skip to Main Content
Menu

Douluo Dalu – Chapitre 7



Chapitre 7 : Xiao Wu, tu veux encore recommencer ?

Partie 1

« Pour résumé, quand tu obtiendras des Anneaux Spirituels dans le futur, tu devras faire en sorte qu’ils possèdent des compétences similaires. Pas nécessairement identiques mais au moins du même type, dans le but d’éviter d’avoir des Anneaux Spirituels en conflit et donc restreindre le pouvoir de ton Esprit. »

Parlant de ça, un sourire sombre apparut sur le visage de Grand maître. « Beaucoup de gens pensent que l’Herbe Bleu-argentée est un esprit inutile, mais suite à mes années de recherches, j’en suis venu à croire de même cet Esprit à sa raison d’être. Et si l’Herbe Bleu-argentée n’était pas si faible au moment de l’éveil, elle pourrait même être cultiver en tant qu’Esprit de combat. »

Tang San hocha la tête et dit : « Professeur, vous êtes le Grand maître des recherches sur les Esprits, puisque vous avez effectué des cherches sur l’Herbe Bleu-argentée, donnez moi votre avis. »

Grand maître ne garda pas ses secrets. Après tout, à ses yeux, Tang San n’était qu’un enfant, lui demander son avis n’était que symbolique.

Parlant d’Esprits, Grand maître s’excita rapidement. Hochant lentement la tête, il dit : « D’après mes analyses sur ce concept et mes recherches sur l’Herbe Bleu-argentée, je pense que cultiver ton esprit vers un type contrôle est le meilleur choix. Les Maîtres Spirituels de type contrôle peuvent être décrits comme des Maîtres Spirituels Guerriers et en même temps des Maîtres Spirituels Artisans. Ils oscillent librement entre les deux.

« Type contrôle? » Tang San demanda : « Grand maître, quelles sont les spécialités du type contrôle ? »

Grand Maître dit : « Le type contrôle fait référence à un Esprit capable de restreindre ses adversaires, dans le but d’attaquer plus facilement. Par exemple, prenons ton Herbe Bleu-argentée, Bien qu’elle soit par nature petite et faible, elle n’est pas sans avantage. »

« L’Herbe Bleu-argentée a aussi des points forts ? » Après l’éveil de son Esprit, Tang San avait étudié en profondeur l’herbe bleu-argenté, ce qui l’avait conduit à ne rien découvrir. Elle possédait juste une forte vitalité, c’était le seul élément remarquable.

Grand maître étendit sa main droite, leva un doigt et dit : « Premièrement, la consommation de pouvoir spirituel est incroyablement faible, même les Esprits de type nourriture en consument plus. Ce qui signifie que tu peux l’utiliser pendant de longues périodes. »

Tang San hocha la tête, Grand maître avait raison. Lorsqu’il utilisait son Esprit, sa consommation de pouvoir spirituel était presque inexistante. S’il voulait vraiment infuser du pouvoir spirituel dans l’Herbe Bleu-argentée, la faire grandir plus de dix mètres ne lui demanderait qu’une petite quantité de pouvoir spirituel.

Grand maître leva un deuxième doigt, « Ensuite, l’herbe bleu-argentée est très commune sur le continent, tu peux donc camoufler ton Esprit très efficacement comparé aux autres Esprits. Ce camouflage sera particulièrement utile si tu l’utilises contre des Bêtes Spirituelles dont l’intelligence n’est pas très développé : elles ne seront pas capables de faire la différence immédiatement. »

Levant un troisième doigt, il continua, « Troisièmement, l’herbe bleu-argentée peut évoluer de manière infinie. Parce qu’elle est déjà tout en bas de l’évolution, toutes sortes d’évolutions sont possibles et parce qu’elle est si faible, elle ne rejettera aucune évolution apportée par un Anneau Spirituel. »

« Les Esprits peuvent rejeter une évolution par Anneau Spirituel ? » Demanda Tang San, ahuri.

Grand maître dit : « Bien sûr. Si l’Esprit lui-même est incompatible avec l’attribut de l’Anneau Spirituel, quand quelqu’un voudra ajouter des Anneaux Spirituels à son Esprit, il y a des chances de rejet. Par exemple, il est très difficile pour un Esprit Bestial d’ajouter un Anneau dont l’attribut est poison. Même si on peut dire que ce genre d’Esprit a son propre corps, il est en même temps une autre manifestation de la vie d’un cultivateur. Si on force l’ajout d’un Anneau Spirituel de cet attribut, le cultivateur sera sûrement empoisonné en premier lieu. Parmi les Esprits Bestiaux, il y en a peu qui ont la capacité d’absorber ce genre d’Anneaux sans transmettre le poison au cultivateur. Mais l’Herbe Bleu-argentée est différente, c’est à la base une plante petite et faible. Absorber du poison ne compte pas comme difficile pour elle. »

