skip to Main Content
Menu

Douluo Dalu – Chapitre 2



Chapitre 2 : Un Esprit inutile doublé d’un pouvoir spirituel inné maximum

Partie 1

Vieux Jack répondit évidemment à Tang San avec beaucoup de patience. Pour lui, l’enfant le plus intelligent du village n’était autre que Tang San. Il était vraiment dur d’imaginer qu’un tel père pouvait avoir un fils aussi intelligent.

« Sage Spirituel est un rang chez les Maîtres Spirituels. Maître Spirituel est la vocation la plus plus noble sur notre continent de combat : ils peuvent être des combattants formidables ou posséder des capacités de support remarquables. Mais peu importe quel sorte de Maître Spirituel, ils sont tous classés et reçoivent un titre. »

« Tous les Maîtres Spirituels possèdent leur propre pouvoir spirituel. Selon l’intensité de celui-ci, ils sont divisés en dix rangs différents. Chaque rang est lui aussi divisé en dix niveaux. Au début, quelqu’un ne peut être qualifié pour obtenir le titre d’Apprenti Spirituel seulement après avoir franchi le premier seuil. Dès que l’esprit de quelqu’un s’éveille, celui-ci est appelé Apprenti Spirituel. Dans le cas où l’Esprit peut être cultivé, quand il atteint le niveau 11, le cultivateur pour obtenir le titre suivant, qui dans ce cas est Maître Spirituel(1). Enfin Grand Maître Spirituel est le troisième titre suivant. En atteignant le rang de Grand Maître Spirituel, n’importe qui peut être un Maître Spirituel relativement connu. »

« Les dix rangs sont : Apprenti Spirituel, Maître Spirituel, Grand Maître Spirituel, Ancien Spirituel, Ancêtre Spirituel, Roi Spirituel, Empereur Spirituel, Sage Spirituel, Douluo Spirituel, Douluo Unique. C’est précisément de cela que vient le nom du continent de combat, « Douluo ». Il est dit qu’en atteignant le niveau 90, celui de Douluo Unique, il est possible de choisir son propre titre. Tous sont des existences inégalées ! »

Ses yeux brillèrent d’un fier éclat, « Il y a cent ans, notre village de l’Esprit Sacré a produit un Maître Spirituel de rang huit, un Sage Spirituel, ah. À Nuoding, et même dans toute la province de Fasinuo, c’est extrêmement rare. »

Sur le côté, Tang Hao sourit ironiquement, « Vieux Jack, il s’agit juste d’une légende, rien de plus. »

Se sachant moqué intentionnellement, vieux Jack dit, indigné, « Qu’appelles-tu une légende ? Cette légende vient de faits. Tang Hao, ça fait déjà six ans que tu es arrivé dans ce village, tu devrai de réaliser que ce Sage Spirituel est une partie de notre histoire. Si je t’entends encore insulter sa seigneurie le Sage Spirituel, je t’exilerai du village. Si Petit San n’était pas là, tu penses vraiment que je viendrais dans ton clapier, hein ? »

Continuant de forger l’outil de ferme dans sa main, Tang Hao n’était pas en colère, il ne semblait même pas avoir entendu la réponse de Jack.

Vieux Jack lui lança un regard noir, puis se tournant vers Tang San, dit : « Tu ne dois pas devenir comme ce père inutile dans le future. Bref, je vais partir, je passerai te chercher dans trois jours. »

Ayant fini de parler, vieux Jack quitta la forge dans une colère noire.

« Papa. » Tang San appela.

« Ng ? » Tang Hao lui jeta un regard froid. Croisant ce regard, Tang San ne put que ravaler ses mots et retourner dans sa chambre, tête baissée, afin de continuer ses dix-mille coups de marteau.

À la tombée de la nuit, après le dîner, Tang Hao s’essuya la bouche et était sur le point de partir comme d’habitude ; En effet, il s’agissait de sa routine ; sortir pour boire et surtout boire la bière la moins chère.

« Papa, attend un moment. » Tang San, sans même prendre le temps de faire la vaisselle, interpella Tang Hao pour l’arrêter.

« Quoi ? » Tang Hao le fixa impatiemment. Même si Tang Hao n’avait jamais frappé Tang San, pour une raison inconnue, Tang San était quelque peu effrayé par son père, aussi surprenant que ce soit, pour une personne ayant vécu deux vies.

