spirituel est très basique : il suffit d’attirer l’Anneau dans son corps puis de méditer afin d’absorber l’énergie de l’Anneau. »

Une faible lueur violette apparut autour de la main de Grand maître, faisant un geste de la main vers l’anneau d’un des Loups Infernaux, celui-ci flotta jusqu’à lui, mais ne rentra pas dans son corps.

« Mon niveau spirituel n’est pas assez haut, de ce fait, je ne peux pas absorber cet Anneau Spirituel. Dans deux heures, il disparaîtra de lui-même. Petit San, donne moi deux radis blancs. »

« Tout de suite. » Tang San tritura sa ceinture, en sortant deux radis blancs et les donnant à Grand maître.

Grand maître passa les radis à Luo San Pao, qui après plusieurs luoluos excité, les avala à la vitesse de l’éclair.

« Les Esprits Variants ne peuvent pas être jugés comme les autres Esprits. Luo San Pao peut manger afin de réduite ma consommation de pouvoir spirituel. Mais cela ne marche que pour trois attaques, après chaque attaque il doit immédiatement manger. »

« Est-ce que Luo San Pao ne mange que des radis ? » Demanda Tang San.

Grand maître lui jeta un regard rempli de désespoir et dit : « Comme tu l’as vu, Luo San Pao attaque en pétant et si je n’avais pas amené des masques, tu ne pourrais peut être déjà plus supporter l’odeur. Les Bêtes Spirituelles ne peuvent également pas la supporter, c’est pour ça que ces Loups Infernaux ont fuis rapidement. Le radis blanc, lui, est considéré comme le meilleur aliment en matière de flatulence. Avec juste deux radis, Luo San Pao peut récupérer deux fois plus vite ce qu’il a dépensé en une attaque. »

Partie 2

Ce genre de choses marche aussi ? Tang San voulait rire un peu, mais voyant l’amertume dans les yeux de Grand maître, il n’osa pas laisser échapper son rire. Il pouvait imaginer combien il était embarrassant de posséder un Esprit qui attaquait en pétant. Avec la dignité de Grand maître, comment pouvait-il bien le vivre ?

« Luoluo, luoluo, luoluo… » Au moment où les cris résonnèrent, l’amertume dans les yeux de Grand maître fut remplacé par une lumière froide et il attrapa Tang San par la main.

Leurs alentours devinrent rapidement silencieux et Tang San pouvait vaguement entendre un bruissement. Une légère mauvaise odeur se répandit dans l’air, mais elle n’était pas très forte et même un peu douce avec un arrière goût de thé.

Le nez de Tang San remua et il dit inconsciemment ; « Du poison. »

La main de Grand maître bougea et cette fois, deux anneaux de lumière apparurent de son corps avant d’encercler Luo San Pao, tandis qu’il fixait avec attention la direction du bruit, « Cette nuit n’est vraiment pas calme. »

Le bruissement disparut. Tang San activa la Technique Céleste Mystérieuse et son Oeil du Démon Violet au maximum. Il aperçut indistinctement une tête triangulaire de serpent sortant d’un arbuste et une pair d’yeux qui regardaient dans leur direction. Peut-être parce qu’il craignait les effets du réalgar, le serpent ne continua pas son approche.

« Grand maître, là-bas. » Tang San pointa du doigt dans la direction de la tête de serpent. À ce moment, il était trop tard pour que Grand maître pense à pourquoi Tang San pouvait voir un endroit que ses yeux ne pouvaient pas atteindre. À la vitesse de l’éclair, il lança une fusée éclairante, qui provenait de son bracelet spirituel, vers l’endroit que pointer Tang San.

La fusée déjà allumée par le vent, roula sur le sol et éclaira les alentours, permettant afin à Grand maître de voir la tête de serpent. Inspirant une bouchée d’air froid, il dit : « C’est un Serpent Datura, pourquoi est-ce que ce genre de violente Bête Spirituelle apparaîtrait dans l’orée de la Forêt de Chasse Spirituel. J’espère vraiment qu’il n’a moins de cent ans. »

« Siisii, siisii », comme s’il avait été provoqué par la fusée, le serpent leva lentement la tête, hissant vers Luo San Pao. Mais l’effet repoussant du réalgar était toujours présent et le serpent ne continua toujours pas d’avancer.

