skip to Main Content
Menu

ATG Tome 1 Chapitre 16

 


Trad : Nova
Edité : Strike
Checké : Ptit Lu


Chapitre 16 : Le Jeune Maître Xiao flirte avec la mort.

« Eh ? Frère Yulong ? Il y a un souci ? » Xiao Che se redressa immédiatement, l’air alarmé.

Xiao Yulong dévoila un sourire complètement hideux et figé alors qu’il secouait les morceaux de verre de sa coupe de vin de sa main.

« Ce n’est rien. Je n’ai pas fait attention et je n’ai pas contrôlé ma force. »

L’expression de Xiao Yang n’était guère meilleure que celle de Xiao Yulong. Il avait l’air d’avoir avalé un insecte mort. Après avoir entendu les mots de Xiao Yulong, il interrompit rapidement :

« Je sais, c’est clairement car grand frère a fait une nouvelle percée dans sa force profonde. Juste après que quelqu’un ait une percée, la croissance de la force profonde peut occasionnellement causer une perte de contrôle.

— Alors ça doit être ça ! » Xiao Che sembla soudain réaliser ce que cela impliquait, et dit rapidement :

« Grand Frère Yulong a eu une nouvelle percée, félicitations ! J’ai entendu dire que Frère Yulong avait atteint le troisième niveau du Domaine Profond Naissant il y a trois mois. Cela fait seulement trois mois et tu as une nouvelle percée ! Ce n’est pas pour rien que tu es l’as de notre génération. Il semblerait qu’à part Frère Yulong, il n’y ait personne d’autre que la Secte Xiao pourrait choisir. »

Le visage de Xiao Yulong tressaillit. Il se leva, réprimant fermement l’agitation dans son cœur et dit le sourire forcé :

« Frère Xiao Che me flatte. Mais c’est vrai que j’ai fait une nouvelle percée, et que ma force profonde est un peu instable. Je dois immédiatement aller la stabiliser et ne peut donc pas plus continuer à te recevoir…

— Pas de soucis, pas de soucis ! » Xiao Che agita rapidement la main, acquiesçant avec compréhension.

« Bien sûr, que Frère Yulong stabilise sa force profonde est plus important… Dans ce cas, je ne vais pas importuner Frère Yulong plus longtemps. Merci pour l’invitation et l’hospitalité. D’ici quelques jours, quand Frère Yulong sera sélectionné par la Secte Xiao, je serai définitivement le premier à te féliciter. »

Cela dit, Xiao Che se retira poliment. Xiao Yang prétendit aussi partir avec lui, mais une fois que Xiao Che se fut bien éloigné, il fit un rapide demi-tour et repartit. À l’instant où il passa la porte, il fut accueilli par l’expression lugubre et terrifiante de Xiao Yulong.

« Grand frère… à propos de ça… » Voyant le regard de Xiao Yulong, Xiao Yang avala âprement sa salive et s’approcha avec appréhension.

« AHHHH !! » Xiao laissa sortir un cri de rage comme s’il était devenu fou. Il balaya tout le vin et les tasses de thé de la table. Une fois tout brisé en mille morceaux, il donna un féroce coup de pied, renversant la table de pierre. Ses poings étaient serrés fermement, sa respiration lourde et haletante, et dans ses yeux brûlait la flamme de la jalousie et de la haine. D’une voix basse sans pareille il dit :

« Ne m’as tu pas affirmé que… Xia Qingyue… ne laisserait jamais Xiao Che, ce rebut de l’humanité, la toucher ?!! »

Xiao Yulong perdait très rarement le contrôle. Son état actuel fit se dresser les cheveux de Xiao Yang et une sueur froide lui courut dans le dos. Il dit en pleine panique : « Ça doit être… ça doit être Xiao Che, ce mec raconte des histoires… il raconte des histoires ! Xia Qingyue… ne pourrait possiblement pas tomber amoureuse de ce gars-là ! »

« Foutaises ! » dit Xiao Yulong dans un faible rugissement.

« Y a-t-il quoi que ce soit à propos de ce déchet, Xiao Che, que je ne connaisse pas ? Tu crois qu’il peut me mentir ? Tu me prends pour qui ? »

Xiao Yulong était une personne intelligente et avisée. Il connaissait Xiao Che depuis seize ans, et pensait le connaître comme le dos de sa main. Il croyait avec certitude que quand il s’agissait cette personne en manque de force profonde, pleutre et sans estime de soi, aucun changement dans son attitude ne pouvait échapper à ses yeux. Quand Xiao Yang lui avait à l’instant posé cette question, que ce soit le regard dans ses yeux, son expression, ou son comportement subconscient… aucun n’exprimant la moindre malice.

