skip to Main Content
Menu

Douluo Dalu – Chapitre 33

 


Chapitre 33 : Meng Yiran utilise aussi des armes secrètes ?

Partie 1

Bien que Tang San soit impatient de sauver Xiao Wu, il n’était pas devenu fou pour autant. Il savait qu’il avait besoin de panser un minimum ses blessures avant de pouvoir absorber l’Anneau Spirituel qui se trouvait devant lui.

Il n’avait pas le temps de se préoccuper des potentiels dangers à ce moment. S’asseyant, il respira profondément, gagnant un peu de repos bien mérité, puis commença à cultiver afin de récupérer un peu de pouvoir spirituel.

Mais ce qui inquiétait le plus Tang San se produisit alors. Trois inconnus arrivèrent des profondeurs de la forêt au moment où l’Anneau Spirituel apparaissaient au dessus du Démon Arachnéen à Face Humaine.

Bien qu’il ne s’agisse pas du pire des cas possibles, une puissante Bête Spirituelle, Tang San ne put retenir un frisson quand il découvrit l’identité de trois arrivants.

Parmi les trois personnes, Tang San en reconnaissait deux. Il s’agissait même de deux personnes qu’il avait croisé peu de temps auparavant : Grand-mère Serpent Chao Tian-Xiang et la magnifique jeune femme, Meng Yiran.

À leur côté se tenait une troisième personne, un vieil homme grand et maigre. Le vieil homme semblait avoir au moins soixante-dix ans et sa tête était recouverte de cheveux gris, comme Chao Tian-Xiang. Il tenait dans sa main gauche un bâton argenté à tête de dragon de plus de quatre mètres. La tête de dragon semblait vivante, incroyablement extravagante et complexe. Son visage était couvert de rides à cause de son âge. Autour de lui oscillaient lentement et de bas en haut huit Anneaux Spirituels.

Deux jaunes, trois violets, trois noirs. Bien qu’en terme de qualité, Zhao Wuji ait de meilleurs Anneaux Spirituels, ce vieil homme en avait huit. Cela signifiait qu’il était un Douluo Spirituel, dépassant le niveau quatre-vingt. Sans même demander, Tang San pouvait déduire l’identité du vieil homme. Il s’agissait du mari de Grand-mère Serpent, du grand-père de Meng Yiran, le Duc Dragon Meng Shu.

La famille de trois était enfin réunie. Duc Dragon n’avait même pas besoin d’utiliser son pouvoir spirituel, rien que ses huit Anneaux empêchaient Tang San de respirer.

Même si Zhao Wuji et tous les autres étaient présent, ils n’auraient pas l’avantage.

La famille du Dragon Serpent Inégalés ne remarqua pas tout de suite Tang San, qui cultivait. Leur regard tomba plutôt sur le cadavre du Démon Arachnéen à Face Humaine et leur visage grimaça instantanément.

Meng Yiran cria même d’une forte voix :
« Non, comment est-ce possible ? Pourquoi, pourquoi ? Qui ? Qui a tué mon Démon Arachnéen ? »

Meng Yiran portait maintenant une tenue verte moulante et semblait héroïque, mais Tang San n’était pas d’humeur à admirer sa beauté. En entendant Meng Yiran crier, il ne put retenir un sourire ironique. Quelle genre de coïncidence était-ce donc là ?

Certains événements pouvaient ne jamais se produire dans votre vie, puis un jour le destin vous jouait des tours et ce qui ne vous était jamais arrivé vous arrive deux fois de suite.

Bien sûr, Tang San ne pensait pas pouvoir rester camoufler. Avec son pouvoir spirituel, Duc Dragon n’avait qu’à prêter attention à ses environs un court instant et il pourrait entendre la respiration ou même un battement de cœur de Tang San. S’enfuir n’était pas une possibilité et Tang San ne comptait pas s’enfuir de toutes façons. Un homme digne de ce nom n’a pas honte de ses actions.

« Je l’ai tué. »

Maintenant, Tang San avait déjà légèrement récupéré son énergie. S’appuyant sur l’arbre a ses côtés, il réussit à se relever.

La voix de Tang San attira tout de suite l’attention de la famille du Dragon Serpent Inégalés. Meng Yiran remarqua alors ce Tang San débraillé sur le côté. Bien qu’elle ne le reconnaisse pas immédiatement, des larmes se formèrent rapidement aux coins de ses yeux.

« Toi… Toi… Toi… C’est encore toi. »

Tang San sourit ironiquement :
« Je ne sais pas pourquoi ce genre de chose s’est reproduit, mais il s’agit bien de moi. Ce Démon Arachnéen était aussi ta proie ? »

Meng Yiran continuait de fixer Tang San ; tout son visage était rouge, il était évident qu’elle était furieuse.

