skip to Main Content
Menu

Douluo Dalu – Chapitre 26

 


Chapitre 26 : La Grande Forêt du Dou Étoilé

Partie 1

Flender se tint là avec un visage froid, d’apparence totalement impartiale et incorruptible, semblant dire aux étudiant de ne pas essayer de le rouler.

Un rire avait depuis longtemps éclaté dans le cœur d’Oscar, l’expression dans ses yeux révélant clairement une lueur vulgaire, faisant particulièrement attention à Ning Rongrong.

On pouvait dire qu’à cet instant, il voulait embrasser Flender, disant en son for intérieur ‘doyen, je vous aime’. Le fait que Flender leur fasse faire ça ne développait pas seulement un sentiment d’identification avec lui, mais apportait également à Oscar une extrême satisfaction.

« Ning Rongrong mangeant ma saucisse. » Cette seule pensée excitait un peu Oscar.

Oscar étendit ses deux mains simultanément, et avec un sourire sinistre, prononça à voix haute ses incantations spirituelles.

« Moi, ton père, ait une grosse saucisse. »

« Moi, ton père, ait une petite saucisse. »

Une épaisse et une fine, deux saucisses avec des saveurs distinctes apparurent séparément dans la paume d’Oscar. Il dit avec un sourire sinistre :
« Qui y va en premier. »

Dai Mubai et Ma Hongjun avaient auparavant déjà subi ce processus et bien que leur cœurs soient encore quelque peu réticents, ils pouvaient se contrôler dans une certaine mesure. Alors qu’ils s’apprêtaient tous deux à s’avancer, pensant qu’il était mieux de s’en débarrasser le plus vite possible et de finir le cours le plus vite possible, une personne les devança.

« Je commence. »
Accompagnant cette voix claire et tranchante, Ning Rongrong avança à grandes enjambées jusque devant Oscar, attrapant séparément sa grosse et sa petite saucisse.

Qui aurait pu penser que Ning Rongrong allait prendre les devants. Dai Mubai et Ma Hongjun s’arrêtèrent alors qu’ils allaient s’avancer. Ils voulaient tous deux voir si Ning Rongrong allait ou non manger les saucisses spirituelles d’Oscar.

L’expression de Ning Rongrong était sereine, seuls ses yeux brillants de réticence trahissaient son état d’esprit. Après tout, elle n’était qu’une jeune fille, comment aurait-elle pu totalement cacher son humeur.

Oui, après avoir traversé cette nuit, elle avait tout de même décidé de rester. Sans compromis, elle voulait prouver qu’elle pouvait tout donner et le faire voir aux gens de l’Académie Shrek. Comment le prouver ? En surpassant tous les autres étudiants et en atteignant un pouvoir spirituel encore plus puissant qu’eux.

Oscar étant promu au niveau trente était équivalent à un pas supplémentaire qui alourdissait le cœur de Ning Rongrong, c’est pourquoi elle était la première à s’être avancée.

Voyant l’expression de Ning Rongrong face à face, Oscar ressentit un frisson.

Ning Rongrong attrapant et en arrachant farouchement une bouchée, cette apparence était vraiment féroce. Voyant cela, Oscar sentit clairement son corps fourmiller, battant en retraite d’un pas inconsciemment.

Ning Rongrong avala complètement la petite et la grosse saucisse d’Oscar.

En commençant, elle s’accrochait toujours à l’idée de faire face à la mort avec sang-froid, mais après avoir avalé la saucisse fraîche et la saucisse séchée, elle découvrit avec étonnement que la saveur de ces deux types de saucisses matérialisées par l’Esprit d’Oscar était incroyablement bonne.

Particulièrement cette grosse saucisse fraîche, après être entrée dans le ventre, elle répandait immédiatement une sensation de chaleur dans tout le corps. Après une nuit sans sommeil, elle qui était au départ très fatiguée se sentit reprendre des forces, comme si son corps débordait d’énergie.

Ce qu’avait dit le doyen était vrai, la nourriture de ce type était en effet remarquable.

Étant née dans l’École de la Pagode Cristalline aux Sept Trésors, Ning Rongrong était évidemment habituée aux Esprits Artisans de nourriture, et en avait déjà testés les effets. Mais ceux qu’elle avait déjà testés n’avait pas un effet aussi rapide que la grosse saucisse fraîche d’Oscar et même lorsque le Maître Spirituel avait dépassé le niveau quarante, il était toujours incapable de produire un aussi bon effet. Cela dépendait entièrement du talent inné.