En parlant, il leva un quatrième doigt : « Ton corps possède un dernier avantage, il s’agit de ton pouvoir spirituel inné maximum. Sur notre Continent de Douluo, la raison principale pour laquelle pas un cultivateur incroyable est apparu avec l’Herbe Bleu-argentée est le pouvoir spirituel inné trop faible, alors que celui-ci est le facteur principal lorsqu’on parle de vitesse de cultivation. Quand le pouvoir spirituel inné est trop faible, il devient très difficile de cultiver à des niveaux élevés et lorsque le cultivateur atteint un certain niveau, chasser et tuer une Bête Spirituelle devient une tâche très complexe. Mais tu es différent, tu possèdes un pouvoir spirituel inné maximum. Que la cause de ton pouvoir spirituel inné maximum soit ton Herbe Bleu-argentée ou ton marteau est sans importance, car cela n‘influence pas ton utilisation de celui-ci sur l’Herbe Bleu-argentée. Il n’y a donc aucun désavantage à cultiver ton Herbe Bleu-argentée. »

Tang San complimentait fortement son professeur en son for intérieur. Il méritait vraiment qu’on l’appelle Grand maître ; le choisir comme professeur n’était pas non plus une erreur. Une simple Herbe Bleu-argentée pouvait révéler tant d’avantages au travers de son analyse. Cela montrait que ses études étaient complètes. Ces professeurs qui parlaient de lui comme d’un fou excentrique étaient les véritables idiots.

L’état d’esprit de Grand maître était clairement agité alors qu’il continuait à parler : « D’après mes recherches minutieuses, orienter l’évolution de ton Herbe Bleu-argentée vers le type contrôle est le meilleur choix. L’herbe est souple et elle peut pousser en différentes variations. La plus simple étant une corde, utilisable pour ligoter un adversaire.

Tang San dit : « Mais l’herbe bleu-argentée est si fragile qu’elle va se briser rapidement. Comment pourrait-elle maîtriser l’adversaire ? »

Grand maître dit : « C’est là que la direction de croissance entre en jeu. Quand on parle de croissance dans le type contrôle, il y a deux écoles : la solidité ou le poison. Et après chaque évolution, l’Esprit va devenir de plus en plus fort. Aussi, quand tu auras infuser beaucoup de pouvoir spirituel dans ton Herbe Bleu-argentée, elle sera beaucoup plus solide que la normale. Après avoir obtenu une nouvelle capacité grâce à ton Anneau Spirituel, maîtriser un adversaire ne sera pas difficile. De plus, si on parle du poison, l’Herbe Bleu-argentée sera évidement capable d’évoluer avec ce genre d’attribut et d’attaquer avec.

Cette fois, Tang San compris enfin la totalité de cette réflexion. Restreindre l’adversaire et en même temps l’empoisonner. Si l’Herbe Bleu-argentée pouvait vraiment faire cela, alors si ses armes secrètes ne pouvaient pas atteindre leur cible, il lui suffisait de l’empêcher de bouger avec son Esprit.

Bien sûr, pour mettre en place tout cela, il devait d’abord établir clairement la relation qui existait entre son pouvoir spirituel, les Anneaux Spirituels et sa Technique Céleste Mystérieuse. Après tout, il savait clairement que son pouvoir spirituel inné maximum n’était pas si inné que ça et qu’il provenait plutôt de la technique Céleste Mystérieuse.

Partie 2

En réalité, Tang San ne savait pas que, des deux Esprits qu’il avait, le marteau lui donnait du pouvoir spirituel alors que l’Herbe Bleu-argentée était trop différente de celui-ci, résultant en une perte de pouvoir spirituel. Cependant, le fait qu’il ait cultivé la Technique Céleste Mystérieuse avait permis d’harmoniser son double Esprit et l’apparition de son pouvoir spirituel.

De plus, même s’il était apparu, il n’aurait pas pu continuer à cultiver sans d’abord obtenir un Anneau Spirituel, pour la simple raison qu’il avait un pouvoir spirituel inné maximum, équivalent au niveau 10.

Note de Yu : je sais pas si l’explication est vraiment claire… mais si ça peut vous aider, je vous rappelle que contrairement à Wang Sheng par exemple, Tang San ne peut pas encore devenir une luciole utiliser son pouvoir spirituel en combat.

Grand maître but une gorgée d’eau et continua, « Arrêtons nous là pour le moment, tu devrais retourner au dortoir. Je viendrai te chercher au dortoir demain à l’aube. »

« D’accord. »

Sortant du bureau de Grand maître, Tang San ne réussit à se calmer qu’au bout d’un certain temps. L’explication de Grand maître sur les Esprits avait grandement aidé Tang San. Durant cet après-midi, il avait aussi gagné une compréhension plus complète de la vocation qu’était Maître Spirituel.

Les Maîtres Spirituels étaient divisé en deux catégories principales : Maîtres Spirituels Guerriers et Maîtres Spirituels Artisans. Et dans ces deux catégories, ils étaient aussi divisées en de nombreuses sous-catégories : type nourriture, type contrôle, type combat, type soin, ainsi de suite. La force d’un Maître Spirituel était grandement dépendante des Anneaux Spirituels et du pouvoir spirituel qu’il possédait. Ils se complémentaient et étaient dépendants l’un de l’autre lors de la croissance du cultivateur.

