skip to Main Content
Menu

Douluo Dalu – Chapitre 43

 


Cliquez ici pour lire la partie 2
Cliquez ici pour lire la partie 3

Chapitre 43 : L’étrange oncle vulgaire, Bu Le

Partie 1

Si la différence était inférieure à dix niveaux, Tang San était absolument sûr qu’il était capable de bloquer la capacité de contrôle de l’adversaire. Grand maître avait un jour dit que la meilleure méthode pour s’occuper d’un Maître Spirituel de contrôle était précisément d’utiliser le contrôle contre le contrôle. Si l’on disait que les Maîtres Spirituels de force étaient le cœur de l’équipe, les Maîtres Spirituels auxiliaires sa fondation et les Maîtres Spirituels agiles ses yeux, alors les Maîtres Spirituels de contrôle étaient l’âme de leur équipe. Durant ces trois mois d’entraînement diabolique, Tang San avait constamment renforcé son corps et Grand maître lui avait en plus donné un entraînement spécial chaque soir, dont la cible était son Os Spirituel externe, les Huit Lances Arachnides, cachées dans ses vertèbres.

Le nom Huit Lances Arachnides avait été choisi par Grand maître puisque cet Os Spirituel externe provenait du Démon Arachnéen à Face Humaine et ressemblait fortement à huit lances. Ayant subi cette période d’entraînement, Tang San avait évolué d’inadapté à adapté, et il était à présent capable de contrôler les mouvements des Huit Lances Arachnides de manière effective pour l’attaque et la défense et était également capable de sécréter ou de restreindre le poison dans les Huit Lances Arachnides. Grand maître avait dit qu’en utilisant son Os Spirituel externe ajouté à son Herbe Bleu-argentée de contrôle, il pouvait parfaitement résister à un adversaire en gros en dessous du niveau quarante.

Les trois prirent leur dîner avec hâte et Bouboule mangea également deux Saucisses de Récupération d’Oscar avant de quitter à quatre et en silence l’académie. Ma Hongjun n’avait pas l’intention d’en parler aux autres, après tout, cette affaire n’étant pas particulièrement glorieuse.

Alors qu’ils sortaient de l’Académie, une ombre noire apparut, leur bloquant la route.

Parce qu’il s’était fait tabassé, Ma Hongjun était déjà sur les nerfs et il invoqua son Esprit pratiquement immédiatement.

Des flammes rouge-violettes illuminèrent la nuit, révélant la personne bloquant leur chemin.

Ma Hongjun relâcha son souffle, retirant ses flammes de phénix,
« C’est toi, t’es obligé de faire mourir de peur les gens ? »

La personne qui était soudainement apparue devant eux était Xiao Wu.

Elle portait un pantalon brun et un haut blanc simple moulant et bien que son corps ne soit pas aussi ardent que celui de Zhu Zhuqing, ce sentiment de finesse avait un style distinct. L’extrême flexibilité de ses petites hanches ainsi que sa queue de cheval noir et brillante tressée pendant jusqu’à ses pieds lui donnait encore plus ce genre de beauté de la petite sœur du voisin. Une paire de grand yeux noir fixait suspicieusement le groupe de Tang San.

« Qu’est-ce que vous faîtes à vous sauver comme des voleurs ? Bouboule, pourquoi est-ce que ton visage est aussi gonflé ? Tu as laissé quelqu’un te tabasser ? »
Ma Hongjun soupira, Tang San et les autres étaient après tout des hommes tout comme lui et il n’avait aucun tabous avec eux, mais Xiao Wu était une fille. Elle désapprouvait sa méthode de réguler son Feu Malfaisant. L’espace d’un instant, il fut réticent à lui dire qu’il s’était fait tabasser.

Xiao Wu s’avança de quelques pas et voyant clairement l’état du visage de Ma Hongjun sous la lumière de la lune, elle bondit d’indignation,
« Qui a été assez violent pour te tabasser à ce point ? Boss Dai, ce ne serait pas toi ? »

Dai Mubai retroussa les lèvres,
« Serais-je aussi violent à l’égard de mon propre frère ? C’est l’œuvre d’un rival amoureux. Nous nous apprêtions à aller le chercher. »

« Alors qu’est ce que vous attendez, j’en suis. Oser tabasser mon frère, il ne peut pas vouloir rester en vie. »
Le caractère de Xiao Wu était motivé par un désir de voir le monde dans le chaos. Lorsqu’elle venait d’entrer à l’Académie, elle était encore un peu biaisée envers Bouboule, mais avec le temps passé à veiller les uns sur les autres durant cet entraînement diabolique, ce biais avait disparu depuis longtemps. De plus, lorsqu’elle était encore la Grande Sœur de l’Académie de Nuoding, elle ne manquait pas de combat lorsqu’elle en cherchait un alors que maintenant, il s’agissait de combat amicaux suivant un plan. Ayant finalement l’opportunité de se battre, elle semblait encore plus anxieuse que Ma Hongjun.