La grosse saucisse fraîche d’Oscar était également l’effet de son premier Anneau Spirituel, Récupération. Ce genre de récupération avait un effet global, en plus de rassasier, elle avait un effet sur le traitement des blessures et le rétablissement. L’effet de Récupération était directement proportionnel au pouvoir spirituel de Oscar.

Oscar demanda prudemment :
« Tu avais faim ? »

Ning Rongrong lécha ses lèvres roses, son visage révélant un doux sourire,
« Ta saucisse, en prendre une bouchée était plutôt agréable. »

Oscar sentit à nouveau un fourmillement, le sourire de Ning Rongrong faisait penser au sourire d’un démon.

Cette dernière se retourna, son regard passant sur tous les étudiants avant de s’arrêter sur Flender, elle avait utilisée ses actions pour prouver qu’elle était restée à l’aide de sa propre force.

Dai Mubai et Ma Hongjun mangèrent l’un après l’autre la grosse saucisse et la saucisse séchée de Oscar, Tang San s’avança en quatrième, attrapant avec impuissance l’Esprit d’Oscar, transformé pour la quatrième fois.

Une fille comme Ning Rongrong pouvait le faire, alors pourquoi serait-ce impossible pour lui ? Avec ce genre d’état d’esprit, Tang San avala les deux saucisses d’Oscar.

Très vite, il eut la même sensation que Ning Rongrong, peut-être même encore plus clairement, la saucisse produisant une sensation de chaleur se répandant dans son corps lorsqu’elle entra dans son estomac, la douleur dans ses organes internes se dissipant , son corps revenant au mieux de sa forme.

Quelque peu impressionné, il regarda Oscar, son appréciation de lui ayant clairement changée.

À présent, seules Xiao Wu et Zhu Zhuqing devait encore accomplir la tâche d’aujourd’hui.

Xiao Wu regarda Tang San avec une expression implorante dans les yeux semblant dire, ’je peux ne pas la manger ?’.

Tang San sourit légèrement,
« Ce n’est pas grand chose, la saveur est plutôt bonne. Prétend que c’est de la nourriture que tu achèterais dans la rue. »

Xiao Wu s’avança en cinquième avec une extrême réticente, mangeant les deux choses pratiquement avec les yeux fermés, après quoi elle se couvrit la bouche, combattant sa nausée, et avala. Heureusement, après que la saucisse fraîche d’Oscar se soit dissous en chaleur dans le corps, elle ne laissait pas d’arrière goût dans la bouche. Malgré cela, l’expression de Xiao Wu était tout de même assez disgracieuse.

De tous les étudiants, seule Zhu Zhuqing n’avait pas encore accompli la tâche de la journée et tous les regards convergèrent naturellement vers elle.

Le visage de Zhu Zhuqing oscillait entre vert et blanc, mordant sa lèvre inférieure, mais toujours incapable de faire un pas en avant.

Flender s’exclama soudain :
« Zhu Zhuqing, si tu veux un jour être capable de battre Dai Mubai et de l’écraser sous ton pied, alors tu ne dois pas hésiter maintenant. »

Zhu Zhuqing se tint là, le regard vide, un instant, puis leva la tête vers Flender. Celui-ci retourna son regard et montra même un rare sourire, ses yeux portant une signification profonde.

Dai Mubai fut le premier à être abasourdi, affichant immédiatement un visage impuissant et à ses côtés, Bouboule et Oscar ricanèrent.

Ce que personne n’avait anticipé était que l’expression de Zhu Zhuqing se raffermit ; se dirigeant à grande enjambée vers Oscar et engouffrant à la vitesse de l’éclair ses deux saucisses, encore plus vite que Xiao Wu.

Le regard que Dai Mubai lui porta était un peu abattu,
« Tu veux vraiment me battre à ce point ? »

Zhu Zhuqing le fusilla du regard mais ne dit rien.

Flender hocha la tête avec satisfaction,
« Bien, vous avez tous passé la leçon d’aujourd’hui. Vous devez vous rappeler que lorsque vous êtes ensemble, Oscar est votre soutien logistique. Oubliez ces incantations, sauvez vos vies et devenez encore plus puissant ; montrer toute votre puissance et surpasser votre maximum est le plus important. Maintenant, allez vous préparer, vous avez une journée pour vous reposer. Tôt demain matin, nous partons en voyage. Professeur Zhao Wuji vous emmènera à la Grande Forêt du Dou Étoilé pour aider Oscar à obtenir son troisième Anneau Spirituel. Cela ne concerne pas uniquement Oscar, c’est une expérience pour vous tous avant de rencontrer des Bêtes Spirituelles millénaires. Zhao Wuji n’interviendra pas à légère, tout dépend de vous seuls. Bien, dispersez-vous. »