À présent, Tang San comprenait tout cela parfaitement. Il savait également que pour obtenir toujours plus de connaissances à ce sujet, il devait continuer à suivre Grand maître en tant qu’élève. De plus, Grand maître avait décidé de partir obtenir un Anneau Spirituel rapidement, ce qui rendait Tang San encore plus heureux. Peu importe son état d’esprit, une fois qu’il aurait obtenu son premier Anneau Spirituel, il pourrait enfin déterminer la relation qui existait entre sa Technique Céleste Mystérieuse et les Esprits de ce monde.

Retournant au dortoir, il n’y trouva personne et ne savait pas où tous ses camarades pouvaient bien se trouver. Tang San avait également mangé deux fois à midi, et bien que le soleil commençait à se coucher, il n’avait pas faim.

S’allongeant sur son lit les yeux fermés pour se reposer, il se remémora avec attention les choses que Grand maître lui avait dites aujourd’hui, son respect pour son professeur devenant de plus en plus profond.

Alors que la journée touchait à sa fin, il était quelque peu fatigué et s’endormit inconsciemment.

« Salut. » Après une durée inconnue, une voix étrangère réveilla Tang San de son sommeil léger. Et même s’il ne s’était pas reposé beaucoup, sa nature alerte n’en était pas affectée. Ouvrant ses yeux endormis, il fixa le visage adorablement beau en face de lui.

Xiao Wu regarda Tang San, « Il est trop tôt pour dormir, pourra-tu toujours dormir cette nuit ? »

Tang San se redressa maladroitement sur son lit. En ce moment, Xiao Wu était penché par-dessus la limite de leur lit, le fixant avec un sourire charmant.

Tang San découvrit que tous les étudiant-ouvriers étaient de retour. Assis sur son lit, il pointa la limite et dit : « Tu dépasses la frontière. »

Xiao Wu rit joyeusement et répondit : « Comment ça je dépasse la frontière ? Je suis une fille. Tu devrais même m’inviter à te rejoindre, non ? Bien sûr, l’inverse est absolument impossible. »

Fixant son petite visage rouge, Tang San avait vraiment de le pincer, mais n’en eut finalement pas le cœur.

« Petite folle. Xiao Wu, je vais probablement partir un certain temps demain et je sais pas quand je rentrerai, je te préviens à l’avance. »

« Partir ? Partir où? » Demanda Xiao Wu, curieuse.

Tang San ne garda pas le secret, « Professeur dit que mon pouvoir spirituel a atteint une limite et qu’il serait préférable d’obtenir un Anneau Spirituel rapidement afin de pouvoir continuer à cultiver. Il compte donc m’amener chercher un Anneau approprié. »

Xiao Wu était considéré comme l’aîné de la chambre numéro sept et comme il ne savait pas combien de jours il devait partir, il sentait qu’il était nécessaire de lui dire.

Bien sûr, la dispute avec Wang Sheng ce midi avait également un rapport. Il n’était pas d’humeur à comprendre Wang Sheng.

Entendant Tang San parler d’aller obtenir un Anneau Spirituel, tous les étudiants sauf Xiao Wu étaient extrêmement jaloux. Il n’y avait après tout rien de plus important que devenir un Maître Spirituel. Les Maîtres Spirituels de niveau 10 et ceux de niveau 11 n’avaient qu’un niveau de différence, mais lorsqu’on comparait leur force, il s’agissait de deux mondes différents. Ce genre de chose affectait également la séniorité.

Xiao Wu fronça les sourcils et dit : « Tu n’as toujours pas commencé à assister aux cours et tu te prépares déjà à partir ? Un Anneau Spirituel est si important ? »

Avant même que Tang San ait pu répondre, Xiao Wu découvrit que l’atmosphère autour d’eux avait changé ; les autres étudiant-ouvriers la regardaient tous d’un air étrange, Est-ce que un Anneau Spirituel est important ?! Elle avait en plus le courage de poser cette question ? Pour un Maître Spirituel, rien n’avait plus d’importance qu’un Anneau Spirituel.

« Va donc alors. Cependant comment va-t-on s’arranger pour notre travail d’ouvrier ? Si tu pars, je suis la seule personne à travailler. » Dit Xiao Wu l’air furibond.

Tang San n’avait pas d’autres choix que de dire : « On ne peut pas faire comme ça, que dirais-tu de travailler pour nous deux quelques jours et une fois que je suis rentré, je travaillerai à ta place jusqu’au Nouvel An. La moitié du salaire te revient comme d’habitude, ça te va ? » Avec sa force physique, balayer le jardin ne pouvait même pas le faire suer et en plus, la Technique Souple de Xiao Wu l’avait grandement étonné, il voulait donc continuer à s’entraîner avec elle. Il n’était aussi pas une personne qui aimait profiter du travail des autres.

Xiao Wu sourit enfin, « Bien, ça marche comme ça. »

Le repas du soir de Tang San était un grossier gâteau plat et juste après que le soleil se soit couché, tous les étudiant-ouvriers étaient déjà assis sur le lit en train de cultiver leur pouvoir spirituel.

