skip to Main Content
Menu

Douluo Dalu – Chapitre 19



Chapitre 19 : Les armes secrètes de Tang San

Partie 1

Les deux mains de Zhao Wuji était particulièrement massive, aussi grandes que des feuilles de palmier.

Comme Tang San l’avait dit, précédemment, Zhao Wuji n’avait pas utilisé son pouvoir spirituel et avant que Zhu Zhuqing attaque ses points vitaux, il n’avait pas pensé avoir besoin de son amélioration corporelle.

Sachant qu’il était niveau soixante-seize, quelques Grands Maîtres Spirituels n’étaient pas inquiétant. Il ne faisait que se dégourdir les muscles contre ces enfants tout en jouant avec eux.

Mais, on récolte ce que l’on sème et, parce qu’il les avait sous-estimés, Zhao Wuji en avait payé le prix : en effet grâce à la Pagode Cristalline aux Sept Trésors, leur pouvoir spirituel avaient dépassé l’équivalent du niveau trente et même si leur synergie n’était pas parfaite à cause du manque de pratique, cela avait suffit à mettre à terre Zhao Wuji.

Mécontent, Zhao Wuji enleva la terre de sa tête et dit :
« Nique sa mère l’octogénaire, ça craint de trébucher à cause de quelques gosses. Il semblerait que ne pas vous avoir pris au sérieux m’ait coûté cher. Petit Bai, pourquoi est-ce que tu rigoles ? Demain, tu viendras me voir pour un peu d’entraînement en combat réel. »

« Eh… »
Sur le côté, Dai Mubai était en train de rire sous cape après avoir vu l’apparence terreuse de Zhao Wuji mais en l’entendant parler, son sourire disparut rapidement.

« Les enfants, venez. On continue. »
Zhao Wuji s’avança à grands pas vers Tang San et Xiao Wu. La coordination des deux l’avait bien « marqué » précédemment.

« Xiao Wu, météorite humaine fracassante. »
Cria Tang San.

Les orteils de Xiao Wu, qui étaient sur l’épaule de Tang San, la poussèrent dans les airs et elle se jeta vers Zhao Wuji, non plus les mains en avant, mais les pieds.

Au même instant, dix brins d’herbe bleu-argentée surgirent du corps de Tang San pour aller s’enrouler autour de Zhao Wuji.

Celui-ci leva ses mains pour attraper Xiao Wu en vol, mais fut surpris de constater que son corps changea de direction avant même de l’avoir atteint, forçant ses paumes à ne toucher que de l’air. Xiao Wu arriva alors sur le côté de Zhao Wuji, frappant son épaule d’une jambe.

À l’origine, cette soi-disant météorite humaine fracassante était l’arme secrète connue sous le nom de « Marteau Météore » : En utilisant l’herbe bleu-argentée, Tang San contrôlait avec agilité le corps de Xiao Wu dans les airs. Malheureusement, la défense de Zhao Wuji était beaucoup trop puissante et même avec son agilité non-existente, il était très difficile de le blesser.

Les armes secrètes ordinaires étaient divisées en quatre catégories principales : celles lancées à la main, mécanique, à câble et à gaz. Le Marteau Météore était, comme le Lasso Rouge de Contrôle ou la Griffe Volante, à câble. Et bien qu’elles soient moins discrètes que les autres armes secrètes, leur puissance d’attaque était plus grande.

Zhao Wuji fut quelque peu distrait par ce coup de pied, ses yeux bruns clairs révélant finalement une expression sérieuse. Ces enfants allaient tous devenir ses élèves, s’il leur montrait encore ce genre de spectacle gênant, il ne pourrait plus les instruire plus tard, en plus d’avoir perdu la face.

Zhu Zhuqing ne baillait pas aux corneilles de son côté. Rejoignant ses deux compagnons en un instant, ses deux anneaux se mirent à briller de même que ses deux yeux, un vert un bleu. En un éclair, elle accéléra brutalement et sauta dans les airs, où son corps entier, entouré de pouvoir spirituel, se roula en boule avant de foncer en tournant vers Zhao Wuji.

Dans cette boule, on ne pouvait distinguer d’elle que des reflets de griffe par intermittence. Il s’agissait de sa deuxième compétence spirituelle : Cent Griffes Infernales. En utilisant la force pénétrante de ses griffes de chat ainsi que la force de sa rotation, elle infligeait une centaine de coups à l’adversaire au même endroit, générant ainsi une force incroyable.

À l’instant où Zhao Wuji recevait le coup de pied de Xiao Wu, les Cent Griffes Infernales atteignirent son dos. Cette technique était comme une tronçonneuse lacérant à la vitesse de l’éclair le dos de Zhao Wuji
« Hou- – »
Un cri sourd résonna, une lueur froide apparaissant dans les yeux de Zhao Wuji alors qu’il serrait les poings, et son premier Anneau Spirituel s’illumina.