« Ces dix-mille coups de marteau sur le morceau de fer, je les ai terminés. » Dit Tang San.

« Oh? » Le regard de Tang Hao était brillant, il semblait posséder un certain éclat. « Va le chercher que j’y jette un coup d’œil. »

« D’accord. » Tang San courut vers sa chambre. Très rapidement, il revint tenant dans ses mains un morceau de fer.

Le morceau de fer entier était noir comme la nuit, et même s’il était de forme irrégulière, chaque facette apparaissait extrêmement brillante, une faible lumière noire visible à l’intérieure. Ce morceau était quatre fois moins gros que l’original, et lorsqu’il utilisait la Technique Céleste Mystérieuse pour le tenir, Tang San n’était pas du tout gêné.

Tang Hao prit le morceau de fer noir dans ses mains, le levant au niveau de ses yeux pour l’examiner, « Est-ce-que tu comprends ce que je t’ai dit maintenant ? »

Tang San hocha la tête, « Quand il est raffiné en acier, un fer, qui était à la base d’une qualité insuffisante, peut être transformé en métal de haute qualité grâce à un travail continu. Papa, voulais-tu m’expliquer ce principe ? »

Note de Yu : une petite explication car même l’anglais n’a pas trop de sens ici, en gros un fer de mauvaise qualité va être raffiné en acier de mauvaise qualité normalement, mais en le travaillant continuellement, Tang Hao et maintenant Tang San arrivent à créer de l’acier de haute qualité à partir de fer de mauvaise qualité.

Tang Hao réalisa qu’en ce moment, son fils le surprenait de plus en plus. Lui rendant le morceau de fer, il dit : « Alors continue. Quand il aura été réduit à la taille d’un poing, ramène le moi à nouveau. » Ayant fini de parler, il se retourna et sortit de la maison.

Selon ce qu’il avait dit à l’origine, après que Tang San ait travaillé le morceau de fer dix-mille fois, il lui apprendrait à forger des objets, mais maintenant, il semblait revenir sur sa promesse. Mais Tang San ne le prit pas à cœur, il ne pensait que aux mots de Tang Hao.

« La taille d’un poing? » Ce gros morceau de fer, pouvait-il vraiment être travaillé jusqu’à la taille d’un poing ? Malgré qu’il ne fasse déjà plus qu’un quart de sa taille d’origine, Tang San savait très bien qu’avec ce travail continu, le fer devenait de plus en plus dense, rendant la réduction de volume de plus en plus dure. Pensant au fait de la réduire à la taille d’un poing, il se rendit compte que cela ne pouvait absolument pas être réalisé en juste dix-mille autres coups de marteau.

Une fois avoir été raffiné en acier, que deviendra-t-il après dix-mille autres coups de marteau ? Une lumière étincelante passa à travers les yeux de Tang San et il chancela légèrement alors qu’il rentrait adroitement dans sa chambre. Rapidement, des « ting ting dong dong » de forge pouvaient être entendu en provenance de la forge.

Trois jours passèrent très vite, Tang San allait chaque jour sur le sommet de la colline au lever du soleil pour faire ses exercices quotidiens, et rentrait à la maison juste après. En plus de la cuisine, il continuait de forger, et d’éprouver sa force contre le morceau de fer. Chaque jour, la vitesse de ses coups accélérait. La Technique Céleste Mystérieuse l’aidait à récupérer sa force physique rapidement, de telle façon à ce qu’il puisse continuer à travailler de manière ininterrompue.

« Petit San, Papy est venu te chercher. » Vieux Jack arriva à la forge à l’heure, cette fois il ne rentra même pas, appelant juste Tang San de l’extérieur.

Tang San regarda son père à côté de lui qui avait juste fini de manger. Tang Hao dit indifféremment : « Va. Ne retarde juste pas le repas de midi. »

Partie 2

Tang San promit d’être de retour bientôt, puis sortit de la forge.

Vieux Jack ouvrait la marche et Tang San le suivit jusqu’au Hall Spirituel au milieu du village. Naturellement, ce soi-disant Hall Spirituel n’était qu’un grand chalet en bois, rien de plus.

