skip to Main Content
Menu

ATG Tome 1 Chapitre 11

 


Trad : Nova
Edité : Strike
Checké : Ptit Lu et Salpatate


Chapitre 11 : La fille aux cheveux rouges

S’il était une personne normale, même avec une force Profonde suffisante, il n’aurait probablement pas osé s’aventurer vers ce phénomène. Mais Xiao Che n’hésita pas un instant et marcha en direction de cette étrange masse d’ombres blanches.

Après s’être suffisamment approché, il remarqua qu’il s’agissait en fait d’une personne ! Quelqu’un était étendu là, immobile et silencieux.

Quand Xiao Che vit qu’il avait affaire à un humain, il s’arrêta de marcher et demanda.

« Qui êtes-vous ? »

La silhouette ne répondit pas, restant au sol sans le moindre mouvement. Elle ne semblait même pas respirer.

S’était-elle évanouie ? Ou était-elle morte ?

Qui était-elle ? Pourquoi s’était-elle effondrée ici ? Un instant… si cette personne était là depuis le jour passé, quelqu’un l’aurait déjà remarquée. Mais comme il semblait que Xiao Che était le premier à la découvrir, cela signifiait qu’elle n’avait perdu connaissance que tout récemment. Probablement juste après la tombée de la nuit.

Xiao Che n’hésita pas et s’approcha rapidement.

Une fois l’individu en face de lui, il observa la silhouette éclairée par le clair de lune, et en fut surpris.

Il s’agissait d’une jeune fille !

Cette dernière semblait avoir entre douze et treize ans, et portait une robe en piteux état. Son délicat et fragile petit corps était roulé en boule tel un chaton effrayé. En deçà de sa jupe se révélaient deux minces jambes blanches comme neige, mais après une observation plus fine, elles présentaient de nombreuses petites cicatrices. Elle portait une chaussure noire à l’un de ses pieds, mais l’autre ne semblait pas être à proximité. Son pied nu était tel un délicat lotus de glace, et ses orteils exquis étaient aussi clairs et transparents qu’une sculpture de jade.

Le détail le plus frappant de son apparence était ses cheveux. Ils étaient d’un rouge brillant, comme la couleur d’un terrifiant démon ! Le pâle éclat qu’il avait aperçu précédemment dans le coin de son œil était le reflet de sa chevelure.

Une fille ? Comment aurait-elle pu se retrouver là ? Et comment se faisait-il que son corps soit recouvert d’autant de cicatrices ?

Et quels étaient les origines de ses cheveux rouges ? Depuis quand le Continent du Nuage Profond voyait-il naître des individus avec une telle couleur de cheveux ?

Xiao Che se pencha et tendit le bras pour secouer légèrement ce délicat corps immobile.

« Petite fille, petite— »

La voix de Xiao Che fut soudain remplacée par un cri de surprise. Instantanément, il retira sa main de l’épaule de la fille. À travers ses vêtements, ce petit corps était terriblement froid, sans la moindre chaleur pouvant montrer un signe de vie. Et le constat le plus choquant qu’il fit après l’avoir touché, était que son corps émettait une aura empoisonnée des plus extrêmes.

Oui ! Une toxicité extrême à en faire peur ! Il s’agissait du poison le plus vil qu’il avait jamais rencontré, dépassant de loin tout le savoir de son ancienne vie dans le domaine des toxines. Si terrifiant qu’en un simple contact, tous les poils de son corps s’étaient hérissés.

Alors qu’il reculait un peu, Xiao Che fut surpris de ce qu’il vit : l’herbe et la végétation qui entouraient la jeune fille étaient noires malgré la lumière de la lune. Et ce n’était pas un vert très sombre, mais plutôt une horrible couleur carbonisée. Même le sol autour d’elle était devenu entièrement noir.

Les battements de son cœur accélérèrent, il était submergé par une terreur perçante. Si ce n’était pas pour la Perle de Poison Céleste, et son pouvoir de détoxication, à l’instant où il avait touché le corps de cette fille, il aurait instantanément péri du poison.

Comment un tel poison pouvait-il exister dans ce monde ? Le plus malveillant des poisons était supposé être celui de la Perle de Poison Céleste. Mais même à l’époque où il avait utilisé le poison de la Perle, il n’avait pas libéré une telle toxicité. En effet, elle était de loin inférieure !

Était-il seulement possible que ce monde contienne quelque substance plus toxique que celle de la Perle de Poison Céleste ?

Comment cette petite fille pouvait-elle avoir été infectée par un tel poison ? Et comment s’était-elle retrouvée ici ?

