skip to Main Content
Menu

Douluo Dalu – Chapitre 74

 


Cliquez ici pour lire la partie 2
Cliquez ici pour lire la partie 3

Chapitre 74 : Un Maître Spirituel de pure force extrême

Partie 1

Xiao Wu l’avait déjà dit et Tang San n’allait donc naturellement pas essayer de le cacher. Il hocha la tête.

L’homme réfléchit un instant, puis enfonça immédiatement le bouton de surenchère. Celui de dix mille pièces d’or.

« Oncle, n’avez-vous pas fait une erreur ? La richesse ne devrait pas être dépensée ainsi. »
Xiao Wu avait fait attention à l’homme et le voyant appuyer sur le bouton des dix mille pièces d’or, elle ne put s’empêcher de faire cette remarque.

L’intéressé sourit légèrement et dit :
« Je ne peux vous laisser essuyer une perte. Maintenant que j’ai donné mon enchère, j’ai bien peur que personne ne tente d’entrer en compétition avec moi. »

En effet, comme il l’avait prédit, dès que l’annonceur mentionna un invité dans la zone blanche ayant surenchéri de dix mille pièces d’or, personne ne chercha à obtenir l’objet, terminant ainsi la vente sans problèmes.

« Mes jeunes amis, partons. J’ai de bonnes attentes pour les objets obtenus aujourd’hui. »
L’homme se leva et, suivant le chemin entre les rangées de siège, il sortit. L’annonceur sur scène, le voyant partir, se détendit clairement.

Tang San et Xiao Wu suivirent l’homme et sortirent à leur tour de la salle d’enchères. Dès qu’ils passèrent la porte, une employée les approcha. À la différence des employées que Tang San et Xiao Wu avaient déjà vues, sa robe ne révélait pas son corps et elle était de plus argentée. Son apparence n’en était qu’embellie. Bien qu’on ne puisse parler d’elle comme d’une beauté étourdissante, elle n’en était pas loin.

« Chers invités, veuillez me suivre. »
La femme en robe argentée s’inclina respectueusement vers l’homme menant le trio de Tang San en faisant un geste d’invitation de la main.

L’homme d’âge moyen leva la main, lui indiquant d’ouvrir la marche.

Tang San et Xiao Wu suivirent l’homme et, guidé par la femme argentée, le trio entra dans une pièce adjacente à la salle d’enchères.

Cette pièce était spacieuse, mais les décorations très élégantes et simples : un canapé blanc et confortable fait de vrai cuir et quatre types de fruits disposés sur une table à thé ronde.

La femme habillée d’argent prit la parole :
« Faites d’abord une pause, les objets de l’enchère arriveront d’ici peu. »

Xiao Wu bondit sur le canapé sans cérémonie avant d’attraper une poignée de fruits et de les goûter,
« Très sucrés, c’est pas mauvais. Ge, tu veux manger ? »

Tang San sourit légèrement et déclina de la tête, retirant son masque au passage. Xiao Wu, voyant Tang San enlever son masque, cessa de se cacher également. Jetant le masque sur le côté, elle se mit à manger les fruits avec passion.

L’homme s’assit sur le canapé sans rien dire, se contentant d’attendre en silence. Après de laborieux efforts, une grande cage fut poussée dans la pièce par quelques types d’une taille impressionnante. La cage en fer ne contenait pas seulement la femme chat, mais également quelques autres femmes. Toutes n’étaient pas des marchandises de première qualité, mais chacune avait ses propres caractéristiques. Bien sûr, la discrète Ombre Emplie de Poudre fut également envoyée.

L’homme prit l’Ombre Emplie de Poudre tout en tendant une carte rouge à la femme argentée,
« Aidez moi à régler l’addition et envoyez également ces filles chez moi. »

« Oui. »
La femme prit la carte, permettant aux gorilles poussant la cage de repartir immédiatement

L’homme se tourna ensuite vers Tang San avec un léger sourire,
« Mon jeune ami, puisque cette arme t’appartient, peux-tu m’apprendre à l’utiliser ? »

Tang San hocha la tête,
« Bien sûr. »
Après une présentation rapide, l’homme apprit rapidement la méthode d’utilisation, l’attachant directement sur sa poitrine.

