skip to Main Content
Menu

ATG Tome 1 Chapitre 1

 


Trad : Nova
Edité : Strike
Checké : Ptit Lu


Chapitre 1: Yun Che, Xiao Che

Yun Che reprit progressivement connaissance.

Que se passe-t-il ? Je ne suis pas mort ? Je me souviens pourtant clairement avoir sauté de la Falaise de la Fin du Nuage, je n’ai pas pu survivre à la chute. Mais étrangement, je ne ressens pas la moindre douleur ou gêne. Comment cela se fait-il ?

Yun Che ouvrit les yeux et s’assit brusquement. Il se trouvait dans un lit confortable, une bannière rouge suspendue au-dessus de lui donnait une atmosphère festive.1

« Ah ! Xiao Che ! Tu… tu es réveillé ! »

Un cri de surprise se fit entendre, et une jeune fille apparut devant lui.

À première vue, elle devait avoir quinze ou seize ans. Vêtue d’une robe verte, sa peau était aussi claire que la neige, ses lèvres d’un rose charmant étaient surmontées d’un délicat nez. Son regard, transparent et clair tel de l’eau de source, exprimait un profond étonnement. Son visage exhalait la gentillesse et la douceur. À son jeune âge, elle possédait déjà un tel charme, qui pourrait possiblement concevoir le genre de beauté qu’elle deviendrait dans le futur ?

Dévisageant la fille près de lui, deux mots s’échappèrent instinctivement de ses lèvres :

« Petite Tante ? »

Petite Tante posa une de ses mains de jade sur le front de Yun Che, et fut immédiatement soulagée. Elle s’exclama joyeusement :

« Quelle agréable surprise, ta température est presque retournée à la normale. Tu m’as fait la peur de ma vie ! Xiao Che, tu te sens mieux ? Si quoi que ce soit ne va pas, dis-le-moi. »

Face à ce visage honnête et bienveillant, où une profonde inquiétude peinait à être dissipée, Yun Che fit signe que tout allait bien d’un mouvement de tête, jetant un regard hagard à ses alentours.

« Repose-toi tranquillement, je vais dire à ton grand-père que tu es réveillé. Aujourd’hui, c’est ta journée ! Quand tu t’es évanoui, j’ai cru que ton grand-père allait devenir fou, courant partout à la recherche du docteur Seto. »

Dans sa joie et son agitation, la jeune fille ne remarqua pas la confusion qui se lisait sur le visage de Yun Che. Elle le poussa sur les épaules pour lui faire signe de se rallonger et quitta précipitamment la pièce.

Une fois la porte fermée, Yun Che se rassit, se tenant la tête entre les mains.

Il était actuellement dans une ville de l’ouest d’un des Sept Empires du Continent du Ciel Profond : la Cité du Nuage Flottant. Et il était le seul petit-fils du Cinquième Doyen du Clan Xiao, Xiao Che. Il était tout juste âgé de seize ans. Telle était son identité actuelle.

Soudain, ses souvenirs présents se superposèrent avec ceux de la vingtaine d’années passées sur le Continent du Nuage Azur, le plongeant dans la confusion.

Si je suis Xiao Che, alors pourquoi ai-je le souvenir de mes expériences sur le Continent du Nuage Azur ? J’aurais changé de corps après ma mort ?

Non, je suis sans l’ombre d’un doute Xiao Che. Cette pièce m’est familière, et je me souviens très clairement de mon enfance ici. Tous ces souvenirs sont les miens, ce n’est pas possible qu’ils appartiennent à quelqu’un d’autre !

Dans ce cas, les événements sur le Continent du Nuage Azur n’auraient été qu’un long rêve ? Et je me serais réveillé après avoir sauté de la falaise ? Mais mes souvenirs du Continent du Nuage Azur sont clairs et sans équivoques, comment mes expériences, mes émotions, comment mes vingt-quatre années d’amour et de haine ne pouvaient-elles n’être qu’illusions ?

Qu’est-ce qui se passe ?

Yun Che, désormais Xiao Che resta immobile un long moment, le temps de se calmer et d’organiser ses pensées.

La matinée venait de s’annoncer, le soleil restait encore timide. Et aujourd’hui était le jour de son mariage avec le Clan Xia. Deux heures auparavant, sa Petite Tante l’avait réveillé, et il avait enfilé sa robe rouge pour la cérémonie. Il mangea ensuite le petit déjeuner préparé aux petits soins par sa Tante, et s’effondra. Il ne se souvenait de rien après cela et ne s’éveilla que maintenant.

