skip to Main Content
Menu

Douluo Dalu – Chapitre 34

 


Chapitre 34 : L’Anneau Spirituel du Démon Arachnéen à Face Humaine qui dépasse la limite

Partie 1

Lors de sa précédente compétition contre Tang San, parce qu’ils avaient très vite commencé à combattre avec leur pouvoir spirituel, Meng Yiran n’avait pas utilisé ses Fendoirs Spirituels. Meng Shu n’était pas convaincue que Tang San, qui tenait ce genre d’arme de jet pour la première fois, pouvait faire mieux que sa petite-fille.

Meng Yiran hocha la tête vers son grand-père,
« Grand-père, commence. »

Meng Shu s’adressa à Tang San :
« Tu es prêt ? »

Tang San acquiesça, dans une compétition d’armes secrètes, avait-il besoin de se préparer ? Bien sûr, avec son tempérament, il ne pouvait naturellement pas dire ce genre de chose.

Meng Yiran accrocha prestement le sac de tissu aux vêtements autour de sa taille grâce aux attaches capables de coller à n’importe quelle texture de vêtement au dos du sac. Ce faisant, elle regarda particulièrement Tang San et le découvrant tenant le sac dans une main avec un air hagard, semblant ne pas savoir du tout utiliser d’armes secrètes, Meng Yiran ne put s’empêcher de se sentir satisfaite d’elle-même.

Le Duc Dragon Meng Shu entra en action et sans faire un pas lui-même, il lança sa Canne à Tête de Dragon de quatre mètres de long d’un geste désinvolte.

Un puissant et clair rugissement de dragon s’éleva de la Canne à Tête de Dragon, semblant se transformer en un dragon d’argent en chair et en os, cognant rapidement le gros arbre vingt mètres plus loin.

Avec un peng sourd, la force utilisée par Meng Shu était parfaite, suffisamment puissante pour faire trembler l’arbre mais sans l’abîmer, faisant simplement tomber une pluie de feuilles.

Avec un cri charmant, Meng Yiran utilisa ses deux mains simultanément, tirant une par une, une succession de prestes et froides lumières du sac de toile. Ses mouvements pouvaient être considérés comme agiles et en une respiration, elle avait tiré tous les Fendoirs Spirituels.

Peut-être parce que son cœur débordait de furie à l’encontre de Tang San ce qui la rendait d’humeur excitée, Meng Yiran sentit clairement que son lancer de Fendoirs Spirituels était particulièrement bon aujourd’hui. Elle était certaine que chaque Fendoir avait atteint sa cible, certains perçant même deux feuilles.

L’attention de Meng Yiran était totalement concentrée sur son lancer de couteaux, mais Meng Shu, après avoir utilisé sa Canne à Tête de Dragon, laissa tomber son regard sur Tang San. Sa Canne à Tête de Dragon était un Esprit Utilitaire et après l’avoir lancée, il n’avait besoin que d’un peu de pouvoir spirituel pour la récupérer, sans que cela nécessite un contrôle fastidieux. Il voulait voir si ce jeune Tang San pouvait à nouveau l’émerveiller.

Sous le regard de Meng Shu, les actions de Tang San surprirent beaucoup le Dragon Serpent Inégalés. Lorsque la Canne à Tête de Serpent frappa l’arbre, il se retourna immédiatement.

Mais au lieu de se tourner vers l’arbre cible, il lui tourna le dos. Au même moment où Meng Yiran agit, il bougea le sac de toile dans sa main. Tout le sac se déplia en un éclair, puis trembla juste après.

Dix-huit lumière froides quittèrent quasiment simultanément leur position originale.

Les Fendoirs Spirituels de Meng Yiran étaient naturellement parti en ligne droite, mais Meng Shu vit clairement ceux de Tang San tracer un arc.

Lancer un couteau de lancer en arc nécessitait déjà une habileté et une technique supérieure, mais Tang San, sans même utiliser ses mains directement pour les contrôler et les lançant seulement au travers du sac de toile, avait donné cet effet à tous les Fendoirs Spirituels.

Même en tant que Douluo Spirituel, Meng Shu ne pouvait qu’être estomaqué, regardant avec attention la direction dans laquelle étaient partis les Fendoirs Spirituels de Tang San.

Un son de duoduo résonna, celui des lames perçant le tronc d’arbre en même temps. Les feuilles d’arbre flottant doucement vers le sol, la compétition était déjà terminée.

Meng Yiran tourna la tête vers Tang San, juste à temps pour le voir se retourner et elle ne put s’empêcher de dire quelque peu surprise et en colère :
« Tu ne va pas tirer? »

Tang San agita le sac vide dans sa main,
« C’est déjà fait. »

Au moment où Meng Yiran semblait déconcentrée, le couple du Dragon Serpent Inégalés atteignaient ses côtés et Meng Shu soupira puis dit :
« Une technique brillante. Yiran, tu as perdu. »

Meng Yiran, n’en comprenant pas la raison, regarda son grand-père. Meng Shu secoua la tête à son égard, disant :
« Pas besoin de regarder le résultat. Nous partons. »

« Non, je ne le crois pas. »
Sans d’abord le voir avec ses propres yeux, comment Meng Yiran pourrait-elle être convaincu que sa compétence experte en lancer d’arme serait perdante face à un Tang San vidé de sa force physique ? Ignorant le barrage de ses grand-parents, elle s’élança comme si elle volait vers ce gros arbre. Elle ne pouvait croire que contre toute attente, elle serait la perdante.