Il semblait satisfait de l’Ombre Emplie de Poudre et il reprit :
« Mes deux jeunes amis, c’est peut-être un peu présomptueux, mais j’aimerais tout de même vous demander, à quel clan appartenez-vous ? Pouvez-vous me le dire ? »

Tang San secoua la tête,
« Nous n’avons pas de clan. Nous ne sommes qu’étudiants. »

« Étudiants ? »
L’homme fut quelque peu décontenancé,
« En général, les étudiants d’Académies de Maîtres Spirituels Avancées obtiennent leur diplôme en atteignant le niveau le niveau trente. Seules de rares académies prolongent la période d’étude. »

Tang San n’hésita pas à exprimer ses doutes à voix haute,
« Comment pouvez-vous être sûr que nous avons dépassé le niveau trente ? Ne me dites pas que cela peut aussi se lire dans les yeux ? »

Cela tira un petit sourire à l’homme,
« Je suis également un Maître Spirituel et ma Technique Spirituelle est, de manière fortuite, capable de discerner le pouvoir spirituel d’autres Maîtres Spirituels. D’après vos apparences, vous ne devriez pas avoir plus de quinze ou seize ans et pourtant vous avez déjà atteint un pouvoir spirituel de niveau trente-cinq et plus. Je suis simplement incapable d’imaginer quel clan serait capable de produire de tels disciples. En parlant de cela, vous êtes bien plus puissant que la petite démone de mon clan. »

Tang San révéla une ombre de sourire,
« Mais nous n’avons vraiment pas de clans. Vous avez dépensé vingt mille pièces d’or spirituel pour acheter mon Ombre Emplie de Poudre, je ne peux vous laisser souffrir une si lourde perte. Laissez moi vous offrir cela également. »
En parlant, Tang San détacha le Dard Silencieux de son poignet gauche et le tendit, expliquant également en termes simples comment l’utiliser. Sa main droite était équipée de la Griffe Divine Volante, dont la fabrication était beaucoup plus embêtante, il n’allait naturellement pas la donner à d’autres comme ça. Pour des armes secrètes relativement ordinaires telles que le Dard Silencieux ou l’Ombre Emplie de Poudre, il n’avait pas besoin d’être pingre.

Après avoir trituré le Dard Silencieux pendant un moment avec un air surpris, l’homme découvrit les caractères inscrits dans un coin du Dard Silencieux,
« Secte Tang ? Ces deux armes sont-elles manufacturée dans un endroit appelé la Secte Tang ? Comment se fait-il que je n’en ai jamais entendu parler ? »

Xiao Wu pouffa,
« La Secte Tang n’a qu’une seule personne, mon grand frère, il est normal que vous n’en ayez jamais entendu parler. »

Les yeux de l’homme se vidèrent un instant, mais il reprit immédiatement ses esprits et regardant Tang San, il demanda :
« Se pourrait-il que ces deux armes secrètes aient été réalisées par toi ? »

Tang acquiesça.

Une lueur de réflexion apparut dans les yeux de l’homme,
« Jeune homme, je ne suis pas sûr, mais serais-tu capable de produire ces choses en masse ? Si possible, j’aimerais les acheter directement en passant par toi. Bien sûr, le prix ne sera pas aussi élevé qu’aujourd’hui, mais il devrait te satisfaire. »

Tang fut un peu perplexe,
« Vous voulez acheter des Dards Silencieux et des Ombres Emplie de Poudre en masse ? »

L’homme acquiesça,
« Tu crois que je plaisante ? Si mes deux jeunes amis ici présents sont intéressés, je peux vous amener à mon clan pour une visite. »

Tang San secoua la tête,
« Merci de vos bonnes intentions, mais nous avons à faire, puissions-nous nous rencontrer à nouveau si tel est notre destin. Xiao Wu, partons. »

Xiao Wu regarda dans le vide sans comprendre un instant. L’impression qu’elle avait de cet homme n’était pas trop mauvaise, d’où son incompréhension de la décision de Tang San de partir, mais elle n’allait cependant pas le remettre en question.

L’homme d’âge moyen ne les retint pas et, souriant légèrement, il dit :
« En effet, nous nous reverrons si tel est notre destin. Ça a été un plaisir de faire votre connaissance. »

Tang San sourit,
« Un plaisir partagé. »

Regardant les deux quitter la pièce, l’homme toucha le Dard Silencieux sur son poignet et dit d’un ton de regret,
« Il est dommage que la puissance de ces armes soit légèrement trop faible, cependant, le potentiel de ces deux là est vraiment bon. »

Ouvrant silencieusement la porte, une personne entra,
« Chef de clan, nous devrions y aller. »

Il s’agissait d’un vieil homme, portant une robe blanche et dont les cheveux argentée était proprement coiffés en arrière dans son dos. Une apparence simple et sans ornements, ses deux yeux n’étaient pas totalement ouverts, légèrement fermés, le tout donnant une sensation très spéciale.

Si on décrivait l’aura de l’homme d’âge comme très douce, alors l’aura de ce vieil homme ne pouvait être décrite que comme le fil tranchant d’une épée. Le fil mortel d’une épée.

L’homme d’âge moyen hocha la tête,
« Nous devrions y aller en effet. Oncle Épée, allons-y. »

……

Académie Shrek, entrée.

« Papa, rentre s’il te plaît. C’est un problème entre les étudiants. Si tu t’en mêles, ne vais-je pas encore plus perdre la face ? »
Tai Long parlait tout en supportant la douleur. Son visage était gonflé comme celui d’un goret et il avait d’évident problèmes pour bouger son corps. Il ne tenait debout qu’avec l’aide d’un autre étudiant.