Contrairement aux étudiants normaux, la cultivation des étudiant-ouvriers était beaucoup plus rigoureuse, car même s’ils n’étaient pas forcément moins talentueux, devenir Maître Spirituel était leur seul espoir à l’avenir.

Grâce à ses observations, Tang San découvrit que la position que ces étudiants utilisaient pour cultiver était presque la même que la sienne, tandis qu’une faible lueur de pouvoir spirituel apparaissait. La seule chose qu’il ignorait était comment ils cultivaient personnellement.

Seule Xiao Wu ne pouvait pas rester calme et ne cultivait pas non plus. Quand Tang San eut fini de manger, Xiao Wu insista lourdement pour qu’il l’accompagne dehors.

Maintenant que sa Technique Céleste Mystérieuse avait atteint un seuil, la cultiver n’avait pas de sens, son Oeil du Démon Violet ne pouvait être cultiver que le matin et surtout n’étant plus capable de supporter les supplications de Xiao Wu, il n’eut plus d’autres choix que de la suivre.

Durant cette période de l’année, le climat était très agréable, l’air légèrement frais mais pas froid. À cette heure, le ciel était déjà sombre, les étoiles déjà visibles dans le ciel.

Partie 3

« Petit San regarde, il y a tant d’étoiles dans le ciel. » Xiao Wu sautillait de ci, de là, l’incarnation parfaite d’un enfant de son âge.

Elle appelait Tang San Petit San et pas Petit Troisième, en plus elle était une fille, de ce fait Tang San ne pouvait pas réfuter sa manière de l’appeler. Il ne put cependant s’empêcher de dire : « Tu m’as fait sortir afin d’admirer les étoiles? »

À cette heure, très peu de professeurs ou d’étudiants étaient visibles. Tang San n’apprit que bien plus tard que cultiver au coucher du soleil était une tradition chez les Maîtres Spirituels.

Souriante, Xiao Wu répondit : « Non, bien sûr que non. Je veux refaire un duel avec toi. Plus tôt dans la journée, j’ai anticipé ton premier mouvement et réussi à te prendre par surprise. Te battre était trop facile. Mais comme j’ai vu que tu ne semblais pas convaincu par le résultat, j’ai décidé de te laisser une seconde chance. »

Une fille aussi guerrière que Xiao Wu n’était pas chose commune, mais cela plaisait à Tang San. L’invitation de Xiao Wu le motiva tout de suite, « Bien, viens te battre alors. »

Souriante, Xiao Wu dit d’un air provocateur en se grattant le visage, « Si dans un instant, tu te retrouves sur le ventre, ne viens pas pleurer d’accord ? Tu es prêt ou pas ? »

La voyant si adorable, Tang San ne put s’empêcher un instant d’inattention, mais il récupéra ses esprits rapidement, « Viens. »

« Bien, j’arrive alors. » En parlant, Xiao Wu révéla un sourire vicieux et marcha vers Tang San. Elle marchait effectivement vers Tang San, mais n’était clairement pas en train d’attaquer.

Tang San fronça les sourcils et dit : « Mais qu’est-ce que tu fais donc ? N’étions nous pas sur le point de commencer un duel ? » Quand il termina sa phrase, Xiao Wu était déjà à moins d’un mètre de lui. Et bien qu’ils ne soient que des enfants et que leurs bras et jambes ne soient pas longs, Xiao Wu continuait de marcher comme avant, ayant déjà passé la portée à laquelle elle pouvait frapper avec ses jambes.

Si on parlait d’Esprits, Tang San savait que l’Esprit de Xiao Wu était un Lapin et comme la partie du corps la plus forte chez les lapins était leurs jambes, les jambes de Xiao Wu devraient être sa plus grande force et il avait pu confirmer cette théorie durant le premier duel. Mais maintenant, elle avait perdu l’opportunité d’utiliser ses jambes, que pouvait-elle bien penser ?

Xiao Wu hocha la tête et dit en souriant : « Bien sûr ! Ne suis-je pas venu jusqu’à toi pour notre duel ? »

Alors que Tang San était encore hésitant, Xiao Wu lança violemment sa tête sur la côté, transformant sa longue tresse en une ombre noire visant le cou de Tang San.

Il est même possible d’attaquer comme ça ? C’était la première fois que Tang San voyait quelqu’un utiliser ses cheveux attaquer. Mais comme il était prêt à réagir à l’attaque de Xiao Wu dès le début, il recula immédiatement d’un pas lorsqu’il vit la tresse lui arriver dessus, levant en même temps sa main gauche dans le but d’attraper cette mèche rebelle. De cette manière, la tresse serait rapidement maîtrisée, faisant perdre à Xiao Wu un atout dans ce duel.

Les mains de Xiao Wu attrapèrent sa tresse pour la lever, de ce fait, quand Tang San leva sa main, il ne put que constater que sa cible n’était plus là lorsqu’il la rata. Xiao Wu redonna alors un violent coup de tête, relançant sa tresse vers Tang San, sa main s’approchant de la main de Tang San.