Remarquant Tang San, Grand-mère Serpent fronça les sourcils et murmura quelque chose à l’oreille de Duc Dragon. L’instant d’après, Tang San put voir les yeux du Duc Dragon.

Le Duc Dragon semblait être vieux, mais ses yeux étaient incroyablement brillants. Tang San n’avait jamais d’yeux aussi brillants.

Duc Dragon se tenait à environ trente mètres de Tang San, mais pourtant il semblait être un cun devant lui.

« Tu es Tang San ? » Dit froidement le Duc Dragon. Sa voix était très claire, totalement différente de celle d’un vieil homme.

Tang San hocha la tête.

« Dans ce cas, sais-tu qu’afin de tuer ce Démon Arachnéen à Face Humaine, nous l’avons poursuivi pendant une journée entière. Sans ces fichues toiles d’araignées, il serait déjà devenu l’Anneau Spirituel de Meng Yiran depuis longtemps. Les Démon Arachnéen à Face Humaine sont très rares, car les autres Bêtes Spirituelles ne les supportent pas. Et même dans la Grande Forêt du Dou Étoilé, elles sont très rares, bien plus rare qu’un Serpent à Crête et Queue de Serpent. »

Le visage de Tang San pâlit, mais il ne montra aucun signe de peur. Il dit avec indifférence,
« Je sais très bien tout cela, mais j’étais bien obligé de me défendre. Êtes-vous en train de dire que si un Démon Arachnéen à Face Humaine m’attaque, je suis obligé de le regarder me tuer sans rien faire. »

Meng Shu fronça les sourcils,
« Es-tu en train de dire que tu as tué ce Démon Arachnéen à Face Humaine tout seul ? »

Tang San hocha la tête.

Duc Dragon et Grand-mère se regardèrent dans les yeux et purent voir le choc présent dans leurs yeux respectifs. Bien que le Démon Arachnéen à Face Humaine ne soit pas une Bête Spirituel spécialement très puissante, il restait très bien classé au niveau de la puissance d’attaque dans la catégorie des Bêtes millénaires.

Et même s’il n’avait plus de toiles pour aujourd’hui, ce garçon de douze ans devant eux avait tout de même réussi à le tuer malgré son attaque et sa défense. Ce qu’il s’était passé ici dépassait vraiment l’entendement du vieux couple.

L’impression qu’avait Grand-mère Serpent de Tang San était déjà très bonne, mais celle-ci s’améliora à nouveau à ce moment. Précédemment, lorsque Meng Yiran avait perdu contre Tang San, elle n’y avait pas vraiment prêté attention, mais maintenant, elle avait réalisé que sa petite-fille ne faisait vraiment pas le poids contre cet enfant.

Le Bâton à Tête de Dragon de Meng Shu fit un mouvement rapide vers le haut et un fil de pouvoir spirituel se dirigea vers le Démon Arachnéen à Face Humaine afin de le retourner.

Il remarqua immédiatement les dégâts qu’avaient subis ses yeux et ne put s’empêcher de flatter Tang San intérieurement.

Bien qu’il ne sache pas comment Tang San avait fait, rien que par le fait qu’il puisse atteindre la faiblesse du Démon Arachnéen à Face Humaine, Meng Shu pouvait voir que Tang San savait garder la tête froide face à des adversaires puissants. Tournant à nouveau son regard vers Tang San, Meng Shu ne put retenir une lueur d’admiration.

« Grand-père, tu dois me soutenir ! »

Meng Yiran n’avait que seize ans après tout. Voyant une nouvel Anneau Spirituel être dérobé devant ses yeux, et par la même personne, comment pourrait-elle conserver son calme ?

Meng Shu tapota la tête de sa petite-fille et lui fit signe de ne pas s’inquiéter. Fixant Tang San, il dit :
« Tang San, je vais te donner deux choix. Après tout, moi, Meng Shu, le Duc Dragon, fait partie du monde des Maîtres Spirituels depuis longtemps et je ne suis pas quelqu’un de déraisonnable. Face à un Démon Arachnéen à Face Humaine, n’importe qui a à se protéger, ainsi la tuer est quelque chose de normal. Mais il s’agit déjà de la deuxième fois que tu empêches ma petite-fille d’obtenir un Anneau Spirituel, ainsi les choses ne sont pas aussi simples. »

Tang San faisait de son mieux pour récupérer ses forces et son pouvoir spirituel, tout en manipulant discrètement avec la boîte noir longue d’un chi qui était dans ses mains.

Cette boîte noire n’était pas utilisable qu’une seule fois. Il y avait quarante-huit flèches dans la boîte, elle était ainsi utilisable trois fois, mais il était nécessaire de retendre le mécanisme entre chaque utilisation. Durant la vie antérieure de Tang San, cette boîte noire à peine visible était très connue. Son nom était connu tous : l’Arbalète Divine de Zhuge.