Devant lui, un homme d’âge moyen doté d’un corps plus grand que le sien d’une tête observait les étudiants en train de passer d’un air furieux. L’apparence de cet homme et celle de Tai Long avaient quatre-vingt pour-cents de ressemblance, le premier semblait juste plus vieux et ses vêtements étaient incapables de couvrir ses muscles saillants, en plus de son visage, donnait une impression de solidité supérieure.

« Mon cul, mon fils s’est fait tabasser jusqu’à ce que ses articulations soient toutes déboîtées. Si moi, ton propre père, tolérait cela, je ne serais pas digne d’être appelé le Roi Vigoureux Tai Nuo. Petit vaurien, tu ne sais que me faire honte, incapable de gagner contre un gamin d’à peine dix ans. Je suis venu voir qui est si redoutable qu’il ose même tabasser le fils de Tai Nuo. »

Le visage de Tai Long affichait toute son impuissance, regrettant intérieurement d’être rentré chez lui se reposer. À présent, ses quatre membres étaient remis en place. Malgré sa défense impénétrable, s’étant fait tabasser par Tang San dans un tel état de chaos et d’incompréhension, il ne pouvait pas récupérer rapidement.

« Papa, tes actions me mettent vraiment dans une position difficile. Comment pourrai-je continuer ma cultivation à l’Académie à l’avenir ? »
Tai Long continua d’argumenter avec son père avec un sourire amère.

« Continuer ta cultivation ici, mon cul. D’autres ont obtenu leur diplôme il y a longtemps au niveau trente et pourtant cette parodie d’Académie veut encore créer cette classe avancée de mes deux. Très bien, alors même que tu t’es fait tabasser à ce point, personne ne s’en est préoccupé. Attends que j’attrape ce gamin, j’irai attraper tes professeurs pour résoudre cette histoire. »

« Ce…Papa, c’est moi qui avait un problème. Ça n’a rien à voir avec Tang San. »

« Tu as encore l’audace de parler. Chercher la bagarre et te faire tabasser à ce point. Tu fais vraiment honte à ton père. »

Certains étudiants reconnurent naturellement Tai Long, mais en voyant l’expression mauvaise de Tai Nuo, personne n’osa s’approcher, pressant immédiatement le pas en passant à côté.

« Tai Long, qu’est-ce que tu fais ici, tu n’abandonnes toujours pas ? »
Tang San et Xiao Wu arrivèrent enfin et Xiao Wu, qui avait vu du premier coup d’œil le visage gonflé de Tai Long, s’exclama.

Tai Long leur fit immédiatement face et leur envoya des regards d’avertissement, leur indiquant de se dépêcher d’entrer. Mais Xiao Wu interpréta mal son intention,
« T’as fini dans cet état mais c’est pas assez ? Qu’est-ce que t’as à rouler des yeux, me dis pas que t’en veux encore ? »

L’apparition de Xiao Wu attira le regard du Roi Vigoureux Tai Nuo qui ne put s’empêcher de la complimenter secrètement, quelle magnifique jeune fille. Bien qu’il semble rude vu de l’extérieur, il n’était pas bête. Des quelques phrases prononcées par Xiao Wu, il avait compris de nombreuses choses. Regardant l’expression faciale de son fils, son regard se porta soudain sur Tang San.

« De vous deux, qui est Tang San ? »
Tai Nuo demanda froidement.

Partie 2

Entendant son prénom, Tang San répondit inconsciemment ,
« Moi. »

« Bien, tu es donc le petit bâtard qui a tabassé à ce point mon fils. »
Tai Nuo avait attendu ici tout l’après-midi et trouvant enfin sa cible, sa colère monta dans son cœur, alors qu’il tendait ses mains pour attraper l’épaule de Tang San.

Tang San se déplaça à l’aide de l’Ombre Fantôme Brouilleuse de Traces, reculant de trois chis et évitant les mains de Tai Nuo,
« Vous êtes le père de Tai Long ? »

Tai Nuo dit avec fierté :
« Exact, je suis le Roi Vigoureux, Tai Nuo. Tu as tabassé à ce point mon fils, ne devrais-tu pas te justifier ? »

Xiao Wu jeta un regard plein de dédain vers Tai Long,
« Une fois le jeune tabassé, le vieux arrive. Si par hasard nous arrivions à tabasser ton père, est-ce que ton grand-père viendrait ? »

Tai Long eut le regard vide un instant et ses yeux furent soudainement pleins de honte,
« Xiao Wu, ne te méprends pas, mon père a vu mes blessures, c’est pourquoi… Mais si mon grand-père venait vraiment, ça serait un problème. »

Tai Nuo jeta un regard à Xiao Wu sur le côté,
« Petit fille, ce problème te concerne aussi. Si tu n’avais pas séduit mon fils, se serait-il fait tabassé ainsi ? Vraiment une femme fatale. Si jeune et tu sais déjà aguicher les hommes. »

Xiao Wu fut surprise et devint furieuse,
« Gorille, qui aguiche les hommes ? »

Tai Nuo laissa échapper un seul grognement,
« Ne me dis pas que tu n’as pas poussé ce petit bâtard à frapper mon fils?Après que je me sois occupé de ce gamin, je vais te discipliner. Mon fils n’a rien qui laisse à désirer. Ce gosse est juste un pauvre gigolo. »
Tout en parlant, il chercha à nouveau à attraper Tang San.