Après deux jours de cours, Tang San avait découvert que les méthodes d’enseignement de l’Académie Shrek étaient exceptionnellement étranges, dépourvues des strictes règles de l’Académie de Nuoding où chaque jour se limitait à aller en classe. Ici, ils utilisaient des méthodes un peu spéciales pour renforcer l’utilisation de leur Esprit par des combats réels et un apprentissage par l’expérience. Cela avait sans aucun doute un bien meilleur effet que d’être constamment soumis à des leçons théoriques. Et en plus, il pouvait sentir que le doyen Flender ne leur enseignait pas que des choses en rapport avec leurs compétences afin qu’ils deviennent des Maîtres Spirituels exceptionnels, mais il leur apprenait également les principes de bienséance.

Oscar était clairement très excité d’avoir atteint le niveau trente, puisqu’à chaque fois qu’un Maître Spirituel avançait de dix niveaux, le niveau suivant ne nécessitait pas de cultivation pour être franchit. L’énergie spirituelle de l’Anneau Spirituel comblait ce qu’il manquait pour atteindre le niveau spirituel supérieur et en même temps faisait atteindre le rang suivant. Les circonstances similaires à la fois où Tang San avait directement atteint le niveau treize après avoir absorbé sont premier Anneau Spirituel étaient très rares et s’expliquaient par son pouvoir spirituel inné maximum, où pour être plus précis, parce que sa Technique Céleste Mystérieuse avait déjà été cultivée jusqu’au blocage du rang supérieur.

Chacun retourna à son dortoir, bien qu’ils soient considérés comme des génies de leur génération, même Ning Rongrong dans toute son arrogance, ils connaissaient l’importance de leur cultivation. Vouloir devenir formidable, à part un pour-cent de talent, nécessitait encore quatre-vingt-dix-neuf pour-cent d’effort. Même si ce pour-cent de talent avait été plus important, comment pourraient-ils réduire ces quatre-vingt-dix-neuf pour-cent de travail ?

« Petit San, demain, nous partirons pour la Grande Forêt du Dou Étoilé, dis-moi, quel Anneau Spirituel devrais-je obtenir qui soit le plus adapté pour augmenter l’effet auxiliaire de ma saucisse ? »

Oscar n’avait pas besoin de continuer de cultiver, il avait à présent juste besoin d’attendre le lendemain et ne put donc s’empêcher de poser avec excitation cette question à Tang San.

Tang San dit avec un sourire :
« Cela dépend aussi des opportunités, les Bêtes Spirituelles ont des particularités nombreuses ; qui peut prédire quelle Bête Spirituelle il va rencontrer. Tes deux premiers Anneaux Spirituels sont un pour la récupération et l’autre pour la détoxification, le troisième peut soit ajouter un autre effet, soit renforcer les deux autres. Oscar, tu devrais déjà être allé à la Grande Forêt du Dou Étoilé, parle moi en un peu. »
Partie 2

Oscar acquiesça et dit:
« La Grande Forêt du Dou Étoilé est un bon endroit, mais c’est aussi un endroit extrêmement dangereux. C’est un nid à Bêtes Spirituelles et donc l’endroit favori des Maîtres Spirituels puissants. Bien sûr, c’est aussi là que les Maîtres Spirituels reçoivent leurs plus grosses blessures. »

Tang San dit:
« Est-ce une forêt à Bêtes Spirituelles appartenant à notre Empire ? »

Oscar répondit:
« Bien sûr que non. Ces forêts de Bêtes Spirituelles captives ne valent rien, même des Bêtes Spirituelles millénaires y sont difficiles à croiser. Seuls ceux au niveau d’Apprenti Spirituel ou de Maître Spirituel iraient là-bas. La Grande Forêt du Dou Étoilé est un des trois habitats de Bête Spirituelle les plus connus. La zone est énorme, pratiquement aussi grande que le Royaume de Balak, s’étendant sur la frontière entre l’Empire du Dou Céleste et celui du Luo Étoilé. Deux cinquièmes sont dans notre Empire du Dou Céleste, les trois cinquième restants sont dans l’Empire du Luo Étoilé. C’est une immense forêt primitive et son terrain est très compliqué avec des zones humides, des marais et ainsi de suite. Les Bêtes Spirituelles y sont également terrifiantes, et plus on se rapproche du centre de la forêt, plus elles sont puissantes. On dit qu’on y trouve même des Bêtes Spirituels de cent mille ans. N’importe quel Maître Spirituel, tant qu’il est assez puissant et a assez de chance, peut trouver un Anneau lui convenant presque parfaitement. Mon deuxième Anneau a été obtenu dans la Grande Forêt du Dou Étoilé. »

Les yeux de Tang San brillèrent,
« Alors c’est ainsi. J’espère que cette fois tu pourras obtenir un encore meilleur gain. »

Oscar rit à gorge déployée,
« Si ça se passe vraiment comme ça, alors il y aura assez de saucisses pour que tout le monde mange à sa faim, qu’est-ce que t’en dit petit frère. Haha. »

Tous ne pouvaient pas préparer grand-chose en une journée et tôt le lendemain, après avoir mangé leur petit déjeuner, alors que tout le monde se rassemblait sur le terrain, Zhao Wuji les y attendait déjà.

