skip to Main Content
Menu

Douluo Dalu – Chapitre 56

 


Cliquez ici pour lire la partie 2
Cliquez ici pour lire la partie 3

Chapitre 56 : Défier le rang supérieur

Partie 1

En ce moment dans le Continent, mis à part les problèmes internes des deux Empires, le plus gros problème était les intrusions clandestines de plusieurs clans de Maîtres Spirituels et du Hall Spirituel. En théorie, dans un Empire grand et unifié, comment ce genre de choses pouvait-il exister et influencer le pouvoir en place ?

Le groupe de l’Académie de Shrek voulait à aller à la Cité du Dou Céleste, mais il devaient d’abord quitter le Royaume de Balak, puis traverser le Royaume Silvers, au nord de Balak pour finalement entrer dans la région de la cité impériale. Plus à l’est de celle-ci se trouvait des terres qui appartenaient entièrement à la cité impériale. Le voyage allait être très long, plus de deux mille kilomètres. Il était facile de voir à quel point le territoire de l’Empire du Dou Céleste était grand.

Parmi les Sept Démons de Shrek, Dai Mubai, Tang San, Ning Rongrong et Zhu Zhuqing possédaient leur propre Outil Spirituel de stockage et les professeurs en possédaient un aussi. Ainsi, ils n’avaient pas à subir la charge de bagages. Avant de partir, ils avaient aussi acheté de la nourriture et de l’eau, qu’ils avaient placé dans leur Outil Spirituel. Ainsi, même s’ils ne trouvaient pas de quoi se ravitailler, leur stock tiendrait environ dix jours.

« OK, petits monstres. Vous vous êtes tous reposés pendant deux mois, à partir de maintenant on avance le plus vite possible. Tout le monde doit réussir à me suivre, sinon… Eh eh. »

Flender semblait être redevenu lui-même et ses yeux émettaient une lueur sournoise. Attrapant le bras de Grand maître d’une main, il s’élança vers l’avant, ne laissant que ces mots derrière.

Flender ne courut bien sûr pas aussi vite qu’il le pouvait. Avec Zhao Wuji menant les professeurs de l’académie, ils se répartirent sur les côtés en le suivant.

Les Sept Démons de Shrek regardèrent droit devant eux et partirent sans hésitation. Ils ne craignait déjà plus la course avec poids. Une course normale n’était rien pour eux. Sans même utiliser leur pouvoir spirituel, même Oscar et Ning Rongrong arrivaient à suivre Flender à cette vitesse.

Grand maître était porté par le pouvoir spirituel de Flender et ne dépensait donc pas d’énergie. Suspicieux, il dit :
« Flender, quel but a cet entraînement ? Leur corps sont déjà très forts maintenant. »

Flender sourit,
« Cet entraînement n’a-t-il vraiment pas d’intérêt ? Xiao Gang, ce genre de méthode n’est pas quelque chose que tu peux utiliser. Et même si cet entraînement n’avait pas d’intérêt, il permet d’aller un peu plus vite, de perdre moins de temps sur les routes, ce qui nous permettra d’économiser sur les repas et de nous reposer dans moins d’hôtel. Nous pourrons ainsi faire des économies. Auparavant, nous avons décidé que les trois mille pièces d’or spirituel gagnées seraient utilisées pour la troisième partie de l’entraînement. Il est donc normal d’en dépenser le moins possible. »

« Tu… tu es toujours le même. »
Grand maître fut momentanément bouche bée. Contrairement à Flender, il n’avait jamais vu l’argent comme quelque chose d’important et avait toujours pensé que l’argent qu’il avait dépensé pouvait être regagnée1. De plus, il était un Grand Maître Spirituel et recevrait toujours le salaire du Hall Spirituel.

Quelque peu sournoisement, Flender fit un clin d’œil à Grand maître et il accéléra soudainement, tel une flèche quittant son arc.

Zhao Wuji, celui qui connaissait le plus Flender, jeta un regard impuissant au Maître Spirituel au Poix Doux à ses côtés et lui saisit le bras,
« Ce Flender. Même si tu tiens tant à faire des économies, ne torture pas nos vieux os au passage. »
Le Maître Spirituel de nourriture ne pouvait bien sûr plus les suivre, ce qui força Zhao Wuji à le porter avant d’accélérer.