« Cinquième sœur, tu es vraiment trop bonne. Qu’est-ce que tu dirais que je te dévoue mon corps ? »
Voyant que Xiao Wu n’essayait pas d’arrêter leur vengeance mais au contraire avait directement rejoint leur expédition punitive, Bouboule était ému. La dépression alourdissant son cœur disparut également, cette dernière phrase contenant clairement sa nature toujours vulgaire.

« Tu dévouerais ton corps à qui ? »
Tang San regarda Bouboule, sa voix étrange.

Bouboule regarda Tang San, affichant rapidement un sourire gêné,
« Je n’ai rien dit, troisième frère, pressons le pas. »

Les quatre devinrent cinq et prenant avantage de la nuit, il posèrent à nouveau le pied sur ce chemin si familier. Utilisant leur pouvoir spirituel, ils se dirigèrent à la vitesse de l’éclair vers Suotuo.

Après un quart d’heure.

« Bouboule, est-ce là que tu règles d’habitude tes problèmes de Feu Malfaisant ? »
Les sourcils de Dai Mubai se froncèrent au point de se toucher presque.

Devant eux se trouvait une rangée de maison à un étage. C’était un coin isolé de Suotuo. Les maisons ne faisaient que trois mètres de haut et semblaient abîmées en de nombreux endroits. À l’entrée pendaient plusieurs lanternes roses, sous lesquelles se tenaient quelques prostituées clairement pas jeunes portant un lourd maquillage et des robes criardes, aguichant les passants.

Les coins de la bouche d’Oscar tressautèrent,
« Pas étonnant que tu dises toujours qu’un nid de mauvaises herbes contienne également des phénix dorés, c’est vraiment un nid de mauvaise herbe, ah ! »

En ce qui concernait les goût de Ma Hongjun, Oscar et Dai Mubai n’osaient pas le complimenter. Mais c’était la première fois que Xiao Wu et Tang San visitaient ce genre d’endroit et ils ne ressentaient rien d’autre que de la curiosité.

Bouboule s’esclaffa deux fois, disant à voix basse :
« C’est vraiment pas cher ici, ah, les prix sont bas et la quantité excessive, une pièce d’argent pour une fois, deux pièces d’argent pour trois fois. Le rapport qualité prix est haut. De plus, il faut croire au principe des nids de mauvaises herbes contenant des phénix dorés. Ça dépend de la chance qu’on a. »

Dai Mubai le fusilla du regard,
« À l’avenir, ne mentionne pas que je te connais. Même si je savais que tu n’étais pas très regardant, je ne pensais pas que tu irais aussi loin. Venir dans ce genre de poubelle, l’âge de tes phénix dorés est le même que celui de tes tantes. »

Bouboule rétorqua avec une indignation courroucée,
« Boss Dai, ne me ridicule pas délibérément , occupons-nous d’abord de notre affaire. Attendez ici, je vais aller demander si cet enfoiré est toujours là. »

En parlant, Bouboule s’approcha rapidement du nid de mauvaises herbes.

Oscar regarda autour d’eux,
« C’est vraiment isolé, parfaitement adapté. Moi, ton père, ait une grosse saucisse, moi, ton père, ait une petite saucisse, moi, ton père, ait une saucisse champignon… »

Entendant Oscar prononcer ses incantations en préparation du combat à venir, Xiao Wu ne put s’empêcher de faire un bruit de crachat,
« Vraiment digne d’être appelé l’Oncle à la Grosse Saucisse. »

En un instant, Ma Hongjun revint vers eux l’air animé,
« Parfait, ce type n’est pas encore parti, il vient juste de payer l’addition. Je dirais qu’il va sortir d’une minute à l’autre. Mes frères, pour m’avoir aidé à prendre ma revanche cette fois, je vous inviterai tous pour un bon repas plus tard. »

Dai Mubai agita vigoureusement les mains,
« Ne dit pas n’importe quoi, je n’oserais pas aller à un repas dont tu seras l’hôte. Avec des goûts comme ça, oublie. »

Entendant les mots de Dai Mubai, même Xiao Wu ne put s’empêcher d’approuver d’un hochement de tête, elle et Tang San avaient vu les jumelles qu’avait amené Dai Mubai et les comparer avec ces vieilles devant eux était comme comparer la terre et les cieux.
Tandis qu’ils parlaient, une personne sortit du bordel. Le groupe de Tang San se tint dans un coin sombre en face du Nid de Mauvaise Herbe. Le ciel était déjà complètement sombre et il était très difficile de voir d’un côté de la rue à l’autre.

« C’est lui. »
Bouboule serra les dents.

Comme l’avait prédit Bouboule, un homme d’une quarantaine d’années sortit du Nid de Mauvaise Herbe. La peau foncée, un mètre soixante, arborant un sourire lascif et satisfait, sa main droite était entourée d’un bandage. Il portait un pantalon large avec de nombreux trous et une paire de sandales et avait l’air très content de lui-même tandis qu’il descendait la rue. Tout en marchant, il chantonnait un petit air,
« Ton oncle est de bonne humeur, ah, le petit oiseau est sorti faire un tour1. »

« C’est parti ? »
Bouboule craqua ses poings.