Xia Qingyue était la femme qu’il s’était juré d’obtenir. Une raison pour laquelle il les avait laissés se marier, était car il était impuissant pour les en empêcher. L’autre étant qu’il était convaincu que même si Xia Qingyue se mariait à Xiao Che, elle ne s’abandonnerait jamais complètement à lui. Au contraire, cela rendrait même les choses plus pratiques pour lui. Mais il n’avait jamais osé imaginer qu’à son second jour de mariage, la situation serait que Xia Qingyue avait déjà été goûtée par Xiao Che !

À ce moment, la colère dans son cœur ainsi que sa jalousie et sa rancune, étaient à deux doigts de faire exploser sa poitrine.

Xiao Yang se tenait là, la tête entre les épaules, n’osant pas faire le moindre bruit. Par le passé, Xiao Yulong était destiné devenir le futur maître du clan. Il avait toujours été loyal envers lui. Et maintenant que Xiao Yulong allait, très certainement, devenir un membre de la Secte Xiao, il osait encore moins s’opposer à lui.

Après un long moment, Xiao Yulong était toujours haletant lourdement. Il était évident que ce coup avait été violent pour lui. Il dit soudain d’une voix grave :

« Où est allé Xiao Che après être parti d’ici ?

— Il est allé… vers le pavillon est. Il va peut-être… peut-être à la zone des cuisines. », répondit avec grande prudence Xiao Yang.

Xiao Yulong tordit ses sourcils, les traits de son visage dévoilant un sombre présage. Il marmonna entre deux inspirations :

« J’avais toujours pensé que Xia Qingyue avait une apparence et un talent exceptionnels, et aussi une dignité et une réserve incomparable. Je ne m’attendais pas à ce que le plus détestable membre du Clan Xiao puisse susciter son intérêt ! »

Xiao Yulong lâcha un froid ricanement, secoua vivement ses bras, et marcha vers l’extérieur du pavillon. Alors que Xiao Yang s’apprêtait à le rattraper, il réalisa soudain où son boss comptait se rendre et s’arrêta immédiatement avec obéissance. Après quoi, il essuya lentement la sueur froide sur son front.

Xiao Che quitta le pavillon de Xiao Yulong et se dirigea vers la cuisine l’allure calme pour y prendre un déjeuner. Après quoi, il marcha tranquillement vers le pavillon de Xiao Lingxi. Si quiconque s’approchait de lui, il l’entendrait se dire à lui même :

« Xiao Yulong doit probablement être entrain de se ruer vers chez moi ? Oh… je me demande si ma femme Qingyue va lui casser une jambe ? Ou les deux… Hmm, voire ses trois membres inférieurs ?

(Pour le troisième, je ne vous fais pas un dessin.)

Il atteignit le pavillon de Xiao Lingxi, mais la porte était solidement fermée. Xiao Che frappa :

« Petite tante, je t’ai apporté un léger déjeuner. »

La porte s’ouvrit et Xiao Che y entra, fermant la porte bruyamment.

Xiao Lingxi était affalée sur la table, ses mains reposant sous son mentons, et les paupières tombantes, d’apparence complètement vidée et déprimée. Xiao Che posa le petit déjeuner sur la table, puis agita sa main devant son visage plusieurs fois :

« Tu n’as pas bien dormi la nuit dernière ?

— Nnnhh… » En entendant Xiao Che mentionner la nuit dernière, Xiao Lingxi lâcha un léger gémissement et cacha son visage dans ses mains.

« Tu oses encore parler de la nuit dernière… Xia Qingyue est venue nous donner une couverture. Elle a certainement tout vu… Que doit-on faire, que doit-on faire… Je suis trop honteuse pour sortir… », pleurnicha-t-elle.

— Ce n’est pas si grave, si ? » Xiao Che se frotta le front, puis s’assit à ses côtés. Il dit avec le sourire :

« Ne t’en fais pas. Tu es ma petite tante. Qu’il y a-t-il de mal à dormir pelotonnés ensemble ?

— C’est justement car je suis ta petite tante… » Xiao Lingxi secoua la tête comme si elle en était devenue folle.