Après que Flender ait accéléré, les Sept Démons de Shrek commencèrent à avoir des problèmes à le suivre. Au final, n’utiliser que leur force physique ne pouvait pas égaler Flender lorsqu’il utilisait son pouvoir spirituel. Surtout que Flender était un Maître Spirituel d’agilité et en particulier un Sage Spirituel d’agilité.

Afin de réussir à le suivre, les Sept Démons de Shrek ne purent qu’accélérer proportionnellement. Ainsi, Ning Rongrong et Oscar ne réussirent plus non plus à suivre et Oscar fut donc porté par Dai Mubai et Xiao Wu et Zhu Zhuqing portèrent Ning Rongrong tour à tour. Comme d’habitude, le groupe ne laissa personne derrière. Ils donnèrent tout ce qu’ils avaient afin de rattraper leurs professeurs.

Les Sept Démons de Shrek n’avaient aucun scrupule à utiliser leur pouvoir spirituel pendant de courtes périodes, mais celui-ci n’était pas au niveau de leurs professeurs. La vitesse qu’utilisait Flender était déjà leur maximum. En moins de deux heures, les Sept Démons de Shrek avaient presque consommé tout leur pouvoir spirituel.

Flender remarqua que le groupe derrière avait dû mal à suivre et commença finalement à ralentir. Reprenant une vitesse normale, il laissa le temps aux Sept Démons de Shrek de manger une grosse saucisse et de récupérer un peu. Bien sûr, Flender n’allait pas manger une des saucisses d’Oscar, quelques pois doux étaient beaucoup plus efficace que ces saucisses. Après tout, le niveau de Shao Xin était bien au-dessus de celui d’Oscar.

Courant de cette manière pendant une journée, les Sept Démons de Shrek furent aussi fatigués que lors de l’entraînement démoniaque de Grand maître. Rien qu’en un jour, ils avaient parcouru environ quatre cent kilomètres, un cinquième du voyage.

Heureusement pour eux, Flender n’était pas aussi pingre qu’il prétendait l’être. Il ne força pas tout le monde à coucher dehors, mais choisit plutôt une ville sur leur chemin.

Cette « petite ville » était en fait un gros village et l’auberge où se reposaient les Sept Démons de Shrek était la seule du village. Bien qu’elle soit un peu miteuse, elle était relativement propre.

Cependant Flender révéla tout de même son côté pingre, ne réservant que trois chambres, une pour les professeurs, une pour les garçons et une pour les filles.

« Je suis si fatigué. »
Oscar s’écrasa directement sur son lit, en essayant toujours de récupérer son souffle avec un visage euphorique. Tout le monde pouvait enfin se reposer après avoir couru toute la journée et personne ne se préoccupait vraiment de la qualité de l’auberge.

Dai Mubai répliqua,
« Quel droit as-tu d’être fatigué ? Ne reposais-tu pas la majorité de ton poids sur moi ? »

Oscar lui répondit,
« Mais j’ai aussi eu à faire beaucoup de grosses saucisses pour vous. À la fin de la journée, sans mes saucisses, qui aurait réussi à suivre ? Ma consommation de pouvoir spirituel n’est pas inférieure à la vôtre. Consommer du pouvoir spirituel fatigue aussi. »

Ma Hongjun commenta,
« Arrête de te plaindre, je suis le plus malchanceux. Je suis le plus lourd et le plus lent. Qu’est-ce que j’aimerais obtenir ma compétence de vol bientôt. Après ça, voyager serait du gâteau. »

Tang San rigola,
« Arrêtez de vous plaindre et dépêchez-vous d’aller vous coucher. Qui sait ce que va organiser notre grand doyen demain. »

À ce moment, quelqu’un toqua à leur porte et celle-ci s’ouvrit légèrement. Xiao Wu passa sa tête au travers et dit,
« Petit San, viens avec moi un moment. »

Tang San obéit et sortit de la pièce,
« Xiao Wu, que se passe-t-il ? »
Regardant la Xiao Wu fatiguée qui se trouvait devant lui, son cœur se serra.