Cette boîte rectangulaire était dotée de seize trous d’un côté et elle pouvait tirer seize carreaux d’arbalète sans plume simultanément. A moins de cinquante mètres, elle pouvait pénétrer roc et or, une arme mortelle.

Il y a longtemps, la Secte Tang avait offensé un autre clan. Quand celui-ci avait envoyé ses disciples se battre, la Secte Tang n’avait même pas envoyé de disciples de la secte intérieure se battre.

Seuls cent disciples de la secte extérieure équipés d’Arbalètes Divines de Zhuge furent envoyés au combat et ils massacrèrent avec aisance leurs adversaires, ne laissant aucun survivant. Suite à cet événement, l’Arbalète Divine de Zhuge fut connue de tous.

Parmi les armes secrètes à mécanismes, l’Arbalète Divine de Zhuge était la plus forte si on omettait l’existence d’armes rares telles que le Lotus de Tang Furie du Bouddha, la Pluie Torrentielle d’Aiguilles Fleurs de Poirier, la Plume de Queue de Paon et quelques autres.

Tang savait cependant très bien qu’une Arbalète Divine de Zhuge n’était pas suffisante pour menacer le Duc Dragon ou Grand-mère Serpent, mais elle était suffisante contre Meng Yiran. Il avait déjà pensé à tout. S’ils tentaient vraiment de le pousser à bout, il utiliserait son arme secrète afin d’amener quelqu’un dans la tombe avec lui.

« Quels sont ces deux choix, anciens ? » Demanda Tang San avec indifférence.

L’Arbalète Divine de Zhuge dans ses mains était presque tendue. Il avait juste à faire durer un peu plus longtemps la conversation avant d’avoir une chance de se battre avant sa mort.

De plus, il avait beaucoup d’armes secrètes sur lui. Il ne serait pas facile de le tuer, même s’ils le voulaient.

Meng Shu dit :
« Mes propositions sont très simples. Premièrement, tu rejoins notre famille et deviens un de ses membres. Comme tu feras partie de notre famille, nous excuserons le fait que tu aies empêché Yiran d’obtenir un Anneau Spirituel et que tu aies gâché le précieux Anneau Spirituel de ce Démon Arachnéen à Face Humaine. »

Rejoindre leur famille ? Cela semblait simple, mais s’il les rejoignait vraiment, il s’agirait d’un contrat à vie. Pour les Maîtres Spirituels, ils étaient impossible de trahir une famille qu’il avait rejoint. Il devrait devenir un membre à part entière de la famille.

Bien sûr, les Maîtres Spirituels, qui rejoignaient une famille, étaient très bien traités.

Il existait bien sûr des exceptions, mais la condition était d’être très puissant. Au vu de la situation de Tang San, s’il rejoignait cette famille, il risquait d’en faire partie pour toute sa vie. Le talent de Tang San avait attiré l’œil de Meng Shu. Après tout, des prodiges tels que Tang San étaient très rares.

Tang San secoua la tête,
« Désolé ancien. J’ai pris l’habitude d’être libre et n’aime pas être restreint. De plus, ce que vous avez dit n’est pas absolument juste. Il est vrai que j’ai tué ce Démon Arachnéen à Face Humaine, mais son Anneau Spirituel ne sera pas gâché. Si vous n’étiez pas arrivés, j’aurais déjà commencé à l’absorber. »
Partie 2

« Comment ? » Cria Chao Tian-Xiang avec surprise.

Le regard qu’elle portait à Tang San devint étrange, alors qu’elle touchait discrètement son mari.

Le Dragon Serpent Inégalés étaient ensembles depuis plusieurs décennies et Meng Shu comprit naturellement ce que sa femme voulait dire.

« Tang San, tu dois très bien savoir que si je ne te l’autorise pas, il te sera impossible d’absorber cet Anneau Spirituel. » Dit Meng Shu avec indifférence.

Et bien que son ton n’ait pas beaucoup changé, il contenait une légère envie de meurtre qui augmenta massivement la pression que ressentait Tang San.

Tang San répondit :
« Dans ce cas, l’Anneau du Démon Arachnéen à Face humaine serait vraiment gâché. »

« Pour nous, il est préférable de gâcher cet Anneau Spirituel plutôt que de le voir atterrir entre les mains d’un étranger. Il s’agit d’une des règles implicites du monde des Maîtres Spirituels. En revanche, si tu rejoins mon clan, en plus de pouvoir l’absorber, tu recevras même ma protection. Qu’en dis-tu ? »

Si on prenait en compte le statut du Duc Dragon, il était très aimable de sa part d’inviter deux fois de suite Tang San. Grand-mère Serpent et lui étaient vraiment attirés par son talent. Après tout, cet enfant était encore jeune et son futur était sans limites.