Tang San n’était pas en colère à cause de la précédente attaque de Tai Nuo. Il pouvait voir que Tai Long ne mentait pas et qu’il n’avait pas ramené son père. Mais insulter Xiao Wu avait complètement rendu Tang San furieux. Pour lui, Xiao Wu était une zone interdite. La lumière de ses yeux se gela instantanément. Cette fois, il n’esquiva pas et avança, balançant sa main gauche pour saisir le poignet de Tai Nuo alors que sa main droite allait vers son coude. Parmi toutes les techniques de déboîtement d’articulations, il utilisa la plus puissante, la Technique de Tordage de Muscles et de Broyage d’Os.

Quand Tai Nuo vit que son poignet avait été saisi par Tang San, il fut surpris mais sa réaction ne pouvait pas être comparée à celle de Tai Long. Sans reculer ses mains, il balança son poing fermé avec un cri grave et les veines de son bras devinrent visibles.

Le Contrôle de la Grue Capture du Dragon de Tang San avait beau être exquis, à cet instant il n’avait aucunes utilité, car Tang San ne sentit qu’une énorme force passer dans le coude de son adversaire, dégageant instantanément ses deux mains. Mais il réussit à reculer de plusieurs pas à l’aide de l’Ombre Fantôme Brouilleuse de Traces, avant de pouvoir se stabiliser.

Quel force puissante. Le cœur de Tang San fut admiratif et il commença tout de suite à concentrer son Esprit.

« Yi. »
Tai Nuo fut quelque peu surpris de ne pas avoir réussi à faire tomber Tang San,
« Pas étonnant que tu aies réussi à battre mon fils, tu es vraiment doué. Je veux voir combien de mes coups tu pourras encaisser. »

Tout en parlant, il fut un peu récalcitrant à l’idée de révéler son Esprit et tout en chargeant Tang San ses deux bras s’ouvrirent soudainement, se dirigeant vers la taille de Tang San tel un étau.

De l’échange précédent , Tang San avait compris que la force de son adversaire était plus grande que la sienne. S’il était attrapé par cet étau, il n’aurait aucun espoir de pouvoir s’en dégager. Cependant, Tang San n’était pas du tout un Maître Spirituel de puissance et n’allait naturellement pas faire directement face à son adversaire. Changeant de cadence, tout son corps devint illusoire. Bien que la vitesse de Tai Nuo ne soit pas des plus lentes, même après plusieurs tentatives, il n’avait même pas encore touché les vêtements de Tang San.

« Sale gosse, ne cours pas si tu sais te battre. »
Tai Nuo fixait Tang San furieux, mais intérieurement il était grandement choqué. Il avait entendu Tai Long dire que Tang San était un Maître Spirituel de contrôle et possédait de relativement fortes techniques de combat. Après ces quelques tentatives, il avait compris que même si la force de Tang San était bien inférieure à la sienne, son agilité était beaucoup plus mauvaise s’il n’utilisait pas son Esprit. Attraper Tang San de cette manière n’allait pas être simple.

Tang San ne répondit pas. Ses yeux brillèrent d’une lumière forte et une radiance d’un blanc laiteux sortit de son corps. De l’Herbe Bleu-argentée se mit à tourner autour de son corps, alors que trois Anneaux Spirituels, deux jaunes un violet, apparurent tout en brillant d’une lueur éblouissante.

Tai Nuo grogna,
« Tu utilises ton Esprit contre moi ? Très bien, je veux savoir à quel point ton Esprit est fort. Orang-outang Vigoureux, Amélioration Corporelle. »
En même temps que son seul cri, tout son corps se durcit et grandit de cinq cuns, le tout accompagné d’une série de bruits de déchirements alors que ses muscles basanés déchirèrent le haut de sa tenue, révélant un torse d’acier.

Tai Long était déjà très fort, mais comparé à son père il était toujours trop faible. Mais ce qui fit se contracter les pupilles de Tang San fut les cinq Anneaux Spirituels qui apparurent sous les pieds de Tai Nuo, deux jaunes trois violets. Un éclat splendide enveloppa son corps et monta.