Coquettement, Xiao Wu dit en faisant la moue,
« J’ai des courbatures aux jambes après avoir couru toute la journée. Ge, masse-moi les jambes, d’accord ? »

Pendant leur entraînement démoniaque, chaque fois que Xiao Wu était fatiguée et avait des courbatures, Tang San lui massait les jambes. Au final, sa Technique Céleste Mystérieuse et le pouvoir spirituel avaient quelques différences. Une d’entre elles était que le pouvoir spirituel n’était pas du tout utilisable pour les techniques de guérison daoïstes. De manière générale, le pouvoir spirituel était plus dominateur tandis que la Technique Céleste Mystérieuse était plus stable et douce.

« D’accord, ici ? »
Lui répondit Tang San en caressant sa tête tendrement.

« En2, fais-le ici. Rongrong et Zhuqing dorment déjà. »
Tout en parlant, Xiao Wu leva sa jambe, révélant sa souplesse en plaçant son mollet sur l’épaule de Tang San.

Tang San leva ses deux mains, en utilisant une pour détendre sa cheville et l’autre pour masser doucement les muscles de son mollet. La chaleur de la Technique Céleste Mystérieuse pénétra directement dans ses muscles et Xiao Wu ferma les yeux de confort, alors que son jeune visage rougissait un peu.

Tandis qu’il massait son mollet, il lui dit,
« Si nous courrons à nouveau comme cela demain et que tu es trop fatiguée, laisse-moi te porter. Je n’aurai pas de problème de vitesse si j’utilise les Huit Lances Arachnides. »

Xiao Wu gloussa,
« Pas besoin, je peux y arriver. En vérité, ce genre de fatigue a aussi du bon. J’ai eu raison de te demander un massage. Ça fait vraiment du bien. Ge, pourquoi tes paumes sont-elles aussi chaudes3 ? »

Tang San secoua la tête. Il adorait vraiment sa petite sœur du plus profond de son cœur et ne se préoccupant pas de la boue et de la terre sur ses chaussures, il massa doucement son pied afin de l’aider à se détendre.
« Ça fait du bien ? »

« Beaucoup, mes jambes n’ont plus de courbatures. »
Même au travers d’une chaussure, la chaleur des paumes de Tang San pouvait rentrer dans son pied. Cela produisait le même effet qu’une source chaude. La sensation de chaleur était si confortable que la vision de Xiao Wu blanchit un moment.

« Bien, on change de jambe. »

Xiao Wu regarda alors Tang San d’un air bizarre,
« Ge, pourrons-nous toujours être si proches dans le futur ? Si tu trouves un femme plus tard, ne me rejetteras-tu pas ? »

Tang San sourit,
« Sotte, comment cela serait-il possible ? Peu importe quand, tu seras toujours ma petite sœur. »
En ce qui concernait les relations hommes-femmes, Tang San n’avait jamais d’expériences durant sa vie antérieure. Et il les comprenait encore moins dans cette vie. Bien qu’il ait grandi sans son père, depuis qu’il était arrivé l’académie, il ne s’était jamais senti seul. Il avait des amis grâce à ses camarades. Il avait une famille grâce à Grand maître et Xiao Wu. Il était très satisfait de sa vie actuelle.

Xiao Wu gloussa,
« Que penses-tu de te marier avec moi ? Comme ça, je pourrai être ta petite sœur pour toute la vie et tu pourras t’occuper de moi. »

Tang San rigola et dit,
« Pas de problèmes, mais tu es si belle, te marier avec moi va te porter préjudice. »

Xiao Wu soupira,
« Je suis sérieuse. Quel préjudice pourrait exister ? Dans mon cœur, tu es le meilleur. Ge, est-ce que tu sais ? Rongrong se moque toujours de moi en disant que nous ne sommes que frère et sœur. »

Tang San eut le regard vide un instant,
« Mais elle n’a pas tort. N’es-tu pas que ma petite sœur ? »

Le visage charmant de Xiao Wu rougit,
« Pas dans ce sens là. Aiyah. Je ne vais plus te parler, tu es vraiment un imbécile. »
Tout en parlant, elle retira sa jambe de l’épaule de Tang San et marcha derrière lui, utilisant ses deux mains pour masser gentiment ses épaules.