Meng Shu soupira, murmurant dans sa barbe :
« Cette fois, l’impact ne sera pas faible. Enfin, lui permettre de comprendre qu’il y a des gens derrière les gens et des cieux derrière les cieux n’est pas une mauvaise chose. »

Atteignant le pied de l’arbre, Meng Yiran regarda d’abord ses couteaux de lancer. Comme elle l’avait estimé, les dix-huit couteaux de lancer étaient complètement enfoncés dans le tronc d’arbre, de plus dans une petite zone. Sur chaque Fendoir Spirituel était empalée au moins une feuille d’arbre, au plus trois.

Ce résultat était même un peu meilleur que son niveau habituel.

Mais lorsque le regard de Meng Yiran se leva, cherchant ces couteaux avec un ruban de soie bleue, toute sa personne s’engourdit.

Dix-huit Fendoirs Spirituels décorés d’un ruban de soie bleue étaient proprement plantés en trois rangées, de chacune six couteaux, formant parfaitement le caractère 三1 dans le tronc d’arbre.

Chaque Fendoir Spirituel empalait un tas de feuilles, au point que chacun pénétrait le tronc jusqu’à la même profondeur. Comparé aux dix-huit Fendoirs Spirituels plantés inégalement dans le tronc, le contraste n’était que trop clair.

La voix de Meng Shu atteint l’oreille de Meng Yiran,
« Ma fille, admet ta défaite. L’habileté de Tang San est quelque chose que même moi suis incapable de reproduire. Lancer en une fois, atteindre la cible en un seul moment, à tel point qu’il n’y a eu qu’un seul bruit avec en plus chaque Fendoir Spirituel perçant dix feuilles ou plus. De plus, en lançant, il était complètement retourné et n’a pas utilisé ses yeux pour voir. Une telle aptitude ne peut être que décrite que comme brillante. »

Meng Yiran se retourna lentement, regardant ses grand-parents et bien que son regard ne soit plus vide, tout son être semblait avoir perdu son esprit. Sans même récupérer ses Fendoirs Spirituels, elle revint vers ses grand-parents pas à pas.

Comme l’avait dit Meng Shu, s’étant fait battre dans son domaine d’expertise le plus développé était effectivement un coup trop fort pour Meng Yiran.

Ayant en trois jours perdu deux fois de suite contre Tang San, une défaite plus pitoyable que la précédente et se faisant voler deux Bêtes Spirituelles. La confiance qu’elle avait toujours eu avait été fracassée par Tang San.

Tang San s’avança de quelques pas et passant sa main à sa hanche, une aiguille de fer s’envola, arrachant les Fendoirs Spirituels de l’arbre, avant de retourner à Tang San selon la même trajectoire, suivit par les Fendoirs Spirituels que Tang San collecta dans le sac de toile.

Ayant finit ceci, Tang San rattrapa à pas rapides Meng Yiran,
« Miss Meng, vos Fendoirs Spirituels. »

Meng Yiran leva la tête pour le regarder et son beau visage semblait quelque peu pâle,
« Es-tu entrain de te moquer de moi ? »

Tang San secoua la tête et dit :
« Non. En fait vous ne devez pas être abattue. Je me suis entraîné au lancer d’armes secrètes depuis mes trois ans et bien que je n’ai que douze ans cette année, cela fait donc déjà neuf ans. Dans mon utilisation d’armes secrètes à l’instant, j’ai déjà utilisé toute ma force. C’était le mieux que je peux faire pour le moment. »

« Armes secrètes ? »
L’intérêt de Meng Yiran fut piqué au vif par ce nouveau terme.

Tang San lui tendit les Fendoirs Spirituels dans ses mains,
« Des armes utilisées avec discrétion pour déployer tout leur effet, je les appelle des armes secrètes. Elles ne devraient pas être utilisées pour des compétitions, car elles sont un moyen d’obtenir la victoire même en situation désavantageuse en prenant l’adversaire par surprise. »

Lorsque Meng Yiran avait proposé de baser leur compétition sur les armes secrètes, à part ne pas savoir s’il devait rire ou pleurer, Tang San avait eu un sentiment amiable envers elle. Après tout, c’était la première fois qu’il rencontrait une personne semblant utiliser des armes secrètes depuis qu’il était arrivé dans ce monde. Se rappelant en plus que depuis qu’il avait rencontré cette fille plus âgée que lui, il ne lui avait causé que des problèmes, bien que non intentionnellement, en lui volant deux précieux Anneaux Spirituels, il le regrettait légèrement dans son cœur. À présent, la situation était déjà déterminée, mais il ne pouvait s’empêcher de dire quelques choses à Meng Yiran. Il ne souhaitait pas qu’elle arrête de cultiver les armes secrètes après aujourd’hui à cause du choc d’aujourd’hui.