« Le poison du Serpent Datura est extrêmement puissant, non content d’avoir un effet paralysant, il peut aussi endommager le système nerveux. C’est une des Bêtes Spirituelles les plus puissantes parmi les types poison. Son corps est extrêmement résistant, même un sabre n’arriverait pas à le blesser, ses seuls points faibles sont ses yeux et sa bouche. Il est également très rapide et possède un caractère très agressif. Lorsqu’il rencontre des humains, il lancera presque toujours une attaque. Le réalgar n’arrivera pas à le retenir très longtemps, il attend juste la bonne opportunité.

Tang San n’eut pas peut après avoir entendu la description du serpent par Grand maître. Durant sa première vie, la Secte Tang possédait une large variété de serpents et bien qu’elle ne possède pas ce genre de serpent, il n’était pas sans expérience avec les serpents. Le bout de la tête du serpent montrait qu’il était extrêmement venimeux et de par l’épaisseur de sa nuque, il était possible de deviner que le septième cun(1) n’était pas sa faiblesse. Il n’avait également aucun moyen de savoir comment ce serpent qui possédait du pouvoir spirituel aller attaquer.

Grand maître tira Tang San derrière lui et dit, « Petit San, laisse moi maintenant t’apprendre un principe très important : « Plus d’anneaux et plus d’os, montre ta force ; moins d’anneaux et moins d’os, cours à toutes jambes ». Ici anneaux fait référence aux Anneaux Spirituels que tu possèdes et os à tes Os Spirituels. En ce qui concerne les Os Spirituels, je t’apprendrai tout cela plus tard. Souviens toi juste que si tu as clairement plus d’anneaux et d’os que ton adversaire, lance ton attaque la plus puissante, afin de maîtriser au plus vite ton adversaire. Et dans l’autre cas, tu ne dois absolument pas hésité à t’enfuir. Ta dignité ne sera jamais plus importante que ta vie. Si ce Serpent Datura est une Bête Spirituelle de dix ans, nous pourrons toujours essayer de nous battre. Mais s’il s’agit d’une Bête Spirituelle centenaire, nous nous enfuirons tout de suite. »

« Transperce l’air tel la foudre, fait gronder les Cieux et trembler la Terre Luo San Pao ! » Ayant terminé son explication, Grand maître donna l’ordre d’attaquer à Luo San Pao.

Les anneaux de lumières jaunes brillèrent une fois de plus et le corps de Luo San Pao s’envola comme avant. Mais malgré le fait qu’il est mangé deux radis, l’énergie qu’il avait dépensé en attaquant les loups n’avait toujours pas récupéré, il n’avait donc qu’assez de force pour deux attaques.

L’attaque de Luo San Pao produisit un son semblable au tonnerre. Et même si le Serpent Datura était très rapide, l’attaque de Luo San Pao faisait effet sur une large zone, rendant le serpent incapable d’éviter l’attaque.

Seul l’immense corps du serpent volant à travers les cieux était visible.

« Commence à courir. » Grand maître ne jeta qu’un dernier regard au Serpent Datura. Le niveau de cultivation du Serpent Datura était en relation avec la taille de son corps. Avant d’atteindre le millénaire, le corps du serpent grandissait d’un centimètre par an. Le corps de ce serpent faisait clairement plus de trois mètres et s’approchait même des quatre, faisant de lui une Bête Spirituelle de presque quatre cent ans. Grand maître ne pensait pas qu’il pouvait faire face à une tel bête avec son maigre niveau 29, surtout quand son Esprit n’appartenait pas vraiment à la catégorie des Esprits puissants.

Guagua, des bruits funestes se firent entendre. Grand maître commença à tirer Tang San afin de s’enfuir. Il tourna alors la tête vers le serpent, seulement capable de découvrir que l’onde de choc de Luo San Pao n’avait pas été assez puissante pour blesser le Serpent Datura et au moment où son corps toucha le sol, il s’élança directement à leur trousses. À chaque fois que son corps touchait le sol, il rebondissait tel un ressort, atteignant une vitesse incroyable et se rapprochant constamment de Grand maître.

La vitesse de Luo San Pao était égale à celle de Grand maître, alors qu’il les suivait de près, un regard paniqué apparaissant dans ses grand yeux bleus.