Bien que les massages de Xiao Wu soient un peu maladroits, ils réussissaient tout de même à apporter un sentiment confortable à Tang San. En particulier, un sentiment de chaleur, qui émouvait les profondeurs du cœur de Tang San.

« Bien. Tu devrais aller te coucher. Nous allons encore voyager demain »
Tang San repoussa les mains de Xiao Wu avec regret.

« D’accord. »
Retournant dans sa chambre, une lumière hésitante et profonde apparut dans son regard, tandis que les battements de son cœur s’accéléraient.

Rentrant dans sa chambre, Tang San fut surpris de voir que Dai Mubai et les deux autres ne dormaient pas encore. Les trois fixaient Tang San du regard et essayaient de dissimuler leur sourire.

Oscar se leva de son lit et faisant face à Dai Mubai, il leva sa jambe vers lui et dit d’une voix faussement pudique,
« J’ai des courbatures aux jambes après avoir couru toute la journée. Ge, masse-moi les jambes, d’accord ? »

Dai Mubai rigola et il imita la voix de Tang San,
« D’accord, ici ? »

Oscar enchaîna tout de suite,
« En, fais-le ici. Rongrong et Zhuqing dorment déjà. »

Regardant leur pièce de théâtre gênante, Tang San, irrité, dit,
« Malin ça. Vous avez écouté notre conversation. »

Sur le côté, Bouboule rigola sinistrement,
« Nous ne vous avons pas espionné. Les murs sont juste fins ici. Ge, masse-moi les jambes aussi s’il-te-plaît. »
Tout en parlant, il montra du doigt ses jambes grassouillettes.

Partie 2

Tang San hocha la tête en toute sincérité,
« Bien sûr, aucun problème. J’ai entendu dire qu’un peu de poison était bénéfique pour le corps et aidait à détendre les muscles et à fluidifier la circulation. Je sais pas si mes Huit Lances Arachnides iront, mais je vais tester sur toi. »
Tout parlant, il retira sa veste, révélant son torse nu et se mit en position pour sortir ses Huit Lances Arachnides.

Bouboule sursauta de peur et se recouvrant de sa couverture rapidement, il dit amèrement,
« Non ! Troisième frère, je plaisantais ! »
Sa première rencontre avec la puissante toxine des Huit Lances Arachnides l’avait profondément marqué.

Tang San lui dit d’un ton sec,
« Va te coucher. »

Dai Mubai gloussa et dit,
« Tang San, Xiao Wu t’a déclaré sa position, en tant que son grand frère, tu ne peux pas être lent à la détente. Xiao Wu est une beauté rare. Si tu agis vite, tu l’obtiendra, si tu es lent, non. »

Tang San le fixa le regard vide,
« Mais nous sommes frères et sœurs. D’accord, ne dis rien. Nous somme tous les deux encore jeunes. Il est trop tôt pour parler de ça. Tu penses que je suis Bouboule ? Je n’ai pas son Feu Malfaisant. »

Ma Hongjun sortit sa tête de sa couverture et dit sur un air de défi,
« Qu’est-ce que j’ai moi ? Les relations entre les hommes et les femmes sont une loi de Cieux et un principe terrestre4. C’est un instinct naturel. »

Tang San le fusilla du regard,
« Je pense surtout que ton instinct te pousse à venir faire un duel avec moi. »

Dai Mubai ne dit rien plus non plus, souriant juste en secouant la tête, avant de s’asseoir sur son lit en tailleur pour commencer à méditer.

Après une nuit calme, le lendemain matin, tout le monde reprit le voyage. À l’heure actuelle, ils avaient déjà quitté le Royaume de Balak et était entrés dans le Royaume Silvers.

Fort heureusement, Flender n’accéléra pas et se contenta de mener la marche vers le nord-est d’un pas régulier.