Tang San dit soudainement :
« Il n’est pas impossible que je rejoigne votre clan, vous avez juste à me promettre quelque chose. »

Meng Shu haussa les sourcils,
« Possèdes-tu le droit de demander des conditions ? »

Chao Tian-Xiang toucha à nouveau son mari et se dépêcha de dire,
« Quelle condition ? Dis-nous. »

Les yeux de Tang San révélèrent une lueur de tristesse et il dit :
« Mon groupe et moi avons récemment rencontrés une Bête Spirituelle très puissante et elle a enlevé ma camarade. Si ces deux seniors sont capables de la récupérer, je promettrai de rejoindre votre clan. Si ma camarade est morte, je vous demanderai de la venger. »

« Il s’agit juste de tuer une Bête Spirituelle ? »

Meng Shu était clairement surpris par la requête de Tang San.

Mais Chao Tian-Xiang était un peu plus attentive que son mari,
« Zhao Wuji était avec vous non ? Ne me dis pas qu’il n’a pas réussi à arrêter cette Bête Spirituelle ? »

Tang San hocha la tête.

Meng Shu grogna avec dédain,
« Ce n’est pas parce que Zhao Wuji n’a pas réussi à la tuer, que je n’y arriverai pas. Sans même parler de lorsque nous sommes tous les deux. Dans cette Grande Forêt du Dou Étoilé existe-t-il vraiment des Bêtes Spirituelles capable de nous faire face ? Tang San, de quel genre de Bête Spirituel s’agissait-il ? »

Tang San dit avec enthousiasme :
« C’est un Singe Géant Titanesque. Il devrait avoir légèrement dépassé les dix mille ans. »

Meng Shu était le Maître Spirituel le plus fort que Tang San ait rencontré. S’il acceptait de sauver Xiao Wu, cela serait beaucoup plus simple que d’aller la sauver tout seul. Comment Tang San pouvait-il laisser s’échapper une telle opportunité.

Mais en entendant les mots « Singe Géant Titanesque », le couple se raidit.

Le fort dédain qui était présent dans les yeux de Meng Shu disparut rapidement. Avec une expression quelque peu gênée, Chao Tian-Xiang fronça les sourcils avant de secouer la tête avec un soupir, puis dit quelque chose qui déçut grandement Tang San :
« Cela nous est impossible. »

« Ne me dites pas qu’avec votre force, il vous est impossible de vous occuper de ce Singe Géant Titanesque ? » Dit Tang San avec impatience.

Meng Shu lui aboya alors :
« Qu’est-ce que tu en sais ? Le Singe Géant Titanesque est une sorte différente et ancienne de Bête Spirituelle. Sans même parler de nous, même un Douluo Unique n’oserait pas dire qu’il aurait la capacité de remporter la victoire. De plus, d’après ce que je sais, il n’y a qu’un Singe Géant Titanesque dans la Grande Forêt du Dou Étoilé et il a clairement dépassé les dix mille ans depuis longtemps. À ce jour, il a au moins dépassé les soixante mille ans. Il s’agit vraiment du roi de cette forêt. En plus, ce Singe Géant Titanesque a un grand frère encore plus fort que lui. À moins que tous les Douluos Uniques des deux Empires se réunissent, il est impossible d’espérer pouvoir les tuer. »

Chao Tian-Xiang dit alors à Meng Shu :
« Vieil homme, nous devons partir au plus vite. Je ne m’attendais pas à ce qu’un Singe Géant Titanesque apparaisse à la périphérie de la forêt. Cela ne présage rien de bon. Cependant, il semblerait qu’il ne soit pas de mauvaise humeur : il n’a pas massacré tous les Maîtres Spirituels sur son chemin. Sinon, Tang San n’aurait jamais pu s’en sortir vivant. »

Le Dragon Serpent Inégalés connaissaient la Grande Forêt du Dou Étoilé bien mieux que Zhao Wuji et Tang San savait très bien qu’il lui était impossible de mentir au couple. Mais les mots de Meng Shu le firent désespérer.

Il savait que le Singe Géant Titanesque était très fort, mais Tang San compris qu’il l’avait sous-estimé en entendant Meng Shu le décrire. Ce Singe Géant Titanesque était beaucoup plus fort que prévu. De plus, il avait même un grand frère encore plus difficile à gérer, ce qui rendait nécessaire l’intervention de nombreux Douluos Uniques pour les tuer. Était-ce différent d’une peine de mort pour Xiao Wu ? Tang San ne comprenait vraiment pas pourquoi une telle Bête Spirituelle apparaîtrait dans la périphérie de la forêt.