« Attend un moment. »
Xiao Wu attrapa l’épaule dodu de Bouboule, son autre main jetant sa tresse dans son dos. Un sourire sans défense apparut sur son visage,
« Sortez dans un instant, regardez moi. »

En parlant, Xiao Wu fit de petit pas et s’approcha sur le côté vers cet oncle vulgaire appelé Bu Le.

« Que fait Xiao Wu ? »
Ma Hongjun lança un regard confus à Tang San. Qui d’autre que Tang San pourrait la comprendre au mieux.

Tang San claqua une main contre son front et dit l’air impuissant :
« Attend et regarde. »

Xiao Wu n’avait pas l’air de marcher vite mais arriva juste à temps pour bloquer le chemin de cet oncle vulgaire.

« Bonjour oncle. Puis-je demander, y a-t-il un endroit vendant des bonbons pas loin ? »

Bu Le avait juste quitté le Nid de Mauvaise Herbe, toute sa personne baignant dans la satisfaction. La voix faisant soudainement irruption dans son monde le fit sursauter, levant la tête en direction de la source de la voix. Immédiatement, son visage en apparence franc eut un éclat particulier, agitant un certain endroit de son corps.

Il fallait dire qu’une chose aussi belle que Xiao Wu était apparue devant lui en pleine nuit. Un visage tendre et jeune, une longue queue de cheval tressée et une silhouette, bien que pas très développée, tout de même présente et en particulier la jeunesse et l’inexpérience sur son visage rose était particulièrement attractif pour les vieux pervers comme lui2. Les yeux de Bu Le brillèrent lorsqu’il vit Xiao Wu, disant en son fort intérieur, ‘une si belle et adorable loli. Pères et putes3, ne me dites pas que c’est votre cadeau pour moi ?’

En toussant, Bu Le contint rapidement la lueur obscène dans ses yeux, bombant le torse et adoptant une posture propre, un changement si rapide que si Xiao Wu n’avait pas autant prêté attention, elle se serait peut-être fait avoir.

« Jeune miss, tu es sortie acheter des bonbons si tard le soir, ah ? C’est si isolé ici, n’as-tu pas peur de rencontrer de mauvaises personnes ? »
Lorsque Bu Le avait un visage sérieux, en ajoutant à cela son apparence extérieure simple et honnête, il conservait un air presque digne.

Xiao Wu cligna de ses grands et magnifiques yeux,
« Alors oncle, êtes-vous une mauvaise personne ? »

Entendre son ton doux fit trembler Dai Mubai, Ma Hongjun et Oscar pas très loin. Cette Xiao Wu dragueuse était-elle toujours la même personne qui les avait envoyé balader comme des sacs de sable en combat ? Ça, c’était au-delà du simple jeu d’acteur. Seul le visage de Tang San arborait un sourire ironique et non de la surprise, il avait déjà fait l’expérience de ce genre de scène il y a longtemps à l’Académie de Nuoding. En matière de tromperie, Xiao Wu était encore meilleure que ce qu’avait fait Ning Rongrong en arrivant à l’Académie Shrek. En particulier lorsqu’elle jouait le rôle de la petite sœur du voisin, quasiment aucun homme y était insensible. La différence était que des gens normaux la voyant ne ressentiraient que de la tendresse, alors qu’une personne comme Bu Le voyant Xiao Wu ne ferait que baver.

 

Partie 2

Entendant la question de Xiao Wu, Bu Le répondit immédiatement :
« Bien sûr que ton oncle est une bonne personne. Petite fille, quel est ton nom, quel âge as-tu, hein ? »

Le petit visage de Xiao Wu rougit soudainement,
« Je suis Xiao Wu, j’ai presque treize ans. »

Bu Le n’eut pas de réaction, pensant en son for intérieur, ’presque treize ans, en d’autres termes toujours douze ?’4, il déglutit, faisant bouger vigoureusement sa pomme d’Adam. S’il ne mangeait pas ce tendre morceau délivré devant sa bouche, il se tirerait vraiment une balle dans le pied.

« Tu es si grande à douze ans, tu seras certainement d’une grande beauté plus tard. Xiao Wu, il n’y a pas d’endroit vendant des bonbons ici, viens avec ton oncle, ton oncle va t’emmener acheter des bonbons, ensuite je te ramènerai chez toi. D’accord ? »

Xiao Wu sourit, hochant la tête de manière très mignonne et dit :
« Super ! »

Bu Le ne s’attendait pas à ce que cette petite fille se laisse piéger aussi facilement mais la voyant accepter de venir avec lui, il exulta instantanément. Observant les alentours de ses petits yeux, il se dirigea vers un endroit isolé dont il se rappelait. Afin de ne pas écraser l’herbe et de faire peur au serpent5, il résista à l’impulsion d’attraper la petite main de Xiao Wu et de la tirer.