Le même jour, ils atteignirent la capitale du Royaume Silvers, le long de la frontière sud, Silvers. Flender choisit sans prévenir cette grande ville pour se reposer et de plus, au moment où ils rentraient dans la ville, le ciel venait à peine de commencer à s’assombrir.

« Flender, tu vas bien ? »
Quand Flender amena tout le monde réserver une chambre dans un hôtel chic, même Grand maître, qui ne faisait pas attention à l’argent, ne put s’empêcher de sentir quelque chose de louche. De plus, Flender alla même jusqu’à louer cinq chambres, laissant tout le monde se reposer dans plus d’espace. Et même le dîner fut somptueux.

Que ce soit Grand maître, Zhao Wuji ou les autres professeurs, tout le monde était stupéfait par les actions de Flender. Toujours si pingre, comment serait-il devenu tout à coup si généreux ?

Mais durant le dîner, Flender révéla finalement son objectif.

Flender souriait ouvertement et levant son verre de vin devant lui, il dit :
« Vous avez tous voyagé pendant deux jours, merci à tous pour vos efforts. Mangez jusqu’à plus faim. Cependant, les petits monstres n’ont le droit qu’à un verre de vin. »

Après cela, il montra l’exemple et but le vin avant de recevoir avec enthousiasme les plats de tout le monde.

Dai Mubai dit à voix basse à Tang San :
« Plutôt que son sourire, je préférerais qu’on voit son expression sérieuse. Je ne sais pas pourquoi, mais à chaque fois qu’il sourit, je sens que son sourire est malicieux. Tu vois, aujourd’hui le doyen a dépensé tant d’argent, il y a forcément baleine sous gravillon. »

Et bien sûr, après trois verres de vin et quelques plats aux cinq goûts, Flender s’essuya la bouche et dit légèrement aux Sept Démons de Shrek :
« Vous ne vous êtes pas réellement battu pendant deux mois. Silvers possède une Grande Arène Spirituelle. Ce soir, vous devriez aller faire un peu de sport. En. Inutile de participer à tous les types de combats spirituels. Il ne faudrait pas influencer le voyage de demain, participez juste au combat en équipe. »

Dai Mubai eut un grand sourire en regardant ce Flender à queue de renard5,
« Doyen, dans ce cas, nos récompenses iront alimenter les fonds de l’académie ? »

Flender dit pieusement,
« Bien que l’académie soit déjà fermée, en tant que votre doyen, penses-tu vraiment que je réquisitionnerais vos récompenses ? Vous pouvez utiliser vos revenus comme bon vous semble, cela n’a aucun rapport avec nous. Mubai, ne me dit pas que tu doutes de mes raisons? »

Dai Mubai ne put que le fixer le regard vide. Il pensait que Flender voulait qu’il participe à un combat en équipe pour s’approprier les récompenses. De cette manière, avec leur niveau actuel, pour un combat spirituel tout le monde obtiendrait au moins cent pièces d’or chacun, la somme de tout cela était plutôt considérable. Il ne s’attendait cependant pas à se faire critiquer par les justes mots de Flender.

Attendez un peu, le doyen allait-il bien ?

Cependant, Ma Hongjun était encore celui qui connaissait le mieux son professeur et il forma des mots avec ses lèvres à Dai Mubai. Dai Mubai comprit alors la situation. Ma Hongjun n’avait eu qu’à mimer un mot :
« Paris. »

Oui, à rangs égaux, même l’Équipe Empereur n’avait pas réussi à surpasser les Sept Démons de Shrek, comment pourrait-il exister un adversaire à leur mesure? Tant qu’ils plaçaient de gros paris sur leur combat en équipe, il était possible de gagner beaucoup d’argent. Voilà le véritable stratagème de Flender.

« Bien, nous allons y aller. »
Flender régla l’addition avec joie et demanda le chemin de la Grande Arène Spirituelle, amenant tout le monde hors de l’hôtel.

La Grande Arène Spirituelle de Silvers paraissait encore plus grandiose que son équivalent de Suotuo. Il s’agissait après tout de celle de la capitale du Royaume de Silvers, un niveau au-dessus de celle de Suotuo.