Voyant Zhao Wuji, tous les étudiants furent ébahis, voulant rire mais n’osant pas sourire.

Zhao Wuji faisait en effet peur à voir, sur son visage, au moins trois hématomes bleus et noirs ne s’étaient pas encore estompés, particulièrement son œil gauche qui ressemblait à celui d’un panda, à cause duquel il était impossible de retenir un fou rire.

Bien sûr, même s’il était ridicule, Tang San et les six autres ne pouvaient s’empêcher d’être choqués, comment Zhao Wuji était-il arrivé dans cet état ? Tang San se souvenait clairement, bien que ce jour, il ait gêné Zhao Wuji, il n’avait pas réussi à laisser de blessure sur son visage. Mais le dit visage avait l’air d’avoir été frappé avec quelque chose de contondant ; avec son pouvoir spirituel au niveau soixante-seize et le pouvoir défensif de l’Ours Vajra Vigoureux, qui avait pu le blesser ? Aurait-ce été le doyen, Flender ? Mais avec l’Esprit de la Chouette, Flender était un Maître Spirituel Guerrier d’attaque agile, frapper Zhao Wuji à ce point semblait impossible.

« Qu’est-ce que vous regardez bande de sales gamins. Vous avez besoin qu’on vous donne une leçon ? »

Entendant les mots « bande de sales gamins », Xiao Wu était clairement vexée, disant à voix basse :
« Pourquoi ne pas dire bande de petits ours aveugles ? »

Les yeux de Zhao Wuji s’écarquillèrent,
« Xiao Wu, qu’est-ce que t’as dit ? »

Tang San bougea d’un pas sur le côté, agitant sa main dans son dos vers Xiao Wu tout en la cachant derrière lui, afin de restreindre l’ardeur de ses propos.

Regardant Tang San, l’expression de Zhao Wuji révéla un malaise, et il n’enquêta pas plus que ça sur les mots de Xiao Wu, disant avec un reniflement :
« Très bien, on y va. Mubai, mène la marche. »

Dai Mubai acquiesça une fois, et son expression devenant immédiatement sérieuse il dit aux autres :
« La Grande Forêt du Dou Étoilé n’est pas un endroit où vous pouvez jouer bruyamment, il y a de nombreuses Bêtes Spirituelles à l’intérieur, dont certaines très agressives et qui n’ont de surcroît pas une bonne impression des humains. Tout le monde doit être très prudent. Tang San, tu ouvres la marche, Oscar et Ning Rongrong vous suivrez derrière lui, Bouboule et Xiao Wu, vous deux serez sur les côtés gauche et droit. Moi et Zhu Zhuqing seront à l’arrière-garde. Après avoir pénétré dans la forêt, nous devrons encore plus maintenir cet ordre et rester alerte sans interruption. Tout le monde, on y va. »

En voyant l’agencement organisé par Dai Mubai, Tang San ne pouvait que l’admirer dans son cœur, il était digne d’être le plus vieux et le plus fort des étudiants. Son plan était parfait, avec les deux Maîtres Spirituels auxiliaires protégés au centre, celui dont la force n’était seconde qu’à la sienne en première ligne, le plus fort, Dai Mubai lui-même suivait à l’arrière, l’arrière-garde étant toujours plus importante que l’avant-garde et après tout, il y avait toujours Bouboule et Xiao Wu en renfort sur les flancs alors que Dai Mubai devait être vigilant sur encore plus de fronts.

Zhao Wuji n’était qu’un observateur indifférent, ne se joignant pas à leur formation et quittant l’Académie avec les sept étudiants. Il n’y avait bien sûr pas de calèche et une fois hors de l’Académie, ils se mirent à courir.

Peu après avoir commencé à courir, ils comprirent l’importance du second cours du doyen Flender.

Ayant fait l’expérience de la critique de Flender la veille, plus personne n’était aussi réticent à manger les saucisses d’Oscar qu’avant.

Courant continuellement, même s’il s’agissait des plus forts comme Dai Mubai et Tang San, leur force physique était continuellement utilisée.