Xiao Che discerna un goût étrange sur ses lèvres, il tressaillit et son visage s’assombrit. C’est… de la Poudre de Cœur Assassin !!

À travers ses nombreuses années dans le Continent du Nuage Azur grâce à la Perle de Poison Céleste, Yun Che en était venu à connaître l’intégralité des poisons dans le monde entier, et pouvait affirmer tout savoir à leur sujet. Il pouvait identifier n’importe quel poison, son nom, ses effets, en une respiration et cela, sans l’ombre d’un risque, la Perle de Poison Céleste l’immunisant contre toutes toxines, même les plus virulentes.

La Poudre de Cœur Assassin était synthétisée en combinant une herbe d’âme bien précise avec le fruit d’un arbre de pommes cerise. Si dissous dans l’eau, ce poison devenait incolore et inodore, parfaitement indétectable. Un individu normal perdrait la vie en une dizaine de secondes après ingestion, et personne ne serait capable d’identifier la cause du décès.

Xiao Che se renfrogna, le regard sombre, comprenant instantanément ce qu’il s’était passé.

En réalité, il ne s’était pas évanoui, mais avait été mortellement empoisonné par un petit déjeuner contenant de la Poudre de Cœur Assassin. Né dans le Continent du Nuage Azur, après avoir chuté de la falaise il s’était en fait réincarné dans ce monde dans le corps d’un mort !

Si quelqu’un venait à avoir vent de tout cela, ce serait une histoire à dormir debout ! Mais c’était la seule explication qui venait à l’esprit de Xiao Che.

Un instant… Si c’était réellement le cas, alors son nouveau corps ne devrait pas pouvoir résister au poison. Comment pouvait-il encore être en vie face à la Poudre de Cœur Assassin alors que son prédécesseur en avait perdu la vie ?

Une sensation étrange se fit sentir dans le creux de sa main gauche. Xiao Che la souleva, et fut surpris d’y voir une marque verte circulaire.

Cette forme, cette couleur, cette taille… étaient clairement les mêmes que celles de la Perle de Poison Céleste.

Avant de sauter de la falaise, il avait désespérément avalé la Perle sans savoir ce qui allait se passer. Cette marque sur sa main était contre toute attente la Perle de Poison Céleste qui l’avait suivi dans ce monde !

Comme en transe, Xiao Che observa la Perle et murmura inconsciemment :

« Perle de Poison Céleste… »

Alors que sa voix s’éteignait, la marque verte sur sa paume émit soudainement une lueur verte. Xiao Che ressentit un léger vertige et ferma les yeux. Quand il les ouvrit, il vit un monde submergé par une lumière verte.

Ce monde de jade était vaste et ouvert. Il semblait sans limites, et son aura était celle de la Perle de Poison Céleste. Étourdi de surprise, Xiao Che mit un certain temps à comprendre qu’il était rentré dans un monde à l’intérieur de la Perle.

Qui aurait pu imaginer qu’à l’intérieur de la Perle de Poison Céleste, un monde aussi vaste y était dissimulé. Et encore plus inimaginable, après avoir ingéré la Perle sans se soucier des conséquences, cette dernière avait voyagé d’un monde à un autre avec lui, et était même devenue un avec son corps.

S’il y avait une entrée, il devait y avoir une sortie.

Xiao Che ferma les yeux et se concentra sur ses pensées. Soudain, ce monde vert et éthéré se dissipa, et quand il ouvrit les yeux, il était de retour dans son lit.

Observant la discrète marque verte dans sa paume, Xiao Che sourit… Bien qu’il n’eût aucune idée de comment tous ces événements auraient pu arriver, non seulement il s’était réincarné, mais en plus il possédait les souvenirs de ses deux vies. Peut-être que les dieux avaient pris pitié de ses malheurs et souffrances, et auraient voulu lui donner une nouvelle chance.

Sur le Continent du Nuage Azur, Yun Che avait été persécuté et traqué par d’innombrables individus. Bien qu’il y perdît la vie, du haut de sa vingtaine d’années il avait fait trembler de peur un continent entier ! Peu pouvaient se vanter d’avoir fait de même. Mais maintenant, son corps était des plus banals… ou plutôt, il fallait l’admettre, était au summum de la faiblesse.