De nombreux doutes firent surface dans l’esprit de Xiao Che, mais le fait que la fille avait succombée était une certitude. Face à un tel poison, sans même mentionner une petite fille, même un puissant combattant dans le Domaine Profond du Ciel mourrait en un instant.

Xiao Che inspira profondément et après une courte hésitation, remit sa main sur l’épaule de la fille et retourna doucement son corps sans vie. Sous l’éclat de la lune, son visage se dévoila à lui. Il fut pétrifié de stupeur, comme si son âme avait quitté son corps et était incapable de retourner à la réalité.

« Comment peut-il exister… une fille aussi magnifique… », s’exclama Xiao Che de tout son être.

La fille était magnifique, une beauté monstrueuse, si magnifique qu’elle pouvait dérober les âmes de ceux posant leur regard sur elle. Sans la voir de ses propres yeux, il était impossible de croire qu’une fille si jeune pouvait émettre un charme à ce point fascinant.

La chevelure aussi flamboyante que celle d’un démon, un visage de jade blanc, le moindre des traits de son visage étaient magnifiques à l’extrême, et combinés ensemble, faisaient d’elle l’incarnation de la perfection.  Xiao Che ne trouvait pas les mots pour décrire une apparence aussi exquise. Elle était sans l’ombre d’un doute, bien réelle. Mais dans son cœur il avait encore l’impression d’avoir affaire à une illusion… Il n’osait pas imaginer qu’il puisse exister en ce monde une personne avec un visage si parfait.

Xia Qingyue était la beauté numéro une de la Cité du Nuage Flottant, et même dans tout l’Empire du Vent Bleu, il n’y avait probablement personne, capable de la rivaliser. Cependant, quand Xiao Che vit le visage de cette fille, il en fut stupéfait, comme si son âme avait violemment été secouée. Il n’aurait jamais imaginé qu’il puisse être affecté aussi fortement par le visage de quelqu’un, jusqu’au plus profond de son âme.

Elle ne semblait âgée que de douze ou treize ans. Si elle grandissait jusqu’à l’âge actuel de Xia Qingyue, le résultat serait tout simplement inimaginable. Peut-être même jusqu’au point de causer un véritable chaos rien qu’avec un simple sourire.

Mais une fille si magnifique avait été tuée par un poison que même l’expert dans ce domaine, Xiao Che, n’avait jamais vu auparavant. Et cela sur les terres du Clan Xiao. Xiao Che n’arrivait pas à discerner de quel poison il s’agissait, ni ce qu’il faisait là. Il ressentait seulement un profond malheur. C’était une telle malchance qu’une fille aussi magnifique ait été si brutalement éliminée.

Quel genre de personne était assez cruelle, avait le cœur suffisamment froid, pour oser tuer une fille si magnifique ?

Xiao Che observa le sol et la végétation contaminés autour de lui. Il hésita un moment puis tendit sa main gauche et pressa sa paume sur la poitrine glaciale de la fille. La Perle de Poison Céleste se mit rapidement à détoxifier le poison dans son corps. Après tout, il était sur la montagne du Clan Xiao, et à en juger par la puissance du poison, si ce dernier continuait de se répandre la montagne tout entière risquait d’en être affectée. Et bien que la Perle de Poison Céleste avait perdu presque tout son pouvoir, elle était encore capable d’éliminer les toxines. La Perle de Poison Céleste dans sa paume continuait de briller, purifiant le poison du corps de la jeune fille. Soudain, Xiao Che sentit une légère palpitation dans la poitrine de cette dernière, et il la vit ouvrir lentement ses yeux…

Elle dévoila alors une paire de prunelles d’un noir démoniaque, qui billait mystérieusement quand elle battait des paupières. En croisant son regard, Xiao Che ressentit une terreur équivalente à celle de tomber dans un abysse sans fond, et son cœur s’affola. Cette fille cruellement empoisonnée, qui gisait sans un souffle, le corps glacial… venait d’ouvrir les yeux !

Elle tendit avec peine une main et attrapa fermement le poignet gauche de Xiao Che, encore sous le choc. Elle bougea ses lèvres et laissa sortir sa voix, disant clairement :

« Perle… Poison… Céleste… »

Xiao Che tressaillit, comme frappé par un séisme. Il n’arrivait pas à en croire ses oreilles ! La Perle de Poison Céleste était un objet qu’il avait rapporté du Continent du Nuage Azur, elle n’existait pas sur le Continent du Ciel Profond… Mais cette fille venant juste d’en prononcer le nom ! Avait-il mal entendu ? Ou était-ce une coïncidence ?

« Petite fille, tu… ah !! »

Xiao Che poussa un fort gémissement de douleur, la fille venait d’ouvrir sa bouche et de mordre avec force sa main.