« En plus… toute la nuit dernière ta main était sur ma… ma… snif… elle a dû tout voir ! Qu’est ce que je dois faire si elle raconte tout à quelqu’un… qu’est ce que je dois faire…

— Détends-toi, elle ne va définitivement pas raconter ça aux autres. D’ailleurs, tu es ma petite tante. Où est le problème si, en allant dormir, j’ai accidentellement touché ta poitrine ? déclara très calmement Xiao Che.

— Toi, toi, toi… je ne veux plus t’entendre ! » Xiao Lingxi secoua la tête avec encore plus d’ardeur, ses joues complètement rouges. La raison pour laquelle elle avait agi ainsi la nuit dernière avait certainement été car elle se pensait seule avec lui, dans l’obscurité, et son cœur cœur était en pleine confusion. En y repensant, elle était encore plus convaincue qu’elle avait agi par folie à ce moment.

« J’en suis sûr à cent pour cent. Même si elle nous a surpris, elle n’en dira vraiment rien à personne. Pour commencer, elle ne considère pas les choses… hmm, pas les choses de la façon que tu l’imagines. Bon, viens et manges vite ton petit déjeuner ou il va se refroidir. » Xiao Che la réconforta avec un léger rire. Même en pensant à la même chose, le cœur d’une femme apparaissait après tout, différent de celui d’un homme.

« Oh… » Xiao Lingxi décolla finalement son visage de la paume de ses mains et commença à manger en larmoyant le déjeuner qu’avait apporté Xiao Che.

Comme Xiao Che s’y était attendu, Xiao Yulong se rendit directement à son pavillon juste après son départ. Dès qu’il y entra, il remarqua Xia Qingyue se tenant actuellement debout au centre de la cour intérieure.

Xia Qingyue se tenait calmement sous le grenadier au centre de la cour avec ses bras levés en l’air. Son expression était calme et sérieuse, clairement elle était tranquillement en train de cultiver sa force profonde. Ses longs cheveux coulaient naturellement sur ses épaules, gracieux et brillants sous la lumière matinale. Sur son délicat visage étaient dessinés deux fins et incurvés sourcils, similaires à une paire de croissants de lune. Ses deux tranquilles prunelles, claires comme du cristal, avaient l’éclat d’un rêve gracieux. Son corps tout entier était drapé d’une robe rouge, ses courbes naissantes minces et magnifiques, contrastant avec sa peau crémeuse de jade blanche.

C’était la première fois que Xiao Yulong avait vu la magnificence sans pareille de Xia Qingyue de si près et personnellement. À cet instant, il était complètement pétrifié sur place, toute son attention braquée sur l’excessive beauté en face de lui. Instantanément, le reste du monde devint fade, perdant toute couleur.

En remarquant l’arrivée de Xiao Yulong, la posture de Xia Qingyue ne changea pas du tout. Ses yeux continuaient à regarder devant elle alors qu’une voix calme sortit de ses lèvres :

« Xiao Che n’est pas là. »

Sa voix était froide et indifférente, cependant aussi douce et apaisante que celle d’une fée. Xiao Yulong ne retourna à ses sens qu’à ce moment, mais il n’y avait aucun moyen de réprimer la lueur éprise et stupéfaite dans ses yeux. Il ajusta immédiatement son apparence et comportement sous son meilleur jour et s’inclina légèrement devant Xia Qingyue, disant avec le sourire :

« Bonjour Mademoiselle Xia. Je suis Xiao Yulong, le grand frère de Xiao Che. »

Xia Qingyue n’était pas une personne excessivement froide et hautaine. Le langage distingué et la posture respectueuse de son interlocuteur la firent lever les yeux vers lui. De plus, ce n’était pas comme si elle n’avait jamais entendu le nom Xiao Yulong. Après tout, il était le fils du maître du Clan Xiao de cette génération. Alors qu’elle le dévisageait, se préparant à répondre poliment, elle vit le débordant engouement dans les yeux de Xiao Yulong… et ses obscènes désirs !

Immédiatement, ses sourcils tressaillirent. La trace de bonne volonté qu’elle avait eu envers le comportement poli et l’apparence raffinée de cet homme tourna en dégoût en un instant. Bien que Xiao Che faisait fréquemment exploser son cœur de colère avec sa vulgaire bouche et ses mains grossières, mais au moins, il n’avait jamais eu la moindre trace de désir obscène dans ses yeux. Mais d’un autre côté, ce Xiao Yulong…

La voix terne de Xia Qingyue présenta soudain une trace de froideur, ses mots devenant encore plus

machinaux et insistants :

« Xiao Che n’est pas là. »