Une lumière dorée intense explosa en un quart de seconde. Zhu Zhuqing, en plein corps-à-corps à cause de sa compétence spirituelle, fut immédiatement repoussée et poussa un grognement misérable dans les airs.

Dai Mubai apparut avec une vitesse étonnante à l’endroit de sa chute et l’attrapa dans ses bras, seulement pour découvrir qu’elle était déjà inconsciente, les deux bras disloqués.

Xiao Wu subit le même sort : son coup de pied était à peine arrivé sur le corps de Zhao Wuji grâce à l’herbe bleu-argentée de Tang San, que Zhao Wuji attaqua. Tang San eut juste le temps de faire apparaître un nouveau brin d’herbe bleu-argentée afin d’attraper le corps de Xiao Wu.

Dans cette lumière intense, tous leurs efforts devinrent inutiles. Bien que Xiao Wu n’était pas été aussi proche que Zhu Zhuqing, elle fut tout de même projetée en arrière par le choc et les brins d’herbe bleu-argentée de Tang San, proche ou non du corps de Zhao Wuji, furent projeté en arrière ou complètement déchirés pour les plus proches.

Trois sons étouffés résonnèrent presque en même temps. Zhu Zhuqing fut la plus gravement blessé, suivie de Xiao Wu.

Xiao Wu vomit du sang en toussant à cause de l’onde de choc, son corps frissonnant tandis que l’herbe bleu-argentée la déposait dans les bras de Tang San.

Tang San subit la blessure la plus légère, car seuls ses brins d’herbe bleu-argentée furent brûlés ou détruits. Il n’en ressentit pas moins une immense douleur au cœur à cause des blessures de Xiao Wu, à un tel point qu’il ne pouvait garder son calme.

Ce que Zhao Wuji avait utilisé était sa première compétence spirituelle, Le Corps du Roi Brillant Immobile. Et bien qu’il ne s’agisse que d’une compétence d’un Anneau Spirituel centenaire, son pouvoir spirituel supérieur rendait l’effet largement plus impressionnant. En utilisant son pouvoir spirituel de niveau soixante-seize, cette compétence spirituel venant d’un Anneau centenaire produisit un effet plus que suffisant. Attaque et défense combinée, brisant immédiatement l’attaque synchronisée du trio.

Il s’agissait d’une force brute, la vraie force d’un Sage Spirituel.

Ning Rongrong était également très inquiète, à ce moment, le bâtonnet d’encens n’avait brûlé que de moitié et bien que sa Pagode Cristalline aux Sept Trésor apporte un soutient de tout type, elle n’avait malheureusement pas la possibilité de soigner des blessures. Elle n’avait en plus que deux Anneaux Spirituels, faisant que les effets qu’elle pouvait prodiguer n’étaient pas nombreux. Elle se sentait anxieuse, anxieuse mais surtout inutile.



Partie 2

Zhao Wuji accéléra soudainement, atteignant Tang San en ce qui ne sembla être qu’un pas. Sa paume immense se leva et son deuxième Anneau Spirituel s’illumina. Éclatant d’un fort rire, sa paume devint dorée grâce à sa compétence spirituelle. Son volume doubla et elle s’abattit vers Tang San.

Xiao Wu était actuellement nichée dans le creux de la poitrine de Tang San et celui-ci ne pouvait pas la laisser être frappée par ce coup. Se retournant rapidement, il lança Xiao Wu derrière lui mais cette action avait un prix : il avait perdu son opportunité d’esquiver.

Mais à cet instant, le deuxième Anneau Spirituel de Xiao Wu s’illumina, ses deux yeux devenant rouge sang, le regard fixé vers Zhao Wuji.

Zhao Wuji sentit une vague de vertige passer sur son esprit et la paume descendante commença donc à ralentir, son pouvoir spirituel diminuant de moitié, alors que ses yeux émettaient un lueur dorée,
« Bien, contre toute attente, tu possèdes une compétence spirituelle de confusion. »

La lumière rouge des yeux de Xiao Wu contrastait avec celle dorée de Zhao Wuji. Elle grogna fortement, tombant inconsciente dans les bras de Tang San. Sa bouche et son nez saignaient abondamment.

Tang San utilisa presque inconsciemment cette opportunité et activa l’Ombre Fantôme Brouilleuse de Traces, sortant de la portée d’attaque de Zhao Wuji.

La paume de Zhao Wuji ne finit pas son mouvement, il avait après tout déjà blessé ces enfant.

« Xiao Wu, Xiao Wu ! »
Tang San l’appela anxieusement à plusieurs reprises, lui transmettant de la force interne grâce à la Technique Céleste Mystérieuse, mais Xiao Wu ne réagit pas du tout.