Portant ces masques qui avaient fait trembler la Grande Arène Spirituelle de Suotuo, les Sept Démons de Shrek rentèrent dans la Grande Arène Spirituelle.

Cependant, quand Flender voulut inscrire les Sept Démons de Shrek à un combat en équipe, il fut stupéfait.

L’employé de la Grande Arène Spirituelle de Silvers inspecta méticuleusement les badges de combat spirituel des Sept Démons de Shrek et ne put que regarder les Maîtres Spirituels devant lui sans que son cerveau réussisse à aligner deux phrases sensées ni à prononcer un mot pendant un long moment,
« Mes excuses, honorés Maîtres Spirituels, j’ai peur que vous ne puissiez pas participer à des combats spirituels en équipe. »

Les Sept Démons de Shrek n’étaient pas perturbés par cette réponse, mais Flender l’était.

Il fallait savoir que depuis son arrivée à Silvers, il avait dépensé beaucoup d’argent et espérait le récupérer ici.

« Pourquoi ? Ne me dites pas que votre Grande Arène Spirituelle est vide ? »
Dit Flender énervé.

Partie 3

Bien que Flender soit un peu agressif, l’employé ne le contredit pas. Une équipe de combat spirituel d’or de niveau trente avait les qualifications requises pour être agressive. Il avait travaillé dans la Grand Arène Spirituelle plus de vingt ans, mais c’était la première fois qu’une équipe si monstrueuse apparaissait.

« Mes excuses, Monsieur, mais notre Grande Arène Spirituelle de Silvers n’a pas d’équipe d’or et n’est donc pas capable de vous proposer un combat équitable. »
Expliqua l’employé, gêné.

Flender répondit :
« Alors une équipe d’argent fera l’affaire. Ne voyez-vous qu’un seul d’entre eux a atteint l’or ? »

L’employé secoua la tête,
« Cela n’ira pas non plus. Premièrement, nous n’avons qu’une seule équipe d’argent et deuxièmement, si nous les laissons combattre, cela ne sera pas équitable. Je me permets de supposer que vous connaissez les règles des Grandes Arènes Spirituelles, le niveau d’une équipe est déterminé par le membre de plus haut niveau. »

Sur le côté, Zhao Wuji souriait, tout en se réjouissant de son malheur,
« Il semblerait que les plans d’une certaine personne viennent de tomber à l’eau. »

À ses côtés, les trois professeurs, Lu Ji-Bin, Li Yu-Song et Shao Xin ne pouvaient s’empêcher de sourire. Ils n’étaient pas subordonnés à Flender et avant la création de l’Académie Shrek, ils étaient tous bons amis. Ainsi, observer l’échec du stratagème de Flender était une forme d’amusement pour eux.

Résigné, Flender demanda :
« N’y a-t-il pas un autre moyen ? »

L’employé réfléchit un moment et répondit :
« Il existe bien un autre moyen. Si tout le monde accepte de participer à un combat spirituel surpassant leur rang actuel, je peux tout à fait préparer un combat spirituel. Combattre au-dessus de sa catégorie permet d’ignorer les restrictions de rang. En d’autres mots, vous pouvez défier une des équipes les plus faibles du niveau quarante. Ici, la plupart de ces équipes sont de rang argent et nous en avons aussi certaines d’or. Vous pouvez choisir ce qu’il vous plaît. »

Niveau quarante ? Flender fut choqué un moment, avant de tout de suite secouer la tête,
« Alors laissez tomber. »

Un parfait exemple de l’expression « Les gentlemen aiment l’argent, mais le retenue est la clé. », Flender comprenait très bien ce que cela voulait dire.

Bien qu’en général, lors d’un combat spirituel, aucun des combattants ne mourrait, il ne risquerait pas la vie de ses disciples pour de l’argent.

S’il existait une chance certaine de victoire, un peu de profit n’était pas de refus, mais demander aux Sept Démons de Shrek de prendre des risques pour du profit, Flender ne ferait jamais ça. Bien que pingre, il avait tout de même des principes.

