skip to Main Content
Menu

ATG Tome 1 Chapitre 4

 


Trad : Nova
Edité : Strike
Checké : Ptit Lu et Salpatate


Chapitre 4 : Le cortège nuptial

La Cité du Nuage Flottant était la plus petite cité de tout l’Empire du Vent Bleu. Elle était si petite qu’elle ne méritait en réalité même pas l’appellation de « cité », la qualifier de ville serait bien plus approprié. Et elle était non seulement la plus petite cité, mais aussi la plus distante et la plus isolée géographiquement de l’Empire. Sa population, son économie, et même la force profonde moyenne de ses experts étaient des plus basses. Non sans dérision, ses propres habitants se considéraient eux-mêmes comme vivant dans un coin oublié de l’Empire du Vent Bleu.

Toutefois, la Cité du Nuage Flottant était particulièrement animée ce jour-ci, devant le grand événement qu’était le mariage de Xiao Che et de Xia Qinguye. Si cela n’avait été que le mariage de Xiao Che, cet émoi aurait été négligeable, insignifiant; mais il s’agissait là du joyau de la cité : Xia Qingyue !

Le Clan Xia n’était pas un clan qui se concentrait uniquement sur les Voies du Profond, mais aussi un clan spécialisé dans le commerce et les affaires depuis des générations. Bien qu’il ne pouvait pas être considéré comme étant riche en comparaison aux grands clans de l’Empire du Vent Bleu, il était toutefois en tête de liste dans la Cité du Nuage Flottant. Mais cette double activité ne signifiait pas que le Clan Xia se trouvait derrière ceux spécialisés dans les Voies du Profond, bien au contraire. Avec leur fortune, ils avaient de quoi renforcer leurs rangs avec de nombreux experts, afin de se protéger.

Le leader du Clan Xia avait deux enfants, Xia Yuanba et Xia Qingyue. Aucun des deux n’avait le moindre intérêt pour les affaires de la famille, se concentrant uniquement sur les Voies du Profond. Xia Hongyi n’était jamais allé à l’encontre de leurs décisions. Après que le talent de Xia Qingyue choqua la cité entière, il était encore moins probable qu’il s’y oppose. Le don de Xia Qingyue était tel un présent des Dieux, toutes les grandes familles de la cité s’arrangeaient pour être en bon terme avec eux… Après tout, il était largement connu que Xia Qingyue pourrait atteindre le Domaine Profond de la Terre, voire même un jour le Domaine Profond du Ciel. Et si cela venait à arriver, le Clan Xia deviendrait non seulement le plus riche, mais aussi le plus puissant de toute la Cité du Nuage Flottant.

Cependant, le Clan Xia allait marier la fille la plus brillante de toute la cité à Xiao Che, un bon à rien sans le moindre avenir. Les personnes déplorant une telle décision étaient nombreuses… Et bien plus encore étaient celles qui étaient envieuses, voire jalouses au point d’en haïr Xiao Che.

Il s’agissait du mariage d’une des filles du Clan Xia, le spectacle en valait le détour. Dès que Xiao Che mit un pied dehors, il vit devant lui un long tapis rouge commençant à sa porte. Ce tapis rouge allait du Clan Xiao au Clan Xia en passant par tous les recoins de la ville.

Aussitôt que le cortège nuptial du Clan Xiao apparut, une véritable cohue se fit entendre des rues de la cité. Les chaussées étaient noires de monde, et tandis que Xiao Che continua d’avancer avec son escorte, de nombreux murmures d’insatisfaction se firent entendre.

« Regardez ! C’est le petit-fils du Cinquième Doyen du Clan Xiao. J’ai entendu des rumeurs comme quoi ses Veines Profondes étaient endommagées et que de toute sa vie, il ne pourrait jamais dépasser le premier niveau du Domaine Profond Élémentaire.

— Tiens, c’est la première fois que je le vois en personne.

— Pas étonnant que tu ne l’aies jamais vu avant, avec un taureau obstiné comme son grand-père et le fait qu’il soit lui-même un bon à rien, qui aurait l’audace de se montrer ? Vraiment, pour que Xia Qingyue ait à se marier avec un tel individu, les dieux doivent être aveugles. »

« On dit que son père Xiao Ying et Xia Hongyi sont devenus frères de sang après que Xiao Ying sauva la vie de Xia Qingyue, en utilisant presque toute sa force profonde. Xia Hongyi fit alors le serment qu’à ses seize ans, sa fille Xia Qingyue deviendrait la belle-fille de Xiao Ying. Mais peu de temps après, Xiao Ying, trop affaibli par ses précédents efforts, tomba de la main d’un assassin. Quand Xia Hongyi apprit la nouvelle, il se sentit profondément responsable… Et maintenant que Qingyue était en âge de se marier, et malgré que le fils de Xiao Ying fusse un incapable, Xia Hongyi ne romprait jamais son serment, pour exprimer son profond regret et sa gratitude infinie. Comment ce minable aurait-il pu autrement espérer se marier à Xia Qingyue ? »

« Quoi ! Xia Qingyue est le joyau de notre Cité du Nuage Flottant. S’il n’était pas le petit-fils du Cinquième Doyen, il n’aurait pas plus de valeur que la boue sous mes chaussures. Je suis probablement cent fois plus fort que lui ! Le monde est vraiment trop injuste !