Oscar frotta avec force ses yeux, donnant un léger coup de coude à Tang San à côté de lui,
« Petit San, c’est vraiment Xiao Wu ? Pourquoi je ne vois aucune ressemblance ? »

Tang San dit de manière étrange :
« Lorsque nous étions encore à l’Académie de Nuoding, il y a eu des filles agressées par un oncle étrange. Xiao Wu a utilisé exactement cette méthode, emmenant cette personne dans un coin sombre. Après, il y a eu l’Écrasement en Huit Mouvements. »

« L’Écrasement en Huit Mouvements ? Qu’est-ce que c’est ? »
Dai Mubai ne put s’empêcher d’être curieux.

Une trace de peur apparut dans les yeux de Tang San,
« C’est le plus violent lancer de la Technique Souple de Xiao Wu. Huit lancers successifs. Tant que le premier lancer réussit, il n’y a pratiquement aucune chance d’y résister. C’est la vraie force de Xiao Wu. Donc ne la combattez jamais en combat rapproché. Je m’attend à ce que cet oncle bizarre du nom de Bu Le quelque chose soit assez chanceux pour goûter à ce grand banquet. Rattrapons les pour prévenir tout accident. »

À cet instant, le cœur lascif de Bu Le était très secoué, avec son pouvoir spirituel de niveau quarante-six, s’il était un tant soit peu attentif, il aurait peut-être découvert que Tang San et les autres le suivaient, mais à cet instant, son cœur était totalement concentré sur cette jeune et fraîche loli à ses côtés, incapable de faire attention à quoi que ce soit d’autre. Comment aurait-il pu savoir que parfois, loli était interchangeable avec démon6 ?

Lançant un regard furtif à Xiao Wu, à ses hanches fines oscillant lorsqu’elle marchait, ses fesses n’était pas grosses, mais sa taille était vraiment trop fine et le galbe qui en résultait faisait déglutir sans cesse ce vieux pervers de Bu Le7. En ajoutant à cela le visage presque parfait de Xiao Wu, une magnifique fille marchant magnifiquement. Le Feu Malfaisant qui était auparavant dissipé montait déjà. Pour un vieux pervers de son âge, l’extérieur était très important, comment Xiao Wu aurait-elle pu être comparée à ces poule élevées en plein air dans le nid de mauvaise herbe8 ?

Ils continuèrent de plus en plus loin, et il y a avait de moins en moins de passants. Bu Le fit tourner Xiao Wu à un coin et atteint une petite ruelle désolée et sombre.
« Oncle, où est le magasin de bonbons, il fait si noir, j’ai un peu peur. »
Xiao Wu parla doucement, comme si elle commençait à paniquer.

Bu Le eut un sourire vicieux,
« Xiao Wu, ah, si tard la nuit, manger des bonbons n’est pas bon pour le corps. Laisse ton oncle te montrer des poissons rouges9. »

« Voir des poissons rouges ? Où y a-t-il des poissons rouges ? »
Xiao Wu demanda avec curiosité.

Bu Le arrêta de marcher, et commença à défaire son pantalon,
« Je l’ai juste ici. »

Xiao Wu sourit subitement,
« Oncle, ta prochaine phrase ne serait pas ‘Moi, ton père, ait une grosse saucisse’ ? »

« Eh… »
Les mains de Bu Le se raidirent et arrêtant immédiatement ses mouvements, il regarda droit dans une paire d’yeux rouges, brillant de Charme. Tout son corps devint rigide et l’instant d’après, il ne resta plus devant lui qu’une trace d’une ombre violette.

Sans attendre que Bu Le invoque son Esprit, la longue queue de cheval noire tressée de Xiao Wu était déjà enroulée fermement autour de son cou et l’instant suivant, Bu Le ne sentit qu’une force sur sa nuque avant que tout son corps quitte involontairement le sol.

Si Bu Le avait été un Maître Spirituel de puissance, peut-être aurait-il eu une chance de se stabiliser. Malheureusement, il était un Maître Spirituel de contrôle. Si un Maître Spirituel ne pouvait pas invoquer son Esprit, sa force serait grandement réduite. Ajoutant à cela son « labourage industriel » toute la journée, sa force était depuis longtemps réduite de moitié. Bu Le à cet instant ne sentit que le ciel tourner et la terre se retourner et le moment d’après, il ne pouvait voir que les étoiles.

Des étoiles d’or, des étoiles d’argent, des étoiles de toutes les tailles scintillèrent en continu, les violentes secousses le rendant incapable de concentrer son pouvoir spirituel pour invoquer son Esprit. Son corps ne ressentit même pas de douleur, juste un intense engourdissement.