Meng Shu semblait quelque peu mécontent d’avoir dû révéler son incapacité à s’occuper d’une Bête Spirituelle et dit :
« Sale gosse, ne te sers pas du Singe Géant Titanesque pour te moquer de moi. Je n’ai pas de temps à perdre avec toi. Soit tu rejoins mon clan et je t’aide à absorber cet Anneau Spirituel, soit tu choisis la deuxième option : compenser ma petite-fille avec un de tes bras et alors tu pourra partir. »

Tang San récupéra de son désespoir et leva le regard vers le couple devant lui. Il savait très bien que l’écart qui existait entre lui et ce couple était beaucoup trop grand. Mais à ce moment, il était déterminé à leur tenir tête et ne voulait plus faire de compromis.

Levant lentement l’Arbalète Divine de Zhuge, il dit :
« Puisque vous ne pouvez pas m’aider à récupérer Xiao Wu, je ne peux pas rejoindre votre clan. Si vous voulez mon bras, venez le chercher. »

Bien qu’il n’ait pas récupérer tout son pouvoir spirituel, Tang San avait déjà récupéré un peu de sa force physique. Au moins assez pour utiliser ses armes secrètes.

Meng Shu ne s’attendait pas à ce qu’un minuscule Grand Maître Spirituel ose lui désobéir, sa Canne à Tête de Dragon frappa le sol, causant des tremblements digne d’un séisme. Si Tang San n’avait pas été appuyé contre un arbre, il se serait peut-être directement écroulé à cause de la puissance du pouvoir spirituel.

« Puisque tu souhaites mourir, je vais t’aider. »

Les yeux de Meng Shu étaient rempli d’une lueur meurtrière. Puisqu’un tel génie ne voulait pas rejoindre son clan, il ne lui était plus nécessaire de vivre.

Au moment où le Duc Dragon s’apprêtait à lancer son attaque, une voix grave se fit entendre :
« Senior Duc, ne soyez pas aussi sévère. »

Une ligne de silhouettes arriva rapidement et à leur tête se tenait le Roi Brillant Immobile, Zhao Wuji et derrière lui, tous les étudiants de Shrek, tous ayant l’air fatigué. Afin de réussir à rattraper Tang San, ils ne s’étaient pas reposés.

Auparavant, le cri du Démon Arachnéen à Face Humaine, qui avait aidé le Dragon Serpent Inégalés à trouver Tang San les avait aussi aidé, mais se trouvant trop loin, ils n’avaient pas pu le trouver. C’était au final, le coup de canne de Meng Shu qui les avait guidé, avec Zhao Wuji menant la marche.

Voyant ses camarades arriver, Tang San se relaxa afin un peu et son corps tomba presque. Heureusement, Dai Mubai courut à ses côtés et le retint juste à temps afin qu’il ne tombe pas.

Durant le combat contre le Singe Géant Titanesque, Tang San avait été gravement blessé et bien qu’il ait mangé une Saucisse de Récupération, il n’avait pas été complètement soigné. Ajoutant à cela sa course jusqu’ici et son combat désespéré contre le Démon Arachnéen à Face Humaine, on pouvait clairement dire que son pouvoir spirituel et sa force physique étaient complètement épuisés. Sans le soutien de sa volonté, il se serait effondré depuis longtemps.

Oscar se dépêcha d’arriver à ses côtés afin de lui donner deux saucisses à manger.

La chaleur des Saucisses de Récupération se répandant dans son corps, Tang San se sentit tout de suite mieux. Oscar ayant avancé au rang d’Ancien Spirituel, l’effet de sa Saucisse de Récupération avait augmenté et bien que deux Saucisses de Récupération ne se cumule pas pour le pouvoir spirituel, elles redonnaient plus de force physique qu’une seule.

Voyant Zhao Wuji apparaître, le visage de Meng Shu ne changea pas. Le Dragon Serpent Inégalés était présent en entier ici, comment pourrait-il avoir peur de Zhao Wuji.

Voyant le Duc Dragon, Zhao Wuji râla dans sa barbe, ses huit Anneaux Spirituels en particulier le choquaient grandement. Il avait précédemment utilisé son Avatar Spirituel et ne possédait maintenant que cinquante pour-cent de sa force. Sans même parler de Meng Shu, même Chao Tian-Xiang seule était trop pour lui en ce moment.