« Non, je pense que nous allons accepter. »
La voix rigide de Grand maître se fit alors entendre, tandis qu’il marchait tranquillement jusqu’aux côtés de Flender.

Flender fronça les sourcils,
« Xiao Gang, quel genre de blague est-ce là ? Comment cela serait-il possible, tu connais très bien la différence que crée un Anneau Spirituel. Ne me dis pas que tu veux envoyer ces enfants à leur mort ? N’oublie que parmi eux, trois n’ont pas atteint le niveau trente. Face à une équipe de niveau quarante, ils n’ont pas la moindre chance. »

Grand maître secoua la tête,
« Bien sûr que je ne les laisserai pas risquer leur vie. Flender, il existe de grandes disparités entre les équipes de niveau quarante. »

Il se tourna alors vers l’employé,
« Ce que vous venez de dire, que nous pouvions choisir nos adversaires, c’est sans conditions ? »

L’employé hocha la tête,
« Bien sûr, sans conditions. De plus, je peux vous garantir que ce combat spirituel se déroulera dans l’Arène Spirituelle Centrale Principale. »

Un combat entre deux équipes de rang différent était très important dans une Grande Arène Spirituelle, en particulier pour les combats en équipe. Dans un un contre un, lorsque le parti le plus faible possédait un Esprit particulièrement extraordinaire, il était possible de combler le gouffre que créait un Anneau Spirituel supplémentaire, mais un combat en équipe était un effort collectif. Si toute l’équipe possédait un Anneau Spirituel de moins, comment cela serait-il un combat ? Ainsi, les combats en équipe de rang différent étaient quelque chose de presque jamais vu. Et avec seulement quelques miracles dans toute l’histoire de la Grande Arène Spirituelle, un défi au rang supérieur était quelque chose qui attirait les spectateurs et excitait facilement les foules. À partir du moment où le combat serait annoncé, l’Arène Spirituelle Centrale Principale pourrait anticiper des gradins pleins. La Grande Arène Spirituelle n’avait aucune raison de refuser un tel bénéfice.

Grand maître continua :
« Parmi vos équipes de niveau quarante, est-ce que vous en avez une particulièrement cruelle ? Le mieux serait qu’elle tue ou blesse à chaque fois ses adversaires. Plus le taux de blessures est haut, mieux c’est. »

« Ah ? »
Ébahi, l’employé fixa Grand maître du regard, ’ Ne me dites pas que cette personne veut tuer son équipe ?’. Il avait pensé que Grand maître allait choisir l’équipe de niveau quarante la plus faible et ne s’attendait vraiment pas à ce qu’il dise quelque chose comme ça.

Flender saisit Grand maître par l’épaule, hurlant,
« Xiao Gang, tu es fou ? Tu veux tuer les enfants ? »

Grand maître sourit calmement,
« Flender, penses-tu vraiment que je laisserais les enfants se tuer ? Ne t’inquiètes pas, j’ai mes raisons. »

Flender le fixa le regard vide. Oui, comment Grand maître pourrait-il laisser les enfants se tuer ? En particulier son seul disciple, Tang San, dont Grand maître s’occupait tant. Flender voyait aussi qu’il regardait Tang San comme son propre fils. Comment pourrait-il le laisser jouer avec sa vie ?

Grand maître profita du moment d’absence de Flender pour demander à l’employé,
« Alors, existe-t-il une telle équipe ? »

« Ah. Oui, il en existe une. »
L’employé finit par réagir,
« L’Équipe Démon, une équipe de combattants spirituels de niveau quarante. Depuis qu’ils ont atteint le rang argent, ils ont pris part à quarante-six combats, dont trente-et-une victoires. Au total, ils ont tué soixante-trois de leurs adversaires et en ont blessés quatre-vingt-dix-huit. On les appelle l’arme mortelle des équipes de combattants de rang argent. La majorité des équipes de ce niveau refuse de les affronter, puisqu’ils se battent si violemment. »

Grand maître hocha la tête, satisfait :
« Bien, nous allons défier cette Équipe Démon. Notre équipe s’appelle les Sept Démons de Shrek. Au total, sept personnes prendront part au combat. »

« Grand maître. »
Voyant que Grand maître était sérieux, les quatre professeurs du groupe de Zhao Wuji se rapprochèrent rapidement pour l’en empêcher.