En vérité, Tang San ne savait pas que la famille de Tai Long avait une tradition : se couvrir. De plus, Tai Long était le successeur direct et après être rentré chez lui à midi et avoir laissé Tai Nuo examiné ses blessures, celui-ci n’avait pas pu retenir sa colère et avait couru jusqu’ici.

« Gamin, tu as peur ? Si tu as peur, abandonne. Je vais commencer par déboîter les articulations de tes quatre membres avant de t’amener voir les professeurs de ton académie pour résoudre cette affaire. Je suis un Roi Spirituel de niveau cinquante-huit, réfléchis bien. Poings et jambes sont aveugles, si par malheur je te cassais une jambe, j’en serais gêné. »

Ayant révélé son Esprit, Tai Nuo eut tout de suite un air arrogant. De son point de vue, son pouvoir spirituel étant vingt niveaux plus haut que celui de son adversaire, il était certain de pouvoir s’occuper de ce gamin facilement.

Mais comment aurait-il pu savoir que la meilleure caractéristiques de Tang San était sa ténacité. Plus il y avait de pression, plus il rebondissait.

« Vous êtes le père de Tai Long, mais pas le mien. Si vous voulez vous battre, battons-nous. »
Dit Tang San froidement. Mais intérieurement, il était triste ; le fils de quelqu’un avait été passé à tabac et son père était venu, mais où était le sien ? Plus il pensait à cela, plus son envie de se battre grandissait. Comme le disait l’expression, ‘une armée débordant d’indignation juste est forcément vainqueur’. À cet instant, le pouvoir spirituel de Tang San circulait rapidement, tout son corps étant au meilleur de sa condition.

« Ge, tenons-lui tête ensemble. »
Xiao Wu, voyant que Tai Nuo était contre tout attente un Roi Spirituel, invoqua rapidement son Esprit.

Tang San leva la main pour l’arrêter et dit :
« Non, laisse-moi y aller seul. Tu n’as pas à intervenir. C’est un problème d’hommes. »

« Bien. »
Tai Nuo laissa échapper un compliment,
« Pour un gamin qui n’a pas assez l’air robuste au premier regard, cette phrase me plaît beaucoup. Exact, c’est un problème d’hommes. Juste pour cela, je serais plus clément prochainement. »

« Inutile. »
Dit Tang San avec indifférence, son corps déjà en mouvement. Il n’avança pas, reculant plutôt, l’Herbe Bleu-argentée sortant de son corps comme d’innombrables serpents bleu-verts s’élançant vers Tai Nuo en une nuée.

Tai Nuo laissa échapper un rire et, avec son corps semblable à un tank, il chargea directement vers Tang San. En ce qui concernait l’Herbe Bleu-argentée qui s’approchait, il l’ignora totalement.

Des peng peng s’élevèrent à répétition. Dès que l’Herbe Bleu-argentée s’enroulait autour du corps de Tai Nuo, elle était directement déchirée par ses muscles robustes, contre toute attente complètement incapable de le retarder. Il fallait pourtant savoir qu’après que Tang San ait absorbé l’Anneau Spirituel du Démon Arachnéen à Face Humaine, son Herbe Bleu-argentée était devenu très résistante.

Ajoutant à cela le renforcement du Puits Yin Yang de Glace et de Feu, la résistance de son Esprit avait atteint un tout autre niveau. C’était aussi une des raisons importantes pour laquelle il n’avait pas peur en faisant face à Tai Nuo, un Roi Spirituel, qui était un adversaire d’un tout autre niveau.

Cependant, la force de Tai Nuo était encore plus effrayante que ce qu’avait imaginé Tang San. L’Herbe Bleu-argentée si résistante était incapable de même le retarder.

Très rapidement, Tang San en déduit que ce Roi Spirituel de niveau cinquante-huit, niveau force, ferait le poids face à l’Ours Vajra Vigoureux Zhao Wuji, un Sage Spirituel connu pour sa force et pourtant, le pouvoir spirituel de Zhao Wuji était déjà niveau soixante-seize.

Dans son esprit, les connaissances que lui avait transmises Grand maître apparurent. Tang San comprit alors que cette fois, il avait peut-être rencontré un Maître Spirituel de force pure. Les termes « force pure » désignaient le fait que toutes les compétences spirituelles aient pour but d’améliorer la force. Avec une force formidable, le corps était naturellement résistant.

Aujourd’hui, durant son combat contre Tai Long, Tang San avait vaguement découvert ce problème : le corps de Tai Long était tellement résistant qu’il ne semblait pas être celui d’un Ancien Spirituel.

Et maintenant, Tai Nuo lui donnait une impression encore plus forte. Tous ces brins d’Herbe Bleu-argentée n’avaient aucun effet sur lui.

Les cinq Anneaux Spirituels de Tai Nuo montaient et descendaient en rythme autour de son corps. Les deux premiers émettaient une lueur jaune l’un après l’autre. De ces deux Anneaux Spirituels qui amélioraient la spécialisation de son Esprit, l’un augmentait sa force et l’autre la condensait.