« Vous devez être senior Duc, c’est un honneur pour moi de vous rencontrer. »

Respectant l’expression « une main tendue ne frappera pas un visage souriant », Meng Shu tourna le regard vers Zhao Wuji,
« Roi Brillant Immobile, inutile d’être aussi poli. N’as-tu pas appris à tes disciples à ne pas martyriser ma famille Meng ? Le Serpent à Crête et Queue de Serpent ne lui suffisait pas, ton disciple a également tué le Démon Arachnéen à Face Humaine de ma petite-fille. Ne devrais-tu pas me donner une explication ? »

« Senior, je pense que vous vous méprenez. De plus, bien que je sois le professeur de ces enfants, Tang San ne peut pas être considéré comme mon disciple, son maître est quelqu’un d’autre et je n’ose pas prétendre être son maître. »

« Eh ? »

Meng Shu eut le regard vide un moment, son cœur tremblant intérieurement. ’Ce jeune qui s’appelle Tang San possède une telle force,son maître ne serait pas…’

Zhao Wuji était malin et voyant Meng Shu hésiter, il dit rapidement :
« Senior Duc Dragon, pourrions-nous parler un peu plus loin ? »

Les sourcils de Meng Shu se froncèrent rapidement, mais il hocha tout de même la tête. Il avait après tout l’avantage et ne craignait pas les manigances de Zhao Wuji. La Canne à Tête de Dragon frappa une fois le sol, le portant vingt mètres plus loin.

Zhao Wuji le suivit rapidement et dit quelque chose au Duc Dragon à voix basse.

Au début, le visage de Meng Shu révéla son choc, puis peu à peu, son expression devint une grimace.

L’expression de Zhao Wuji était au contraire très polie et sereine et en un instant, ils avaient terminé leur discussion.

Meng Shu retourna vers sa femme et sa petite-fille et dit quelque chose à Grand-mère Serpent à voix basse. Grand-mère Serpent révéla aussi une expression choquée et le regard du vieux couple se tourna à nouveau vers Tang San et celui-ci avait changé. Et tout cela fut bien sûr remarqué par Tang San.
Partie 3

Qu’avait donc pu leur dire professeur Zhao ? Leur avait-il dit qu’il était le disciple de Grand maître ? Pourtant, bien que Grand maître possède de solides connaissances sur les Esprits, son pouvoir personnel n’était pas remarquable et n’était pas censé suffire à faire peur au Dragon Serpent Inégalés.

Comme il s’y attendait, Meng Shu :
« Alors il est le disciple de Grand maître. Je ne m’attendais pas à ce que la théorie de Grand maître ait une chance de devenir réalité. Aujourd’hui, je te laisserai la vie sauve à cause de Grand maître. Cependant, souviens-toi sale gosse, si quelque chose de ce genre se reproduit, je ne laisserai aucune face à ton maître. Partons. »

Sur ces mots, il se retourna pour partir.

« Grand-père. »

Inquiète, Meng Yiran regarda son grand-père et sa grand-mère qui étaient sur le point de partir.

« Grand-père, il m’a volée deux Anneaux Spirituels, tu peux vraiment laisser passer ça ? »

Impuissant, Meng Shu tourna le regard vers sa petite-fille et dit :
« Que veux-tu faire dans ce cas ? Papy est déjà vieux, il n’est pas correct pour un vieil homme de prendre avantage des plus jeunes. Nous ferions mieux de laisser tomber. »

Meng Yiran fixait son grand-père avec insistance,
« Non, je peux pas laisser tomber. Si je ne peux pas l’avoir, il ne peut pas l’avoir non plus. Et puisque tu ne veux pas me défendre, je vais me défendre moi-même. Tang San, si tu es un homme, participe à un autre duel contre moi. »

Tang San fronça les sourcils,
« Tu veux encore te mesurer à moi ? As-tu oublié que tu as déjà perdu contre moi ? »

La saucisse d’Oscar était en effet spécial. En un cours moment, Tang San avait déjà récupéré trente pour-cent de son pouvoir spirituel et il avait récupéré une majeure partie de sa force physique. Son visage n’était déjà plus pâle.

Meng Yiran hocha la tête avec fermeté,
« Oui, tu dois te battre à nouveau contre moi. Ne penses pas que parce que tu m’as déjà battu, tu peux me battre à nouveau. De plus je ne prendrai pas avantage de ton manque de pouvoir spirituel, nous allons nous battre d’une manière différente. Tu m’as déjà volé deux Anneaux Spirituels, je devrai au moins avoir le choix des règles. »

Tang San inspira profondément. Sentant que sa condition s’était améliorée, il s’avança sans hâte,
« Quel est le pari ? »

S’il n’affrontait que Meng Yiran seule, il était confiant que même avec son pouvoir spirituel faible en ce moment, il serait toujours capable de lui faire face avec ses armes secrètes. L’Arbalète Divine de Zhuge dans ses mains était une arme secrète parfaite et bien qu’il ne puisse plus tuer Meng Yiran avec ses armes secrètes à cause du compromis qu’ils avaient fait avec Meng Shu, il pouvait toujours s’en servir pour la rendre incapable de se battre.