— La déesse de mes rêves qui va se marier à un tel déchet, je préférerais mourir que d’accepter ça ! »

Xiao Che, du haut de son cheval regardait droit devant lui, ses yeux brillants et sereins exprimant la grandeur de son âme. Son visage était délicat et exhibait légèreté et grâce. Ses longs cheveux flottaient au vent derrière sa robe de mariage rouge, et de tout son corps émanait de l’élégance. Les bruits et murmures de la foule étaient chargés de sous-entendus malveillants et perfides. Cependant, toute l’envie, le ressentiment, les préjugés, le ridicule, les moqueries et le dédain de la foule ne semblaient pas l’atteindre. Xiao Che restait inébranlable, comme si le monde tout entier n’existait pas, et rien ne put entacher son magnifique sourire. De nombreuses filles en eurent des pincements au cœur, et le fixaient du regard avec adoration et admiration.

Bien que la force profonde de Xiao Che soit presque inexistante, son apparence était plutôt correcte. On pouvait même le placer au-dessus de Xiao Yulong. Couplé au fait qu’en raison de sa faible force profonde il ne sortait presque jamais, il en semblait encore plus pâle et délicat, comme une poupée vivante.

Pour cette raison, même si d’innombrables jeunes le haïssaient jusqu’à se rendre malade, ils se devaient d’admettre qu’au moins sur les apparences il était vraiment digne de Xia Qingyue.

« J’aurais fort parié que Xiao Che se rendrait à son mariage en carriole, mais étonnement le voici à dos de cheval. Face à un tel caractère, il semblerait que les rumeurs ne soient pas exactes.

— Tss ! Ce déchet que tous regardent de haut est sur le point de se marier avec le plus grand trésor de notre Cité du Nuage Flottant. Évidemment qu’il a de quoi être fier ! Comment pourrait-il avoir peur de perdre la face ? », ronchonna quelqu’un avec amertume.

— J’ai entendu dire que le jeune maître du Clan Yuwen, ainsi que d’autres jeunes maîtres de diverses familles sont complètement fous de Xia Qingyue. Ne penses-tu pas qu’ils viendront interrompre la cérémonie ? »

« Mais bien sûr ! Xiao Che n’est peut-être rien, mais n’oublie pas qui est son grand-père : Xiao Lie ! Tous les experts de la cité sont forcés de respecter Xiao Che en sa présence. Son fils est déjà décédé et il ne lui reste plus que son petit-fils, dont il a pris soin depuis sa naissance. Quiconque viendrait lui causer des problèmes devra faire face au courroux de Xiao Lie. Quiconque oserait perdra sa tête. D’ailleurs ce n’est pas un mariage forcé ; qui risquerait de se mettre à dos le Clan Xia ? Je pense qu’en ce moment, tous les jeunes épris de Qingyue risquant de poser des problèmes sont fermement séquestrés chez eux. »

Le cortège nuptial continuait tranquillement d’avancer, ni trop vite, ni trop lentement. Le trajet de quinze kilomètres prit presque une heure et demie.

« Beau-frère ! »

Aussitôt que Xiao Che vit l’entrée principale du Clan Xia, il entendit un cri sauvage. Une grande et massive silhouette se précipita vers lui. Cette personne n’était pas très âgée, mais mesurait bien deux mètres de haut. Son corps était aussi musclé que celui d’un taureau, et le sol tremblait à chacun de ses pas. Xiao Che le voyant s’approcher, déglutit et s’exclama les yeux ébahis :

« Yuanba ! Ça ne fait qu’un mois qu’on ne s’est pas vus, et tu as encore énormément grandi ! »

Cet homme, quoiqu’il fusse plus approprié de l’appeler garçon – car il était le petit frère de Xia Qingyue – se nommait Xia Yuanba. Il venait d’avoir quinze ans cette année… Oui, il n’avait vraiment que quinze ans ! Cependant, en voyant son corps personne ne pourrait se douter de son jeune âge. Deux mètres de haut… Debout il avait la même taille que Xiao Che sur son cheval, et pesait plus de 175 kg. Et ce nombre n’était pas si élevé car Yuanba était adipeux, il pesait autant en raison de sa puissante musculature. Ses muscles bronzés brillaient d’un lustre métallique, montrant à tous son physique stupéfiant. Sa force profonde était seulement moyenne, au quatrième niveau du Domaine Profond Élémentaire, mais sa force physique n’était pas à sous-estimer. Il pouvait se battre à parts égales avec ceux du sixième niveau du Domaine Profond Élémentaire.