Grand maître secoua la tête vers eux et dit quelque chose à voix basse. À cet instant, tout le monde sembla être illuminés et l’inquiétude sur leur visage disparut.

Flender semblait cependant encore un peu hésitant,
« Mais, est-ce vraiment sûr ? »

Grand maître dit calmement,
« Flender, il s’agit aussi d’un type d’expérience. Inévitablement, ils feront face à ce genre de situation un jour. Penses-tu que les laisser affronter cela seul est mieux que leur faire subir cela maintenant, quand nous sommes là pour les guider ? »

Le regard de Flender entra en collision avec celui de Grand maître dans les airs, semblant émettre des étincelles. Au final, il fut tout de même celui à admettre la défaite,
« Bien, j’espère que tu as raison. »

Grand maître sourit calmement,
« C’est le meilleur moyen d’examiner leurs qualités mentales et il s’agit aussi d’une situation qu’ils devront traverser un jour ou l’autre. »

Flender regarda les autres professeurs et dit,
« Dans ce cas, décidons avec un vote. Que ceux qui sont d’accord avec Grand maître lèvent la main. La minorité se remettra à la majorité. »

Tout en parlant, Flender prit l’initiative de lever la main. Après une légère hésitation, les autres professeurs levèrent également la main.

Grand maître se tourna donc vers l’employé,
« Je vous prierai d’organiser tout cela. »

……

L’humeur de Meng Li6 était légèrement mauvaise récemment. En tant que capitaine de l’Équipe Démon, il était normal qu’il soit déprimé. l’Équipe Démon n’avait pas eu d’adversaires depuis déjà quinze jours, pour la simple raison que toutes les équipes de rang argent du niveau quarante avaient décidé de les boycotter. Aucune équipe ne voulait leur faire face dans un combat spirituel.

Depuis la création de l’Équipe Démon, ils avaient décidé de se battre comme des chiens fous et Meng Li était toujours considéré comme tyranniquement vicieux. Vicieux au point d’en faire mourir les gens de peur. Lors des combats spirituels précédents, peu importe leurs adversaires, sous sa direction, l’Équipe Démon lançait toujours ses attaques les plus puissantes sauvagement. Même en cas de défaite, il leur arrivait de tuer un de leurs adversaires.

Au fil du temps, lorsque l’Équipe Démon participait à un combat spirituel en équipe, le moral de leur adversaires était toujours dominé et même si l’équipe adverse était plus forte qu’eux, elle avait du mal à gagner.

Mais récemment, l’Équipe Démon avait des problèmes. À cause de leur style particulièrement vicieux, toutes les équipes d’argent refusaient de leur faire face. La cultivation n’était pas quelque chose de facile pour un Maître Spirituel. Qui souhaitait voir son compagnon mourir lors d’un combat dans une arène ? Les accidents occasionnels étaient difficiles à éviter, mais face à l’Équipe Démon, la mort n’était pas un accident, mais plutôt une certitude. Dans ce genre de situation, boycotter l’Équipe Démon était devenu monnaie courante chez les équipes de combattants spirituels d’argent.


 

  1. (千金散尽还复来) Vers d’un poème de Li Bai(李白), qui avait toujours pensé que son talent avait été reconnu et que l’argent qu’il dépensait pouvait être regagné
  2. Petit rappel, Ge veut dire grand frère et En est un acquiescement
  3. Bon je retiens mes sous-entendus depuis tout à l’heure, mais merde à la fin, il lui masse vraiment le mollet ?
  4. Quelque chose de juste et légitime
  5. Un méchant révélant ses véritables intentions
  6. (蒙厉) Bruine Sévère
Cet article comporte 7 commentaires
    1. %$?#µ$!&€
      J’ai fait une faute de frappe sur la balise html pour le lien vers la partie 2, ce qui l’a fait disparaître ._.
      Merci Wawan de me l’avoir fait remarquer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site! Back To Top