Dai Mubai, Oscar, Tang San et Ma Hongjun étaient déjà sortis des ténèbres. À part Tang San, les trois autres sans exception regardaient avec des yeux exorbités cette silhouette adorable qui agissait encore de manière si immature et douce il y a quelques instants et qui était maintenant si folle furieuse. C’était aussi la première fois qu’ils voyaient l’Écrasement en Huit Mouvements complet de Xiao Wu.

Utilisant la capacité de téléportation, lorsque Xiao Wu disparut du champ de vision de Bu Le, son pouvoir accumulé depuis longtemps déjà rencontrant son adversaire, prit de court mentalement, et sa tresse scorpion s’enroula avec succès autour de la nuque de Bu Le. L’instant d’après, le tourment de l’étrange oncle vulgaire Bu Le avait déjà commencé.
Immobilisant sa nuque, Xiao Wu posa un pied sur le bas de son dos tout en activant sa première compétence spirituelle Arc Hanche. Sa nuque tirée en arrière et ses pieds poussés en avant, le corps de Bu Le fut propulsé dans les airs.

Laissant glisser sa tresse, Xiao Wu bondit à la poursuite du corps de Bu Le dans les airs. La force de l’Arc Hanche était vraiment terrifiante : avec son pouvoir spirituel de niveau trente-et-un et la puissance de sa hanche augmentée de cent-vingt pour-cent, elle projeta Bu Le cinq mètres dans les airs.

Le moment où Bu Le atteint le pic de son ascension fut aussi le moment où Xiao Wu le rattrapa, attrapant sa taille avec ses deux mains et activant à nouveau la force de l’Arc Hanche. Avec un mouvement vif de sa fine taille, elle envoya Bu Le tournoyer à l’envers. Bu Le était encore sous l’emprise de la Confusion Démoniaque de Xiao Wu et mis à part la sensation du ciel tournant et de la terre se retournant, il ne sentait rien.

Xiao Wu attrapa les vêtements à la taille de Bu Le, effectuant deux tours complets dans les airs tandis qu’elle tombait vers le sol et sous l’effet de l’Arc Hanche, le tournoiement rapide de Bu Le fit siffler l’air à faire s’en dresser les cheveux sur la tête avant qu’il s’écrase au sol.

Tang San et les autres fermèrent leurs yeux à ce moment. Ils pouvaient imaginer le genre de force subie en se faisant lancer en spiral depuis les airs ainsi, Xiao Wu avait déjà utilisé cette technique contre eux auparavant, mais elle les avait alors lancé dans les airs vers le ciel, sans vraiment les lancer vers le sol.

Aujourd’hui, on pouvait dire que Bu Le n’avait pas eu de chance de rencontrer Xiao Wu, cette petite étoile maléfique, ajoutant à cela que son apparence vulgaire était ce que détestait Xiao Wu le plus. Dans ce combat, elle n’avait nulle intention d’être clémente. Dans le cœur de Xiao Wu, pour ce genre d’oncle étrange qui ne laissait même pas une petite fille de douze ans tranquille, même la mort n’était pas de trop.

Cependant, Bu Le restait un Ancêtre Spirituel de niveau quarante et quelques et dans les deux rapides rotations, il s’était enfin libéré de la Confusion Démoniaque de Xiao Wu. Bien qu’il n’ait pas eu assez de temps pour utiliser son Esprit, il avait tout de même pu envelopper son corps de pouvoir spirituel afin de se protéger. Mais l’instant d’après, le violent choc avait dispersé tout ce pouvoir spirituel.

Hong—, le corps de Bu Le s’écrasa violemment au sol, Xiao Wu avait éclaté son corps face contre terre, chaque partie de son corps en contact avec le sol. Il n’eut même pas le temps de crier, du sang se déversant en torrent de son nez instantanément. Il était complètement sonné par le lancer. Mais ce n’était que le début.

Xiao Wu s’arrêta à peine et ses deux mains appuyée sur sa taille, elle fit un salto arrière, ses deux jambes appuyant de chaque côté de la tête de Bu Le. Activant l’Arc Hanche à nouveau, elle envoya Bu Le directement vers l’avant. Elle avait relâché la pression exercée par ses mains, et ses jambes était alors capables d’exercer encore plus de force. Sous l’impulsion des jambes de Xiao Wu, en suivant la direction du salto arrière de Xiao Wu, tout le corps de Bu Le s’envola avant de s’écraser encore une fois au sol.

Xiao Wu révélait à présent toute la force flexible de sa hanche. Avec l’aide du rebond de ce second lancer, elle suivit la trajectoire inverse afin d’éclater Bu Le dans sa position précédente. Le corps de Bu Le virevoltait dans les airs comme un sac de frappe sous le contrôle de Xiao Wu, en tout six fois. Dès la troisième fois, ses os commencèrent à émettre des bruits de craquement.