Mais soutenus par la saucisse d’Oscar, ils découvrirent avec ébahissement, que l’effort de cette course n’équivalait à rien du tout.

Manger une saucisse d’Oscar chaque heure leur permettait de maintenir une énergie abondante et même Ning Rongrong pouvait, bien qu’avec difficulté, maintenir le rythme.

Sans application réelle , il était impossible de comprendre l’importance des Esprits Auxiliaires, et grâce à l’effet fantastique des saucisses d’Oscar, tout le monde avait un nouveau niveau de respect pour Oscar. Il recevait le meilleur traitement et parce qu’ils n’avaient pas encore pénétrés dans la Grande Forêt du Dou Étoilé, Dai Mubai et Tang San se relayèrent pour soutenir le bras de Oscar, supportant une partie de sa charge, lui permettant de récupérer au mieux son pouvoir spirituel afin de continuer son travail de soutien.

Ning Rongrong ne bénéficiait évidemment pas de ce traitement, elle apparaissait très taciturne et n’utilisa pas de tout le trajet sa Pagode Cristalline aux Sept Trésors pour aider tout le monde, devenant très peu communicative. Puisqu’elle ne refusait pas les saucisses d’Oscar, mais en même temps n’utilisait pas son Esprit, elle semblait s’isoler du groupe.

La Grande Forêt du Dou Étoilé était située au sud ouest du Royaume de Balak et partageait en fait une petite frontière avec, mais la ville de Suotuo était également dans le sud ouest du royaume, à moins de cinq-cents kilomètres de la Grande Forêt du Dou Céleste.

Ainsi, c’était naturellement le choix optimal pour les étudiants de l’Académie Shrek afin d’obtenir leur Anneau Spirituel.

Avec l’aide des saucisses d’Oscar, en seulement une journée, à la tombée de la nuit, le groupe de l’Académie Shrek avait déjà couru plus de quatre-cents kilomètres.

Voyant qu’ils seraient incapables d’atteindre leur destination aujourd’hui, Zhao Wuji lança l’ordre de se reposer. Puisqu’ils avaient atteint une petite ville, s’ils continuaient, il était difficile de dire s’il y aurait de l’approvisionnement en chemin.

En entrant dans la petite ville, elle était bien plus active que ce que Tang San pensait. Sa taille était approximativement trois fois celle du village de l’Académie Shrek, mais s’en distinguait parce qu’elle n’avait pas de mur et semblait être une petite ville commerciale, ses rues décorées de nombreuses échoppes ainsi que de magasins où l’on pouvait trouver tout ce que l’on pouvait imaginer.

Tang San observa attentivement ses alentours et remarqua que, contre toute attente, l’activité principale des magasins était en relation avec les Maîtres Spirituels, par exemple, certains magasins étaient spécialisés dans la vente d’arme, d’armure ou dans la vente de médicament anti-toxine ou reconstituants, même les vêtements vendus avaient tous une douzaine de poches où il était possible de fourrer tout type de choses, des vêtements utiles dans les aventures des Maîtres Spirituels.

Oscar dit en soupirant :
« Ce qu’on appelle « les mineurs vivent de la montagne, les marins vivent de la mer », je crains que ce ne soit pour cette raison. Cette petite ville se repose clairement sur la présence de la Grande Forêt du Dou Étoilé pour survivre. Autour de la Forêt, les villes de ce genre doivent être nombreuses. »

Tang San, quelque peu étonné, dit :
« Mais la distance jusqu’à la Grande Forêt du Dou Étoilé est d’encore de plus de cents kilomètres, n’est-ce pas encore peu loin ? »

Oscar, souriant, répondit :
« Tu as certainement l’habitude d’aller à la forêt nationale où sont captive les Bêtes Spirituelles. Ces Bêtes sont comparativement douces, et pas très encline à attaquer l’humanité. Mais les Bêtes Spirituelles sauvages peuplant la Grande Forêt du Dou Étoilé sont différentes. Elles sont non seulement plus féroces, mais certaines vont même en-dehors de la forêt dans ses alentours. Si une ville était trop proche, elle aurait des problèmes. »

Tang San sourit et acquiesça, disant secrètement en son cœur « lire dix mille livres n’est pas la même chose que voyager dix mille li, c’est en effet vrai, lors d’un voyage on peut en apprendre toujours plus. »

À ce point de leur discussion, Zhao Wuji avait déjà désigné un hôtel d’apparence très ordinaire et dit :
« Nous allons passer la nuit ici. Après une nuit de repos, nous repartirons tôt demain . Vous vous occuperez de votre logement et de vos dépenses en nourriture. »

L’Académie de Shrek n’était pas prospère pour commencer et, comme Zhao Wuji et Flender, ils n’avaient pas de revenus et leur situation économique n’avait vraiment rien d’enviable. Mais le groupe de Tang San avait toujours leur salaire du Hall Spirituel, naturellement suffisant pour payer leurs dépenses quotidiennes.