La main souple, blanche et douce de Xiao Wu était équivalente à du coton dans sa poigne, mais Tang San n’était pas d’humeur à apprécier sa beauté, car il était en train de découvrir que le bras de Xiao Wu était plié plus de fois qu’il était possible pour un bras humain et que non content de bloquer sa main, il était également enroulé autour de son propre bras. À ce moment, la deuxième main de Xiao Wu se saisit de celle Tang San et sa tresse qui volait dans les airs commença à s’abattre vers le cou de Tang San telle une troisième main.

Les bras de Xiao Wu semblaient doux et souples, mais étaient en vérité très solides. Même avec la force que possédait Tang San, il ne pouvait pas se libérer de sa saisie. Ses pieds forcèrent un saut en arrière, mais légère comme du coton, Xiao Wu suivit son mouvement avec aise. Bien que l’Ombre Fantôme Brouilleuse de Traces soit une technique incroyable, dans cette situation elle avait perdu toute utilité.

Afin d’éviter la tresse de Xiao Wu après son saut, Tang San jeta rapidement sa tête en arrière, pliant sa hanche dans la même direction afin de faire le pont avec son dos. Utilisant finalement la Technique Céleste Mystérieuse pour frapper n’utilisant cependant que la moitié de sa force de peur de blesser Xiao Wu.

Mais qui aurait pu savoir que quand Tang San eut l’intention d’utiliser sa force, Xiao Wu lâcha soudainement sa prise sur ses mains pour ensuite mettre tout son poids sur le bas du ventre de Tang San, le faisant chuter au sol.

Avec un thump, Tang San tomba sur le dos. Deux petites mains appuyaient sur ses épaules et utilisaient la gravité de la chute afin d’accentuer leur pression sur les articulations, rendant Tang San incapable d’exercer la moindre force avec ses bras, qu’il ne sentait plus. À la fin de la chute, Xiao Wu se retrouva assise à califourchon au niveau de la taille de Tang San, le regardant triomphalement, tandis que le bas du ventre de Tang San était en contact complet et sentait parfaitement l’élasticité des petites fesses de Xiao Wu.

« Alors ? Convaincu maintenant ? » Xiao Wu baissa la tête afin de regarder Tang San, le visage fou de joie.

Si on décrivait la première fois que Xiao Wu avait battu Tang San comme déplaisante, celle-ci était déprimante. Tang San était sûr que Xiao Wu possédait moins de force physique que lui, mais sa façon de se battre était vraiment trop bizarre. Tang San n’arrivait pas à comprendre ce genre de style avec sa maigre expérience en combat.

« Non, on recommence. » Tang San fixa Xiao Wu, refusant d’abandonner.

Xiao Wu répondit, triomphante : « Tu veux recommencer ? Tu n’en auras le droit que si tu arrives à te relever. »

Comment pouvait-il se relever alors que Xiao Wu appuyait sur les articulations de ses épaules, bloquant ainsi la circulation de la force interne de la Technique Céleste Mystérieuse.

« Mon Dieu, que faites-vous ? Faire ce genre de choses en public, quand comptez-vous vous relever ? » À ce moment, une voix peu harmonieuse se fit entendre.

Xiao Wu et Tang San levèrent le regard en même temps, seulement pour trouver une professeur enragée marchant vers eux.

En effet, la position actuelle de Tang San et Xiao Wu était quelque peu indécente. Tang San allongé sur le sol en étoile avec Xiao Wu à califourchon sur ses hanches, les mains sur ses épaules, la tête baissée pour le regarder. Même s’il n’était que des enfants, ce genre de situation était vraiment …

le petit visage de Xiao Wu tournant au rouge, elle se releva d’un bond, Tang San en profitant pour se relever également.

La professeur était déjà arrivée à leur côté et dit : « Vous deux, qu’avez-vous à dire pour votre défense ? »

Tang San pensa qu’en tant que garçon, il se devait d’expliquer, mais avant même qu’il puisse ouvrir la bouche, Xiao Wu avait déjà commencé son explication : « Professeur, nous faisions un duel. »

Partie 4

« Un duel ? Un duel en étant allongé sur le sol ? Avec quel genre de position ? Comment avez-vous été éduqués ? Vous semblez être des premières années. Des étudiants si jeunes ayant déjà ce genre d’activités ? Qu’allez-vous faire dans quelques années ? »

La voix de la professeur ne rendait pas du tout ses réprimandes agréables à entendre. Tang San jeta un regard discret à Xiao Wu et elle le lui retourna, lui tirant la langue en prime.

Entendant la professeur parler de ses parents, Tang San ne put pas s’empêcher de dire : « Professeur, nous faisions réellement un duel afin de comparer nos techniques spirituelles. » L’expression technique spirituelle était quelque chose qu’il avait entendu de la bouche de Wang Sheng ce matin et qu’il essayait maintenant d’utiliser après l’avoir compris.