Utilisés alternativement, ils étaient capable d’augmenter sa force déjà terrifiante de cinquante pour-cents. Ajoutant à cela son pouvoir spirituel de niveau cinquante-huit, il était capable de complètement ignorer l’Herbe Bleu-argentée de Tang San.

L’expérience de combat de Tang San était riche et bien qu’il fasse face à un adversaire dont la force surpassait complètement la sienne, il n’était pas perturbé. Même si utiliser son Esprit avait considérablement augmenté la vitesse de Tai Nuo, celle de Tang San avait aussi augmenté une fois qu’il avait commencé à faire circuler son pouvoir spirituel. Tai Nuo voulant le maîtriser rapidement n’allait pas être facile.

Tang San retira son Herbe Bleu-argentée et n’utilisa que son Ombre Fantôme Brouilleuse de Traces pour gérer son adversaire, n’étant pas pressé d’attaquer.

Dans un un contre un, il était crucial de d’abord comprendre les points forts et faibles de son adversaire. Les points forts de Tai Nuo ne pouvaient pas être plus évidents, il s’agissait de sa force terrifiante et de sa défense. Mais quels étaient ceux de Tang San ? Il savait qu’il en avait beaucoup. La résistance de la Technique Céleste Mystérieuse en était un.

Une méthode de cultivation de pouvoir spirituel qui n’était pas de ce monde, la technique orthodoxe de première classe de Tang San, la Technique Céleste Mystérieuse, avait un avantage énorme en matière de récupération. Et ses déplacements irréguliers lui économisaient beaucoup plus d’énergie que les émissions incessantes de pouvoir spirituel de son adversaire. S’il voulait gagner ce combat, il lui fallait d’abord épuiser le pouvoir spirituel de son adversaire.

À cet instant, le nombre de personnes regardant le combat augmentait sans cesse. Xiao Wu serrait les poings nerveusement et se préparait à aller aider Tang San à tout moment. Pendant ce temps, Tai Long était complètement captivé par le combat entre son père et Tang San.

Partie 3

L’Esprit de leur famille Tai était héréditaire et Tai Long voulait voir comment son père s’occuperait de Tang San qui l’avait battu sans jamais lui permettre de contre-attaquer.

À mesure que le temps passait, Tai Nuo s’impatientait. Leur combat semblait au départ être le fort prenant avantage du faible mais aucune de ses attaques n’était capable de toucher Tang San depuis un long moment déjà, où était son honneur ?

Arrêtant soudainement ses pas, Tai Nuo cessa de poursuivre Tang San et laissa échapper un rugissement furieux vers le ciel,
« Racine de la Force. »

Le troisième Anneau Spirituel, également le premier Anneau millénaire, de Tai Nuo s’illumina d’une lumière violette. Il commençait enfin à utiliser ses compétences les plus puissantes.

Son corps, au départ plein de puissance et de grandeur, sembla grandir encore et les veines bleues sous sa peau surgirent tels autant de petits serpents. L’air à proximité du corps de Tai Nuo semblait agité d’un tourbillon de puissance. Avec son corps au centre, l’air autour de lui s’épaissit clairement.

Voyant Tai Nuo stopper sa course, Tang San devint instantanément plus prudent, observant en silence Tai Nuo, une lueur violette dorée brillant dans ses yeux.

« Hou—  »
Tai Nuo levant brutalement sa jambe droite, écrasant violemment le sol de son pied.

Une scène horrifiante se produisit alors, le sol trembla comme si toute la Cité du Dou Céleste tremblait, une faille se propageant rapidement au sol, atteignant Tang San en rien de temps. Au-delà de la simple fissure, des gravats furent projetés dans le ciel sous l’effet de puissants courants de qi, s’envolant jusqu’à dix mètres de hauteur. Cela signifiait que sur le parcours de cette faille, si elle s’étendait jusqu’aux pieds de quelqu’un, cette personne subirait une attaque violente.

‘Quelle force impressionnante, alors on peut aussi l’utiliser de cette manière.’ Tang San se fit cette réflexion en son for intérieur et en un éclair, son corps bougea. Il voyait clairement que la différence de pouvoir spirituel entre lui et son adversaire était trop grande et que même avec un des huit méridiens extraordinaires ouvert, il ne pouvait affronter Tai Nuo dans un assaut frontal. Ce qu’il pouvait faire en revanche était esquiver. Bien que Tai Nuo puisse laisser libre court à sa capacité offensive, cela augmentait également considérablement sa consommation de pouvoir spirituel.

Des rugissements successifs firent trembler le sol à répétition, une fissure après une autre fondant sur Tang San. Les attaques continues de Tai Nuo étaient très rapides, mais Tang San esquivait encore plus rapidement, sa silhouette agile virevoltant autour du champ de bataille tel un papillon. Il avançait soudainement avant de reculer, laissant de terrifiant courants de qi frôler son corps sans jamais prendre un coup.