Meng Yiran cligna de ses grands yeux,
« Alors pourquoi es-tu capable d’utiliser les armes secrètes à un tel degré ? »

Tang San dit :
« Pratiquer les armes secrètes requière une certaine méthode. En fait, ce genre de couteaux de lancer ne te convient pas. Pour toi, leur volume est trop gros et leur poids est également un peu élevé. Je pense que si tu passais à des aiguilles de lancer, ce serait plus efficace. Des aiguilles comme celles-ci. »

En parlant, il passa la main sur une des jades de Vingt-Quatre Ponts Éclairés par la Lune et en sortit une Aiguille d’Os Pénétrante longue de cinq cuns2.

Tang San tendit l’Aiguille d’Os Pénétrante à Meng Yiran et lui dit :
« C’est une aiguille que j’appelle Aiguille d’Os Pénétrante, longue de cinq cuns, l’avant fin et l’arrière épais, son poids n’atteint pas un cinquième du poids de tes couteaux de lancer, mais elle devrait tout de même pouvoir aller très loin, avec un pouvoir pénétrant élevé. Mais le corps est petit et elles sont donc facile à transporter. Bien que cette fois soit une coïncidence, j’ai détruit deux de tes occasions d’obtenir un Anneau Spirituel. Si tu veux, je peux te révéler une méthode de cultivation des armes secrètes. Lorsque tu rentreras, tu pourras l’essayer, cela devrait être bien plus efficace que de t’entraîner. »

Meng Yiran écarquilla les yeux,
« Tu m’apprendrais ? »
Elle se rappelait clairement que précédemment, papy menaçait de lui arracher un bras. En levant la tête, elle découvrit que le regard de Tang San était très clair, sans impureté. Il n’était clairement pas faux.

Tang San dit :
« La voie des armes secrètes est aussi profonde que large, veux-tu apprendre ? »

Meng Yiran hocha inconsciemment la tête.

Tang San sourit légèrement,
« À l’instant, je n’ai pas utilisé mes yeux mais j’ai quand même pu viser, c’était une utilisation d’une technique basique d’arme secrète. Elle est appelée Localisation Sonore et utilise l’ouïe pour déterminer la position de l’adversaire. Avec une lumière faible ou peut-être dans de mauvaises circonstances rendant impossible de déterminer la position exacte de l’adversaire avec les yeux, l’ouïe peut donner de très bon résultats. En pratiquant une bonne Localisation Sonore, tu n’auras aucun angle mort en lançant tes armes secrètes et tu posséderas une nature d’autant plus secrète. »

La Localisation Sonore était un exercice de base des armes secrètes et n’était pas considérée comme un secret. Immédiatement, Tang San ne s’occupa plus du couple Dragon Serpent Inégalés sur le côté, expliquant simplement ce genre d’exercice. Il expliqua de plus quelques petites choses à propos des méthodes de pratique des armes secrètes.

Alors qu’il commençait, Meng Yiran avait toujours de la rancœur en son for intérieur, mais à mesure que Tang San parlait, elle acquiesçait encore et encore et en moins de temps qu’il n’en faut pour boire une tasse de thé, les mots de Tang San lui donnèrent une toute nouvelle appréhension du monde des armes secrètes.



Partie 2

« … Tu peux pratiquer tout ça. L’effet des armes secrètes pour t’assister en combat est déjà énorme. »
Tang San utilisa les mots les plus brefs pour finir son explication à Meng Yiran, il n’avait aucune attache sentimentale et était pressé d’absorber l’Anneau Spirituel du Démon Arachnéen À Face Humaine afin d’aller chercher Xiao Wu.

Sa force physique et son pouvoir spirituel avait déjà récupéré un peu et il se sentait capable d’absorber l’Anneau Spirituel.

Duc Dragon et Grand-mère Serpent s’étaient tenus sur le côté pour regarder Tang San enseigner à Meng Yiran sans interruption. Au départ, Duc Dragon avait une expression sinistre à cause de ce qu’avait dit Zhao Wuji, mais à présent, son visage arborait un sourire.

Meng Yiran lança un long regard à Tang San,
« Je ne te remercierai pas. »

Tang San sourit légèrement,
« Je ne l’espérais pas. »
Émettant un petit rire, Meng Yiran était très belle et son attitude froide fondit comme neige au soleil, comme caressée par un vent printanier,
« Tu n’as que douze ans ? En effet très précoce. Viens. Laisse grande sœur t’embrasser. »
En parlant, elle se rapprocha soudainement pour embrasser Tang San sur la joue.

Tang San n’avait clairement pas anticipé que Meng Yiran l’attaquerait par surprise, ne sentit qu’une vague de chaleur sur son visage et pendant un instant, il rougit jusqu’aux oreilles.