Du sang se mit à perler de l’index et du majeur de Xiao Che, coulant entièrement dans la bouche de la fille. Affolé, Xiao Che tenta de retirer sa main… Et bien que la main blanche comme neige de la fille semblait délicate et fragile, sa poigne était aussi puissante que l’acier, tenant Xiao Che fermement en place pour le mordre. Il avait utilisé toute sa force mais était incapable de retirer sa main. Il fit les gros yeux quand il sentit une étrange sensation, comme si tout son sang affluait dans sa main gauche, aspiré par une force irrésistible, avant de finir dans la bouche de la fille.

« Elle suce… mon sang ?! »

La fille ferma ses sinistres yeux noirs et aspira le sang de ses doigts avec avidité, tel un enfant buvant le lait maternel.

Qui était cette fille …?

Sans l’ombre d’un doute, elle avait été mortellement empoisonnée, et pourtant il était incapable de se libérer de sa poigne. Après avoir désespérément tenter de se dégager plusieurs fois, il abandonna finalement la lutte et la regarda, impuissant, boire son sang.

Xiao Che était à la base né avec un corps faible, et après avoir perdu autant de sang, il eut des vertiges. Alors qu’il se demandait s’il allait être complètement vidé de son sang par cette inconnue, la douleur dans les doigts de sa main gauche disparut soudainement. La main qui l’agrippait avec fermeté libéra doucement son poignet.

Xiao Che fit quelques pas en arrière, dévisageant d’un regard noir et crispé cette fille parfaite qui venait juste de boire son sang. Il attendit un moment, mais la fille ne lui fit plus rien. Tout comme quand Xiao Che l’avait vu pour la première fois, elle était étendue les yeux fermés, sans respiration.

Whuuuh…

Une fraîche bourrasque nocturne balaya la végétation, soufflant sur Xiao Che et la fille. Sous l’action de ce vent froid, le corps de la fille se dispersa dans l’air telle la brume, disparaissant complètement de sa vue. Il ne restait plus qu’une jupe déchirée, une chaussure noire et une pince papillon rouge.

!!!

Disparue ?!

Une sensation étrange se fit sentir dans sa paume gauche. Xiao Che frissonna, une grande stupéfaction marquant son visage. Il ferme alors les yeux et déplaça sa conscience spirituelle dans l’espace à l’intérieur de la Perle de Poison Céleste.

Cet espace vert de stockage interspatiale était supposé être complètement vide.

Mais quand il y entra cette fois, il vit un corps blanc comme neige flottant silencieusement devant lui.

Xiao Che écarquilla ses yeux, et pour la première dans sa vie, couvrit son nez de sa main.

Cette fille était celle qui venait de lui sucer son sang. La seule différence était qu’elle n’avait plus le moindre vêtement sur elle, son corps complètement nu se tenait devant lui.

Ses yeux était clos et son visage clair était apaisé. Ses longs cheveux sanguins flottaient, dansaient dans l’air sans la moindre brise. Sa peau était lisse, tendre, rebondie et aussi blanche que celle d’un nouveau-né. Ses sourcils étaient telles des plumes émeraudes, sa taille était fine, et ses jambes étaient délicatement dessinées, comme si faites de jade. Bien qu’elle soit jeune, son buste était déjà considérablement mature. Sa poitrine blanche comme neige était telle deux perles de jades sur son corps parfait, aussi doux et délicats qu’une fraîche pousse de bambou au printemps. Une vue magnifique, à couper le souffle.

C’était là un corps qui n’avait pas fini de grandir, mais il dégageait déjà un charme spectaculaire à en dérober les âmes de ceux posant leur regard sur elle. C’était comme si la beauté toute entière du monde avait été condensée dans ce corps pour former la perfection absolue.

Xiao Che dut faire preuve d’une énorme volonté pour porter son regard ailleurs. Il se retourna alors. À l’instant où il avait vu le corps de cette fille, ce fut comme si tout son sang lui était monté à la tête. Il était persuadé que s’il continuait à la regarder ainsi, son sang allait sans aucun doute jaillir de son nez.

Pourquoi ne portait-elle pas de vêtements ?

Non ! Ce n’était pas la question la plus importante !!

Elle avait clairement disparue quelques instants auparavant, alors comment pouvait-elle réapparaître soudainement dans sa Perle de Poison Céleste. La perle avait fusionné avec son propre corps, il devait donc être le seul capable de la contrôler. Comment pouvait-elle y rentrer sans son autorisation.

Peut-être… car elle venait de boire son sang ?

Que diable se passait-il ?

Xiao Che nageait en pleine confusion. Même avec l’expérience de ses deux vies, il était incapable de comprendre ce qui venait de se passer.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Contenu protégé
Back To Top