« Putain de merde, putain de merde… »
Les regards de Dai Mubai et des deux autres suivaient le corps de Bu Le balancé dans tous les sens par la force de Xiao Wu. Chaque fois qu’il était lancé, ils ne pouvaient s’empêcher de crier, du sang giclant jusque devant leurs pieds. Enfin, alors que Xiao Wu le lança encore une fois, elle le lança cette fois en l’air plutôt qu’au sol, les six lancers consécutifs étant finis. En plus de cette première chute en spirale depuis haut dans les airs, cela faisait déjà sept écrasements complets.

 

Partie 3

Que ce soit Dai Mubai, Oscar ou Ma Hongjun, ils se demandaient tous en silence ce qu’il se serait passé s’ils avaient été ceux ayant subi ces sept écrasements. Peut-être que même le plus fort, Dai Mubai, aurait directement perdu connaissance et même s’il avait utilisé sa Transformation Vajra du Tigre Blanc, son pouvoir spirituel aurait peut-être été dispersé par l’impact.

Xiao Wu bondit dans les airs à nouveau, mais alors que Dai Mubai et les autres pensaient qu’elle allait à nouveau le lancer en spiral depuis les airs, Xiao Wu ne fit aucun de ces mouvements. Bu Le était déjà dans un état semi conscient. Lorsque Xiao Wu le rattrapa, elle enserra à nouveau sa nuque avec ses pieds. Elle effectua une rotation à mille-quatre-vingt degrés à la vitesse de l’éclair. Ayant la nuque maintenue par elle, Bu Le n’eut d’autre choix que de la suivre, son cou émettant des craquements. Même si les vertèbres ne s’étaient pas disloquées, ce n’était pas beaucoup mieux.

Après ce tour à mille-quatre-vingt degrés, Xiao Wu effectua un élégant salto arrière, activant l’Arc Hanche une dernière fois pour envoyer Bu Le vers le sol. Elle utilisa également la force générée par le lancer pour faire plusieurs salto dans les airs avant de retomber au sol.

Hong—, l’étrange oncle vulgaire s’éclata au sol dans une posture monstrueuse. À part les convulsions de son corps, Bu Le était inerte.

Ma Hongjun regarda Xiao Wu, légèrement essoufflée, qui avait atterri non loin de lui, demandant avec prudence :
« Xiao Wu, tu ne l’as pas tué, n’est-ce pas ? »

Xiao Wu jeta un regard au corps agité de convulsions,
« Le tuer salirait mes mains. J’ai des manières. Petit San ne me laisserait pas tuer des gens aussi facilement. Je lui ai juste donné une leçon, c’est tout. En revanche, il restera au lit pendant trois mois avant de s’en remettre. D’après mes calculs, plusieurs de ses articulations devraient être disloquées. Il sera incapable de s’occuper de lui-même pendant un temps. »

Dai Mubai, l’air lugubre dit :
« On est venu ici pour se battre mais maintenant que tu l’as balancé partout comme ça on n’a plus rien à taper, ah. Seulement, Xiao Wu, ton Écrasement en Huit Mouvements est vraiment puissant. »

Oscar ajouta :
« La clé est que sa téléportation est trop anormale, dès qu’on entre dans un rayon de cinq mètres, il n’est même plus possible de fuir. En plus, Xiao Wu, ton Arc Hanche peut être utilisé à la chaîne ? Il n’y a pas besoin d’accumuler du pouvoir spirituel entre chaque utilisation ? »

Xiao Wu émit un petit rire, comme si l’impressionnant exploit à l’instant n’avait pas été réalisé par elle,
« Avant, je devais effectivement accumuler du pouvoir spirituel, mais maintenant que j’ai atteint le niveau trente, il n’y a plus besoin de temps. En plus, même si je devais condenser du pouvoir spirituel, l’intervalle entre chaque Arc Hanche serait suffisant. »

Tang San prit soudainement la parole,
« Xiao Wu, à l’avenir, n’utilise plus ce genre de méthode pour attirer l’ennemi. C’est trop dangereux. »

Xiao Wu eut un un air d’incompréhension un instant et voyant le regard sérieux de Tang San, elle tira la langue, mais acquiesça de manière très mignonne.

Ce que Tang San ne dit pas était qu’en regardant Xiao Wu aller tenter Bu Le, son cœur était pour quelque raison extrêmement perturbé.

Dai Mubai agita la main,
« Bien, partons. Bouboule, ce type est en plus mauvais état que toi. Ça compte comme ta vengeance. »

Ma Hongjun n’avait après tout pas utilisé ses propres mains et il lui restait toujours un peu de rancœur. Courant à côté de Bu Le, il leva le pied et l’écrasa plusieurs fois, tout en disant :
« J’espère que tu t’es amusé à me frapper. À dire que mon oiseau10 est petit. Ai, prend ça. »

Semblant se rappeler quelque chose soudainement, Ma Hongjun eut un sourire vicieux,
« Partez devant, je vous rattrape. »

Dai Mubai fronça les sourcils et dit :
« Ne soit pas trop dur, bien qu’il mérite une punition pour t’avoir tabassé, ce n’est pas un crime punissable de la mort. Dépêche-toi. »

« Pigé. »

Regardant Dai Mubai, Tang San, Oscar et Xiao Wu tourner au coin et disparaître, un sourire monstrueux apparut sur le visage de Ma Hongjun. Levant sa main droite, une flamme rouge-violette apparut dans sa paume tandis que son regard se déplaça sur le bas du corps de Bu Le.