Meng Yiran, voyant son apparence embarrassée, se sentit très satisfaite et dit fermement :
« Ne commence pas avoir des idées bizarres, c’était mon pari avec toi. ‘Si tu acceptes un pari tu dois accepter la défaite’, je ne refuserais pas de reconnaître ce principe. Bien, allons-y. De ton côté dépêche-toi d’absorber cet Anneau Spirituel et si je te reprend à causer des problèmes la prochaine fois que je chasse une Bête Spirituelle, humph humph. »
En parlant, elle agita son poing vers Tang San.

Bien sûr, ces mots ne contenaient aucune force.

Duc Dragon et Grand-mère Serpent se sourirent l’un l’autre et hochant encore une fois la tête vers Zhao Wuji, il emmenèrent leur petite-fille au loin, ils devaient encore trouver une autre Bête Spirituelle pour elle et ensuite partir au plus vite. Il ne pouvait pas se protéger de la menace du Singe Géant Titanesque.

Oscar se rapprocha de Tang San avec un sourire malicieux,
« San’er3, agréable ou pas ? »

Tang San le fusilla du regard d’un air interdit,
« Quoi agréable ? Donne moi une autre Saucisse de Récupération. »

Oscar s’esclaffa,
« Moi ton père ait une grosse saucisse. »
Avec son incantation vulgaire, il tendit directement une saucisse à Tang San.

Se tournant vers le cadavre du Démon Arachnéen à Face Humaine, Tang San vit la dense lumière violette déjà condensée au-dessus du corps, le meilleur moment pour l’absorber. Voyant cela, l’expression auparavant détendu de Tang San se refit sérieuse et il se souvint immédiatement : Xiao Wu attendait toujours son aide.

Mangeant la saucisse, il marcha jusqu’au cadavre du Démon Arachnéen à Face Humaine et s’assit à côté,
« Je vais vous demander votre aide. »

Zhao Wuji acquiesça en direction de Tang San et agitant la main, il regroupa les étudiants autour de Tang San, montant avec attention la garde. Sous leur protection, Tang San n’avait plus besoin de se soucier de la menace de Bêtes Spirituelles ordinaires. Il pouvait enfin pleinement absorber le formidable Anneau Spirituel devant lui.

Levant sa main droite, la lueur bleue produite par l’Herbe Bleu-argentée apparut graduellement dans sa paume. Inspirant profondément, Tang San invoqua l’Anneau Spirituel du Démon Arachnéen à Face Humaine.

La lumière violette, comme si elle avait attendu pendant longtemps et trouvait enfin un échappatoire, se déversa en torrents vers Tang San dès qu’elle sentit son pouvoir spirituel.

Regardant la lumière violet foncée s’apprêtant à engloutir Tang San, Zhao Wuji ne put qu’être choqué. D’aussi fortes fluctuations de pouvoir spirituel, quel âge avait réellement ce Démon Arachnéen à Face Humaine ?

En tant que principal concerné, Tang San le ressentit encore plus clairement. Il ne sentit qu’une chaleur phénoménale arriver vers lui et soudainement en lui et sans attendre sa réaction, cette énergie bouillante comme une flamme enragée commença à brûler son corps.

Le Démon Arachnéen à Face Humaine en lui-même était déjà certainement tyrannique et l’Anneau Spirituel qu’il avait formé était impitoyable. Une intense énergie entra en Tang San et commença à briser et reconstruire son corps.

Bien que l’énergie contenue dans l’Anneau Spirituel ne soit pas consciente, elle n’était pas quelque chose que la conscience de Tang San pouvait contrôler.

Sous les puissantes fluctuations de pouvoir spirituel, Tang San se sentit comme si son corps éclatait. La douleur violente lui fit immédiatement vomir du sang.

Les autres l’entourant sursautèrent simultanément, ils avaient aussi absorbé des Anneaux Spirituels mais c’était la première fois qu’ils rencontraient ce genre de circonstances.

Zhao Wuji dit à voix basse :
« L’Anneau Spirituel de ce Démon Arachnéen à Face Humaine est excessivement tyrannique. Vouloir l’absorber n’est pas facile. Pour l’instant, il ne peut compter que sur lui même, en absorbant un Anneau Spirituel, on ne peut recevoir d’aide extérieure car elle n’aura que l’effet inverse. Nous ne pouvons qu’espérer que Tang San sera capable de l’absorber et de nous revenir. »

Ce que Zhao Wuji n’avait pas dit était que plus difficile était l’absorption de l’Anneau Spirituel, meilleur seraient ses effets. Après tout, si son énergie était colossale, la compétence spirituelle générée serait aussi naturellement incroyable.

……

Meng Shu et Chao Tian-Xiang emmenèrent Meng Yiran vers les extérieurs de la Grande Forêt du Dou Étoilé.

Chao Tian-Xiang ne lâchait pas sa petite-fille du regard et depuis qu’ils s’étaient séparés du groupe de l’Académie Shrek, Meng Yiran avait la tête baissée en silence, semblant réfléchir à quelque chose.