« Disperse le vent tel le brouillard, ensorcelle vers un sommeil profond Luo San Pao ! »

Grand maître cria une nouvelle fois et Luo San Pao fit alors un salto avant au-dessus d’eux. Tandis qu’avec un puuu, un gaz jaune s’échappait de ses grosses fesses, se répandant à l’air libre.

Avec les deux Anneaux Spirituels qu’il possédait, Grand maître pouvait changer les effets des pets de Luo San Pao : un était une onde de choc l’autre était une hypnose. Toutes deux avaient été utilisées à ce moment.

Partie 3

Le Serpent Datura sauta rapidement par-dessus le nuage jaune, mais il n’avait clairement pas été hypnotisé. Étant lui-même un type poison très puissant, sa résistance à l’égard du poison était largement supérieure à celle d’une Bête Spirituelle normale et il n’avait été que légèrement ralenti.

Les trois coups de Luo San Pao avait été utilisé et son corps avait clairement rapetissait. À ce moment, lui nourrir des radis blancs n’aurait aucune utilité.

Les deux Anneaux Spirituels retournèrent dans le corps de Grand maître. Il était possible de voir la lumière de son pouvoir spirituel se répandre tout autour de son corps, alors qu’il augmentait au maximum sa vitesse, tout en tirant Tang San. Il continuait à sauter par-dessus les obstacles sur son chemin, espérant pouvoir distancer le Serpent Datura derrière lui.

Grand maître connaissait très bien les caractéristiques du Serpent Datura : ce genre de Bête Spirituelle cruelle et sauvage n’avait qu’un défaut : la patience. Si elle était incapable d’attraper leur proie rapidement, elle abandonnerai facilement.

Malheureusement, le Serpent Datura qu’il avait rencontré aujourd’hui était particulièrement tenace. Il était impossible de savoir s’il était furieux à cause des attaques de Luo San Pao ou du réalgar, mais il continuait de poursuivre Grand maître et Tang San inlassablement, sa vitesse inégalée, se rapprochant de plus en plus.

« San Pao, retiens le un moment. » Avec l’ordre de Grand maître, le corps gras de Luo San Pao se retourna afin de faire face au Serpent Datura, essayant d’utiliser son corps afin de le bloquer.

Mais ce serpent, non content d’être extrêmement rapide, avait également d’excellents réflexes. Son corps se plia tel un ressort en un instant avant de se détendre et d’atteindre Luo San Pao en un instant afin de le mordre.

« Luoluo—— »Luo San Pao laissant un cri à en glacer le sang, son corps s’écrasant au sol. Grand maître agita ses deux mains et le corps de Luo San Pao se transforma immédiatement en une lumière violette retournant dans son corps.

Grand maître pleurait en son for intérieur, son passé lui revenant constamment en mémoire. Il voulait demander aux Cieux, pourquoi il était aussi malchanceux dans cette vie ? Pourquoi ? Pourquoi tout se terminerai ainsi ? Sa chute allait même impliquer Tang San, un simple enfant.

Alors que Grand maître était déjà désespéré, au point de déjà sentir les crocs du Serpent Datura se planter dans sa nuque, il découvrit qu’il ne tirait plus Tang San de la même main. Se retournant pour regarder ce qu’il se passait, il vit Tang San triturer sa ceinture et immédiatement après, lancer quelque chose sans regarder derrière lui.

Un radis blanc fut lancé rapidement et de manière inattendue, heurta le corps du serpent avec un puuu, forçant la Bête Spirituelle, qui était déjà à portée de lancer une attaque, à ralentir, augmentant quelque peu la distance entre eux.

Repérer la position d’une cible à l’ouïe était une technique de base de la Secte Tang et Tang San la maîtrisait donc forcément, mais ce qui choqua le plus Grand maître fut de voir le main de Tang San faire des va-et-viens continus entre sa ceinture et la fin du mouvement d’un lancer, alors qu’il lançait radis après radis. Et même si la force de l’impact n’était pas capable de blesser le Serpent Datura, elle était capable de suffisamment ralentir le serpent de manière à ce qu’il ne les rattrape pas.

Une telle précision !

Grand maître se rendit compte, qu’à chaque lancer de radis, le pouce gauche de Tang San se repliait toujours à l’intérieur, sa paume vers le bas et les autres doigts tendus ; son geste était concis et efficace. Et on ne pouvait voir sur le visage de Tang San qu’un peu d’inquiétude mais pas de peur.