L’hôtel était un petit bâtiment à deux étages, le premier étant une simple salle à manger, le second là où se trouvait les chambres. Zhao Wuji loua une seule chambre et monta directement à l’étage. Après en avoir rapidement discuté, Dai Mubai et les autres louèrent une chambre de quatre pour les garçons et une de trois pour les filles.

« Mangeons d’abord puis allons à l’étage. D’avoir mangé des saucisses toute la journée, j’ai la nausée. »
Ma Hongjun exprima ce que tout le monde pensait et tout le monde y compris Zhu Zhuqing acquiescèrent. Les sept trouvèrent une table dans un coin et s’assirent.

Tang San demanda à Dai Mubai :
« On appelle pas professeur Zhao pour qu’il mange avec nous ? »

Dai Mubai secoua la tête en répondant :
« Inutile, même si Professeur descend, il ne dépensera pas d’argent et n’acceptera pas notre charité, ce sont les règles de Flender. »

Bouboule intervint :
« N’est-ce pas parfait ? Tout est distinct et propre, je suis plutôt satisfait de ce genre d’Académie qui ne donne pas l’impression d’être artificielle. »
Partie 3

Dai Mubai s’adressa à lui d’un ton sec :
« Foutue Bouboule, arrête de dire n’importe quoi et commande. C’est toi qui va manger le plus. »

Ma Hongjun dit de manière très coopérative :
« Alors tu nous invites aujourd’hui ? Ton salaire est le plus élevé, tu es riche. »

Dai Mubai sourit légèrement,
« Entretenir des invités n’est pas un problème, nous tous étant étudiants à l’Académie Shrek est aussi le destin ; je suis le plus âgé, donc ce repas et un repas de bienvenue pour le groupe de Tang San. »

Bouboule s’esclaffa, son petit visage rond remuant immédiatement,
« Bien, très bien. Sois tranquille boss Dai, rien sur le menu ne sera oublié »

Très vite, Bouboule montra à tout le monde pourquoi Dai Mubai l’avait évalué comme mange-tout. Appelant le serveur, il commanda plus de dix plats à la vitesse de l’éclair, beaucoup ayant des noms que Tang San n’avait jamais entendus, mais Bouboule avait un air excité et heureux.

« Pas mal, pas mal, bien que cet endroit ne soit pas grand, les choses sont complètement exceptionnelles, j’espère que la saveur sera encore meilleure. »

Dai Mubai dit avec une touche d’impuissance :
« Ce Bouboule, à part la partie de son salaire dépensée en femmes, le reste est dédié à la nourriture. Je crois que si tu n’étais Maître Spirituel, tu serais devenu cuisinier. »

Bien que les sept personnes soient assis autour de la table, l’ambiance ne pouvait pas être considérée comme harmonieuse, avec le visage froid de Zhu Zhuqing et Ning Rongrong baissant la tête, pensant à un quelconque soucis. Heureusement, ils avaient Bouboule avec eux pour détendre l’atmosphère et ainsi l’ambiance n’était pas trop tendue.

Dans la salle à manger était assis six ou sept clients. À ce moment un groupe de huit entra soudainement, semblable au groupe de Tang San.

Le chef semblait être un homme d’âge moyen âgé de plus de quarante ans. D’apparence, il pouvait être considéré comme beau, avec ses cheveux peignés excessivement brillants et sa robe de Maître Spirituel d’un blanc lunaire exceptionnellement exquise, brodée d’un motif argenté scintillant avec éclat alors qu’il marchait.

Suivant l’homme d’âge moyen se trouvaient six jeune hommes et une jeune femme, semblant avoir vingt ans. Ils était similairement habillés de cette robe d’un blanc lunaire, mais dépourvue du motif argenté de l’homme les précédant. Mais que ce soit l’homme d’âge moyen ou les jeunes le suivant, sur leur épaule gauche se trouvait un symbole circulaire bleu-vert dans lequel étaient brodés des caractères colorés, Soleil Bleu.

D’après leur tenue, il était clair que ces personnes étaient des Maîtres Spirituels. Le groupe de Tang San portaient ce qu’ils voulaient et n’apparaissaient pas différent de gens ordinaires alors que ces personnes frimaient beaucoup plus.