Zhao Wuji ne les poursuivit pas ni ne continua à attaquer. Se tenant debout, il dit :
« Elle va aller bien, bien que les compétences spirituelles de confusion soient puissantes, nos pouvoirs spirituels sont trop différents et elle a subit un contre-coup, ce n’est que naturel. C’est comme ton herbe bleu-argentée qui n’est pas efficace contre moi. Laisse-la dormir une nuit et elle se réveillera rétablie le lendemain. »

Son regard se tournant vers Ning Rongrong, Zhao Wuji dit avec un léger sourire :
« Je n’ai pas besoin de continuer. Petite fille de l’École de la Pagode Cristalline aux Sept Trésors, tu as perdu. Vous êtes tous encore trop faibles. Même pas capable de résister à mes coups pendant un bâtonnet d’encens. C’est là la différence qui existe entre nos forces. »

Serrant contre lui sa Xiao Wu douce comme la soie, Tang San leva lentement la tête, ses pupilles noires sans émotions semblaient mortes.

Tenant Xiao Wu, il se tourna lentement et marchant vers Ning Rongrong, il dit :
« Pourrai-je te demander de t’occuper de Xiao Wu un moment ? »

Ning Rongrong resta stupéfaite un instant, puis rétracta sa Pagode Cristalline aux Sept Trésors avant de recevoir Xiao Wu dans ses bras. Bien que son Esprit soit auxiliaire, tous les Maîtres Spirituels possédaient du pouvoir spirituel et leur corps étaient bien plus fort que les gens normaux. Tenir Xiao Wu ne la gênait pas du tout.

Ayant confié Xiao Wu à Ning Rongrong, Tang San se retourna vers Zhao Wuji.

Zhao Wuji fut ahuri,
« Quoi ? Tu veux continuer ? J’ai bien peur que tu ne puisses pas survivre à un seul de mes coups. Ma deuxième compétence spirituelle, Paume Vigoureuse Vajra, n’est pas facilement encaissable. »

Bien sûr, Zhao Wuji ne pouvait pas vraiment refuser l’admission de ces jeunes parce que le bâtonnet d’encens n’avait pas brûlé en entier, la vérité était même l’absolu opposé. La force qu’avaient montré ces enfants l’avait grandement et agréablement surpris. Non seulement, leur force étaient toutes uniques, mais ils avaient pu, sans s’être entraînés auparavant, se coordonner de manière satisfaisante. Les limites de leur futur ne pouvaient être mesurées. Dans l’académie, il n’y avait de toutes façons que deux types d’étudiants, les forts et les refusés.

La raison pour laquelle ses mots étaient quelque peu secs était parce qu’il espérait que ces enfants ne deviendrait pas arrogant à cause de leur talent. Il existait des précédents à l’académie Shrek, des étudiants qui content de leur force jeune, était devenu arrogant et dont les progrès avaient ralenti. Zhao Wuji ne voulait vraiment pas voir ces jeunes pousses devant lui suivre une voie malhonnête. Il ne s’attendait cependant pas à ce que Tang San veuille continuer, le fait qu’il soit si courageux lui avait gagné le respect de Zhao Wuji.

Tang San secoua la tête,
« Je ne vous demande pas de continuer l’examen en cours. »

Déçu, Zhao Wuji répondit :
« Alors tu es en train de dire que tu abandonnes ? »

Tang San secoua la tête à nouveau,
« Non, j’espère pouvoir me battre contre vous seul une fois. En recommençant depuis le début. Rallumez un nouveau bâtonnet d’encens s’il-vous-plaît. Si j’arrive à tenir pendant ce temps, autorisez-nous à entrer tous ensemble dans l’académie. »

Zhao Wuji dit avec un sourire qui n’en était pas tout à fait un :
« Et si tu n’arrives pas à tenir ? N’oublie pas, il y a un moment, vous venez de perdre à quatre. »

Tang San pouvait faire ce choix pour lui-même, à ce jour, il pouvait même le faire pour Xiao Wu, mais il ne pouvait pas le faire pour les deux autres. Il tourna donc la tête vers Ning Rongrong et Zhu Zhuqing.

En ce moment, les bras disloqués de Zhu Zhuqing avaient été soignés par Dai Mubai et elle reprenait connaissance lentement, seule sa respiration était faible. Elle restait aussi appuyé contre la poitrine de Dai Mubai, n’ayant toujours pas la force de se lever.

Ning Rongrong sourit légèrement à Tang San et lui dit :
« Tang San, nous sommes des compagnons d’armes. Depuis l’enfance, mon père m’a dit de ne jamais abandonner mes compagnons d’armes. Au pire, nous partirons tous ensemble, nous avons de toutes façons déjà raté l’examen. De plus, l’académie impériale ne refusera certainement pas notre candidature. »

Tang San reposa son regard sur Zhu Zhuqing, elle ne semblait pas avoir la force de parler, mais avec un grand effort, elle hocha la tête.

Même s’ils ne se connaissaient que depuis aujourd’hui, la confiance que lui accordait ses camarades était source de force pour Tang San. Se tournant vers Zhao Wuji, il dit :
« Si je perds, nous partirons tous ensemble. »

Zhao Wuji passa son regard sur les enfants devant lui. Plus il les voyait, plus il les appréciait. Éclatant d’un rire tonnant, il dit :
« Bien, bien, dans ce cas, laisse-moi voir si tu possèdes la force nécessaire pour contrer mon coup. Viens quand tu le souhaites. »

Zhao Wuji alluma à nouveau un bâtonnet d’encens et le planta dans le sol.