S’il s’agissait de la vie précédente de Tang San, n’importe qui venant de Jianghu aurait pu nommé cette technique. Il s’agissait d’une technique basique en matière de lancers d’armes secrètes, Lancer de Flèche Manuel. Elle utilisait l’inertie du bras afin d’envoyer l’arme secrète. Ce genre de technique était extrêmement direct et ne pouvait pas du tout être décrit comme élégant, mais elle n’en restait pas moins très efficace dans cette situation.

Mais bien que vingt jin de radis blancs ne soit pas peu, le rythme de Tang San était très rapide et en quelques instants le stock disponible fut épuisé.

À cet instant ils avaient atteint un point de non retour et Tang San comprenait cela parfaitement. La force, la vitesse et les autres capacités de cette Bête Spirituelle ne laissait plus le loisir de dissimuler sa véritable force.

Il lâcha la main de Grand maître, son corps disparaissant en un instant et sa main gauche levée. Une pointe sombre déjà prête au lancement. Le dard secret qu’il avait forgé auparavant fut finalement utilisé.

Les deux yeux de Tang San étaient devenus violets et se reposant sur l’Oeil du Démon Violet, il était capable d’observer tous les mouvements du serpent.

La réaction du Serpent Datura fut cependant encore plus rapide que ce qu’avait imaginé Tang San et au moment où le dard s’élança vers l’œil gauche du Serpent Datura, il avait déjà enroulé son corps en sautant et baissé la tête, évitant ainsi le danger. Malgré cela, la vitesse du dard était tel qu’il toucha quand même le corps du serpent.

Un clair dang retentit et des étincelles apparurent sur le corps du Serpent Datura. Une douleur aiguë le força à laisser échapper un nouveau guagua.

Tang San était secrètement déçu : les dards secrets étaient fabriquées à partir de mécanismes, leur vitesse et leur force n’étaient donc pas un problème mais ils manquaient clairement d’ingéniosité. Ils ne pouvaient que voler en ligne droite. Il s’agissait du défaut principal des armes à mécanismes de la Secte Tang. Mais même avec cela, il était grandement surpris par la résistance du corps du Serpent Datura. Il était important de savoir que son dard secret n’avait que trois dards, ils venaient tous d’acier raffinés et que le mécanisme de lancement était extrêmement puissant. Il lui était cependant toujours impossible d’atteindre l’œil de la Bête Spirituelle.

Le Serpent Datura était complètement furieux et les écailles de son corps commencèrent à briller, ses écailles vertes foncées étaient recouvertes d’une lumière jaune et sa vitesse augmenta soudainement, en un quart de seconde il avait déjà atteint Tang San et lui avait sauté dessus.

Quand Tang San lâcha sa main de manière inattendue, il courut encore sur dix mètres avant de s’arrêter. Et bien que tout cela prit du temps à décrire, cela ne se passa qu’en un instant et il était maintenant trop tard pour qu’il aille secourir Tang San.

Dans ce moment crucial, Tang San était parfaitement calme. La Technique Céleste Mystérieuse circulait dans tout son corps. Ce genre de technique daoïste lui permettait d’atteindre le calme intérieur, son cœur tel un lac. Fixant la bouche grande ouverte du serpent sans être perturbé le moins du monde, il fit apparaître l’épée que lui avait donné Grand maître dans sa main, déjà tournée vers le bas.

Partie 4

Le Serpent Datura en plus de sa vitesse avait toujours sa force, mais aucune des deux n’était égale à celle de Tang San. Regardant la tête du serpent se rapprocher, Tang San utilisa l’Ombre Fantôme Brouilleuse de Traces et en un éclair, son corps se décala de trois chi vers la droite. Tang San savait qu’il n’avait qu’une chance et qu’en cas d’échec, il n’aurait plus aucune chance de tuer le Serpent Datura.

Prenant sa décision rapidement dans ce moment crucial, Tang San bougea ses deux mains complètement remplies de force intérieure, une lumière bleue apparaissant dans sa paume, tandis que sa main gauche attrapa l’air et tira et que son corps se déplaça en un éclair une nouvelle fois.