Parce que tout le monde avait un esprit, chaque année voyait des enfants passer la cérémonie d’éveil. De ce fait, des Halls Spirituels pouvaient être trouvés partout sur le Continent. Bien sûr, il ne s’agissait que de branches, il existait une hiérarchie stricte.

Les enfants du village n’avaient pas une très bonne opinion de Tang San. Apprécier les riches et dédaigner les pauvres n’étaient pas quelque chose que seuls les nobles faisaient, parmi la classe populaire, les critiques étaient au contraire encore plus dures. Tang San étant à l’origine une personne réincarnée et son âge réel ayant dépassé trente ans il y a longtemps, il était naturellement réticent à avoir des contacts avec ces enfants. Pour lui, le temps libre était mieux dépensé lorsqu’il était passé à cultiver, par conséquent, il n’avait bien sûr jamais eut d’ami d’enfance.

En plus de l’ancien du village, Jack, et des huit enfants présents, il y avait aussi un jeune homme dans le Hall Spirituel. Cette personne semblait avoir un peu plus de vingt ans, des sourcils élégants au-dessus d’une paire d’yeux scintillants, ses traits étaient extrêmement lumineux et raffinés. Il était vêtu d’habits complètement blancs et brillants, une cape noire sur son dos, et pile au centre de sa poitrine, au-dessus de son cœur, se trouvait un mot de la taille d’une paume : « Esprit ». Il s’agissait de la tenue standard d’une personne travaillant pour le Hall Spirituel.

Sur le côté gauche de sa poitrine, se trouvait un badge sculpté de trois épées longues. Jack semblait très bien connaître ce type de Maître Spirituel ; le nombre trois représentait un Maître Spirituel de troisième rang, un Grand Maître Spirituel, et les épées longues représentaient le type de Maître Spirituel, un guerrier.

Note de Yu : il sera expliqué plus tard que les Maîtres Spirituels ont des rôles différents durant les combats en fonction de leur Esprit (tank, guerrier, healer, assassin, contrôle du terrain, etc), ici il s’agit d’un guerrier.

« Salutations, cher Grand Maître Spirituel Guerrier, nous allons vous déranger aujourd’hui. » Dit vieux Jack en s’inclinant respectueusement vers le jeune.

Le centre du front du jeune homme indiquait une arrogance indifférente. S’inclinant sans émotion, il retourna finalement la salutation, « Mon temps est compté, commençons. »

« Très bien. Les enfants, cette personne est un Grand Maître Spirituel Guerrier de Nuoding. Il va prochainement vous aider à entrer en contact avec votre Esprit. Vous devez coopérer correctement avec le grand professeur pour réussir votre éveil spirituel ; papy a hâte de voir qui parmi vous à la capacité de devenir un Maître Spirituel. »

Le jeune homme dit quelque peu impatient : « Bon, tu as dit la même chose l’année dernière. Est-ce-que tu penses que devenir un Maître Spirituel est vraiment si simple ? J’ai déjà traversé six villages, et aucun d’entre eux n’avait une seule personne possédant du pouvoir spirituel. Ils n’avaient même pas d’esprits convenables. »

Les yeux du vieux Jack montrèrent une trace d’abattement, et soupirant, il dit : « Oui… Seulement une parmi de nombreuses personnes possède les capacités nécessaires pour devenir un Maître Spirituel. Chez nous, gens ordinaires, c’est effectivement très dur. » Secouant la tête, il sortit du Hall Spirituel.

Le regard du jeune homme tomba sur les huit enfants devant lui. En tant qu’inspecteur intendant du Hall Spirituel, aider les gens ordinaires à éveiller leur esprit était une tâche obligatoire, et il y était habitué depuis longtemps. « Les enfants, alignez-vous. » Envers ses enfants, son attitude était peu enthousiaste.

Les huit enfants se tenaient, sages, devant le jeune homme, Tang San se tenant le plus à gauche de la ligne. Il était un peu plus maigre et petit que les autres enfants de son âge.

Le jeune homme sourit et dit : « Je m’appelle Su Yuntao, un Grand Maître Spirituel de niveau 26, et je serai votre guide. Maintenant, je vais vous aider à éveiller votre esprit un par un. Rappelez vous, peu importe ce qu’il se passe, n’ayez pas peur. »

En parlant, Su Yuntao ouvrit un paquet sur le bureau à côté lui, sortant deux choses de celui-ci : six pierres rondes et noires comme la nuit et une étincelante boule de cristal bleu.