La professeur le regarda avec dédain et dit : « Vous venez d’arriver à l’académie, quel genre de techniques spirituelles pourriez-vous bien avoir ? Mentir ne vous sortira pas de ce pétrin. Allez, venez avec moi au bureau du doyen. »

« Non. » Leur réponse furent presque simultanée.

Tang San dit sérieusement : « Professeur, nous faisions vraiment un duel afin de comparer nos techniques spirituelles. Que diriez-vous de nous regarder les exécuter ? »

Xiao Wu se frappa la poitrine vaillamment et dit : « Je vais vous montrer. Professeur, ne dites rien, je vais faire un duel contre vous. »

Sans attendre que la professeur vienne jusqu’à eux, Xiao Wu bondit, atteignant une hauteur digne d’un lapin, au moins un mètre au-dessus du sol, ses deux mains tendues en direction de la gorge de la professeur.

Le bond de Xiao Wu surpris la professeur, la faisant lever inconsciemment lever ses bras afin de la bloquer.

Voyant cela, Tang San eut un rire moqueur, cette professeur allait avoir des problèmes.

Tang San ne connaissait toujours pas la vraie force de Xiao Wu, mais il connaissait très bien la sienne. Même si sa Technique Céleste Mystérieuse était bloquée, en utilisant le premier niveau à son maximum couplé à sa force physique, il ne pouvait clairement pas ignorer les techniques spirituelles de Xiao Wu. Il croyait cependant qu’il pouvait rapidement battre cette professeur, qui n’était vraiment pas au même niveau que les arts martiaux de sa secte.

Xiao Wu étant quelqu’un qui pouvait le battre, il était donc sûr de ce qui aller se passer une fois que la professeur rencontrerait pour la première fois la technique spirituelle de Xiao Wu : elle sera désavantagé, comme tout le monde la rencontrant pour la première fois.

Comme il s’y attendait, une fois en contact, les mains de Xiao Wu s’emmêlèrent dans celles de la professeur et l’instant d’après, la tresse de Xiao Wu partit s’enrouler autour de sa gorge.

Cette académie n’était finalement qu’une académie primaire et les professeurs n’étaient que des Grands Maîtres Spirituels, avec un niveau moyen égal à 25. De plus, ne dépassant pas le niveau 30, ces professeurs ne possédaient pas de techniques spirituelles personnelles. Les capacités combatives de ces professeurs n’étaient pas capables de rivaliser avec celle de Tang San. Sachant qu’elle affrontait deux élèves de première année, cette professeur n’avait même pas pensé à utiliser son Esprit, même s’il n’aurait d’aucune utilité en combat rapproché, vu qu’elle était une Maître Spirituelle Artisane.

Criant de surprise lorsqu’elle perdit l’équilibre, elle ne sentit que les mains de Xiao Wu lâcher prise et ses pieds la pousser violemment vers l’arrière, alors que Xiao Wu se servait de cette poussée pour ratterrir au sol avec un salto arrière.

Xiao Wu ne se retenait clairement plus, le corps de la professeur volant sur trois mètres avant de s’écraser au sol. La chute avait étourdi la professeur : cette chute, même si elle avait utilisé son pouvoir spirituel pour l’atténuer, n’était pas douce.

Xiao Wu marcha jusqu’à la professeur, clignant des yeux innocemment, « Vous allez bien professeur ? »

Circulant son pouvoir spirituel pour récupérer ses esprits, elle se releva avec difficulté. Son expression incrédule alors qu’elle fixait la petite Xiao Wu.

Une technique spirituel, il ne pouvait s’agir que de cela. Autrement, comment aurait-elle pu, même sans être une Maître Spirituelle Guerrière, se faire pousser ainsi par une simple enfant ? Il y avait aussi le moment où ses bras étaient devenus particulièrement solide, il s’agissait certainement d’une modification corporel apportée par son Esprit. Mais qui était donc cette fillette ?

La professeur pouvait peut-être ignorer la force de Xiao Wu, car elle pensait pouvoir la maîtriser en utilisant son Esprit, mais elle ne pouvait que considérer l’origine de Xiao Wu. Normalement parlant, tous les Esprits puissant venaient de clans familiaux très importants. Avec sa technique spirituelle, Xiao Wu venait sûrement d’une famille très puissante, que la professeur avec son origine modeste ne pouvait pas offenser.

« T-, Tu…, Tu ne dois jamais faire de duel seule dans le futur d’accord ? Tu dois toujours être accompagné d’un professeur qui pourra assurer la sécurité des élèves contre qui tu te bats. » La professeur ne dit que ces quelques phrases et partit abattue et déprimée. Se promettant que la première chose qu’elle ferait le lendemain matin serait de se renseigner sur l’origine de Xiao Wu.