Le serpent ne sentit qu’une traction au niveau de sa tête alors que celle-ci se tournait contre son gré. À cet instant, sa bouche était grande ouverte et juste avant qu’il la ferme, puu–

Le serpent de presque quatre mètres se raidit en un instant, l’épée de Grand maître était déjà complètement enfoncée dans sa bouche. Une seconde plus tard, le corps du serpent commença à violemment s’agiter au sol alors que sable et pierres volaient de manière chaotique, que ce soit des arbustes ou des arbres, ils étaient tous pris dans cette tornade, branches et feuilles cassés.

Transperçant de toutes ses forces avec l’épée, Tang San recula juste avant le début du chaos à l’aide de l’Ombre Fantôme Brouilleuse de Traces, juste assez pour précisément sortir de la portée des coups de queue. Mais l’expression « un mille-pattes meurt mais ne tombe jamais » n’existait pas pour rien et Tang San, l’appliquant au serpent, ne pensait pas qu’il mourrait rapidement.

« Petit San. » L’appel urgent de Grand maître ramena Tang San à la réalité. Il savait qu’après ce qu’il venait de faire, il ne pouvait pas ne pas se faire questionner par Grand maître. Le fait que son âme ne viennent pas de ce monde ne devait être su par personne. Que devait-il faire ?

Tuer Grand maître ? Tang San pensait qu’en utilisant son dard secret, il avait au moins soixante-dix pour-cent de chance de réussir, vu que Luo San Pao ne pouvait plus attaquer. Mais comment pourrait-il supporter cela ? Grand maître était son Professeur et même s’ils ne se connaissaient que depuis quelques jours, il avait déjà gagné le respect de Tang San. Il n’y avait rien d’autre à faire… Il ne pouvait que… mentir.

Ses pieds trébuchant intentionnellement, Tang San roula au sol.

Grand maître tendit les bras et l’attrapa. Il était après tout un Maître Spirituel de niveau 29 et bien que son Esprit ne soit pas très fort, il possédait tout de même du pouvoir spirituel. Tenant Tang San à une main, il dit : « Petit San, Que… ? »

« Professeur, j’ai eu si peur quand ce serpent nous poursuivait. »

Grand maître regarde le Serpent Datura qui s’agitait violemment et réprimanda Tang San : « Pourquoi as-tu lâché ma main ? Ne savais-tu pas combien notre situation était dangereuse ? »

En vérité, Grand maître n’avait pas pu avoir autant de choses que ce que Tang San pensait. Après tout, il faisait nuit noire et Grand maître ne possédait pas l’Oeil du Démon Violet. Dans l’ombre, Grand maître ne vit que le corps de Tang San rouler en arrière et la lueur bleue de l’épée. Quant au son produit par le dard caché lors de l’impact, il ne l’entendit même pas.

« Je ne sais pas comment l’expliquer, nos mains étaient humides et elles ont glissés soudainement. Professeur, dans ce moment de confusion, j’ai saisie l’épée que vous m’aviez donné et réussi par hasard à infliger un coup mortel au serpent. »

Saisissant la main de Tang San, elle était effectivement pleine de sueur. De plus Grand maître avait deviné que Tang San avait infligé un coup mortel au Serpent Datura, sinon, comment n’aurait-il pas continué à les poursuivre, avec son caractère.

« Ne pense pas que tout est terminé, attendons un peu. Les Bêtes Spirituelles reptiliennes sont tenaces et ne mourront pas facilement. »

Tang San avala difficilement une bouffée d’air et il ne s’agissait pas d’un jeu d’acteur mais bien du fait qu’il avait perdu beaucoup d’énergie.

Face à une Bête Spirituelle aussi puissante qu’un Serpent Datura centenaire, il avait utilisé toute sa force en un instant. Et si son Contrôle de la Grue Capture du Dragon n’avait pas réussi à tourner la tête du serpent, tout se serait passé différemment.

Suite aux dangers qu’il avait rencontré durant cette excursion, Tang San s’était déjà résolu à augmenter son arsenal dès son retour. Avant qu’il ne cultive la Technique Céleste Mystérieuse à la perfection, son meilleur choix d’armes secrètes était sa spécialité : les armes à mécanismes.

Les deux personnes, un professeur et un élève, se tenaient debout et fixaient avec attention le serpent. Après un certain temps, les spasmes du serpent se firent de plus en plus faibles, jusqu’à s’arrêter.

L’épée courte de Grand maître, bien que courte avait été assez longue pour atteindre le cerveau du serpent. Un blessure plus que mortel.