« Yiran, à quoi penses-tu ? »
Demanda Chao Tian-Xiang.
Meng Yiran fut tirée de ses pensées par la voix de sa grand-mère,
« Je repensais à ce qu’à dit Tang San. Grand-mère, tu crois que je devrais utiliser cette Aiguille d’Os Pénétrante plus tard ? »

Chao Tian-Xiang sourit et dit :
« Si tu te sens à l’aise avec, utilise-la. Bien que l’apparence de cette aiguille soit inhabituelle, trouver des gens pour la fabriquer n’est pas un problème. C’est la première fois que je vois une aiguille aussi longue, contre toute attente, elle fait cinq cuns. »

Duc Dragon prit soudainement la parole,
« Une carpe dorée dans une mare devint un dragon au contact d’un orage. Ce n’est pas seulement Tang San, j’ai vu que tous ces autres enfants étaient tout à fait remarquables. Je ne sais vraiment pas où Zhao Wuji a trouvé ces enfants surdoués. J’ai entendu Zhao Wuji dire qu’ils venaient d’une Académie Shrek, comment ce fait-il que je n’ai jamais entendu le nom de cette Académie ? »

Meng Shu continua :
« Tout cela n’a pas d’importance. Bien que les autres soit plutôt bon, j’ai le sentiment que comparé à Tang San, ils sont tous inférieurs. Yiran que penses-tu de Tang San ? »

Meng Yiran fut distraite un moment, un éclair passant dans ses yeux. Finalement, elle ne put que dire :
« C’est juste un enfant mature. »
Se souvenant du visage solennel de Tang San, elle ne put s’empêcher d’ajouter,
« Il ne semble vraiment pas n’avoir que douze ans. »

Meng Shu sourit,
« Je te demande ce que tu penses de lui. »

Meng Yiran avait déjà seize ans, l’âge de l’éveil des premiers amours et étant elle-même très perceptive, elle compris vaguement le sens des mots de son grand-père.

« Papy. N’essayes-tu pas de rapprocher des canards mandarins dépareillés4 ? J’ai trois ans de plus que lui, comment serait-ce possible ? »
Elle venait juste d’avoir seize ans et avait effectivement trois ans de plus que Tang San.

Meng Shu éclata de rire,
« L’âge n’est pas un problème, ‘une femme plus âgée de trois ans tient une brique en or’5. »

Le visage charmant de Meng Yiran rougit,
« Papy, tu… »

Meng Shu enchaîna :
« Quoi ? Tu ne veux pas ? Tu penses toujours que son apparence est trop ordinaire ? »

Meng Yiran renifla,
« Cela va sans dire. De ses habits, on peut également voir qu’il n’est pas le fils d’une famille prestigieuse. Je ne comprend vraiment pas comment, alors qu’il utilise un Esprit estropié comme l’Herbe Bleu-argentée, sa vitesse de cultivation peut être aussi rapide. »

Meng Shu se renfrogna,
« Ma fille. Depuis quand es-tu devenu quelqu’un qui juge sur les apparences ? Cet enfant Tang San ne peut être aussi simple que tu le dis. Comment peux-tu savoir qu’il ne vient pas d’une maison renommée ? L’Herbe Bleu-argentée ? As-tu déjà vu un Maître Spirituel qui pouvait cultiver l’Herbe Bleu-argentée au-dessus du niveau trente ? En ajoutant ce qu’il a dit sur les armes secrètes, tout cela est suffisant pour prouver que cet enfant sort de l’ordinaire. »

Voyant son grand-père s’énerver, Meng Yiran ne put s’empêcher de tirer la langue,
« Ne sois pas en colère papy, parlons à nouveau de cette histoire plus tard. On ne peut pas dire si nous le rencontrerons à nouveau ou pas à l’avenir. »

Meng Shu soupira doucement,
« La jeune génération se débrouillera assez bien toute seule. Fais tes propres choix pour tes propres problèmes. Seulement, les vieux yeux de papy ne sont pas des décorations. Dans la vie, on a qu’une seule opportunité, peut-être extrêmement courte, et si l’on est incapable de la saisir, elle sera perdue à tout jamais. »

Chao Tian-Xiang saisit l’épaule de Meng Shu,
« Très bien. Vieux bonhomme, ne sois pas si grave, il est plus important de d’abord aider Yiran à trouver un troisième Anneau Spirituel adapté. Une fois que nous serons rentrés, nous nous renseignerons sur cette Académie Shrek. »

……



Partie 3

Les yeux du groupe de l’Académie Shrek avaient arrêté de cligner. Entouré par tout le monde et assis en tailleur au milieu, Tang San semblait déjà en mauvais état et tout son corps était entouré d’une couche de brume d’un rouge léger.

Le rouge en question n’était pas le moins du monde la lumière de son pouvoir spirituel, mais son sang.