Tang San plaça ses pieds dans le sol, pas tout à fait en forme de 丁 mais pas non plus en forme de 八, sa force se condensant dans le haut de son corps. Pour la première dans cette vie, il décida d’utiliser toute sa force. Xiao Wu blessée au point de l’inconscience était la plus grosse provocation qu’il ait subi à ce jour, son cœur étant encore plus indigné : en tant que grand frère, il n’avait déjà pas réussi à la protéger, mais s’il n’arrivait même pas à réclamer justice, comment pourra-t-il s’appeler son grand frère dans le futur ?



Partie 3

Bien que ce soit la première fois qu’il rencontre Ning Rongrong et Zhu Zhuqing, la confiance qu’elles avaient placé en lui l’avait résolu à les laisser voir sa vraie force. Quant à Dai Mubai, depuis leur duel, il avait une sorte de sentiment de confiance envers cet adolescent dont le pouvoir spirituel était plus puissant que le sien.

Tang se souvenait très bien d’un point principal des Précieux Écrits Célestes Mystérieux : ne jamais essayer de toujours être déguisé en un cochon mangeur de tigre, sinon tu deviendra vraiment un cochon.

À ce moment, il a vraiment compris le sens de ces mots. Si à l’instant, ils n’avaient pas été contre un professeur de l’académie, mais un ennemi, il aurait été très difficile pour Xiao Wu de s’en sortir. Si cela avait été le cas et qu’il n’avait pas utilisé sa meilleure technique, ne serait-ce pas devenu un regret de toute une vie ? Ainsi, Tang San décida de ne plus se cacher. Il se rendit aussi compte que le Roi Brillant Immobile, Zhao Wuji, se tenant devant lui, voulait voir quel niveau avait atteint sa force.

Sans l’effet amplificateur de la Pagode Cristalline aux Sept Trésors sur sa force et sa vitesse, Tang San sentait que son corps était quelque peu lourd, ses deux bras tremblants, et il se laissa donc un temps pour réajuster sa condition corporelle. En même temps, ses deux mains devinrent graduellement blanche comme la jade, des fils de qi circulant entre ses doigts. Il baissa également la tête afin d’empêcher son adversaire de voir ses yeux qui étaient déjà devenus complètement violets.

Zhao Wuji sentit clairement que le corps de Tang San avait changé, sans même que son pouvoir spirituel se soit renforcé. Mais il ressentit tout de même un léger danger en provenance de Tang San, bien qu’il soit un Sage Spirituel.

Un seul enfant de niveau vingt-neuf lui faisait ressentir du danger ? Zhao Wuji refusait quelque peu d’y croire. Utilisant sa première compétence spirituelle, Corps du Roi Brillant Immobile, il avança vers Tang San à grand pas. Sa vitesse n’était pas rapide, mais sa cadence était régulière, le sol tremblant à chacun de ses pas.

« Professeur Zhao, faites attention à vous. »
Tang San releva la tête férocement, ses yeux révélant une forte lumière violette. Voyant ces yeux violets, Zhao Wuji fut surpris et ralentit sa démarche. Après tout, les compétences de confusion étaient les plus dures à contrer. Il avait failli en faire les frais précédemment contre Xiao Wu.

Mais Zhao Wuji se rendit compte rapidement que la lumière violette dans les yeux de Tang San n’avait aucun effet offensif. Mais pendant son léger ralentissement, les mains de Tang San, qui pendaient au niveau des ses hanches, se levèrent rapidement.

Chichichichichichichichichichi… Dix éclairs froids furent lancés depuis les mains de Tang San, se dirigeant respectivement vers les yeux, les épaules, la gorge, le cœur, les genoux, les parties génitales et l’abdomen de Zhao Wuji. Contre toute attente, ces dix éclairs froids n’avaient pas la même cible et de plus attaquaient tous les points vitaux.

Le bruit assourdissant surprit Zhao Wuji, après tout, dans son panel de compétences, l’agilité était la plus faible. Bien qu’après son amélioration corporelle, sa vitesse augmente quelque peu, à cause de sa forte carrure et de sa défense robuste, il choisissait toujours de rencontrer ses adversaires force contre force.

Se retrouvant soudainement face à ces dix éclairs froids, Zhao Wuji réagit rapidement et ses paumes d’ours se mirent en place afin de protéger d’une main ses yeux de l’autre le bas de son corps. D’un rugissement profond, son pouvoir spirituel surgit de tout son corps, révélant toute la puissance du Corps du Roi Brillant Immobile au grand jour.

Après avoir lancé ses dix éclairs froids, Tang San ne s’arrêta pas un instant : utilisant l’Ombre Fantôme Brouilleuse de Traces, il se replia vers l’arrière.