Su Yuntao plaça les six pierres noires en hexagone sur le sol, puis fit signe au premier enfant à droite de venir se tenir à l’intérieur.

« N’aie pas peur , ferme tes yeux et fais bien attention. » Alors qu’il parlait, les yeux de Su Yuntao s’illuminèrent soudainement et devant les yeux terrifiés de l’enfant, il cria d’une voix profonde, « Amélioration Corporel du Loup Solitaire ! »

Une étincelle de lumière cyan s’éleva d’entre ses sourcils, suivit son crâne pour ensuite disparaître dans sa nuque.

Les cheveux de Su Yuntao étaient à la base noirs, mais juste après que cette lumière cyan eut disparu, ils devinrent gris en un instant. De plus ils poussèrent rapidement, alors qu’une fourrure de même couleur apparaissait sur ses deux mains. Au même moment, sa carrure semblait largement plus grande par rapport à avant, son corps entier gonflé de muscles.

La tenue du Hall Spirituel était d’une grande élasticité ; elle ne se déchira pas en dépit de la croissance excessive de Su Yuntao. Ses yeux étaient déjà devenus légèrement vert. Des griffes aiguisées s’étendaient au bout de ses mains, une lueur froide se reflétant dans celles-ci. Deux halos de lumières concentriques brillaient tout en bougeant sans cesse entre ses pieds et le sommet de sa tête. Des deux, un était blanc, l’autre jaune. Le tout étant extrêmement bizarre.

Le garçon, à qui il avait dit de se tenir au milieu des pierres noires, fixait le corps de Su Yuntao en train de transformer, et cria soudainement, « Ahhhhhhhhh~~~~~~~ », étant sur le point de s’enfuir de terreur.

La nouvelle lumière verte dans les yeux de Su Yuntao était vraiment terrifiante. Attrapant l’enfant, il dit : « Ne bouge pas. Je t’ai dit de ne pas avoir peur. Il s’agit de mon esprit, Loup Solitaire. Si l’un d’entre vous possède les qualifications requises pour devenir un Maître Spirituel à l’avenir, il sera aussi capable d’utiliser des techniques similaires. »

Le seul n’ayant pas été pétrifié par la peur était Tang San, tandis que la transformation du corps de Su Yuntao continuait à changer son apparence.

Plutôt que stupéfait, Tang San était curieux., « Son corps a été recouvert de fourrure, ses yeux sont devenus verts, ce sont vraiment les caractéristiques physiques du loup, se pourrait-il qu’après qu’une personne active son Esprit, la personne se transforme en loup? Non, ce n’est pas ça, c’est plutôt qu’il possède les capacités d’un loup, oui. Dans ce cas, parmi les Maîtres Spirituels, il doit exister d’excellentes Techniques Spirituelles. »

Partie 3

Pour une raison mystérieuse, quand la lumière dorée diffuse enveloppa l’enfant, alors qu’il pleurait bruyamment peu de temps auparavant, il devint immédiatement silencieux, se tenant juste là, l’air morne.

Les particules de lumière dorée se mirent à flotter depuis les pierres noires, entrant dans le corps du garçon.

Celui-ci commença à trembler légèrement, ne sachant pas comment réagir, crier ou rester silencieux.

« Tend ta main droite. »
Les pupilles vert-mousse de Su Yuntao étaient fixées sur le garçon, le commandant d’un air majestueux.

Le garçon étendit sa main avec un sursaut, puis s’arrêta. Toutes les particules de lumières surgirent de sa paume, faisant apparaître une faucille en son creux.

C’était comme si cette faucille n’était pas un jeu de lumière mais existait bel et bien.

Les sourcils froncés, Su Yuntao dit :
« C’est un Esprit Utilitaire. Peut-on considérer une faucille comme une arme ? Ça devrait être possible, en y mettant les efforts nécessaires. »

La lumière dorée disparue progressivement. Le garçon, quelque peu stupéfié, jeta un regard à la faucille d’une taille raisonnable, tenue dans sa main, l’air perdu.