Peu de temps auparavant, au moment où les violentes fluctuations de pouvoir spirituel étaient apparues, la peau de Tang San avait commencé à laisser échapper de légères gouttes de sang. Couplé à son pouvoir spirituel qui s’élevait dans les airs, cela formait ce genre de brume sanguine.

Les sourcils de Tang San ne pouvaient pas plus se froncer et ses lèvres étaient fermement serrées, tandis que son corps convulsait violemment. Ajoutant à cela les gouttes de sang qui s’échappaient de sa peau, il était évident que Tang San souffrait énormément.

Depuis la brume, on pouvait entendre de temps à autre des bruits de craquements d’os. Chaque bruit donnait de terribles frissons au reste du groupe. Cependant, ce troisième Anneau Spirituel, qui aurait dû apparaître à la suite de l’absorption, n’avait toujours pas montrer sa vraie nature et cela prouvait que Tang San n’était pas encore capable de complètement absorber l’Anneau Spirituel du Démon Arachnéen à Face Humaine.

Inquiet, Dai Mubai dit à Zhao Wuji à voix basse :
« Professeur Zhao, si cela continue, j’ai peur que Tang San soit en danger. »

Les sourcils de Zhao Wuji étaient presque aussi froncés que ceux de Tang San lorsqu’il répondit :
« Je sais bien, mais cela est une raison de plus pour nous de ne pas l’interrompre, sinon les conséquences pourraient être encore plus graves. Nous ne pouvons qu’observer sa détermination. Il devrait être capable d’absorber l’énergie que lui fournit l’Anneau Spirituel. Le seul problème est que l’état de son corps n’est pas optimal et que l’énergie de l’Anneau Spirituel du Démon Arachnéen à Face Humaine est extrêmement vicieuse. Dans cette situation, je ne peux qu’espérer que Tang San pourra surmonter cette montagne6, sinon… »

Seul Tang San était conscient de la douleur qu’il ressentait. À cause de l’énergie de l’Anneau Spirituel du Démon Arachnéen à Face Humaine, il avait l’impression que tout son corps était coupé par d’innombrables lames aiguisées et pas un seul de ses organes internes ne le faisait pas souffrir. Cette énergie tyrannique déchiquetait sans cesse son corps, le faisant constamment subir une douleur terrible.

En réalité, ce qu’avait dit Zhao Wuji était faux. À cause du fait que le Démon Arachnéen à Face Humaine soit si rare, même pour Grand maître, il aurait été difficile de déterminer sa cultivation. La limite d’absorption pour un Maître Spirituel qui chassait son troisième Anneau Spirituel était de mille sept cents ans et pour le quatrième anneau, elle allait de cinq mille ans de cultivation. Le cinquième pouvait atteindre les douze milles ans environ, le sixième vingt mille, le septième entre trente mille et soixante-dix mille, en fonction de la qualité des précédents Anneaux Spirituels du Maître Spirituel. Le huitième permettait d’absorber un Anneau Spirituel de plus de cinquante mille ans et seul le neuvième accordait la possibilité d’absorber un Anneau Spirituel de plus de cent mille ans. Bien sûr, parmi les Douluo Uniques connus, aucun n’avait été capable d’absorber un Anneau Spirituel de plus de cent mille ans en dernier anneau.

Le Démon Arachnéen à Face Humaine que Tang San avait tué, avait en vérité cultivé plus de deux mille ans. Bien que ce ne soit que de peu, cela dépassait tout de même la limite de ce que Tang San pouvait absorber pour son troisième Anneau Spirituel. Il s’agissait aussi de la raison pour laquelle Grand maître ne souhaitait pas voir Tang San chasser ce genre d’Anneau Spirituel, bien que les effets qu’il pouvait apporter à l’Herbe Bleu-argentée était énorme.

Durant son combat, Tang San avait évalué la force de ce Démon Arachnéen à Face Humaine, mais il avait oublié un détail important : ce Démon Arachnéen à Face Humaine avait déjà été blessé par le Duc Dragon Meng Shu. Avec la force que celui-ci possédait, le Démon Arachnéen à Face Humaine avait reçu des blessures qui réduisaient de manière notoire sa force.

Mais la situation de Tang San était bien meilleure que celle du Maître Spirituel moyen. Il possédait un Double Esprit et cultivait la Technique Céleste Mystérieuse provenant des Précieux Écrits Célestes Mystérieux, permettant à son corps d’être bien plus résistant que celui d’une personne ordinaire. Normalement, Tang San n’aurait eu aucun problème à absorber l’Anneau Spirituel d’une Bête Spirituelle ordinaire d’un peu plus de deux mille ans, après tout, il s’agissait d’un des avantages que lui offrait son corps.

Mais ce Démon Arachnéen à Face Humaine n’était pas une Bête Spirituelle ordinaire, sa cruauté et sa force avaient rendu son Anneau Spirituel extrêmement tyrannique et de plus, le corps de Tang San n’était pas dans sa meilleure condition, créant ainsi la crise actuelle.