Lorsque le propriétaire les vit entrer, il s’empressa d’aller les accueillir, hochant la tête et s’inclinant comme s’il n’arrivait pas à être assez courtois. Comme Oscar l’avait dit, cette petite ville se reposait sur la proximité de la Grande Forêt du Dou Étoilé pour vivre, ou dit plus simplement, dépendait des Maîtres Spirituels pour survivre. Maître Spirituel n’était pas seulement une vocation noble, c’était aussi une vocation riche et le propriétaire n’osait pas être imprudent.

« La taille de cette fille est plutôt bonne, ah. Boss Dai, ces types doivent être de l’Académie du Soleil Bleu. »
Les yeux de Bouboule fixaient sans ciller la fille parmi le groupe de huit personnes. On ne pouvait en effet réfuter que cette fille était plutôt agréable à regarder, et se situait plutôt dans la moitié supérieure. Bien que Xiao Wu, Zhu Zhuqing et Ning Rongrong soient magnifiques, elles n’avaient après tout qu’environ douze ou treize ans et comparées à cette fille déjà totalement développée, elles semblaient plus jeune et immatures. Mais pour le juvénile Bouboule, une fille un peu plus mûre avait clairement plus d’attrait et ajoutant à cela son Feu Malfaisant, ces deux yeux brillèrent naturellement, regardant résolument les autres.

Dai Mubai releva ses lèvres,
« C’est seulement l’Académie mineure du Soleil Bleu, rien de plus. Exhibant leurs pets. »

Que ce soit Dai Mubai ou Bouboule, aucun ne baissa délibérément sa voix. L’ouïe d’un Maître Spirituel était naturellement un peu meilleure que celle des gens normaux et bien que la salle à manger soit un peu bruyante, parmi les huit, l’homme d’âge moyen tourna son regard dans leur direction, ses sourcils se fronçant imperceptiblement. Lorsqu’il vit la table de l’Académie Shrek avec seulement un groupe d’enfants, son expression se fit encore plus mauvaise.

Oscar assit à côté de Tang San dit avec un rire bas :
« Il va y avoir un bon spectacle. »

Tang San, quelque peu perdu lui jeta un regard,
« Quel spectacle ? »

Oscar dit à voix basse :
« Cela fait aussi partie de notre cultivation. Le doyen Flender a dit que les Maîtres Spirituels qui n’osent pas créer de problèmes ne sont pas de bons Maîtres Spirituels. »

Tang San ne put s’empêcher de sourire,
« Les citations de notre Doyen ajoutées les unes aux autres forment un adage monstrueux. Vu leur âge, cette Académie du Soleil Bleu doit être une académie de Maîtres Spirituels avancée. »

À ce moment, les huit du Soleil Bleu s’étaient déjà assis, séparés des Shreks par deux tables et Tang San vit du coin de l’œil que le Maître Spirituel d’âge moyen murmurait quelque chose à l’oreille d’un jeune. Très vite, ce jeune se leva de son siège et faisant face au groupe de Tang San, il se dirigea vers leur table et selon sa trajectoire, droit sur Dai Mubai.

Les yeux maléfiques de Dai Mubai exprimèrent une trace de dédain et Tang San vit que même alors qu’il lui faisait face, il ne regarda pas l’autre partie.

Le serveur arriva juste à ce moment pour servir leur premier plat.

Le jeune de l’Académie du Soleil Bleu accéléra le pas au milieu des cris d’alarme du serveur, juste assez pour rentrer dans le corps de ce serveur. En un instant, le plat s’envola vers Dai Mubai, arrivant d’au-dessus de sa tête.

« Ne gâche pas de la nourriture. »
Tang San parla indifféremment, étendant avec sa main gauche comme l’éclair pour raffermir l’équilibre du serveur, ainsi que sa main droite, juste comme il fallait pour attraper l’assiette, utilisant l’énergie du Contrôle de la Grue Capture du Dragon, absorbant le plat sans y prêter attention et sans en renverser, et léger comme une plume, le posa sur la table. À ce moment, sa main gauche avait déjà tiré le serveur sur le côté.

Le jeune de l’Académie du Soleil Bleu fixa le vide un instant, parce que le serveur avait obstrué son champ de vision, il n’avait pas vu distinctement les mouvements de Tang San. Cependant, son visage afficha rapidement un sourire rusé,
« Je suis vraiment dans l’embarras. »

En disant cela, il continua d’avancer, comme s’il devait passer à côté de Dai Mubai, mais un pied passa sans bruit, frappant vers une jambe de la chaise de Dai Mubai.