« Quel gamin insaisissable. » Tai Nuo jura furieusement. En tant que Maître Spirituel de force, ce qu’il haïssait le plus était précisément les Maîtres Spirituels d’attaque agile, les êtres comme lui préféraient un combat direct. Face à Tang San, sa force était clairement supérieure à celle de l’adversaire et pourtant, il avait un sentiment d’avoir du pouvoir mais d’être incapable de l’utiliser, le frustrant grandement.

« Gamin, tu m’as forcé. Admire ma quatrième compétence spirituelle. Séisme de Force. »

Le quatrième Anneau Spirituel de Tai Nuo s’embrasa. Voyant Tai Nuo étirer soudainement son corps, Tai Long devint pâle et il rugit aussitôt,
« Tout le monde, reculez, vite ! »

Tai Nuo s’étira en arrière comme un arc gigantesque. Puis, utilisant la force de son dos pour lever ses bras, il les abattit violemment au sol dans l’aveuglante lumière de son quatrième Anneau Spirituel.

Avec une puissante explosion, un cercle de violentes ondes de choc enveloppa les environs avec son corps au centre.

Le sol qu’il avait déjà martelé de sa jambe était déjà dans un piteux état. À ce moment, la force colossale le fit à nouveau trembler. Toute la surface du sol s’incurva vers l’intérieur et de la terre, du sable et de la pierre volèrent dans toutes les directions. Dans un rayon de quinze mètres, la terre fut projetée dans le ciel. De terrifiants courants énergétiques s’envolèrent vers les cieux.

On pouvait dire que Tai Nuo gardait son sang-froid, il avait transmis toute sa force vers le sol et avait de plus contrôlé la zone d’explosion, sinon, avec autant d’étudiants observant la bataille, si certains ne possédaient pas de compétence d’auto-protection suffisante, des blessures seraient inévitables.

Malgré cela, le corps de Tang San était tout de même complètement enveloppé dans le rayon de l’attaque de Tai Nuo. Ce genre d’attaque dans toutes les directions ne pouvait naturellement pas être esquivée par aucune technique physique que ce soit. Xiao Wu s’était déjà précipité au milieux des cris alarmés mais la force de Tai Nuo était vraiment terrifiante, les puissants courants de qi la bloquaient, la gardant hors de l’attaque.

« Regardez ! Dans le ciel ! »
À ce moment, quelqu’un s’écria, attirant les regards des étudiants et de Tai Nuo vers le ciel.

Dans les airs, la poussière couvrant la vue retombait petit à petit. Et, retombant en même temps se trouvait une silhouette brillant d’une lumière violette.

Huit lances fines sortaient de son dos, couvertes de radiances rouges et blanches et une myriade de brins d’Herbe Bleu-argentée s’entrelaçaient pour former une sorte de parapluie, ralentissant sa chute. Observant Tai Nuo avec un regard glacial du début à la fin, les huit longues lances sur son dos étincelaient d’un lustre glorieux sous la lumière du soleil, donnant aux observateurs une étrange sensation.

Surprise, admiration, incrédulité, différents sentiments envahirent les étudiants. Ils pouvaient tous voir que Tang San, un élève de la classe avancée de l’Académie, était capable de s’échapper même face à la quatrième compétence spirituelle d’un Roi Spirituel, quelle genre de force était-ce là ?

Si ses esquives précédentes n’étaient que des techniques, alors ce que Tang San venait de montrer était sa véritable force.

Le regard de Tai Long se perdit l’espace d’un instant, à cet instant, il comprenait vraiment l’immensité de l’écart entre lui et Tang San. Bien que tous les deux soient niveau trente-sept, leur forces respectives étaient largement différentes.

En fait, lorsque Tang San avait vu Tai Nuo s’arquer, il avait immédiatement remarqué que quelque chose n’allait pas et avait tout de suite invoqué ses Huit Lances Arachnides. Il les avait alors plantées dans le sol et les avait utilisées pour se propulser dans les airs de toutes ses forces.

Bien qu’il ait reçu l’attaque des courants énergétiques et du grava, les dégâts avaient été réduits au maximum.

La flexibilité de l’Herbe Bleu-argentée prit toute son ampleur et sous le contrôle précis de Tang San, elle forma un parachute dans les airs, ralentissant la descente et permettant à Tang San d’échapper à la majorité de l’attaque de Tai Nuo.

Ce dernier se tenait au centre d’un cratère de trente mètres de diamètre et profond de cinq mètres. La destruction qu’il avait causé était suffisante pour terrifier n’importe qui.

S’il s’agissait d’un véritable champ de bataille, à moins que la force des adversaires ne surpasse largement la sienne, il n’y aurait aucun survivants dans la zone.