Un instant plus tard, dix bruits de craquements se firent entendre presque simultanément et les dix éclairs froids atteignirent le corps de Zhao Wuji, mais ne lui causèrent aucun mal grâce à la lumière dorée.

Tang San fut choqué en son for intérieur, il était important de savoir que ce qu’il avait lancé dix Clous Osseux Pénétrants. Parmi les armes secrètes de petites tailles, le Clou Osseux Pénétrant était considéré comme une arme lourde, en rajoutant en plus sa force interne qui renforçait les propriétés pénétrantes du Clou Osseux Pénétrant, Tang San n’avait pas réussi à blesser Zhao Wuji, on pouvait facilement remarquer la défense tyrannique de Zhao Wuji. Quand Dai Mubai disait qu’il n’avait aucun point faible, il ne mentait pas.

Sa silhouette tournant dans les airs, il lança encore dix éclairs froids.

Sans aucun point faible ? Les yeux de Tang San révélèrent un lueur froide, comment ça, ne possédait aucun point faible ? Le corps entier était un point faible. Toucher un seul point plus faible que le reste suffisait pour briser le corps entier.

En se repliant, Tang San laissait échapper les armes secrètes de ses mains tels des papillons à travers des fleurs, ces éclairs froids qui en s’échappant de ses mains, semblaient chercher d’eux-mêmes les points faibles de Zhao Wuji.

Cependant, Zhao Wuji était encore plus choqué que Tang San, car c’était le première fois qu’il rencontrait un adversaire pareil. Si les deux parties avaient été de force égale, il savait qu’il aurait déjà perdu. Tang San lançait ses armes secrètes avec précision mais surtout en attaquant plusieurs points vitaux en même temps, ce qui rendaient l’esquive relativement difficile.

Couteau en Feuille de Saule, Pierre du Locuste Volant, Dard de la Pièce Dorée, Clou Osseux Pénétrant, une myriade d’armes secrètes fleurissaient dans les mains de Tang San alors qu’il utilisait la technique de la Pluie Florale Couvrant le Ciel, certaines volaient droites, certaines courbes, d’autres spiralait jusque derrière leur cible, mais la cible finale restait toujours la même : le corps de Zhao Wuji.

Zhao Wuji sentait très bien la force de pénétration de ces armes secrètes et il savait que s’il n’utilisait tout le potentiel de son Corps du Roi Brillant Immobile, il pourrait même être blessé.

Cependant, après avoir subit quelque temps un assaut à la cadence soutenue, Zhao Wuji se décida à encaisser les armes secrètes de Tang San, son corps brillant de la lumière dorée de sa compétence spirituelle, afin de pouvoir se rapprocher de Tang San à grands pas.

En un instant, Zhao Wuji arriva devant lui. Sa Paume Vigoureuse Vajra énorme se leva à nouveau sans le moindre trace de hâte. Tang San recommença tout de suite à se replier grâce à sa technique, son herbe bleu-argentée se répandant dans les airs afin d’obstruer le chemin de Zhao Wuji.

L’herbe bleu-argentée résistante était complètement incapable d’arrêter Zhao Wuji, mais elle était capable de le ralentir quelque peu. Ces entraves omniprésentes fabriquées en herbe bleu-argentée gênaient les pieds de Zhao Wuji, alors que Tang San essayait de préserver au maximum sa force spirituelle.

En utilisant l’Ombre Fantôme Brouilleuse de Traces et son herbe bleu-argentée, bien que Tang San n’égala pas Zhao Wuji en vitesse absolue, il arrivait à continuer cette course-poursuite grâce à son agilité, les paumes de Zhao Wuji ne frappant que l’air.



Partie 4

Mais après que Tang San ait tiré sa premier série d’armes secrètes, il ne continua pas avec une deuxième série, mais utilisa plutôt la surface à sa disposition afin d’esquiver les attaques de Zhao Wuji.

Les raisons pour lesquelles Tang San avait demandé ce combat en un contre un avec Zhao Wuji était parce qu’il avait peur de blesser accidentellement quelqu’un et parce que tout seul, il avait plus d’espace pour esquiver sans se soucier de ses déplacements1

Durant cet intervalle de temps, les spectateurs étaient scotchés sur le combat, particulièrement pendant le moment où Tang San lançait sans interruption ses armes secrètes, qui les avaient complètement choqués. Qu’il s’agisse de Zhu Zhuqing, Ning Rongrong ou Dai Mubai, ils ne pouvaient que frisonner à l’idée de faire face à ce déluge, tout en se disant qu’à la place de Zhao Wuji, il n’aurait pu que s’enfuir.

Les armes secrètes de Tang San étaient toutes des bizarreries uniques dont même le vol était étrange, ce qui rendait l’esquive vraiment difficile.

Même en étant née dans l’École de la Pagode Cristalline aux Sept Trésors, Ning Rongrong avec ses connaissances et son expérience ne savait pas à quel clan appartenait ce genre de techniques d’attaque. Mais elle restait capable de sentir la force de ces armes secrètes.