Fixant la silhouette distante de la professeur, Tang San demanda discrètement à Xiao Wu : « Plutôt fort comme technique ce que tu viens d’utiliser, non ? »

Xiao Wu dit avec fierté : « Ce n’était pas même pas toute ma force, sinon elle n’aurait pas voler que sur trois mètres. Je peux aussi te dire que je l’ai appelé Lapin Assommeur d’Aigle et qu’elle peut être considérée comme ma meilleure technique ». Ayant raconté tout cela, elle se rendit compte de son erreur et regarda Tang San avec prudence, lui demandant : « Pourquoi veux-tu savoir tout ça ? Tu veux savoir comment la contrer ? »

Tang San ne put s’empêcher de laisser échapper un rire moqueur, « Ne nous place pas dans la même catégorie, je n’ai pas besoin de ça. »

Xiao Wu s’exclama furieuse : « Tu oses dire que je ne suis pas honnête ? Viens donc me le redire pendant un duel, allez, on recommence ! »

Tang San regarda Xiao Wu et ne put s’empêcher d’être désemparé, cette fille était vraiment dérangée : elle ne faisait que le harceler comme si elle y était accro. Mais puisqu’il ne s’agissait que d’un simple duel, comment pourrait-il avoir peur ? Lançant sa main vers Xiao Wu, il dit « Continuons ! »

Xiao Wu à ses côtés se tourna vers lui et contre-attaqua en lançant aussi un coup de paume vers lui.

Ayant déjà souffert de cette façon une fois, Tang San ne la laissa pas attraper ses mains aussi facilement. Il savait qu’essayer de battre Xiao Wu en combat rapproché était juste stupide et que conserver ses distances serait la meilleur méthode. Esquivant la paume, il recule rapidement, apparaissant plusieurs mètres en arrière en un instant.

Partie 5

Xiao Wu dit sûre d’elle, « Tu comptes t’échapper en allant aussi lentement ? » S’élançant à son tour, elle bondit vers Tang San.

Tang San ne put retenir un sourire ; au bout du troisième duel, il était enfin prêt. S’il laissait Xiao Wu le battre aussi facilement encore fois, toutes ses années d’entraînement auraient été inutile.

Une légère lueur violette apparaissant dans ses yeux, il activa l’Oeil du Démon pourpre. À partir de cet instant, il pouvait parfaitement voir les mouvements de Xiao Wu ; ils apparaissaient lents à ses yeux. Ses pieds activant l’Ombre Fantôme Brouilleuse de Traces, il se déplaça de plus de deux mètres en un pas, juste assez pour esquiver parfaitement le saut de Xiao Wu, sortant de la portée de tous les coups qu’elle pouvait utiliser, bras, jambes et tresse compris.

Xiao Wu était complètement stupéfaite. Elle se considérait comme une expert en matière d’agilité et le mouvement de Tang n’avait pas semblé particulièrement rapide, mais il avait été suffisant pour complètement éviter son premier coup. Cela lui posait un gros problème, elle devait être en contact avec son adversaire si elle voulait utiliser la Technique Souple et cette fois Tang San ne lui en laissait pas l’opportunité.

Xiao Wu n’abandonna pas pour autant et s’accroupissant comme un lapin, elle augmenta encore sa vitesse, les mains tendus comme des griffes.

Tang San respira profondément et laissa circuler la Technique Céleste Mystérieuse dans ses jambes. Utilisant l’Ombre Fantôme Brouilleuse de Traces, il courrait à travers le terrain de sport poursuivi par Xiao Wu.

Ombre Fantôme Brouilleuse de Traces était une technique extraordinaire. Les mouvements de Tang San ne semblait absolument pas rapide, mais en vérité chaque pas contenait énormément de force. La vitesse de Xiao Wu ou la façon dont elle se déplaçait n’avait aucune importance, Tang San trouvait toujours le moyen de faire un pas au meilleur moment possible dans la meilleure direction, ne laissant aucune chance de s’approcher à Xiao Wu.

Tang San révélait enfin la vrai force de la Secte Tang : les disciples de la secte ne cherchait pas toujours le face à face, étant spécialisé en armes secrètes. L’agilité combinée à leurs armes secrètes étaient leur vraie arme.

Deux personnes, une courant et l’autre poursuivant, avaient déjà parcouru la moitié du terrain de sport en un instant. Xiao Wu commençait déjà à s’essouffler et n’arrivait pas à rattraper Tang San, peu importe ce qu’elle essayait de faire.

« Hey, tu n’as pas honte ? » N’arrivant pas à le rattraper, Xiao Wu arrêta de le poursuivre et se tint simplement debout, les deux mains sur ses hanches, l’air furieux tandis qu’elle fixait Tang San, « Nous sommes en train de faire un duel, pas de jouer à chat, esquiver en permanence ne compte pas, si tu es si fort que ça, attaque moi ! »

Tang San sourit légèrement, « D’accord, dans ce cas fais attention. » Tout en parlant, il alla ramasser quelques cailloux qu’il garda après dans le creux de sa paume.

« Je vise ton épaule gauche. » Et un caillou fut lancé.

Xiao Wu grogna, son corps esquivant vers la droite.

« Je vise ton épaule droite, ton mollet gauche et ton mollet droit. » Tang San lança trois cailloux en même temps.