« Oncle bizarre, n’as-tu pas dit que j’avais un petit oiseau ? Très bien, alors je vais te permettre d’avoir un poulet grillé. »

« Aaaaaaah— »

Le groupe de Tang San ne s’était pas encore beaucoup éloigné et en entendant les cris inhumains à glacer le sang, ils échangèrent des regards impuissants en secouant la tête.

Très vite, Bouboule les rattrapa avec animation et sans attendre leurs questions, il prit l’initiative de parler :
« Soyez tranquilles, je n’ai rien fait de ce genre. Je ne le laisserais pas mourir. Xiao Wu a raison, le tuer salirait nos mains. Cinquième sœur, mille mercis pour aujourd’hui, si tu as besoin de moi pour quoi que ce soit n’hésite pas à demander, tant que je pourrai le faire, je ne refuserai pas. »

Xiao Wu gloussa,
« Pas besoin de me rendre la pareille. Ces lancers étaient très revigorants. Ça fait un bout de temps que je n’avais pas fait quelque chose d’aussi plaisant. »

Tang San sembla réfléchir et dit :
« En vérité, ce que nous avons fait n’est pas bien. »

« Pas bien ? Petit San, tu ne serais pas fragile n’est-ce pas ? »
Dai Mubai regarda Tang San, un peu perdu. Bien que Tang San soit d’ordinaire assez calme, il ne semblait pas être fragile. Il se rappelait très bien de l’apparence de Tang San utilisant pleinement ses armes secrètes, même Zhao Wuji en avait fait les frais.

Tang San secoua la tête,
« Je dis que lorsqu’on coupe l’herbe sans la déraciner, quand vient le vent printanier, elle repousse. »

« Ah ? »
Les regards des autres sur Tang San changèrent. Bien qu’ils soient tous des Maîtres Spirituels de génie, ils n’étaient que des adolescents, et en ce qui concernait le meurtre, peut-être que seul Dai Mubai pouvait l’accepter. Personne ne s’attendait à ce que Tang San dise une telle chose.

Tang San n’avait jamais oublié les principes fondamentaux écrits dans les Précieux Écrits Célestes Mystérieux. Principes Généraux des Précieux Écrits Célestes Mystérieux de la Secte Tang, troisièmement : Assurez-vous que l’adversaire est un ennemi, dès lors qu’il choisit la voix du meurtre, n’hésitez jamais, cela ne mènerait qu’à l’augmentation de vos soucis.

« Cet étrange oncle vulgaire n’est pas mort cette fois, peut-être les choses en resteront-elles là. Mais à la fin, il a tout de même un pouvoir spirituel de niveau supérieur à quarante. S’il rassemble un groupe d’amis pour se venger, tu ferais mieux de faire attention Bouboule. Bien qu’il ne sache probablement pas exactement qui l’a tabassé, juste à l’ouïe et en ajoutant votre clash durant la journée, il devinera certainement que c’était toi qui a amené des gens. »

Si Dai Mubai n’avait précédemment pas dit que les crimes de Bu Le ne méritaient pas la mort, Tang San aurait déjà agi. Il se contentait à présent de le rappeler à Ma Hongjun pour qu’il ne vienne pas se plaindre plus tard.

Ma Hongjun déglutit,
« Je ne m’attendais pas à ce que ce soit petit San le plus redoutable ! Apparemment, si l’on offense quelqu’un, il ne vaudrait mieux pas que ce soit toi. »

Tang San montra un sourire,
« Lorsque nous sommes venus, il ne me semble pas que tu m’appelais comme ça. »

« Eh… D’accord, grand frère San, petite sœur Xiao Wu aussi, mille mercis pour cette fois, je vous demanderai de m’aider à garder ça secret. »

Dai Mubai leva la main pour tapoter gentiment le dessus de la tête gonflée de Bouboule,
« Notre propre frère, pourquoi dis-tu autant de bêtises ? Rentrons vite. On ne peut pas se permettre de laisser Grand maître découvrir qu’on est sorti tard, à moins de vouloir plus d’entraînement démoniaque. »

……

Académie Shrek, bureau du proviseur.

« Xiao Gang, je ne veux pas déranger l’éducation de nos petits monstres, mais je suis au regret de t’informer que le peu d’argent qu’avait l’Académie a déjà été dépensé par toi. »
Disant cela avec impuissance, Flender avait l’air triste.

Un redoutable Sage Spirituel, mais dont l’arrogance l’empêchait d’accéder à la richesse, quel genre de tourment était-ce ?