L’encens continuait de brûler et un tiers avait déjà brûlé à ce moment.

Zhao Wuji, qui poursuivait Tang San, s’arrêta soudainement et sourit froidement :
« D’accord espèce de petit singe, tu sais vraiment bien courir. Tu veux gagner du temps de cette manière ? Ça ne sera pas si facile : troisième compétence spirituelle, Augmentation de la Gravité ! »

Le troisième Anneau Spirituel autour de Zhao Wuji s’illumina et un de ses anneaux violets s’agrandit abruptement, mais il ne s’agissait pas d’une compétence spirituelle ayant un effet sur son corps. L’anneau se dirigea vers le sol, se fondant directement dans celui-ci.

Tout à coup, Tang San eut l’impression que ses jambes s’étaient enfoncées dans un marais, son corps étant brutalement devenu lourd, comme si le poids de son corps avait doublé. De l’autre côté, même l’ombre de Zhao Wuji n’était pas touché par cette augmentation, alors que celui-ci courrait à grand pas vers Tang San, ses yeux resplendissant d’une lueur souriante, qui semblait dire j’aimerais voir où tu vas t’enfuir maintenant..

Il s’agissait vraiment d’une compétence spirituelle puissante, la vitesse de Tang San ayant largement décrue. Et même si l’Ombre Fantôme Brouilleuse de Traces était une technique merveilleuse, vouloir continuer à esquiver les coups de Zhao Wuji était comme tirer les revers de manches seulement pour révéler le coude. Tang San esquiva plusieurs fois de peu les paumes de Zhao Wuji.

Zhao Wuji jeta un regard vers le bâtonnet d’encens et vit que la moitié avait déjà brûlé. Il ne pouvait s’empêcher de s’inquiéter en son for intérieur.

Le majestueux Roi Brillant Immobile avait autant de mal à maîtriser un gamin de douze ans. Si cette histoire se répandait dans l’académie, ne deviendrait-il pas la risée des professeurs.Le gamin devait être capturer. Mais cela mettrait fin à l’examen…

Pensant jusque-là, le quatrième Anneau Spirituel de Zhao Wuji s’illumina.

Une lumière violette scintilla et au grand étonnement des spectateurs, le quatrième Anneau Spirituel s’envola tel un cerceau avant d’atterrir autour du corps de Tang San, le recouvrant.

Que cela signifiait-il ? Tang San eut un frisson, mais même après que l’Anneau Spirituel ait atterri autour de lui, il ne ressentit rien.

Zhao Wuji rit bruyamment,
« Il est temps d’en finir. Tu m’as poussé à utiliser mon quatrième Anneau Spirituel, tu es assez fort pour être admis dans l’académie. »

Tout en parlant, il utilisa la force de ses jambes solides, forçant son corps à quitter le sol.

Tang San, voyant cela, esquiva vers le côté, seulement pour découvrir, que Zhao Wuji, encore en l’air, avait suivi son esquive et avait changé de direction en l’air.

Tang San ne savait pas qu’il s’agissait de la quatrième compétence spirituelle de Zhao Wuji, Traqueur de Position. Dans un court laps de temps après avoir utilisé cette compétence sur quelqu’un, il pouvait, dans un rayon de cent mètres, sauter dans les airs afin de retomber directement devant sa cible.

Cette compétence, pour d’autres types de Maîtres Spirituels, ne serait pas très utile, mais pour quelqu’un comme Zhao Wuji, qui avait cultivé majoritairement sa force physique, elle était plus qu’utile. En utilisant cette compétence pour se rapprocher de son adversaire, il pouvait exploiter au mieux sa force physique. Ici, afin de finir le combat le plus rapidement possible, il avait utilisé cette technique.

Une lueur froide passa dans les yeux de Tang San, il semblerait qu’il doive avancer plus vite que prévu dans son plan.

N’ayant plus l’occasion d’éviter le corps en pleine chute de Zhao Wuji, Tang San arrêta simplement de bouger et au moment où son adversaire était sur le point d’atterrir, il utilisa sa deuxième compétence spirituelle, Parasite.

Auparavant, lorsque son herbe bleu-argentée avait ralenti Zhao Wuji, des graines parasites s’étaient discrètement nichées et se mettaient maintenant à pousser sur le corps de Zhao Wuji, le ligotant fermement.

Le moment où Tang San utilisa sa deuxième compétence spirituelle était parfait : à l’instant où Zhao Wuji allait toucher le sol. De cette manière, il était incapable d’envoyer une attaque tout de suite après avoir touché le sol.

Les deux mains de Tang San se levèrent rapidement et des bruits de mécanismes se firent entendre alors que six éclairs froids étaient éjectés de ses manches : des carreaux d’arbalète, créant un son assourdissant, se dirigeaient vers le visage de Zhao Wuji.