Regardant les spasmes du serpent s’affaiblir, Grand maître se détendit enfin avant de changer complètement, son expression paniqué devint complètement joyeuse : « Incroyable, c’est vraiment incroyable, Petit San, tu es sur le point d’obtenir ton Anneau Spirituel. »

« Professeur, que dites-vous ? Vous ne parlez tout de même pas de ce serpent ? Dit Tang San, choqué.

Grand maître hocha la tête sérieusement : « Précisément ce serpent. Avant le millénaire, la cultivation du Serpent Datura augmente en même temps que la taille de son corps. Le corps de celui-ci étant proche des quatre mètres, il a donc presque quatre cent ans, ce qui correspond presque à la limite d’âge possible pour l’absorption du premier Anneau Spirituel. De plus, avec ton pouvoir spirituel inné maximum, tu n’aura aucun problème à absorber cet Anneau. »

« Mais, professeur… Mon Esprit est une plante, tandis que ce Serpent Datura est une Bête Spirituelle Animal. Je peux vraiment absorber son Anneau Spirituel ? Ça ne posera pas de problème ? » dit Tang San, indécis.

Partie 5

Grand maître s’était déjà détendu, un éclat très confiant dans ses yeux,
« Un des dix principes fondamentaux du monde spirituel dans mes recherches est le principe d’imitation de l’Esprit. Les Esprits plante ne doivent pas forcément absorber un Anneau d’une Bête Spirituelle de type plante, et les Esprits Bestiaux ne sont pas forcément incapables d’absorber des Anneaux Spirituels de plantes. Si certaines conditions sont respectées, ils peuvent chacun absorber l’autre. Parce qu’il est bien trop faible, quelque que soit l’attribut ajouté, il ne causera pas de rejet, et sera simplement passivement assimilé. Ainsi, absorber l’Anneau Spirituel de ce Serpent Datura ne pose pas de problème. En plus, te rappelles-tu quel type d’Anneau nous recherchions ? »

Les yeux de Tang San s’illuminèrent, « Un ajoutant de la résistance, encore mieux s’il a du poison. Le Serpent Datura possède en effet ces deux attributs. »

Grand maître jeta un regard affectueux à son disciple, disant : « Qu’il s’agisse de Maîtres Spirituels commun ou pas, ils sont tous soumis au Hall Spirituel ; ils ont tous ri de mes dix grands principes fondamentaux et personne n’y a cru. Auparavant, aucun Maître Spirituel n’a absorbé différents types d’Anneaux Spirituels pour se renforcer. Petit San, veux-tu faire l’essai ? Bien que ma certitude quant à la théorie soit absolue, personne ne l’a jamais encore essayé. La mise en pratique est le seul critère pour juger la vérité et mes dix grands principes fondamentaux ne sont que de la théorie justement parce que personne ne veut les mettre en pratique. »

Dans les yeux de Grand maître, Tang San vit du fanatisme. À cause de la variation de son Esprit, Grand maître était incapable de devenir de toute sa vie un Maître Spirituel formidable, mais il restait persistant, engageant toute son énergie dans la recherche spirituelle.

Envers ce genre de personne, le respect grandissant dans le cœur de Tang San, un respect pour la personne de Grand maître, signifiait aussi un respect des résultats de ses recherches, « Professeur, laissez moi vous aider à les mettre en pratique. Je pense que vos recherches ne seront pas fausses. »

Le corps du Serpent Datura arrêta peu à peu de bouger, une partie vitale de la tête avait été percée par une épée tranchante, même avec une vitalité hors du commun, il serait tout de même difficile d’échapper à la mort.

Un peu d’une lumière jaune commença à se rassembler sur le corps du Serpent Datura. Différent de quand Tang San avait vu les Anneaux Spirituels des loups de l’enfer de dix ans, l’Anneau Spirituel émergeant du corps du serpent était extrêmement reconnaissable, l’éclat également plus brillant par rapport aux Anneaux Spirituels de dix ans. Même sans entrer en contact avec, il pouvait sentir une énorme énergie contenue à l’intérieur.