Su Yuntao dit :
« Ton Esprit est la Faucille, un Esprit utilitaire. Viens, laisse moi tester ton pouvoir spirituel. Si tu possèdes du pouvoir spirituel, même un Esprit Utilitaire peut être cultivé pour faire de toi un Maître Spirituel Guerrier. Après tout, une faucille a un potentiel offensif non négligeable. »

« Gra-, grand professeur, que dois-je faire ? » demanda le garçon timidement.

Su Yuntao répondit froidement :
« Fait appel à ton Esprit volontairement. Pour cela, tente de te rappeler le moment où tu l’as utilisé et ce souvenir te permettra de le faire sortir. »

Après un long moment d’efforts infructueux de la part du garçon pour rappeler la faucille, Su Yuntao tint la boule de cristal bleu devant lui, lui indiquant de placer sa main droite dessus.

La petite main immature du garçon et la patte griffue de Su Yuntao, respectivement au-dessus et en-dessous de la boule de cristal, formait un contraste sans équivoque.

Un moment plus tard, Su Yuntao dit d’un air quelque peu découragé :
« Pas de pouvoir spirituel. Tu ne peux pas devenir Maître Spirituel. Écarte-toi pour le moment. »

Des scènes similaires continuèrent de se dérouler et, les uns après les autres, cinq autres enfants virent leur Esprit éveillé. Leurs esprits étaient tous quelques pioches, faucilles et autres outils de fermier. Aucun Esprit Bestial n’apparut et leur pouvoir spirituel furent tous jugés par Su Yuntao comme inexistants.

Le septième enfant était également le dernier à passer avant Tang San.

Après une utilisation constante de son pouvoir spirituel, Su Yuntao semblait relativement épuisé, mais il comptait toujours aider les huit enfants à accomplir le processus d’éveil jusqu’au bout.

De plus petites particules de lumière s’assemblèrent et cette fois-ci, enfin quelque chose de différent d’un outil de ferme apparut. Une petite pousse d’herbe de couleur bleu clair apparut dans la paume de la fillette, oscillant d’avant en arrière.

Un sentiment diffus de déjà-vu envahit Tang San lorsqu’il regarda cette herbe. Très vite cela lui revint ; cette herbe était connue sous le nom d’herbe bleu-argentée. Il y en avait partout dans le village. Son apparence était proche de l’herbe verte de son monde d’origine et elle était aussi commune, la seule différence consistant en une résistance plus importante. Elle n’avait pas vraiment d’autre fonction. Mais parce que la fille était entourée d’un pâle halo dorée, il ne l’avait pas reconnu au premier coup d’œil.

Bien qu’il ne s’agisse pas d’un outil de ferme, la déception dans le regard de Su Yuntao était encore plus évidente, « C’est un Esprit inutile. Aucun potentiel offensif ni défensive, pas de capacité de soutien. Cette herbe bleu-argentée est considérée comme l’exemple type d’Esprit inutile. »
En accord avec le protocole, il tendit la boule vers la fille tout en parlant, et comme il l’avait prédit, il n’y eut pas de réaction, le pouvoir spirituel était nul.

Enfin, ce fut le tour de Tang San. Su Yuntao n’eut pas à parler pour qu’il s’avance et se tienne au centre des six pierres d’un noir d’encre.

En rythme avec le déversement des six flots de pouvoir spirituel de Su Yuntao en elles, la pâle lueur dorée se transforma encore une fois en une lumière éclatante. Chaleur, ce fut la première impression de Tang San, comme si son corps était enroulé dans un monde inexplicablement confortable et chaud. Il n’était pas étonnant que les enfants, auparavant agités, aient pu calmer leurs émotions au contact de cette lumière.

Un souffle chaud imprégnant son corps, Tang San se rendit compte que le pouvoir interne de sa Technique Céleste Mystérieuse semblait fluctuer. Suivant cette chaude attraction énergétique, comme si quelque chose s’était brisé dans son corps, un souffle chaud s’élança vers sa paume en un instant.

Les yeux de Su Yuntao se mirent à étinceler, remarquant l’apparition au milieu de cette lumière dorée d’une concentration inhabituelle de particules dorées, à tel point qu’il y en avait plus que pour tous les autres enfants réunis. Il avait l’intuition qu’un Esprit proportionnellement puissant allait apparaître. Son excitation se reflétait dans son attitude.