Si les dépenses étaient normales, les frais d’inscription payés par les étudiants seraient suffisants pour les besoins de l’Académie sur toute l’année. Il en resterait même un peu. Mais le plan d’éducation de Grand maître était d’un tout autre niveau et non seulement les dépenses de nourriture avaient augmenté considérablement, mais en plus, les médicaments ajoutés aux bains des étudiants chaque jour étaient encore plus coûteux. Après ces trois derniers mois, il ne restait déjà plus rien des frais d’inscription.

Grand maître hocha la tête, avec son sempiternelle air rigide et dit avec indifférence :
« Compris. »

Flender dit avec un sourire ironique :
« Tu as compris, alors propose une solution. »

Grand maître dit :
« Une fois que ces sept jours de repos seront finis, je les emmènerai subir la seconde étape de l’entraînement. Ne t’inquiètes pas, je m’occuperai des dépenses. »

Flender soupira,
« S’il n’y avait pas tous ces enfants hors du commun, je ne penserais pas à continuer. C’est encore les jours où nous traversions le Continent qui m’émeuvent le plus. »

Grand maître montra un bref abattement,
« Peut-être un jour pourrons-nous retrouver ce bonheur. »

Flender ne put s’empêcher de demander :
« Xiao Gang, comment comptes-tu entraîner ces enfants durant la deuxième étape ? Ne serait-il pas bon d’y aller doucement un temps, ils ont souffert amèrement ces trois derniers mois. Ils ne sont après tout que des adolescents. Comme on dit, « une dureté excessive conduit à une rupture facile », ne soit pas trop excessif. »

L’expression de Grand maître retourna à nouveau à la normale,
« Puisque tu m’as donné ces enfants à entraîner, tu ne peux qu’avoir une confiance absolue en moi. J’ai tout mesuré. »

……

Immobile au sol, Bu Le continuait de convulser, mais il s’était déjà réveillé de son inconscience. C’était déjà la troisième fois qu’il s’était réveillé. Les deux premières fois, l’intense douleur dans tout son corps l’avait instantanément replongé dans les ténèbres.

Serrant les dents pour résister à la douleur, Bu Le se força à ouvrir les yeux. Une odeur de brûlé assaillait constamment son odorat, mais ce qui le plongeait encore plus dans les désespoir était le manque complet de sensation dans le bas de son corps. Il savait que toute sa vie était peut-être détruite. Il voulait bouger, mais pouvait à peine se tortiller, ses quatre membres complètement disloqués, même ses coudes et ses genoux étaient séparés. Au moins cinq de ses côtes étaient cassées. Au moins deux de ses vertèbres cervicales étaient déplacées.


 

  1. Oui oui c’est très pervers, rougissons de concert.
  2. Je suis le seul à trouver ça hyper malsain quand l’auteur décrit des gamines de douze ans comme ça ?
  3. Inside expression entre Kenshin et moi, bien adapté ici
  4. If her age is on the clock…( ͡° ͜ʖ ͡°)
  5. Conseil de survie numéro 1 : lorsque vous marchez dans un endroit avec des serpents, tapez des pieds au sol pour faire fuir les serpent avec le bruit. Sauf que là justement il ne veut pas faire peur à Xiao Wu pour des raisons évidentes.
  6. Jeu de mot. Le ‘luo’ de luo li (萝莉) s’écrit de manière assez similaire au ‘luo’ de luo cha (罗刹) qui est un genre de poltergeist chez les Bouddhistes.
  7. ‘FBI, enlève les mains de ce clavier !’ ‘J’ai rien fait je vous jure je suis juste traducteur, l’auteur fait partie d’un réseau pédophile mais j’en sais pas plus s’il vous plaît laisse moi partir *snif snif*’…on va vraiment avoir des problèmes à poster des machins comme ça sur internet.
  8. Arrête les métaphores on se peeeeeeeerd…il parle des prostitués dans le bordel moisit pour ceux qui auraient décroché.
  9. Apparemment le coup des poissons rouges ça vient d’une vraie affaire pédophile en Chine. Ils sont fous ces romains d’Asie…
  10. C’est une manière enfantine de parler de sa..enfin de son…bref vous voyez quoi. Un des caractères utilisé en chinois veut aussi dire poulet. Bouboule. Poulet. On comprend qu’il soit pas content.
Cet article comporte 11 commentaires
  1. C’est vraiment malsain. Mais ce n’est pas un des personnages principaux qui a ce penchant pédophile. J’ai pas pu suivre des LN ou des magasins à cause du héro lolicon (soit pédophile). Mais la au moins, l’auteur décrit l’attirance du pervers comme étant malsaine. Ce n’est pas toujours le cas dans les LN où tu vois que l’on cherche des excuses aux lolicons.

    1. Ouais m’enfin y’a quand même d’autres passages où il parle de Xiao Wu ou Zhu Zhuqing et où c’est pas très net. M’enfin la novel est géniale autrement du coup je me plains que modérément ^^

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site! Back To Top