Entendant les mots de Tang San, les yeux de Grand maître s’emplirent de gratitude, « Petit San, commence. »

Tang San acquiesça, levant sa main droite, résistant au sentiment de faiblesse dû à la force perdue, condensant ce qui lui restait de pouvoir spirituel dans sa paume et suivant le faible brouillard de lumière bleue, l’Herbe Bleu-argentée poussa dans sa main, émettant une faible fragrance de vie et se balançant doucement au rythme des fluctuations de son pouvoir spirituel.

« Viens mon premier Anneau Spirituel, tu vas décider si je peux pratiquer les connaissances secrètes de la secte Tang, et aussi je suis digne des espoirs de Grand maître. »

Soumit à l’attraction de ce faible éclat bleuté, l’Anneau Spirituel du Serpent Datura centenaire s’envola lentement vers Tang San.

Les yeux de Grand maître étaient tous deux fixés résolument sur l’Anneau et il dit d’une voix basse : « Assied-toi en tailleur le dos droit, concentre ton attention sur l’Esprit. »

Tang San s’exécuta et s’assit en tailleur, se concentrant sur son Esprit dans sa main droite. Suivant l’approche de l’Anneau Spirituel du Serpent Datura centenaire, il ressentit une sorte de pression d’une puissance sans précédent, même son squelette émit quelques bruit sous ce genre de pression.

Très vite, l’anneau de lumière jaune atteint le sommet du crâne de Tang San et sans lui donner une chance de réagir, se contracta abruptement, ne faisant plus que la taille d’un bracelet, condensé à l’extrême en un anneau d’or solide, tombant instantanément autour de l’Herbe Bleu-argentée sur sa paume droite.

Tang San eu l’impression que sa main était envahit par du magma, une énergie brûlante se ruant frénétiquement dans son corps. En un éclair, le courant brûlant et violent était dans son corps et ses organes étaient comme en feu. Il ne pu s’empêcher de trembler.

« Peu importe à quel point l’énergie de l’Anneau de frappe, garde à l’esprit que tu dois rester conscient, seulement comme ça pourras-tu à l’avenir utiliser au mieux l’énergie de l’Anneau Spirituel. »

Ce furent les derniers mots de Grand maître qu’entendit Tang San avant que, fermant les yeux, sa conscience ne soit totalement immergée dans cet océan en ébullition.

La force intérieure de la Technique Céleste Mystérieuse sembla s’enflammer aussi en raison de cette énergie nouvelle, le courant brûlant ce répandant en un éclair à travers tout son corps. Tang San avait l’impression que de simplement ouvrir la bouche le ferait cracher des flammes.

Cette énergie était vraiment puissante.

Le pouvoir surgissant de l’intérieur de l’Anneau Spirituel testait sévèrement le corps de Tang San mais à son grand étonnement, son Herbe Bleu-argentée réussissait à résister à cette énergie brûlante.

Dans sa conscience actuellement mis à mal, Tang San se voyait immergé dans un océan de flammes tandis qu’au milieu se tenait son brin d’Herbe Bleu-argentée, qui peu importe comment brûlaient ces flammes, résistait.

Tang San se réjouit en son for intérieur ; ce qu’il voyait semblait être la visualisation du niveau de la force interne. Dans sa vie précédente, il était déjà trop vieux lorsqu’il avait commencé à cultiver les Précieux Écrits Célestes Mystérieux et n’avait donc jamais atteint ce niveau. Il était donc heureux de l’avoir atteint en absorbant son premier Anneau Spirituel.

Sous la chaleur sèche des flammes, l’Herbe Bleu-argentée commença à évoluer. À l’origine petite et faible, elle commença à s’agrandir et s’élargir, alors que la couleur à l’origine claire devenait de plus en plus sombres. Les brins d’Herbe Bleu-argentée sombres commencèrent à s’étendre dans l’océan de flammes, se déplaçant et se balançant avec énergie, comme s’il ne s’agissait pas de brins d’herbes mais plutôt d’innombrables serpents. Une fois qu’elle finit de s’assombrir, quelques lignes noirs apparurent sur sa surface. Exactement les mêmes que celles qui apparaissaient sur le Serpent Datura auparavant. Hong—, toute l’énergie déferla dans son corps, Tang San eut l’impression que cette force brûlante se dissolvait dans son corps.

– – – – – – – – – – – –

1- En comptant sept cun (25cm) depuis la tête d’un serpent on trouve l’endroit où il y a le cœur/un point vital.

 


Cet article comporte 2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site! Back To Top