En effet, pour les intendants du Hall Spirituel (2) responsables de l’éveil de l’Esprit des gens du peuple, l’éveil d’un enfant potentiellement exceptionnel était une opportunité extrêmement profitable s’ils le ramenaient au Hall Spirituel, leur donnant accès à des récompenses de première classe. Cela pouvait même leur permettre d’être promus.

Mais Su Yuntao perdit rapidement son enthousiasme.

Tang San leva inconsciemment sa main droite, et y vit quelque chose de bleu. C’était la deuxième fois aujourd’hui qu’apparaissait ce genre de bleu au Hall Spirituel du village.

L’herbe bleu-argentée, exactement identique à celle de la fille le précédant. La référence en matière d’Esprit inutile.

Su Yuntao n’avait d’autre choix que de dire :
« Encore un Esprit inutile il semblerait. Le village de l’Esprit Sacré a été une perte de temps cette fois encore. OK les enfants, vous pouvez partir. »
L’énorme quantité de particules ayant apparu lui avait dans un premier temps donnée de grands espoirs, mais l’apparition d’une bête herbe bleu-argentée et le sentiment de disproportion causé l’avait mis de mauvaise humeur.

« Oncle (3), vous ne m’avez pourtant toujours pas fait passer le test de pouvoir spirituel. »
Voyant Su Yuntao prêt à remballer la boule de cristal bleu, Tang San lui rappela sa présence en urgence.

Sans se retourner, Su Yuntao lança :
« Pas besoin de test. Je n’ai encore jamais vu un détenteur d’herbe bleu-argentée présenter une once de pouvoir spirituel. »

« Laissez moi essayer, oncle. »
Tang San insista. Quand la lumière dorée avait amené ce sentiment de chaleur en lui, cela avait produit une étrange sensation, comme si une grande porte avait soudainement été ouverte, causant un changement subtile dans sa Technique Céleste Mystérieuse. De plus, il voulait vraiment savoir quelle différence il y avait entre sa force intérieure et le pouvoir spirituel de ce monde.

Su Yuntao se trouva abasourdit et se retourna, tombant sur le regard calme et plutôt assuré de Tang San. Il songea en son for intérieur que cet enfant était de toute évidence extraordinaire.

Partie 4

« Très bien. »
Un essai ne pouvait pas faire perdre tant de temps que ça. En parlant, il tendit la boule de cristal bleu à Tang San.
Comme avant, Su Yuntao lui indiqua de faire sortir l’herbe bleu-argentée de son corps. Il réalisa que ce n’était pas si compliqué; avec l’habitude qu’il avait de contrôler la Technique Céleste Mystérieuse, il disposait d’une certaine expérience. Il découvrit simultanément que lors de l’apparition de son Herbe Bleu-Argentée, sa Technique Céleste Mystérieuse se déversait également, la condensation de son Esprit semblant se faire par elle.

Alors que sa paume s’apprêtait à toucher le cristal, le corps de Tang San trembla violemment. Choqué, il découvrit que cette boule de cristal, sans conteste magnifique, possédait un pouvoir d’attraction titanesque, sa force intérieure jaillissant comme si elle était aspirée. Il voulait se libérer, mais peu importe ce qu’il essayait, il était incapable de se soustraire à cette attraction.

Su Yuntao était tout autant surpris. Il n’aurait jamais imaginé que cette situation se présenterait lors du dernier test de pouvoir spirituel du village. Soudain, la boule de cristal bleu se mit à briller entre ses mains, une lumière d’un bleu étincelant se répandant en un instant depuis son centre. En un battement de paupière, la boule de cristal ressembla à une gemme resplendissante, donnant une lumière chatoyante. Un éclat d’un bleu froid apparut, inexplicablement émouvant.

D’après le test traditionnel, dès que la boule de cristal avait une réaction, même juste une trace de luminosité, cela prouvait la présence de pouvoir spirituel et, à ce moment, la boule émettant une lumière tellement si resplendissante, cela ne pouvait avoir qu’une seule explication.

« Grands dieux, c’est réellement le pouvoir spirituel inné maximum. »
Une lumière bleu-verte surgit encore une fois du corps de Su Yuntao et la boule de cristal quitta la paume de Tang San à grande vitesse. À ce moment, sa vision du garçon changea du tout au tout. On aurait dit qu’il regardait un monstre et non un petit garçon.