Si on plaçait la condition actuelle de Tang San en arithmétique, on ne pourrait trouver qu’un résultat : son corps serait au final incapable de résister au choc que produisait l’énergie du Démon Arachnéen à Face Humaine et il exploserait avant de mourir. Après tout, cette énergie dépassait les limites de ce qu’il pouvait absorber.

Mais certaines choses ne pouvaient être calculées. Par exemple, la volonté et la détermination.

À cause du niveau qu’avait atteint sa volonté ou peut-être de la détermination inébranlable qu’il possédait, des miracles apparaissaient fréquemment.

Actuellement, Tang San , bien qu’il soit en train d’endurer une douleur incomparable, possédait une détermination absolument imperturbable : celle d’aller sauver Xiao Wu.

En s’appuyant sur cette détermination, il résistait sans fléchir à vague après vague de douleur. Et même si du sang sortait de son corps, il continuait à résister à l’énergie tyrannique de l’Anneau Spirituel du Démon Arachnéen à Face Humaine.

D’un certain point de vue, le fait que le Singe Géant Titanesque ait enlevé Xiao Wu avait au final aidé Tang San. Tenter d’absorber un Anneau Spirituel qui dépassait la limite pouvait créer d’immenses complications, mais lorsque l’absorption réussissait, les bénéfices obtenus seraient équivalents aux risques encourus.

Les fluctuations d’énergie tyrannique devenaient de plus en plus puissantes et la brume sanguine autour de Tang San devenait de plus en plus visible. Depuis la brume, on pouvait sentir une légère odeur douteuse, mais il était impossible de savoir si elle provenait des impuretés du corps de Tang San ou du poison du Démon Arachnéen à Face Humaine.

Soudainement, lorsque tout le monde était aussi inquiets que des chats sur un toit chaud et fin, un bruit de pas légers attira l’attention de Zhao Wuji.

« Qui ? »

Le regard froid de Zhao Wuji se tourna en direction des pas et il rassembla son pouvoir spirituel. Tang San se trouvait dans un état critique, il ne laisserai ni humains ni Bêtes Spirituels le déranger.

« Professeur Zhao. »

Une mince silhouette sortit de la forêt. La voyant, non seulement Zhao Wuji, mais également tous les autres ne purent s’empêcher de la fixer le regard vide : la personne qui venait de sortir de la forêt était contre toutes attentes Xiao Wu.

La Xiao Wu de maintenant semblait quelque peu débraillée : ses vêtements étaient grandement abîmés et sa tresse était en désordre. Cependant, son visage semblait en pleine santé et même un peu plus mature qu’auparavant.

« Xiao Wu, tu n’es pas morte ? »

Au moment où il dit ces mots, Oscar se rendit compte qu’ils n’étaient pas plaisants.

Xiao Wu lui rétorqua :
« Tu voulais tant que ça me voir morte ? Mais qu’est-ce que c’est ça ? Cette brume… Mon dieu, Qu’arrive-t-il à petit San ? »

Voyant Tang San entouré d’une brume sanguine, le cœur de Xiao Wu se serra et elle courut à ses côtés.

Elle avait été porté jusqu’ici par le Singe Géant Titanesque. Et bien que la Grande Forêt du Dou Étoilé soit grande, si le Singe Géant Titanesque souhaitait retrouver le groupe de l’Académie Shrek, il pouvait le faire facilement, après tout, toutes les Bêtes Spirituelles pouvaient lui servir d’yeux. Après avoir déposé Xiao Wu non loin de ses camarades, le Singe Géant Titanesque était simplement parti silencieusement.

« Ne le dérange pas, il est en train d’absorber son troisième Anneau Spirituel. » Dit Zhao Wuji en se dépêchant d’aller l’empêcher d’avancer.

Xiao Wu cria alors involontairement :
« Mais comment une simple absorption peut aboutir à ce genre de situation ? »

Tournant le regard vers le cadavre du Démon Arachnéen à Face Humaine sur le côté, elle comprit plus ou moins,
« C’est un Démon Arachnéen à Face Humaine. Oh mon dieu, la cultivation de ce Démon Arachnéen à Face Humaine a dépassé les deux mille ans et Grand maître a dit que la limite du troisième Anneau Spirituel pour un Maître Spirituel était de mille sept cens ans, petit San, il… »

Zhao Wuji la fixa alors le regard vide,
« Comment sais-tu que ce Démon Arachnéen à Face Humaine a cultivé plus de deux mille ans ? »

Xiao Wu se rendit alors compte de ce qu’elle avait dit,
« La cultivation d’un Démon Arachnéen à Face Humaine peut être déterminée en regardant la longueur de ses jambes. Comme vous pouvez le voir, les jambes de ce Démon Arachnéen à Face Humaine font plus de trois mètres, ce qui montre qu’il a cultivé plus de deux mille ans. Ne me dites pas que vous ne saviez pas que chaque millénaire de cultivation apporte de grands changements d’apparence à une Bête Spirituelle millénaire ? De la même manière qu’un centenaire change l’apparence d’une Bête Spirituelle Centenaire et que dix mille ans change celle d’une Bête Spirituelle de dix mille ans. »

Quelque peu impressionné, Zhao Wuji dit :
« Je ne savais vraiment pas cela. Et je ne m’attendais pas à ce que tu t’y connaisses autant en Bêtes Spirituelles. »

Xiao Wu lui répondit :
« Tout le mérite revient à Grand maître. »

Corriger ses étourderies en les attribuant à la personne qui avait le plus étudié les Esprits, Grand maître, était clairement très efficace. Et comme elle s’y attendait, tout le monde crut ses mots en entendant son explication.