Regardant Tang San descendre lentement, Tai Nuo ne put s’empêcher d’être démoralisé. Après avoir utilisé à la suite sa troisième et quatrième compétence spirituelle, le coût sur son pouvoir spirituel n’était pas faible. À ce moment, il ne put s’empêcher d’arrêter ses attaques, observant la descente de Tang San.

Voyant cela, Tang San passa paresseusement sa main sur sa hanche et une boîte noire d’environ un chi y apparut.

Les Maîtres Spirituels de puissance étaient évidemment incapables de voler. Précédemment, Tang San avait fait un bond de trente mètres dans les airs et Tai Nuo était à présent la meilleure cible pour lui. S’il n’utilisait que son pouvoir spirituel, il serait évidemment incapable de briser la défense de l’adversaire.

Cependant, il ne fallait pas oublier qu’il venait au départ de la Secte Tang.

« Attention. »
Dans les airs, Tang San n’oublia pas de prévenir Tai Nuo, après tout, il n’avait pas de haine profonde envers Tai Nuo et son fils et Tai Long était de plus son camarade de classe. Si Tai Nuo n’avait pas une défense aussi anormale, il n’aurait jamais sorti cette tyrannique Arbalète Divine de Zhuge.

L’Arbalète Divine de Zhuge ne pouvait certainement pas être bandée à l’avance, parce que si le mécanisme était tendu trop longtemps, il subirait des dégâts. Mais Tang San ralentissait sa chute avec son Herbe Bleu-argentée, lui laissant suffisamment de temps pour armer le mécanisme.

De plus, la surface du sol était à présent plus basse de cinq mètres, lui laissant encore plus de temps.

Tai Nuo regarda Tang San qui allait se poser d’un instant à l’autre. Cette fois, il tombait du ciel, ce qui voulait dire qu’il n’avait nul part où esquiver et Tai Nuo se prépara. Mais l’Arbalète Divine de Zhuge était déjà dirigée vers lui.

‘Attention ? Pourquoi devrais-je faire attention ?’ Alors que Tai Nuo était troublé par les propos de Tang San, une série de vrombissements se fit entendre.

La vitesse de tir de l’Arbalète Divine de Zhuge était beaucoup trop rapide, en plus dans cette situation où la distance était si courte, la seule réaction possible pour Tai Nuo était de lever ses bras devant son visage pour bloquer.

L’instant d’après, ce fut comme si quelque chose l’avait violemment frappé et il dut faire trois pas en arrière pour se stabiliser.

Les seize carreaux d’arbalète étaient tous complètement enfoncés dans les bras et la poitrine de Tai Nuo. Ses énormes muscles avaient révélé leur défense hors norme et l’Arbalète Divine de Zhuge, qui avait assez de puissance pour transpercer des plaques d’acier ne pénétrèrent que d’un cun dans la chair avant de ne plus réussir à avancer.

« Bâtard. »
Tai Nuo laissa échapper un rugissement furieux, tout le pouvoir spirituel de son corps explosa soudainement vers l’avant et les seize carreaux de l’Arbalète Divine de Zhuge furent presque instantanément éjectés grâce à la contraction de ses muscles. Mais seize jets de sang apparurent également.

Bien que l’Arbalète Divine de Zhuge ait une force tyrannique, elle n’avait pas réussi à le blesser grièvement. Pourtant, lui un Roi Spirituel de niveau cinquante-huit avait été blessé par un seul Ancien Spirituel. C’était une insulte sans précédent pour lui.

Peut-être à cause de ses émotions trop secouées, Tai Nuo ne remarqua pas qu’il ne ressentait quasiment aucune douleur au niveau de ces blessures.

Tang San fit montre de son expérience de combat abondante. Au moment où Tai Nuo utilisa ses mains pour se protéger les yeux, l’Herbe Bleu-argentée s’était déjà dissipée et il atterrit rapidement. Les Huit Lances Arachnides s’élancèrent, son corps changeant rapidement de position. Quand Tai Nuo baissa les bras, il avait déjà perdu Tang San de vue.

Une aura effilée apparut derrière lui ; instinctivement Tai Nuo voulut se retourner pour bloquer, mais pour une raison inconnue, son corps fut plus lent que prévu et il ne s’était tourné que de moitié, lorsqu’il sentit une sensation d’engourdissement au niveau de son épaule.

Du coin de l’œil, sa vision périphérique eut le temps de voir les Huit Lances Arachnides de Tang San se rétracter.

Les quatre lances du bas étaient sur le sol, celles du haut tendues vers l’avant, laissant quatre petits trous sur l’épaule de Tai Nuo.

Face à un Maître Spirituel avec un défense hors norme, que fait-on ?

Tang San avait utilisé ses actions pour donner une leçon aux étudiants aux alentours. Bien que la défense de Tai Nuo soit puissante, il devait tout de même utiliser sa chair et son pouvoir spirituel pour se défendre.


 

Cet article comporte 8 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Contenu protégé
Back To Top