Bien que le défense de Zhao Wuji soit extraordinaire, ces carreaux d’arbalètes surgissant à l’improviste le surprirent et en un instant, il utilisa le Corps du Roi Brillant Immobile, créant de forts peng. La lumière dorée, qui en plus de repousser les six carreaux d’arbalète, détruisit l’herbe bleu-argentée autour du corps de Zhao Wuji.

Quelle était la meilleure technique de Tang San ? Pour le moment, pas les armes secrètes lancées à la main, mais ce qu’il avait étudié toute sa vie précédente, les armes secrètes à mécanismes.

L’apparition d’arbalète donna une sueur froide à Zhao Wuji, car bien que sa première compétence spirituelle puisse repousser ces carreaux, rien que la force d’impact de ces carreaux était déjà douloureuse sur son visage, le laissant clairement imaginer la force de ceux-ci.

Utilisant au même moment le Contrôle de la Grue Capture du Dragon et utilisant l’onde de choc du Corps du Roi Brillant Immobile, Tang San se jeta à nouveau en arrière, sortant ainsi de la portée des gifles de Zhao Wuji.

Contractant les muscles de ses deux bras et ceux de sa poitrine se détendant, un bourdonnement se fit entendre dans l’estomac de Tang San, laissant apparaître une aiguille en acier blanche et froide comme la neige accompagnée d’un épais nuage de gaz sortant de ses vêtements, pile au moment où Zhao Wuji recommençait à charger vers lui.

Tang San pouvait être considéré comme un grand maître dans l’art de la création d’armes secrètes à mécanismes : celles qu’il produisait n’avait pas de détente, une simple contraction des muscles pouvait les déclencher, les rendant impossible à anticiper.



Partie 5

L’odeur de thé provenant du nuage de gaz rendit Zhao Wuji nauséeux, ce qui fit chuter la défense du Corps du Roi Brillant Immobile. À cet instant, Zhao Wuji sentit clairement une douleur au niveau de sa poitrine. Baissant sa tête pour regarder sa poitrine, il découvrit horrifié que l’aiguille tirée par Tang San avec sa poitrine avait de manière surprenante pénétrée la défense de son Corps du Roi Brillant Immobile, rentrant profondément dans sa poitrine.

Une sensation paralysante et douloureuse fut transmise par ses nerfs dans le cerveau de Zhao Wuji.

« Elle est empoisonnée ! »
Zhao Wuji fut choqué en son for intérieur. Réactivant rapidement son Corps du Roi Brillant Immobile, il éjecta l’aiguille hors de sa poitrine, mais le poison s’était déjà répandu à cause de sa circulation sanguine et de sa respiration.

La Secte Tang ne reposait pas seulement sur ses armes secrètes après tout, son poison était tout aussi redoutable. Bien que Tang San n’ait pas eu la chance de pouvoir rassembler de nombreuses substances empoisonnées durant ces quelques années, il avait tout de même pensé à utiliser les crocs du Serpent Datura pour créer les armes secrètes au niveau de sa poitrine, qu’il avait utilisé au meilleur moment juste avant. L’arme secrète sur son ventre était l’une des rares armes sur son corps capable de percer le Qi de Protection Corporel de la Grande Ours, qui s’appelait l’Ombre Emplie de Poudre.

Bien sûr, la défense du Corps du Roi Brillant Immobile de Zhao Wuji était vraiment trop forte : les soixante-quatre aiguilles d’acier de l’Ombre Emplie de Poudre n’avait pu que transpercer sa peau avec difficulté, rien de plus.

Mais cela était déjà suffisant. Le poison du Serpent Datura, bien qu’insuffisant pour mettre Zhao Wuji hors d’état de nuire, lui permettait de diviser son pouvoir spirituel afin de contrôler le poison, permettant à Tang San de reprendre son souffle.

Cependant, Tang San ne choisit pas de reculer pendant ce moment de pause, et au contraire décida d’aller à l’encontre de la charge de Zhao Wuji. Projetant ses dix doigts en avant, dix minuscules éclairs dorés transpercèrent l’air. Si l’on ne faisait pas attention, il ne serait pas possible de les découvrir.

En tant que maître des armes secrètes, la maîtrise des timings était extrêmement importante et Tang San maîtrisait cela sans l’ombre d’un doute : cette fois, il choisit le moment où la défense de Zhao Wuji était faible, car il utilisait son Corps du Roi Brillant Immobile afin de sortir l’aiguille de son corps.

En utilisant l’Œil du Démon Violet, Tang San pouvait, en plus de voir tous les mouvements de son adversaire, observer les fluctuations de pouvoir spirituel de son adversaire. Sans cela, comment pourrai-t-il déterminer les points faibles de ses adversaires ? C’était le plus gros atout de l’Œil du démon Violet.

Dix cheveux dorés avaient pénétré les défenses du Corps du Roi Brillant Immobile et s’étaient enfoncés silencieusement dans le corps de Zhao Wuji, creusant dans sa peau et ses muscles.