D’un sourire ironique, Zhao Wuji dit :
« Petit San a déjà commencé à absorber cet Anneau Spirituel, il est trop tard pour qu’il s’arrête. Nous ne pouvons qu’espérer qu’il sera capable de résister au choc de l’énergie de cet Anneau Spirituel et qu’il puisse survivre à cette montagne. Ah oui, Xiao Wu, comment as-tu échappé aux mains du Singe Géant Titanesque ? Raconte nous ce qu’il t’ait arrivée. »

Elle ne pouvait bien sûr pas leur dire que le Singe Géant Titanesque, Er Ming, avait senti son odeur et était venu la chercher et avait bien sûr réfléchi à une excuse.
Jetant un dernier regard anxieux à Tang San, elle expliqua :
« Je ne sais pas non plus ce qu’il s’est passé, le Singe Géant Titanesque courait dans la forêt en me portant. Mais avant qu’il ne puisse courir très loin, un rugissement de ce qui semblait être une vache retentit au loin et sembla rendre le Singe Géant Titanesque très nerveux. Il me regarda rapidement avant de me jeter sur le côté puis de courir au loin. »

« Un rugissement de vache ? Quel genre de vache pourrait rendre un Singe Géant Titanesque nerveux ? Et après ? » ne put s’empêcher de demander Zhao Wuji.

Une lueur de peur passa dans les yeux de Xiao Wu :
« Après m’avoir jeté et avant de partir, il poussa un rugissement. Je n’ai senti que le ciel et la terre se retourner avant de récupérer mes esprits quelques temps plus tard. Une fois réveillée, il avait déjà disparu, mais la scène dans laquelle il m’avait laissée était terrifiante. Tout autour de moi se trouvaient au moins dix Bêtes Spirituelles inconscientes à cause du cri. Les plus faibles perdaient du sang par leurs sept orifices7 et étaient mortes à cause du choc. Je ne sais pas si je dois me dire chanceuse ou malchanceuse, car après avoir récupéré mes esprits, j’ai découvert que mon pouvoir spirituel avait atteint le niveau trente. »

Zhao Wuji fut alarmé,
« Comment ? Tu as déjà atteint le niveau trente ? Qui est le plus vieux entre Tang San et toi ? »

Xiao Wu dit :
« Je suis plus jeune que lui de quelques mois. »

Zhao Wuji en resta bouche bée, le record que Tang San venait de créer avait déjà été battu. Cependant, ce que dit Xiao Wu après lui fit encore plus ouvrir la bouche de choc.

Elle dit :
« À ce moment, j’étais vraiment terrifiée, peut-être que la raison pour laquelle mon pouvoir spirituel a augmenté est le choc émotionnel que j’ai subi. De plus, parmi les Bêtes Spirituelles inconscientes, j’en ai découvert une qui me convenait, je l’ai donc tué afin d’obtenir mon troisième Anneau Spirituel. »

« Tu as aussi fait ça !? »
Bouboule fixait Xiao Wu tel un chat aveugle devant une souris morte8.

Xiao Wu révéla une expression qui montrait qu’elle était toujours excitée :
« Dites-vous que j’ai un destin hors du commun, j’étais presque sûr de mourir tout à l’heure. Pour m’assurer qu’aucune Bête Spirituelle ne se réveille et ne m’attaque, je les ai toutes tuées. Puis après avoir absorber mon troisième Anneau Spirituel, ma force physique avait largement récupéré, me permettant de marcher dans la direction de laquelle je pensais venir. Finalement, j’ai entendu des voix au loin et ai décidé de me rapprocher pour voir, me permettant ainsi de vous trouver. »


 

  1. Trois, comme le san de Tang San.
  2. 16 cm~
  3. C’est un diminutif affectif utilisé lorsqu’on s’adresse à son fils/ sa fille.
  4. C’est une expression, arranger les mauvais couples parce qu’on analyse mal les personnes…voilà…des canards quoi…
  5. C’est une comptine chinoise, qui explique les avantages pour la vie conjugale des écarts d’âge, sauf qu’en chinois ça rime.
  6. Référence au fait qu’il y a longtemps, arriver au sommet d’une montagne était particulièrement difficile.
  7. Ceux du visages : oreilles, yeux, narines, bouche.
  8. Alors, vous savez pas quelle tête ça fait un chat aveugle devant une souris morte, hein ? Bah moi non plus, dommage, mais ça doit être drôle.
Cet article comporte 8 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Contenu protégé
Back To Top