Meng Yiran fixait Tang San avec un regard plein de haine et dit :
« Si je gagne, tu n’as plus le droit d’absorber cet Anneau Spirituel. Si tu gagnes, il te revient de droit. »

Tang San était bien sûr plus que déterminé à obtenir l’Anneau Spirituel du Démon Arachnéen à Face Humaine. Rien qu’en l’absorbant, il obtiendrait la force physique nécessaire pour continuer à chercher Xiao Wu.

« Bien sûr, quelle est la nature du duel ? »

Le Dragon Serpent Inégalés n’étaient plus pressés de partir et se tenaient sur le côté, afin de soutenir leur petite-fille. De temps à autre, le couple se chuchotaient des phrases au contenu inconnu.

Du côté de l’Académie Shrek, Zhao Wuji haussa les sourcils. Il n’avait pas pensé que Meng Yiran viendrait encore compliquer la situation. Afin que Meng Shu laisse tranquille Tang San, il avait dû révéler quelques secrets. Sinon comment aurait pu le Dragon Serpent Inégalés, un couple si tyrannique, lâcher prise si facilement ?

Meng Yiran était sur le point de parler, quand tout à coup, Oscar qui était à ses côtés s’empressa de parler :
« Un instant, ce n’est pas équitable. »

Tout le monde se mit à regarder Oscar. Celui-ci se mit à faire les cent pas et dit avec assurance,
« Ce Démon Arachnéen à Face Humaine a clairement été tué par Tang San. Et même si tu l’as blessé auparavant, cela ne compte qu’à moitié. Maintenant, seul Tang San peut absorber cet Anneau Spirituel. Ce pari n’est clairement pas équitable. »

Un éclat maléfique passa dans les yeux de Meng Yiran,
« Alors que proposes-tu ? »

Oscar sourit diaboliquement,
« Je ne proposes rien. Si tu perds, il est normal que tu n’empêches pas Tang San d’absorber son Anneau Spirituel. Mais ne devrais-tu pas payer quelque chose de plus ? Nous ne demandons pas grand-chose, tu devras juste embrasser Tang San une fois. »

« Petit Ao. » Grogna Zhao Wuji.

Il ne souhaita pas que le Dragon Serpent Inégalés s’énervent à nouveau. Mais à sa grande surprise, Meng Shu dit alors :
« Bien. C’est décidé. Les jeunes gens devraient toujours être plein de passion. »

Tout en parlant, Meng Shu révéla son premier sourire et Grand-mère Serpent à ses côtés rougit légèrement.

Oscar ne savait bien sûr pas que sa proposition avait rappelé au Dragon Serpent Inégalés une scène de leur jeunesse. À l’époque, le Duc Dragon, Meng Shu, venait de rencontrer Grand-mère Serpent, Chao Tian-Xiang et c’était avec un pari qu’il avait gagné sa compagnie. Au final, en explorant ensemble ils rencontrèrent de nombreuses fortunes, mais ce pari avait été l’élément déclencheur. Et à l’époque, les conditions qu’avait proposé Meng Shu étaient les mêmes que celles d’Oscar.

Aux yeux du Duc Dragon et de Grand-mère Serpent, bien que l’apparence de Tang San soit un peu banale et incapable de rivaliser avec celle de Dai Mubai, son talent et ce que venait de leur dire Zhao Wuji leur avait donné une bonne impression de ce jeune. Le vieux couple avait bien sûr planifié l’avenir de leur petite-fille longtemps à l’avance. De plus, ils voulaient voir si dans ce genre de situation, Tang San serait à nouveau capable de battre leur petite-fille.

Meng Yiran était grandement surprise par la décision de son grand-père, mais elle ne refusa pas cette condition, puisqu’elle était absolument certaine de remporter la victoire grâce à la méthode de duel qu’elle allait proposer.

Tang San ne pensait à rien d’autre que l’absorption de son Anneau Spirituel et savait que ce pari ne lui ferait pas de mal. Levant la main vers Meng Yiran, il lui fit signe de commencer.

Fixant Tang San, Meng Yiran leva sa main droite et d’un éclair lumineux, un sac de toile apparut dans celle-ci. Elle avait au poignet un bracelet de jade blanche légèrement brillant, qui était clairement un outil spirituel.

Le sac de toile mesurait environ deux chis et faisait un demi chi de large. Meng Yiran sépara son contenu dans deux autres sacs et lorsqu’elle révéla leur contenu, tout le monde put voir qu’ils contenaient tous deux de petites lames de taille et de forme identiques.

Ces petites lames n’avaient pas de garde-main et le regard professionnel de Tang San les identifia rapidement comme étant des couteaux de lancer. Seulement, ces couteaux de lancer étaient simples et grossiers et mis à part deux sillons pour le sang, ils n’avaient aucune caractéristique particulière. La poignée mesurait environ trois cuns et la lame en elle-même cinq. Leur matériaux était plutôt bon et brillait d’une faible lueur.