Xia Yuanba était le meilleur ami de Xiao Che, son seul ami d’ailleurs. Depuis son plus jeune âge il avait toujours appelé Xiao Che son beau-frère, et ils jouaient souvent ensemble. Avant ses huit ans, Xia Yuanba était un garçon chétif et à la peau sombre. Il était souvent malmené, mais une fois passé les huit ans, ce fut comme s’il avait avalé un engrais miracle et eut une soudaine et impressionnante poussée de croissance. Sa taille, son poids et son appétit atteignirent des sommets, et le développement de sa force était abracadabrant. Désormais, à l’âge de quinze ans, bien que son visage restait encore immature, sa taille avait atteint de monstrueuses proportions !

Après avoir entendu Xiao Che, Xia Yuanba se frotta la tête en signe d’embarras.

« Je… je n’y peux rien. Mon père me dit de faire un régime tous les jours. Mais m’affamer et me laisser mourir de faim serait une fin bien pire que d’être tué par quelqu’un d’autre.

— …

Xiao Che ne trouva pas quoi répondre. Pour le moment, Xia Yuanba n’avait que quinze ans, mais une fois adulte… il n’osait même pas imaginer !

Xiao Che connaissait bien le gigantesque appétit de Xia Yuanba. Heureusement pour lui qu’il était né au sein du Clan Xia, s’il avait vécu dans une famille ordinaire, sa consommation dilapiderait toute leur fortune.

« Héhé, beau-frère, aujourd’hui tu vas officiellement devenir mon beau-frère. »

Le sourire de Xia Yuanba était franc et joyeux, il attendait ce jour depuis longtemps. De son point de vue, avec une sœur aussi forte pour femme, personne n’oserait plus jamais regarder Yun Che de haut.

« Dépêche-toi et rentre, ma sœur est déjà prête. »

Il se frappa la tête :

« Oh, quel étourdi, je vais vite ouvrir la porte. »

Après cela, Xia Yuanba partit en direction de la porte du Clan Xia et courut comme une montagne de viande ambulante.

Le cortège arriva finalement à l’entrée principale du Clan Xia. À la porte, Xiao Che vit un Xia Hongyi souriant. Il descendit rapidement de sa monture et alla se placer devant Xia Hongyi. Il le salua respectueusement :

« Oncle Xia »

— Haha, après tout ce temps tu m’appelles encore oncle ? rit Xia Hongyi.

Sa stature n’était pas imposante, et était celle d’un homme d’âge moyen avec un léger embonpoint. Bien qu’en le regardant, les mots « simple » et « modeste » venaient à l’esprit, personne dans la Cité du Nuage Flottant n’oserait le mépriser.

Le regard de Xiao Che s’illumina, et il répondit poliment :

« Beau-père. »

Il avait toujours eu un profond respect pour Xia Hongyi, frère de sang de son père. Depuis de nombreuses années il avait souffert des regards condescendants d’autrui, mais Xia Hongyi avait toujours affectueusement pris soin de lui. Bien qu’il soit né avec des Veines Profondes endommagées, Xia Hongyi n’était jamais revenu sur le serment prononcé avec son père, celui de lui remettre la main de sa fille, une fois ses seize ans passés.

« Haha, bien ! », acquiesça Xia Hongyi.

Il tendit la main et tapota l’épaule de Xiao Che.

« Che’er, à partir d’aujourd’hui, je remets ma fille entre tes mains. Bien que tu ne sois pas un grand héros, tu es le fils de Xiao Ying et je sais pertinemment que je peux te laisser ma fille l’esprit tranquille. Ton père Xiao Ying était un homme formidable. Devenir son frère de sang est quelque chose que je ne regretterai jamais de toute ma vie, tant c’était un homme fort et droit. Tu es le fils de Xiao Ying. Même si tes Veines Profondes sont endommagées, je ne veux pas croire que tu resteras une personne lambda toute ta vie.

— Prends soin de ma fille. Et pour ceux qui t’envient et te méprisent dans ton dos, ignore-les tous ! »

Le regard de Xiao Che brûlait de colère. Il acquiesça fermement de la tête :

« Beau-père, n’ayez crainte. Pour tous ceux qui n’ont que du mépris pour moi, le jour où mes Veines Profondes seront restaurées, un dragon sera réveillé et jaillira hors des abysses. Je réduirai au silence tous ceux qui m’ont regardé de haut, et tous ceux qui pensent que le Clan Xia a pris un déchet comme beau-fils. »

Xia Hongyi fut surpris par ses proclamations… Il avait toujours vu Xiao Che comme quelqu’un de faible d’esprit avec un tempérament modéré et un profond complexe d’infériorité. Mais ces paroles sans craintes, ce regard vif et cette sérénité le fit voir Xiao Che sous un autre jour. Son attitude était radicalement différente des autres fois.

« Excellent ! », acquiesça Xia Hongyi et tapota à nouveau l’épaule de Xiao Che.

« J’étais persuadé que le fils de Xiao Ying ne pouvait pas être un enfant ordinaire. J’attends avec impatience le jour où ce dragon se réveillera. Bon, pour le moment, Qingyue t’attend, vas la rejoindre. »


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Contenu protégé
Back To Top