La première pierre visait vraiment son épaule gauche, mais maintenant que les trois pierres volaient de manière identique, Xiao Wu ne pouvait que penser que Tang San lui avait menti. Elle décida de ne pas reculer mais plutôt d’avancer, accélérant soudainement en direction de Tang San et leva ses mains devant sa poitrine afin de bloquer les pierres. Il ne s’agissait à près tout que de petites pierres, rien de plus.

Mais, à ce moment l’impensable se produisit, choquant Xiao Wu : juste avant qu’elle puisse bloquer les trois pierres, celles-ci se séparèrent et volèrent vers trois directions différentes.

D’aussi près, elle n’avait pas le temps de réagir.

« Aie, Aie, Aie. » Trois pierres heurtèrent Xiao Wu, pile aux endroits désignés par Tang San juste avant.

Même si Tang San n’avait pas mis de force interne dans ses lancers, étant frappée de plein fouet, Xiao Wu sentit tout de même une forte douleur.

« Incroyable, tu as même osé me lancer des pierres. »

Xiao Wu ne savait bien sûr pas que c’était la première fois que Tang San utiliser ses armes secrètes en vrai combat dans ce monde. La technique qu’il venait d’utiliser provenait des Précieux Écrits Célestes Mystérieux, de la Compréhensions des Cent Armes Secrètes : Séparation des Hirondelles en Vol. Elle semblait simple, mais comprenait en réalité des subtilités extrêmement complexes. Parmi les différentes techniques de la Compréhensions des Cent Armes Secrètes, Tang San ne pouvait en utiliser que deux ou trois. La Séparation des Hirondelles en Vol était celle qu’il maîtrisait le mieux.

« Tu as le droit de me lancer, mais moi je n’ai pas le droit de lancer des cailloux ? Tu as perdu ce duel. »

« Non, non, non, on recommence… » Xiao Wu croyait qu’elle avait juste besoin d’être concentrée et Tang San ne pourrait plus toucher sa cible.

« Xiao Wu, tu veux encore recommencer ? Alors viens… »

Ainsi ils continuèrent leurs duels pendant très longtemps. Quant aux résultats, ils étaient simples : quand Tang San partit avec Grand maître le lendemain, il ne pouvait parler que d’une chose : le divertissement que lui avait fournit le fait de pouvoir tirer sur une cible mouvante !

La nuit après les duels, Tang San et Xiao Wu ne réussirent pas à se disputer à cause de leur partage de lit : ils étaient trop fatigués.

Tôt le lendemain, alors qu’une immense majorité des élèves et des professeurs de l’académie dormaient encore, il était possible de voir deux silhouettes, une grande, une petite, quitter l’académie par la porte principale.

« Professeur, où allons-nous trouver des Bêtes Spirituelles? »

Ces silhouettes quittant l’académie n’étaient autres que Grand maître et Tang San.

« Nous allons marcher deux cent li(1) vers le nord-est de Nuoding, jusqu’à la Forêt de Chasse Spirituel. Il s’agit d’un endroit où l’empire retient des Bêtes Spirituelles captives. » Aujourd’hui Grand maître portait des vêtements en cuirs, semblant lui donner un air héroïque, seul son visage était toujours en discordance avec le reste.

« Captive ? Les Bêtes Spirituelles peuvent aussi vivre en captivité ? Professeur, enseignez-moi vos connaissances des Bêtes Spirituelles en route, d’accord ? »

Grand maître hocha la tête et dit : « Les Bêtes Spirituelles de haut niveau ne peuvent bien sûr pas vivre en captivité, mais celles de bas niveau le peuvent. Les Bêtes Spirituelles sont au final des animaux qui possèdent du pouvoir spirituel. Plus elles sont vieilles, plus elles deviennent puissantes. De ce fait, elles peuvent être divisées en cinq catégories distinctes en fonction de leur âge : les Bêtes Spirituelles Décadaires, les Bêtes Spirituelles Centenaires, les Bêtes Spirituelles Millénaires, les Bêtes Spirituelles Déca-Millénaires et les Bêtes Spirituelles Centi-Millénaires. Comme leur nom l’indique, une Bête Spirituelle Décadaire est une Bête Spirituelle ayant cultivée pendant dix ans, et ainsi de suite. Les Anneaux Spirituels sont classés de la même manière que les Bêtes Spirituelles, ils sont juste plus facilement identifiables, car ils sont reconnaissables à leur couleur. Les Anneaux Spirituels Décadaires sont blancs, les Anneaux Spirituels Centenaires sont jaunes, les Anneaux Spirituels Millénaires sont violets, les Anneaux Spirituels Déca-Millénaires sont noirs et enfin les Anneaux Spirituels Centi-Millénaires sont rouges. Presque toutes les Bêtes Spirituels capturées par l’empire, afin d’être mis en captivité pour les Maîtres Spirituels, ont un âge compris entre une dizaine d’années et quelques centaines. Les Bêtes Spirituelles Millénaires sont très rares. »

– – – – – – – – – – – – – –
1- 200 li : 100 kilomètres environ (1li = 500 mètres)



Cet article comporte 2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Contenu protégé
Back To Top