Face à la froideur évidente de Xia Qingyue, Xiao Yulong semblait être totalement perdu. Il hocha la tête, disant :

« C’est vraiment dommage. Cependant, j’ai entendu de nombreuses belles choses à propos de Mademoiselle Xia. Pour avoir eu la chance de te voir, ce trajet en valait vraiment la peine. »

Alors qu’il parlait, les mouvement de Xiao Yulong, son expression faciale, son regard, et sa voix changèrent pour le montrer sous son plus beau jour, étalant toute sa splendeur. Il était confiant qu’il était mille fois plus fort que Xiao Che. Si Xia Qingyue pouvait tomber sous le charme de Xiao Che, comment pourrait-elle lui résister une fois qu’il fit l’effort de la séduire ?

« Je suis en plein entraînement, pardonnez-moi de ne pas être à même d’accueillir les visiteurs. »

Les yeux de Xia Qingyue étaient tranquilles, mais sa voix présentait une pointe d’irritation.

Une femme vraiment magnifique réchaufferait le cœur et délecterait les yeux quelque soit son attitude ou expression. Voyant Xia Qingyue, la fée des rumeurs, sous apparence humaine, les yeux de Xiao Yulong brûlèrent encore plus passionnément. La jalousie dans son cœur se fit de plus en plus ardente… Ce genre de fée parmi les hommes était non seulement devenue la femme de ce déchet, Xiao Che, mais avait en plus été souillée par ce porc. C’était simplement… un affreux gâchis, quelque chose qu’il ne pouvait ni accepter ni pardonner !

« En apprenant le fait que Mademoiselle Xia venait tout juste d’avoir seize ans, mais qu’elle avait déjà atteint le dixième niveau du Domaine Profond Élémentaire, ce Yulong vous a toujours admiré, et a éprouvé une fascination sans limite. Je crois que lorsque Mademoiselle Xia atteindra mon âge, vous serez définitivement plus forte que moi. »

Xiao Yulong tempéra son humeur, le visage doux alors qu’il dit :

« Cependant, bien qu’il n’y ait qu’un niveau entre le dixième du Domaine Profond Élémentaire et le premier du Domaine Profond Naissant, sans quelques conseils, il est toujours difficile de passer ce cap. Bien que je ne me permets pas de comparer mon talent à celui de Mademoiselle Xia, avec mon expérience, j’ai malgré tout quelques connaissances sur ce qui est de passer le mur du Domaine Profond Élémentaire. Que dirais-tu que j’échange quelques conseils avec Mademoiselle Xia ? »

Alors qu’il finissait de parler, Xiao Yulong se rapprocha le visage souriant, ses mains accumulant sa force profonde avant de tendre vers la main de neige de Xia Qingyue.

Xia Qingyue était peut-être étonnement talentueuse, mais elle n’était que dans le Domaine Profond Élémentaire. Xiao Yulong était déjà au troisième niveau du Domaine Profond Naissant et avait donc  clairement les qualifications pour instruire Xia Qingyue… Du moins c’était ce qu’il croyait.

Voyant que Xiao Yulong avait non seulement un désir obscène dans ses yeux, mais avait aussi bougé ses mains, les yeux magnifiques de Xia Qingyue brillèrent soudain d’une lueur bleue. Elle leva subitement une main, poussant dans le vide en direction de Xiao Yulong.

Remarquant que Xia Qingyue avait contre toute attente et de sa propre volonté tendu une main de jade vers lui, les yeux de Xiao Yulong révélèrent une expression heureuse. Il était à deux doigts de la saisir quand il sentit soudain une irrésistible force frappant sans ménagement contre son estomac. Sans avoir l’occasion de riposter, son corps vola en arrière, tournoyant une fois dans l’air, avant de tomber tête la première contre le sol. À l’impact, deux dents de devant furent éjectées de sa bouche.

La position de Xiao Yulong au sein du Clan Xiao était des plus hautes. Si une femme qui venait de se marier dans le Clan Xiao venait à souffrir d’harcèlement sexuel de sa part, même si elle pouvait se défendre et le maîtriser, elle n’oserait pas lui faire de mal. Cependant, quel genre de patronage avait Xia Qingyue ? Derrière elle se tenait Asgard du Nuage Gelé. Même si elle le battait jusqu’à ce qu’il morde la poussière, même si elle lui demandait sa vie, une fois son statut de disciple d’Asgard du Nuage Gelé dévoilé, Xiao Yunhai n’oserait pas protester, mais serait au contraire forcé de s’excuser avec le sourire.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site! Back To Top