« J’ai ici trente-six Fendoirs Spirituels. Toi et moi en prendront chacun dix-huit. Puis je demanderai à Papy de secouer un arbre se trouvant à vingt mètres de nous. Nous lancerons alors tous les deux nos Fendoirs Spirituels. Celui qui transperce le plus de feuilles gagne. Cependant, peu importe le nombre de feuilles transpercées, si le Couteaux Fendeurs d’Esprit ne finit pas sa course dans le tronc d’arbre, les feuilles ne compteront pas. »

Meng Yiran déclara avec confiance les règles du duel, mais après avoir fini d’expliquer, elle découvrit que le groupe de l’Académie Shrek avait tous un regard étrange.

Le Roi Brillant Immobile la fixait les yeux grand ouverts et sans cligner des yeux.

Les deux pupilles du Tigre Blanc aux Yeux Maléfiques, Dai Mubai, fusionnèrent un court instant.

Oscar utilisait sa main pour cacher sa bouche grande ouverte.

Ma Hongjun chancela et tomba presque au sol.

Le froid glacial dans les yeux de Zhu Zhuqing se dissipa, ne laissant apparaître qu’un regard surpris.

Ning Rongrong laissa échapper un rire à haute voix.

Même Tang San portait sur son visage un sourire qui n’en était pas tout à fait un. Depuis que Xiao Wu avait été enlevé, c’était la première fois qu’il se relaxait. Il rangea même son Arbalète Divine de Zhuge dans Vingt-quatre Ponts Éclairés par la Lune à sa ceinture.

« Êtes-vous tous stupides ? Ou alors tu n’oses pas relever mon défi ? »

Voyant les expressions des membres de l’Académie Shrek, qui semblaient se moquer d’elle, Meng Yiran aboya avec colère.

Oscar utilisa sa main pour fermer sa bouche grande ouverte et dit tout en retenant son rire :
« Comment pourrions-nous ne pas accepter ce défi ? Tes règles sont parfaites, vraiment parfaites. »

Il était déjà en train de réfléchir à où Meng Yiran devrait embrasser Tang San.

Se lancer dans un duel d’armes secrètes avec un disciple de la Secte Tang était vraiment quelque chose d’intéressant. À cet instant, même Zhao Wuji ne pouvait retenir son sourire.

Meng Yiran ne savait bien sûr pas ce qu’ils pensaient et dit en regardant Tang San,
« Est-ce que tu veux te reposer encore un peu ? Ne va pas dire que j’ai pris avantage de toi après. »

Tang San n’était bien sûr pas aussi sournois qu’Oscar et dit, en secouant la tête de manière impuissante,
« Je n’ai rien à dire tant que tu ne dis pas que j’ai pris avantage de toi plus tard. Peut-on commencer ? »

Si le duel avait été sur n’importe quoi d’autre, Tang San aurait peut-être demandé à se reposer un moment de plus, mais Meng Yiran avait choisi d’utiliser des armes secrètes face à lui, qui avait cultivé les techniques secrètes d’armes secrètes de la Secte Tang depuis son enfance. Sans même parler de maintenant qu’il avait récupéré un peu de son pouvoir spirituel, même s’il n’en avait pas eu du tout, Tang San ne pensait pas pouvoir perdre face à Meng Yiran.

Meng Yiran lança un des sacs de toile à Tang San. À cet instant, elle était absolument sûr d’elle. Pointant du doigt un large arbre à environ vingt mètres d’eux, elle dit :
« Il s’agit de notre cible. »

Tang San lança un regard à l’arbre et lui répondit :
« Pas de problèmes. »

Les poignées des Fendoirs Spirituels dans le sac de Meng Yiran étaient toutes nouées d’un ruban de soie rouge et ceux de Tang San d’un ruban de soie bleue, les empêchant ainsi de les confondre.

Meng Yiran ne pouvait pas voir les visages des étudiants de l’Académie Shrek, mais comment Meng Shu et Chao Tian-Xiang auraient-ils pu ne pas les voir ? Mais ce qu’ils ne comprenaient pas était pourquoi ces étudiants avaient l’air de penser qu’ils avaient déjà gagner.

Meng Yiran aimait toutes sortes d’armes depuis son enfance et en particulier les petites armes. Ces Fendoirs Spirituels avaient été créés par quelqu’un que Meng Shu avait choisi après de nombreuses heures de délibération et Meng Yiran les aimait beaucoup et s’en servait régulièrement. À moins de trente mètres, elle pouvait toujours toucher sa cible cent pour-cent du temps. Bien sûr, elle n’était pas capable de lancer plus de dix-huit couteaux dans un court laps de temps. Les règles du duel qu’elle avait proposé correspondaient à sa limite actuelle.


 

Cet article comporte 9 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Contenu protégé
Back To Top