Tang San remarqua également que sa situation était différente par rapport aux tests des autres enfants. Incertain, il demanda :
« Oncle, qu’est-ce que le pouvoir spirituel inné maximum ? »

Su Yuntao le regarda l’air hagard et expliqua inconsciemment :
« Pour tout le monde au moment de l’éveil, sans parler de la forme prise par l’esprit, bien qu’elle détermine sa puissance, le plus important est encore la quantité de pouvoir spirituel. Une large majorité des gens ne disposent pas de pouvoir spirituel au moment de leur éveil, comme les enfants avant toi. Ils sont destinés à ne jamais devenir des Maîtres Spirituels de toute leur vie. Mais à condition que du pouvoir spirituel soit présent, même un tout petit peu, n’importe qui peut cultiver via la méditation. Et au moment de l’éveil, la quantité de pouvoir spirituel est cruciale pour déterminer le niveau de cultivation de départ du Maître Spirituel. Avec un niveau de pouvoir spirituel plus élevé, la cultivation subséquente sera d’autant plus rapide. De plus, grâce au niveau de départ, les bases seront maîtrisées plus vite que les autres. Ce qu’on appelle le pouvoir spirituel inné maximum correspond à la capacité innée chez la personne, au moment de l’éveil, d’atteindre le pouvoir spirituel le plus haut.

« Le pouvoir spirituel le plus haut ? »
Tang San regarda Su Yuntao, secoué en son cœur. Il ne savait pas quel niveau avait atteint son pouvoir spirituel, mais il était certain que la boule de cristal avait absorbé sa force intérieure provenant de la Technique Céleste Mystérieuse. Ce pourrait-il que sa force intérieure se soit transformée en pouvoir spirituel dans ce monde ?

Peut-être était-ce à cause du choc causé par le résultat du test, mais Su Yuntao pris la peine d’expliquer :
« Notre système marche par dizaine : un rang correspond à chaque tranche de dix niveaux. Après l’éveil spirituel, on acquiert directement le titre d’Apprenti Spirituel. Bien sûr, un apprenti du premier niveau seulement. En fonction de l’intensité de la force spirituelle, le rang est subdivisé en niveaux. Ce qu’on entend par pouvoir spirituel inné maximum est que juste après l’éveil, la force spirituelle est déjà au niveau 10, le niveau le plus élevé. Je n’ai encore jamais rencontré de personne ayant un pouvoir spirituel inné maximum. Lorsque je me suis moi-même éveillé, je n’étais que niveau 2, rien de plus.

Tang San avait déjà rassemblé ses esprits à présent. Considérant la difficulté de trouver un véritable Maître Spirituel, il ne pouvait laisser passer cette chance et posa la question qui taraudait son esprit, « La force spirituelle innée ne peut dépasser le niveau 10 ? Elle ne peut pas aller plus haut ? »

La lumière bleu-verte autour de Su Yuntao disparut, retirant son Esprit,
« Bien sûr que non. La force d’un Maître Spirituel ne peut augmenter aussi facilement. Pour chaque changement de rang, non seulement la cultivation doit avoir atteint le plus haut niveau possible du rang, mais il faut encore obtenir un Anneau Spirituel. Sans cet Anneau Spirituel, même avec tous les efforts du monde pour cultiver, il sera toujours impossible d’atteindre le rang suivant. Comme toi par exemple, parce que tu as déjà un pouvoir spirituel innée maximum. Ainsi, si tu veux continuer d’augmenter ton pouvoir spirituel, tu va d’abord devoir trouver un Anneau Spirituel. Après avoir atteint les niveaux les plus bas du second titre, tu pourras continuer à cultiver par la méditation. »

Tang San s’exclama soudainement :
« Les Anneaux Spirituels, comme les halos autour de votre corps à l’instant ? Vous êtes niveau 26 et donc vous avez deux Anneaux Spirituels. »

Su Yuntao acquiesça :
« Exactement. Ton cas est exceptionnel, un pouvoir spirituel inné maximum est un don rare qu’on ne voit qu’une fois tous les cents ans. C’est dommage, vraiment dommage. Contre toute attente, c’est un Esprit inutile. Même si ton Esprit n’était qu’un outil de ferme, il serait déjà meilleur que de l’herbe bleu-argentée. Dans ce cas je pourrais… »

Il n’en dit pas plus, mais Tang San comprit le sens de ses mots. Mais plus important, un voile venait d’être levé dans son cœur.