C’était simplement une chaise en bois commune, et si elle était frappée, la jambe se casserait, ce qui ferait perdre l’équilibre à Dai Mubai. Mais le mouvement du jeune était très discret, la moitié haute de son corps imperturbable, et si l’on ne faisait pas attention, il serait impossible de détecter son mouvement.

Au moment où le jeune envoya son coup de pied, Dai Mubai agit.

Un tigre avait-il un bon caractère ? La réponse était évidemment non. Ces derniers jours, il n’avait pas subi qu’un peu de la colère de Zhu Zhuqing, et son cœur contenait depuis longtemps sa rage. Confronté à la provocation de l’autre partie, il ne laisserait pas cette opportunité passer.

Avec un peng sourd, le jeune du Soleil Bleu sentit son pied comme s’il venait de frapper contre un panneau en fer, tout le mollet tremblant et engourdi. Immédiatement, Dai Mubai envoya un gifle.

L’expression du jeune sombra grandement levant ses deux mains pour bloquer celle de Dai Mubai, mais qui aurait pu s’attendre à ce que ses mains soient ouvertes par le choc avec le pouvoir spirituel ajouté à la paume de Dai Mubai, et à ce que cette paume gifle solidement son estomac.

Le jeune avait plutôt une large carrure, mais sous le coup de Dai Mubai, son corps fut soulevé comme un épouvantail, volant dans deux tables à la suite, droit vers le groupe de l’Académie du Soleil Bleu.

L’homme d’âge moyen du groupe se leva en hâte, levant ses deux mains pour attraper les épaules du jeune. Le teint du jeune était pâle et avec quelques hoquets, il cracha du sang, son corps devenant complètement mou.

Dai Mubai se redressa, et transforma son mouvement en un étirement de hanche,
« Je suis vraiment embarrassé, c’était un accident. »
Les vrai couleurs du Tigre Blanc aux Yeux Maléfique apparurent, son visage portant du dédain, du mépris et une intense agressivité. Sans même parler d’étrangers, même ses propres alliés le voyant ainsi ne se sentaient pas à l’abri de se faire frapper.

Avec la commotion dans la salle, les clients près des deux tables des Académies Shrek et du Soleil Bleu s’en éloignèrent, afin d’éviter les dégât au poisson dans son bassin1, mais la majorité des gens ne quittèrent pas immédiatement la salle à manger, préférant regarder la scène avec excitation. Il fallait savoir que pour pouvoir voir une confrontation entre Maîtres Spirituels, il fallait normalement aller dans une Grande Arène Spirituelle, mais cela coûtait considérablement cher alors que maintenant, ils pouvaient regarder gratuitement. Les gens ordinaires étaient naturellement excités par les Esprits. Encore plus dans cet endroit, où les Maîtres Spirituels apparaissaient constamment.

Comment le groupe de l’Académie du Soleil Bleu aurait-il pu supporter cela ? Les six personnes en uniformes encore assises se levèrent, foudroyant du regard la table de l’Académie Shrek. Alors qu’ils voulaient se précipiter, ils furent arrêtés par l’homme d’âge moyen.

Celui-ci continua d’aider le jeune à s’asseoir sur une chaise, et lança d’une voix calme à Dai Mubai :
« À quelle académie appartenez-vous les enfants ? »

Une lumière dansa dans les yeux maléfiques à double pupille de Dai Mubai,
« Tu poses des questions ? Tu n’en es pas digne. »
En parlant, il se rassit sur son siège.

Les mouvements de Bouboule étaient très rapide, particulièrement lorsqu’il mangeait et il avait déjà commencé. Tout en mangeant il dit :
« Eh, le goût est bon, il manque seulement de chaleur. Nourriture passable. »

Le visage du professeur de l’Académie du Soleil Bleu était déjà blanc de rage,
« Très bien bande de gamins ignorants, donnez leur une leçon pour moi. »

Les étudiants de l’Académie du Soleil Bleu bougèrent comme un seul homme à ces mots et à part celui blessé par Dai Mubai et la fille, les cinq autres foncèrent sur la table du groupe de Tang San.

« Un combat ? J’aime ça. »
Xiao Wu sauta de son siège avec excitation et s’élança pour les rencontrer sans hésitation.

Xiao Wu avait agit et naturellement, Tang San n’allait pas rester les bras ballants, se levant à son tour, ses deux yeux déjà recouvert d’une couche violette.


 

  1. Le proverbe complet est « un feu aux portes de la cité est également un désastre pour le poisson dans son bassin ». Puisque l’eau est utilisée pour éteindre le feu, même s’il se sent en sécurité, le bassin va être asséché et il mourra. L’idée c’est que les observateurs deviendront des dommages collatéraux s’ils s’approchent trop.
Cet article comporte 10 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site! Back To Top