Sur le Continent du Ciel Profond, la force profonde était ce qu’il y avait de plus important. Et bien que Xiao Che était né dans le Clan Xiao, soit âgé de seize ans, et soit le petit fils du puissant Cinquième Doyen Xiao Lie, son pouvoir profond était toujours au niveau un du Domaine Profond Élémentaire. Il avait commencé à entraîner son pouvoir spirituel dès l’âge de sept ans et demi, était entré dans le Domaine Profond Élémentaire à huit ans, et stagnait depuis. Il était la risée du clan tout entier. Malgré le fait que son grand-père Xiao Lie était allé quérir le meilleur médecin de la cité, le Docteur Seto, il s’avéra que ses veines profondes étaient endommagées et qu’aucun traitement ou rétablissement n’était envisageable. Dans cet état, Xiao Che serait toute sa vie incapable de dépasser le niveau un du Domaine Profond Élémentaire, peu importe le temps qu’il y consacrait.

Ce genre de personne sans le moindre avenir était l’existence la plus misérable et méprisable de tout le continent, sujet aux sarcasmes et moqueries de tous. Si ce n’était pas pour son grand-père Xiao Lie, l’expert le plus puissant du Clan Xiao et réputé pour être le meilleur de toute la cité, personne ne prendrait la peine de le considérer.

Le Clan Xiao était une des trois grandes familles de la Cité du Nuage Flottant qui cultivaient les Voies du Profond. Au milieu de tous les jeunes de sa génération, Xiao Che ne semblait même pas exister, si ce n’était pas pour le malmener. Même s’il venait à disparaître, très peu s’en soucieraient. Mais quelqu’un avait tenté de le tuer avec un poison aussi rare que coûteux, la Poudre de Coeur Assassin. Le motif du meurtre était on ne peut plus évident : aujourd’hui était le jour de son mariage avec Xia Qingyue.

Xia Qingyue avait le même âge que lui : seize ans. Cependant, malgré son jeune âge, sa force profonde était reconnue comme étant au dixième niveau du Domaine Profond Élémentaire, à deux doigts de passer le cap du palier Élémentaire et d’entrer dans le Domaine Profond Naissant. De tout le Clan Xia, et depuis un siècle, elle était la seule à avoir atteint un tel niveau à un si jeune âge. À en croire les rumeurs, d’ici quelques décennies à ce rythme, elle serait la première de toute l’histoire du clan à entrer dans le Domaine Profond de la Terre… voir même atteindre le Domaine Profond du Ciel, ce qui serait sans précédent dans l’histoire de la cité du Nuage Flottant !

Et elle était non seulement exceptionnellement talentueuse, mais aussi incroyablement belle. Considérée comme la beauté numéro un de toute la cité. Tous les jeunes de la ville possédant un minimum de prétention salivaient à sa vue. Si le Clan Xia décidait de lui trouver un fiancé, la ligne de prétendants serait certainement assez longue pour s’étirer de la porte nord à la porte sud de la cité.

Cette fille parfaite, possédant talent, intelligence et beauté, contre qui aucun ne saurait rivaliser, et dont tous pouvaient seulement en rêver, allait se marier à la personne la plus inutile et sans valeur ni futur de toute la ville. Innombrables étaient ceux piétinant le sol de leurs pieds, de colère et par jalousie… Un semblable mariage était telle une étincelante fleur de lotus que l’on plantait sur un tas de fumier auquel personne n’accorderait le moindre regard. Un véritable gâchis aux yeux de tous.

Ceux qui nourrissaient des sentiments en cachette pour Xia Qingyue contenaient une jalousie extrême et une haine sans nom à l’égard de Xiao Che. Et visiblement, certains ne voulaient pas abandonner leur désir, et étaient même prêts à aller jusqu’à l’assassinat. Et considérant le parti auquel il allait se marier, Xiao Che lui-même n’était pas surpris par de telles actions.

« Les femmes sont vraiment une source de problèmes… »

Xiao Che se leva de son lit et soliloqua à voix basse. Mais en repensant à la beauté et au charme de Xia Qingyue, capable de bouleverser le calme d’une cité entière, il ouvrit la bouche et rit chaleureusement :

« Haha, je vais me marier à une femme pareille, c’est vraiment un bon début ! »


 

  1. Ed. Note : Le rouge est considéré en Chine comme une couleur joyeuse, festive. C’est la couleur du mariage, de l’argent, etc. Au contraire, en Europe, on a tendance à associer le rouge à la colère, le danger ou la passion et l’amour.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site! Back To Top