Zhao Wuji ne sentit que plusieurs piqûres à plusieurs endroits de son corps et même avec sa résistance à la douleur, il ne put pas s’empêcher de respirer profondément, son corps endolori ayant des spasmes.

« Tu… »
Zhao Wuji, quelque peu en colère, laissa échapper un hurlement sourd, son cinquième Anneau Spirituel, un noir, s’illuminant. Le hurlement faisant trembler toute l’académie.

Tang San ne sentit qu’une immense pression apparaître tout autour de lui, son corps s’envolant de manière incontrôlable vers Zhao Wuji. La pression entourant son corps semblait vouloir le briser : elle était quelque chose contre laquelle Tang San ne pouvait pas lutter.

La cinquième compétence spirituelle de l’Ours Vigoureux Vajra de Zhao Wuji, Écrasement gravitationnel.

Mais est-ce que cela pouvait faire abandonner Tang San ? Bien sûr que non !

Baissant sa tête violemment, un fort son de craquement se fit entendre et un carreau d’arbalète de sept cuns de long fut éjecté de son dos, fonçant droit sur la bouche hurlante de Zhao Wuji. Alors qu’il était sous le contrôle de son adversaire, Tang San était toujours capable d’être incroyablement précis. Cela rendait vraiment les spectateurs bouche-bées.

L’Arbalète Dorsale Tendue Décorée d’une Fleur, un arbalète de taille moyenne. Tirée grâce aux muscles dorsaux et ne possédant qu’un tir. Mais parce que le carreau d’arbalète était assez grand et que son mécanisme de lancement possédait une force élastique excessive, elle appartenait à la catégorie d’armes secrètes à mécanismes très puissantes. Elle était incomparable au Dard dissimulé.

En même temps, les pieds de Tang San s’entrechoquèrent, faisant apparaître une lame aiguisée de trois cuns de long au bout de chacun de ses pieds. Il envoya un coup de pied vers la gorge de Zhao Wuji et un autre silencieux vers son entre-jambe. Même en étant désavantagé, il pouvait toujours répondre avec de telles attaques. Il était vraiment un monstre.

La vitesse de lancement de l’Arbalète Dorsale Tendue Décorée d’une Fleur était incroyablement rapide et Zhao Wuji n’eut pas le temps de lever ses mains tandis que la défense du Corps du Roi Brillant Immobile était transpercée violemment par le carreau d’arbalète, qui filait droit vers sa bouche.

Dans cette situation désespérée, Zhao Wuji montra la formidable expérience de combat que possédait un Sage Spirituel. Sans la moindre panique, il serra les dents juste à temps pour mordre le carreau de l’Arbalète Dorsale Tendue Décorée d’une Fleur.

La force d’impact de l’Arbalète Dorsale Tendue Décorée d’une Fleur était extrêmement tyrannique et bien que Zhao Wuji l’ait fait s’arrêter en la mordant, ses dents se desserrèrent sous le choc. À ce moment, une odeur sucrée se répandit dans sa bouche, lui donnant à nouveau la nausée.

L’Arbalète Dorsale Tendue Décorée d’une Fleur n’avait qu’un carreau, comment Tang San n’aurait-il pas pensé à répéter son action précédente ? Le carreau d’arbalète était creux, l’intérieur contenant un peu du poison du Serpent Datura et dès que le carreau pénétrait le corps de l’ennemi, le poison commençait à se répandre. Même si cette fois, le carreau n’avait pas pénétré le corps de Zhao Wuji, ses dents avait donné au carreau une pression suffisante pour lui permettre de libérer le poison.

« Pah ! »
Zhao Wuji cracha le carreau d’arbalète, en même temps que ses deux mains se dirigèrent respectivement en haut et en bas, bloquant l’attaque de Tang San. À cet instant, Tang San était tenu en l’air par Zhao Wuji.

« Tu es un hérisson, non ? »
Grogna Zhao Wuji, mais comme il venait d’avaler le poison du Serpent Datura, sa langue était engourdie, l’empêchant de bien articuler.

Sans parler de depuis qu’il avait rejoint l’académie Shrek, même depuis qu’il était devenu un Maître Spirituel, il n’avait jamais autant perdu lors d’un duel. Un lueur menaçante passa dans ses yeux, sur le point d’exploser.

Cependant, l’attaque de Tang San n’était toujours pas terminée : un marteau, noir comme la nuit, apparut soudainement dans sa main gauche. Et juste après que Zhao Wuji lui ait saisi les jambes, le marteau dans sa main gauche commença à s’écraser vers le visage de Zhao Wuji.




  1. Ce moment où dans un donjon, le tank se met juste devant le healer/les DPS et qu’ils se prennent une AoE, qui fait donc wipe toute la team…. Ahhhh
Cet article comporte 10 commentaires
  1. Merci pour le chapitre 😀
    On a une meilleur compréhension de la Secte Tang maintenant et Tang San n’est pas encore à l’apogée de leurs techniques ^^

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Contenu protégé
Back To Top