Tang San avait toujours été une personne prompte à la réflexion. Il en était ainsi dans son ancienne vie, il en était de même dans celle-ci. De ce que Su Yuntao venait de dire, il comprit que sa force spirituelle était effectivement liée à sa force interne, dans le sens où dans ce monde, la cultivation de sa force interne devenait de la force spirituelle. La raison pour laquelle sa Technique Céleste Mystérieuse restait bloquée au premier pallier était précisément à cause de cet Anneau Spirituel. Ainsi, s’il voulait continuer à progresser, il devait devenir comme ces Maîtres Spirituels et obtenir un Anneau Spirituel. Mais qu’est-ce qu’un Anneau Spirituel ?

Tang San y réfléchit avant de continuer de poser des questions. Mais Su Yuntao avait déjà ramassé le paquet et s’apprêtait à partir.

« Vieux Jack. »

La porte ouverte, vieux Jack, l’air tendu vint à la rencontre de Su Yuntao.
« Grand maître, qu’en pensez-vous. Est-ce que les enfants du village cette année ont une chance de devenir des Maîtres Spirituels ? »

Su Yuntao le regarda puis soupira avant de dire :
« Il y en a un qui pourrait, mais quel dommage. »

Les yeux du vieux Jack révélèrent sa perplexité. Se renseignant d’avantage, il demanda :
« Grand maître, ce résultat est… »

Su Yuntao dit :
« Cette année, parmi les huit enfants, seul un possède du pouvoir spirituel, et même le pouvoir spirituel inné maximum. Dommage que son Esprit soit l’herbe bleu-argentée. Comprends-tu ? »

« L’herbe bleu-argentée ? Un pouvoir spirituel inné maximum ? Ciel. »
La déception du vieux Jack était encore plus prononcée que celle de Su Yuntao. Ayant été chef du village pendant tant d’années, il comprenait naturellement l’importance que représentait un pouvoir spirituel inné maximum. Mais ce pouvoir spirituel inné maximum était apparu combiné à de l’herbe bleu-argentée ; c’était vraiment…

« Grand maître, n’y a-t-il vraiment aucun moyen de cultiver l‘herbe bleu-argentée ? »
Demanda Jack en fronçant les sourcils.

Su Yuntao pouvait comprendre l’état d’esprit du vieux Jack. Réprimant l’arrogance d’auparavant, il tapota l’épaule du vieux Jack en disant :
« Il n’est pas totalement impossible de la cultiver. Mais il faut considérer l’herbe bleu-argentée en terme d’évolution d’Esprit ; qu’est-ce que son évolution peut lui apporter ? Un Esprit inutile reste inutile quoi qu’on fasse. Même en devenant un Maître Spirituel, il sera probablement inutile. Ce pouvoir spirituel inné maximum est vraiment dommage. Bien, je vais partir à présent, je dois encore aller dans un autre village. »

Finalement, Su Yuntao n’attendit pas que Tang San continue à lui poser des questions, quittant le village. Sans Su Yuntao, Tang San n’avait d’autre choix que de se précipiter vers Jack au-dehors, posant la question qui lui brûlait la langue,
« Papy Jack, qu’est-ce qu’un Anneau Spirituel ? Comment peut-on en obtenir un ? »

Vieux Jack, l’air de penser aux mots de Su Yuntao, répondit presque inconsciemment :
« Je ne sais pas non plus ce que sont les Anneaux Spirituels. Apparemment pour en obtenir, il faut chasser des Bêtes Spirituelles. C’est une tâche très dangereuse que seuls les Maîtres Spirituels peuvent accomplir.

– – – – – – – – – – – – – – – – –
1 Maître Spirituel peut représenter soit la profession, soit le rang d’un Maître Spirituel
2 Dans le chapitre 1, j’ai parlé de l’organisation, la voilà
3 Oncle représente une forme d’adresse respectueuse envers une personne proche de l’âge des parents, même sans lien de parenté



Cet article comporte 2 commentaires
  1. Le Grand Maitre va être déçu plus tard, je pense qu’il ne faut pas sous estimer un personnage principal ^^
    Merci pour le chapitre et bonne continuation =)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Contenu protégé
Back To Top